Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 05:47
Conseil Communautaire 20 mars 2017 - photo Pierre-Yvon Boisnard

Conseil Communautaire 20 mars 2017 - photo Pierre-Yvon Boisnard

Avant le Conseil Communautaire du Lundi 9 octobre, consacré notamment à l'élection du nouveau président de Morlaix-Communauté, ce Conseil Communautaire de rentrée aura un ordre du jour très dense: 

- Contrat de concession de l'espace aquatique. Comité de pilotage

- Accord-cadre de traitement et de valorisation des déchets encombrants avec Guyot Environnement

- Décisions budgétaires modificatives

- Eau et assainissement: mise à disposition de biens et transfert de résultats 

- Attributions financières de compensation aux communes: prise en compte des transferts de compétence PLUI et Tourisme

- Fonds de concours aux communes - Année 2017 - poursuite exceptionnelle du dispositif 2014-2016

- Création d'un poste de catégorie C d'agent de gestion administrative et comptable pour assurer le suivi de la redevance spéciale déchets des professionnels

- Convention de co-financement des travaux de déploiement de la fibre optique à Lanmeur et Plounéour-Menez pour le Haut Débit Participation de la Communauté d'agglo estimée à 1 millions 84 000 euros, dont un versement de 325 339€ à la signature de la convention.    

- Participation au financement des sites pilotes Axe 3 Bretagne Très Haut Débit Zae Langolvas à Garlan

- Achat d'une partie de l'immeuble Orange à Morlaix pour une opération commune avec Viséo (participation de Morlaix Communauté: 150 000€). 

- Convention de partenariat pour l'accompagnement du programme d'actions Franch Tech Brest + pour la période 2016-2018 

- Clauses d'insertion de critères sociaux d'intégration dans les marchés publics: convention avec le département du Finistère

- Attribution d'une subvention à l'association des Jeunes agriculteurs pour l'organisation d'Agrifête 2017 à Guiclan (4000€ pour 6000€ demandés).

- Reconduction des tarifs adoptés en 2017 pour la taxe de séjour 2018. 

- Convention de partenariat 2017-2020 avec l'UBO

- Attribution de subventions aux centres sociaux Carré d'As (5800€), Ti an Oll- Plourin les Morlaix (5800€), Ulamir-CPIE (8400€)

- Attribution d'une subvention au CCAS de la ville de Morlaix  pour la gestion du Foyer des Jeunes Travailleurs: 15 000€ (l'Etat est engagé pour 14 703€, le Département pour 76 648€, et la CAF pour 56 000€). 

- Attribution d'une subvention à l'ULAMIR, Projet Chapiteau volant: 4000€

- Rapport d'activité 2016 de la délégation de service public Transport

- Exonération de la TEOM aux entreprises ne sollicitant pas le service de la collecte des déchets - Exercice fiscal 2018

- Modification des statuts du SYMEED

- Rapports annuels 2016 Eau et Assainissement

- Conventions de prestations de service avec les communes de Plouégat-Moysan et de Carantec (entretien espaces verts)

- Partenariat avec le Département du Finistère pour le suivi et la mise en oeuvre des périmètres de protection de captages d'eau potable

- Avenant n°2 à la convention financière de traitement des eaux usées de Guerlesquin avec l'entreprise Tilly-Sabco et Suez - auparavant, Tilly-Sabco prenait en charge les dépenses de la station d'épuration que lui avait cédé la commune et qui supportait surtout son activité. La commune de Guerlesquin se trouve désormais avec un problème de traitement des eaux usés, avec une station d'épuration coûteuse et surdimensionnée que Tilly Sabco ne veut plus prendre en charge financièrement même si la station d'épuration lui appartient toujours. 

- Convention de 3 ans avec le Département pour le Fonds de Solidarité Logement (participation de Morlaix Communauté de 64 000€). Le fonds de solidarité logement accorde des prêts, garanties ou subventions à des personnes occupant un logement ou y accédant et qui se trouvent dans l'impossibilité d'assumer leurs loyers, charges ou fournitures (eau, électricité, etc.). Il accorde des mesures d'ASLL (accompagnement social lié au logement) ainsi que des mesures d'AGL (aide à la gestion locative). 

