Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 06:23
Ils appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère - Comités des jours heureux du Finistère. Vous aussi, engagez-vous au côté de Fabien Roussel!
Ils appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère - Comités des jours heureux du Finistère. Vous aussi, engagez-vous au côté de Fabien Roussel!
Pen-ar-Bed, A bloc dans l'ouest, tout en haut à gauche toute
 
402 personnes participent à ce jour au comité de soutien finistérien public à la candidature de Fabien Roussel.
 
Et ces soutiens viennent d'une partie significative des 277 communes du Finistère (88 communes différentes du Finistère) tout un poème breton d'imaginaire géographique, sentant bon les embruns, la lande, le bocage et les bois, un poème dominé par les -Plou, les -Plo, et les Saint-:
 
Bannalec, Baye, Berrien, Beuzec-Cap-Sizun, Brest, Briec, Carantec, Carhaix, Châteaulin, Clohars-Carnoët, Combrit, Concarneau, Crozon, Douarnenez, Elliant, Ergué-Gaberic, Fouesnant, Gouesnac'h, Guipavas, Gouesnou, Guilers, Guimaëc, Ile-de-Batz, Kernével, Kersaint-Landunvez, La Feuillée, La Forêt-Fouesnant, Landerneau, Lanmeur, Lanvéoc, Le Guilvinec, Le Relecq-Kerhuon, Lesconil, Locquénolé, Locmaria-Berrien, Locmaria-Plouzané, Loctudy, Logonna-Daoulas, Mahalon, Melgen, Moëlan-sur-Mer, Motreff, Morlaix, Quimper, Quimperlé, Penmarc'h, Penzé, Pleyber-Christ, Plobannalec-Lesconil, Plomeur, Plouarzel, Plouégat-Guerrand, Plouégat-Moysan, Plouénan, Plougasnou, Plougastel-Daoulas,, Plougastel-Saint-Germain, Plougonven, Plouguerneau, Plouhinec, Plouider, Plouigneau, Plouzévédé, Plounéour-Menez, Plourin-les-Morlaix, Plouvien, Plozévet, Pont-Croix, Pont-de-Buis les Quimerc'h, Pont l'Abbé, Plogastel Saint-Germain, Riec-sur-Belon, Roscoff, Rosporden, Rosnoën, Santec, Saint Hernin, Saint-Jean-du-Doigt, Saint-Martin-des-Champs, Saint-Pabu, Saint-Thégonnec Loc-Eguiner, Saint-Pol-de-Léon, Saint Vougay, Saint-Yvi, Santec, Scaër, Sizun, Taulé, Tréflévenez, ...
 
Merci à toutes les personnes qui ont déjà donné leur soutien public à Fabien Roussel, et qui ont contribué à nourrir ce comité de soutien en posant la question aux proches et aux sympathisants.
 
On continue à parler autour de nous de notre candidat des Jours Heureux et du Parti Communiste pour amplifier le courant de sympathie et d'adhésion autour de cette candidature!

 

Si vous voulez vous inscrire sur le comité de soutien finistérien à Fabien Roussel, envoyez un mail à: dupont.ismael@yahoo.fr

A ce jour,  402 personnes appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le Finistère.

  Guy ABGRALL, comédien, auteur et adhérent du PCF, Brest

Anne-Marie ALAYSE, chercheuse Ifremer retraitée, Brest

Sandrine ALLAIN, agente administrative, syndicaliste - Quimper

Philippe ALLOUARD, militant syndical, Quimperlé

Yvette ANDOLFATTO enseignante en retraite, ancienne militante syndicale dans le 93, Plougastel-Daoulas

Françoise ANNE, retraitée, Quimperlé

Serge ANNE, retraité, Quimperlé
 
Sylvain ARALDI, militant syndical, technicien bureau d'étude ALSTOM, La Forêt Fouesnant

Patrick ASSELBOURG, retraité de l'AFPA, syndicaliste, ancien adjoint à Plourin-les-Morlaix

Manu AUDIGOU, agent territorial, syndicaliste – Morlaix

Marie Laure AUDIGOU, salariée de la Poste – Morlaix

Philippe AUZILLAUD, agent administratif syndicaliste - Morlaix

Françoise BAGNIS - Saint-Pol-de-Léon

Roland BAGNIS – Saint-Pol-de-Léon

Denise BALLIOT, Loctudy

Gaston BALLIOT - auteur de sites d'histoire locale, Loctudy

Guy BARRE, enseignant en retraite, ancien responsable syndical- secteur Pont L'Abbé

Cyrille BARTHES, adjoint technique principal, syndicaliste CGT, Brest

Serge BAZIN retraité– Saint-Martin-des Champs

Christian BEAUMANOIR, Syndicaliste cheminot CGT , ancien M/Adjoint communiste de Maurepas (Yvelines)- exécutif départemental PCF du Finistère Lanvéoc

Marie José BEAUMANOIR, retraitée du trésor public, Lanvéoc

Patrick BEAUMONT-PEUZIAT Maraîcher Plougastel-Saint-Germain

Patrick BEGUIVIN - ouvrier en miroiterie, conseiller municipal à Plouigneau

Claude BELLEC - élue communiste à Brest pendant plusieurs mandats, administratrice logement social, Brest

Djelloul BENHENNI, ouvrier du BTP, conseiller municipal de Rosporden/ Kernével

Annie BERGOT LE CALVEZ - retraitée des Finances Publiques, ancienne élue à Morlaix

André BERNARD  - retraité de l'éducation national (ancien proviseur) Quimper

Marie-Andrée BERNARD - retraitée de la Mutualité - syndicaliste, Quimper

Odette BERRIC, retraitée, Saint Jean du Doigt

Bernard BERTHIER ancien conseiller municipal de Saint-Yvi, syndicaliste

Alain BESCOU - retraité fonction publique territoriale, Plouhinec

Martine BESCOU - retraitée publique territoriale, Plouhinec

Mehdi BEUNECHE, étudiant. Brest

Jean-Pierre BEUZIT - cuisinier - adhérent PCF - Morlaix

Bertrand BIANIC Conseiller municipal délégué en charge du personnel au Relecq-Kerhuon
 
Denise BLANCHE retraitée du secteur bancaire semi-public - ancienne élue à Fontenay-aux-Roses - militante associative, syndicale et politique vétéran du PCF, Fouesnant
 
Fernand BLANCHE retraité du logement social - Fouesnant
 
Cécile BLANCHET, infirmière libérale, formatrice CGT, Guimaëc
 
Véronique BLANCHET, Formatrice Professionnelle d'Adultes. Ancienne vice
présidente de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud. Ancienne - 3eme adjointe au maire chargée des affaires scolaires et enfance de la ville de Pont-l'Abbé
 
