Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 10:49
Centenaire du PCF - Vente de livres au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre
Centenaire du PCF - Vente de livres au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre
Centenaire du PCF - Vente de livres au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre
Centenaire du PCF - Vente de livres au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre
Centenaire du PCF - Vente de livres au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre

Centenaire du PCF - librairie militante au local du PCF Morlaix ce samedi 19 décembre avec Roger, Lucienne, Daniel, Enzo, Walden, Marie-Francoise, Jean-Luc, Mariane, Martine, Ismaël etc. 26 livres ont été vendus à cette occasion. 

Les communistes brestois avaient quant à eux organisé une vente de livres militante autour du centenaire mercredi soir dans les locaux de la Rue Henri Moreau et de la rue André Berger, deux résistants communistes brestois fusillés au Mont-Valérien en 1943.

Photos Mariane Gauthier Destable et Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 06:27

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Non au projet d’extension d’un élevage bovin laitier à Plouigneau

Une enquête publique est ouverte à la mairie de Plouigneau depuis le 30 novembre 2020, et ce jusqu’au 27 décembre 2020 inclus, sur un projet agricole laitier.

Le projet du GAEC Bourel d’étendre son activité de production laitière pour atteindre 300 vaches laitières, en disposant de 190 génisses de renouvellement, portant l’effectif bovin total à 490 animaux, en vue d’une production laitière intensive, n’est pas acceptable.

L’organisation de la production consiste à maintenir les vaches laitières, en permanence, dans des stabulations sur des sols en béton.

La vie de ces herbivores privés d’herbe et nourris au maïs, consistera à fournir de très grandes quantités de lait, pour le plus grand bonheur des capitalistes de l’agro-business.

Ce mode productiviste, dangereux sur le plan environnemental, aura pour effet de tirer sur les prix agricoles, et d’entraîner toute une filière vers le bas. Aujourd’hui tout plaide pour un autre modèle agricole durable et de qualité.

De plus, non seulement les bâtiments dédiés sont déjà achevés depuis belle lurette, mais encore l’activité a démarré depuis le mois d’octobre, alors même que la consultation publique n’avait pas encore débuté.

Dans ces conditions, le PCF invite la population à s’exprimer dans le cadre de l’enquête publique auprès de la mairie de Plouigneau pour émettre un avis défavorable au projet, demander que l’agriculture bretonne tourne le dos aux pratiques intensives et s’oriente vers un modèle humain et écologique conforme aux aspirations et aux besoins du plus grand nombre.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 08:33

Parti Communiste Français

Section de Morlaix

2 Petite Rue Callac 29600 MORLAIX – tel : 02 98 88 30 35

Mel : pcf-morlaix@wanadoo.fr                                                Blog : http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/                          

 

Du 25 au 30 décembre 1920 eut lieu le Congrès de Tours où une large majorité de délégués de la SFIO ont décidé de rejoindre la IIIe Internationale à la suite d'une évaluation critique de l'attitude des cadres socialistes pendant la première guerre mondiale et des promesses révolutionnaires incarnées par la révolution bolchevique d'octobre 1917. C'était la naissance du Parti communiste français, d'abord SFIC, Section française de l'Internationale communiste.
 
Nous commémorons donc ses 100 ans d'existence ce mois-ci tout particulièrement.
 
100 ans de lutte au service de l'égalité des droits, de l'émancipation du monde ouvrier et des classes populaires, de lutte pour les droits des femmes, la sécurité sociale, la paix et la liberté des peuples colonisés, victimes de régimes d'apartheid.
 
La société française ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui sans la contribution des communistes. Ou du moins ceux-ci ont œuvre à bon nombre de progrès sociaux, économiques, culturels et humains, comme au rassemblement des forces de gauche et de la Résistance à des moments clef de l'histoire de notre pays.
 
Aujourd'hui, malgré un affaiblissement électoral indéniable, le PCF reste un parti qui compte, celui qui a le plus d'adhérents (50 000), mais aussi 650 maires, des milliers d'élus, deux groupes parlementaires, un lien privilégié avec le monde syndical.  
 
Dans le Finistère, nous avons toute cette année rendu hommage à 120 camarades aux engagements notables ou héroïques de notre département, en publiant leurs portraits et récits de vie, nous avons publié de nombreuses archives de notre presse, nous avons organisé des conférences, et nous aurions fait davantage encore sans le COVID mais beaucoup d'évènements seront reportés en 2021.
 
