Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 17:53
Ils appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère - Comités des jours heureux du Finistère. Vous aussi, engagez-vous au côté de Fabien Roussel!
Ils appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère - Comités des jours heureux du Finistère. Vous aussi, engagez-vous au côté de Fabien Roussel!
Pen-ar-Bed, A bloc dans l'ouest, tout en haut à gauche toute
 
466 personnes participent à ce jour au comité de soutien finistérien public à la candidature de Fabien Roussel.
 
Et ces soutiens viennent d'une partie significative des 277 communes du Finistère (98 communes différentes du Finistère) :
 
Bannalec, Baye, Berrien, Beuzec-Cap-Sizun, Brennilis, Brest, Briec, Carantec, Carhaix, Châteaulin, Clohars-Carnoët, Combrit, Concarneau, Crozon, Douarnenez, Elliant, Ergué-Gaberic, Fouesnant, Gouesnac'h, Guipavas, Gouesnou, Guilers, Guimaëc, Guisseny, Hôpital-Camfrout, Ile-de-Batz, Kernével, Kersaint-Landunvez, La Feuillée, La Forêt-Fouesnant, Landerneau, Lanmeur, Lanvéoc, Le Guilvinec, Le Relecq-Kerhuon, Lesconil, Locquénolé, Locmaria-Berrien, Locmaria-Plouzané, Loctudy, Logonna-Daoulas, Loperhet, Mahalon, Melgen, Mellac, Moëlan-sur-Mer, Motreff, Morlaix, Quimper, Quimperlé, Penmarc'h, Penzé, Pleyber-Christ, Plobannalec-Lesconil, Plogonnec, Plomeur, Plouarzel, Plouégat-Guerrand, Plouégat-Moysan, Plouénan, Plougasnou, Plougastel-Daoulas,, Plougastel-Saint-Germain, Plougonven, Plouguerneau, Plouhinec, Plouider, Plouigneau, Plounevez-Porzay, Plouzévédé, Plounéour-Menez, Plourin-les-Morlaix, Plouvien, Plozévet, Pont-Croix, Pont-de-Buis les Quimerc'h, Pont l'Abbé, Plogastel Saint-Germain, Riec-sur-Belon, Roscoff, Rosporden, Rosnoën, Santec, Saint Hernin, Saint-Jean-du-Doigt, Saint-Martin-des-Champs, Saint-Pabu, Saint-Thégonnec Loc-Eguiner, Saint-Pol-de-Léon, Saint-Renan, Saint Vougay, Saint-Yvi, Santec, Scaër, Sizun, Taulé, Tregunc, Tréflévenez, Trémeoc ...
 
Merci à toutes les personnes qui ont déjà donné leur soutien public à Fabien Roussel, et qui ont contribué à nourrir ce comité de soutien en posant la question aux proches et aux sympathisants.
 
On continue à parler autour de nous de notre candidat des Jours Heureux et du Parti Communiste pour amplifier le courant de sympathie et d'adhésion autour de cette candidature!

Si vous voulez vous inscrire sur le comité de soutien finistérien à Fabien Roussel, envoyez un mail à: dupont.ismael@yahoo.fr

A ce jour,  466 personnes appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère.

  Guy ABGRALL, comédien, auteur et adhérent du PCF, Brest

Anne-Marie ALAYSE, chercheuse Ifremer retraitée, Brest

Jean-Luc ALGOET - Brest

Sandrine ALLAIN, agente administrative, syndicaliste - Quimper

Philippe ALLOUARD, militant syndical, Quimperlé

Yvette ANDOLFATTO enseignante en retraite, ancienne militante syndicale dans le 93, Plougastel-Daoulas

Françoise ANNE, retraitée, Quimperlé

Serge ANNE, retraité, Quimperlé
 
Eric APPERE, militant syndical, Brest
 
Sylvain ARALDI, militant syndical, technicien bureau d'étude ALSTOM, La Forêt Fouesnant

Patrick ASSELBOURG, retraité de l'AFPA, syndicaliste, ancien adjoint à Plourin-les-Morlaix

Manu AUDIGOU, agent territorial, syndicaliste – Morlaix

Marie Laure AUDIGOU, salariée de la Poste – Morlaix

Philippe AUZILLAUD, agent administratif syndicaliste - Morlaix

Antonio AVELLAN - retraité chauffeur routier - Brest

Christiane AVELLAN - retraitée agent d'entretien - Brest

Françoise BAGNIS - Saint-Pol-de-Léon

Roland BAGNIS – Saint-Pol-de-Léon

Denise BALLIOT, Loctudy

Gaston BALLIOT - auteur de sites d'histoire locale, Loctudy

Guy BARRE, enseignant en retraite, ancien responsable syndical- secteur Pont L'Abbé

Cyrille BARTHES, adjoint technique principal, syndicaliste CGT, Brest

Serge BAZIN retraité– Saint-Martin-des Champs

Christian BEAUMANOIR, Syndicaliste cheminot CGT , ancien M/Adjoint communiste de Maurepas (Yvelines)- exécutif départemental PCF du Finistère Lanvéoc

Marie José BEAUMANOIR, retraitée du trésor public, Lanvéoc

Patrick BEAUMONT-PEUZIAT Maraîcher Plougastel-Saint-Germain

Patrick BEGUIVIN - ouvrier en miroiterie, conseiller municipal à Plouigneau

Claude BELLEC - élue communiste à Brest pendant plusieurs mandats, administratrice logement social, Brest

Djelloul BENHENNI, ouvrier du BTP, conseiller municipal de Rosporden/ Kernével

Annie BERGOT LE CALVEZ - retraitée des Finances Publiques, ancienne élue à Morlaix

André BERNARD  - retraité de l'éducation national (ancien proviseur) Quimper

Marie-Andrée BERNARD - retraitée de la Mutualité - syndicaliste, Quimper

Odette BERRIC, retraitée, Saint Jean du Doigt

Josiane BERTHELOT - Scaër

Bernard BERTHIER ancien conseiller municipal de Saint-Yvi, syndicaliste

Alain BESCOU - retraité fonction publique territoriale, Plouhinec

Martine BESCOU - retraitée publique territoriale, Plouhinec

Mehdi BEUNECHE, étudiant. Brest

Jean-Pierre BEUZIT - cuisinier - adhérent PCF - Morlaix

Bertrand BIANIC Conseiller municipal délégué en charge du personnel au Relecq-Kerhuon
 
Alain BIZOUARN, ancien maire adjoint de Locmaria-Berrien, retraité
 
Denise BLANCHE retraitée du secteur bancaire semi-public - ancienne élue à Fontenay-aux-Roses - militante associative, syndicale et politique vétéran du PCF, Fouesnant
 
Fernand BLANCHE retraité du logement social - Fouesnant
 
Cécile BLANCHET, infirmière libérale, formatrice CGT, Guimaëc
 
Véronique BLANCHET, Formatrice Professionnelle d'Adultes. Ancienne vice
présidente de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud. Ancienne - 3eme adjointe au maire chargée des affaires scolaires et enfance de la ville de Pont-l'Abbé
 
Bernard BLOYET - Retraité de la RATP, Syndicaliste CGT, MOTREFF

Anne BORGNIET-YOUÉNOU , retraitée, Brest

Christophe BOUDROT infirmier à l'hôpital, syndicaliste, Plouigneau

Jules BOUEDEC ancien élu, Lanmeur

Claude BOULIC, cheminot retraité , responsable associatif, Crozon

Claudie BOURNOT GALLOU Adjointe en charge des finances, de l’administration générale, du personnel et des élections Mairie du Relecq-Kerhuon

Bernard BOURSON, retraité, Plouider

François BOURVEN Cheminot, syndicaliste, Plougonven

Guillaume BOURVEN – Morlaix

Michelle BOURVEN ancienne élue à Plougonven, Morlaix

Jacqueline BRAIRE Le Guilvinec déléguée syndicale S.M.I.C.T. - C.G.T. pendant la carrière professionnelle (syndicat des médecins, ingénieurs,  cadres et techniciens ), Infirmière retraitée,  puis cadre de soins et ensuite cadre supérieure de santé jusqu'en 2004

Malika BRANALLEC - adjointe technique, syndicaliste CGT Brest

Nicolas BREUILLE - Saint Vougay

Maëla BURLOT conseillère municipale à Morlaix

Denise CAM contrôleuse des Finances Publiques ER- Brest

Jean-Paul CAM contrôleur des Finances Publiques ER - Brest

Gilles CANQUETEAU -cadre Enedis, militant syndical, secteur Quimper

Christian CARDUNER - Retraité militant CGT PTT ancien secrétaire Départemental CGT  du secteur des activités postales et des télécommunications du Finistère-Sud et secrétaire régional activités postales et communication Bretagne - élu PCF Scaër

Alain CARIOU, professeur retraité, ancien adjoint au maire, Plougonvelin

Alain CARIOU, Marin pêcheur retraité, Loctudy

Alain CARIOU, militant CGT - Scaër

Mimi CARIOU, Retraitée commerce, membre de la section du Pays bigouden, Loctudy
 
Jean-Claude CARIOU, professeur en retraite , militant associatif , Logonna-Daoulas

Jean-Yves CAROFF - Plougasnou

Rolande CAROFF - infirmière retraitée, Plougasnou

Martine CARN - conseillère municipale à Plougonven, militante santé publique

René CARN – Plougonven

Philippe CARQUET - Gouesnou

Jean-Louis CAUSEUR, militant syndical - Saint Renan

Jeannine CAVACO - Retraitée de l'Education Nationale - 3 mandats conseillère municipale communiste à Mellac

Bernard CELTON - ancien responsable syndical de la CGT chez Renault et en Seine st Denis - Melgven

Jean Pierre CHABROL, retraité de la fonction publique territoriale, habitant à Brest.

Jean CHEVALIER. Ancien élu PCF à Landerneau

Jean-Marc CLERY,  Professeur, secteur de Quimper.