Bernard BLOYET - Retraité de la RATP, Syndicaliste CGT, MOTREFF

Anne BORGNIET-YOUÉNOU , retraitée, Brest

Christophe BOUDROT infirmier à l'hôpital, syndicaliste, Plouigneau

Jules BOUEDEC ancien élu, Lanmeur

Claude BOULIC, cheminot retraité , responsable associatif, Crozon

Claudie BOURNOT GALLOU Adjointe en charge des finances, de l’administration générale, du personnel et des élections Mairie du Relecq-Kerhuon

Bernard BOURSON, retraité, Plouider

François BOURVEN Cheminot, syndicaliste, Plougonven

Guillaume BOURVEN – Morlaix

Michelle BOURVEN ancienne élue à Plougonven, Morlaix

Jacqueline BRAIRE Le Guilvinec déléguée syndicale S.M.I.C.T. - C.G.T. pendant la carrière professionnelle (syndicat des médecins, ingénieurs,  cadres et techniciens ), Infirmière retraitée,  puis cadre de soins et ensuite cadre supérieure de santé jusqu'en 2004

Nicolas BREUILLE - Saint Vougay

Maëla BURLOT conseillère municipale à Morlaix

Denise CAM contrôleuse des Finances Publiques ER- Brest

Jean-Paul CAM contrôleur des Finances Publiques ER - Brest

Gilles CANQUETEAU -cadre Enedis, militant syndical, secteur Quimper

Christian CARDUNER - Retraité militant CGT PTT ancien secrétaire Départemental CGT  du secteur des activités postales et des télécommunications du Finistère-Sud et secrétaire régional activités postales et communication Bretagne - élu PCF Scaër

Alain CARIOU, professeur retraité, ancien adjoint au maire, Plougonvelin

Alain CARIOU, Marin pêcheur retraité, Loctudy

Mimi CARIOU, Retraitée commerce, membre de la section du Pays bigouden, Loctudy
 
Jean-Claude CARIOU, professeur en retraite , militant associatif , Logonna-Daoulas

Jean-Yves CAROFF - Plougasnou

Rolande CAROFF - infirmière retraitée, Plougasnou

Martine CARN - conseillère municipale à Plougonven, militante santé publique

René CARN – Plougonven

Philippe CARQUET - Gouesnou

Bernard CELTON - ancien responsable syndical de la CGT chez Renault et en Seine st Denis - Melgven

Jean Pierre CHABROL, retraité de la fonction publique territoriale, habitant à Brest.

Jean CHEVALIER. Ancien élu PCF à Landerneau

Jean-Marc CLERY,  Professeur, secteur de Quimper.

Nadine CLOAREC - retraitée France Telecom Orange, militante syndicale, militante politique - exploitante agricole - Locmaria Berrien

Yves CLORENNEC - professeur des écoles - Quimper

Albert COÏC - Beuzec-Cap Sizun

Emile COIGNARD -retraité France Télecom- Secteur Quimper

Isabelle COLPIN - Artisan d'Arts- Moëlan-sur-Mer

Marc CORBEL - agent territorial - syndicaliste - Lanmeur

Alain CORFMAT - syndicaliste santé en retraite - Loctudy

Christiane CORRE, retraitée syndicaliste, Le RELECQ KERHUON 

Jean-Claude CORRE - retraité, Riec-sur-Belon

Marie-Louise CORRE - Morlaix

Patricia CORRE - professeure - Quimper

Michel CREIGNOU, ancien élu de Guisseny, retraité d'EDF. Guissegny

André CREN Militant associatif Carhaix

Fabienne CYRIAQUE - Plougonven

Paul DAGORN – enseignant à la retraite - Morlaix

Jeannine DANIEL - ancienne élue à Scaër et présidente du syndicat d'eau du Ster Goz, présidente de l'association "Bretons solidaires" qui vient en aide aux migrants, Scaër

Maëlvin DANIEL - étudiant, Morlaix

Guy DAROL - journaliste et écrivain - Plouigneau

Monique DAVID – syndicaliste, retraitée du Télégramme, Morlaix

Eugène DAVILLERS – conseiller municipal de Morlaix

Louis DEBARNOT - retraité de l'arsenal, militant syndical et associatif - Brest

Enzo DE GREGORIO – responsable des JC Finistère, Carantec

Christian DELANNEE économiste de la construction en retraite,  Morlaix
 
Liliane DEROUT, Lanmeur

Corentin DERRIEN – étudiant, responsable de l'UEC Finistère, conseiller municipal à Saint Thégonnec Loc Eguiner

Gabriel DERRIEN - agent de maintenance en retraite,  Quimper

Jean-Jacques DERRIEN - retraité, Brest

Philippe DESSENNE, Technicien de maintenance, militant syndicaliste. Plogastel St Germain.

Eric DESURY - éducateur sportif - Brest

Jean-Philippe DEUNF - travailleur de l'agro-alimentaire - Lanmeur

Michel DIZES cadre territorial retraité - Plougasnou

Jean DREAN - cheminot retraité, syndicaliste, Plouigneau et Quimper

Christophe DUCOURANT - Morlaix

Emile DUOT - retraité des travaux publics, Quimper

Marie DUIGOU, adjointe déléguée au lien social et à la citoyenneté, Bannalec

Norbert DUIGOU - militant syndicaliste, retraité de la Sécurité Sociale, Bannalec

François DUOT - Retraité des travaux publics - Quimper.

Louis DUOT - Ouvrier métallurgiste, syndicaliste - Quimper.

Jackie DUQUENNE - retraité - Pont Croix

Roger DUPAS, retraité RATP syndicaliste et militant PCF, Pont L'Abbé

Aloys DUPONT - étudiant, Morlaix

Ismaël DUPONT – professeur documentaliste en collège, conseiller départemental et 1er adjoint, adjoint Finances-Ressources Humaines de la ville de Morlaix

Daniel EDELIN - retraité de la sécurité sociale,  Quimper

Marie-France FAUJOUR, syndicaliste, retraitée de la Manu, Penzé (Taulé)

Pierre FELICE - retraité Penmarc'h

Jean-Michel FEVRIER - Retraité - Carhaix

Floriane FEYSSEL - secrétaire administrative, militante, Guilers

Marie-Laure FEYSSEL-PIBOULEAU, retraitée et adhérente du PCF, Brest

Alain FLAGEUL, militant associatif, Rosnoen

Catherine FLAGEUL, militante associative et de la Paix, Rosnoen

Didier FLEGEAU Retraité BREST

Yann FLOURIOT, retraité de l’Éducation Nationale, militant, Plouvien

Alain FOUCHE, Clohars-Carnoët

Yann FOUCHER - directeur d'école, Quimper

Pierre FOURNET-FAYAS. Mellac

Marion FRANCES, secrétaire administrative, militante, Guilers

Ronan FRANCES. Ergué Gabéric

Christian GAGOU - Retraité mécanicien de la réparation navale. Landerneau

Fabrice GAKIERE - Conseiller municipal de Briec, militant associatif, secteur Quimper