Nous organisons aussi, à destination des personnes intéressées, des ventes de livre sur le centenaire du parti communiste, avec une actualité éditoriale très riche cette année. 

 

Centenaire du PCF : vente de livres

Samedi 19 décembre de 14 h à 16 h dans les locaux du PCF Morlaix

 

 

Dans le cadre du centenaire du PCF, plusieurs ouvrages ont été publiés.

Nous organisons dans nos locaux (2 Petite Rue Callac – Morlaix), le samedi 19 décembre (14 h – 16 h), une vente des ouvrages dont nous disposons.

 

 

Voici la liste des livres que vous pourrez vous procurer à cette occasion.

 

Le livre Intitulé « Libres comme l'art » (sous la direction de Renaud Faroux) magnifique livre d'art qui raconte cent ans d'histoire entre le PCF et les plus grands artistes plasticiens du siècle.

Le prix de vente public sera de 36,90 €.

 

Le livre intitulé « 100 ans de Parti Communiste Français » (sous la direction de Valère Staraselski et Guillaume Roubaud Quashie, Cherche-Midi, 220 pages, 24 X 26 cm) avec une préface de Fabien ROUSSEL.

Une trentaine de jeunes historiens, politistes, sociologues, proposent, année par année, un regard sur les communistes français.

 

À destination des militants comme du grand public, le livre, richement illustré, permet de redécouvrir les combats et les réalisations d’hier, l’actualité d’un projet.

 

Le prix public est de 25 €.

 

 

 

 

 

 

Les éditions Helvétius ont édité un catalogue de la grande exposition d’affiches originales organisée par la Fondation Gabriel-Péri : « Cent ans d’histoire de France et du PCF sur les murs ».

Les communistes s’affichent - Guillaume Roubaud-Quashie et Corentin Lahu - 180 pages, 22x29 cm

Le spectre chronologique est inchangé : 1920-2020, mais il s’agit ici de le parcourir avec ces singulières images que sont les affiches, incarnant un combat, un mot d’ordre, un espoir. Une édition augmentée existe avec un double DVD issu du fonds prodigieux de Ciné-Archives.

Le prix public est de 24 € pour l’édition simple et 35 € pour celle avec les DVD.

 

 

 

 

 

Le livre « Je vous le dois bien. Militant et sénateur face au déclassement social » aux éditions du « Geai Bleu » (148 pages).

Le prix public est de 19,90 €

Dominique Watrin, ex sénateur communiste du bassin minier dans le Pas-de-Calais, défenseur acharné de l'hôpital public et d'un refinancement de l'aide à domicile et du secteur de la perte d'autonomie qui était venu rencontrer les salariés et usagers de l'hôpital du pays de Morlaix avec Christine Prunaud sénatrice communiste des Côtes d'Armor dans le cadre du tour de France des hôpitaux effectué par les parlementaires communistes, vient de publier aux éditions Le Geai Bleu "Je vous le dois bien" un livre sur sa riche expérience de militant et sénateur communiste face au déclassement social.

 

 

Le livre « Héroïques Femmes en résistance » (en deux tomes) d’Antoine Porcu

Vendus 30 € les deux tomes contre 50 € les deux tomes, chaque tome fait 180 pages, avec environ 75 beaux portraits et biographies de résistantes, dont la plupart étaient communistes.  

C'est à partir de ce livre en deux tomes, Héroïques, magnifiquement illustré, qu’Ismaël DUPONT a publié des biographies de Résistantes communistes dans "Le Chiffon Rouge" pour le Centenaire du PCF.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 08:49
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ
Nouveau rassemblement unitaire contre la loi sécurité globale à Morlaix ce 12 décembre: 350 personnes mobilisées environ

Il y a eu à peu près 350 personnes au rassemblement contre le projet de loi sécurité globale à Morlaix hier après-midi, de 15h à 16h30, après les 500 à 600 personnes mobilisés il y a deux semaines au même endroit. Daniel Ravasio, secrétaire de la section PCF pays de Morlaix, a lu le texte commun approuvé par 22 organisations pour le retrait du texte liberticide de Macron et de son gouvernement et l'appel commun à ce rassemblement. On reste mobilisés contre cette loi et les logiques et dérives qui la sous-tendent.

