Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 19:24
Mardi 16 mai à Lanmeur, salle de la Mairie (18h): Réunion publique-débat sur la Santé et la Protection Sociale avec Fabien Cohen, Yves Jardin, Martine Carn et Roger Héré, des personnels de la santé, Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, candidats aux élections légistives PCF-Front de Gauche "L'humain au coeur"

Au coeur des luttes des personnels et des usagers et des besoins d'un service public de santé de qualité: 

Le docteur Fabien Cohen, responsable national Santé/Protection Sociale du PCF, qui était déjà venu le 23 février à Châteaulin dans le cadre de la campagne législative de Maxime Paul

(Législatives 2017: Photos et compte rendu du débat santé-protection sociale du PCF le 23 février à Châteaulin)

Seront présents aux côtés des candidats PCF-Front de Gauche aux Législatives "L'Humain au coeur" Ismaël Dupont et Murielle Grimardias

- Martine Carn et Roger Héré, militants du Parti Communiste engagés dans le Comité de défense de l'hôpital

- Des personnels de la santé et de l'hôpital public à Morlaix dont Christophe Boudrot, syndicaliste

- Yves Jardin, un des animateurs de la coordination nationale des hôpitaux de proximité

- Christiane Caro,  animatrice depuis plusieurs années de l'atelier régional Santé-Protection Sociale du PCF Bretagne 

Le mardi 16 mars pour une réunion publique sur la santé et la protection sociale à la salle Salle de la mairie à Lanmeur (18h).

Cette réunion sera suivie par un buffet fraternel pour ceux qui le souhaitent (inscription au 06 62 74 75 27).

Attention, il y a un changement de salle par rapport à ce qui était prévu : la réunion se tiendra salle de la Mairie

 

Samedi 13 mai (14h30-23h)

Après-midi et soirée irlandaise à Roscoff avec Raymond Mc Cartney, élu du Sinn Féin en Irlande du Nord, ancien gréviste de la faim au H-Block avec Bobby Sans, autour de la question de la réunification irlandaise relancée après le Brexit, de la situation sociale et politique en Europe, et des convergences entre le Sinn Féin et le Parti Communiste, partis frères au sein du Parti de la Gauche Européenne (PGE), pour une autre Europe au service des peuples, sortant de l'austérité et du libéralisme, reconnaissant les spécificités culturelles et linguistiques des régions d'Europe. Présence de Xavier Compain, porte-parole régional du PCF Bretagne, tête de liste régionale du Front de Gauche aux Régionales de 2015 

Mardi 16 mai à Lanmeur, 18h, salle Steredenn: Réunion publique sur la santé, l'hôpital public et la sécurité sociale, avec le docteur Fabien Cohen, responsable au sein du PCF du secteur Santé-Protection Sociale, Christiane Caro, responsable de l'atelier PCF-Front de Gauche Santé-Protection Sociale du PCF Bretagne, Yves Jardin, de la coordination nationale des hôpitaux de proximité, Martine Carn et Roger Héré, du comité de défense du centre hospitalier public de Morlaix, Christophe Boudrot, syndicaliste. 

Jeudi 18 mai à Pleyber-Christ 20h30 salle du Roallou

Mardi 30 mai à 18h30 à Plouigneau (salle proche de la mairie, en face de l'ancienne trésorerie et près de la pharmacie) 

Jeudi 1er juin à Locquénolé à 18h salle Kerbrat 

Vendredi 2 juin à Cléder à 18h30: salle du hameau Créach Oalec 

Mardi 6 juin à Saint Pol de Léon à 18h30 (salle de la voûte, Manoir de Keroulas) 

Mercredi 7 juin (à confirmer): réunion publique à Morlaix 

le docteur Fabien Cohen, responsable du pôle Santé-Protection sociale au Parti Communiste Français

le docteur Fabien Cohen, responsable du pôle Santé-Protection sociale au Parti Communiste Français

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans REUNIONS PUBLIQUES
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 19:20

Édouard Philippe à Matignon : un choix clair, ni de gauche, ni de gauche

Avec la nomination d’Édouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre, comme Premier ministre, la présidence Macron prend sa véritable tournure : ni de gauche, ni de gauche.

