Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 05:47
Conseil Communautaire 20 mars 2017 - photo Pierre-Yvon Boisnard

Conseil Communautaire 20 mars 2017 - photo Pierre-Yvon Boisnard

Avant le Conseil Communautaire du Lundi 9 octobre, consacré notamment à l'élection du nouveau président de Morlaix-Communauté, ce Conseil Communautaire de rentrée aura un ordre du jour très dense: 

- Contrat de concession de l'espace aquatique. Comité de pilotage

- Accord-cadre de traitement et de valorisation des déchets encombrants avec Guyot Environnement

- Décisions budgétaires modificatives

- Eau et assainissement: mise à disposition de biens et transfert de résultats 

- Attributions financières de compensation aux communes: prise en compte des transferts de compétence PLUI et Tourisme

- Fonds de concours aux communes - Année 2017 - poursuite exceptionnelle du dispositif 2014-2016

- Création d'un poste de catégorie C d'agent de gestion administrative et comptable pour assurer le suivi de la redevance spéciale déchets des professionnels

- Convention de co-financement des travaux de déploiement de la fibre optique à Lanmeur et Plounéour-Menez pour le Haut Débit Participation de la Communauté d'agglo estimée à 1 millions 84 000 euros, dont un versement de 325 339€ à la signature de la convention.    

- Participation au financement des sites pilotes Axe 3 Bretagne Très Haut Débit Zae Langolvas à Garlan

- Achat d'une partie de l'immeuble Orange à Morlaix pour une opération commune avec Viséo (participation de Morlaix Communauté: 150 000€). 

- Convention de partenariat pour l'accompagnement du programme d'actions Franch Tech Brest + pour la période 2016-2018 

- Clauses d'insertion de critères sociaux d'intégration dans les marchés publics: convention avec le département du Finistère

- Attribution d'une subvention à l'association des Jeunes agriculteurs pour l'organisation d'Agrifête 2017 à Guiclan (4000€ pour 6000€ demandés).

- Reconduction des tarifs adoptés en 2017 pour la taxe de séjour 2018. 

- Convention de partenariat 2017-2020 avec l'UBO

- Attribution de subventions aux centres sociaux Carré d'As (5800€), Ti an Oll- Plourin les Morlaix (5800€), Ulamir-CPIE (8400€)

- Attribution d'une subvention au CCAS de la ville de Morlaix  pour la gestion du Foyer des Jeunes Travailleurs: 15 000€ (l'Etat est engagé pour 14 703€, le Département pour 76 648€, et la CAF pour 56 000€). 

- Attribution d'une subvention à l'ULAMIR, Projet Chapiteau volant: 4000€

- Rapport d'activité 2016 de la délégation de service public Transport

- Exonération de la TEOM aux entreprises ne sollicitant pas le service de la collecte des déchets - Exercice fiscal 2018

- Modification des statuts du SYMEED

- Rapports annuels 2016 Eau et Assainissement

- Conventions de prestations de service avec les communes de Plouégat-Moysan et de Carantec (entretien espaces verts)

- Partenariat avec le Département du Finistère pour le suivi et la mise en oeuvre des périmètres de protection de captages d'eau potable

- Avenant n°2 à la convention financière de traitement des eaux usées de Guerlesquin avec l'entreprise Tilly-Sabco et Suez - auparavant, Tilly-Sabco prenait en charge les dépenses de la station d'épuration que lui avait cédé la commune et qui supportait surtout son activité. La commune de Guerlesquin se trouve désormais avec un problème de traitement des eaux usés, avec une station d'épuration coûteuse et surdimensionnée que Tilly Sabco ne veut plus prendre en charge financièrement même si la station d'épuration lui appartient toujours. 

- Convention de 3 ans avec le Département pour le Fonds de Solidarité Logement (participation de Morlaix Communauté de 64 000€). Le fonds de solidarité logement accorde des prêts, garanties ou subventions à des personnes occupant un logement ou y accédant et qui se trouvent dans l'impossibilité d'assumer leurs loyers, charges ou fournitures (eau, électricité, etc.). Il accorde des mesures d'ASLL (accompagnement social lié au logement) ainsi que des mesures d'AGL (aide à la gestion locative). 

- Mise à jour du règlement intérieur de l'aire d'accueil des gens du voyage pour les séjours dépassant les 5 mois. 

- Candidature à l'appel à projet régional "Trame Verte et Bleue" - Rédaction d'un plan d'actions Programme de développement Rural Bretagne (Fonds FEADER)

- Plan local d'urbanisme de Locquénolé: Bilan de la concertation et arrêt du projet

- Renforcement du droit de préemption urbain pour la ville de Morlaix sur les périmètres centre-ville et de la copropriété de la rampe St Augustin

- Modification de la délégation de l'exercice du droit de préemption urbain à la ville de St Martin des Champs et Taulé. 

 

Venez nombreux assister au Conseil Communautaire! La démocratie locale, avec toutes ses insuffisances et ses limites, c'est l'affaire de chacun. 

 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 05:38
24 septembre 2000: Drôle d'anniversaire! Le quinquennat est adopté par référendum! - Par Robert Clément

24 septembre 2000 : Drôle d’anniversaire ! Le quinquennat est adopté par référendum !