Anne-Catherine CLEUZIOU, conseillère municipale, Brest

Nadine CLOAREC - retraitée France Telecom Orange, militante syndicale, militante politique - exploitante agricole - Locmaria Berrien

Yves CLORENNEC - professeur des écoles - Quimper

Albert COÏC - Beuzec-Cap Sizun

Emile COIGNARD -retraité France Télecom- Secteur Quimper

Isabelle COLPIN - Artisan d'Arts- Moëlan-sur-Mer

Bernard CONDETTE - Tregunc

Marc CORBEL - agent territorial - syndicaliste - Lanmeur

Alain CORFMAT - syndicaliste santé en retraite - Loctudy

Pascal CORNOU - Sapeur pompier professionnel, SDIS du Morbihan - Moëlan-sur-Mer

Christiane CORRE, retraitée syndicaliste, Le RELECQ KERHUON 

Jean-Claude CORRE - retraité, Riec-sur-Belon

Marie-Louise CORRE - Morlaix

Patricia CORRE - professeure - Quimper

Jean-Patrick COURTOIS - retraité des PTT, syndicaliste, Plounévez-Porzay

Monique COURTOIS-  retraitée de la fonction publique territoriale, syndicaliste, Plounévez-Porzay

Michel CREIGNOU, ancien élu de Guisseny, retraité d'EDF. Guisseny

Stéphane CREACH, syndicaliste, habitant à l'Hôpital-Camfrout

André CREN Militant associatif Carhaix
 
Claudie CREN - Rédacteur Principal - Carhaix

Fabienne CYRIAQUE - Plougonven

Paul DAGORN – enseignant à la retraite - Morlaix

Jeannine DANIEL - ancienne élue à Scaër et présidente du syndicat d'eau du Ster Goz, présidente de l'association "Bretons solidaires" qui vient en aide aux migrants, Scaër

Maëlvin DANIEL - étudiant, Morlaix

Guy DAROL - journaliste et écrivain - Plouigneau

Monique DAVID – syndicaliste, retraitée du Télégramme, Morlaix

Eugène DAVILLERS – conseiller municipal de Morlaix

Louis DEBARNOT - retraité de l'arsenal, militant syndical et associatif - Brest

Benjamin DERBEZ, professeur de sociologie à l'UBO Brest

Enzo DE GREGORIO – responsable des JC Finistère, Carantec

Christian DELANNEE économiste de la construction en retraite,  Morlaix
 
Marcel DENES, militant associatif, Fouesnant
 
Jean-François DENIS - retraité Thalès, Brest
 
Liliane DEROUT, Lanmeur

Corentin DERRIEN – étudiant, responsable de l'UEC Finistère, conseiller municipal à Saint Thégonnec Loc Eguiner

Gabriel DERRIEN - agent de maintenance en retraite,  Quimper

Jean-Jacques DERRIEN - retraité, Brest

Philippe DESSENNE, Technicien de maintenance, militant syndicaliste. Plogastel St Germain.

Eric DESURY - éducateur sportif - Brest

Jean-Philippe DEUNF - travailleur de l'agro-alimentaire - Lanmeur

Michel DIZES cadre territorial retraité - Plougasnou

Jean DREAN - cheminot retraité, syndicaliste, Plouigneau et Quimper

Murielle DUBREULE, retraitée, Saint Renan

Christophe DUCOURANT - Morlaix

Emile DUOT - retraité des travaux publics, Quimper

Marie DUIGOU, adjointe déléguée au lien social et à la citoyenneté, Bannalec

Norbert DUIGOU - militant syndicaliste, retraité de la Sécurité Sociale, Bannalec

François DUOT - Retraité des travaux publics - Quimper.

Louis DUOT - Ouvrier métallurgiste, syndicaliste - Quimper.

Jackie DUQUENNE - retraité - Pont Croix

Roger DUPAS, retraité RATP syndicaliste et militant PCF, Pont L'Abbé

Aloys DUPONT - étudiant, Morlaix

Ismaël DUPONT – professeur documentaliste en collège, conseiller départemental et 1er adjoint, adjoint Finances-Ressources Humaines de la ville de Morlaix

Daniel EDELIN - retraité de la sécurité sociale,  Quimper

Marie-France FAUJOUR, syndicaliste, retraitée de la Manu, Penzé (Taulé)

Pierre FELICE - retraité Penmarc'h

Jean-Michel FEVRIER - Retraité - Carhaix

Floriane FEYSSEL - secrétaire administrative, militante, Guilers

Marie-Laure FEYSSEL-PIBOULEAU, retraitée et adhérente du PCF, Brest

Alain FLAGEUL, militant associatif, Rosnoen

Catherine FLAGEUL, militante associative et de la Paix, Rosnoen

Didier FLEGEAU Retraité BREST

Yann FLOURIOT, retraité de l’Éducation Nationale, militant, Plouvien

Alain FOUCHE, Clohars-Carnoët

Yann FOUCHER - directeur d'école, Quimper

Pierre FOURNET-FAYAS. Mellac

Marion FRANCES, secrétaire administrative, militante, Guilers

Ronan FRANCES. Ergué Gabéric

Cyrille FREY, syndicaliste, cheminot Brest/Landerneau

Christian GAGOU - Retraité mécanicien de la réparation navale. Landerneau

Fabrice GAKIERE - Conseiller municipal de Briec, militant associatif, secteur Quimper

Denise GALLON - cheminote retraitée, secrétaire de la section des cheminots cgt retraités - Taulé

Jacky GALLOU, retraité, Le Relecq-Kerhuon

Michèle GAMBACHE – professeure en retraite, Morlaix

Patrick GAMBACHE – enseignant en retraite, éditeur, conseiller municipal délégué à Morlaix

Raymonde GARNIER  -retraitée, Moëlan sur mer

Robert GARNIER - retraité, Moëlan-sur-mer

Mariane GAUTHIER – conseillère municipale à Plouigneau

Walden GAUTHIER – lycéen, membre du MJCF 29, Plouigneau

Thierry GELEBART - retraité Thalès, Brest

Mattéo GESTIN - lycéen en terminale à Landerneau (littérature - sciences politiques), habitant de Brennilis

Camille GLIDIC - Île de Batz

Marie-Joëlle GLOAGUEN - Retraité de la fonction publique territoriale, Secteur Quimper

Patrick GLOAGUEN retraité de la pêche, militant communiste, Lesconil

Armel GONTIER, Enseignant EPS, militant syndical et militant associatif, Moëlan-sur-Mer.

Camille GONTIER, Maître de conférence en sociologie, Douarnenez

Dominique GONTIER - Moëlan-sur-Mer

Bruno GOULIAN, cheminot retraité, syndicaliste, GUIPAVAS

Yvette GOULM, Quimper

Marie-France GOUSSE, comptable, militante associative, CONCARNEAU

Gilles GRALL – artiste, syndicaliste, Plounéour Menez

Gladys GRELAUD - Conseillère Régionale de Bretagne, Landerneau

Muriel GRIMARDIAS - militante associative, Lanmeur

Fabrice GUILLAMET, dessinateur d'art celtique - Concarneau

Loeiz GUILLAMOT - journaliste en retraite, secteur Quimper

Anne-Marie GUILLOU - Scaër

Dominique GUEGUEN - Militante associative d'éducation populaire Brest

Françoise GUEGUEN - Militante Conseillère Pôle Emploi -Le Relecq-Kerhuon
 
Pascal GUEGUEN - section de Brest
 
Simone GUEGUEN - retraitée ancienne conseillère municipale de Brest
 
Dominique GUELLEC, auxiliaire de vie scolaire, Brest

Eric GUELLEC, adjoint au maire de Brest, président du groupe des élu-e-s communistes de la ville de Brest et de Brest métropole, Brest

Morgane GUELLEC, section PCF de Brest

Malou GUIAVARC'H, professeur d'école, adhérente PCF, Plouvien

Nicole GUILLOU, adjointe de direction. Quimper

Philippe GUILLOU - cadre territorial en retraite, secteur Quimper

Yves GUIRIEC, cheminot retraité, militant syndical et associatif, Quimper

Alain GUYADER - professeur des écoles en retraite, secteur Quimper

Aline GUYADER - professeure des écoles en retraite, secteur Quimper

Jean GUYOMARCH - postier en retraite, syndicaliste, Quimper

Jean-Pierre GUYON - Retraité EDF, militant syndicaliste de l’Énergie, Concarneau

Maha HASSAN - écrivaine, Morlaix

Joel HEDDE - retraité syndicaliste, Combrit

Dessi HEDIN, professeur et écrivaine, Karlstad, Suède, section PCF Brest

Joël HELARY - syndicaliste, retraité de l'agro-alimentaire, Plourin-les-Morlaix

Noël HELIS, retraité de l'éducation nationale. Guipavas

Martin HELLMANN, étudiant en Histoire à l'UBO Brest, Le Relecq-Kerhuon. 

Gérard HENAFF - retraité Alcatel, syndicaliste, Saint-Pabu

Maïté HENAFF - DEMARTY - retraitée Conseil Départemental 92, syndicaliste, Saint-Pabu

Jacqueline HERE - Retraitée des Finances Publiques, Maire de quartier à Bellevue (Brest), conseillère départementale

Roger HERE – retraité des Finances Publiques, syndicaliste, vice-président de Morlaix-Communauté et 1er adjoint à Plouigneau

Mireille HERVY, Santec

Alain HOUZIAUX retraités métaux

Danielle HROUDA - retraitée de la fonction publique territoriale (Assistance Publique - Département de Seine St Denis), syndicaliste, Gouesnac'h

Denis HUET, enseignant à la retraite, militant syndical. Quimperlé

Yvon HUET – journaliste, syndicaliste

Marianne JAN, retraitée, militante du comité de défense de l'hôpital de Concarneau - Concarneau

Charles JAOUEN- Saint Jean du Doigt

Mona JAOUEN - artiste chanteuse, Plounéour Menez

Bernard JASSERAND - Maire-Adjoint de Quimper en charge du quartier de Kerfeunteun, Conseiller Communautaire de QBO. Salarié de l’énergie ER, Quimper

Sylvie JASSERAND - professeure des écoles en retraite, Quimper

Gilbert JEHANNO - retraité de l'Arsenal - militant communiste, syndicaliste, Le Relecq-Kerhuon

Geneviève JEHANNO - retraitée de la mairie de Brest - Le Relecq-Kerhuon

Michelle JEZEQUEL - militante syndicaliste - Quimper

Daniel JOUAN - La Forêt- Fouesnant

Claude JUILLIERE, retraité militant PCF et comité de défense de l'hôpital de Concarneau, Concarneau

Christelle KERBORIOU - salariée du secteur médico-social, syndicaliste, Plougonven

Pascal KERBORIOU - salarié de l'hôpital, syndicaliste, Plougonven

Elise KEREBEL - salariée du secteur médico-social, conseillère municipale à Morlaix

