Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 20:35

 

Notre camarade de la section communiste de Morlaix, Jean Redou, originaire avec Arlette, sa femme, du Lot, ancien conseiller municipal à Blars, qui a vécu plusieurs années à Ploujean et nous a réjoui autant de temps par sa profonde gentillesse et sa bonne humeur, vient de nous quitter à 88 ans. Jean venait d'être opéré du coeur et était atteint d'un cancer depuis plusieurs années.  Il résistait courageusement et sans se plaindre à la maladie et aux soins et était toujours plein d'attention pour les autres. Jean et Arlette Redou avaient dû quitter leur maison de Ploujean l'an passé.  Nous, adhérents communistes morlaisiens, qui avons apprécié de le connaître, avec Arlette, nous lui rendons hommage et témoignons à ses proches de notre profonde estime pour lui et de notre sympathie dans cette épreuve.  

La cérémonie civile pour les obsèques de Jean aura lieu dans le Lot le lundi 15 mai 2017 à 15 heures 30 au crématorium de Capdenac-Gare suivie de la crémation, malheureusement trop loin pour que nous puissions nous y rendre mais nous serons associés à la peine d'Arlette et de ses proches par nos pensées.
 

Jean Redou au banquet communiste départemental de Pont-de-Buis en mars 2016, ici avec Patrick Béguivin

Jean Redou au banquet communiste départemental de Pont-de-Buis en mars 2016, ici avec Patrick Béguivin

Jean Redou, entre Alain David et Patrick Béguivin, au banquet communiste de Pont-de-Buis en mars 2016, agitant la serviette sur la chanson du "Chiffon Rouge"

Jean Redou, entre Alain David et Patrick Béguivin, au banquet communiste de Pont-de-Buis en mars 2016, agitant la serviette sur la chanson du "Chiffon Rouge"

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 10:18
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin au patronage Sanquer (photo Anne-Catherine Cleuziou)

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin au patronage Sanquer (photo Anne-Catherine Cleuziou)

Raymond Mc Cartney avec sa traductrice brestoise d'origine australienne

Raymond Mc Cartney avec sa traductrice brestoise d'origine australienne

Un sacré bonhomme, qui impose le respect et l'admiration, tel est le sentiment qui s'empare de nous quand on rencontre Raymond Mc Cartney. 

Né à Derry, la ville du Bloody Sunday (il avait 17 ans à cet âge là), il devient militant républicain et résistant à l'occupation. Condamné à la prison à perpétuité, il va purger en effet 22 ans de prison. Il fera un très longue grève de la faim dans les années 70 pour réclamer le statut de prisonnier politique avec ses camarades. Sorti de prison au moment du processus de paix, il va contribuer au côté de Martin Mc Guiness et Gerry Adams à négocier avec les britanniques et les unionistes et à imposer la paix en Irlande-du-Nord contre la garantie de droits égaux, d'un partage du pouvoir entre républicains et unionistes, d'une libération des prisonniers politiques. Raymond Mc Cartney est un militant internationaliste, qui a eu des contacts et effectué plusieurs déplacements auprès de résistants kurdes, palestiniens, afghans, qui a reçu aussi des militants de l'ANC de Nelson Mandela pour construire la paix en Irlande-du-Nord. Partout, dans ces pays en proie à des guerres liés à la colonisation, à l'impérialisme, à l'effort de libération nationale, la figure de Bobby Sands est universellement respectée et sert de modèle. Homme de guerre par destinée, révolte contre l'injustice et nécessité, Raymond s'est transformé en homme de paix. La force de l'accord de paix en Irlande-du-Nord, compte tenu des traumatismes et des haines de chaque côté, c'était de ne pas arbitrer entre les "narratives", les "récits des responsabilités", mais de les laisser co-éxister.  

Depuis 20 ans, le Sinn Féin en Irlande du Nord n'a cessé de grandir, obtenant 4 députés au Parlement européen, 27% des voix aux dernières élections, juste derrière la droite unioniste. En Irlande du Sud, le Sinn Féin est aussi la première force politique de gauche, une force qui monte et met en danger la suprématie des deux forces politiques libérales et conservatrices traditionnelles, centre-gauche et centre-droit. 

