Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 07:00
Les visages de l'AFFICHE ROUGE et ceux qu'elle n'a pas dévoilés...
Les visages de l'AFFICHE ROUGE et ceux qu'elle n'a pas dévoilés...
Les visages de l'AFFICHE ROUGE et ceux qu'elle n'a pas dévoilés...
Le 21 février, 80 ans jour pour jour après l'exécution de 22 d'entre eux sur 23 (seule Olga Bancic est exécutée en Allemagne plus tard), un hommage national leur sera rendu à travers la panthéonisation de leur chef, Missak Manouchian, et de Mélinée, sa fiancée, résistante également à la FTP MOI, communiste, d'origine arménienne, orpheline, rescapée du génocide comme Missak.
23 héros de la résistance militaire de Paris et de région parisienne, Francs Tireurs et Partisans de la Main d’œuvre immigrée sous la direction du Parti communiste et le commandement opérationnel de Missak Manouchian pendant quelques mois, tous traqués et arrêtés par la police française travaillant pour le compte des nazis, tous communistes ou sympathisants communistes, et par dessus tout anti-fascistes.
Ils sont l'honneur de la France et des combats pour la liberté, l'égalité et un monde de paix et sans racisme et l'antisémitisme menés par le parti communiste. Ils ont sacrifié leur vie pour combattre et terrasser la peste brune qui ressurgit partout en Europe et dans le monde.
 
Portraits repris de "Missak et Mélinée Manouchian. Un couple en Résistance" de Gérard Streiff - l'Archipel, janvier 2024, 21€
- Olga Bancic, condamnée à mort à 32 ans après avoir été affreusement torturée, guillotinée en Allemagne. Née en 1912 à Chisinau (actuelle Moldavie), dans une famille juive qui émigre en Roumanie. Militante syndicale et communiste, elle subit la répression policière en Roumanie. Traquée, elle s'installe en France en 1936 et y poursuit des études de Lettres. Elle s'engage dans la FTP-MOI et participera à une centaine d'action du groupe Manouchian.

- Olga Bancic, condamnée à mort à 32 ans après avoir été affreusement torturée, guillotinée en Allemagne. Née en 1912 à Chisinau (actuelle Moldavie), dans une famille juive qui émigre en Roumanie. Militante syndicale et communiste, elle subit la répression policière en Roumanie. Traquée, elle s'installe en France en 1936 et y poursuit des études de Lettres. Elle s'engage dans la FTP-MOI et participera à une centaine d'action du groupe Manouchian.

Célestino Alfonso. Il meurt à 28 ans. Né en 1916 en Espagne, il arrive en France dans les années 1930. Adhérent à la Jeunesse communiste d'Ivry, il part en 1936 combattre en Espagne. Il sera nommé capitaine et commissaire politique de la 2e Brigade internationale. A son retour en France, en 1939, il est interné au camp de Saint Cyprien, dont il s'évade. Entré dans la Résistance, arrêté par les Allemands en 1942, et déporté, il s'évade encore et rentre à Paris où il devient chef de groupe des FTP-MOI. Il participe à des actions parmi lesquelles l'exécution en 1943 du colonel nazi Julius Ritter, chef du STO.

Célestino Alfonso. Il meurt à 28 ans. Né en 1916 en Espagne, il arrive en France dans les années 1930. Adhérent à la Jeunesse communiste d'Ivry, il part en 1936 combattre en Espagne. Il sera nommé capitaine et commissaire politique de la 2e Brigade internationale. A son retour en France, en 1939, il est interné au camp de Saint Cyprien, dont il s'évade. Entré dans la Résistance, arrêté par les Allemands en 1942, et déporté, il s'évade encore et rentre à Paris où il devient chef de groupe des FTP-MOI. Il participe à des actions parmi lesquelles l'exécution en 1943 du colonel nazi Julius Ritter, chef du STO.

Joseph Boczov: il a 38 ans quand il est exécuté le 21 février 1944. Juif hongrois communiste, Joseph Boczov (ou Jozsef Boczor) est un chimiste, spécialiste des explosifs. Il part combattre dans les rangs des républicains espagnols. Après la défaite il est interné en France. Déporté en Allemagne, il s'évade. A Paris, il devient chef du détachement FTP-MOI, qui se spécialise dans le déraillement de trains transportant des troupes et du matériel de guerre allemands.

Joseph Boczov: il a 38 ans quand il est exécuté le 21 février 1944. Juif hongrois communiste, Joseph Boczov (ou Jozsef Boczor) est un chimiste, spécialiste des explosifs. Il part combattre dans les rangs des républicains espagnols. Après la défaite il est interné en France. Déporté en Allemagne, il s'évade. A Paris, il devient chef du détachement FTP-MOI, qui se spécialise dans le déraillement de trains transportant des troupes et du matériel de guerre allemands.

Georges Cloarec: né en 1923 à Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir). Ouvrier agricole à quinze ans, il gagne la zone sud dès l'Occupation allemande pour s'engager dans les forces de la France Libre à Londres mais il n'y parvient pas. Il rejoint Paris et entre en contact avec les résistants immigrés de la FTP-MOI; il prend part à plusieurs actions.

Georges Cloarec: né en 1923 à Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir). Ouvrier agricole à quinze ans, il gagne la zone sud dès l'Occupation allemande pour s'engager dans les forces de la France Libre à Londres mais il n'y parvient pas. Il rejoint Paris et entre en contact avec les résistants immigrés de la FTP-MOI; il prend part à plusieurs actions.

Rino Della Negra: né en 1923 à Vimy (Pas-de-Calais), il est exécuté au Mont Valérien à 21 ans. Sa famille, italienne, s'est installée dans son enfance à Argenteuil en 1926. Il travaille chez Chausson, à Asnières. Excellent footballeur, il joue au Red Star. Réfractaire du STO en 1942, il s'engage dans la clandestinité dans les rangs des FTP et rejoint le 3e détachement italien. Il participe notamment à l'attentat contre le général Alexander Apt ou à l'attaque du siège du parti fasciste italien, rue Sédillot.

Rino Della Negra: né en 1923 à Vimy (Pas-de-Calais), il est exécuté au Mont Valérien à 21 ans. Sa famille, italienne, s'est installée dans son enfance à Argenteuil en 1926. Il travaille chez Chausson, à Asnières. Excellent footballeur, il joue au Red Star. Réfractaire du STO en 1942, il s'engage dans la clandestinité dans les rangs des FTP et rejoint le 3e détachement italien. Il participe notamment à l'attentat contre le général Alexander Apt ou à l'attaque du siège du parti fasciste italien, rue Sédillot.

Thomas Elek: né en 1924 à Budapest (Hongrie), dans une famille d'intellectuels communistes qui émigre en France en 1930. Il vit à Fontenay-sous-Bois, près de Paris. Il s'engage à 16 ans dans l'action clandestine et la lutte armée des FTP-MOI et participe à plusieurs déraillements de trains.

Thomas Elek: né en 1924 à Budapest (Hongrie), dans une famille d'intellectuels communistes qui émigre en France en 1930. Il vit à Fontenay-sous-Bois, près de Paris. Il s'engage à 16 ans dans l'action clandestine et la lutte armée des FTP-MOI et participe à plusieurs déraillements de trains.

Moska Fingercweig: ou Maurice Fingercwajg, dit "Marius". Né à Varsovie en 1923. Ouvrier tapissier, militant de la Jeunesse communiste, il s'engage dans le 2e détachement juif des FTP-MOI et prend part à des actions armées. Son père et ses deux frères sont morts en déportation

Moska Fingercweig: ou Maurice Fingercwajg, dit "Marius". Né à Varsovie en 1923. Ouvrier tapissier, militant de la Jeunesse communiste, il s'engage dans le 2e détachement juif des FTP-MOI et prend part à des actions armées. Son père et ses deux frères sont morts en déportation

Spartaco Fontano: né en Italie en 1922. Ses parents, anti fascistes italiens, se réfugient en France. Il interrompt ses études à l'Ecole des arts et métiers en 1942 pour rejoindre les FTP. Il participe à des opérations contre l'occupant, notamment l'attentat contre le général Schaumburg. Son nom et celui de ses frères, également résistants, est francisé en "Fontanot"

Spartaco Fontano: né en Italie en 1922. Ses parents, anti fascistes italiens, se réfugient en France. Il interrompt ses études à l'Ecole des arts et métiers en 1942 pour rejoindre les FTP. Il participe à des opérations contre l'occupant, notamment l'attentat contre le général Schaumburg. Son nom et celui de ses frères, également résistants, est francisé en "Fontanot"

Jonas Geduldig: Né en Pologne en 1918. En 1934, il rejoint son frère en Palestine avant de partir en Espagne combattre les franquistes. Il s'installe à Paris comme mécanicien. En 1942, il s'engage dans les FTP-MOI.

Jonas Geduldig: Né en Pologne en 1918. En 1934, il rejoint son frère en Palestine avant de partir en Espagne combattre les franquistes. Il s'installe à Paris comme mécanicien. En 1942, il s'engage dans les FTP-MOI.