- Mise à jour du règlement intérieur de l'aire d'accueil des gens du voyage pour les séjours dépassant les 5 mois. 

- Candidature à l'appel à projet régional "Trame Verte et Bleue" - Rédaction d'un plan d'actions Programme de développement Rural Bretagne (Fonds FEADER)

- Plan local d'urbanisme de Locquénolé: Bilan de la concertation et arrêt du projet

- Renforcement du droit de préemption urbain pour la ville de Morlaix sur les périmètres centre-ville et de la copropriété de la rampe St Augustin

- Modification de la délégation de l'exercice du droit de préemption urbain à la ville de St Martin des Champs et Taulé. 

 

Venez nombreux assister au Conseil Communautaire! La démocratie locale, avec toutes ses insuffisances et ses limites, c'est l'affaire de chacun. 

 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:39
Ecole du Cloître St Thégonnec: quinzième jour de colère! (Le Télégramme, 23 septembre 2017)

Ce vendredi soir, les parents d'élèves de l'école du Cloître-Saint-Thégonnec et des habitants organisaient une opération surprise de filtrage, au rond-point du Roc'h Trédudon. C'est le quinzième jour d'une mobilisation qui ne semble décidément pas fléchir, en vue de sauver leur quatrième classe.

1. Dernière action en date hier soir. Le collectif « La colère terrible du Cragou » a organisé une opération de filtrage et de distribution de tracts à Plounéour-Ménez, au rond-point du Roc'h Trédudon, dans les monts d'Arrée, « symbole de lutte et de ruralité », explique le collectif. Environ 70 personnes étaient rassemblées. Depuis quinze jours, les parents d'élèves et habitants du Cloître-Saint-Thégonnec se mobilisent sans relâche sur le territoire. Occupation des locaux de l'inspection académique à Morlaix, blocage du pont routier de la RN12, manifestation dans le centre-ville... Près d'une dizaine d'actions ont été menées depuis début septembre.

2. La suppression de la 4e classe au coeur des préoccupations. La quarantaine de parents d'élèves se bat contre la fermeture de la 4e classe de la seule école du Cloître-Saint-Thégonnec, « supprimée brutalement et sans concertation, le jeudi 7 septembre dernier, soit trois jours après la rentrée. Il nous manquait six élèves par rapport à l'effectif attendu », précise Aurélie Prouff, parente de deux enfants scolarisés à l'école du Cloître, qui « veut qu'on nous rende la très bonne école qu'on avait à la rentrée ». Conséquence, il ne reste plus que trois classes pour 69 élèves, dont une maternelle à 27 élèves, et une classe à triple niveau regroupant 25 enfants de CP, CE1, et CE2. Outre les conditions d'accueil jugées « scandaleuses », le collectif souligne l'aspect sécurité : « Une partie des locaux de notre école ne sont pas adaptés à de tels effectifs. Nous sommes étonnés que le rectorat ne prenne pas plus ses responsabilités ». Depuis le début de la mobilisation, des parents occupent en permanence l'école. « Les cours sont très perturbés. Nous ne souhaitons pas relâcher la pression », appuie Aurélie Prouff. 

3. La « ruralité » abandonnée ? Autre inquiétude des Cloîtriens, l'impact que pourrait avoir cette fermeture sur l'ensemble de leur commune. « Cela devient un frein à l'installation de nouvelles familles et au développement de la commune », explique le collectif, soulignant que la 4e classe a été construite « il y a seulement cinq ans ». Soutenus par les élus locaux et médiatisés, les manifestants l'affirment, « nous sommes en train de devenir une cause nationale ». 