Raymond Mc Cartney nous dit le rapprochement en Irlande du Nord entre les populations catholiques et protestantes, plus personne n'envisageant vraiment une reprise des hostilités, et de plus en plus de "protestants" envisageant, depuis le Brexit, le scénario d'une Irlande unifiée, non par enthousiasme, mais par pragmatisme économique. Le dialogue autour d'une Irlande unie est beaucoup plus fort aujourd'hui qu'il y a quelques décennies. On vient à cette idée plus pragmatiquement. Les écossais sont dans la même situation. L'austérité et le libéralisme portés par les conservateurs et unionistes peut rendre aussi la perspective de la réunification plus populaire, y compris chez les protestants. Le Brexit est la source de nouvelles tensions entre catholiques et protestants au niveau des partis politiques, mais pas tellement au niveau des gens. Au contraire même, la majorité se retrouve sur la volonté de rester en Europe. Le Brexit, politiquement, est quelque part une aubaine pour la perspective d'unification même si c'est économiquement et socialement une catastrophe annoncée.    

La majorité des gens sont contre le Brexit en Irlande-du-Nord et en Ecosse, car ils savent qu'ils ont beaucoup à perdre, et que le Brexit a été voté par l'Angleterre, et ses régions du sud, de loin les plus riches du Royaume-Uni, qui n'en ont rien à faire, comme le gouvernement de Westminster, des Irlandais du Nord et Ecossais. Il y a actuellement des coopérations qui se mettent en place entre les indépendantistes de gauche écossais et le Sinn Féin. 

La situation est très floue au Royaume-Uni actuellement. Thérésa May a appelé à une élection générale anticipée pour renforcer son pouvoir et sa position pour négocier un Brexit dur. C'est un chaos politique. La nature progressiste de Jeremy Corbyn, du côté du Labour, est contrebalancé par des députés et cadres du New-Labour néo-libéral et néo-conservateur qui rendent le positionnement futur du parti travailliste très incertain. Les intérêts de l'Angleterre sont visés en premier par Théresa May, la working class risque de beaucoup souffrir avec le Brexit.    

     

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc  (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Brest - patronage Sanquer - 12 mai 2017 - Rencontre avec Raymond Mc Cartney (photo I. Dupont)

Au pub Mc Guigans, avec un autre irlandais de Belfast très chaleureux - Raymond Mc Cartney a répondu aux questions de Ronan Le Coz, de RCF Rivages et de Armen

Au pub Mc Guigans, avec un autre irlandais de Belfast très chaleureux - Raymond Mc Cartney a répondu aux questions de Ronan Le Coz, de RCF Rivages et de Armen

Soirée au pub Mc-Guigans avec les camarades du PCF, dont les candidats aux législatives à Brest, Anne-Catherine Cleuziou et Jean-Paul Cam, et un ami de l'Irlande de longue date, Dédé Gac

Soirée au pub Mc-Guigans avec les camarades du PCF, dont les candidats aux législatives à Brest, Anne-Catherine Cleuziou et Jean-Paul Cam, et un ami de l'Irlande de longue date, Dédé Gac

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:17

Réveillons-nous !

La France est  en train  de basculer dans un monde d’argent, de chacun pour soi, de toujours plus,…

L’enjeu des élections législatives est très important, bien sûr puisque ce sont ces élus qui vont déterminer si oui ou non nous, les « petits » ( les plus nombreux) nous allons vivre « enfin » correctement avec notre salaire ou notre retraite. Allons-nous pouvoir nous soigner sans pour cela mettre en péril notre famille, allons-nous pouvoir manger (sans que ce soit de la purée) et entendre sans faire hurler la radio ou la télé ?

Enfin VIVRE – un point c’est tout !

Faisons le bon choix, alors, la vie sera belle et méritera d’être vécue.

Pour cela, je donne ma voix à Ismaël DUPONT candidat aux législatives et je compte sur lui pour faire avancer les choses.