Emeric Glasz: Né en 1902 à Budapest (Hongrie). Ouvrier mécanicien, militant communiste, il émigre en France. En 1939, il s'engage pour combattre au sein du 23e regiment de marche des volontaires étrangers. Démobilisé, il agit clandestinement dans les groupes de sabotage et de destruction, puis au 1er détachement des FTP-MOI et dans les équipes de "dérailleurs".

Emeric Glasz: Né en 1902 à Budapest (Hongrie). Ouvrier mécanicien, militant communiste, il émigre en France. En 1939, il s'engage pour combattre au sein du 23e regiment de marche des volontaires étrangers. Démobilisé, il agit clandestinement dans les groupes de sabotage et de destruction, puis au 1er détachement des FTP-MOI et dans les équipes de "dérailleurs".

Léon Goldberg: Né à Lodz (Pologne) en 1924. Sa famille, juive, s'installe en 1926 à Paris. Il est le seul qui échappe à la rafle du Vel d'Hiv le 16 juillet 1942. Sa famille sera décimée à Auschwitz. Le 24 octobre 1943, il participe à l'attaque d'un train allemand.

Léon Goldberg: Né à Lodz (Pologne) en 1924. Sa famille, juive, s'installe en 1926 à Paris. Il est le seul qui échappe à la rafle du Vel d'Hiv le 16 juillet 1942. Sa famille sera décimée à Auschwitz. Le 24 octobre 1943, il participe à l'attaque d'un train allemand.

Szlama Grzywacz: né en 1909 à Wolomin (Pologne) dans une famille ouvrière. Il adhère à la Jeunesse communiste polonaise. Il est en butte à la répression du régime du maréchal Pilsudski. En 1931, il est condamné à cinq ans de prison. Après sa libération, il combat en Espagne dans les Brigades internationales. Il passe en France où il est interné au camp de Gurs, mais s'en évade. Sous l'Occupation, il est très actif dans le mouvement syndical clandestin auprès des ouvriers juifs de la fourrure et il rejoint les FTP-MOI.

Szlama Grzywacz: né en 1909 à Wolomin (Pologne) dans une famille ouvrière. Il adhère à la Jeunesse communiste polonaise. Il est en butte à la répression du régime du maréchal Pilsudski. En 1931, il est condamné à cinq ans de prison. Après sa libération, il combat en Espagne dans les Brigades internationales. Il passe en France où il est interné au camp de Gurs, mais s'en évade. Sous l'Occupation, il est très actif dans le mouvement syndical clandestin auprès des ouvriers juifs de la fourrure et il rejoint les FTP-MOI.

Stanislas Kubacki: né en 1908 en Pologne. Il part combattre dans les rangs des Brigades internationales en Espagne. Interné au camp du Vernet. Déporté en Allemagne, il réussit à s'évader et gagne Paris, où il se met en contact avec la résistance.

Stanislas Kubacki: né en 1908 en Pologne. Il part combattre dans les rangs des Brigades internationales en Espagne. Interné au camp du Vernet. Déporté en Allemagne, il réussit à s'évader et gagne Paris, où il se met en contact avec la résistance.

Cesare Luccarini: né en 1922 à Castiglione (Italie). Fils d'une famille d'antifascistes émigrés en France, il milite aux jeunesses communistes. Dès le début de l'Occupation, il participe dans le Pas-de-Calais aux premières manifestations de résistance, puis il entre aux FTP.

Cesare Luccarini: né en 1922 à Castiglione (Italie). Fils d'une famille d'antifascistes émigrés en France, il milite aux jeunesses communistes. Dès le début de l'Occupation, il participe dans le Pas-de-Calais aux premières manifestations de résistance, puis il entre aux FTP.

Marcel Rajman: né en 1923 à Varsovie, il arrive à Paris avec ses parents. Il milite à la Jeunesse communiste clandestine. En 1942, il s'engage dans le 2e détachement juif des FTP-MOI. Il est nommé moniteur pour entraîner les nouveaux combattants. Parmi les actions auxquelles il participe, l'exécution du patron du STO, Julius Ritter. Sa mère a été gazée à Auschwitz-Birkenau et son jeune frère déporté à Buchenwald.

Marcel Rajman: né en 1923 à Varsovie, il arrive à Paris avec ses parents. Il milite à la Jeunesse communiste clandestine. En 1942, il s'engage dans le 2e détachement juif des FTP-MOI. Il est nommé moniteur pour entraîner les nouveaux combattants. Parmi les actions auxquelles il participe, l'exécution du patron du STO, Julius Ritter. Sa mère a été gazée à Auschwitz-Birkenau et son jeune frère déporté à Buchenwald.

Roger Rouxel: né à Paris en 1925. Ouvrier tourneur, il est réquisitionné par le STO en 1943 pour travailler en Allemagne et il entre dans la clandestinité avec son ami Robert Witchitz dans les rangs des FTP.

Roger Rouxel: né à Paris en 1925. Ouvrier tourneur, il est réquisitionné par le STO en 1943 pour travailler en Allemagne et il entre dans la clandestinité avec son ami Robert Witchitz dans les rangs des FTP.

Antonio Salvadori: Né en 1920 à San Gregorio (Italie). Sa famille émigre en France, à Belfort, en 1927. Ouvrier du bâtiment, fin 1942, il s'engage dans la Résistance au sein des FTP-MOI à Paris.

Antonio Salvadori: Né en 1920 à San Gregorio (Italie). Sa famille émigre en France, à Belfort, en 1927. Ouvrier du bâtiment, fin 1942, il s'engage dans la Résistance au sein des FTP-MOI à Paris.

Willy Schapino: né en 1910 en Pologne. Il émigre d'abord en Palestine où il est expulsé en 1933. Il s'installe ensuite à Paris où il travaille chez un fourreur. Il rejoint les FTP-MOI en 1943 et sera arrêté lors d'une attaque contre un convoi allemand.

Willy Schapino: né en 1910 en Pologne. Il émigre d'abord en Palestine où il est expulsé en 1933. Il s'installe ensuite à Paris où il travaille chez un fourreur. Il rejoint les FTP-MOI en 1943 et sera arrêté lors d'une attaque contre un convoi allemand.

Arpen Tavitian: né en 1895 dans l'empire russe, il adhère au PC soviétique. Engagé dans l'Armée Rouge et opposant à Staline, il est proche du fils Trotsky. En 1937, il vient à Paris. En 1943, il rejoint les FTP-MOI auprès de son ami Missak Manoukian, FTP-MOI au sein desquels il participe à de nombreuses actions dont un attentat à Saint-Ouen et un autre place de l'Observatoire.

Arpen Tavitian: né en 1895 dans l'empire russe, il adhère au PC soviétique. Engagé dans l'Armée Rouge et opposant à Staline, il est proche du fils Trotsky. En 1937, il vient à Paris. En 1943, il rejoint les FTP-MOI auprès de son ami Missak Manoukian, FTP-MOI au sein desquels il participe à de nombreuses actions dont un attentat à Saint-Ouen et un autre place de l'Observatoire.

Amadeo Ussiglio: né en Italien en 1911, émigré en France en 1930, il exerce la profession de terrassier-carreleur. En 1943, il s'engage au sein des FTP-MOI. Il participe à des opérations de déraillements de trains.

Amadeo Ussiglio: né en Italien en 1911, émigré en France en 1930, il exerce la profession de terrassier-carreleur. En 1943, il s'engage au sein des FTP-MOI. Il participe à des opérations de déraillements de trains.

Wolf Wajsbrot: né à Krasnik (Pologne) en 1925. Il réside à Ivry-sur-Seine de 1939 à 1942. Il apprend la mécanique à l’École du travail (centre d'apprentissage pour jeunes juifs), rue des Rosiers, à Paris. Il s'engage dans les FTP-MOI en 1942. IL participe à l'action du 3 janvier 1943 avenue de Lowndal au cours de laquelle des soldats nazis sont tués.

Wolf Wajsbrot: né à Krasnik (Pologne) en 1925. Il réside à Ivry-sur-Seine de 1939 à 1942. Il apprend la mécanique à l’École du travail (centre d'apprentissage pour jeunes juifs), rue des Rosiers, à Paris. Il s'engage dans les FTP-MOI en 1942. IL participe à l'action du 3 janvier 1943 avenue de Lowndal au cours de laquelle des soldats nazis sont tués.

Robert Witchitz: né en 1924 à Abscon (Nord). Son père est commerçant d'origine polonaise. Sa famille s'installe dans la région parisienne. Le jeune homme milite à la Jeunesse communiste et travaille comme ajusteur. Engagé dans la FTP-MOI. Il est arrêté à la suite d'une attaque contre des convoyeurs de fonds allemands rue de la Fayette.

Robert Witchitz: né en 1924 à Abscon (Nord). Son père est commerçant d'origine polonaise. Sa famille s'installe dans la région parisienne. Le jeune homme milite à la Jeunesse communiste et travaille comme ajusteur. Engagé dans la FTP-MOI. Il est arrêté à la suite d'une attaque contre des convoyeurs de fonds allemands rue de la Fayette.