Je m’en souviens, c’était il y a 17 ans, c’est déjà loin mais çà marque les esprits. Ce jour-là, par référendum, est approuvé le passage de 7 à 5 ans de la durée du mandat du Président de la République Le 5 juin 2000 Jacques Chirac, alors président de la République se prononce en faveur du quinquennat au nom des « exigences modernes de la démocratie », en excluant toute autre réforme institutionnelle. Quant au premier ministre Lionel Jospin, avec les dirigeants socialistes d’alors, dont certains se reconnaîtront, il rappelle « qu’il a toujours été en faveur de cette réforme et que c’est effectivement le moment d’agir ».

UNE ABSTENTION MASSIVE

La cohabitation bat son plein et l’organisation du référendum est menée au pas de charge. Il se déroulera le 24 septembre. Ses résultats tendent à montrer La confirmation d’une grave crise politique. Il sera marqué par une abstention record. La participation s’élève à 30,19%. Le « OUI » l’emporte avec 73,21%. Mais un électeur sur 5 se sera prononcé en sa faveur.

Cela ne fait aucun doute. Le quinquennat transformera la nature des institutions de la Vème République, renforçant encore davantage le « présidentialisme ». Les arguments développés pour justifier cette modification profonde de l’élection du président de la République sont partagés tant par la droite que le Parti socialiste. Ils peuvent être ainsi résumés : « Le septennat ne correspond plus au rythme de la vie démocratique, il convient donc de donner plus souvent la parole aux citoyens ». « Le quinquennat limite les inconvénients de la cohabitation ».

AGGRAVATION DE TOUS LES DÉSÉQUILIBRES

Ainsi plutôt que de s’attaquer aux questions clés de la crise politique, la montagne accouchera du quinquennat, avec les graves conséquences que nous sommes à même de constater aujourd’hui. Les déséquilibres exorbitants dont souffre la Vème République favorisant à l’excès les pouvoirs de l’exécutif n’ont fait que s’aggraver. Le PCF avait dénoncé les dangers de la mise en place du quinquennat « sec » c'est-à-dire sans autres modifications de la constitution : « Le renforcement de la prédominance présidentielle », « l’atrophie du rôle du parlement » mais surtout « une accentuation de la bipolarisation de la vie politique ». Tout cela est profondément juste. Le bémol viendra du mot d’ordre alors décidé pour le référendum : « l’abstention active ». Contradiction flagrante à mes yeux, alors que la crise politique faisait déjà tant de dégâts. C’est ce qui m’a amené comme beaucoup d’autres communistes à voter « NON ».

VIème RÉPUBLIQUE, OUI MAIS LAQUELLE ?

Parfois il n’est pas inutile de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur, de se reporter à des écrits, à des prises de position des uns et des autres. Particulièrement sur les questions institutionnelles et la démocratie. Où étaient-ils les censeurs en décembre 2005, eux qui reprochent aux communistes de traîner les pieds, alors qu’eux étaient les seuls à montrer le chemin. Je n’aurai pas la cruauté de rappeler où ils se trouvaient à cette époque.

Nous ne comptons plus le nombre de « politiques qui nous disent la nécessité d’en finir avec la Vème République. Encore faudrait-il accorder ses paroles et ses actes.

ALORS FOURRE-TOUT OU VÉRITABLE RÉVOLUTION INSTITUTIONNELLE ?

D’abord une remarque. On ne peut se prononcer, la main sur le cœur, pour une VIème République et utiliser dans le même temps touts les ressorts les plus négatifs de la Vème pour cause d’échéance présidentielle. Ce n’est pas par opportunisme que le Parti Communiste Français a porté un jugement négatif sur ces institutions. Il l’a fait en 1958 et sans discontinuer, accompagnant ces critiques de propositions pour les démocratiser. Il en est ainsi de sa revendication concernant la proportionnelle à toutes les élections. Tout le monde ne peut pas en dire autant. C’est en 2005 qu’il se prononce clairement pour une VIème République, en en définissant les contenus. Car là est bien la question. Claude Bartolone, s’est prononcé l’an dernier pour un régime présidentiel, c’est à un régime à « l’américaine que va ses préférences. Exit le premier ministre ! Quant à l’UMP on pense davantage à la « simplification du mille-feuille administratif ». Au PS comme à l’UMP une inquiétude sur les doutes qu’expriment nos concitoyens sur le « politique » et sa capacité à répondre à ses attentes s »exprime fortement. Alors on fait « semblant » d’ignorer les véritables causes de cette crise démocratique. Quand à la France Insoumise elle n’hésite pas à utiliser tous les ressorts de la Ve République et un présidentialisme décomplexé pour faire élire des députés à l’Assemblée nationale. D’une manière générale, les élections législatives de 2017 ont davantage été un 3e tour des présidentielles, qu’un premier tour où nous devions élire les représentants du peuple. Ce présidentialisme a fait d’énormes dégâts. Il est temps de s’en sortir, mais une simple référence polie à une VIème n’y suffira pas.