Pas moins de 22 associations et organisations signataires appellaient à se rassembler ce 12 décembre à 15h à Morlaix, pour exiger le retrait de la loi liberticide sécurité globale: Ligue Des droits l’Homme, Association France Palestine Solidarité, ATTAC 29, Pays de Morlaix Solidarité Migrants, Mouvement de la Paix, Collectif Citoyen, Morlaix Alternative Citoyenne, AC, CGT, FO, FSU, SUD-Solidaires, EELV, Ensemble29, Gauche Indépendantiste, Génération.S, La France Insoumise, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste, Jeunes Communistes, Parti Socialiste, Union Démocratique Bretonne 29.

Photos Ismaël Dupont et Mariane Gauthier Destable

 

Ouest-France MORLAIX

Morlaix. 250 personnes mobilisées contre la loi Sécurité Globale, ce samedi

Près de 250 personnes se sont rassemblées, ce samedi 12 décembre 2020, sur la place des Otages, à Morlaix (Finistère). Ils souhaitent le retrait du projet de loi Sécurité globale.

Près de 250 personnes ont manifesté à Morlaix, ce samedi, contre le projet de loi de Sécurité globale. | OUEST-FRANCE

« Le gouvernement dit que l’article 24 va être modifié. Mais il y en a d’autres qui posent problème. On demande le retrait total du projet de loi Sécurité globale », martèle Daniel Ravasio, secrétaire de section du PCF local, ce samedi 12 décembre 2020.

Il a ensuite lu, devant 250 personnes rassemblées sur la place des Otages, à Morlaix (Finistère), un texte unitaire signé par un ensemble de partis, syndicats et associations de sensibilité de gauche.

Dans la foule, on croisait notamment des élus comme Jean-Paul Vermot, le maire ou encore son premier adjoint, Ismaël Dupont.

Pas de défilé pour ne pas gêner les commerçants

Plus tôt, vers 14 h, quatre membres du collectif Phœnix de Morlaix, composé en partie d’anciens Gilets jaunes, ont accroché une banderole en faveur de la paix et contre les violences devant la sous-préfecture. Ils ont rejoint ensuite la manifestation sur la place des Otages.

« Nous voulons dire non à ces politiques », conclut Daniel Ravasio. Il n’y a pas eu de défilés pour éviter de bloquer le centre-ville « pour les commerçants ».

La mobilisation s’est poursuivie notamment avec des cercles de chants militants.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-250-personnes-mobilisees-contre-la-loi-securite-globale-ce-samedi-7083700

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 06:38
Annonces de Castex du 10 décembre, réaction de Enzo de Gregorio - Jeune communiste Morlaix
Castex et son gouvernement ont une nouvelle fois fait preuve d'un mépris envers le monde de la jeunesse.
Ne disant simplement que son soutien à la jeunesse pour laquelle il a une pensée.
Mais ne disant pas un mot sur un retour en présentiel, pas un mot sur notre précarité, pas un non plus sur nos conditions de vie ! Et ce malgré les alertes faites par les psychologues et les président d'université depuis le début du confinement.
C'est dur d'avoir 20 ans et 2020 disait Macron il y a peu, qu'il nous la rende plus facile en répondant à nos revendication :
-Revenu étudiant
-Investissement dans les CROUS
-RSA -25 ans
-Réouverture des Facs
-Abrogation de la LPPR
Vous avez le pouvoir d'agir, faites le !
 
Enzo de Gregorio, 10 décembre 2020
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 18:34
Bernard CHAMBLET avec Jean LUC LE CALVEZ et Annick CHAMBLET lors d’une fête du Viaduc

Bernard CHAMBLET avec Jean LUC LE CALVEZ et Annick CHAMBLET lors d’une fête du Viaduc

Encore une triste nouvelle

 

Notre camarade Bernard CHAMBLET vient de décéder.

 

Bernard était arrivé à Morlaix et dans notre section il y a plusieurs années en provenance de Touraine où il était militant déjà militant cégétiste et communiste bien sûr. Il avait gardé de nombreux amis là-bas. Il adorait la mer et la pêche.

Cela fait plusieurs années que notre camarade était très diminué par la maladie.

Au nom de tous les Communistes, comme en mon nom personnel je tiens à présenter nos sincères condoléances à Annick, son épouse, et à toute sa famille.