Le tintamarre sur le renouveau cache de vieilles recettes du libéralisme. Chacun sait donc maintenant à quoi s'en tenir : la majorité parlementaire que le Président réclame aux français lors des élections législatives serait faite pour donner au gouvernement les mains libres et engager dès l'été le laminage du Code du travail, des dépenses et des services publics, des budgets des collectivités locales. Les travailleurs ont tout à perdre à donner ce blanc seing au nouveau gouvernement. Ils ont au contraire besoin du plus grand nombre possible de députés issus des forces de gauche qui refusent la dérive libérale et autoritaire, et parmi eux de beaucoup de députés communistes et Front de gauche pour rendre les batailles à venir au Parlement et les nouvelles politiques solides et durables

Pierre Laurent

Pierre Laurent

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 19:14
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:17
Finances: Eric et Alain Bocquet adressent une lettre au président de la République pour une COP mondiale contre l'évasion fiscale

Finances : Eric et Alain Bocquet ont adressé une lettre au président de la République

lundi 15 mai 2017

Le sénateur Eric Bocquet et le député Alain Bocquet, auteurs du livre "Sans domicile fisc", ont envoyé un courrier à Emmanuel Macron.

C’est ce qu’annonce Eric Bocquet sur son compte facebook

Les deux élus lui demandent officiellement de porter au niveau international l’idée française d’une COP de la finance mondiale et de la fiscalité.

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 20:35

 

Notre camarade de la section communiste de Morlaix, Jean Redou, originaire avec Arlette, sa femme, du Lot, ancien conseiller municipal à Blars, qui a vécu plusieurs années à Ploujean et nous a réjoui autant de temps par sa profonde gentillesse et sa bonne humeur, vient de nous quitter à 88 ans. Jean venait d'être opéré du coeur et était atteint d'un cancer depuis plusieurs années.  Il résistait courageusement et sans se plaindre à la maladie et aux soins et était toujours plein d'attention pour les autres. Jean et Arlette Redou avaient dû quitter leur maison de Ploujean l'an passé.  Nous, adhérents communistes morlaisiens, qui avons apprécié de le connaître, avec Arlette, nous lui rendons hommage et témoignons à ses proches de notre profonde estime pour lui et de notre sympathie dans cette épreuve.  

La cérémonie civile pour les obsèques de Jean aura lieu dans le Lot le lundi 15 mai 2017 à 15 heures 30 au crématorium de Capdenac-Gare suivie de la crémation, malheureusement trop loin pour que nous puissions nous y rendre mais nous serons associés à la peine d'Arlette et de ses proches par nos pensées.
 

Jean Redou au banquet communiste départemental de Pont-de-Buis en mars 2016, ici avec Patrick Béguivin

Jean Redou au banquet communiste départemental de Pont-de-Buis en mars 2016, ici avec Patrick Béguivin

Jean Redou, entre Alain David et Patrick Béguivin, au banquet communiste de Pont-de-Buis en mars 2016, agitant la serviette sur la chanson du "Chiffon Rouge"

Jean Redou, entre Alain David et Patrick Béguivin, au banquet communiste de Pont-de-Buis en mars 2016, agitant la serviette sur la chanson du "Chiffon Rouge"

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 10:18
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin au patronage Sanquer (photo Anne-Catherine Cleuziou)

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin au patronage Sanquer (photo Anne-Catherine Cleuziou)

Raymond Mc Cartney avec sa traductrice brestoise d'origine australienne

Raymond Mc Cartney avec sa traductrice brestoise d'origine australienne

Un sacré bonhomme, qui impose le respect et l'admiration, tel est le sentiment qui s'empare de nous quand on rencontre Raymond Mc Cartney. 