Louis KERGOURLAY - ancien conseiller municipal d'Ergué Gaberic

Colette KHALFA - retraitée de la fonction publique territoriale, Carhaix

Virginie LABACCI - fonctionnaire territoriale section de Brest

Jean-Jacques LABOUS, militant syndical. Plouzévédé

Jean Roland LABROUSSE – retraité Air Inter, syndicaliste, - Carantec

Mariette LABROUSSE –  retraité Air Inter, syndicaliste, Carantec

Elisabeth LAINE - pépiniériste, Lanmeur

Jean-Yves LAINE - pépiniériste, Lanmeur

Jérémy LAINE – technicien anti-parasitaire adjoint au maire à Guimaëc

Frédéric L’AMINOT – ouvrier, adjoint au maire à l'enseignement à Morlaix

Enora LAMY - étudiante - section PCF Morlaix

Claude LANGRENE -  professeur des lycées professionnels en retraite - Quimper

Claudine LAPORTE - Responsable associative, Carhaix

Daniel LAPORTE - retraité, syndicaliste, Carhaix

Fanch LAPORTE - militant Syndical Retraité Carhaix

Louis LAUNAY retraité Brest

Marc LAUNAY, Concarneau

Andréa LAURO – salarié associatif, militant associatif, Morlaix

Vincent LE BAYON - syndicaliste énergéticien - Brest

Alain LE BEC - professeur en retraite, militant associatif, Quimper

Chantal LE BELLEC, Cadre territoriale Retraitée, Guilvinec

Etienne LE BELLEC, Ancien  conseiller municipal de Guilvinec, Technicien études et conception pour les grandes cuisines professionnelles, Retraité, Guilvinec

Robert LE BELLEC, Ajusteur outilleur, Retraité, Pont L'abbé
 
Stephane LE BELLEC, Aide soignant, Pompier volontaire, Pont L'abbé
 
Yann LE BELLEC, Technicien de l'eau, Guilvinec
 
André LE BERRE, Retraité, Plogonnec

Annie LE BERRE, professeur agrégée de lettres, retraitée de l'éducation nationale, Brest

Jeanne LE BERRE - retraitée PTT secteur Quimper

Yves LE BERRE, professeur émérite des Universités, ancien adjoint au Maire de Brest (chargé de la culture), syndicaliste FSU, adhérent du PCF - Brest

Sergine LE BOHEC - Lesconil

Yannick LE BOHEC - Lesconil

Marie-Thérèse LE BRAS - retraitée de l'éducation nationale - Beuzec Cap Sizun

Gérard LE BRIQUER, Ingénieur retraité du ministère de l´Ecologie, Plougastel-Daoulas

Bernard LE BRUN - Technicien travaux publics en retraite, syndicaliste,  Quimper

Madeleine LE BRUN - Retraitée, secteur Quimper

Michel LE BRUN - Policier municipal en retraite, secteur Quimper

Amélie LE CALVEZ - conseillère municipale, Sizun

Jean-Luc LE CALVEZ – retraité de la Manu, ancien élu, syndicaliste, Morlaix

Christine LE CAM, retraitée, militante syndicale, Locmaria Berrien

Hubert LE CAM, retraité,  militant syndical,  Locmaria Berrien. 

Natacha LE CLAIR, retraitée coiffeuse, Plestin-les-Grèves

Jacqueline LE CLOAREC -  professeur certifiée en retraite; ancienne conseillère municipale de  LANESTER -GUILVINEC

Robert LE CLOAREC Guilvinec professeur certifié en retraite; ancien adjoint au maire de LANESTER; ancien conseiller municipal du Guilvinec

JEAN LE CORRE Retraité PTT Roscoff

Tangi LE COZ - Salarié du secteur social - Brest

Guy LE DANTEC retraité Brest

Serge LE DOYEN – Plouégat Moysan

Romaric LEDUC -militant syndical et associatif -Brest - Pont de Buis lès Quimerc'h

Georges LE DUFF –(ingénieur en bâtiment, retraité, Lanmeur

Suzanne LE DUFF – professeure des écoles, retraitée, Lanmeur

Théo LE FAOU - ancien membre du Conseil du CHU Pitié Salpètriere, Guilvinec

Jean-Claude LE FELL - retraité - Logonna Daoulas

Viviane LE FELL - retraitée - Logonna Daoulas

Josette LE FUR – Plougonven

Marie-Pierre LE GAC - Plougonven

Gabriel LE GALL, artisan ébéniste retraité, ancien conseiller municipal de Roscoff pendant 2 mandats, Roscoff

Léon LE GALL, Retraité, Saint-Jean-du-Doigt

Yvan LE GALL – employé municipal, syndicaliste, Morlaix

Marie-José LE GLAS Contrôleur principal du trésor public- Lanvéoc

Bernard LE GOFF - retraité d'Orange, militant syndical et associatif, Quimper

Chantal LE BRUN, Le Guilvinec

Maxime LE BRUN, Le Guilvinec

Michel LE GOFF, militant syndical alimentaire, ancien conseiller municipal et candidat du Front de Gauche aux élections Régionales en 2015, Bannalec

Lydie LE GUEN - employée de commerce - Quimper

Marie-Hélène LE GUEN – retraitée de la Poste, syndicaliste, Morlaix

Roger LE GUENIC - Retraité fonction publique hospitalière -Retraité CGT - Brest

Thierry LE GUENNOU ancien adjoint mairie de Baye, Baye

Brieuc LE GUERN étudiant Brest/ Carhaix

Gaëtan LE GUERN Professeur dans l'enseignement supérieur ancien adjoint à la culture à Brest - Brest

Chantal LE GUERN DROGUET - Cytologiste, Brest

Léandre LE GUERN, étudiant en 1ère année d'IUT génie biologique à Brest, Plougastel-Daoulas

Rémy LE HUIDOUX Retraité Plestin-les-Grèves

Yvon LEJEUNE – Plourin les Morlaix

Christiane LE JEUNE – Plourin les Morlaix

Jean-Claude LE JONCOUR - Retraité France Télecom, militant associatif,  Quimper

Jocelyne LE JONCOUR - Retraitée Quimper

Henri LE LANN - Pleyber-Christ

Jean Michel LE LORC’H  Vice-Président BREST Métropole

François LE MEUR - Morlaix

Jean-Louis LE MEUR - chauffeur routier, Quimper

Pierre LE MEUR, Militant syndical, Ancien secrétaire général du syndicat  cgt mines energie de Quimper, Retraité EDF, Trémeoc

Jacques LE MOIGNE - Cheminot Retraité, syndicaliste, Plouguerneau

Colette LE NOAC'H - Scaër.

Martine LE NOZERH - retraitée intérimaire de l'agro-alimentaire (Doux, Connetable, Capitaine Cook, etc) - militante du PCF Pays Bigouden - Plozévet

Claude LE PAGE - Cheminot, syndicaliste, secteur Quimper

Michel LESPAGNOL – retraité PTT France Télécom, Morlaix

André LE ROUX commandant des douanes retraité Pont L'Abbé

Francette LE ROUX contrôleur divisionnaire des douanes retraitée Pont L'Abbé

Michel LE ROUX - professeur en retraite militant associatif - Le Relecq-Kerhuon

Sandra LE ROUX, conseillère municipale aux sports et au développement des quartiers à la mairie de Brest. Brest

Sylvain LE ROUX professeur de français

Marie Rose L'HELGOUALC'H , syndicaliste Guilvinec

Yvon L'HELGOUALC'H , syndicaliste Guilvinec

‌Ernestine L'HENORET, retraitée Fonction Publique, Loctudy

Gisèle LINTANF - retraitée infirmière psy -  Saint-Martin-des-Champs

Oxana LIZIAR, Atsem, Le Relecq-Kerhuon

Pierre-Yves LIZIAR, Professeur des Écoles, Conseiller Municipal délégué en charge du handicap au Relecq-Kerhuon

Lindsay MADEC, postière. Tréflévénez

Marie-Françoise MADEC – conseillère municipale déléguée aux Seniors à Morlaix

Mathilde MAILLARD, médecin généraliste, adjointe au maire de Brest

Erik MARCHAND - Artiste chanteur - Poullaouen

Taran MAREC - délégué à la langue bretonne à la mairie de Brest, étudiant en informatique, Brest

Jean-Claude MARION, Ingénieur retraité, Kersaint-Landunvez

Vinko MARKOV – Morlaix

Amaury MATHIEU, peintre en bâtiment, Silfiac, section PCF de Brest

Isabelle MAUGEAIS - Militante associative et conseillère Départementale canton Pont-de-Buis-les-Quimerc'h

Isabelle MAZELIN - adjointe à la culture au Relecq-Kerhuon, tête de liste aux élections Sénatoriales dans le Finistère en 2020, Le Relecq-Kerhuon

Jean-Yves MAZO - Postier, militant associatif, secteur Quimper

Stéphane MEILLOUR, syndicaliste agro-alimentaire. Quimperlé

Yvon MEST - adhérent PCF - Brest

Monique MEVELLEC SITHAMMA, professeure en retraite, syndicaliste, élue conseillère municipale au Relecq-Kerhuon.

Jeannine MILLET - Retraitée de la fonction publique territoriale - adhérente section PCF Pays Bigouden - Mahalon

Gisèle MOAL – ancienne adjointe, Plourin-les-Morlaix

Denise MONTUELLE - militante de la solidarité et PCF, Primel-Tregastel (Plougasnou)

Louise MOREAU - Retraitée - Penmarc'h

Philippe MOREAU - Retraité, militant CGT et PCF à Penmarc’h, ancien conseiller municipal de Poissy (Yvelines), Penmarc'h 

Pierig MORVAN Facteur, militant associatif et syndical, Kernével/Rosporden

Michel MOYSAN - Concarneau

Suzanne MULLEMAN - retaitée - Plomeur

Lucienne NAYET – ancienne élue de Champigny s/Marne, militante associative autour de l’histoire de la Résistance, Locquénolé

Françoise NIOCHE - enseignante retraitée, Conseillère Municipale Rosporden

Robert NIOCHE, retraité et syndicaliste, Rosporden

Dominique NOGUERES – militante des droits de l'homme, avocate

Francis NORMAND - informaticien, secteur Quimper

André NUIAOUET – Morlaix

Jean-Yvon OLLIVIER – syndicaliste, cheminot en retraite, Saint Martin des Champs

Dominique OLLIVIER – Saint Martin des Champs

Maria OLLIVIER syndicaliste Brest

Paul PAIMBENI section du Pays de Brest du PCF

Sylviane PAPIN, Clohars-Carnoët.