4. « En colère » et « très résolus ». Pour ceux qui sont, pour la plupart, des novices en termes de militantisme, il n'est pas question de plier. « Nous sommes capables de durer très longtemps. Nous sommes des gens responsables, nous n'allons rien casser, mais on est très en colère, très résolus, déterminés, endurants, acharnés ! », ajoute Aurélie Prouff, qui compte bien garder un rythme quotidien concernant les actions de mobilisation. « Nous sommes un certain nombre de parents à avoir mis notre vie professionnelle en pause. Les retraités du village nous aident aussi beaucoup. Tout le monde est d'accord pour continuer, et amplifier l'action », conclut la parente d'élève, confiante quant au fait que la situation « finira par se débloquer ». Joint hier après-midi, l'inspection académique de la circonscription n'a pas pu répondre à nos questions, son représentant étant absent.

 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/ecole-du-cloitre-quinzieme-jour-de-colere-23-09-2017-11674779.php#vS21U2dX6FXLvYq2.99

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 06:08
Mémoire de la résistance populaire dans la région de Morlaix: François Bourven, résistant FTPF au maquis de Srignac depuis décembre 43, engagé sur le Front de Lorient dans les FFI

François Bourven, militant communiste, le mari de Michèle Bourven, née Lacroix, qui est notre camarade de la section du PCF Morlaix, comme ses enfants François Bourven (ancien secrétaire départemental du PCF Finistère, cheminot, responsable syndical) et Guillaume Bourven, est décédé le 11 mars 2010, à 85 ans.

Né en 1925, cultivateur à Plougonven, il est entré dans la résistance en Décembre 1943, dans un groupe FTPF du secteur de Scrignac commandé à l'époque par Armel Coant, lequel sera fusillé par les Allemands le 8 août 1944 à Rennes.

Le maquis de Scrignac était aussi organisé par Emile Le Foll, qui aida Michèle Bourven à porter plainte en 2010 quand elle reçut une lettre anonyme inspirée par des idées d'extrême-droite et /ou Breiz Atao pour salir la mémoire de son mari et celle de la Résistance après son décès.

De Décembre 1943 à Mars 1944, François Bourven a participé à des distributions de tracts et de journaux clandestins.

Le « maquis rouge » FTPF de Scrignac est particulièrement important. François Bourven l'intègre après l'exécution de l'abbé Perrot qui est suivie d'une intense activité de répression de la part des Allemands du Kommando de Landerneau dirigé par Schaad et de leurs auxiliaires miliciens et collaborateurs français, dont un certain nombre de nationalistes bretons du PNB. C'est par eux qu'Armel et Francis Coant, les deux cousins, sont arrêtés, torturés, avant d'être fusillés à Rennes.  

Puis il a participé à des activités barrages de routes, abattages d'arbres, sabotages de lignes téléphoniques ennemies pendant le débarquement des Alliés sur les Côtes Normandes, aux parachutages d'armes et munitions du 14 et du 21 juillet à St Mandez (Côtes du Nord) et au Vieux Moulin de Scrignac.

Il est de l'attaque d'un convoi allemand à Lémézec (Scrignac). Plusieurs Allemands sont tués et blessés. Il participe aussi à la Libération de la presqu'île de Crozon dans le secteur de Plougastel et Logonna Daoulas.

Engagé volontaire, il participe à la Libération de Lorient au sein du 118e RIMB avec 12 000 autres résistants des autres mouvements épaulés par l'armée américaine. Face à eux, pendant 6 mois, sur le Front de Lorient du 15 novembre 44 à mai 1945, 26 000 soldats de l'armée allemande, dont 2000 Russes, 285 Polonais et Tchèques.

Après-guerre, François Bourven devient cheminot à Paris, puis brocanteur, puis il se réinstalle à Plougonven, au Kermeur, où il exerce comme brocanteur. Il était adhérent à l'ANACR.  

 

 

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

François Bourven à la fête de l'Huma en costume breton (archives Michèle Bourven)

François Bourven à la fête de l'Huma en costume breton (archives Michèle Bourven)

Archives Michèle Bourven

Archives Michèle Bourven

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE LA VIE LOCALE
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 19:44
samedi 23-dimanche 24 septembre: week-end revendicatif, convivial et festif contre la Centrale à Gaz de Landivisiau

Les Collectifs en lutte appellent à un rassemblement les 23 et 24
septembre.
La lutte contre le projet de centrale à gaz continue. On ne lâche rien !
Ce week-end festif et militant marquera cette rentrée et sera l'occasion
de s'informer, de discuter et d'unir nos forces pour que ce projet de
centrale à cycle combiné gaz ne voit jamais le jour ni ICI ni AILLEURS.