Né à Derry, la ville du Bloody Sunday (il avait 17 ans à cet âge là), il devient militant républicain et résistant à l'occupation. Condamné à la prison à perpétuité, il va purger en effet 22 ans de prison. Il fera un très longue grève de la faim dans les années 70 pour réclamer le statut de prisonnier politique avec ses camarades. Sorti de prison au moment du processus de paix, il va contribuer au côté de Martin Mc Guiness et Gerry Adams à négocier avec les britanniques et les unionistes et à imposer la paix en Irlande-du-Nord contre la garantie de droits égaux, d'un partage du pouvoir entre républicains et unionistes, d'une libération des prisonniers politiques. Raymond Mc Cartney est un militant internationaliste, qui a eu des contacts et effectué plusieurs déplacements auprès de résistants kurdes, palestiniens, afghans, qui a reçu aussi des militants de l'ANC de Nelson Mandela pour construire la paix en Irlande-du-Nord. Partout, dans ces pays en proie à des guerres liés à la colonisation, à l'impérialisme, à l'effort de libération nationale, la figure de Bobby Sands est universellement respectée et sert de modèle. Homme de guerre par destinée, révolte contre l'injustice et nécessité, Raymond s'est transformé en homme de paix. La force de l'accord de paix en Irlande-du-Nord, compte tenu des traumatismes et des haines de chaque côté, c'était de ne pas arbitrer entre les "narratives", les "récits des responsabilités", mais de les laisser co-éxister.  

Depuis 20 ans, le Sinn Féin en Irlande du Nord n'a cessé de grandir, obtenant 4 députés au Parlement européen, 27% des voix aux dernières élections, juste derrière la droite unioniste. En Irlande du Sud, le Sinn Féin est aussi la première force politique de gauche, une force qui monte et met en danger la suprématie des deux forces politiques libérales et conservatrices traditionnelles, centre-gauche et centre-droit. 

Raymond Mc Cartney nous dit le rapprochement en Irlande du Nord entre les populations catholiques et protestantes, plus personne n'envisageant vraiment une reprise des hostilités, et de plus en plus de "protestants" envisageant, depuis le Brexit, le scénario d'une Irlande unifiée, non par enthousiasme, mais par pragmatisme économique. Le dialogue autour d'une Irlande unie est beaucoup plus fort aujourd'hui qu'il y a quelques décennies. On vient à cette idée plus pragmatiquement. Les écossais sont dans la même situation. L'austérité et le libéralisme portés par les conservateurs et unionistes peut rendre aussi la perspective de la réunification plus populaire, y compris chez les protestants. Le Brexit est la source de nouvelles tensions entre catholiques et protestants au niveau des partis politiques, mais pas tellement au niveau des gens. Au contraire même, la majorité se retrouve sur la volonté de rester en Europe. Le Brexit, politiquement, est quelque part une aubaine pour la perspective d'unification même si c'est économiquement et socialement une catastrophe annoncée.    

La majorité des gens sont contre le Brexit en Irlande-du-Nord et en Ecosse, car ils savent qu'ils ont beaucoup à perdre, et que le Brexit a été voté par l'Angleterre, et ses régions du sud, de loin les plus riches du Royaume-Uni, qui n'en ont rien à faire, comme le gouvernement de Westminster, des Irlandais du Nord et Ecossais. Il y a actuellement des coopérations qui se mettent en place entre les indépendantistes de gauche écossais et le Sinn Féin. 

La situation est très floue au Royaume-Uni actuellement. Thérésa May a appelé à une élection générale anticipée pour renforcer son pouvoir et sa position pour négocier un Brexit dur. C'est un chaos politique. La nature progressiste de Jeremy Corbyn, du côté du Labour, est contrebalancé par des députés et cadres du New-Labour néo-libéral et néo-conservateur qui rendent le positionnement futur du parti travailliste très incertain. Les intérêts de l'Angleterre sont visés en premier par Théresa May, la working class risque de beaucoup souffrir avec le Brexit.    