Michèle PARET, Douarnenez

Jean-Louis PASCAL - dessinateur dans le bâtiment en retraite secrétaire de section PCF Concarneau

Germaine PAUBERT - adhérente communiste - Brest

Denis PAUGAUME - électricien, syndicaliste,  Quimper

Jacques PAUGAME, ancien responsable syndical. Résidant à Penmarc'h

Maxime PAUL - ancien adjoint et vice-président de communauté d'agglomération à Brest, Plougastel-Daoulas

André PAULUS - enseignant retraité, ancien élu à La Feuillée/ Morlaix

Patricia PAULUS - enseignante en retraite, La Feuillée/ Morlaix

Marie-Pierre PELLEN - région brestoise

Aline PELLENNEC - agente territoriale - Plouguerneau

Jean-Jacques PENVEN - Retraité, RATP. Militant, CGT, ancien conseiller municipal de La Feuillée

Paulette PERON - Plouénan

Claudine PERROT- retraitée de la fonction territoriale, militante associative, Guilvinec

Ilya PERROT - ouvrier métallurgiste en retraite,  Quimper

Jean-Claude PERROT - conseiller municipal de Briec, postier en retraite, secteur Quimper

Michael PETER - maître artisan retraité- Rosporden-Kernevel

Yves PEUZIAT-BEAUMONT Fonctionnaire - Pays Bigouden

Gilbert PHELEP -  militant syndicaliste retraité - Rosporden

Michel PIBOULEAU - Syndicaliste militant associatif Brest

Pierre-Olivier PICART - retraité éducation nationale - Brest et Crozon

Françoise PILATTE - Morlaix

Olivier PIRIOU - Plouzané

Annick PIROU - retraitée - Carhaix

Jean PIROU, retraité, ancien conseiller municipal, Carhaix

Laurent PLA , Professeur en lycée Professionnel,  Carhaix.

François PLASSART - retraité du syndicat d'électrification, ancien adjoint au maire communiste à l'enseignement à Morlaix - Morlaix

Marie-Noëlle PLASSART - Morlaix

Patrick PLIQUET - retraité CGT Arsenal - Lanvéoc

Pierre PLOUGONVEN - Crozon

Pascal POUILLET – militant culturel breton, Locquénolé

Jean Claude POSTICStaffeur Ornemaniste retraité PCF Morlaix ancien élu Plouégat-Guérand

Jacky POUPON - adhérent PCF - Kernevel

Michel PRIGENT – ancien chauffeur routier - Plouigneau

Claire PRONONCE, militante syndicale. Moëlan-sur-Mer

Pierre PRONONCE, militant syndical, bureau de l'ARAC. Moëlan sur Mer

Serge PUIL - demandeur d'emploi - section Morlaix

Patrick QUELAUDREN - Militant de l'Education populaire - PONT L'ABBE

Jan RAFFAELY – ancien postier - Sizun

Brigitte RAGOT - Concarneau

Piero RAINERO - ancien conseiller régional de Bretagne et maire-adjoint de Quimper Secrétaire fédéral du PCF de 1982 à 2000, membre du Comité Central de 1987 à 2000 secrétaire régional de Bretagne de 1996 à 2004

Yvonne RAINERO - Conseillère municipale de Quimper déléguée à la santé, Conseillère communautaire, professeure agrégée en retraite, Quimper

Roger RAMONET - retraité France Télécom, syndicaliste, Quimper

Jacques RANNOU, Maire-Délégué de Kernével, commune associée à Rosporden. Cheminot E.R.

Daniel RAVASIO – professeur en retraite, syndicaliste, Saint Thégonnec Loc Eguiner

Larry REA Adjoint au Maire de Le Relecq-Kerhuon En charge de l’Urbanisme et des travaux, Le Relecq-Kerhuon

Dimitri RELOUZAT - Assistant de travaux - Quimper

Gilberte RENEAUD - retraitée CAF, militante syndicale, Lesconil

Jacques RENEAUD - retraité cheminot, Lesconil

Christian RICHARD, informaticien en retraite - Kernével

Hervé RICOU - retraité EDF-Engie, syndicaliste CGT, militant associatif.  Locmaria-Berrien

Gisèle RICHEZ - Le Relecq-Kerhuon

Daniel RIOU – retraité de la Poste- Morlaix

Guy RIVIERE, retraité de la fonction publique territoriale, militant syndical et associatif. Locmaria Plouzané.

Erwan RIVOALAN, bibliothécaire, syndicaliste, BREST

Pierre ROBIN, retraité, ancien responsable CGT ATOSS.

Tara ROGIEZ, étudiante, Brest

Yvelise ROLLAND, retraitée de l'hôpital - Moelan-sur-Mer

Philippe ROPARS, Morlaix

Michelle ROSA - retraitée - Quimper

Michel ROUE, militant syndicaliste retraités, Brest

Gérard ROUSSEAU, retraité de l'éducation nationale, Beuzec Cap Sizun

Maryse ROUSSEAU retraitée mutualité, Pays Bigouden

Maryse ROUZIER. Brest

Roberte SAINT JALMES - assistante administrative - Quimper

Françoise SALAÜN, retraitée, Roscoff

Jean-Louis SALAÜN, retraité, Roscoff

Maxime SALAUN, maraîcher bio - Loperhet

Rémi SALAÜN Technicien retraité DCNS Brest, syndicaliste mandaté Sécu

Amélie SALZENSTEIN – Plougonven

Arlette SAMSON - Riec-sur-Belon

Cathy SAMSON - secrétaire, Fouesnant

Joël SAVINA - Retraité, militant syndical, militant associatif, Saint Hernin

Pascal SCATTOLIN - Morlaix

Valérie SCATOLLIN – syndicaliste, adjointe au maire à Morlaix, conseillère communautaire, Morlaix

Gil SCHMITT - directeur d'administration territoriale en retraite - secteur Douarnenez

Gérard SECHET retraité Rosporden

Malika SECHET retraitée Rosporden

Cécile SEGALEN - Le Relecq-Kerhuon

Pascal SEGALEN - trésorier de la section PCF du Relecq-Kerhuon, ancien élu Relecq-Kerhuon

Mikael SEILLE – Pleyber-Christ

Denis SELLIN - retraité - Moëlan-sur-Mer

Marceline SEVERAC, infirmière retraitée, syndicaliste, Douarnenez

Jean-Luc SEZNEC - Artisan électricien en retraite - Quimper

Gilbert SINQUIN - Cheminot, syndicaliste, Châteaulin

Ronan SINQUIN - conseiller municipal de Quimper, Postier, syndicaliste

Thérèse SINQUIN - couturière retraitée, Quimper

Janine SORHOLUS - Morlaix

Sylvain SOULARD, Pont-l'Abbé.

Gisèle SQUIVIDANT - OS1, ouvrière spécialisée en retraite, Quimper

Paulette STEPHAN - institutrice en retraite, Quimper

Thomas SUKIENNIC - cheminot, syndicaliste,  Quimper

Guy TANDE - retraité infirmier psy -  Saint-Martin-des-Champs

Jacques TANGUY - adhérent communiste - Brest

Michel TANGUY - adhérent communiste - Brest

Ronan TANGUY - Elu au Relecq-Kerhuon pendant 25 ans, délégué syndical national CGT du Crédit Mutuel de 1976 à 2012, Plouarzel

Yasmine TANGUY - Plouarzel

Aline TASSIN, enseignante à la retraite, militante pour le droit des
enfants et des femmes, Landerneau
Jean-René TASSIN, militant syndical, Landerneau
 
Marie-Gaëlle TEXIER Éducatrice spécialisée

Mikael THENG - chaudronnier-soudeur, secteur Quimper

Joël THEPAULT - retraité cheminot, Quimper

Pierre-Yves THOMAS - Retraité, syndicaliste et conseiller municipal, Carhaix

Willy TITECA - retraité AIR INTER, syndicaliste, Moëlan-sur-Mer

Robert TOULERASTEL - Penmarc'h 

Thierry TRIMAILLE. Professeur retraité. Pont-l'Abbé

Fabien TUDO DELER - contrôleur technique automobiles - Quimper

Michel TUDO DELER – cheminot retraité, syndicaliste, Lanmeur

Jean François VERANT – militant associatif, Plougasnou

Paul VIGOUROUX - prof des écoles à la retraite. Loctudy

Jean-Jacques VILLALON, Quimper

Isabelle VINCENT, secrétaire dans le médico-social, Saint-Renan

Roger VINCENT, couvreur à la retraite, Saint-Renan

Jean-Louis WEBER, Santec

Denis YAOUANC, Cheminot, militant syndical, Elliant.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 12:29
Fête de l'Humanité Bretagne - vidéo du débat du dimanche 28 novembre 2021 sur les EHPAD/ Ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain - atelier citoyen santé Bretagne du PCF
Fête de l'Humanité Bretagne - vidéo du débat du dimanche 28 novembre 2021 sur les EHPAD/ Ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain - atelier citoyen santé Bretagne du PCF
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 06:39
PCF / Medef : une élection, deux projets que tout oppose - L'Humanité, 25 janvier 2022,
PCF / Medef : une élection, deux projets que tout oppose

Présidentielle À gauche, Fabien Roussel. À droite, Geoffroy Roux de Bézieux. Chacun dans son coin, PCF et Medef ont présenté, lundi, leurs propositions pour le scrutin d’avril. Deux visions du monde.

Publié le Mardi 25 Janvier 2022 la rédaction de l'Humanité
 
Hasard du calendrier, le PCF et le Medef ont présenté, lundi, à la même heure, leurs propositions pour la présidentielle. Deux projets que tout oppose, quand bien même Geoffroy Roux de Bézieux a tenté de coller à l’air du temps sans renoncer à ses fondamentaux, parsemant la présentation de son programme de concepts estampillés « nouveau monde », depuis l’incontournable « souveraineté industrielle »« il y a encore cinq ans, le mot n’existait pas au Medef », a souri le dirigeant patronal –, jusqu’à la très consensuelle « croissance responsable ».

« La coïncidence tombe bien car elle met en exergue deux projets diamétralement opposés. Nous ne considérons pas que le travail est un coût qui mérite d’être réduit, c’est la richesse de la France et le cœur du programme de Fabien Roussel », expose Ian Brossat, le directeur de campagne du candidat communiste.

Car, au-delà du ripolinage sémantique, le projet de société ébauché par le Medef ne change pas, avec la même sacralisation de la politique de l’offre : le prochain quinquennat devra accorder de nouveaux cadeaux fiscaux aux entreprises. Par ailleurs, le Medef passe à la moulinette notre système de protection sociale, jugé trop « coûteux », avec les plus fragiles pour premières victimes.