Denise GALLON - cheminote retraitée, secrétaire de la section des cheminots cgt retraités - Taulé

Jacky GALLOU, retraité, Le Relecq-Kerhuon

Michèle GAMBACHE – professeure en retraite, Morlaix

Patrick GAMBACHE – enseignant en retraite, éditeur, conseiller municipal délégué à Morlaix

Raymonde GARNIER  -retraitée, Moëlan sur mer

Robert GARNIER - retraité, Moëlan-sur-mer

Mariane GAUTHIER – conseillère municipale à Plouigneau

Walden GAUTHIER – lycéen, membre des JC, Plouigneau

Camille GLIDIC - Île de Batz

Marie-Joëlle GLOAGUEN - Retraité de la fonction publique territoriale, Secteur Quimper

Patrick GLOAGUEN retraité de la pêche, militant communiste, Lesconil

Armel GONTIER, Enseignant EPS, militant syndical et militant associatif, Moëlan-sur-Mer.

Camille GONTIER, Maître de conférence en sociologie, Douarnenez

Dominique GONTIER - Moëlan-sur-Mer

Bruno GOULIAN, cheminot retraité, syndicaliste, GUIPAVAS

Yvette GOULM, Quimper

Marie-France GOUSSE, comptable, militante associative, CONCARNEAU

Gilles GRALL – artiste, syndicaliste, Plounéour Menez

Gladys GRELAUD - Conseillère Régionale de Bretagne, Landerneau

Muriel GRIMARDIAS - militante associative, Lanmeur

Loeiz GUILLAMOT - journaliste en retraite, secteur Quimper

Françoise GUEGUEN - Militante Conseillère Pôle Emploi -Le Relecq-Kerhuon
 
Dominique GUELLEC, auxiliaire de vie scolaire, Brest

Eric GUELLEC, adjoint au maire de Brest, président du groupe des élu-e-s communistes de la ville de Brest et de Brest métropole, Brest

Malou GUIAVARC'H, professeur d'école, adhérente PCF, Plouvien

Nicole GUILLOU, adjointe de direction. Quimper

Philippe GUILLOU - cadre territorial en retraite, secteur Quimper

Yves GUIRIEC, cheminot retraité, militant syndical et associatif, Quimper

Alain GUYADER - professeur des écoles en retraite, secteur Quimper

Aline GUYADER - professeure des écoles en retraite, secteur Quimper

Jean GUYOMARCH - postier en retraite, syndicaliste, Quimper

Jean-Pierre GUYON - Retraité EDF, militant syndicaliste de l’Énergie, Concarneau

Maha HASSAN - écrivaine, Morlaix

Joel HEDDE - retraité syndicaliste, Combrit

Dessi HEDIN, professeur et écrivaine, Karlstad, Suède, section PCF Brest

Joël HELARY - syndicaliste, retraité de l'agro-alimentaire, Plourin-les-Morlaix

Noël HELIS, retraité de l'éducation nationale. Guipavas

Gérard HENAFF - retraité Alcatel, syndicaliste, Saint-Pabu

Maïté HENAFF - DEMARTY - retraitée Conseil Départemental 92, syndicaliste, Saint-Pabu

Jacqueline HERE - Retraitée des Finances Publiques, Maire de quartier à Bellevue (Brest), conseillère départementale

Roger HERE – retraité des Finances Publiques, syndicaliste, vice-président de Morlaix-Communauté et 1er adjoint à Plouigneau

Mireille HERVY, Santec

Alain HOUZIAUX retraités métaux

Danielle HROUDA - retraitée de la fonction publique territoriale (Assistance Publique - Département de Seine St Denis), syndicaliste, Gouesnac'h

Denis HUET, enseignant à la retraite, militant syndical. Quimperlé

Yvon HUET – journaliste, syndicaliste

Marianne JAN, retraitée, militante du comité de défense de l'hôpital de Concarneau - Concarneau

Charles JAOUEN- Saint Jean du Doigt

Mona JAOUEN - artiste chanteuse, Plounéour Menez

Bernard JASSERAND - Maire-Adjoint de Quimper en charge du quartier de Kerfeunteun, Conseiller Communautaire de QBO. Salarié de l’énergie ER, Quimper

Sylvie JASSERAND - professeure des écoles en retraite, Quimper

Gilbert JEHANNO - retraité de l'Arsenal - militant communiste, syndicaliste, Le Relecq-Kerhuon

Geneviève JEHANNO - retraitée de la mairie de Brest - Le Relecq-Kerhuon

Michelle JEZEQUEL - militante syndicaliste - Quimper

Claude JUILLIERE, retraité militant PCF et comité de défense de l'hôpital de Concarneau, Concarneau

Christelle KERBORIOU - salariée du secteur médico-social, syndicaliste, Plougonven

Pascal KERBORIOU - salarié de l'hôpital, syndicaliste, Plougonven

Elise KEREBEL - salariée du secteur médico-social, conseillère municipale à Morlaix

Louis KERGOURLAY - ancien conseiller municipal d'Ergué Gaberic

Colette KHALFA - retraitée de la fonction publique territoriale, Carhaix

Jean-Jacques LABOUS, militant syndical. Plouzévédé

Jean Roland LABROUSSE – retraité Air Inter, syndicaliste, - Carantec

Mariette LABROUSSE –  retraité Air Inter, syndicaliste, Carantec

Jérémy LAINE – technicien anti-parasitaire adjoint au maire à Guimaëc

Frédéric L’AMINOT – ouvrier, adjoint au maire à l'enseignement à Morlaix

Enora LAMY - étudiante - section PCF Morlaix

Claude LANGRENE -  professeur des lycées professionnels en retraite - Quimper

Claudine LAPORTE - Responsable associative, Carhaix

Daniel LAPORTE - retraité, syndicaliste, Carhaix

Fanch LAPORTE - militant Syndical Retraité Carhaix

Louis LAUNAY retraité Brest

Marc LAUNAY, Concarneau

Andréa LAURO – salarié associatif, militant associatif, Morlaix

Alain LE BEC - professeur en retraite, militant associatif, Quimper

Chantal LE BELLEC, Cadre territoriale Retraitée, Guilvinec

Etienne LE BELLEC, Ancien  conseiller municipal de Guilvinec, Technicien études et conception pour les grandes cuisines professionnelles, Retraité, Guilvinec