Missak Manouchian: Né le 1er septembre 1906 à Adiyaman dans l'Empire Ottoman, rescapé du génocide arménien de 1915, élevé dans des orphelinats au Liban et en Syrie, il émigre en France en 1924, débarquant à Marseille. Il fait plusieurs métiers tour à tour, menuisier aux chantiers navals, ouvrier de l'industrie automobile chez Citroën, tout en étant féru de culture et de littérature, en composant des poèmes et des revues culturelles et politiques arméniennes. Il rentre au Parti communiste en 1934. Il dirige la revue "Zangou". Fin 37, Missak Manouchian est délégué au 9e congrès du PCF à Arles. Pendant l'occupation, il dirige les opérations militaires des FTP-MOI de juillet 1943 à novembre 1943, il est arrêté le 16 novembre 1943

Missak Manouchian: Né le 1er septembre 1906 à Adiyaman dans l'Empire Ottoman, rescapé du génocide arménien de 1915, élevé dans des orphelinats au Liban et en Syrie, il émigre en France en 1924, débarquant à Marseille. Il fait plusieurs métiers tour à tour, menuisier aux chantiers navals, ouvrier de l'industrie automobile chez Citroën, tout en étant féru de culture et de littérature, en composant des poèmes et des revues culturelles et politiques arméniennes. Il rentre au Parti communiste en 1934. Il dirige la revue "Zangou". Fin 37, Missak Manouchian est délégué au 9e congrès du PCF à Arles. Pendant l'occupation, il dirige les opérations militaires des FTP-MOI de juillet 1943 à novembre 1943, il est arrêté le 16 novembre 1943

Partager cet article
Repost0
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 06:56
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale
20 février 2024 - Une très belle soirée des Mardis de l'éducation populaire avec Maryvonne Moal sur les Tsiganes et leur persécution pendant la seconde guerre mondiale

Un mardi de l'éducation populaire de haut vol avec Maryvonne Moal au local du PCF Morlaix ce mardi 20 février sur les Tsiganes, Gens du Voyages, Citoyens français itinérants, Nomades, Manouches et autres forains et marchands itinérants en Finistère, leur culture, leur mode de vie et leurs traditions, leur histoire, leur fichage sous la 3e république, leur internement et leur persécution pendant l'Occupation, sur décision de l'Occupant nazi inspiré par un racisme échevelé mais avec un internement assuré par la police et la gendarmerie françaises, et l'évolution des rapports avec les gens du voyage jusqu'à une politique de reconnaissance (de l'internement et de la déportation, des persécutions de la seconde guerre mondiale) et de prise en compte croissance des besoins particuliers de la communauté, perturbée par des préjugés et une méfiance persistante.

Un grand merci à Maryvonne Moal, autrice du premier livre sur les Tsiganes finisteriens, pour sa conférence passionnante et aussi un grand merci à la quarantaine de personnes présentes, dont des voyageurs, et plusieurs qui connaissaient très bien le sujet par leurs expériences et leur métier où leurs fonctions.

C'était un très bel échange qui a permis d'approfondir notre compréhension et nos connaissances.

 Les Tsiganes et la Seconde Guerre mondiale, Maryvonne Moal, éditions Tirésias, avec une préface de Christian Bougeard18,00 €

Les Tsiganes et la Seconde Guerre mondiale, Maryvonne Moal, éditions Tirésias, avec une préface de Christian Bougeard18,00 €

Les Bohémiens, Gitans, Roms, Sintis, Manouches… circulaient librement en Europe, aimés des rois et des populations. Ils étaient attendus à la cour, dans les villes, dans les villages. Ils apportaient le rêve, la musique, la danse, la magie… La fête s’installait pour quelques jours, ils intriguaient autant qu’ils fascinaient. Leur mode de vie nomade, différent, libre, entraînait parfois des craintes chez les riverains, ils jouissaient malgré tout d’une vision tolérante. Au fil du temps, ces individus incontrôlables, étaient-ils devenus dérangeants, suspects ? Étaient-ils considérés comme des espions ou des voleurs ? Voulait-on éliminer leur mode de vie nomade? Peu à peu, ils vont ressentir une forme de discrimination… Dès la fin du XIXe siècle, ils vont être stigmatisés comme Nomades, faire l’objet d’expulsions. Au XXe siècle l’État français va les contrôler en mettant en place un système de fichage.

Ils deviennent indésirables. Ils vont se sentir persécutés, rejetés, stigmatisés, on parlera de « race abjecte ». Ils vont avoir le sentiment d’être victimes de racisme.
En 1940, les Nomades « Tsiganes » vont être internés sur le territoire français dans des « camps d’internement pour Nomades ». Après leur libération, en juin 1946, ils vont retrouver la liberté tout en conservant le régime nomade Cet abandon ne signifiera pas le retour au droit commun des Français dits « gens du voyage », car une volonté politique d’éradication de leur mode de vie nomade les poursuivra longtemps.

Maryvonne Moal, née le 1e mai 1948 à Paris 14e, ingénieur-conseil à la retraite. Pendant la Seconde Guerre mondiale une partie de sa famille a été massacrée, son père survit à l’enfer concentrationnaire nazi. Les droits humains et le bien-être de l’espèce humaine sont au cœur de ses combats. Membre depuis sa création de l’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation elle est Présidente depuis 2014 de la délégation du Finistère. Elle travaille avec les enseignants du département du Finistère à la préparation du Concours National de la Résistance et de la Déportation. Elle intervient dans les établissements scolaires, à la demande des enseignants pour raconter aux élèves des parcours de résistants et de déportés. Elle est membre du jury de ce concours. À la demande des collectivités locales, associations historiques ou culturelles, elle organise et anime des conférences et des forums sur l’histoire de la Résistance et de la Déportation. Membre de l’Amicale nationale des Déportés et familles de disparus de Natzweiler-Struthof et de ses kommandos, Membre de l’association des descendants des médaillés de la Résistance française.

Partager cet article
Repost0
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 06:49
Dans la crypte du Mont Valérien, Fabien Roussel rend hommage à Missak Manouchian ce mardi 20 février 2024 (photo Lucienne Nayet)

Fabien Roussel rend hommage à Missak Manouchian dans la crypte du Mont Valérien. Un moment de grande émotion. Photo de notre camarade du PCF Morlaix Lucienne Nayet.

Partager cet article
Repost0
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 06:47
Missak et Mélinée Manouchian rentrent au Panthéon (Ouest-France, 21 février 2024)
Missak et Mélinée Manouchian rentrent au Panthéon (Ouest-France, 21 février 2024)
Partager cet article
Repost0
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 06:15
   Vendredi 23 Février (18 h – local PCF Pays de Morlaix) : réunion du Comité des Jours Heureux pour lancer notre campagne des élections européennes dans le Pays de Morlaix avec la liste de Léon Deffontaines

Soyons – y nombreux.

 

Vendredi 23 Février (18 h – local PCF Pays de Morlaix) : réunion du Comité des Jours Heureux pour lancer notre campagne des élections européennes.

La liste conduite par Léon Deffontaines comporte 50 % de candidatures d’ouverture, à l’image des dix premières places ou quatre personnalités communistes seront aux côtés de responsables d’autres formations politiques et de militants du monde du travail engagés dans des combats syndicaux.

Elle rassemble ainsi des candidatures de trois autres formations politiques : la Gauche républicaine et socialiste (GRS) avec la candidature d’Emmanuel Maurel, député européen sortant, en 3e position ou encore celle de Sophie Camard, Maire du premier arrondissement de Marseille, en 20e position ; l’Engagement, parti fondé par Arnaud Montebourg, avec Samia Jaber en 6e position ; Les radicaux de gauche (LRDG) avec Isabelle Amaglio-Terisse en 10e position. Murielle Ressiguier, ancienne députée insoumise de l’Hérault est également présente sur la liste.

Après le grand mouvement sur les retraites qui a remis la question sociale au premier plan en France, alors que les luttes pour gagner les augmentations de salaires se multiplient, cette liste rassemble également de nombreuses candidatures issues du monde du travail et des luttes sociales, telle Sigrid Gérardin, syndicaliste enseignante, en 2e position, Fabien Gache, ex-délégué central de Renault en 7e position sur la liste, Marylène Faure du secteur de l’énergie en 12e position ou encore Manon Ovion, figure syndicale de la lutte dans l’entreprise Vertbaudet, et bien d’autres secteurs professionnels.

Parmi les candidatures communistes, André Chassaigne, Président du groupe GDR à l'Assemblée nationale et député reconnu pour son combat pour les agriculteurs, sera en 5e position, accompagné sur la liste de plusieurs dirigeant·es et élu·es du PCF. Hélène Bidard, militante féministe et adjointe à la Maire de Paris en charge de l’égalité femme-homme, de la jeunesse et de l’éducation populaire, Fatima Khallouk, militante des droits des personnes en situation de handicap et adjointe au Maire d’Alfortville en charge de la jeunesse et plusieurs parlementaires dont Cécile Cukierman, Présidente du groupe CRCE – Kanaky au Sénat et Fabien Roussel, en dernière position sur la liste.

Dans le Finistère, c'est notre camarade Taran Marec, élu à Brest, 25 ans, secrétaire départemental du Mouvement des Jeunesses Communistes qui sera candidat sur la liste de Léon Deffontaines avec quatre autres candidats bretons.