Monique DAVID , retraitée

Réveillons-nous! - par Monique David, 12 mai 2017
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 07:25

« Faites entrer le peuple à l’Assemblée »

CÉDRIC CLÉRIN
VENDREDI, 12 MAI, 2017
HUMANITE.FR
Pierre Laurent continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. Photo : Jacques Demarthon/AFP
Pierre Laurent continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. 

Le PCF a lancé sa campagne pour les élections législatives lors d’un meeting au Gymnase Japy, hier à Paris. Pierre Laurent y a appelé au combat et une nouvelle fois au rassemblement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Faites entrer ces postières, ces artisans, ces employés, ces ouvriers, tous ceux qui construisent cette république sociale et démocratique. Faites entrer le peuple l’Assemblée». En ouvrant le meeting de lancement des élections législatives au gymnase Japy (Paris), Nicolas Bonnet-Ouladj, président du groupe PCF au conseil de Paris et candidat lui même a résumé l’une des ambitions majeures des communistes pour les élections législatives. 

« Ces élection législatives sont une bataille cruciale et rien n’est écrit d’avance, nous pouvons bousculer les scénarios préétablis » a affirmé pour sa part Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. André Chassaigne, président des députés Front de gauche, dans un message vidéo, a rappelé avec « gravité » le besoin pour le gens de « pouvoir compter sur de nombreux députés pour constituer un groupe parlementaire pour être la voix des travailleurs, la voix de ceux qui luttent. » Un engagement des parlementaires communistes salué par Pierre Laurent : « ils ont été l’honneur de la gauche pendant 5 ans ».

« Le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ». (Jean Jaurès)

Au cour de la soirée, plusieurs candidats soutenus par le PCF ont pris la parole à la tribune. Parmi elles, Caroline de Haas, militante féministe et initiatrice de la pétition contre la loi travail, candidate dans le 18e arrondissement de paris. Pour elle, « il faut transformer radicalement les pratiques politiques. » En référence aux élus de gauche qui ont laissé passé la loi travail, elle affirme : « on ne va pas laisser l’assemblée à des gens qui ne sont pas capables de voter selon leurs convictions et d’empêcher que nous ayons la loi travail aujourd’hui ». Un appel en écho à l’ode au courage de Jaurès dans son discours à la jeunesse lu par le comédien Malik Zidi et notamment le fameux : « le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ». Autre référence a l’actualité à gauche, Patrice Bessac, président des élus communistes et républicains et maire de Montreuil lance, « la grandeur d’un homme politique consiste à s’élever pour défendre un intérêt plus grand que lui-même ». Pour l’élu de banlieue « un grand combat social, politique et moral est engagé dans notre pays, un combat de classe qui est engagé pour savoir si vous voulons vivre libre ». Nicolas Cossange candidat à Béziers, la ville de Robert Menard, veut pour sa part éviter le pire entre l’ultra nationalisme de Marine le Pen et l’ultra libéralisme d’Emmanuel Macron. Tandis que Zara Boudjenaî, candidate à Nanterre dans le Hauts-de-Seine veut « défendre la place des quartiers populaires à l’Assemblée nationale. »

Une gauche « debout, une gauche de combat pour redonner force aux valeurs de la République. »

Après cette mosaïque, Pierre Laurent, a appelé à « barrer la route de l’entrée massive du FN à l’Assemblée nationale, principal obstacle à la conquête d’une nouvelle majorité politique progressiste. » Pour ce faire, le dirigeant communiste veut des candidatures de gauche suffisamment rassembleuses pour contester la victoire au FN » dans les circonscriptions où il menace. Plus largement, le dirigeant communiste, s’adressant notamment à la France insoumise, continue de vouloir le « rassemblement de toute les forces qui ont permis le résultat de Jean-Luc Mélenchon », dans le respect de chacun. Pour lui, « les intérêts populaires ont tout à y gagner » et c’est la meilleure manière « pour se donner la maximum de chances d’élire des députés de combat ». L’adversaire  du PCF dans cette campagne sera bien la politique d’Emmanuel Macron, « promu par les marchés financiers et le patronat » et celle de la droite dont le projet antisocial a « à peine été édulcoré depuis la purge promise par François Fillon ». La réforme du code du travail par ordonnances est dans le viseur des communistes «  seul le parlement peut permettre l’utilisation des ordonnances, il faut donc élire un maximum de députés qui l’empêcherons et proposerons des alternatives. »