Au programme :

Samedi 23 septembre :

Rendez-vous dans un lieu surprise (vous pourrez vous garer autour de
Tiez-Nevez, ce sera fléché à partir de là)
Midi : Rendez-vous sur le parking du stade de Tiez-Nevez, pour se rendre
ensemble pour faire le montage.
De 14 h à 17 h : discussion sur la poursuite de la lutte contre la
centrale à gaz (en petits groupes puis ensemble).
De 17h à 18h30 : Discussion sur la convergence des luttes.
19h : repas (pizzas et Cie...).
20h concert :  Chafouin (noise-rock), Buterflai (folk, euskal herria),
Ecuacion Anti-Vida (synthé-batterie, euskal herria), Kre ke ke kex koax
koax (Kreiz-Breizh) et autres invités.

Le dimanche 24 septembre :

Landivisiau et Sizun doivent dire non à la centrale vous invitent à des
randonnées contre le projet, circuits de 8, 13 et 14,5  kilomètres.
Départs entre 9h et 15h de la Salle des Capucins à Landivisiau.
Stand découverte de la faune et de la flore. Projection de
films-documentaires. Restauration sur place.

Venez nombreux et équipés (bottes/chaussures de randos, tente, lampe
frontale, gobelet).

Pour plus d'infos :  https://14novembre.noblogs.org

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 05:04
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Alain David et Patrick Le Goas (FO) - photo Pierre-Yvon Boisnard

Alain David et Patrick Le Goas (FO) - photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Antoine Gauchard au micro pour la FSU et l'intersyndicale, Glenn Le Saout et Julien Tanguy autour de lui

Antoine Gauchard au micro pour la FSU et l'intersyndicale, Glenn Le Saout et Julien Tanguy autour de lui

Glenn  Le Saout et Antoine Gauchard ont tout deux lu des discours toniques et mobilisateurs

Glenn Le Saout et Antoine Gauchard ont tout deux lu des discours toniques et mobilisateurs

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Muriel Grimardias - photo Ismaël Dupont

Muriel Grimardias - photo Ismaël Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo I Dupont

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo I Dupont

photo I Dupont

2 fois moins de monde que le 12 septembre au moins, mais néanmoins une manif qui avait des couleurs et de l'allure, et une pression maintenue sur le gouvernement. A Brest, les manifestants étaient 2000, 300 à Quimperlé. On ne lâche rien! 

Prochaines étapes: manif des retraités le 28 septembre à l'appel de l'intersyndicale, manif des fonctionnaires le 10 octobre.  

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 05:25
Manifestation du 12 septembre à Morlaix qui a réuni 1100 personnes (photo Pierre-Yvon Boisnard): on fait aussi bien, et même mieux?

Manifestation du 12 septembre à Morlaix qui a réuni 1100 personnes (photo Pierre-Yvon Boisnard): on fait aussi bien, et même mieux?

À l'appel intersyndical de la CGT, Solidaires, la FSU et FO, une manifestation aura lieu jeudi, à 10 h 30, sur la place des Otages, afin de protester contre la loi Travail El Khomri et les ordonnances Pénicaud-Macron sur le Code du travail. Les salariés du public et du privé, les privés d'emploi, les retraités et les étudiants sont invités à se mobiliser contre « un accroissement considérable du pouvoir des employeurs et de ceux qui privilégient leurs profits immédiats, au détriment de l'intérêt général », mais aussi « une précarité financière institutionnalisée contre les populations économiquement les plus fragiles », ainsi qu'« une diminution organisée du pouvoir d'achat pour toutes et tous ».