Ce rassemblement de citoyens et citoyennes engagés, de républicains, d’acteurs du mouvement social, de quatre partis de gauche a vocation à s’élargir à tous ceux et celles qui à gauche partagent notre ambition pour reprendre la main sur l’avenir de la France et de l’Europe.

Une réunion du Comité des Jours Heureux (Comité créé à l’occasion des élections présidentielles pour soutenir la candidature de Fabien ROUSSEL) est convoquée le vendredi 23 Février 2024 (18 h – local PCF Pays de Morlaix).

 

Il s’agira pour la liste de rassemblement soutenue par les communistes et la section de Morlaix du PCF de lancer la campagne des Élections Européennes sur le Pays de Morlaix dans un cadre unitaire.

Partager cet article
Repost0
20 février 2024 2 20 /02 /février /2024 06:00
Marcel Rajman, compagnon de Manouchian, FTP MOI, exécuté avec lui au Mont Valérien le 21 février 1944
Dernières lettres de condamné à mort de Marcel Rajman, compagnon de Manouchian, FTP MOI, exécuté avec lui au Mont Valérien le 21 février 1944.
Prison de Fresnes - 21 février 1944
 
"Ma chère petite maman,
Quand tu liras cette lettre, je suis sûr qu’elle te fera une peine extrême, mais je serai mort depuis un certain temps et tu seras consolée par mon frère qui vivra heureux avec toi et te donnera toute la joie que j’aurais voulu te donner. Excuse-moi de ne pas t’écrire plus longuement, mais nous sommes tous tellement joyeux que cela m’est impossible quand je pense à la peine que tu ressens. Je ne puis te dire qu’une chose, c’est que je t’aime plus que tout au monde et que j’aurais voulu vivre rien que pour toi. Je t’aime, je t’embrasse, mais les mots ne peuvent dépeindre ce que je ressens.
Ton Marcel qui t’adore et qui pensera à toi à la dernière minute. Je t’adore et vive la vie.
Marcel
 
Mon cher Simon,
Je compte sur toi pour faire tout ce que je ne puis faire moi-même. Je t’embrasse, je t’adore, je suis content, vis heureux, rends Maman heureuse comme j’aurais voulu le faire si j’avais vécu.
Vive la vie belle et joyeuse comme vous l’aurez tous. Préviens mes amis et mes camarades que je les aime tous. Ne fais pas attention si ma lettre est folle mais je ne peux pas rester sérieux.
Marcel
J’aime tout le monde et vive la vie. Que tout le monde vive heureux.
Marcel
Maman et Simon, je vous aime et voudrais vous revoir."
 
Marcel Rajman (ou Rayman):
Né en Pologne en 1923, à Varsovie, Marcel Rayman ou Rajman a émigré en France, à Paris, avec ses parents et frère, âgé de 2 ans, en 1930. Il exerce le métier de tricoteur, à la suite de son père, qui possédait un atelier.
Il milite à la Jeunesse communiste clandestine. D'abord rattaché à l'Union de la Jeunesse Juive, section juive de la MOI, et à son journal clandestin "Jeune combat", en 1942, il s'engage dans le 2e détachement juif des FTP-MOI.
Il est nommé moniteur pour entraîner les nouveaux combattants.
A l'été de 1943, il devient responsable militaire de l'équipe spéciale en charge des exécutions les plus spectaculaires. Parmi les actions auxquelles il participe, l'exécution du patron du STO, Julius Ritter.
Arrêté le 16 novembre 1943, il est condamné à mort avec 22 camarades. Sa photographie figure sur la fameuse Affiche rouge des nazis présentant les résistants de la MOI comme "armée du crime" avec la légende: "Rayman: Juif polonais - 13 attentats".
Marcel Rayman est fusillé avec 21 camarades au Mont Valérien le 21 février 1944.
Sa mère a été gazée à Auschwitz-Birkenau et son jeune frère déporté à Buchenwald.
 
Source:
"La vie à en mourir. Lettre de fusillés (1941-1944)". Points Seuil. Lettres choisies et présentées par Guy Krivopissko. Introduction de François Marcot.
 
Marcel Rajman, compagnon de Manouchian, FTP MOI, exécuté avec lui au Mont Valérien le 21 février 1944
Partager cet article
Repost0
19 février 2024 1 19 /02 /février /2024 16:52
Manouchian - Rol Tanguy: destins parallèles
Manouchian - Rol Tanguy: destins parallèles

Mercredi 21 février à 17h, le PCF Morlaix invite les citoyens du pays de Morlaix à rendre hommage à Missak et Mélinée Manouchian et aux héros FTP MOI du groupe de l'Affiche Rouge place Rol-Tanguy à Morlaix, en gare de Morlaix où est né Rol, une heure avant la cérémonie du Panthéon pour l'entrée des corps des Missak et Mélinée dans l'édifice pour la République honore ses héros.

Quelques points communs entre Manouchian et Henri Tanguy, né à Morlaix en 1908, deux ans après la naissance de Manouchian:

- Ils sont communistes et membres de la CGTU puis de la CGT réunifiée pendant le Front Populaire

- Ils étaient ouvriers et cadres politiques, intellectuel peut-on dire même pour Missak Manouchian.

- Ils ont été dirigeants de la Résistance chez les Francs Tireurs et Partisans

- Jusqu'au 21 février 2024, ils font partie des centaines de glorieux résistants communistes et militants ouvriers qui n'ont pas eu le droit de rentrer au Panthéon. Pensons aussi à Martha Desrumaux, à Marie-Claude Vaillant Couturier, à Danielle Casanova, etc.

- Ils ont été métallurgistes

- Ils ont vécu en Bretagne : l'enfance de Henri Tanguy à Brest, la mobilisation de Manouchian à Colpo dans le Morbihan

- Leurs épouses et camarades Cécile Rol-Tanguy née Cécile Le Bihan et Mélinée Manouchian née Mélinée Soukémian étaient toutes deux dactylos de profession, communistes d'engagement, résistantes, notamment spécialisées dans la production de tracts clandestins. Cécile était agent de liaison et Mélinée travaillait dans le "travail allemand" pour retourner des soldats d'occupation, notamment les supplétifs allemands d'origine soviétique, ou bien les espionner.

- Ils ont travaillé chez Citröen au même moment: Manouchian fut embauché comme tourneur chez Citroën où il travailla à Paris entre 1926 et le début des années 30. Henry Tanguy travailla à l'usine Citröen de Saint Ouen comme chaudronnier tôlier en 1926-1927, puis de nouveau comme tuyauteur chez Citroën avenue Felix Faure dans le 15ème en janvier et février 1936, avant son entrée aux Brigades Internationales.

Les deux derniers documents sont extraits de: "Citroën par ceux qui l'ont fait. Un siècle de travail et de luttes" (Les éditions de l'atelier, 2013, 28€).

Manouchian - Rol Tanguy: destins parallèles
Manouchian - Rol Tanguy: destins parallèles
Partager cet article
Repost0
19 février 2024 1 19 /02 /février /2024 14:45
20 février 2024 - Mardi de l'éducation populaire du PCF Morlaix sur les Tsiganes avec Maryvonne Moal, présidente de la fondation pour la mémoire de la déportation du Finistère
Partager cet article
Repost0
19 février 2024 1 19 /02 /février /2024 08:05
À Morlaix, 130 personnes en soutien aux enfants de Palestine victimes des combats

Sarah HUMBERT. Publié le

Samedi 17 février 2024, une mobilisation était organisée à Morlaix (Finistère), en soutien aux enfants palestiniens. Pour l’occasion, une mise en scène particulière avait été organisée, au square Daumesnil. Environ 130 personnes ont défilé dans les rues de la cité du Viaduc.

Samedi 17 février 2024, une mobilisation était organisée à Morlaix (Finistère), en soutien aux enfants palestiniens. Pour l’occasion, une mise en scène particulière avait été organisée, au square Daumesnil. Environ 130 personnes ont défilé dans les rues de la cité du Viaduc.

Samedi 17 février 2024, une mobilisation était organisée à Morlaix (Finistère), en soutien aux enfants palestiniens. Pour l’occasion, une mise en scène particulière avait été organisée, au square Daumesnil. Environ 130 personnes ont défilé dans les rues de la cité du Viaduc. | OUEST-FRANCE

Environ 130 personnes se sont réunies à Morlaix (Finistère), samedi 17 février 2024, pour une mobilisation en soutien à Gaza, et plus particulièrement, aux enfants victimes des combats en Palestine.

Environ 130 personnes ont défilé dans les rues de Morlaix, en soutien à Gaza et pour demander un cessez-le-feu. | OUEST-FRANCE

Une mise en scène particulière pour cette mobilisation

Le rendez-vous était donné square Daumesnil, symboliquement, près d’une aire de jeux. Les manifestants avaient prévu une mise en scène particulière, avec des jouets et des vêtements pour enfants. Un lit, maculé de rouge, avait été placé au milieu.

Environ 130 personnes se sont mobilisées, à Morlaix (Finistère), en soutien à Gaza et aux enfants victimes du conflit, en Palestine. | OUEST-FRANCE

François Rippe, président de l’AFPS (association France Palestine solidarité), a souligné « la situation dramatique des enfants dans la bande de Gaza. […] L’Unicef a publié un rapport épouvantable à ce sujet », pointe-t-il. Il parle de « 11 500 enfants tués en 4,5 mois. […] L’ONU, elle, indique que 10 000 enfants auraient perdu leurs deux parents dans le conflit. Aucune excuse ne pourra jamais justifier cette horreur. Le monde voit ce qui se passe, et le monde est choqué », appuie-t-il.