Pendant cette campagne, courte, les communistes veulent une gauche « debout, une gauche de combat pour redonner force aux valeurs de la République.  »

Journaliste à l'Humanité dimanche
"Faites entrer le peuple à l'Assemblée" (Pierre Laurent au gymnase Japy pour le meeting de lancement des campagnes des législatives pour les candidats du PCF et du Front de Gauche): L'Humanité, 12 mai 2017
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE NATIONALE DU PCF
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 07:18
Thierry Seigland au festival "D'ici et d'ailleurs" au Quartz de Brest avec son "Carnet de voyage en Palestine" ce week-end
Thierry Seigland au festival "D'ici et d'ailleurs" au Quartz de Brest avec son "Carnet de voyage en Palestine" ce week-end

INVITATION
Notre ami Thierry Seigland présentera et dédicacera son "Carnet de Voyage en Palestine", toujours vendu au profit de notre projet de solidarité avec le camp de réfugiés de Jalazone en Cisjordanie. Ce week end au "Festival des carnets de Voyages - Ici & Ailleurs" qui se tient au Quartz de Brest : https://www.ici-ailleurs.net

François Rippe, responsable AFPS Morlaix

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 04:59
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)
13 mai 1968: la grève générale dans toute la France (par Robert Clément)

13 mai 1968, début de la grève générale dans toute la France


La journée du 13 mai 1968, fut en quelque sortel e « 14 juillet » du mouvement. Dans la grève générale de vingt-quatre heures, les manifestations monstres, dans le mot d’ordre « Étudiants, travailleurs, tous unis », les étudiants avaient retrouvé le lit d’un fleuve historique. Et de ce fleuve qui allait irriguer la quasi-totalité des entreprises bientôt en grève, le personnage emblématique était Georges Séguy. C’est à lui que revient le rôle capital, celui d’avoir convoqué la réunion du 11 mai, au lendemain des barricades de la rue Gay- Lussac et de la violente répression policière, d’où sortira la journée du 13 mai, et ses milliions de manifestants dans toute la France aux cris : « De Gaulle, dix ans çà suffit »

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:40
Maquette Anne Caradec - Christophe Ducourant

Maquette Anne Caradec - Christophe Ducourant

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans ACTUALITE REGIONALE
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:39
Declan Kearney et Raymond Mc Cartney avec anne Sabourin (responsable du secteur international du PCF) et Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, à Paris, place du colonel Fabien en septembre 2016
Declan Kearney et Raymond Mc Cartney avec Anne Sabourin (responsable du secteur international du PCF) et Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, à Paris, place du colonel Fabien en septembre 2016 à l'occasion d'une première soirée célébrant l'amitié et les combats communs entre le Parti Communiste et le Sinn Féin à l'occasion de laquelle Pierre Laurent et le Parti Communiste Français se sont engagés pour soutenir la réunification de l'IRLANDE. 
Raymond Mc Cartney
Raymond Mc Cartney
Nous avons le plaisir de vous informer que: 
 
la deuxième initiative de solidarité internationale du PCF avec l'IRLANDE ET LE SINN FEIN après celle de septembre 2016 à Paris aura lieu en Bretagne, à Brest et à Roscoff,
 
Avec
 
- Raymond Mc Cartney, ancien gréviste de la faim au H-Block avec Bobby Sands, et actuel député du Sinn Féin en Irlande du Nord, militant de la colonisation ayant soutenu les peuples palestinien et kurde
 
- Claude Léostic, présidente de la plateforme française des ONG pour la Palestine, qui fera un parallèle entre les luttes de libération et de décolonisation irlandaise et anglaise, la grève de la faim au H-Block en 1981, et la grève de la faim de 16000 prisonniers palestiniens, qui arrivera à son 27ème jour.  
 