Mobilisation aussi à l'hôpital


Le syndicat Sud Santé Sociaux du Centre hospitalier des pays de Morlaix a déposé un préavis de grève pour jeudi, ainsi qu'un débrayage, de 10 h 30 à 12 h 30, pour cette même journée, contre les ordonnances Macron et l'impact sur la fonction publique hospitalière. Il invite à un rassemblement plus important encore que celui du 12 septembre, qui a d'ailleurs été jugé par les syndicats comme « un succès dans le Finistère, comme dans tout le pays ».
 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 05:25

Communiqué de la section PCF du Pays de Morlaix:

Après le succès de la manifestation morlaisienne du 12 septembre (1100 manifestants) et de la première grande mobilisation partout en France contre les ordonnances Macron contre le droit du travail, la section du Parti Communiste du Pays de Morlaix appelle à nouveau les jeunes, les salariés du privé et du public, les retraités à se mobiliser fortement le jeudi 21 septembre à 10h30 place des Otages à Morlaix à l'appel de plusieurs organisations syndicales (CGT, Solidaires, FSU, FO).  

Les militants communistes seront très nombreux de la partie, pour résister pour et aux côtés de la population.

Nous savons que la marche est haute pour faire reculer Emmanuel Macron sur ses ordonnances qui donnent de nouvelles dimensions à l'exploitation capitaliste dans notre pays et à la précarité des salariés, qui affaiblissent les syndicats et les contre-pouvoirs des travailleurs.

Mais rien chez nous ni ailleurs ne s'est obtenu sans lutter et à l'heure de cette grande offensive néo-libérale contre le droit du travail, complètement inefficace pour lutter contre le chômage, comme l'ont montré des années de réformes antérieures allant dans le même sens, sans aller aussi loin, il est indispensable de ne pas se laisser faire et de montrer au pouvoir et au Medef les capacités de résistance et de riposte du peuple.

Seule une mobilisation forte, constante et prolongée pourra empêcher le président Macron de continuer son offensive contre les droits sociaux, le pouvoir d'achat des chômeurs, salariés et retraités et les services publics.

Alors, tous ensemble dans la rue le 21 septembre !

Contre la loi contre le travail XXL de Macron-Péricault: tous ensemble dans la rue à Morlaix le 21 septembre! Communiqué de la section PCF du Pays de Morlaix
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 05:17
Conseil municipal de Morlaix lundi 18 septembre - Ouest-France, 19/09/2017

Conseil municipal de Morlaix lundi 18 septembre - Ouest-France, 19/09/2017

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 05:15
Médiathèque. Désaccord sur la forme - compte rendu du Conseil Municipal de Morlaix par Monique Keromnès, Le Télégramme- 18 septembre 2017

Médiathèque. Désaccord sur la forme. 

- par Monique Keromnès, compte rendu du conseil municipal de Morlaix du 18 septembre 2017  

 

Lors du conseil municipal d'hier soir, le projet de future médiathèque, dans la rue de Paris, a provoqué le débat. Pas sur le fond. Mais sur la forme. L'opposition, trouve, en effet, anormal de ne pas avoir été informée sur le sujet avant l'acquisition de l'immeuble. Et souhaiterait avoir voix au chapitre pour la suite. 

« C'est une excellente nouvelle. Pour la rue et parce qu'on conserve un équipement au centre-ville. Nous sommes contents, honnêtement ». Le ton employé par Jean-Paul Vermot tranche avec les mots qu'il prononce : pas d'effusion mais une voix posée et ferme. Il parle au nom de tous les élus de l'opposition. Ils se disent satisfaits de voir la future médiathèque de Morlaix s'installer au 9, rue de Paris. « Mais ce n'est pas agréable de le découvrir dans la presse ! ».