Comme lors des précédentes mobilisations, les manifestants ont demandé un cessez-le-feu immédiat. Le cortège s’est ensuite dirigé vers le centre-ville de Morlaix, place des Otages.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/a-morlaix-130-personnes-en-soutien-aux-enfants-victimes-des-combats-en-palestine-c8a8ec68-cda8-11ee-ae65-ae2b32b20025

Diaporama : Enfants de Gaza, c'est l'humanité qu'on assassine Solidarité Palestine Morlaix samedi 17 février 2024

Diaporama de Pierre-Yvon Boisnard

Partager cet article
Repost0
19 février 2024 1 19 /02 /février /2024 07:00
Rejoignez le comité de soutien finistérien à la liste conduite par Léon Deffontaines aux élections européennes du 9 juin 2024
Voici la proposition de liste soutenue par le PCF aux élections Européennes du 9 juin 2024 qui a été adoptée par 80% des voix au Conseil National du PCF du 3 février et qui sera soumise au vote des adhérents du 8 au 10 mars 2024: 
 
1. Léon Deffontaines - 27 ans ; Porte-parole du PCF, originaire d’Amiens, ancien res ponsable d’une association de jeunesse (80)
 
2. Sigrid Gérardin - 54 ans ; Enseignante en lycée professionnel, secrétaire générale d’un syndicat d’enseignant en lycées professionnels (75)
 
3. Emmanuel Maurel - 50 ans ; Député européen, fondateur de la Gauche républicaine et socialiste (GRS) (95)
 
4. Hélène Bidard - 42 ans ; Fonctionnaire territoriale, adjointe à la Marie de Paris en charge de l’égalité femmes hommes, de la jeunesse et de l’éducation populaire (75)
 
5. André Chassaigne - 73 ans ; Principal de collège retraité, député du Puy-de-Dôme, président du groupe GDR à l’Assemblée nationale (63)
 
6. Samia Jaber - 56 ans ; Cheffe d’entreprise, conseillère départementale du Territoire de Belfort, porte-parole de L’Engagement, parti fondé par Arnaud Montebourg (90)
 
7. Fabien Gache - 61 ans ; Electromécanicien retraité de chez Renault, syndicaliste pour les droits de retraités (72)
 
8. Fatima Khallouk - 47 ans ; Chargée de mission plaidoyer santé et citoyenneté, militante pour les droits des personnes en situation de handicap, adjointe au Maire d’Alfortville déléguée à la jeunesse (94)
 
9. Candidat MRC (si pas d’accord avec le MRC : Simon Riffault (LRDG))
 
10. Isabelle Amaglio Terisse - 55 ans ; Contrôleuse générale économique et financière, co-présidente du parti Le radicaux de gauche (LRDG) (78) (si pas d’accord avec le MRC :
Marylène Faure)

11. Pierre Lacaze - 58 ans ; Infirmier, conseiller régional d’Occitanie, conseiller municipal de Toulouse, conseiller communautaire. (31)
 
12. Marylène Faure - 51 ans ; Agente EDF, déléguée syndicale (33) (si pas d’accord avec le MRC : Héloïse Dhalluin)
 
13. Frédéric Boccara - 59 ans ; Economiste, syndicaliste du service public de statistiques, membre honoraire du Cese (92)
 
14. Héloïse Dhalluin - 45 ans ; Agent de maîtrise à la SNCF, syndicaliste, élue au CSE du Fret (59) (si pas d’accord avec le MRC : candidature PCF)
 
15. Ary Yee-Chong-Tchi-Kan - 74 ans ; Enseignant retraité, dirigeant du PCR (97-4)
 
16. Sandra Blaise - 50 ans ; Juriste en droit social, conseillère prud’hommale, conseillère régionale Grand-Est (88)
 
17. Amar Bellal - 48 ans ; Professeur en IUT, responsable de la commission Ecologie du PCF (35)
 
18. Haby Ka - 26 ans ; Elue municipale de Montreuil déléguée à la réussite lycéenne et étudiante (93)
 
19. Sylvain Amrate - 37 ans ; Vendeur, délégué syndical de son groupe du secteur alimentaire et dirigeant départemental (45)
 
20. Sophie Camard - 51 ans ; Maire du 1er secteur de Marseille, conseillère départementale (GRS) (13)
 
21. Laurent Sachot - 37 ans ; Syndicaliste du commerce, élu local (76)
 
22. Candidate PCF ou personnalité.
 
23. Anthony Gonçalvès - 53 ans ; Médecin oncologue (13)
 
24. Candidate MRC (si pas d’accord avec le MRC : Isabelle Amaglio-Térisse (LRDG))
 
25. Simon Riffault - 44 ans ; Secrétaire général LRDG (57) (si pas d’accord avec le MRC :candidature PCF)
 
26. Katja Krüger - 47 ans ; Comédienne, dramaturge, assistante de mise en scène, conseillère régionale de Bretagne. (35)
 
27. Laurent Miermont - 48 ans ; Collaborateur du Parlement européen (GRS) (75)
 
28. Amandine Liard - 30 ans ; Coordinatrice d’un réseau européen de solidarité sociale militante féministe. (27)
 
29. Yvan Garcia - 65 ans ; Cadre de la fonction publique, administrateur du conseil d’administration du Centre National de la Fonction Publique Territoriale et mandaté au conseil supérieur de la fonction publique territoriale (34)

30. Véronique Paolantoni - 51 ans ; Consultante en ressources humaines, cheffe d’entreprise (L’Engagement) (75)
 
31. Guillaume Dumoulin - 40 ans ; Directeur d’une coopérative de presse, syndicaliste, conseiller municipal de Feyzin (69)
 
32. Violette Folgado - 69 ans ; Retraitée de la fonction publique territoriale, militante pour les droits des Palestiniens (24)
 
33. Sébastien Gautheron - 51 ans ; Employé d’Arcelor-Mittal, délégué syndical (71)
 
34. Fatiha Mellah - 59 ans ; Salariée transfrontalière (Luxembourg), syndicaliste dans le commerce (57)
 
35. Marc Dorel - 60 ans ; Ingénieur syndicaliste Thalès, expert en questions de Défense nationale (38)
 
36. Céline Piot - 53 ans ; Universitaire, historienne, élue municipale de Mont-de-Marsan (GRS) (40)
 
37. Karim Boukhachba - 41 ans ; Ouvrier d’État au ministère des Armées, adjoint au Maire de Creil (60)
 
38. Candidate LRDG ou MRC ou personnalité.
 
39. Bora Yilmaz - 44 ans ; Enseignant, adjoint au Maire de Nancy délégué à la vie des quartiers, conseiller régional Grand-Est (54)
 
40. Manon Ovion - 30 ans ; Préparatrice de commande à Verbaudet, syndicaliste (59)
 
41. Eddie Jacquemart - 59 ans ; Président d’une association nationale pour le droit au logement, conseiller municipal de Lille (59)
 
42. Sophie Hervé - 50 ans ; Salariée d’Enedis, syndicaliste, militante pour l’accès à la culture pour tous (37)
 
43. Brahim Jlalji - 53 ans ; Agent territorial, conseiller régional Nouvelle-Aquitaine (17)
 
44. Catherine Collinet Jung - 49 ans ; Fonctionnaire territoriale et maire d’Ancemeont (LRDG) (55)
 
45. Candidat GRS.
 
46. Jeannine Erbland - 69 ans ; Ancienne aumônière des hôpitaux, militante pour la laïcité et la paix (03)
 
47. Florian Marteau - 43 ans ; Boulanger paysan, membre d’un réseau de recherche sur les semences paysannes (56)
 
48. Chloé Petat - 26 ans ; Cheffe de projets (GRS) (93)
 
49. Emmanuel Boutterin - 66 ans ; Magistrat, membre du conseil supérieur de la prud’homie, membre du bureau national Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (L’Engagement) (13)
 
50. Manon Delorme - 26 ans ; Ouvrière dans l’agro-alimentaire, syndicaliste (06)
 
51. Hervé Rivière - 53 ans ; Ouvrier de l’agro-alimentaire, syndicaliste (58)
 
52. Elisabeth Jutel - 43 ans ; Artiste et traductrice (GRS) (79)
 
53. Jean-Marc Durand - 69 ans ; Inspecteur des finances publiques retraité, syndicaliste (26)
 
54. Aurore Artigues - 42 ans ; Accompagnatrice éducative et sociale, syndicaliste, militante des droits sociaux (65)
 
55. Soulé N’Gaïdé ; Directeur d’un pôle social, adjoint au Maire des Ulys, militant pour les droits des migrants et des réfugiés (91)
 
56. Anne Saouter - 57 ans ; Anthropologue, enseignante-chercheuse vacataire, adjointe au Maire d’Oloron-Sainte-Marie (64)
 