- XAVIER COMPAIN, porte-parole du Parti Communiste en Bretagne, tête de liste du Front de Gauche aux dernières régionales, animateur des questions d'agriculture et de pêche au sein du PGE (Parti de la Gauche Européenne, alliance anti-austérité regroupant le PCF, le Sinn Féin, Syrisa, Die Linke, la gauche écologiste nordique, Rifondazione comunista, Izquierda Unida...)
 
- avec Ismaël DUPONT et Murielle GRIMARDIAS, candidats PCF-Front de gauche "L'humain au coeur" aux législatives dans la circonscription de Morlaix
 

Ce sera le samedi 13 mai à Roscoff à l'espace Mathurin Méheut entre 14h30 et 23h. 

 
Avec une conférence-débat de 14h30 à 16h45. Entrée libre 
 
Un film à 17h (Le Vent se Lève, Ken Loach). Entrée Libre 
 
Un apéritif et un repas (15€: Kig Ha Farz - dessert - boissons, vin). Réservation: 06 20 90 10 52.  
 
Une soirée musicale ouverte à tous à partir de 20h30: 
 
Musique bretonne et pop irlandaise: POL HUELLOU ET GILLES LE BIGOT - et  les musiciens de COVERFIELD (GAEL ABALEO, KEVIN LE SAINT, YVAN LE SAINT).  
 
***
 
L'Irlande commémorait l'an passé  le centenaire du Soulèvement de Pâques (1916) et le 35e anniversaire des grèves de la faim et de l'assassinat de Bobby Sands (1981).
Le vote des Britanniques pour la sortie de l'Union européenne à réouvert en grand le débat sur la réunification de l'Irlande.
 
Aussi, le PCF et le Sinn Féin ont décidé de construire ensemble à Roscoff une initiative qui permette de nous éclairer sur l'histoire et l'actualité de l'Irlande et, bien sûr, de passer un moment culturel convivial.
 
Ce sera l'occasion de  faire apparaître les convergences entre le Sinn Fein et le PCF, deux partis populaires parmi les plus vieux d'Europe qui siègent ensemble au Parlement Européen, dans les combats sociaux, l'analyse des enjeux politiques, et la bataille contre l'austérité et pour une autre Europe. 
 

"Irlande: 35 ans après la grève de la faim, la perspective d'une République unifiée? PCF et SINN FEIN, deux projets pour une société plus égalitaire et une Europe délivrée de l'austérité"  

 
UNE RENCONTRE SERA D'ABORD ORGANISEE AVEC RAYMOND MC CARTNEY A BREST LE VENDREDI 12 MAI à 19h au Patronage Sanquer  (19 rue Choquet de Lindu)
AVEC LES CANDIDATS AUX ELECTIONS LEGISLATIVES PCF-FRONT DE GAUCHE , Jean-Paul Cam et Yasmine Tanguy à Brest Rural, Eric Guellec et Anne-Catherine Cleuziou, à Brest-Centre.  
maquette Anne Caradec - Christophe Ducourant

maquette Anne Caradec - Christophe Ducourant

Samedi 13 Mai à Roscoff, salle Mathurin Méheut, journée de solidarité avec l'Irlande organisée par le PCF et ses candidats aux législatives Ismaël Dupont et Muriel Grimardias
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans NOS ACTIONS
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:39
 Pol Huellou & Gilles Le Bigot pour samedi.  Pol Huellou (chant, flutes, sanza) Gilles Le Bigot (guitare) Musiques au monde.

 Pol Huellou & Gilles Le Bigot pour samedi. Pol Huellou (chant, flutes, sanza) Gilles Le Bigot (guitare) Musiques au monde.