Discrétion pendant les négociations


Quelques minutes plus tôt, à la lecture de la délibération, la maire, Agnès Le Brun, avait anticipé la critique et expliqué : « Lors du dernier conseil (le 6 juillet), nous n'avons pas pu évoquer le lieu d'implantation des « Ailes du temps », car les négociations étaient en cours. Dévoiler l'endroit aurait pu avoir une incidence sur ces négociations qui ont abouti à un accord sur un montant de 85.000 € ». Pas de quoi convaincre les élus de l'opposition, dont Jean-Paul Vermot, qui rappelle que ces négociations étaient déjà en cours au moment de la commission qui a précédé le conseil. Et qu'ils n'ont pas été mis au courant. « Une commission, c'est un lieu de discussion. On peut nous faire confiance sur la confidentialité », a assuré l'élu avant d'ajouter : « Nous appelons de nos voeux à être mieux informés et associés ». Pour Élisabeth Binaisse, « nous sommes élus au même titre que vous. Nous n'avons pas à quémander les infos. Nous devons les avoir comme vous », a insisté l'élue de l'opposition.

 

 

« Aucune volonté de nuire »


« Je prends acte de ce que vous dites et je veux bien faire un pacte de confiance », a répondu Agnès Le Brun, qui n'a pas manqué de rappeler ses inquiétudes à propos d'informations données en commission qui peuvent, ensuite, être rendues publiques par certains élus. Elle a également rappelé que « jamais, jamais je n'ai refusé de recevoir l'opposition pour donner des informations. Il n'y a aucune volonté de nuire ». Sur la forme, toujours, Jean-Pierre Cloarec, lui, s'interroge sur le budget - 600.000 € tout compris - et la faisabilité du projet. « Par ailleurs, il y a une équipe qui y travaille. C'est un bon début mais sera-t-il fait appel aux lecteurs, aux adhérents des bibliothèques ou encore y aura-t-il un cousinage avec la médiathèque du Roudour » ?

« Le débat c'est aussi dans la ville »


« Chaque chose en son temps », a rappelé Agnès Le Brun, pour qui le budget est « convenable ». « Laissons les techniciens pré-écrire le projet. Nous le présenterons quand il sera silhouetté. Ensuite, il y aura des débats entre élus pour peaufiner et amender ». Une réponse qui a fait réagir le communiste Ismaël Dupont : « On ne bricole pas entre nous, sans concerter les habitants. Je vous donne l'exemple de Morlaix communauté. On a annoncé la fermeture de déchèteries. C'est grâce au débat et au dialogue qu'on a pu sauver le site de Plougonven. Le débat n'est pas que dans cette assemblée mais aussi dans la ville. Par ailleurs, je rappelle que nous ne sommes pas la minorité mais l'opposition ». Pour Agnès Le Brun, ce sont deux visions qui s'opposent : « Vous êtes pour la démocratie participative et pas représentative ». Après ce long débat, les élus ont voté, à l'unanimité, pour l'acquisition du 9, rue de Paris.
 