57. Marc-Antoine Leroy - 22 ans ; Médiateur scolaire, syndicaliste, militant de la cause palestinienne (20)
 
58. Edith Pugnet - 52 ans ; Cadre à l’Aide sociale à l’enfance, Maire de Cabestany (66)
 
59. Christophe Lime - 62 ans ; Vice-président du Grand Besançon, président d’un réseau d’opérateurs publics de services d’eau et d’assainissement, syndicaliste (25)
 
60. Brigitte Blanc ; GRS (57)
 
61. Taran Marec - 25 ans ; Informaticien, conseiller municipal de Brest délégué à la langue bretonne (29)
 
62. Camille Pétron - 34 ans ; Cadre dans le milieu associatif, adjointe au Maire de Laval chargé de la vie des quartiers, conseillère départementale de la Mayenne (53)
 
63. Lionel Lerogeron - 54 ans ; Professeur en lycée professionnel, dirigeant syndical (50)
 
64. Fleur Laronze - 43 ans ; Enseignante-chercheuse, conseillère départementale de la collectivité européenne d’Alsace (67)
 
65. Jean-Michel Guérineau - 62 ans ; Enseignant retraité, adjoint au Maire de Bourges (18)
 
66. Christine Mequignon - 47 ans ; Agente SNCF, syndicaliste, membre du Ceser, conseillère municipale de Pont du Château (63)
 
67. Julien De Benito - 46 ans ; Cuisinier, adjoint au Maire d’Avignon (84)
 
68. Candidate MRC (si pas d’accord avec le MRC : candidature PCF)
 
69. Christian Brice - 50 ans ; Médecin urgentiste des hôpitaux publics (22)
 
70. Marie-Claire Cailletaud - 66 ans ; Ingénieure-chercheuse, syndicaliste, membre honoraire du Cese (92)
 
71. Patrick Malavieille - 61 ans ; Vice-président du Conseil départemental du Gard, en charge de la culture (30)
 
72. Marianne Margaté - 52 ans ; Cadre de la fonction publique, sénatrice de la Seine- et-Marne (77)
 
73. Pierre Ouzoulias - 60 ans ; Chargé de recherche au CNRS, vice-président du Sénat, conseiller départemental des Hauts-de-Seine (92)

74. Muriel Ressiguier - 46 ans ; Ex députée LFI (34)
 
75. Manu Blanco - 60 ans ; Salarié de l’industrie pharmaceutique, syndicaliste spécialiste de la politique du médicament (60)
 
76. Candidate Outre-Mer.
 
77. Candidat MRC (si pas d’accord avec le MRC : candidature L’Engagement ou GRS)
 
78. Cathy Apourceau-Poly - 59 ans ; Attachée territoriale, sénatrice du Pas-de-Calais (62)
 
79. Vincent Guibert - 64 ans ; Secrétaire général de L’Engagement (92)
 
80. Cécile Cukierman - 44 ans ; Professeure d’histoire-géographie, sénatrice de la Loire, présidente du groupe CRCE-Kanaky au Sénat (42)
 
81. Fabien Roussel - 54 ans ; Journaliste, député du Nord, secrétaire national du PCF (59)
Merci à tous les camarades qui le peuvent et qui ne l'ont pas encore faitr de s'inscrire sur la liste publique, régulièrement mise à jour, du comité de soutien à cette liste de Léon Deffontaines.
 
Nous en sommes à 215 soutiens mais notre nombre d'adhérents devrait nous permettre de dépasser sans difficulté les 500 soutiens publics et d'aller en chercher 500 autres.
 
Notre capacité à faire élire des députés européens communistes (4 si nous faisons 5%) dépendra de notre mobilisation à toutes et tous.
 
Merci d'envoyer vos soutiens par SMS à Ismaël Dupont avec votre commune, âge, qualités, engagements, professions (06 20 90 10 52) ou bien par mail:
 
dupont.ismael@yahoo.fr / federation@29.pcf.fr
 
Merci à tous aussi pour votre participation au vote interne des adhérents PCF sur cette liste selon les modalités proposées par les sections les 8 et 9 mars. Ou bien par correspondance par retour du courrier de la fédération pour ceux qui souhaiteraient.

Comité de soutien finistérien à Léon Deffontaines et à la liste du PCF pour les élections européennes.

Vous aussi, aidez à porter haut les idées communistes aux élections européennes et à faire rentrer au Parlement Européen des députés européens communistes et partageant un même projet pour l'Europe, rejoignez le comité de soutien finistérien à la liste de rassemblement à gauche conduite par Léon Deffontaines et soutenue par le PCF.

Pour cela, envoyez vos noms et qualités 

(profession, engagements, âge, commune) à:

dupont.ismael@yahoo.fr / federation@29.pcf.fr

Comité de soutien à la liste Européennes du PCF conduite par Léon Deffontaines

216 soutiens déclarés à ce jour, 19 février 2024

ABGRALL Guy, comédien, auteur, Brest

ALLOUARD Philippe co-secrétaire de la section du Pays de Quimperlé, secrétaire de l'UL CGT, Mellac

ANDOLFATTO Yvette, retraitée éducation nationale Plougastel-Daoulas

ANDRÉ Catherine. Retraité de l’hôpital, militante syndicale et politique. Morlaix

BAGNIS Roland retraité ,éducateur spécialisé section de Morlaix St Pol-de-Léon.

BAL Gérard retraité Education Nationale, Section du PCF bigouden, Plonéour Lanvern

BARGAIN Pascal retraité cheminot Treffiagat

BEAUMANOIR Christian cheminot retraité , syndicaliste CGT, ancien Maire adjoint communiste de Maurepas (Yvelines), Crozon

BEAUMONT-PEUZIAT Patrick, Maraicher bio, chef d'entreprise retraité, conseiller municipal, section du Pays Bigouden, Plogastel Saint Germain

BEGUIVIN Patrick chauffeur miroitier Conseiller municipal à Plouigneau

BESCOU Alain retraité fonction publique territoriale, Plouhinec

BESCOU Martine retraitée fonction publique territoriale, Plouhinec

BERGOT LE CALVEZ Annie retraitée des Finances. Ancienne élue de Morlaix de 1983 à 2008. Morlaix.

BERNARD André proviseur retraité, ancien élu et responsable PCF- Quimper

BERNARD Marie-Andrée, retraitée de la MGEN, syndicaliste, Quimper

BLANCHET Véronique Formatrice professionnelle d'adultes. Secrétaire Amicale Laïque de Pont-l'Abbé Ancienne vice présidente de la communauté de commune. Ancienne adjointe maire 2008-2014 Pont-l'Abbé

BLOYET Bernard Militant syndical Retraité 63 ans Motreff

BONNET Joëlle Retraitée Plobannalec Lesconil

BOUARD Jeannine Retraitée PCF Pays Bigouden Pont l’Abbé

BOUDARD-JASSERAND Sylvie Enseignante retraitée de l éducation nationale,Militante Syndicale au SnuIpp, DDEN ( déléguée départementale de l éducation nationale)  Quimper.

BOULIC Claude militant associatif , cheminot retraité , membre du PCF, Crozon

BOURNOT-GALLOU Claudie, Adjointe au maire du Relecq-Kerhuon, Conseillère métropolitaine

BOURVEN Michèle, retraitée de la fonction publique hospitalière, militante communiste, Morlaix

BOUTILLIER Gaëtan 19 ans Étudiant Engagement à l'UEC Finistère, Brest.

BRAIRE Jacqueline cadre supérieure de santé retraitée Le Guilvinec

BURLOT Maéla, Conseillère municipale déléguée à Morlaix, Coordinatrice

CAM Denise retraitée des Finances Publiques Brest

CAM Jean-Paul retraité des Finances Publiques, syndicaliste, Brest

CANN Mélinda 20 ans, étudiante, militante MJCF, Brest

CARIOU Jean-Claude professeur retraité, militant syndicaliste, vice-président départemental de l'ANACR (Mémoire de la Résistance), Logonna

CARIOU Mimi retraitée, Loctudy.

CARN Martine, 3 mandats d' adjointe au maire dans la commune de Plougonven (de 1995 à 2014), conseillère municipale dans l'opposition depuis 2020, retraitée de la fonction hospitalière, Plougonven

CARQUET Philippe retraité de l’arsenal de Brest, Gouesnou

CARRIOU Alain militant syndical et politique Scaër

CAUMENT Albert retraité fonction publique hospitalière militant syndical et PCF CAMARET SUR MER

CHAPALAIN Karine, 20 ans, étudiante en Licence d’histoire et en CDI étudiant entant que secrétaire aux urgences de Keraudren, active au sein de l’association Eskell An Elorn à Landerneau.