LES CONTENUS DE LA VIème RÉPUBLIQUE QUE PROPOSE LE PCF

Certes s’attaquer aux institutions ou faire semblant peut-être un élément pour endiguer ce « désamour » et ces doutes. Mais l’autre plus essentielle et sûrement plus efficace serait de rompre avec ce refrain dominant selon lequel « un seul chemin serait possible » et que l’austérité serait une fatalité. C’est la raison pour laquelle il convient tout à la fois de dire quels seraient les contenus de la VIème République que nous proposons et l’alternative politique à construire. « Déclaration des droits fondamentaux et des droits de la personne, droits indivisibles : civils, politiques, économiques, sociaux, ou culturels s’appliquant à tous les résidents, services publics hors concurrence et obéissant aux principes d’égalité, de responsabilité et d’efficacité. Élargissement sous toutes ses formes de l’initiative citoyenne, citoyenneté de résidence, souveraineté populaire renforcée, proportionnelle généralisée à toutes les élections, durée des mandats réduits, élection DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE AU SUFFRAGE INDIRECT, citoyenneté à l’entreprise, droits d’intervention et de décision des salarié-e-s et de leurs organisations, indépendance de la justice…

DES PROPOSITIONS ALTERNATIVES

Mais ces propositions ne seraient rien si elles ne s’accompagnaient pas de propositions alternatives pour changer de cap, pour faire grandir l’idée qu’il est possible de faire autrement, qu’il existe un autre chemin que le choix de l’austérité et de la finance. Mais les forces de gauche et progressistes, celles qui veulent rompre avec la politique actuelle, doivent entendre l’aspiration qui monte dans notre peuple, celle du rassemblement pour un avenir de progrès social et démocratique.

Il existe dans notre pays des forces, des ressources considérables pour prendre un autre chemin que celui de l’échec, de la division des forces de gauche, celles qui ne voulaient plus de Hollande hier, et de Macron aujourd’hui. Mais ce chemin exige du respect, de la considération pour toutes les forces de transformation sociale. Sans ce rassemblement, point de salut et le capitalisme aura encore de beaux jours devant lui.

Robert Clément, ancien président communiste du Conseil Général de Seine St Denis

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 18:14
rassemblement pour la Paix Brest - cours d'Ajot - 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest - cours d'Ajot - 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

23 septembre à Brest : rassemblement et marche pour la Paix à Brest. D'abord square Kennedy auprès du stand de la CGT installé pour la foire St Michel et qui distribuait des tracts pour la Paix et le Désarmement,avec prise de parole de Antoinette Le Hénaff pour Le Mouvement de la Paix et de Ismaël Dupont pour le PCF, et ensuite cours D'Ajot et auprès du mémorial américain de Brest, en présence de Eric Guellec, vice-président communiste de BMO, de Jean-Paul Cam, secrétaire de section PCF de Brest. Une petite mobilisation avec des militants du Mouvement de la Paix, du PCF, et des écologistes.

rassemblement pour la Paix Brest - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - Square Kennedy - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

rassemblement pour la Paix Brest 23 septembre 2017 - photo Vinko Markov

Ce matin à Quimper sous un soleil éblouissant (mais oui!) j'ai, nous avons marché pour la paix!
Une bonne centaine de personnes se sont rassemblées en fin de matinée aux abords du marché du Stéir sur le pont Médard, décoré pour la circonstance de banderoles pacifistes. 
De nombreux syndicalistes de la CGT étaient présents, dont Thierry Gourlay, secrétaire régional, Véronique Roudaut, secrétaire départementale, Sandrine Allain, secrétaire de l'UL CGT de Quimper. 
Des communistes aussi, dont l'élu quimpérois Piero Rainero.
Yves Jardin, de l'AFPS, était venu avec un grand portrait de Salah Hamouri qui nous a accompagné pendant cette marche.
Christian Colimard pour le Mouvement de la Paix a pris la parole pour situer le sens de ces marches qui ont lieu ce jour dans plusieurs dizaines de villes françaises.
Les "marcheurs", pacifiques ceux-là!, ont emprunté la rue Kéréon puis marqué un arrêt devant la mairie.
Ils ont ensuite gagné le jardin de la Paix, rue des Douves, très beau jardin méditerranéen dédié à la Paix avec des oliviers, des inscriptions et mosaïques sur le sol, dont la colombe de Picasso.
Jardin lui aussi décoré de panneaux, banderoles, drapeaux, par les militants du Mouvement de la Paix.
Pour finir, Yves Jardin a pris la parole pour évoquer la situation de Salah Hamouri et des prisonniers politiques palestiniens victimes d'une guerre d'occupation qui n'en finit pas.

Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

rassemblement pour la paix de Quimper, 23 septembre - photo Yvonne Rainero

600 marcheurs a Rennes. 100 personnes au debat " comment construire la paix en europe"
Ambiance sympa , participation prises de la LDH,maison internationale deRennes,PCF,MJCF,ATD QUART MONDE,SCOUTS DE FRANCE, MISSION OUVRIERE, CGT, MRAP, JOC, FSU, ASSO KURDES DE BRETAGNE ,UDB,ARAC,militants pacifistes et syndicalistes d'ERlangen ville jumelee avec Rennes,et Shura de Croatie
Prises de parole sur tout le parcours. Reportage d ARTE

Roland Nivet 

Samedi 23 septembre 2017: photos des rassemblements pour la Paix dans le Finistère et en Bretagne
Samedi 23 septembre 2017: photos des rassemblements pour la Paix dans le Finistère et en Bretagne
Samedi 23 septembre 2017: photos des rassemblements pour la Paix dans le Finistère et en Bretagne
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:39
Ecole du Cloître St Thégonnec: quinzième jour de colère! (Le Télégramme, 23 septembre 2017)

Ce vendredi soir, les parents d'élèves de l'école du Cloître-Saint-Thégonnec et des habitants organisaient une opération surprise de filtrage, au rond-point du Roc'h Trédudon. C'est le quinzième jour d'une mobilisation qui ne semble décidément pas fléchir, en vue de sauver leur quatrième classe.