Les obsèques de Bernard auront lieu le samedi 5 décembre à 16 h – Chambre Funéraire Menez à proximité de l’hôpital de Morlaix (Rue du Dr Kergaradec, 29600 Plourin-lès-Morlaix).

Des visites sont possibles le jeudi 3 décembre et le vendredi 4 décembre.

Nous exprimons notre soutien à Annick et à toute à sa famille, ses deux fils et sa fille. 

Daniel Ravasio, Secrétaire de section du PCF Morlaix

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 17:00
Le PCF, un ancien parti ou un parti d'anciens ? - par Enzo de Gregorio
Le PCF, un ancien parti ou un parti d'anciens ?
 
Chaque jour qui passe réserve son lot de surprises. Depuis quelques temps, j’observe, je lis, j’entends que le parti communiste serait un parti de vieux.
Un parti ancien, qui ne sert à rien, car nos députés et sénateurs ne votent rien... Tiens donc? Des groupes à l'Assemblée et au Sénat pourtant, 600 maires, dont on nous parle peu dans les médias, malgré leur combativité et leurs réalisations.
Un parti où la jeunesse est absente.
Depuis que j’ai adhéré, je comprends que c’est l’inverse, le PCF est tout sauf un parti d’anciens. Nous avons une histoire ou comme le dirait un rappeur, nous avons une histoire, nous avons un background. Cette année, nous avons fêté nos 100 ans, cela fut l’occasion pour les anti-communistes de crier à notre ancienneté.
Mais faut-il vraiment croire ceux qui voient en nous un parti d’anciens? Savez-vous que dans le Finistère, nous avons le plus jeune conseiller municipal (à Saint Thégonnec)? Sommes-nous un parti d’anciens, sachant par exemple qu'à Brest et à Morlaix les plus jeune élus sont communistes ? Non ! Et pourtant, les 3 exemples nommés ci-dessus sont vrais.
Et pourtant, le parti communiste est toujours associé à l’ancienneté. Et c’est pour nous loin d’être un fardeau: notre histoire dans les luttes nous force chaque jour, à continuer le combat mené par les camarades avant nous. L’histoire de notre parti, nous en sommes fiers, le PCF, parti de la Résistance durant la seconde guerre mondiale, le parti qui a créé la sécurité sociale avec Ambroise Croizat, ministre du travail et ouvrier.
Mais le PCF, c’est aussi une lutte contre la guerre en Algérie, des campagnes contre la militarisation et les guerres.
Le PCF, c’est le parti de l’Humain d’abord, le parti des prolétaires pour les prolétaires.
Alors quand on me demande pourquoi j’ai rejoint un parti d’anciens, je réponds que je n’ai pas rejoint un parti d’anciens, j’ai rejoint un ancien parti, porteur de valeurs, porteur de fraternité et d’espoirs pour des millions de prolétaires et ce depuis 100 ans.
Par ailleurs, la commission nationale des comptes de campagne et des partis politiques montre dans ces bilans annuels que le PCF est clairement redevenu le Premier parti de France en nombre d'adhérents, devant le PS, et LR, des adhérents qui se mobilisent toute l'année, en dehors des campagnes électorales également.
 
Enzo de Gregorio, adhérent du PCF Morlaix et du MJCF
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 10:00
Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Jean-Luc Le Calvez: Daniel Ravasio, Corentin Derrien, le plus jeune élu du Finistère, à Saint Thégonnec-Loc-Eguiner, adhérent au MJCF et au PCF, étudiant à Sciences-Po Rennes, et Walden Gauthier, lycéen, militant du MJCF

Photo Jean-Luc Le Calvez: Daniel Ravasio, Corentin Derrien, le plus jeune élu du Finistère, à Saint Thégonnec-Loc-Eguiner, adhérent au MJCF et au PCF, étudiant à Sciences-Po Rennes, et Walden Gauthier, lycéen, militant du MJCF

Walden, Jean-Luc et Lucienne

Walden, Jean-Luc et Lucienne

Discours de Glenn Le Saoût pour la coordination de partis politiques appelant au rassemblement contre la loi Sécuité Globale

Discours de Glenn Le Saoût pour la coordination de partis politiques appelant au rassemblement contre la loi Sécuité Globale

Ismaël Dupont (Photo Jean-Luc Le Calvez)

Ismaël Dupont (Photo Jean-Luc Le Calvez)