Robert LE BELLEC, Ajusteur outilleur, Retraité, Pont L'abbé
 
Stephane LE BELLEC, Aide soignant, Pompier volontaire, Pont L'abbé
 
Yann LE BELLEC, Technicien de l'eau, Guilvinec
 

Annie LE BERRE, professeur agrégée de lettres, retraitée de l'éducation nationale, Brest

Jeanne LE BERRE - retraitée PTT secteur Quimper

Yves LE BERRE, professeur émérite des Universités, ancien adjoint au Maire de Brest (chargé de la culture), syndicaliste FSU, adhérent du PCF - Brest

Sergine LE BOHEC - Lesconil

Yannick LE BOHEC - Lesconil

Marie-Thérèse LE BRAS - retraitée de l'éducation nationale - Beuzec Cap Sizun

Bernard LE BRUN - Technicien travaux publics en retraite, syndicaliste,  Quimper

Madeleine LE BRUN - Retraitée, secteur Quimper

Michel LE BRUN - Policier municipal en retraite, secteur Quimper

Amélie LE CALVEZ - conseillère municipale, Sizun

Jean-Luc LE CALVEZ – retraité de la Manu, ancien élu, syndicaliste, Morlaix

Natacha LE CLAIR, retraitée coiffeuse, Plestin-les-Grèves

Jacqueline LE CLOAREC -  professeur certifiée en retraite; ancienne conseillère municipale de  LANESTER -GUILVINEC

Robert LE CLOAREC Guilvinec professeur certifié en retraite; ancien adjoint au maire de LANESTER; ancien conseiller municipal du Guilvinec

JEAN LE CORRE Retraité PTT Roscoff

Guy LE DANTEC retraité Brest

Serge LE DOYEN – Plouégat Moysan

Romaric LEDUC -militant syndical et associatif -Brest - Pont de Buis lès Quimerc'h

Georges LE DUFF –(ingénieur en bâtiment, retraité, Lanmeur

Suzanne LE DUFF – professeure des écoles, retraitée, Lanmeur

Théo LE FAOU - ancien membre du Conseil du CHU Pitié Salpètriere, Guilvinec

Josette LE FUR – Plougonven

Marie-Pierre LE GAC - Plougonven

Gabriel LE GALL, artisan ébéniste retraité, ancien conseiller municipal de Roscoff pendant 2 mandats, Roscoff

Léon LE GALL, Retraité, Saint-Jean-du-Doigt

Yvan LE GALL – employé municipal, syndicaliste, Morlaix

Marie-José LE GLAS Contrôleur principal du trésor public- Lanvéoc

Bernard LE GOFF - retraité d'Orange, militant syndical et associatif, Quimper

Chantal LE BRUN, Le Guilvinec

Maxime LE BRUN, Le Guilvinec

Michel LE GOFF, militant syndical alimentaire, ancien conseiller municipal et candidat du Front de Gauche aux élections Régionales en 2015, Bannalec

Lydie LE GUEN - employée de commerce - Quimper

Marie-Hélène LE GUEN – retraitée de la Poste, syndicaliste, Morlaix

Roger LE GUENIC - Retraité fonction publique hospitalière -Retraité CGT - Brest

Thierry LE GUENNOU ancien adjoint mairie de Baye, Baye

Gaëtan LE GUERN Professeur dans l'enseignement supérieur ancien adjoint à la culture à Brest - Brest

Chantal LE GUERN DROGUET - Cytologiste, Brest

Rémy LE HUIDOUX Retraité Plestin-les-Grèves

Yvon LEJEUNE – Plourin les Morlaix

Christiane LE JEUNE – Plourin les Morlaix

Jean-Claude LE JONCOUR - Retraité France Télecom, militant associatif,  Quimper

Jocelyne LE JONCOUR - Retraitée Quimper

Henri LE LANN - Pleyber-Christ

Jean Michel LE LORC’H  Vice-Président BREST Métropole

François LE MEUR - Morlaix

Jean-Louis LE MEUR - chauffeur routier, Quimper

Jacques LE MOIGNE - Cheminot Retraité, syndicaliste, Plouguerneau

Colette LE NOAC'H - Scaër.

Martine LE NOZERH - retraitée intérimaire de l'agro-alimentaire (Doux, Connetable, Capitaine Cook, etc) - militante du PCF Pays Bigouden - Plozévet

Claude LE PAGE - Cheminot, syndicaliste, secteur Quimper

Michel LESPAGNOL – retraité PTT France Télécom, Morlaix

André LE ROUX commandant des douanes retraité Pont L'Abbé

Francette LE ROUX contrôleur divisionnaire des douanes retraitée Pont L'Abbé

Michel LE ROUX - professeur en retraite militant associatif - Le Relecq-Kerhuon

Sandra LE ROUX, conseillère municipale aux sports et au développement des quartiers à la mairie de Brest. Brest

Sylvain LE ROUX professeur de français

Marie Rose L'HELGOUALC'H , syndicaliste Guilvinec

Yvon L'HELGOUALC'H , syndicaliste Guilvinec

‌Ernestine L'HENORET, retraitée Fonction Publique, Loctudy

Gisèle LINTANF - retraitée infirmière psy -  Saint-Martin-des-Champs

Oxana LIZIAR, Atsem, Le Relecq-Kerhuon

Pierre-Yves LIZIAR, Professeur des Écoles, Conseiller Municipal délégué en charge du handicap au Relecq-Kerhuon

Lindsay MADEC, postière. Tréflévénez

Marie-Françoise MADEC – conseillère municipale déléguée aux Seniors à Morlaix

Erik MARCHAND - Artiste chanteur - Poullaouen

Taran MAREC - délégué à la langue bretonne à la mairie de Brest, étudiant en informatique, Brest

Jean-Claude MARION, Ingénieur retraité, Kersaint-Landunvez

Vinko MARKOV – Morlaix

Amaury MATHIEU, peintre en bâtiment, Silfiac, section PCF de Brest

Isabelle MAUGEAIS - Militante associative et conseillère Départementale canton Pont-de-Buis-les-Quimerc'h

Isabelle MAZELIN - adjointe à la culture au Relecq-Kerhuon, tête de liste aux élections Sénatoriales dans le Finistère en 2020, Le Relecq-Kerhuon

Jean-Yves MAZO - Postier, militant associatif, secteur Quimper

Yvon MEST - adhérent PCF - Brest

Monique MEVELLEC SITHAMMA, professeure en retraite, syndicaliste, élue conseillère municipale au Relecq-Kerhuon.