1. Dernière action en date hier soir. Le collectif « La colère terrible du Cragou » a organisé une opération de filtrage et de distribution de tracts à Plounéour-Ménez, au rond-point du Roc'h Trédudon, dans les monts d'Arrée, « symbole de lutte et de ruralité », explique le collectif. Environ 70 personnes étaient rassemblées. Depuis quinze jours, les parents d'élèves et habitants du Cloître-Saint-Thégonnec se mobilisent sans relâche sur le territoire. Occupation des locaux de l'inspection académique à Morlaix, blocage du pont routier de la RN12, manifestation dans le centre-ville... Près d'une dizaine d'actions ont été menées depuis début septembre.

2. La suppression de la 4e classe au coeur des préoccupations. La quarantaine de parents d'élèves se bat contre la fermeture de la 4e classe de la seule école du Cloître-Saint-Thégonnec, « supprimée brutalement et sans concertation, le jeudi 7 septembre dernier, soit trois jours après la rentrée. Il nous manquait six élèves par rapport à l'effectif attendu », précise Aurélie Prouff, parente de deux enfants scolarisés à l'école du Cloître, qui « veut qu'on nous rende la très bonne école qu'on avait à la rentrée ». Conséquence, il ne reste plus que trois classes pour 69 élèves, dont une maternelle à 27 élèves, et une classe à triple niveau regroupant 25 enfants de CP, CE1, et CE2. Outre les conditions d'accueil jugées « scandaleuses », le collectif souligne l'aspect sécurité : « Une partie des locaux de notre école ne sont pas adaptés à de tels effectifs. Nous sommes étonnés que le rectorat ne prenne pas plus ses responsabilités ». Depuis le début de la mobilisation, des parents occupent en permanence l'école. « Les cours sont très perturbés. Nous ne souhaitons pas relâcher la pression », appuie Aurélie Prouff. 

3. La « ruralité » abandonnée ? Autre inquiétude des Cloîtriens, l'impact que pourrait avoir cette fermeture sur l'ensemble de leur commune. « Cela devient un frein à l'installation de nouvelles familles et au développement de la commune », explique le collectif, soulignant que la 4e classe a été construite « il y a seulement cinq ans ». Soutenus par les élus locaux et médiatisés, les manifestants l'affirment, « nous sommes en train de devenir une cause nationale ». 

4. « En colère » et « très résolus ». Pour ceux qui sont, pour la plupart, des novices en termes de militantisme, il n'est pas question de plier. « Nous sommes capables de durer très longtemps. Nous sommes des gens responsables, nous n'allons rien casser, mais on est très en colère, très résolus, déterminés, endurants, acharnés ! », ajoute Aurélie Prouff, qui compte bien garder un rythme quotidien concernant les actions de mobilisation. « Nous sommes un certain nombre de parents à avoir mis notre vie professionnelle en pause. Les retraités du village nous aident aussi beaucoup. Tout le monde est d'accord pour continuer, et amplifier l'action », conclut la parente d'élève, confiante quant au fait que la situation « finira par se débloquer ». Joint hier après-midi, l'inspection académique de la circonscription n'a pas pu répondre à nos questions, son représentant étant absent.

 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/ecole-du-cloitre-quinzieme-jour-de-colere-23-09-2017-11674779.php#vS21U2dX6FXLvYq2.99

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:33
photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Daniel Boudin au montage - photo Michel Tudo

Daniel Boudin au montage - photo Michel Tudo

Denis Huet et Chantal Araldi - photo Michel Tudo

Denis Huet et Chantal Araldi - photo Michel Tudo

photo Jean-Jacques Jourden

photo Jean-Jacques Jourden

L'inauguration de la fête avec Patrick Le Hyaric - photo JJ Jourden

L'inauguration de la fête avec Patrick Le Hyaric - photo JJ Jourden

photo Jean-Jacques Jourden: Yann Flouriot et Roger Berthelot, deux valeureux monteurs du stand

photo Jean-Jacques Jourden: Yann Flouriot et Roger Berthelot, deux valeureux monteurs du stand

la caravane des bénévoles aménagée par Ronan Tanguy, secrétaire de section du Relecq Kerhuon (photo Serge Le Doyen)

la caravane des bénévoles aménagée par Ronan Tanguy, secrétaire de section du Relecq Kerhuon (photo Serge Le Doyen)

petit déjeuner des bénévoles - photo Michel Tudo

petit déjeuner des bénévoles - photo Michel Tudo

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

Thomas Salaün au bar du Finistère... et toujours pas aveuglé par son amour du PARTI! Photo Michel Tudo

Thomas Salaün au bar du Finistère... et toujours pas aveuglé par son amour du PARTI! Photo Michel Tudo

Kévin Coat et Jean-Jacques Derrien - photo Michel Tudo

Kévin Coat et Jean-Jacques Derrien - photo Michel Tudo

Lionel, Michel, Kévin, Paul, Yann

Lionel, Michel, Kévin, Paul, Yann

Gladys et Cyril en grande conversation au bar - pause dans des heures de travail à la cuisine (photo Michel Tudo)