     

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc  (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Au pub Mc Guigans, avec un autre irlandais de Belfast très chaleureux - Raymond Mc Cartney a répondu aux questions de Ronan Le Coz, de RCF Rivages et de Armen

Au pub Mc Guigans, avec un autre irlandais de Belfast très chaleureux - Raymond Mc Cartney a répondu aux questions de Ronan Le Coz, de RCF Rivages et de Armen

Soirée au pub Mc-Guigans avec les camarades du PCF, dont les candidats aux législatives à Brest, Anne-Catherine Cleuziou et Jean-Paul Cam, et un ami de l'Irlande de longue date, Dédé Gac

Soirée au pub Mc-Guigans avec les camarades du PCF, dont les candidats aux législatives à Brest, Anne-Catherine Cleuziou et Jean-Paul Cam, et un ami de l'Irlande de longue date, Dédé Gac

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:17

Réveillons-nous !

La France est  en train  de basculer dans un monde d’argent, de chacun pour soi, de toujours plus,…

L’enjeu des élections législatives est très important, bien sûr puisque ce sont ces élus qui vont déterminer si oui ou non nous, les « petits » ( les plus nombreux) nous allons vivre « enfin » correctement avec notre salaire ou notre retraite. Allons-nous pouvoir nous soigner sans pour cela mettre en péril notre famille, allons-nous pouvoir manger (sans que ce soit de la purée) et entendre sans faire hurler la radio ou la télé ?

Enfin VIVRE – un point c’est tout !

Faisons le bon choix, alors, la vie sera belle et méritera d’être vécue.

Pour cela, je donne ma voix à Ismaël DUPONT candidat aux législatives et je compte sur lui pour faire avancer les choses.

Monique DAVID , retraitée

Réveillons-nous! - par Monique David, 12 mai 2017
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 07:25

« Faites entrer le peuple à l’Assemblée »

CÉDRIC CLÉRIN
VENDREDI, 12 MAI, 2017
HUMANITE.FR
Pierre Laurent continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. Photo : Jacques Demarthon/AFP
Pierre Laurent continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. 

Le PCF a lancé sa campagne pour les élections législatives lors d’un meeting au Gymnase Japy, hier à Paris. Pierre Laurent y a appelé au combat et une nouvelle fois au rassemblement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Faites entrer ces postières, ces artisans, ces employés, ces ouvriers, tous ceux qui construisent cette république sociale et démocratique. Faites entrer le peuple l’Assemblée». En ouvrant le meeting de lancement des élections législatives au gymnase Japy (Paris), Nicolas Bonnet-Ouladj, président du groupe PCF au conseil de Paris et candidat lui même a résumé l’une des ambitions majeures des communistes pour les élections législatives. 

« Ces élection législatives sont une bataille cruciale et rien n’est écrit d’avance, nous pouvons bousculer les scénarios préétablis » a affirmé pour sa part Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. André Chassaigne, président des députés Front de gauche, dans un message vidéo, a rappelé avec « gravité » le besoin pour le gens de « pouvoir compter sur de nombreux députés pour constituer un groupe parlementaire pour être la voix des travailleurs, la voix de ceux qui luttent. » Un engagement des parlementaires communistes salué par Pierre Laurent : « ils ont été l’honneur de la gauche pendant 5 ans ».

« Le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ». (Jean Jaurès)