Jeannine MILLET - Retraitée de la fonction publique territoriale - adhérente section PCF Pays Bigouden - Mahalon

Gisèle MOAL – ancienne adjointe, Plourin-les-Morlaix

Denise MONTUELLE - militante de la solidarité et PCF, Primel-Tregastel (Plougasnou)

Louise MOREAU - Retraitée - Penmarc'h

Philippe MOREAU - Retraité, militant CGT et PCF à Penmarc’h, ancien conseiller municipal de Poissy (Yvelines), Penmarc'h 

Pierig MORVAN Facteur, militant associatif et syndical, Kernével/Rosporden

Michel MOYSAN - Concarneau

Suzanne MULLEMAN - retaitée - Plomeur

Lucienne NAYET – ancienne élue de Champigny s/Marne, militante associative autour de l’histoire de la Résistance, Locquénolé

Françoise NIOCHE - enseignante retraitée, Conseillère Municipale Rosporden

Robert NIOCHE, retraité et syndicaliste, Rosporden

Dominique NOGUERES – militante des droits de l'homme, avocate

Francis NORMAND - informaticien, secteur Quimper

André NUIAOUET – Morlaix

Jean-Yvon OLLIVIER – syndicaliste, cheminot en retraite, Saint Martin des Champs

Dominique OLLIVIER – Saint Martin des Champs

Maria OLLIVIER syndicaliste Brest

Sylviane PAPIN, Clohars-Carnoët.

Michèle PARET, Douarnenez

Jean-Louis PASCAL - dessinateur dans le bâtiment en retraite secrétaire de section PCF Concarneau

Denis PAUGAUME - électricien, syndicaliste,  Quimper

Maxime PAUL - ancien adjoint et vice-président de communauté d'agglomération à Brest, Plougastel-Daoulas

André PAULUS - enseignant retraité, ancien élu à La Feuillée/ Morlaix

Patricia PAULUS - enseignante en retraite, La Feuillée/ Morlaix

Marie-Pierre PELLEN - région brestoise

Jean-Jacques PENVEN - Retraité, RATP. Militant, CGT, ancien conseiller municipal de La Feuillée

Paulette PERON - Plouénan

Claudine PERROT- retraitée de la fonction territoriale, militante associative, Guilvinec

Ilya PERROT - ouvrier métallurgiste en retraite,  Quimper

Jean-Claude PERROT - conseiller municipal de Briec, postier en retraite, secteur Quimper

Michael PETER - maître artisan retraité- Rosporden-Kernevel

Yves PEUZIAT-BEAUMONT Fonctionnaire - Pays Bigouden

Gilbert PHELEP -  militant syndicaliste retraité - Rosporden

Michel PIBOULEAU - Syndicaliste militant associatif Brest

Françoise PILATTE - Morlaix

Olivier PIRIOU - Plouzané

Annick PIROU - retraitée - Carhaix

Jean PIROU, retraité, ancien conseiller municipal, Carhaix

Laurent PLA , Professeur en lycée Professionnel,  Carhaix.

François PLASSART - retraité du syndicat d'électrification, ancien adjoint au maire communiste à l'enseignement à Morlaix - Morlaix

Marie-Noëlle PLASSART - Morlaix

Patrick PLIQUET - ancien secrétaire du Syndicat CGT de la base aéronavale de Lanvéoc - Lanvéoc

Pierre PLOUGONVEN - Crozon

Pascal POUILLET – militant culturel breton, Locquénolé

Jean Claude POSTIC – Plouegat Guerrand

Jacky POUPON - adhérent PCF - Kernevel

Michel PRIGENT – ancien chauffeur routier - Plouigneau

Claire PRONONCE, militante syndicale. Moëlan-sur-Mer

Pierre PRONONCE, militant syndical, bureau de l'ARAC. Moëlan sur Mer

Serge PUIL - demandeur d'emploi - section Morlaix

Jan RAFFAELY – ancien postier - Sizun

Brigitte RAGOT - Concarneau

Piero RAINERO - ancien conseiller régional de Bretagne et maire-adjoint de Quimper Secrétaire fédéral du PCF de 1982 à 2000, membre du Comité Central de 1987 à 2000 secrétaire régional de Bretagne de 1996 à 2004

Yvonne RAINERO - Conseillère municipale de Quimper déléguée à la santé, Conseillère communautaire, professeure agrégée en retraite, Quimper

Roger RAMONET - retraité France Télécom, syndicaliste, Quimper

Jacques RANNOU, Maire-Délégué de Kernével, commune associée à Rosporden. Cheminot E.R.

Daniel RAVASIO – professeur en retraite, syndicaliste, Saint Thégonnec Loc Eguiner

Larry REA Adjoint au Maire de Le Relecq-Kerhuon En charge de l’Urbanisme et des travaux, Le Relecq-Kerhuon

Dimitri RELOUZAT - Assistant de travaux - Quimper

Gilberte RENEAUD - retraitée CAF, militante syndicale, Lesconil

Jacques RENEAUD - retraité cheminot, Lesconil

Christian RICHARD, informaticien en retraite - Kernével

Gisèle RICHEZ - Le Relecq-Kerhuon

Daniel RIOU – retraité de la Poste- Morlaix

Guy RIVIERE, retraité de la fonction publique territoriale, militant syndical et associatif. Locmaria Plouzané.

Erwan RIVOALAN, bibliothécaire, syndicaliste, BREST

Pierre ROBIN, retraité, ancien responsable CGT ATOSS.

Philippe ROPARS, Morlaix

Michelle ROSA - retraitée - Quimper

Gérard ROUSSEAU, retraité de l'éducation nationale, Beuzec Cap Sizun

Maryse ROUSSEAU retraitée mutualité, Pays Bigouden

Maryse ROUZIER. Brest

Roberte SAINT JALMES - assistante administrative - Quimper

Françoise SALAÜN, retraitée, Roscoff

Jean-Louis SALAÜN, retraité, Roscoff

Rémi SALAÜN Technicien retraité DCNS Brest, syndicaliste mandaté Sécu

Amélie SALZENSTEIN – Plougonven

Arlette SAMSON - Riec-sur-Belon

Cathy SAMSON - secrétaire, Fouesnant

Joël SAVINA - Retraité, militant syndical, militant associatif, Saint Hernin

Pascal SCATTOLIN - Morlaix

Valérie SCATOLLIN – syndicaliste, adjointe au maire à Morlaix, conseillère communautaire, Morlaix

Gil SCHMITT - directeur d'administration territoriale en retraite - secteur Douarnenez

Gérard SECHET retraité Rosporden

Malika SECHET retraitée Rosporden

Cécile SEGALEN - Le Relecq-Kerhuon

Pascal SEGALEN - trésorier de la section PCF du Relecq-Kerhuon, ancien élu Relecq-Kerhuon

Mikael SEILLE – Pleyber-Christ

Denis SELLIN - retraité - Moëlan-sur-Mer

Jean-Luc SEZNEC - Artisan électricien en retraite - Quimper

Gilbert SINQUIN - Cheminot, syndicaliste, Châteaulin

Ronan SINQUIN - conseiller municipal de Quimper, Postier, syndicaliste

Thérèse SINQUIN - couturière retraitée, Quimper

Janine SORHOLUS - Morlaix

Sylvain SOULARD, Pont-l'Abbé.