Gladys et Cyril en grande conversation au bar - pause dans des heures de travail à la cuisine (photo Michel Tudo)

Jeannine et Marion à la caisse du bar (photo Michel Tudo)

Jeannine et Marion à la caisse du bar (photo Michel Tudo)

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

Christian Gagou, Gladys Grelaud et Eric Guellec en cuisine (photo Michel Tudo)

Christian Gagou, Gladys Grelaud et Eric Guellec en cuisine (photo Michel Tudo)

Chantal Araldi à la plonge (photo Michel Tudo)

Chantal Araldi à la plonge (photo Michel Tudo)

Eric, Marie-France et Roger en cuisine

Eric, Marie-France et Roger en cuisine

Roger Berthelot et Isabelle Chochod en cuisine

Roger Berthelot et Isabelle Chochod en cuisine

Roger Harré au bar du PCF Finistère

Roger Harré au bar du PCF Finistère

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

(photo Serge Le Doyen)

(photo Serge Le Doyen)

photo Anita Kervadec

photo Anita Kervadec

photo Jean-Michel Galano

photo Jean-Michel Galano

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Daniel Boudin, le trésorier fédéral, fait des adhésions - photo Michel Tudo

Daniel Boudin, le trésorier fédéral, fait des adhésions - photo Michel Tudo

Erwan Rivoalan, Ismaël Dupont et Daniel Boudin - la grosse énergie (Michel Tudo)

Erwan Rivoalan, Ismaël Dupont et Daniel Boudin - la grosse énergie (Michel Tudo)

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Roger, Cyril, Eric, Karim, Serge, Ronan... la Brest Connection au bat du Finistère

Roger, Cyril, Eric, Karim, Serge, Ronan... la Brest Connection au bat du Finistère

Gladys Grelaud et Cyril Barthès, nos cuisiniers émérites (photo Michel Tudo)

Gladys Grelaud et Cyril Barthès, nos cuisiniers émérites (photo Michel Tudo)

Pierre Saint Jalme et Sylvain Araldi, nos cuisiniers émérites (photo Michel Tudo)

Pierre Saint Jalme et Sylvain Araldi, nos cuisiniers émérites (photo Michel Tudo)

Serge Le Doyen et Cyril Barthès (photo Michel Tudo)

Serge Le Doyen et Cyril Barthès (photo Michel Tudo)

Ludo, Gildas, Hamidou à l'ouverture des huîtres (photo Michel Tudo)

Ludo, Gildas, Hamidou à l'ouverture des huîtres (photo Michel Tudo)

Roger, Alain, et Atina à l'ouverture des huîtres (photo Michel Tudo)

Roger, Alain, et Atina à l'ouverture des huîtres (photo Michel Tudo)

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Jeannine Daniel photo M Tudo

Jeannine Daniel photo M Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Ewen, un avenir déjà prometteur de combattant de l'Humanité! (photo Jean-Nicolas)

Ewen, un avenir déjà prometteur de combattant de l'Humanité! (photo Jean-Nicolas)

Julia et Ewen (photo Jean-Nicolas)

Julia et Ewen (photo Jean-Nicolas)

photo Michel Tudo au bar du stand du Finistère: Enora et Aurélien en pleine action

photo Michel Tudo au bar du stand du Finistère: Enora et Aurélien en pleine action

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

un bar qui ne désemplit pas - photo Michel Tudo

un bar qui ne désemplit pas - photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Simon Guichard, Philippe Quillien et Edmond Babas, photo Michel Tudo

Simon Guichard, Philippe Quillien et Edmond Babas, photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

Michel Tudo au petit matin après une nouvelle nuit courtissime...

Michel Tudo au petit matin après une nouvelle nuit courtissime...

photo Roberte Saint-Jalme

photo Roberte Saint-Jalme

Grâce à Jean-Louis, Claude, Isabelle, Gladys, Denis, Sylvain, Chantal, Jeannine, Catherine, Ronan, Michel, Cyril, Pierre Ismaël, Yann, ...etc, nos organisateurs... 
 
Grâce à nos monteurs et démonteurs, Daniel, Jean-Louis, Yann, Roger, Denis, Ronan, Sylvain, Chantal, Jacquy, Michel, Cyril, Serge, Jean-Jacques
 
Grâce à Cyril, Pierre, Gladys et Christian, nos cuisiniers, 
 
Grâce à nos 26 bénévoles de Brest (Cyril, Roger, Yann, les deux Jean-Jacques, Thomas, Kevin, Paul, Eric, François, Erwan, Jacqueline, Anne-Marie, Karim, Corinne, Roger, Fabrice, Claude, Catherine, Bastien, Sterenn, Maxime, Romaric, Tracy, Christian, Gladys, Karine )
 
A nos 7 bénévoles de Scaër (Jeannine, Marion, Yoann, Philippe, Hamidou, Edmond, Christelle)
 
nos 5 bénévoles de Douarnenez (Gildas, Ludovic, Ronan, Lionel, Franck)
 
nos 5 bénévoles de Morlaix ( Pierre, Ismaël, Roger, Martine, Julia)
 
nos 4 bénévoles de Concarneau (Jean-Louis, Marie-France, Sylvain, Marc)
 
Nos bénévoles du Relecq Kerhuon (Ronan, Jacquy, Gilles à la vente de tee-shirts)
de Lanmeur (Michel)
 Châteaulin (Daniel)
Quimperlé (Denis, Sylviane, Alain)
Moëlan (Isabelle)
Guingamp (Hugues)
Vannes (Charline)
Rennes (Juliette et Pierre)
du Havre (Atina)
de Lille (Chloé et Aurélien)
de Bordeaux (Enora et Simon)
de Nantes (Mattéo)
de Caen (Jean)
de Montargis (Yann)
 d'Ivry (Clément, et Diane), 
 
le stand du Finistère a très bien marché cette année et travaillé dans une excellente ambiance, amicale, festive et dynamique.     
 