Le Medef passe à la moulinette notre système de protection sociale, jugé trop "coûteux".

Le tout, alors même qu’un sondage Ipsos-Sopra Steria, publié dimanche 23 janvier, montre à quel point pouvoir d’achat et inégalités arrivent en tête des préoccupations des Français : 42 % des sondés font de la crise sociale le principal enjeu pour l’avenir du pays, suivie par la crise environnementale (33 %) et puis, bien plus loin, la « crise identitaire » (25 %). Dans ce contexte, place du Colonel-Fabien, le candidat du PCF à l’Élysée veut mettre en débat « des réformes positives, heureuses » : « augmentation générale des salaires », « droit universel à l’emploi », « semaine de 32 heures et retraite à 60 ans » y figurent en bonne place, financés par une tout autre répartition des richesses et une rupture avec la toute-puissance du marché.

« La France de la déprime, de la punition, je n’en veux plus. Je veux la France des jours heureux, qui propose des solutions, fait en sorte que les classes populaires puissent enfin croire dans la prospérité », a-t-il assuré tout en mettant « au défi le Medef ». « J’invite Geoffroy Roux de Bézieux à discuter avec moi des solutions pour que chacun de nos jeunes trouve un emploi, une formation et un salaire ! » a lancé le député du Nord, avant de livrer quelques-unes des 180 propositions qui constituent son projet.

Salaires : modération vs augmentation 

MEDEF

Les aspirations salariales pour échapper aux fins de mois impossibles et aux restes à vivre indigents ne semblent pas être parvenues jusqu’au 55 de l’avenue Bosquet. Au siège du Medef, le sujet du pouvoir d’achat est tout bonnement snobé pour presque tout le monde. Pas de coup de pouce pour le Smic ni de réévaluation automatique de toute la grille des rémunérations. Et tant pis pour les travailleurs tombés dans la « trappe aux bas salaires », dont le net en fin de mois, lié aux exonérations Fillon, n’évoluera jamais. Quant aux privés d’emploi, ce n’est pas mieux : l’assurance-chômage doit intervenir en cas d’accident de parcours et non plus selon les droits cotisés.

Pour le partage de la valeur créée dans les entreprises, le patronat en reste à sa vision étriquée de l’intéressement et de la participation, jusqu’à présent réservés aux travailleurs des grandes entreprises, ou de tout autre mécanisme qui génère de nouvelles exonérations et défiscalisations, comme la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa) pour les PME de moins de 50 salariés. Et, comme le marché du travail demeure le seul juge de paix, le Medef appelle à attirer ou conserver les « meilleurs talents », via une nouvelle « baisse de 20 % des charges sociales salariales sur les emplois entre 2 et 4 fois le Smic ».

PCF

C’est la « première mesure » qu’il mettrait en œuvre une fois élu, c’est aussi celle qui arrive en tête de son programme dans un chapitre consacré à la « révolution du travail » : « la hausse généralisée des salaires ». Fabien Roussel veut faire de la lutte contre « la vie chère et pour le pouvoir d’achat le cœur de la présidentielle ». À commencer par l’augmentation des pensions de retraite à 1 200 euros au minimum et du Smic à 1 500 euros net « tout de suite ». Le député défend aussi une « conférence salariale » avec « l’ensemble des branches professionnelles » en vue d’une « augmentation générale ». Le candidat communiste – dont le parti s’est prononcé de longue date pour limiter de 1 à 20 les écarts de salaire au sein d’une même entreprise – annonce également son intention d’imposer « par décret le salaire minimum dans les 40 branches qui aujourd’hui ne l’appliquent pas »« En six mois dans les services publics et en un an dans les entreprises privées, il n’y aura plus d’inégalité salariale entre hommes et femmes », promet le candidat, alors qu’elle s’élève en moyenne à 16 % malgré quatorze lois ces quarante dernières années… Pour y parvenir, un administrateur judiciaire sera nommé dans les entreprises défaillantes. Quant aux étudiants, ils bénéficieront d’un revenu entre 850 et 1 000 euros par mois, selon leur situation.

Emploi : loi du marché vs relocalisation 

MEDEF

Voici une bonne nouvelle pour les 7,9 % de travailleurs privés d’emploi : le chômage n’est plus un problème. « On est entré dans une logique de baisse des chiffres sur une longue durée pour des raisons démographiques », estime Geoffroy Roux de Bézieux. Pour le président du Medef, la « mère des batailles » relève des « compétences » : tout le système d’emploi et de formation doit être orienté vers les besoins de main-d’œuvre des entreprises, condition sine qua non de la « compétitivité » de demain. Tout commence dès la formation initiale, par un lien plus étroit entre l’éducation nationale et l’enseignement supérieur avec les entreprises. L’apprentissage (et ses aides publiques) doit devenir la grande porte d’entrée des jeunes sur le marché de l’emploi (objectif « 2 millions d’alternants »). Quant à la gestion des « mobilités professionnelles », Pôle emploi conserve ses missions, mais sous étroite supervision des régions, avec contractualisation sur des objectifs territoriaux.

L'apprentissage doit devenir la grande porte d'entrée des jeunes sur le marché de l'emploi.

Garder les Français au travail plus longtemps demeure le grand dessein patronal. Pas les fonctionnaires – qui pourraient voir leur poste supprimé après une grande revue des dépenses publiques classant les « utiles », d’un côté, les « mauvaises », de l’autre –, mais tous les autres du privé. « Leur temps de travail au cours de la vie est inférieur à celui de nos voisins », déplore Geoffroy Roux de Bézieux, qui appelle donc à une nouvelle réforme des retraites.

PCF

« Je suis ch’ti, je vis dans le bassin minier qui a vu ses usines se délocaliser, en laissant du chômage et de la pauvreté. C’est terminé », assure Fabien Roussel. Car le candidat entend « bloquer les délocalisations ». Face au « grand déménagement industriel de la France (qui) se poursuit », il propose d’ « investir autant que de besoin » afin de « maintenir les emplois et les compétences ». Affichant l’objectif « d’éradiquer le chômage », il défend la mise en place d’un « droit universel à l’emploi », par opposition au « revenu universel » qui ne serait « rien d’autre qu’un revenu d’assistance garanti ».

Le candidat communiste prévoit la création de 500 000 postes dans les services publics.

En parallèle de la construction d’un « nouveau service public de l’emploi », il s’agirait de « commencer tout de suite par les jeunes » avec un système « zéro jeune au chômage » : « Nous trouverons une solution pour chacun, mais pas une solution à 500 euros avec un emploi précaire pour six mois comme le propose Macron. » Outre la relocalisation des productions industrielles et « 100 000 emplois d’utilité publique » dans les associations, le candidat communiste mise aussi sur les services publics : la création de 500 000 postes y est prévue, dont 100 000 à l’hôpital et 90 000 dans l’enseignement. Dans ce secteur, un dispositif de prérecrutement des jeunes serait mis en place, avec une formation rémunérée contre « un engagement de dix ans au service de l’État »« Quand on dit que je suis le candidat préféré de la droite, ils n’ont pas dû bien lire mon programme », s’amuse le député.

Environnement : greenwashing vs écologie populaire

MEDEF

La Convention citoyenne pour le climat est l’exemple à ne plus suivre. Pour remettre de l’ordre dans la transition écologique, que le patron des patrons désigne là encore comme « la mère des batailles », le Medef appelle à un retour du « rationnel » dans les débats, avec l’apport de l’expertise de ceux qui savent, en premier lieu les chefs d’entreprise. Car, c’est promis, plus aucun d’entre eux, ou presque, n’est climatosceptique. Et si des scandales, comme le dieselgate, ont eu lieu, c’est du passé

Le patronat s'en remet à l'expertise des chefs d'entreprise.

Les patrons ne sont donc plus contre planifier les transitions, mais avec de la visibilité et selon un « principe général, dixit Geoffroy Roux de Bézieux : le calendrier de la transition doit être compatible avec la technologie ». Ce qui n’encourage pas l’audace. Décarboner l’appareil productif ? D’accord, notamment avec une relance du nucléaire. Instaurer une taxe carbone aux frontières ? D’accord, mais pas au prix de la sacro-sainte compétitivité des sociétés et avec une fiscalité avantageuse pour encourager les investissements. La carotte, oui ; le bâton, non merci.

PCF

Les relocalisations, insiste le candidat PCF, c’est aussi bon pour la planète : « Si nous sortons de notre trajectoire en matière d’émissions de gaz à effet de serre, c’est notamment à cause de nos importations. » Pour faire baisser la facture d’électricité et pour « sortir des énergies fossiles », Fabien Roussel promeut l’idée d’un « mix énergétique 100 % public », avec la nationalisation d’EDF et d’Engie, s’appuyant sur le renouvelable et le nucléaire avec la construction de six EPR. La question d’une alimentation de qualité – bio et circuit court – fait aussi figure de priorité afin que chacun puisse « manger sain et à sa faim », alors que « 5 millions de Français dépendent de l’aide alimentaire ». Pour cela, le candidat propose un fonds alimentaire de 10 milliards d’euros, la refonte de la PAC et l’objectif de 100 000 agriculteurs de plus d’ici à 2030. « S’il y a le feu à la planète, il faut y mettre les moyens, mais cela ne doit pas se faire contre les classes populaires », a-t-il martelé en plaidant pour une « prime de conversion de 10 000 euros » pour l’achat d’un véhicule propre, pour la gratuité des transports ou encore la rénovation énergétique de 700 000 logements par an. Pour dégager des moyens suffisants, il propose un « pacte pour le climat et l’urgence sociale en Europe » abondé, « comme le proposent les chercheurs du Giec », à hauteur de 6 % du PIB.

Travailler plus vs Travailler tous

MEDEF

Sans surprise, le patronat cherche à nous faire travailler plus longtemps… Mais, pour une fois, il n’est pas question de toucher à la durée légale de la semaine de travail, Geoffroy Roux de Bézieux estimant que les 35 heures ont été suffisamment « assouplies » depuis vingt ans. En revanche, le Medef plaide pour une augmentation du temps de travail durant l’année, avec une facilitation du recours aux forfaits-jours « sans négociation d’un accord d’entreprise ». Par ailleurs, le patronat veut nous faire travailler plus longtemps durant notre existence, avec sa réforme des retraites en deux volets : paramétrique et systémique. Sur le premier volet, l’objectif est l’augmentation progressive (trois mois par an) de l’âge légal de départ de 62 à 65 ans, à l’instar de ce que propose la candidate LR, Valérie Pécresse. Dans le même temps, pour toucher une pension à taux plein, un retraité devra avoir cotisé 44 annuités (contre 43 aujourd’hui pour les générations nées en 1973 et après). Les salariés exerçant des métiers pénibles seront évidemment les premiers pénalisés par cet allongement : le Medef assure qu’il faudra en tenir compte, sans donner davantage de précision. Le volet systémique de la réforme prévoit le dynamitage des régimes spéciaux, un mot d’ordre partagé aussi bien par LR que par Emmanuel Macron.