Gisèle SQUIVIDANT - OS1, ouvrière spécialisée en retraite, Quimper

Paulette STEPHAN - institutrice en retraite, Quimper

Thomas SUKIENNIC - cheminot, syndicaliste,  Quimper

Guy TANDE - retraité infirmier psy -  Saint-Martin-des-Champs

Michel TANGUY - Brest

Ronan TANGUY - Elu au Relecq-Kerhuon pendant 25 ans, délégué syndical national CGT du Crédit Mutuel de 1976 à 2012, Plouarzel

Aline TASSIN, enseignante à la retraite, militante pour le droit des
enfants et des femmes, Landerneau
Jean-René TASSIN, militant syndical, Landerneau
 
Marie-Gaëlle TEXIER Éducatrice spécialisée

Mikael THENG - chaudronnier-soudeur, secteur Quimper

Joël THEPAULT - retraité cheminot, Quimper

Pierre-Yves THOMAS - Retraité, syndicaliste et conseiller municipal, Carhaix

Willy TITECA - retraité AIR INTER, syndicaliste, Moëlan-sur-Mer

Robert TOULERASTEL - Penmarc'h 

Thierry TRIMAILLE. Professeur retraité. Pont-l'Abbé

Fabien TUDO DELER - contrôleur technique automobiles - Quimper

Michel TUDO DELER – cheminot retraité, syndicaliste, Lanmeur

Jean François VERANT – militant associatif, Plougasnou

Paul VIGOUROUX - prof des écoles à la retraite. Loctudy

Jean-Jacques VILLALON, Quimper

Jean-Louis WEBER, Santec

Denis YAOUANC, Cheminot, militant syndical, Elliant.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 17:56
Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - crédit photo Eug

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Manif éducation nationale à Brest, 13 janvier 2022 - photo Enzo de Gregorio

Nous étions nombreux·ses à manifester ce jeudi 13 janvier, aux côtés des personnels de l'éducation nationale, afin de revendiquer une politique cohérente de protection et de prévention à la hauteur des enjeux sanitaires, scolaires et sociaux. 

+ de 2000 manifestants à Brest, et + 800 à Quimper

✊ #Greve13janvier

La fédération du Finistère apportait son soutien au mouvement des enseignants.

Elle appelait les personnels de l'éducation, les parents d'élèves et les lycéens et étudiants à manifester jeudi 13 janvier à 14h, à Brest (place de la Liberté) et à Quimper (place de la Résistance).

Pour faire entendre leur colère et obtenir une politique cohérente de protection et de prévention à la hauteur des enjeux sanitaires, scolaires et sociaux.

En effet de la maternelle au lycée, la situation est vite devenue explosive depuis la rentrée pour les élèves, les familles et les personnels. Une réalité que le ministre de l’Éducation Nationale a de plus en plus de mal à masquer. Encore moins avec son énième protocole publié le 6 janvier au soir. 

L’épuisement et l’exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit .

Alors que le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant  .

La lutte contre les inégalités sociales de réussite scolaire, pour la démocratisation de l’accès aux savoirs sont au cœur des propositions du Parti Communiste Français.
Depuis de nombreuses années, on a privé nos enfants de temps d’école, transférant aux familles, aux communes une partie des enseignements et de ce qui doit être fait à l’école.

Pour cela il faut transformer les pratiques. Il ne s’agit pas seulement d’augmenter le temps scolaire, mais de donner du temps aux équipes pour lutter contre les inégalités sociales de réussite scolaire.
L’argent existe, il faut le prendre sur les revenus du Capital, l’évasion fiscale qui coûte à notre pays plus de 120 milliards d’Euros.

Les communistes proposent :
- Un plan national pour rouvrir des écoles et des collèges sur tout le territoire et réduire le temps passé dans les transports, rénover, équiper, construire là où c’est nécessaire ;
-Des effectifs réduits dans les classes : pas plus de 20 à 25 par classe en fonction du niveau ;
-Un fond national pour garantir la gratuité de tout ce qui est nécessaire à la réussite scolaire.
Plus d’école, c'est nécessairement plus d'enseignants  90 000 RECRUTEMENTS TOUT DE SUITE!

- Plus d’école, ce n’est pas plus d’heures pour les enseignants : au contraire, ils ont besoin de temps pour travailler en équipe, se former, réfléchir à leur pratique… : plus de maîtres que de classes en primaire ; un temps de concertation inclus dans le service pour tous les personnels.

- Rattrapage des salaires (+30% et dégel du point d’indice)
- Mise en place de dispositifs de pré recrutement aux niveaux Bac et Bac+2, sous statut de la fonction publique, pour une entrée progressive et sereine dans le métier.

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Manif éducation nationale à Quimper, 13 janvier 2022 - photos Yvonne Rainero, PCF Quimper

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 15:57
AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis ce samedi 15 janvier 2022
AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis ce samedi 15 janvier 2022

AG de rentrée 2022 des communistes finistériens à Pont-de-Buis -

Ce samedi 15 janvier 2022 au matin, les représentants des 18 sections finistériennes du Parti communiste et des 865 adhérents du PCF Finistère (40 nouveaux adhérents en 2021 en dehors des mutations) étaient réunis à Pont-de-Buis, salle François Mitterrand, de 9h30 à 12h45, pour échanger sur la situation politique et sociale, s'organiser pour la campagne présidentielle de Fabien Roussel et les élections législatives qui viendront après. Merci à tous les camarades qui vont le déplacement!

Une AG des secrétaires et représentants de fédération avait lieu au même moment à Colonel Fabien à Paris où nous représentait Enzo de Gregorio.

Un bon débat de 3 heures jusqu'à 12h45 avec un peu plus de 40 camarades, suivi par un repas fraternel au restaurant Le Marléa juste à côté de la salle François Mitterrand pour ceux qui le souhaitaient.

Toutes et tous mobilisé.e.s pour la campagne de notre candidat aux présidentielles Fabien Roussel, le succès des nouvelles formules de l'humanité, et la préparation des législatives!