Merci à ceux aussi qui ont fait le chargement et déchargement à Morlaix et Concarneau. 
 
Merci à tous ceux qui ont vendu des vignettes et ont participé à la réflexion sur la fête. 
 
Merci à tous ceux qui ont fréquenté notre stand et alimenté sa recette. 
 
Nous proposons à tous les volontaires de s'inscrire d'ores et déjà auprès d'Ismaël Dupont, secrétaire départemental (dupont.ismael@yahoo.fr) comme bénévoles pour la fête de l'HUMANITE BRETAGNE à Lanester qui arrive dans deux mois les 25 et 26 novembre 2017.  
 
Nous allons tenter de confirmer la bonne édition de l'an passé avec un restaurant qui a très bien tourné grâce à notre nouvelle formule Kig ha Farz - Saucisses de Molène-Pommes de terre. 
 
Les vignettes sont à disposition de la fédé (15€ les 2 jours, 10€ la journée) et seront distribuées aux sections.  
 
Le PCF Finistère a réalisé 11 adhésions sur le stand grâce au travail de Daniel et Erwan. 
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:25
PARIS by night: quelques courtes heures de sommeil avant d'enchaîner sur une journée du feu de dieu!

PARIS by night: quelques courtes heures de sommeil avant d'enchaîner sur une journée du feu de dieu!

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Notre environnement proche, le stand du Finistère fait face aux Bretons de Paris et à l'espace Bretagne, est situé entre Maine-et-Loire et Morbihan

Notre environnement proche, le stand du Finistère fait face aux Bretons de Paris et à l'espace Bretagne, est situé entre Maine-et-Loire et Morbihan

stand des Bretons de Paris, au premier plan, avec le stand du Finistère à l'arrière-plan

stand des Bretons de Paris, au premier plan, avec le stand du Finistère à l'arrière-plan

allée Martin Luther King

allée Martin Luther King

les valeureux ouvreurs d'huîtres

les valeureux ouvreurs d'huîtres

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Juliette s'active en cuisine

Juliette s'active en cuisine

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Mattéo et Julia au service restaurant, avec Catherine et Gladys en arrière-plan

Mattéo et Julia au service restaurant, avec Catherine et Gladys en arrière-plan

Pierre au service bar

Pierre au service bar

Gladys à la cuisine

Gladys à la cuisine

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Jean-Louis, Marie-France et Catherine

Jean-Louis, Marie-France et Catherine

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Bruno et Roger en grande conversation

Bruno et Roger en grande conversation

Diane au service

Diane au service

Simon à la guitare, Michel à ses côtés

Simon à la guitare, Michel à ses côtés

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Marion et Jeannine à la caisse

Marion et Jeannine à la caisse

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
ça discute en cuisine

ça discute en cuisine

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Ismaël et le chanteur Raymond

Ismaël et le chanteur Raymond

Portrait de femme avec faucille et marteau: Sterenn

Portrait de femme avec faucille et marteau: Sterenn

Marie-France et Tracy

Marie-France et Tracy

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Floriane, Ismaël et Denis

Floriane, Ismaël et Denis

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...

3 jours de boulot intense, mais aussi de joie, de partage, de fraternité, de franches rigolades. 

Le stand du PCF Finistère a bien vécu cette année, travaillant sans relâche mais dans la bonne humeur, le samedi notamment, avec 75 bénévoles qui ont pris du plaisir à travailler ensemble, et une très belle fréquentation. 

"On ne croise que des têtes blanches à la fête de l'Huma", disait un Insoumis de 35 ans dans un article consacré à la fête de l'Huma dans le Télégramme du lundi 18 septembre, article au contenu manifestement très désobligeant vis-à-vis de la fête et du PCF qui omettait de parler des 500 000 personnes qui s'y sont retrouvés dans une fête politique, culturelle, fraternelle, sociale, internationale, inter-générationnelle extraordinaire. 

Et pourtant, des jeunes, il y en avait plein sur le stand du Finistère comme partout ailleurs sur la fête, parmi les bénévoles, et aussi évidemment parmi nos visiteurs. 

Le stand du Finistère a enregistré 11 adhésions pendant la fête (plus de 1000 sur toute la fête). 

Voici quelques jolies photos prises par notre ami et camarade Pierre qui illustrent la beauté de cette fête sans pareil et l'ambiance sur le stand du Finistère. Ces photos ont été prises le samedi 16 septembre. 