Morlaix, 28 novembre - Red is back, photos des militants communistes dans la manif contre la loi Sécurité Globale
Pierre-Yves Thomas, élu communiste à Carhaix (photo Jean-Luc Le Calvez)

Pierre-Yves Thomas, élu communiste à Carhaix (photo Jean-Luc Le Calvez)

Jean-François Vérant, militant communiste à Plougasnou (photo Jean-Luc Le Calvez)

Jean-François Vérant, militant communiste à Plougasnou (photo Jean-Luc Le Calvez)

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Florence Héré et ses camarades de la CGT - Photo Jean-Luc Le Calvez

Florence Héré et ses camarades de la CGT - Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Daniel Laporte

Photo Daniel Laporte

Photo Daniel Laporte

Photo Daniel Laporte

Photo Jean-Luc Le Calvez avec Patrick Gambache et notre ami Patrick Le Goas (FO) - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Jean-Luc Le Calvez avec Patrick Gambache et notre ami Patrick Le Goas (FO) - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Jean-Victor Gruat, 28 11 2020

Photo Jean-Victor Gruat, 28 11 2020

Glenn Le Saoût - Photo Daniel Laporte

Glenn Le Saoût - Photo Daniel Laporte

Glenn Le Saoût - Photo Daniel Laporte

Glenn Le Saoût - Photo Daniel Laporte

Red is back!

Les militants communistes étaient près de 80 dans la manif morlaisienne contre la loi sécurité globale hier a Morlaix, parmi les 600 manifestants, avec une forte présence de la jeunesse communiste avec Glenn, Corentin, Enzo, Walden.

Des camarades des sections de Lanmeur, Carhaix-Huelgoat, Roscoff étaient présents, mais aussi des camarades de Meudon, de Meurthe-et-Moselle, et une grande partie des 90 adhérents de la section de Morlaix.

Photos de Jean-Luc Le Calvez, Daniel Laporte, Pierre-Yvon Boisnard, Walden Gauthier, Jean-Victor Gruat 

 

Photo Walden Gauthier, discours de Glenn Le Saoût, 28 novembre 2020

Photo Walden Gauthier, discours de Glenn Le Saoût, 28 novembre 2020

Photo Walden Gauthier, Corentin Derrien, 28 novembre 2020

Photo Walden Gauthier, Corentin Derrien, 28 novembre 2020

Marie-Françoise Madec Jacob, photo Jean-Luc Le Calvez

Marie-Françoise Madec Jacob, photo Jean-Luc Le Calvez

André et Patricia Paulus, Patick Gambache, Joël Helary, Roger Héré, photo Jean-Luc Le Calvez, 28 novembre 2020

André et Patricia Paulus, Patick Gambache, Joël Helary, Roger Héré, photo Jean-Luc Le Calvez, 28 novembre 2020

Photo Jean-Luc Le Calvez, 28 novembre 2020

Photo Jean-Luc Le Calvez, 28 novembre 2020

Photo Walden Gauthier

Photo Walden Gauthier

COMMUNIQUÉ DU MJCF Pays de Morlaix🔴
➡️Ce samedi 28 novembre 2020, la Jeunesse Communiste du Pays de Morlaix a appelé au rassemblement, Place des Otages, indignée par l’évolution de la loi de Sécurité Globale.
Cette loi permettrait l’élargissement des droits d’exploitation des images prises par des particuliers à d’autres services que ceux de l’Etat. Elle rendrait également possible la captation, l’enregistrement et la diffusion d’images, notamment pour organiser la surveillance par drone lors des manifestations.
À cette oppression sur les mobilisations sociales vient s’ajouter une restriction de la liberté de la presse et du droit de s’informer. En effet, si les autorités publiques, police et gendarmerie, et des autorités privées, SNCF et RATP, peuvent plus facilement capter des images des particuliers, l’inverse sera interdit.
➡️Le secrétaire de la section du Pays de Morlaix, Glenn Le Saout, a pris la parole à 15H pour exprimer notre rejet de cette loi :
"Tout ceci est fait pour nous dissuader de nous révolter contre l’ordre des puissants, contre l’ordre des capitalistes.
Ce dont la LREM et la bourgeoisie ont peur, c’est d’un vaste mouvement social pour la défense des services publics de santé et de l’éducation, d’un mouvement pour construire une démocratie véritable bousculant les vieilles institutions de la 5eme république.
C’est important pour construire un monde plus juste, un monde de bienveillance et non de surveillance, une société basée sur la fraternité et la sororité, la satisfaction des besoins réelles de chacun et non de la course au profit et bien sur un monde de liberté."
➡️Le MJCF demande le retrait immédiat de la loi « sécurité globale » et de la « loi de programmation de la recherche » afin de garantir le respect des droits démocratiques que sont le droit de manifester et la liberté de la presse.
(Photos Walden Gauthier)
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 09:58

 

 

Décès de notre camarade Didier SASS.