Dans le Finistère, 400 personnes sont d'ores et déjà inscrits sur le Comité de Soutien à Fabien Roussel ce 15 janvier après-midi. Objectif d'étape rempli! Prochaine échéance: 1000 soutiens au 10 avril, 50 supplémentaires par semaine, grâce au porte-à-porte dans les circonscriptions du Finistère avec le programme des Jours Heureux, la lettre aux Françaises et Français de Fabien Roussel, nos documents thématiques présentant les différents volets de notre projet. 

Le 24 janvier prochain Fabien Roussel présentera le programme complet de notre candidature, présenté sous la forme d'un livret à 2 euros.
Et le 6 février prochain, au lendemain de notre Conseil national, nous aurons le premier grand meeting national de l’année, au Parc Chanot à Marseille.

Le 17 mars, Léon Déffontaines, le secrétaire de la JC et un des 5 porte-paroles de Fabien Roussel, sera dans le Finistère, à Brest, à la fac Ségalen, pour une réunion publique sur les attentes de la jeunesse dans cette campagne présidentielle.

Au mois de février ou de mars, Ian Brossat, le directeur de campagne de Fabien Roussel, devrait venir dans le Finistère pour un meeting départemental.

Pour s'inscrire sur le comité de soutien finistérien: dupont.ismael@yahoo.fr

Photos de nos camarades Daniel et Eugénie.

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (Photo Eug)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

AG des communistes finistériens à Pont-de-Buis le 15 janvier 2022 (photo Daniel Laporte)

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 06:42
13 janvier - Débat sur le désarmement nucléaire à BREST, maison des syndicats, avec le CIAN 29 et l'ICAN, le PCF, EELV, FI, le NPA
13 janvier - Débat sur le désarmement nucléaire à BREST, maison des syndicats, avec le CIAN 29 et l'ICAN, le PCF, EELV, FI, le NPA
13 janvier - Débat sur le désarmement nucléaire à BREST, maison des syndicats, avec le CIAN 29 et l'ICAN, le PCF, EELV, FI, le NPA
13 janvier - Débat sur le désarmement nucléaire à BREST, maison des syndicats, avec le CIAN 29 et l'ICAN, le PCF, EELV, FI, le NPA
13 janvier - Débat sur le désarmement nucléaire à BREST, maison des syndicats, avec le CIAN 29 et l'ICAN, le PCF, EELV, FI, le NPA

En débat sur le désarmement nucléaire à l'invitation du CIAN 29, en clôture d'une belle semaine de mobilisation pour le désarmement nucléaire, après le pique-nique festif du midi face au Conseil des Ministres Européens réuni aux Capucins, pique-nique qui a rassemblé une centaine de personnes. Le débat était animé par le porte-parole de l'ICAN France Jean-Marie Collin avec Pierre-Yves Cadalen (FI), Ronan Pichon (EELV), Gérard Mas (NPA) et Ismaël Dupont qui, du fait de l'indisponibilité finalement du député communiste Jean-Paul Lecoq, initialement prévu, mais venu dimanche 9 janvier à la manif et au débat du Mouvement de la Paix, représentait le PCF et son candidat aux présidentielles Fabien Roussel sur cette soirée organisée en même temps qu'un rassemblement des ministres européens de la défense et des affaires étrangères à la mairie de Brest.

Merci à Enzo de Gregorio et Claude Léostic pour les photos.

Un compte rendu plus développé suivra.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 12:53
Rassemblement du 8 mars 2018 à la gare de Châteaulin contre les fermetures de guichet pour le transport ferroviaire de proximité

Rassemblement du 8 mars 2018 à la gare de Châteaulin contre les fermetures de guichet pour le transport ferroviaire de proximité

Rassemblement du 8 mars 2018 à la gare de Châteaulin contre les fermetures de guichet pour le transport ferroviaire de proximité

Rassemblement du 8 mars 2018 à la gare de Châteaulin contre les fermetures de guichet pour le transport ferroviaire de proximité

Conférence régionale PCF, Brest le 8 janvier 2022.

Intervention sur le ferroviaire et les mobilités de Gilbert Sinquin

Objectivement, surtout comparativement à d’autres régions françaises, la Région Bretagne a eu depuis 20 ans une approche favorable au ferroviaire, au TER, mais aussi au TGV. Les gares TER ont été rénovées, le matériel ferroviaire renouvelé et modernisé, des investissements massifs ont été fait comme dans la LGV ( le prolongement de la ligne TGV de Rennes au Mans), des travaux sur les voies, pour augmenter les vitesses de circulations et la sécurité.
Les résultats sont bon et la SNCF a encore affiché d’excellents résultats en 2019, comme les années précédentes en ce qui concerne le TER Bretagne.
Le trafic et la fréquentation des trains a augmenté sur certains axes jusqu’à saturation parfois, comme maintenant en gare de Rennes à certaines heures.

La Région Bretagne a renouvelé la convention TER 2019 - 2028 avec la SNCF, sans mise en concurrence, ce qui une marque de confiance.
Ce tableau n’est cependant pas parfait et bien des points se sont dégradés sur le terrain surtout depuis 3 - 4 ans, pour ce qui concerne le service public délivré par la SNCF, ce qui est aussi de la responsabilité ou du pouvoir du Conseil Régional de Bretagne, au moins indirectement pour le TER.

Quelques exemples du recul du service public et de perte du lien social:

-Politique de déshumanisation de plus en plus forte dans les gares.
-Suppression massive de guichets et d'espaces de vente sur le territoire breton, comme ailleurs. Diminutions d’horaires d’ouvertures des quelques guichets restant encore ouverts, entraînant des queues d’attentes inadmissibles, la colère des voyageurs et des répercutions sur les conditions de travail et la santé des cheminots restants en poste.

De plus en plus, les voyageurs n’ont plus de choix et sont renvoyés à leurs dépends vers Internet ou des automates dans les gares, parfois uniquement utilisables par carte bancaire ou, parfois ne rendant pas la monnaie. Il s’agit là
d’une rupture d’égalité d’accès au train. Ce n’est pas normal. Par exemple dans le centre Finistère, si on veut acheter un billet dans un guichet (TER, TGV, Inter-cité, abonnements ou renseignements...) il faut d’abord se renseigner sur les horaires d’ouvertures et se déplacer en gare de Quimper ou Landerneau ( à 60 km A/R minimum, sans compter le temps de trajet et l‘impact carbone) ou alors, il faut utiliser Internet avec le manque de conseils, d’informations et le risque le plus souvent de payer son billet plus cher dans le maquis des multiples tarifs. Encore faut-il avoir accès à Internet et savoir l’utiliser, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

 

De moins en moins de cheminots sur les quais. Les voyageurs laissés sans informations avec des risques d’accidents parfois, comme à Rennes ou un
voyageur était resté accroché à un train au départ.