COVERFIELD : musique folk armoricaine!!! (country pop & Irish punk)   avec des reprises des grands standards de la musique pop/rock en versions acoustiques  tels les fils spirituels bretons de Johnny Cash et Shane Mac Gowan! AC/DC, Bob Marley, Lady Gaga, U2, Rage agaisnt the machine… rien ne les arrête… pour un set folk-rock endiablé ! 3 musiciens : Gaël Abaléo, Kevin Le Saint, Yvan Le Saint  chant/guitare, flûtes/mélodica, contrebasse

COVERFIELD : musique folk armoricaine!!! (country pop & Irish punk) avec des reprises des grands standards de la musique pop/rock en versions acoustiques tels les fils spirituels bretons de Johnny Cash et Shane Mac Gowan! AC/DC, Bob Marley, Lady Gaga, U2, Rage agaisnt the machine… rien ne les arrête… pour un set folk-rock endiablé ! 3 musiciens : Gaël Abaléo, Kevin Le Saint, Yvan Le Saint chant/guitare, flûtes/mélodica, contrebasse

Entrée libre

Musique du monde, musique bretonne, musique irlandaise, tout ça autour d'une bière, de discussions animées, d'un moment convivial. 

Pol Huellou, irlandais de coeur, musicien hors pair de Plougasnou, avec Gilles Le Bigot, et le groupe morlaisien Coverfield, addict à la musique de pub irlandais, présent déjà à la fête du Viaduc du PCF le 1er mai dernier à Morlaix, vont nous régaler!   

On vous donne rendez-vous à la salle Mathurin Méheut, derrière la gare de Roscoff, ce vendredi 13 mai, que vous participiez ou non à la rencontre organisée auparavant par le PCF avec le Sinn Féin entre 14h30 et 17h, à la projection du film de Ken Loach sur la guerre d'indépendance et la guerre civile irlandaise du début des années 1920 (Le Vent se lève à 17h) et au repas Kig-Ha-Farz (15€ avec boissons et dessert) à 19h :

- Raymond Mc Cartney, ancien gréviste de la faim en 1981 au H-Block avec Bobby Sands, député républicain en Irlande du Nord, militant internationaliste ayant défendu la cause kurde et palestinienne

- Claude Léostic, présidente de la plateforme des ONG pour la Palestine qui fera un parallèle entre la lutte irlandaise et celle du mouvement de libération palestinien, et reviendra sur la grève de la faim des prisonniers palestiniens. 

- Xavier Compain, porte-parole du PCF Bretagne, membre de la direction nationale du PCF (responsable du Pôle agriculture-pêche-forêt, impliqué dans ce secteur au sein du Parti de la Gauche Européenne, qui regroupe le PCF, le Sinn Féin, Syrisa, Die Linke...) 

- Ismaël Dupont et Murielle Grimardias, candidats PCF-Front de Gauche "L'Humain au coeur" aux élections législatives 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:36
Troudousten: de la location... avec Aiguillon! Premier compte rendu du Conseil Municipal de Morlaix du 11 mai 2017 par Ronan Tanguy (Le Télégramme, 12 mai 2017)

À l'arrêt, faute de clients, le projet immobilier en lieu et place de l'ancienne école de Troudousten va finalement rebondir sous forme de logements locatifs et non plus accessibles à la propriété. Avec, aux manettes, le même opérateur, Aiguillon construction, qui prévoit toujours de bâtir 43 habitations. L'immeuble va être détruit d'ici la fin de l'année. Le début des travaux est prévu dans la foulée pour une livraison espérée fin 2019.

C'était l'un des points phares du conseil municipal d'hier soir. Un conseil qui a validé, malgré les cinq oppositions et les trois abstentions des élus de la minorité, la vente du site de l'ancienne école de Troudousten à Aiguillon construction pour un montant de 125.000 €. L'opérateur est donc désormais le propriétaire de ce terrain de 5.000 m² sur lequel il va réaliser des logements sociaux locatifs.