PCF

« Travailler tous, travailler moins, travailler mieux. » Voici ce que propose Fabien Roussel au sujet du temps de travail, avec la retraite à 60 ans à taux plein et la semaine de travail de 32 heures « sans perte de salaire »« Cette mesure restituera aux salariés les gains de productivité qu’ils réalisent », expose le candidat. L’idée est de renouer avec le partage du travail entre tous, sachant que la productivité a été multipliée par trente au siècle dernier. Cela permettra aussi de réaliser des embauches, de faire des économies d’assurance-chômage et de rassembler davantage de cotisations sociales… tout en offrant un autre rapport à la vie, qui assure le développement de l’économie, de la culture, du sport, des loisirs et du tourisme. « L’allongement de la durée de vie doit améliorer l’existence au lieu d’allonger le temps de travail », note Fabien Roussel, qui propose des pensions de retraite à 75 % du revenu net d’activité, dans le public comme dans le privé, en comptant les dix meilleures années (ainsi que les six derniers mois de traitement indiciaire dans le public). La carrière complète ira de 18 à 60 ans « avec prise en charge des cotisations pour les périodes de non-travail (chômage, formation, études, congé parental, maladie, invalidité) », et des départs anticipés pour les métiers pénibles et les carrières longues.

Impôts : cadeaux fiscaux vs partage des richesses

MEDEF

Le robinet des ristournes fiscales était ouvert en grand durant tout le quinquennat d’Emmanuel Macron : le Medef n’a aucune envie de refermer les vannes. Dans son programme, le patronat réclame de nouveaux cadeaux en direction des entreprises. Geoffroy Roux de Bézieux salue la réforme de l’impôt sur les sociétés, qui doit tomber à 25 % cette année (contre 33 % au début du mandat d’Emmanuel Macron), mais presse le futur pouvoir de diminuer les impôts de production : taxe foncière, cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S), etc. Le Medef a même défini un objectif chiffré : tous ces prélèvements devront avoir baissé de 35 milliards d’euros d’ici à 2027. Par ailleurs, le patronat voudrait une nouvelle baisse des cotisations patronales, compensée par une hausse de la CSG et de la TVA, afin « d’améliorer notre compétitivité ». Autrement dit, ce sera à l’ensemble de la collectivité de financer ce nouveau cadeau fait aux entreprises.

PCF

« Reprendre le pouvoir sur l’argent qui coule à flots pour certains », c’est l’un des principaux objectifs de Fabien Roussel. « En 2017, 358 198 redevables à l’ISF ont déclaré un patrimoine net taxable de 1 028 milliards d’euros. Imaginez le pognon qu’ils doivent avoir aujourd’hui après tous les cadeaux fiscaux de ce gouvernement ! » pointe le candidat, qui prendra « 100 milliards sur les 1 000 », notamment via le triplement de l’ISF. « Soit 10 %, ça leur laisse de quoi voir venir », sourit-il. Pour « sortir de la soumission aux marchés », il s’agirait aussi d’en finir avec la règle des 3 % des traités européens et de permettre à la Banque centrale européenne (BCE), « qui a injecté 1 800 milliards d’euros dans l’économie » pendant la pandémie, de prêter directement aux États.

Fabien Roussel entend s'attaquer aux "vraies charges qui pèsent sur les entreprises".

Afin de lutter contre l’évasion fiscale, le député souhaite instaurer le « prélèvement à la source des bénéfices des multinationales » et proposer une COP fiscale « au même titre qu’il y en a une pour le climat ». Quant aux entreprises, le candidat propose un « nouvel impôt sur les sociétés », modulé en fonction de leur politique sociale et environnementale. Contrairement à la droite et au Medef, qui veulent multiplier les exonérations de cotisations, Fabien Roussel entend s’attaquer aux « vraies charges qui pèsent sur les entreprises. Celles qu’imposent les banques avec des taux d’intérêt élevés, ou les assurances qui se font des montagnes d’or avec des primes insupportables ». Pour cela, la nationalisation de la BNP, de la Société générale et d’Axa figure en bonne place dans son programme.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 15:33
Cachez ce candidat communiste que je ne saurais voir… - Le Télégramme - 25 janvier - Débat des candidats à la présidentielle sur le nucléaire
Le Télégramme - 25 janvier - Débat des candidats à la présidentielle sur le nucléaire
Cachez ce candidat communiste que je ne saurais voir…
 
Dans le Télégramme de ce jour, mardi 25 janvier,  les pages 2 et 3 sont consacrées au nucléaire qui « s’invite dans la campagne  présidentielle ».
 
7 candidats déclarés s’expriment sur un sujet au cœur des enjeux présidentielles, et c’est bien le rôle d’un journal régional généraliste d’informer sur les arguments des candidats en présence aux présidentielles sur des questions fondamentales pour l’avenir du pays.  M. Emmanuel Macron, qui n’est pas candidat déclaré aux Présidentielles, s’exprime aussi, on ne sait pas trop pourquoi, mais après tout, ça pourrait sans doute se justifier…
 
Par contre, ce qui n’est pas normal, c’est que les seuls candidats de gauche convoqués avec leurs photos et des citations exprimant leurs positions sur le nucléaire soient Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Christiane Taubira, alors même que Fabien Roussel s’exprime très régulièrement, de manière claire et argumentée, sur le sujet du nucléaire, ce qui est reconnu comme une de ses originalités par nombre d’éditorialistes et journalistes des médias presse, télévisuels, et radiophoniques, depuis 2 mois, avec celles par exemple de la volonté de réindustralisation, d’affirmer la valeur travail, la lutte contre l’évasion fiscale et les inégalités, de la défense de la laïcité et de la République, et qu’il fait partie de ceux qui nourrissent le débat public sur la question, avec un crédit particulièrement fort chez nombre d’énergéticiens et de scientifiques.
 
Est-ce un partage des candidats dont la position mérite d’être connue sur le critère habituel des intentions de vote et des sondages à quelques mois des élections?  50% de citoyens n’ont pas finalisé leur choix. Ils ont droit d’être éclairés sur les positions de tous les candidat.e.s!
 
Par ailleurs, pourquoi Christiane Taubira et Anne Hildalgo qui sont à peu près au même niveau que Fabien Roussel dans les derniers sondages (Anne Hidalgo était même derrière Fabien Roussel dans plusieurs sondages récents), apparaissent et pas Fabien Roussel, alors que celui-ci vient de développer son programme de 180 propositions aux journalistes la veille, le 24 janvier, ce dont le Télégramme ne se fait pas l’écho, contrairement au Ouest-France qui consacre un article avec photo à cette présentation de programme en page nationale aujourd’hui?
 
Le Parti communiste proteste auprès de la rédaction du Télégramme contre cette occultation de notre candidat qui par ailleurs est cité dans un article de la page 8 sur les positions des candidats sur les droits de succession et l’héritage.
 
Le Télégramme croit-il que les positions du candidat communiste n’intéressent pas ses lecteurs ou que ceux-ci ne méritent pas de connaître les positions du Parti qui compte le plus d’adhérents en France, en Bretagne et dans le Finistère, et qui compte près de 600 maires adhérents ou sympathisants au niveau national, et deux groupes parlementaires? D’autant que Fabien Roussel a d’ores et déjà obtenu ses 500 promesses de parrainages d’élu.e.s, ce qui n’est pas le cas d’autres candidats supposés présentés dans l’article du Télégramme du 25 janvier.
 
Les taux d'audience records au journal télévisé de 20h de France 2 le 14 décembre - 4,1 millions de téléspectateurs, un record pour l'interview de Fabien Roussel - et 5,8 millions téléspectateurs et de taux d'audience au 13h de tf1 samedi dernier, 22 janvier - nouveau record !- semblent pourtant indiquer le contraire!
 
Le Parti communiste français, fédération du Finistère, 25 janvier 2022
Cachez ce candidat communiste que je ne saurais voir… - Le Télégramme - 25 janvier - Débat des candidats à la présidentielle sur le nucléaire
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 09:14
Découvrez le programme des Jours Heureux du candidat Fabien Roussel aux élections présidentielles présenté le 24 janvier

Lundi 24 janvier, Fabien Roussel dévoilait à la presse son programme composé de 180 propositions pour construire la France des Jours Heureux.

 

Cette présentation tu peux la retrouver sur Youtube : https://youtu.be/RH8S7mkiGNM

 

En pièce jointe, un 8 pages A5 pour le populariser (tirage à 4 millions d'exemplaires) dont nous devrions recevoir plusieurs milliers d’exemplaires à distribuer.

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 07:53
Carton d'affluence pour Fabien Roussel au JT de 13h de TF1 le samedi 22 janvier
Carton d'affluence pour Fabien Roussel au JT de 13h de TF1 le samedi 22 janvier
Carton d'affluence pour Fabien Roussel au JT de 13h de TF1 le samedi 22 janvier
Après le record d'audimat du JT de France 2 à 20h en décembre, c'est la deuxième fois qu’on peut faire des records d’audience en parlant d’ouvriers, de capital, de travail, de salaires….
Bref, pas si mal pour un Dimanche et surtout: Fabien Roussel a été excellent sur le fond.
 
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 06:42
Carburants. Roussel veut taxer les dividendes de Total et consorts - L'Humanité, 21 janvier 2022
Carburants. Roussel veut taxer les dividendes de Total et consorts - L'Humanité, 21 janvier 2022
Carburants. Roussel veut taxer les dividendes de Total et consorts
Vendredi 21 Janvier 2022 - L'Humanité

Depuis le péage de Saint-Arnoult, sur l’A10, le candidat du PCF a proposé de « s’attaquer » au profit des compagnies pétrolières pour financer la baisse à 5,5 % de la TVA sur le carburant.