Au cour de la soirée, plusieurs candidats soutenus par le PCF ont pris la parole à la tribune. Parmi elles, Caroline de Haas, militante féministe et initiatrice de la pétition contre la loi travail, candidate dans le 18e arrondissement de paris. Pour elle, « il faut transformer radicalement les pratiques politiques. » En référence aux élus de gauche qui ont laissé passé la loi travail, elle affirme : « on ne va pas laisser l’assemblée à des gens qui ne sont pas capables de voter selon leurs convictions et d’empêcher que nous ayons la loi travail aujourd’hui ». Un appel en écho à l’ode au courage de Jaurès dans son discours à la jeunesse lu par le comédien Malik Zidi et notamment le fameux : « le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ». Autre référence a l’actualité à gauche, Patrice Bessac, président des élus communistes et républicains et maire de Montreuil lance, « la grandeur d’un homme politique consiste à s’élever pour défendre un intérêt plus grand que lui-même ». Pour l’élu de banlieue « un grand combat social, politique et moral est engagé dans notre pays, un combat de classe qui est engagé pour savoir si vous voulons vivre libre ». Nicolas Cossange candidat à Béziers, la ville de Robert Menard, veut pour sa part éviter le pire entre l’ultra nationalisme de Marine le Pen et l’ultra libéralisme d’Emmanuel Macron. Tandis que Zara Boudjenaî, candidate à Nanterre dans le Hauts-de-Seine veut « défendre la place des quartiers populaires à l’Assemblée nationale. »

Une gauche « debout, une gauche de combat pour redonner force aux valeurs de la République. »

Après cette mosaïque, Pierre Laurent, a appelé à « barrer la route de l’entrée massive du FN à l’Assemblée nationale, principal obstacle à la conquête d’une nouvelle majorité politique progressiste. » Pour ce faire, le dirigeant communiste veut des candidatures de gauche suffisamment rassembleuses pour contester la victoire au FN » dans les circonscriptions où il menace. Plus largement, le dirigeant communiste, s’adressant notamment à la France insoumise, continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. Pour lui, « les intérêts populaires ont tout à y gagner » et c’est la meilleure manière « pour se donner la maximum de chances d’élire des députés de combat ». L’adversaire  du PCF dans cette campagne sera bien la politique d’Emmanuel Macron, « promu par les marchés financiers et le patronat » et celle de la droite dont le projet antisocial a « à peine été édulcoré depuis la purge promise par François Fillon ». La réforme du code du travail par ordonnances est dans le viseur des communistes «  seul le parlement peut permettre l’utilisation des ordonnances, il faut donc élire un maximum de députés qui l’empêcherons et proposerons des alternatives. »

Pendant cette campagne, courte, les communistes veulent une gauche « debout, une gauche de combat pour redonner force aux valeurs de la République.  »

Journaliste à l'Humanité dimanche
"Faites entrer le peuple à l'Assemblée" (Pierre Laurent au gymnase Japy pour le meeting de lancement des campagnes des législatives pour les candidats du PCF et du Front de Gauche): L'Humanité, 12 mai 2017
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 07:18
Thierry Seigland au festival "D'ici et d'ailleurs" au Quartz de Brest avec son "Carnet de voyage en Palestine" ce week-end
Thierry Seigland au festival "D'ici et d'ailleurs" au Quartz de Brest avec son "Carnet de voyage en Palestine" ce week-end

INVITATION
Notre ami Thierry Seigland présentera et dédicacera son "Carnet de Voyage en Palestine", toujours vendu au profit de notre projet de solidarité avec le camp de réfugiés de Jalazone en Cisjordanie. Ce week end au "Festival des carnets de Voyages - Ici & Ailleurs" qui se tient au Quartz de Brest : https://www.ici-ailleurs.net

François Rippe, responsable AFPS Morlaix

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 04:59
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)

13 mai 1968, début de la grève générale dans toute la France


La journée du 13 mai 1968, fut en quelque sortel e « 14 juillet » du mouvement. Dans la grève générale de vingt-quatre heures, les manifestations monstres, dans le mot d’ordre « Étudiants, travailleurs, tous unis », les étudiants avaient retrouvé le lit d’un fleuve historique. Et de ce fleuve qui allait irriguer la quasi-totalité des entreprises bientôt en grève, le personnage emblématique était Georges Séguy. C’est à lui que revient le rôle capital, celui d’avoir convoqué la réunion du 11 mai, au lendemain des barricades de la rue Gay- Lussac et de la violente répression policière, d’où sortira la journée du 13 mai, et ses milliions de manifestants dans toute la France aux cris : « De Gaulle, dix ans çà suffit »

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011