43 logements, surtout du T3


« C'est un créneau sur lequel on sait qu'il y aura de la demande », affirme Thomas Duke, directeur commercial d'Aiguillon construction, qui avait pourtant annoncé en octobre dernier qu'il se retirait de l'affaire. En cause, l'échec de la commercialisation des lots sous forme de prêt social de location-accession (PSLA), faute de clients intéressés. « Ce produit peu connu, réservé à une niche, était ambitieux », souligne le promoteur, qui avait évoqué aussi, à l'époque, « un marché atone et une pression fiscale loin d'être neutre ». La municipalité avait alors indiqué qu'elle allait se retourner vers un autre promoteur. Mais les deux parties ont finalement trouvé un accord qui prévoit donc du locatif uniquement. « On transforme notre programme.

 

 L'idée était de sortir par le haut sur ce dossier », indique Thomas Duke, en précisant que le projet comporte toujours 43 logements qui vont du T2 au T4. « On aura davantage de T3 destinés à une famille avec un enfant », précise le promoteur. Le calendrier prévoit la déconstruction de l'ancienne école, fermée depuis 2008, d'ici la fin de l'année. Les travaux débuteront ensuite dans la foulée. « On espère une livraison pour la fin de l'année 2019 », renseigne le directeur commercial d'Aiguillon.

« Cette entreprise a été incompétente jusqu'alors »


« Quitte à repartir sur un autre projet, il aurait été plus judicieux de reparler du fond, et notamment de l'aménagement de l'espace, de la circulation et des parkings », a commenté Ismaël Dupont, pour qui « 43 logements à cet endroit, c'est trop ». « Je ne suis pas contre l'aménagement car il faut effectivement faire quelque chose sur ce site qui devient dangereux. Mais je ne comprends pas pourquoi on continue à travailler avec cette entreprise qui a été incompétente jusqu'à maintenant », s'est agacé, quant à lui, Hervé Gouédard. « Sous peine de faire perdre de l'argent à la collectivité, on était quasiment obligé de traiter avec Aiguillon », lui a répondu le maire, Agnès Le Brun. En faisant référence à une dette de 300.000 € qui remonte à 2006.

MJ pour l'enfance refait débat

Comme c'est le cas chaque année, le montant des subventions accordées aux associations a de nouveau fait débat, hier soir, lors du conseil. Avec, comme l'an passé, un échange appuyé sur l'aide financière de 3.000 € accordée à MJ pour l'enfance. « On nous dit que la ville de Morlaix n'a pas à aider les associations extérieures. Or, celle-ci a son siège à Saint-Martin. Et, à ce que je sache, le grand Morlaix n'existe pas encore », a ironisé l'élu d'opposition Hervé Gouédard, déjà circonspect, il y a un an, devant la subvention versée à cette association humanitaire présidée par Michel Jestin qui vient en aide aux enfants du Bénin.

« 3.000 €, c'est peanuts »


« On en aide d'autres extérieures à Morlaix, comme Armor aéro passion, la SNSM de Primel ou la Prévention routière », a précisé l'adjointe aux associations, Charlotte Julie. Avant que Jean-Paul Vermot n'entre à son tour dans le débat : « L'action de MJ pour l'enfance est remarquable », a d'abord souligné l'élu socialiste, en se tournant vers le maire : « Vous deviez inviter le président de l'association à nous présenter ses actions. Ce serait bien de le faire, histoire de juger si elle a vraiment besoin de cette subvention ». « Elle a 250.000 € de budget. 3.000 € pour elle, c'est peanuts », a appuyé Hervé Gouédard.

« C'est quoi ce sectarisme ? »


« Je ne comprends pas un tel acharnement », s'est étonné Alain Tigréat, adjoint aux finances. Et Agnès Le Brun a enfoncé le clou : « C'est quoi ce sectarisme ? Ce n'est pas parce qu'une association est bien gérée qu'elle ne doit pas bénéficier d'une subvention. Encore moins lorsque l'argent est bien utilisé, qui plus est sur un projet intéressant ». 
R. T.