 

Gilet jaune sur le dos – sécurité oblige – et écharpe de député en bandoulière, le candidat communiste à la présidentielle s’est rendu, jeudi, au péage de Saint-Arnoult, sur l’autoroute A10, avec un message : « Stop à la vie chère !  »  « Les automobilistes sont de véritables vaches à lait et sont saignés tous les jours, à chaque fois qu’ils paient leur plein d’essence. Nous voulons défendre le pouvoir d’achat et, pour cela, nous attaquer aux dividendes des compagnies pétrolières », explique Fabien Roussel entre deux tracts tendus aux conducteurs.

Une action symbolique, destinée à braquer les projecteurs sur des propositions que le gouvernement s’obstine, pour l’heure, à écarter. Face à la flambée des prix, le député du Nord plaide ainsi pour une baisse des taxes. Outre une « taxe flottante sur l’essence pour baisser de 50 centimes le prix au litre », la TVA pourrait être ramenée à « 5,5 % sur les carburants », juge-t-il. « 5 euros de moins pour un plein de 50 litres, c’est 5 milliards d’euros » de perte pour l’État, a objecté, mercredi, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. « Mais, quand les prix de l’essence grimpent, ce sont les frigos des Français qui se vident. Baisser le prix de l’essence, c’est sauver l’alimentation de toutes les classes populaires », réplique le candidat du PCF. Surtout, ce n’est pas sur le budget de l’État mais via un prélèvement lié aux dividendes distribués par les compagnies pétrolières à leurs actionnaires qu’il propose de financer la mesure : « 16 milliards d’euros de dividendes ont été versés en deux ans rien que par Total  ! » martèle-t-il.

« Mais nous savons que cela ne suffira pas : l’enjeu est aussi de consommer moins », estimait à l’automne Fabien Roussel, alors que les prix de l’énergie s’envolaient déjà. En la matière, le communiste défend « un plan de développement des transports en commun ». « Dans les 45 métropoles de notre pays, l’État doit prendre à sa charge leur gratuité, en priorité pour les moins de 25 ans et les salariés. Dans les autres territoires, je propose que les 50 % du ticket de TER des salariés non remboursés par l’employeur le soient par l’État », indique le candidat. Quelques heures avant de se rendre sur le péage yvelinois, il a d’ailleurs visité la gare routière de Briis-sous-Forges (Essonne), en compagnie du maire Emmanuel Dassa, où un « dispositif unique favorise l’usage du bus sur l’autoroute jusqu’à la gare RER de Massy ». Une alternative au tout-voiture en zone périurbaine déjà en actes.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 06:36
Présidentielle 2022. À Grigny, Fabien Roussel s’adresse aux « invisibles du périphérique » et se prononce pour la régularisation des sans-papiers (Naïm Sakhi, L'Humanité, 24 janvier 2022)
Présidentielle 2022. À Grigny, Fabien Roussel s’adresse aux « invisibles du périphérique »
Lundi 24 Janvier 2022 - L'Humanité

En déplacement dans l'Essonne, jeudi, le communiste a conclu une journée marathon par une rencontre avec les habitants et associations de Grigny. En compagnie du maire PCF de la commune, Philippe Rio, il s’est engagé à faire adopter une loi de « rattrapage » pour les banlieues.

 

« Philippe, on a déjà décidé de faire une manifestation à la CAF d’Évry pour réclamer les moyens nécessaires au respect des habitants ! », glisse Fabien Roussel, à Philippe Rio, le maire PCF de Grigny (Essonne) lorsque que celui-ci le rejoint lors d'une rencontre avec les habitants de sa ville. Après la province, à l’occasion des Rencontres des jours heureux, le candidat communiste à l’Élysée s’attelle depuis début janvier à parcourir l’Ile-de-France. Jeudi 20 janvier, le député était dans l’Essonne, un département en partie enclavé où se mêlent urbanisation et zone agricole. La journée s’est terminée dans « la ville la plus pauvre de France, mais où nous avons le meilleur maire du monde », assume fièrement, une habitante venue écouter le discours du prétendant communiste, en référence à la récompense décernée par la City Mayors Foundation au maire de la commune, Philippe Rio.

Icon Quote Les premiers de corvées, ils habitent ici. Ils y élèvent leur enfant. Pourtant, moins de deux ans après le début de la crise, on a l’impression que tout le monde a oublié cette réalité. Philippe Rio

Les habitants témoignent tous du délaissement

À Grigny, 45 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. C’est à ces « invisibles du périphérique » que Fabien Roussel souhaite « redonner espoir ». « À Saint-Amand-les-Eaux, comme à Grigny, il existe le même sentiment d’abandon », estime le candidat. Député du Nord, il connaît néanmoins la vie en banlieue, après une adolescence passée à Champigny-sur-Marne. Dans la salle municipale jouxtant, une friche commerciale, où se déroule la rencontre, les habitants témoignent tous de ce délaissement. « Quand on a une maladie chronique, c’est très difficile de trouver un spécialiste, ils sont déjà tous complets », raconte l’un. « Le commissariat est toujours fermé. On subit des choses invivables mais ils ne viennent pas. On veut simplement vivre comme avant », enchaîne un autre. « Toutes ces questions touchent au service public, souligne Fabien Roussel, heureusement des maires mènent le combat, mais ils n’ont pas de planche à billets, ils doivent être aidés par l’État ». « Moi président de la République, il y aura une loi de programmation pour les 200 villes de France signataires de l’appel de Grigny », s’est d’ailleurs engagé le candidat, un peu plus tard dans la soirée, devant 450 participants.

Icon QuoteMoi président de la République, il y aura une loi de programmation pour les 200 villes de France signataires de l’appel de Grigny. Fabien Roussel

« Les premiers de corvées, ils habitent ici. Ils y élèvent leur enfant. Pourtant, moins de deux ans après le début de la crise, on a l’impression que tout le monde a oublié cette réalité », tacle Philippe Rio. Et de déplorer  l’attitude de ces « candidats qui jouent à un concours Lépine de celui qui nous piétine le mieux. Comme si chaque jour, on remettait en cause l’appartenance de la banlieue à la nation ». Dans l’assistance, un retraité voudrait bien en découdre avec ceux-là : « je suis prêt à vous accompagner pour affronter Éric Zemmour », dit-il. Relayant une lutte de travailleurs étrangers en situation irrégulière à DPD France, filiale de La Poste, une syndicaliste demande : « Toi président que fais-tu pour les sans papiers ? » « Je les régularise une bonne fois pour toutes ! », répond du tac au tac Fabien Roussel. « Si à Grigny l’usine Bergams a fermé, ce n’est pas la faute des migrants, mais de son propriétaire Bruno Caron, parmi les 500 grosses fortunes de France mais qui en veut toujours plus », poursuit le député.

Le social, l'emploi, les salaires... une priorité

Délaissée depuis plusieurs décennies, cette commune populaire de 28 000 habitants a vu les associations pallier les défaillances de l’État. Elle en compte plus de 560. « Avec le Covid, la situation empire. Ça fait 10 jours que le site de demande de RSA est bloqué ! Les gens sont dans une précarité administrative. Je passe des journées aux téléphones avec les administrations sans résultats », témoigne une bénévole. « Elles doivent embaucher ! On peut quand même recruter en urgence des jeunes qui n’attendent que ça pour 6 mois pour suppléer aux absences Covid », fustige le candidat communiste qui assure, lors de son discours, « tout faire pour mettre la question sociale, et donc des salaires et de l’emploi, à l’ordre du jour du débat politique ». Et de rappeler « qu’une fois à l’Élysée, (s) a première mesure sera d’augmenter le SMIC à 1 800 euros brut, les pensions de 200 euros et de rétablir la demi-part fiscale pour les veufs ! ».

Plus tôt dans la journée, au cours de son périple du sud francilien, Fabien Roussel s’est rendu au péage de Saint-Arnoult pour réclamer la baisse du prix de l’essence via la taxation des profits des compagnies pétrolières, avant de visiter une ferme municipale à Pussay, tenue par un jeune couple qui vend exclusivement ses produits à travers une AMAP, hors des fluctuations des prix de Rungis. Pour le candidat, la campagne s’accélère. Les 500 promesses de parrainages en poches, il est donné, par un sondage Opinionway, paru vendredi, à 3 % des intentions de voix, devant Anne Hidalgo (PS) et proche de Yannick Jadot (5 %). « Les choses peuvent bouger », insiste Amadou Deme, responsable de la fédération PCF qui a prévu un week-end d’actions les 28, 29 et 30 janvier. Une force militante de terrain sur laquelle mise beaucoup le candidat.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 18:08
Mattéo, 17 ans et demi - Pourquoi j'adhère au PCF et au MJCF, pourquoi je soutiens Fabien Roussel

Mattéo Gestin est lycéen, en terminale, à Landerneau, passionné de sciences politiques, de littérature, et il habite Brennilis.

Après un parcours intellectuel et personnel qui l'a fait rencontrer notamment la lecture de Marx, les propositions du PCF et de Fabien Roussel, il vient d'adhérer cette semaine au PCF et au MJCF 29 et entend s'engager dans la campagne de Fabien Roussel et son comité de soutien finistérien.

Il nous explique pourquoi:

"Le libéralisme économique est un fléau. Les crises d’intérêts nationaux se multiplient, comme les affrontements directs ou indirects, la crise de politique onusienne et d’une gouvernance mondiale sévissent aussi, le monde capitaliste est voué à l’échec, seules les puissances capables d’écraser les autres survivront, un combat s’annonce, celui du monde du capital.

Dans ce contexte, il faut combattre l'extrême-droite qui puise son pouvoir dans la haine et la peur de l’autre, affronter ceux qui voient en l’être humain un inférieur, ceux qui rêvent d'une société patriarcale ou xénophobe. Pour moi, l’égalité est la valeur première de l’humanité, pas celle des politiques au pouvoir qui s'abritent derrière l'illusion de l'union nationale. Le politique de droite est notre adversaire, le faux patriotisme est leur arme, comme la valeur travail, ou celle de l'argent et de la réussite individuelle.

Pourtant, Autrui est source d’ouverture, penser à l’autre et non penser par l’autre, faire preuve d’indépendance intellectuelle et arrêter de penser le monde comme une chimère, un monde sans unité comme nous le font entrevoir nos politiques.

J’ai écrit ce petit texte pour vous décrire ma vision générale de l’état de notre société. Il faut réformer le monde libéral, à mon échelle j’ai donc décidé d’adhérer au PCF.