 

Après Xavier Madec, camarade de la CGT de l'hôpital, le mari de notre camarade Marie-Françoise Madec Jacob, élue communiste à Morlaix, décédé à 57 ans, et dont les obsèques ont eu lieu le 21 novembre, nous avons eu la peine d'apprendre il y a quelques jours le décès de notre camarade Didier SASS, parti brutalement en début de semaine.

Cet adhérent âgé de 67 ans cotisait fidèlement pour au PCF et à la section de Morlaix chaque année même si on le voyait peu dans les réunions depuis 2008.

Didier Sass travaillait à la compagnie des eaux puis à Véollia. Il était très impliqué syndicalement, dans la défense des droits acquis des travailleurs. Il avait voulu traduire son engagement politique au niveau municipal et avait été candidat communiste sur une liste d'union de la gauche à Morlaix.

Au nom de la section de Morlaix, comme en mon nous personnel, je présente à sa famille, ses amis nos sincères condoléances.

Un hommage lui a été rendu, dans l’intimité, le mercredi 25 novembre à 16 h 15, au pôle funéraire de Saint Thégonnec.

Daniel Ravasio, secrétaire de la section PCF de Morlaix

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 11:37
Walden Gauthier, séance collage à Morlaix le 27 octobre

Walden Gauthier, séance collage à Morlaix le 27 octobre

Corentin Derrien - Mariane Gauthier Destable - Walden Gauthier - Lucienne Nayet - Jean-Luc Le Calvez - les cinq camarades du PCF Pays de Morlaix à Châteaubriant dans la carrière le 18 octobre 2020

Corentin Derrien - Mariane Gauthier Destable - Walden Gauthier - Lucienne Nayet - Jean-Luc Le Calvez - les cinq camarades du PCF Pays de Morlaix à Châteaubriant dans la carrière le 18 octobre 2020

Châteaubriant dans la carrière le 18 octobre 2020 - Lucienne Nayet, Ian Brossat, Walden Gauthier - 3 générations unies dans l'affirmation des valeurs du communisme

Châteaubriant dans la carrière le 18 octobre 2020 - Lucienne Nayet, Ian Brossat, Walden Gauthier - 3 générations unies dans l'affirmation des valeurs du communisme

Walden Gauthier, 16 ans, a adhéré aux Jeunesses Communistes il y a quelques mois, au printemps dernier, pendant le confinement. Élève brillant, après son collège à Lanmeur, où il a développé sa passion de l'histoire (au côté de M.Cueff) il est devenu lycéen en section Langues renforcées au lycée Châteaubriant à Rennes. Walden, qui habite Plouigneau, est aussi un mélomane passionné de Jazz, un excellent pianiste, et s'intéresse à la politique et au communisme, notamment depuis l'an passé et sa participation aux rassemblements contre la réforme des retraites à points Macron. Particulièrement curieux et mûr intellectuellement et politiquement, il incarne cette nouvelle génération prometteuse qui porte l'avenir du communisme français.        

6 questions à Walden Gauthier

- Pour toi, que représente le communisme ? En quoi est-ce encore un idéal et un engagement actuels ?

Je suis attaché aux principes de base du communisme, ceux de la justice sociale et de l’internationalisme. Le monde de la finance dans lequel nous vivons manque cruellement d’humanité, et c’est d’ailleurs l’un des thèmes majeurs défendus par le PCF aujourd’hui derrière l’engageant slogan : « L’Humain d’abord ». Un combat on ne peut plus actuel, toujours en écho avec l’approche de Marx : l’unicité humaine dans l’égalité, l’identité humaine dans ses différences. Je me retrouve ainsi dans cette ouverture à la pluralité où résonnent notamment les luttes féministes et le combat contre le racisme, tout autant d’ailleurs que dans les actions de longue date du PCF en faveur de l’éducation et de la culture.