CHARLOT Nelly Retraitée Lesconil

CLEUZIOU Anne-Catherine, 40 ans, Professionnelle de santé, Conseillère municipale à Brest 

COÏC Albert, retraité, Beuzec-Cap-Sizun

CONDETTE Bernard retraité,  Ancien Conseiller Général de la Drôme. Tregunc

CORRE Jean-Claude retraité éducation nationale Riec-sur-Belon

CORRE Malou retraitée de l’hôpital, Morlaix

COSSEC Stéphane Militant syndical de la santé (secteur privé) Plonéour Lanvern 

CRAFF Thierry retraité, bénévole dans le social sur plouguerneau, ancien responsable syndical CGT Plouguerneau

CREACH Michèle militante CGT FAPT, Sympathisante Communiste, Guilers

CREIGNOU Michel retraité Guisseny

DAGUERRE Maxime Cheminot agent de maîtrise, syndicaliste (secrétaire à la formation au niveau de la CGT), 34 ans. Brest

DANIEL Jeannine ancienne élue (2008-2014) à Scaër, présidente de "Bretons solidaires, on agit" (aide aux migrants), présidente du comité local et trésorière départementale de L'ANACR (mémoire de la Résistance), Scaër

DAVILLERS CARADEC Eugène 24 ans Assistant d'éducation en collège à Morlaix Conseiller municipal délégué à l'urbanisme à Morlaix, membre du PCF et de la JC 

DAUMONT Paul, Directeur chez BpiFrance (OSEO), retraité, PCF Crozon, Telgruc sur mer.

DEBARNOT Louis, retraité de l'Arsenal, bénévole associatif, syndicaliste, Brest

DE GREGORIO Enzo chargé de mission – ancien secrétaire fédéral du MJCF 29 – militant associatif - Carantec

DELANNEE Christian ancien maire adjoint de Concarneau, économiste de la construction en retraite. Morlaix

DEMAIMAY Jean-Pierre, Douarnenez

DENIS Jean-François retraité Saint-Renan

DERRIEN Jean Jacques assistant social retraité Brest

DESMAREST Gérard 65 ans, retraité, militant CGT et Parti communiste, Carhaix

DESMARET Monique 66 ans, retraitée, militante CGT, Membre du Parti communiste, Carhaix

DILHUIT Yves retraité de la CNAMTS Lannédern

DUBREULE Murielle, 70 ans, retraitée du CNRS, Saint Renan

DUIGOU Norbert Militant Syndical et politique, ancien conseiller municipal de Bannalec, Candidat du  PCF aux élections cantonales de 1998 et 2011.

DUPONT Aloys, 22 ans, nouvel adhérent PCF Morlaix, étudiant en Master 1 de Philosophie à Rennes 1

DUPONT Ismaël professeur documentaliste en collège, Conseiller départemental du Finistère, Conseiller municipal délégué et communautaire, secrétaire départemental PCF Finistère, Morlaix

ELLIOT Justin 19 ans Agent SNCF Brest

FEYSSEL Floriane, 30 ans, secrétaire, militante PCF Section de Brest

FLAGEUL Catherine retraitée de l'éducation nationale , militante du PCF et du Mouvement de la Paix   Rosnoën

FONTAINE Zoé, 19 ans, étudiante, militante MJCF et UEC, Brest

FOUCHER Yann directeur d'école primaire publique, Conseiller départemental du Finistère suppléant, co-secrétaire de la section de Quimper du PCF, Quimper

FRANCES Marion 39 ans secrétaire administrative Brest

FREY Cyrille 44 ans cheminot militant syndical Brest

GAGOU Christian mécanicien Ajusteur retraité de la Réparation Navale Landerneau

GAMBACHE Michèle enseignante retraitée de l’Éducation Nationale. Membre du Parti Communiste.

GAMBACHE Patrick 1er adjoint à la Mairie de Morlaix. Membre du Parti Communiste.

GONTIER Dominique, co-secrétaire de la section du Pays de Quimperlé, militant associatif, Moëlan sur Mer

GOULIAN Bruno cheminot retraité, Guipavas

GOUSSÉ Marie France, retraitée, comptable, ancienne adjointe au maire à Concarneau, participante au projet TZCLD de Concarneau et à la création d'un centre de santé

GRALL Gilles musicien syndicaliste intermittent du spectacle Plounéour-Menez

GRELAUD Gladys conseillère régionale de Bretagne, membre de la direction nationale du PCF (CEN et CN), Animatrice du Comité régional PCF Bretagne et de la Coopérative des élus communistes du Finistère

GRIMARDIAS Muriel trésorière Section PCF de Lanmeur

GUEGUEN Dominique  Brest

GUEGUEN Simone ancienne conseillère muncipale - Brest

GUEGUEN Sophie retraitée Kergloff

GUELLEC Dominique, auxiliaire de vie sociale, Brest

GUELLEC Eric, enseignant, adjoint au maire de Brest, président du groupe des élues et élus communistes de Brest et Brest métropole

GUIAVARCH Suzon PLouguerneau

HAMON Jean-Christophe Conducteur de trains, Brest.

HENAFF Gérard délégué Syndical Alcatel CGT Conseiller du salarié Secrétaire général de UL CGT Issy-les-Moulineaux de 2003 à 2014. Retraité en 2006.

HENAFF-DEMARTY Maïté éducatrice spécialisée retraitée du CG 92. Ancienne secrétaire générale CGT du CG 92. Ancien membre de la CE de l'UD CGT 92. Section PCF Brest. Domiciliée à Saint-Pabu.

HERE Jacqueline Maire-adjointe de quartier à Brest (Bellevue), Conseillère départementale du Finistère

HERE Roger PCF 1er adjoint à Plouigneau et vice président aux mobilités de Morlaix Communauté

HUET Denis instituteur retraité militant associatif et syndical, membre du PCF depuis 1970. Quimperlé

JADÉ Yves-Marie retraité militant syndical à la FSU DDEN (délégué départemental de l’Education Nationale) Douarnenez

JAOUEN Mona artiste chanteuse Plounéour-Menez

JASSERAND Bernard maire adjoint de Quimper, Conseiller communautaire Quimper Bretagne Occidentale, Quimper

KHALFA Colette, retraitée de la fonction publique, Carhaix

LAINE Jeremy, 44 ans, technico-commercial, maire-adjoint à Guimaëc

LAPORTE Daniel retraité, militant syndical, Carhaix

LAURO Andrea, 48 ans, animateur centre de ressources pour les associations, salarié et bénévole associatif, Morlaix

LE BELLEC Etienne ancien conseiller municipal de Guilvinec

LE BERRE Annie-Noëlle, professeur agrégée de lettres en lycée et à l'Institut de Formation des Maîtres E.R., adhérente du PCF depuis 1974

LE BERRE Yves, Professeur émérite des universités, ancien adjoint au Maire de Brest (chargé de la culture), syndicaliste, membre du PCF, Brest

LE BIHAN Véronique 56 ans éducatrice spécialisée conseillère municipale au Relecq-Kerhuon

LE BOHEC Sergine Militante Associative PCF Pays Bigouden 

LE BOHEC Yannick PCF Pays Bigouden

LEBLOND Eric Technicien énergie renouvelable 30 ans Membre du Parti communiste français Guiler-sur-Goyen

LE CALVEZ Jean-Luc retraité de la Manufacture de Tabac, ancien élu PCF, trésorier de la section PCF Pays de Morlaix, Morlaix

LE CLOAREC Jacqueline, retraitée de l'enseignement, Guilvinec

LE CLOAREC Robert, retraité de l’enseignement, Guilvinec

LE CORRE Jean Retraité de la Poste Roscoff

LEDUC Romaric, Agent Territorial, Militant syndical, 46 ans, Brest - Pont de Buis

LE DUFF Georges, Ingénieur, retraité - LANMEUR (85 ans)

LE DUFF Suzanne, Professeure des écoles retraitée - LANMEUR (84 ans)

LE GOFF Valérie Secrétaire médicale PCF Relecq-Kerhuon

LE GUEN Marie-Hélène, retraitée de la poste. Militante syndicale et politique. Morlaix

LE GUENNOU Thierry retraité ancien adjoint mairie de Baye (29 300)

LE GUENIC Roger, Retraité fonction publique hospitalière, Syndiqué CGT Santé, Brest

LE GUERN Brieuc membre du bureau de la JC Finistère et adhérent PCF, Plounévézel

LE GUERN Gaëtan Ancien adjoint à la culture de la ville de Brest Responsable syndical Professeur en Communication Ecole Nationale d'Ingénieurs de Brest Conservatoire National des Arts et Métiers

LE MOAL Karen 46 ans Agent Commercial SNCF Adjointe au Maire à Rosporden/Kernével

LE MOIGNE Jacques cheminot retraité Plouguerneau

LESPAGNOL Michel, Retraité France Télécom, secrétaire de section adjoint PCF à Morlaix

LE LORC’H Jean Michel Vice-Président Brest Métropole Brest

LE ROUX André, Retraité de la fonction publique (Douanes), Syndicaliste, Ancien secrétaire de la section PCF du Pays Bigouden

LE ROUX Michel, retraité Education Nationale, militant associatif, Le Relecq Kerhuon

LE ROUX Sandra, Conseillère municipale de Brest, Sports et quartiers 

L'HELGOUALC’H  Marie Rose, militante CGT et PCF, Pays bigouden

L'HELGOUALC’H  Yves, militant CGT et PCF, Pays bigouden

LINTANF Gisèle, retraitée, syndicaliste santé, Saint-Martin-des-Champs

LIZIAR Pierre-Yves. Conseiller municipal délégué au handicap de la ville du Relecq-Kerhuon. Professeur des écoles. Syndicaliste

MAILLARD Mathilde Médecin généraliste, adjointe au maire de la ville de Brest en charge de la politique du bien vieillir et de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Conseillère Brest métropole

MAREC Taran. Conseiller municipal délégué à la langue bretonne à Brest, informaticien, 25 ans

MASSIEU Julie, 39 ans, psychologue-neuropsychologue exerçant auprès de personnes vulnérables vivant à domicile, militante syndicale CGT élue au sein de l'UD29 et négociatrice nationale dans la branche de la santé et de l'action sociale associative.