Tout d’abord par rejet de la vision économique et sociale des libéraux qui comme notre président favorisent le modèle américain et anglo-saxon individualiste et inégalitaire, avec un hôpital qui devient payant ou de plus en plus privé, une augmentation de la précarité étudiante, la volonté de faire payer l’entrée de nos facs, universités… ou encore la suppression de l’ISF. Un vrai scandale quand on voit la hausse des inégalités et des très grandes fortunes!

Je veux lutter pour le changement, pour un regain de la gauche française, pour une apparition d’un communisme moderne capable de répondre aux problèmes d’aujourd’hui. Pour cela j’ai pris la décision d’adhérer au PCF, et à la jeunesse communiste pour lutter contre la précarité étudiante…

Je veux combattre la xénophobie, l’homophobie, le sexisme, et c'est pour cela que je donne ma voix au PCF et à Fabien Roussel.

Après de nombreuses lectures de son programme, il est le candidat qui se rapproche le plus de mes convictions et choix politiques.

Pour ne citer que ça, je prends l’exemple de la police de proximité, par la suppression de la BAC et la mise en place d’une police locale dans les quartiers dits populaires. On pourrait aussi parler de l’écologie qui regroupe de plus en plus la jeune génération, Fabien Roussel a eu le choix intelligent : tout en permettant à la France de garder sa production électrique, il a pour projet de produire 50 % de l’énergie française avec le nucléaire et 50 % avec l’énergie verte. Sans mentir à la population sur l’importance du nucléaire française, il nous permet un regain de l’hydroélectrique tout en permettant à la population de garder un confort de vie grâce à l’électricité alors impossible sans le nucléaire. Nous pourrions aussi citer son envie de prélever les bénéfices des multinationales à la source, cela permettrait tout comme certains impôts déjà mis en place de mettre fin à la fraude fiscale représentant pour notre candidat près de 80 millions d’euros par an.

Le PCF a de l’avenir, surtout dans une société où beaucoup de gens n'arrivent plus à y vivre et se sentent plus d'y vivre. C’est pour cela que j’ai décidé d’adhérer au parti".

Quelle ironie que la place de l’homme quand le bénéfice est maître. Et la démocratie dans la république capitaliste, quelle blague ! 

Il suffirait d’une voix, puis d’oreilles attentives pour penser le bien commun, et non le poison qu’est le libéralisme américain.

Nous ne partageons pas des frontières ni des bourses. La finance le disait si bien F. Hollande, est notre ennemie, nous partageons une planète.

Une forme plus moderne et adaptée au monde du communisme pourrait surgir et ferait entrer notre monde dans une équité et une démocratie véritable, du peuple par le peuple".

Mattéo, 17 ans et demi - Pourquoi j'adhère au PCF et au MJCF, pourquoi je soutiens Fabien Roussel
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:28
Comité des jours heureux - Pays de Morlaix, comme nous, appelez à voter pour Fabien Roussel et engagez-vous dans la campagne présidentielle!

La prochaine réunion du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix aura le Vendredi 11 février.

Elle sera consacrée à l'animation de la campagne présidentielle de Fabien Roussel sur le Pays de Morlaix.

Cette réunion est publique, ouverte à tous les sympathisants du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix

Pour rejoindre ce comité de soutien:

comite.jh.morlaix@gmail.com/ daniel.ravasio@orange.fr/ dupont.ismael@yahoo.fr

 

Le 18 janvier nous avons vécu une belle réunion du comité des jours heureux hier à Morlaix avec 24 personnes, sur les 124 inscrits de notre comité de soutien à Fabien Roussel sur la circonscription de Morlaix, et des personnes qui n'étaient jamais venues encore, dont plusieurs qui ne sont pas adhérents au PCF.
Nous avons maintenant 20 000 à 25 000 exemplaires de la "lettre aux Français" de Fabien Roussel à distribuer sur la circonscription.
Après des présences à Bosch, à la Sermetta, à la Poste, au lycée Tristan Corbière, au marché de Morlaix et Saint Martin des champs les deux dernières semaines, nous allons couvrir les quartiers du pôle urbain et des communes du pays de Morlaix, et nous serons présents aussi au marché de Morlaix le samedi 29 janvier.
Nous avons beaucoup d'ambitions et de détermination à porter haut la candidature de Fabien Roussel et l'adhésion à notre projet.
Nous avons prévu des réunions publiques, deux meetings départementaux au moins, des porte-à-porte.
D'ici là, samedi 22 janvier à 11h, nous serons à Roscoff pour défendre la relance de la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff, puis avec les grévistes et manifestants le Jeudi 27 janvier.
Le prochain comité des jours heureux du pays de Morlaix aura lieu le vendredi 11 février, 2 petite rue de Callac a Morlaix.

***

Ils appellent publiquement à voter Fabien Roussel sur le pays de Morlaix et s'engagent dans le comité des jours heureux du pays de Morlaix: 127 personnes à ce jour sur le pays de Morlaix. 

Patrick ASSELBOURG – Plourin les Morlaix

Manu AUDIGOU – Morlaix

Marie Laure AUDIGOU – Morlaix

Philippe AUZILLAUD - Morlaix

Françoise BAGNIS - Saint-Pol-de-Léon

Roland BAGNIS – Saint-Pol-de-Léon

Serge BAZIN – St Martin des Champs

Patrick BEGUIVIN – Plouigneau

Annie BERGOT LE CALVEZ – Morlaix

Odette BERRIC - Saint-Jean-du-Doigt

Jean-Pierre BEUZIT - Morlaix

Cécile BLANCHET - Guimaëc

Christophe BOUDROT - Plouigneau

Jules BOUEDEC – Lanmeur

François BOURVEN - Plougonven

Guillaume BOURVEN – Morlaix

Michelle BOURVEN – Morlaix

Nicolas BREUILLE - Saint Vougay

Maëla BURLOT - Morlaix

Martine CARN – Plougonven

Jean-Yves CAROFF - Plougasnou

Rolande CAROFF - Plougasnou

Marc CORBEL - Lanmeur

Marie-Louise CORRE - Morlaix

Fabienne CYRIAQUE - Plougonven

Paul DAGORN – Morlaix

Maëlvin DANIEL -  Morlaix

Guy DAROL - Plouigneau

Monique DAVID – Morlaix

Eugène DAVILLERS – Morlaix

Enzo DE GREGORIO – Carantec

Christian DELANNEE - Morlaix

Liliane DEROUT - Lanmeur

Corentin DERRIEN – Saint Thégonnec Loc Eguiner

Jean-Philippe DEUNF- Lanmeur

Michel DIZES - Plougasnou

Jean DREAN - Plouigneau et Quimper

Christophe DUCOURANT - Morlaix

Aloys DUPONT - Morlaix

Ismaël DUPONT – Morlaix

Marie-France FAUJOUR - Penzé (Taulé)

Camille GLIDIC - Île de Batz

Michele GAMBACHE – Morlaix

Patrick GAMBACHE – Morlaix

Mariane GAUTHIER – Plouigneau

Walden GAUTHIER – Plouigneau

Mattéo GESTIN - Brennilis

Gilles GRALL – Plounéour Menez

Muriel GRIMARDIAS - Lanmeur

Maha HASSAN - Morlaix

Joël HELARY - Plourin-les-Morlaix

Roger HERE – Plouigneau

Mireille HERVY - Santec

Yvon HUET –

Charles JAOUEN - Saint-Jean-du-Doigt

Mona JAOUEN – Plounéour Menez

Christelle KERBORIOU - Plougonven

Pascal KERBORIOU - Plougonven

Elise KEREBEL - Morlaix

Jean-Jacques Labous - Plouzévédé

Jean Roland LABROUSSE – Carantec

Mariette LABROUSSE – Carantec

Elisabeth LAINE - Lanmeur

Jean-Yves LAINE - Lanmeur

Jérémy LAINE – Guimaëc

Frédéric L’AMINOT – Morlaix

Enora LAMY - section PCF Morlaix

Andréa LAURO – Morlaix

Amélie LE CALVEZ - Sizun

Jean-Luc LE CALVEZ – Morlaix

Natacha LE CLAIR - Plestin-les-Grèves

Jean LE CORRE - Roscoff

Serge LE DOYEN – Plouegat Moysan

Georges LE DUFF – Lanmeur

Suzanne LE DUFF – Lanmeur

Josette LEFUR – Plougonven

Marie-Pierre LE GAC - Plougonven

Gabriel LE GALL - Roscoff

Léon LE GALL - Saint-Jean-du-Doigt

Yvan LE GALL – Morlaix

Marie-Hélène LE GUEN – Morlaix

Remy Le HUIDOUX - Plestin-les-Grèves

Yvon LEJEUNE – Plourin les Morlaix

Christiane LE JEUNE – Plourin les Morlaix

Henri LE LANN - Pleyber-Christ

François LE MEUR - Morlaix

Gisèle LINTANF - Saint-Martin-des-Champs

Michel LESPAGNOL – Morlaix

Marie-Françoise MADEC – Morlaix

Vinko MARKOV – Morlaix

Gisèle MOAL – Plourin-les-Morlaix

Denise MONTUELLE - Primel Trégastel, Plougasnou

Lucienne NAYET – Locquénolé

Dominique NOGUERES –

André NUIAOUET – Morlaix

Jean-Yvon OLLIVIER – Saint Martin des Champs

Dominique OLLIVIER – Saint Martin des Champs

André PAULUS - La Feuillée/ Morlaix

Patricia PAULUS - La Feuillée/ Morlaix

Paulette PERON - Plouénan

Françoise PILATTE - Morlaix

François PLASSART - Morlaix

Marie-Noëlle PLASSART - Morlaix

Pascal POUILLET – Locquénolé

Jean Claude POSTIC – Plouegat Guerrand

Michel PRIGENT – Plouigneau

Serge PUIL -Morlaix

Jan RAFFAELY – Sizun

Daniel RAVASIO – Saint Thégonnec Loc Eguiner

Daniel RIOU – Morlaix

Philippe ROPARS - Morlaix

Françoise SALAUN - Roscoff

Jean-Yves SALAUN - Roscoff

Amélie SALZENSTEIN – Plougonven

Pascal SCATTOLIN - Morlaix

Valérie SCATOLLIN – Morlaix

Mikael SEILLE – Pleyber-Christ

Janine SORHOLUS - Morlaix

Guy TANDE - Saint-Martin-des-Champs

Michel TUDO DELER – Lanmeur

Jean François VERANT – Plougasnou

Jean-Louis WEBER - Santec

Comité des jours heureux - Pays de Morlaix, comme nous, appelez à voter pour Fabien Roussel et engagez-vous dans la campagne présidentielle!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011