- Comment es-tu venu toi-même à faire ce pas de l'engagement ? Est-ce courant dans ta génération, autour de toi ?

J’ai décidé de m’engager auprès des JC en plein confinement pour prendre part à la reconstruction d’une France en crise. J’y vois l’opportunité historique d’un changement radical des mentalités, par la mise en lumière des véritables conséquences d’un gouvernement libéral sur des populations toujours plus menacées par le chômage et la misère. Si ce genre d’engagement était courant au siècle dernier chez les jeunes, je n’ai pas l’impression qu’il le soit aujourd’hui. Ma génération est certes sensible à certains combats, tels que l’écologie ou le féminisme, mais peu sont réellement intéressés par la politique de terrain et la nécessité de combats concrets à mener. Paradoxalement, nombreux sont ceux qui se complaisent dans la société de consommation avec toutes les inégalités que celle-ci engendre. Le désir de se battre en faveur du collectif est en perte de vitesse, et il semble être remplacé par un individualisme rationnel et de pseudo- combats qui servent en réalité à se blanchir la conscience.

- Quelles sont les figures politiques et historiques qui t'inspirent ?

Je suis inspiré par les communistes qui se sont battu pour la libération de la France durant la Seconde Guerre Mondiale, et qui furent l’âme de la résistance intérieure, mais également les porteurs du triangle rouge ayant succombé sous la botte nazie. Ces hommes et ces femmes ont combattu le fascisme pour défendre la liberté. Leurs actions de haute lutte, souvent au risque de la mort, ne doivent pas être oubliées, et l’on doit veiller à ce qu’elles demeurent gravées dans les livres d’histoire. Les combats pour la paix et l’émancipation de l’Homme menés par Jean Jaurès, ses talents d’orateur et d’écrivain m’intéressent fortement. Je dois également évoquer mon attachement à Marx et à Engels, puisque c’est par le Manifeste que j’ai été introduit à la pensée communiste, et l’ampleur de leur apport à cette théorie me fascine. Je me réjouis qu’il me reste encore tant de choses à lire et à découvrir pour approfondir mes connaissances dans un domaine qui annonce le Progrès humain.

- Pourrais-tu nous parler de la Commémoration des fusillés de Châteaubriant ?

C’était une cérémonie très émouvante. Comme je l’ai dit plus haut, je suis très attaché à l’histoire de la Résistance, et c’est un honneur d’avoir pu déposer la gerbe du Musée de la Résistance Nationale auprès de Lucienne Nayet, Présidente de ce Réseau. C’est un événement qu’il faut absolument continuer d’honorer. C’est important aujourd’hui de dénoncer la barbarie nazie et de commémorer le courage des camarades communistes tombés pour une juste cause, et je compte y retourner dans le futur, avec la JC de Morlaix au complet, voire si possible avec ma classe de lycée !

- Qu'est-ce que tu as envie de vivre et d'apporter dans ton militantisme ?

En s’engageant, on fait le lien entre les gens qui ont combattu dans le passé et les réalités d’aujourd’hui qui appellent toujours à résister. C’est la volonté d’appartenir à cette famille historique, celle de devenir un chaînon de son histoire qui m’anime aujourd’hui. Si les JC me permettent de perpétuer le mouvement communiste, je pense aussi pouvoir y développer mon esprit critique en apprenant notamment à débattre. Depuis mon adhésion, j’ai également fait de très belles rencontres au sein du Parti, et c’est cette émulation collective qui me plaît.

- Sur quoi d'après toi le PCF et les JC doivent travailler dans la période pour gagner de l'audience auprès des jeunes ?

Je pense qu’il y aurait un travail immense à faire autour du terme « communisme ». C’est aujourd’hui un mot totalement dévoyé, souvent confondu pour le discréditer avec le stalinisme et les régimes dictatoriaux. Le fait qu’il soit ainsi discrédité génère beaucoup de préjugés défavorables, d’où la difficulté d’atteindre les jeunes. Même si c’est un mot chargé de sens se rapportant à l’esprit de partage, je me demande parfois s’il ne faudra pas l’effacer pour faire ressortir nos idées qui n’ont aucun rapport avec le régime de Staline. Les jeunes sont de plus en plus éloignés de la politique, et souvent envahis par des idées reçues, ce qui rend compliqué l’approche. Il y a un énorme travail de pédagogie à accomplir. Et cependant il en va de l’avenir, de notre avenir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011