Sécurité globale. De l’Assemblée à la rue, la proposition de loi vivement contestée

Samedi 21 Novembre 2020

Alors que les députés ont adopté une version amendée de l’article 24 du projet de loi soutenu par Gérald Darmanin, qui restreint le droit de filmer la police, la mobilisation grandit, à Paris comme en région.

 

Réussir à faire l’unanimité contre soi, c’est un exploit dont les ministres de l’Intérieur d’Emmanuel Macron semblent goûter. Après les fanfaronnades de Christophe Castaner, c’est Gérald Darmanin qui, par son soutien à la proposition de loi sur la sécurité globale, rassemble contre lui les syndicats et associations de journalistes, profession pourtant peu organisée, les associations et les collectifs de défense des droits humains.