 

  

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 11:57
Non à la privatisation des centres de santé par le gouvernement Macron-Philippe (PCF)

Non à la privatisation des centres de santé (PCF)
Le gouvernement prépare une ordonnance législative sur les conditions de création des centres de santé pour permettre et faciliter le droit à des cliniques commerciales et autres structures à but lucratif de les gérer. Ainsi des cliniques commerciales pourraient organiser des réseaux de centres de santé drainant les patients vers le secteur à honoraires libres et les dépassements tarifaires. Ainsi des groupes financiers et leurs actionnaires pourraient peser de tout leur poids pour orienter la médecine de ville dans le sens de leurs profits. Ainsi des mutuelles pourraient créer des filiales à but lucratif pour gérer des centres de santé. Le projet d'ordonnance tel qu'il se prépare est inacceptable !

La tradition des centres de santé est l'accès pour tous à des soins de qualité. Ils ne doivent pas être privatisés. Seuls des organismes et établissements à but non lucratif et des collectivités 
territoriales doivent être autorisés à créer et gérer des centres de santé. Une fois de plus le gouvernement Macron, trompe les Françaises et Français, en leur faisant croire qu'il va aider des centres de santé à se créer, alors qu'il ne s'agit que de créer des usines à soins pour faire de la santé une marchandise, pour le seul bénéfice de la Finance !

A l'inverse, le PCF, les professionnels de la santé comme les citoyen-ne-s attendent une toute autre loi qui renforce les centres de santé. Il est urgent de développer les centres de santé publics, 
d'en mailler notre territoire dans chaque canton ou bassin de vie, avec tous ses acteurs, pour lutter contre les déserts médicaux, permettre l'accès à la santé et aux soins, d'impulser la prévention, de soutenir la santé publique.

Parti communiste français

Paris, le 22 septembre 2017.

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 06:52

La référence à la fameuse "tambouille", utilisée à tout bout de champ est bien pratique pour ne pas appeler à voter pour le seul groupe d'opposition qu'est le groupe communiste au Sénat. Pourtant soit on renforce Macron soit on vote pour le groupe qui est le seul à défendre les collectivités locales. Nous avons pourtant pourtant lu ici ou là que l'heure devait être au rassemblement...Derrière qui, je vous laisse deviner. Bien triste tout çà. Au nom de la cohérence ??????

En Corse, les insoumis locaux voulaient faire alliance avec les communistes, mais le grand chef Mélenchon a bloqué tout au nom de son refus de la "tambouille". Pourtant, l'ex-professionnel de la politique du PS est mal placé pour donner des leçons dans ce domaine, surtout si ce terme infamant renvoie à une volonté de rassemblement pour gagner des positions au service des intérêts populaires.  

****************
Les Insoumis du Val-de-Marne ne donneront pas de consigne de vote aux sénatoriales.

« En accord avec le programme que nous avons défendu et que nous continuons à défendre, et face à une élection faite de tambouille et sans participation du peuple, nous ne donnerons aucune consigne de vote mais accomplirons néanmoins notre devoir de grand.e électeur-trice. Au-delà de toutes polémiques ou arrangements entre appareils politiques, nous avons fait le choix de la cohérence« , signent des élus LFI du Val-de-Marne, qui se réunissaient ce mercredi 20 septembre pour évoquer la question.

Liste des signataires
Mourad Tagzout, Ivry
Maryvonne Rocheteau, Arcueil
Juila Moro, Villneuve-Saint-Georges,
Nicolas Georges, Boissy-Saint-Léger
Delphine Fenasse, Fontenay-sous-Bois
Martial Prouhèze, La Queue-en-Brie
Frédéric Sans, Chevilly Larue
Thérèse Lefevre, Boissy-Saint-Léger
Mirabelle Lemaire, Le Plessis Trévise

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 06:08
Mémoire de la résistance populaire dans la région de Morlaix: François Bourven, résistant FTPF au maquis de Srignac depuis décembre 43, engagé sur le Front de Lorient dans les FFI

François Bourven, militant communiste, le mari de Michèle Bourven, née Lacroix, qui est notre camarade de la section du PCF Morlaix, comme ses enfants François Bourven (ancien secrétaire départemental du PCF Finistère, cheminot, responsable syndical) et Guillaume Bourven, est décédé le 11 mars 2010, à 85 ans.

Né en 1925, cultivateur à Plougonven, il est entré dans la résistance en Décembre 1943, dans un groupe FTPF du secteur de Scrignac commandé à l'époque par Armel Coant, lequel sera fusillé par les Allemands le 8 août 1944 à Rennes.

Le maquis de Scrignac était aussi organisé par Emile Le Foll, qui aida Michèle Bourven à porter plainte en 2010 quand elle reçut une lettre anonyme inspirée par des idées d'extrême-droite et /ou Breiz Atao pour salir la mémoire de son mari et celle de la Résistance après son décès.

De Décembre 1943 à Mars 1944, François Bourven a participé à des distributions de tracts et de journaux clandestins.

Le « maquis rouge » FTPF de Scrignac est particulièrement important. François Bourven l'intègre après l'exécution de l'abbé Perrot qui est suivie d'une intense activité de répression de la part des Allemands du Kommando de Landerneau dirigé par Schaad et de leurs auxiliaires miliciens et collaborateurs français, dont un certain nombre de nationalistes bretons du PNB. C'est par eux qu'Armel et Francis Coant, les deux cousins, sont arrêtés, torturés, avant d'être fusillés à Rennes.  

Puis il a participé à des activités barrages de routes, abattages d'arbres, sabotages de lignes téléphoniques ennemies pendant le débarquement des Alliés sur les Côtes Normandes, aux parachutages d'armes et munitions du 14 et du 21 juillet à St Mandez (Côtes du Nord) et au Vieux Moulin de Scrignac.