MESSAGER Alexiane Étudiante (2eme année licence philosophie, UBO) Brest

MEVELLEC-SITHAMMA Monique, Professeur en retraite, élue municipale, Le Relecq-Kerhuon

MORAND Titouan 16 ans Engagement syndical à l’Union lycéenne finistérienne Brest

MOREAU Philippe retraité Penmarc’h

MORVAN Pierig, 40 ans, facteur, membre de la commission consultative de Kernével, Kernével

MOYSAN Michel retraité engagé dans l'aide à la personne âgée, Concarneau

MULLEMAN Suzanne, retraitée, section PCF Pont l'Abbé

NAYET Lucienne ancienne élue de Champigny-sur-Marne, militante associative autour de l’histoire de la Résistance, Locquénolé

NIOCHE Françoise, enseignante retraitée , Conseillère Municipale Rosporden-Kernevel

OUVRARD Raymonde Crozon

PAGET-LATGER Camille 18 ans membre de la MJCF et de l’UEC à Brest

PARET Michèle  Militante associative - PCF Douarnenez

PAUL Maxime militant mutualiste, Plougastel-Daoulas

PAULUS André Retraité de l’éducation nationale Morlaix

PAULUS Patricia Retraitée de l’éducation nationale Morlaix

PENVEN Brigitte, retraitée, La Feuillée

PENVEN Jean-Jacques, retraité RATP, La Feuillée

PERON Paulette syndicaliste, membre du PCF, Plouénan

PERROT Jean-Claude retraité de la Poste. Conseiller municipal de Briec. Président du Club des retraités de Briec

PETER, Michael, artisan à la retraite, Rosporden, membre du PC section Rosporden-Kernevel

PEUZIAT-BEAUMONT Yves, Professeur agrégé de sciences de la vie et de la Terre, Inspecteur régional pédagogique retraité, syndicaliste "SUI-FSU", section du Pays Bigouden, Plogastel Saint Germain

PHELEP Gilbert Retraité, Militant syndical et politique, membre de la CCAS de St YVI, investi à la banque alimentaire et au secours populaire

PIBOULEAU Marie-Laure, syndicaliste et militante, Guipavas

PIBOULEAU Michel, Syndicaliste, Militant associatif Brest

PICART Lionel, ingénieur retraité de l’énergie, Douarnenez

POSTIC Jean-Claude, staffeur ornemaniste, ancien élu, Plouégat-Guerrand

POTIER Fréderic Boulanger Militant syndical et associatif Carhaix

POUILLET Pascal, retraité, Conseiller culturel de Bretagne, vice-président d'une fédération d'associations de défense de la langue et de la culture bretonnes. Locquénolé

PLOUGONVEN Pierre retraité PCF Crozon

PRIMA Marie-Renée Moëlan-sur-Mer

PRONONCE Claire Moëlan-sur-Mer

PRONONCE Pierre Moëlan-sur-Mer

RAFFAELLY Jan retraité PTT, PCF Morlaix, CGT fapt, SIZUN

RAINERO Piero Ancien Maire adjoint de Quimper et Conseiller Régional de Bretagne. Secrétaire fédéral du PCF de 1982 à 2000. Membre du Comité Central de 1987 à 2000. Secrétaire du CRAC PCF (Comité Régional d'Action et de Concertation) de 1996 à 2002.

RAINERO Yvonne, professeure agrégée en retraite, conseillère municipale de Quimper déléguée à la santé, conseillère communautaire

RANNOU Jacques, maire délégué de Kernevel, Vice-président du syndicat départemental d’électrification du Finistère, Conseiller communautaire Concarneau Cornouaille Agglomération, Membre du Bureau de Concarneau Cornouaille Agglomération. Cheminot retraité, Rosporden-Kernevel

RAVASIO Daniel, Enseignant retraité, Syndicaliste, secrétaire de la section PCF Morlaix-Roscoff, ancien élu, Saint-Thégonnec Loc-Eguiner

RÉA Larry Adjoint au maire chargé de l’urbanisme et travaux, Le Relecq-Kerhuon

RELOUZAT Dimitri technicien territorial QBO Quimper

RENEAUD Gilberte retraitée , militante syndicale Lesconil

RENEAUD Jacques retraité SNCF Lesconil

RICHARD Anita, enseignante retraitée de l'éducation nationale, conseillère municipale à Kernével Rosporden.

RICOU Hervé, cadre EDF, militant CGT, Locmaria-Berrien

RIVIÈRE Guy retraité de la fonction publique territoriale, syndicaliste membre du bureau de l'IHS CGT du Finistère. Locmaria Plouzané

RIVOALAN Erwan, bibliothécaire, militant syndical, co-secrétaire section de Brest du PCF

ROBIN Pierre retraité ATOS Brest

ROLLAND Nicole, retraitée FP, personnel non enseignant

ROLLAND Yves, retraité SNCF, ancien responsable régional syndical CGT Région de Lyon et ancien candidat PCF

ROPARS Philippe 59 ans facteur adhérent PCF et CGT Saint-Martin-des-Champs

ROPERS Alexis, 20 ans, étudiants, militant PCF MJCF UEC, Brest

ROUCHY Ilias, 21 ans, étudiant en master, Crozon

ROUE Michel syndicaliste retraité Brest

ROUE Valentin 17 ans étudiant

ROUSSEAU Maryse, Secrétaire de section PCF Pays Bigouden, Plomeur

RUFFIER Daniel, retraité de l'enseignement public, Quimper

SALAUN Remi Syndicaliste mandaté Sécu Administrateur structure médico-social Brest

SAMSON Arlette Riec-sur-Belon

SANQUER Brieuc, 27 ans, médecin généraliste en milieu pénitentiaire, membre du PCF

SAUNIER Loeis 19 ans, étudiant, militant JC, Brest

SAVINA Joël retraité militant syndical et associatif Saint Hernin

SCATTOLIN Valérie, maire-adjointe à Morlaix (Commerce- Centre-Ville) et Conseillère communautaire

SCHMITT Gil, retraité de la Fonction Publique, Plomodiern

SECHET Gérard retraité RATP, 66 ans, Militant Communiste, Militant syndical CGT, Rosporden

SECHET Malika retraitée Conseillère Mutualiste. Elue Municipale Communiste  de 1989 à  2008 à Herblay Val d Oise. Maire Adjointe Communiste  de 1995 à 2001 Herblay. Militante Syndicale CGT. Rosporden

SELLIN Denis retraité et ancien élu Moëlan-sur-Mer

SERIZEL Jacques Professeur des Universités à la retraite. Chercheur en Sciences de l'Education, Philosophie et Communication. Brest

SERVONNET Timothée, étudiant en L2 Histoire/Sciences Politiques, Brest

SÉVÉRAC Marceline, infirmière retraitée de la Fonction Publique Hospitalière, militante CGT, DOUARNENEZ

SINQUIN Gilbert, cheminot retraité, militant syndical, Châteaulin

SINQUIN Ronan, conseiller municipal de Quimper, militant syndicaliste

TANDÉ Guy, retraité , syndicaliste santé, Saint-Martin-des-Champs

TANGUY Michel, 93 ans, instituteur retraité, Brest

TANGUY Ronan, ancien syndicaliste CGT du secteur bancaire, trésorier départemental du PCF Finistère, ancien élu au Relecq-Kerhuon

THIBERT Georges, 78 ans, ingénieur retraité de la SNCF, bénévole au Secours Populaire Français, Sibiril.

THIOU Pierre responsable UEC Brest, 21 ans, Étudiant Salarié, membre de la CGT, Brest

THOMAS Hervé Cheminot Retraité. Militant dans une association altermondialiste. Brest

THOMAS Pierre-Yves, Retraité de l’industrie, Conseiller municipal d’opposition à Carhaix, Secrétaire de la section PCF de Carhaix-Huelgoat

TREMEL Julien 23 ans Étudiant en philosophie Conseiller municipal de Quemperven (22) Militant MJCF, UEC et PCF

TUAL Jo retraité, ancien conseiller municipal ( 2 mandats)- DDEN- adhésion auPCF en 1976 Ouessant.

TUDO DELER Fabien, 36 ans. Section PCF de Quimper Contrôleur technique automobile

TUDO DELER Michel, Secrétaire de section PCF Lanmeur, Section retraités CGT Cheminots de Morlai

TYTECA Willy retraité, ex syndicaliste Air Inter et Air France, 74 ans, Moëlan sur mer.

VILLARD Jacques retraité, syndicaliste CGT, ex-secrétaire du syndicat retraités CGT de Pont L’Abbé

WEBER Jean-Louis Retraité (ancien cadre bancaire) militant syndicaliste et militant politique

 

Rejoignez le comité de soutien finistérien à la liste conduite par Léon Deffontaines aux élections européennes du 9 juin 2024
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011