 

Vie associative (23.010 €, contre 33.660 € en 2016 *). Petit Tour de France, 1.200 € ; Saint-Pol - Morlaix, 5.000 € ; Internationaux de football du SCM, 2.500 € ; Yacht-Club (Tresco), 2.500 € ; Union cycliste, 400 € pour la Ronde du viaduc, 700 € pour la course de Ploujean ; Club des pêcheurs à la mouche, 100 € ; Armor aéro-passion, 1.500 € ; Morlaix - Lanmeur élevage, 100 € ; Mémoire de la Déportation, 200 € ; Scouts et guides de France, 200 € ; Prévention routière, 300 € ; Tour de Bretagne, 2.000 € ; Morlaix - Würselen, 200 € ; Morlaix - Truro, 500 € ; MJ pour l'enfance, 3.000 € ; SNSM de Primel, 250 € ; Adrasec, 60 € ; Resam (chèque culture), 2.000 € ; À fer et à flots, 300 €. Enseignement (400 €, contre 900 € en 2016). Div Yezh, 400 €.Enfance-jeunesse (9.000 €, comme en 2016). Morlaix animation jeunesse : 4.000 € pour le poste d'animateur et 5.000 € pour les loisirs à caractères familiaux. Action sociale (9.190 €, contre 12.690 € en 2016). Jardins familiaux, 500 € ; anciens combattants Morlaix et Ploujean, 250 € ; comité d'entente des associations patriotiques et amicale des marins anciens combattants, 150 € chacun ; Unions locales CGT et CFDT, 370 € chacune ; Action des chrétiens pour l'abolition de la torture, 100 € ; Ligue des droits de l'Homme, 100 € ; Unafam, 150 €; Présence écoute, 100 € ; Croix d'or, 100 € ; Paralysés de France, 250 € ; Adapei, 250 € ; Secours catholique et Secours populaire, 1.500 € chacun ; Association pour le soutien aux adultes en difficulté, 800 € ; Saint-Vincent-de-Paul, 450 € ; Addeski, 800 €; Crésus, 200 € ; Club Bon accueil, 100 € ; À vélo sans âge, 1.000 €. Patrimoine (7.000 €, comme en 2016). Maison du peuple, 7.000 €. Culture (29.100 €, contre 27.100 € en 2016). Compagnie Au hasard des oiseaux, 250 € ; Bagad, 1.500 € ; Compagnie Mawguerite, 200 € ; Korollerien, 1.500 € ; Les Originales, 700 € ; Ad Lib, 2.000 € ; Son ar mein, 350 € ; Tango Sumo, 4.000 € ; Théâtre de la Corniche, 7.100 € ; AADI, 1.500 € ; Bab Singers, 0 € ; La Baie des livres, 1.00 € ; Le Patio, 9.000 €. * En 2016, 10.000 € avaient été octroyés à Agrideiz.

Les aides aux associations sportives

Sport (57.227 €, contre 58.654 € en 2016). Billard, 305 € ; Aiki dojo sankaku, 153 € ; Association sportive PTT, 236 € ; AS vétérans morlaisiens, 304 € ; Badminton, 384 € ; Boxing-club, 650 € ; Athlétisme, 2.165 € ; Escalade, 3.682 € ; Gym, 7.613 €; Natation, 3.209 € ; Escrime, 612 € ; FSGT, 469 € ; Groupe subaquatique, 422 € ; Hockey subaquatique, 603 € ; Handball, 6.993 € ; Basket, 4.389 € ; Triathlon, 452 € ; Volley, 0 € ; Oxyd'roller, 1.389 € ; Rugby, 3.596 € ; Sakura judo, 1.403 € ; Sporting-Club, 5.989 € ; Taï chi chuan, 122 € ; Tennis, 3.356 € ; Tennis de table, 1.633 € ; Union cycliste, 1.976 € ; US Morlaix, 610 € ; Union sportive du Vallon, 100 € ; Association sportive (AS) du Château, 802 € ; AS Mendès-France, 228 € ; AS Saint-Augustin, 0 € ; AS Saint-Joseph, 546 € ; AS Notre-Dame du Mur, 100 € ; AS Suscinio, 389 € ; AS Tristan-Corbière, 230 € ; OMS (assurance minibus), 1.517 € ; Handisport-Club léonard, 250 € ; AS Rugby, 350 €.
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011