Parkings : 278.803 € de solde budgétaire pour la Ville. Le conseil municipal a pris acte, hier soir, du compte-rendu d'activité 2016 d'Indigo. Il s'agit de la délégation de service public, mise en place il y a cinq ans, pour le stationnement en centre-ville et assurée par Vinci. Ce rapport indique qu'en 2016, le solde budgétaire net pour la Ville s'élève à 278.803 €, contre 291.676 € en 2015. Sur ce point, les élus de l'opposition, Hervé Gouédard et Jean-Paul Vermot ont insisté sur l'importance d'être vigilant sur les comptes de la DSP. Le premier adjoint, Bernard Guilcher, a, par ailleurs, indiqué que la mise en place de zones de couleurs a amélioré le stationnement place Allende, en permettant une meilleure rotation des véhicules. Dix logements sociaux à Bellevue de La Madeleine. La Ville va vendre à Finistère Habitat, pour 103.000 €, des biens communaux situés au 25, Bellevue de la Madeleine (une maison d'habitation vacante et son terrain ainsi qu'un autre terrain enclavé). Dix logements locatifs vont y être construits, après la démolition des bâtiments existants. Il y aura quatre semi-collectifs et six pavillons individuels (trois T2, quatre T3 et trois T4). Extérieurs de Pors ar Bayec. Pour les travaux d'aménagement des extérieurs de Pors ar Bayec, réalisés par la Ville, des quantités de matériaux supplémentaires ont été nécessaires (135.480 € de plus, soit 721.828 € au total). Ces travaux ont été salués par l'ensemble des élus du conseil. Agnès Le Brun a d'ailleurs annoncé que tout le quartier est pris en compte puisqu'un projet est en cours pour entreprendre des travaux de rénovation aux abords du Mille Club et de l'allée de boules, afin que les habitants s'approprient le lieu.
Subventions. Le conseil municipal a accordé, hier soir, une subvention de 1.500 € au Comité de chômeurs et solidaires du Pays de Morlaix et 120 € ont été attribués à l'association sportive « Marsy Danse ». Ce vote a été l'occasion, pour le communiste Ismaël Dupont de demander que les services de la mairie « aident » les associations, en faisant des rappels ou en aidant les associations pour leurs formulaires de demande de subvention. Agnès Le Brun s'est dite d'accord pour la « bienveillance » mais a rappelé que le travail des services était bon. « La communication est bonne. Mais il y a un émetteur et un récepteur et si ce dernier n'est pas en état de recevoir, ça pose un problème », a-t-elle estimé avant d'alerter sur le fait que le service « n'est pas un guichet. Il faut rendre des dossiers complets et dans les temps ». Aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine. Les élus ont approuvé l'Aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine (Avap). Son but est de mettre en valeur le patrimoine bâti et des espaces dans le respect du développement durable. Elle est fondée sur le diagnostic architectural, patrimonial et environnemental, prenant en compte les orientations du projet d'aménagement et de développement durables du Plan local d'urbanisme afin de garantir la qualité architecturale des constructions existantes et à venir. Le dossier sera tenu à la disposition du public. Apprentissage. La Ville va embaucher deux jeunes en contrat d'apprentissage. L'un sera aux espaces verts et l'autre à la régie bâtiment.
 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 19:14
C'est dans la lutte qu'ça passe: les parents d'élèves de l'école du Cloître St Thégonnec occupent l'inspection académique (Ouest-France, 19 septembre 2017)

Les parents d’élèves de l’école du Cragou, au Cloître-Saint-Thégonnec ne décolèrent pas contre la fermeture brutale de la quatrième classe. L’école publique, bloquée par des roundballers, est toujours occupée. Ce matin, ils ont investi l'inspection académique du pays de Morlaix aù ils comptent rester jusqu'à la rencontre avec l'inspecteur, prévue à 14 h. Suivra un rendez-vous avec le sous-préfet, Gilles Quénéhervé, à 17 h.

Les parents d'élèves du Cloître-Saint-Thégonnec sont bien décidés à ne rien lâcher pour obtenir la réouverture de la quatrième classe de l'école du Cragou monts d'arrée. 

Ce matin, ils ont sorti les trompettes, tambours et casseroles pour proposer une début de journée en fanfare au personnel de l'inspection académique de Morlaix, situés rue Poulfanc.  

Deux rendez-vous avec les officiels

Arrivés sur place vers 8 h, les parents d'élèves sont entrés dans l'inspection académique peu après 9 h et comptent occuper les lieux jusqu'à leur rencontre avec l'inspecteur de la circonscription de Morlaix Centre Finistère, Manuel Bock, prévue à 14 h.

Une rencontre avec le sous-préfet de Morlaix, Gilles Quénéhervé, vient également de leur être proposée. Elle aura lieu à17 h. 

« D'autres actions sont prévues pour les jours à venir. Tous les parents sont mobilisés, on se relaie et on ne lâchera rien tant qu'on aura pas récupéré notre classe. Emmanuel Macron avait promis, dans l'un de ses discours de campagne, qu'il n'y aurait plus de fermeture de classe dans les zones rurales. Qu'il tienne ses engagements ! », clame le collectif de parents d'léèves. 

Sur TF1 à 13 h

A l'inspection académique, les parents d'élèves ont débranché les téléphones pour bloquer l'activité. 

 

Le combat des parents d'éleves, filmé par TF1 hier, doit être relaté dans l'édition de 13 h, ce mardi ou ce mercredi.  

 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011