Il est de l'attaque d'un convoi allemand à Lémézec (Scrignac). Plusieurs Allemands sont tués et blessés. Il participe aussi à la Libération de la presqu'île de Crozon dans le secteur de Plougastel et Logonna Daoulas.

Engagé volontaire, il participe à la Libération de Lorient au sein du 118e RIMB avec 12 000 autres résistants des autres mouvements épaulés par l'armée américaine. Face à eux, pendant 6 mois, sur le Front de Lorient du 15 novembre 44 à mai 1945, 26 000 soldats de l'armée allemande, dont 2000 Russes, 285 Polonais et Tchèques.

Après-guerre, François Bourven devient cheminot à Paris, puis brocanteur, puis il se réinstalle à Plougonven, au Kermeur, où il exerce comme brocanteur. Il était adhérent à l'ANACR.  

 

 

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

François Bourven à la fête de l'Huma en costume breton (archives Michèle Bourven)

François Bourven à la fête de l'Huma en costume breton (archives Michèle Bourven)

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE LA VIE LOCALE
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 19:46
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre

La Fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle les citoyens qui veulent que la France s'engage enfin, à rebours de la politique de Jean-Yves Le Drian et Macron, pour la Paix, le désarmement et le désarmement nucléaire, à se mobiliser le samedi 23 septembre 2017 à l'occasion de la grande journée internationale de la Paix.

Le collectif national "En marche pour la Paix" regroupe plus d'une centaine d'organisations: syndicales, politiques, humanitaires, dont le PCF.

Il appelle à faire du 23 septembre, partout en France, une journée de mobilisation forte contre les logiques guerrières, de surarmement, d'augmentation des budgets militaires et de commerce de la mort. Le 7 juillet dernier, l'ONU adoptait un traité d'Interdiction des armes nucléaires. Nous demandons que la France le ratifie! Nous n'acceptons pas l'ambition proclamée par Macron de porter le budget de la Défense à 2% du PIB dès 2022, soit 50 milliards d'euros contre 32,7 milliards aujourd'hui (dont 3,5 milliards pour les armes nucléaires). Cette augmentation qui gave les industries d'armement va de pair avec une augmentation de la vente d'armes au niveau mondial. La guerre est un des commerces les plus lucratifs, qui renforce les inégalités, la pauvreté, les déséquilibres nord-sud et territoriaux, tout en s'en nourrissant, c'est pourquoi la paix doit être un projet politique prioritaire. Seulement 5% des dépenses militaires mondiales pendant 10 ans permettraient, si elles étaient affectés à des objectifs de développement, de conjurer à l'échelle mondiale le problème de l'alimentation en eau potable, de la faim, de l'analphabétisme, des principales maladies, selon le programme des Nations Unies pour le Développement.  

Dans un contexte international marqué par la recrudescence des conflits meurtriers et foyers de tension extraordinairement dangereux, nous voulons une diplomatie au service de la paix, de la solution pacifique des conflits. Nous sommes stupéfaits par les déclarations guerrières irresponsables de dirigeants parmi les plus puissants de notre planète et inquiets devant la politique dangereuse de l'OTAN. 

Nos militants seront présents au côté du Mouvement de la Paix, de la CGT, et des autres mouvements qui appellent à ces Marches pour la Paix à: 

  • Brest : distribution de tract  square Kennedy à 9h30 suivi à 11h30 d'une marche vers le cours D'Ajot 
  • Quimper : rendez-vous à 11h au Pont Médard de Quimper - marche jusqu’aux jardins de la Paix , près de la place de Brest.  

A signaler aussi une action symbolique à Quimperlé le 21 septembre pour la journée internationale de la paix et un spectacle-débat à Concarneau sur les essais nucléaires dans le Sahara le 22 septembre. 

 En Bretagne, d'autres mobilisations ont lieu à: 

  • Rennes : Voir le dépliant
    RDV Maison des associations dès 13h30 (métro Charles De Gaulle)
    14h à 14h15: Moment artistique avec Kouliballets
    14h15 : Conférence débat sur le thème “Construire la paix en Europe” en présence de délégations internationales venant de 2 villes jumelées avec Rennes : d’Erlanguen en Allemagne (prés de Nuremberg) via une délégation de 4 personnes (pacifistes et syndicalistes de l’Usine Siemens) et d’Exeter, militants de la CND. ATD quart monde international, Mouvement de la paix, Maison internationale de Rennes et autres partenaires Associés au débat (Maison Internationale de Rennes, CGT, élu…). Intervention des syndicats français.
    16h-17h30 : Marche pour la paix sous le thème “Stop les guerres, Stop la misère: Paix !!” avec 8 arrêts symboliques avec 8 prises de parole de 2 minutes pour énoncer les 8 points de la culture de la paix tels que définis par l’Unesco et ONU
    Participation de fanfares, présentation des expositions “visages de paix” et “Femmes ambassadrices de paix”
    17h30 lecture d’un appel pour la ratification du traité d’interdiction des armes nucléaires.
  • Lannion : rassemblement à 11h place de la mairie et marche jusqu’à la sous préfecture. Voir le communiqué
  • Nantes : Départ de la Marche à 11h rendez vous au monument des 50 otages


 

La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011