De plus en plus trains sans contrôleurs, comme sur la ligne Quimper-Brest avec en conséquence des incivilités, des questions de sécurité pour les voyageurs et les mécaniciens ainsi qu’une baisse de la fréquentation, alors que cette ligne a été rénovée pour près de 80 millions d‘euros.
Des horaires inadaptés, des rabattements qui ne sont pas organisés et des correspondances qui ne peuvent plus se faire, ainsi que des TER qui ne
s’arrêtent plus dans toutes les gares. On peut comprendre qu’un TGV ne
s’arrête pas dans toutes les gares, mais pas un TER.

Des réglementations et des tarifs différents entre billet TER et TGV interdisant
d’accéder à l’un avec le billet de l’autre et des correspondances de l’un vers
l’autre qui ne se font plus systématiquement en cas de retard.
Aucun accès PMR dans aucune gare TER dans tout le centre Bretagne.
Depuis l’été dernier, le paiement et l’obligation de réserver uniquement par
Internet le transport d’un vélo dans un TER si l’on n’est pas abonné sur la
ligne.
Ces reculs du service public ont fait l’objet de multiples protestations,
réclamations, lettres ou courriels auprès de la SNCF et du Conseil Régional,
de pétitions, de manifestations de cheminots et d’usagés ( à Quimper,
Châteaulin, Brest, Morlaix, Rosporden, Hennebont, Pontivy...). Des élus ont
été interpellés, soit directement, soit par écrit. Des vœux votés en conseil
municipal et communautaire à Châteaulin pour le maintien du guichet de la
gare avec l’agent polyvalent. Une entrevue le 05 01 2018 avec la Ministre des
Transports Elisabeth BORNE lors son passage en gare de Châteaulin et une
réunion avec son Chef de cabinet, le Sous Préfet de Châteaulin et le
Directeur régional de la SNCF, M Beaucaire.
Rien n’a changé et ça continue de se dégrader.
Cette politique découle des réformes de la SNCF successives, de l’éclatement en plusieurs sociétés, séparées en différentes activités, cloisonnées, de plus en plus filialisées pour la mise en concurrence.
Dirigées comme le privé, suivant les modes de gestion capitaliste, les décideurs éloignés à Rennes ou à Paris n’ont que faire des conséquences de leurs décision sur le terrain, sinon que d’atteindre leurs objectifs de réductions des coûts, à commencer par la masse salariale et les coûts des services au détriment des cheminots et des populations.
Les activités ou services sont désormais gérés en centres de profits devant tous être rentables économiquement, quoiqu‘il en coûte.
A une lettre le 17 février 2018, de la part des sections PCF 29 de la 6ème
circonscription du Finistère (centre Finistère), Gérard LAHELLEC répondait
que le Conseil Régional ne demandait pas à la SNCF de faire œuvre de zèle
pour supprimer des emplois et des guichets mais leur demandait de se mettre
mieux en capacité de commercialiser les titres régionaux. Il ne poussait pas
non plus la SNCF à optimiser ses résultats en réduisant les comptes d
écharge mais en développant la fréquentation des trains.

Il observait que la SNCF avait dégagé 15 M€ de bénéfice en Bretagne (en 2
ans), ce qui tendait à prouver qu'elle était en mesure de mettre en œuvre un
certain nombre d'adaptations et, qu’au demeurant, il informait qu‘il n’entendait
nullement m'immiscer dans des gestions qui appartiennent en propre à
l'opérateur et qu’il ne souhaitait pas que la région soit tenue pour responsable
de décisions ne relevant pas de ses prérogatives.
Rien ne change jusqu’à présent et, cela continue à se dégrader encore
récemment avec des suppressions de postes et de guichets à Hennebont,
Quimper, Brest et Rennes...ainsi que des réductions d’horaires au motif cette
fois de la période COVID.
Que pouvons nous faire ?
Retenir les argumentaires et appliquer les propositions positives de Loïg
Chesnais -Girard dans sa réponse le 14 juin 2021, à une association
d’usagés, dans son programme pour la prochain mandature. (celle-ci) (Voir la
lettre en annexe)
Vérifier le contenu de la convention TER, les moyens possibles, car, la Région Bretagne, en temps que donneur d’ordre et financeur devrait être beaucoup plus exigeante envers la Direction de la SNCF et imposer un cahier des charges très ferme en ce qui concerne l’emploi et les services publics dédiés auprès des bretonnes et des bretons. Imposer des pénalités dissuasives en cas de manquement ou du non respect de la convention contractualisée car, il y a un véritable mépris de la Direction de
la SNCF envers les populations, les élus et le personnel cheminot.
La Région Bretagne, les bretonnes et les bretons, sont abusés car la SNCF dégage des marges à leurs détriments chaque année (mise à part cette période COVID). Marges qu’elle réinvestit ailleurs, parfois via des filiales sur d’autres marchés ouverts à la concurrence en France, dans d’autres Régions où à l’étranger.
D’ailleurs, si les compagnies privées reviennent dans les chemins de fer, c’est qu’elles y trouvent de bien meilleurs conditions d’exploitation en étant assurées de faire du profit ou d’équilibrer leurs charges dans le pire des cas, grâce aux subventions.
Il faut impérativement que ces subventions via les conventions soient conditionnées.
Il nous faut impérativement renverser la vapeur et mettre un coup de barre à
gauche.
Si nous parvenions à réorienter cette politique dans le bon sens au service des bretonnes et des bretons, cela serait à mettre à notre crédit.
Si nous n’y parvenions pas, ce serait à désespérer pour la population qui ne voit plus de différence entre une gestion de droite et une gestion de gauche,
ce qui entraîne des réactions de rejets du politique et la montée de l’abstention à toutes les élections.
Il nous faut ré-humaniser les gares et les trains, avoir au moins un guichet d’ouvert dans chaque gare du 1er au dernier train.
Offrir les prestations les plus élémentaires comme des toilettes dans les gares (ex Châteaulin ) et, des accès avec prestations PMR dans des gares en centre Bretagne.


Ré-ouvrir des lignes comme Morlaix-Roscoff et les électrifier comme Quimper
- Landerneau ce qui aurait l’avantage d’augmenter les vitesses de circulations
et de réduire l’impacte carbone, tout en réduisant également les coûts
d’exploitations par l’uniformisation du matériel moteur. Cela pourrait être fait
dans le cadre du grand projet Ligne Nouvelles Ouest Bretagne Pays de Loire
(LNOBPL).

Des liaisons modernisées pourraient se faire de Brest à Nantes via Quimper, sachant que la gare de Rennes est déjà saturée. Les métropoles de Bretagne ainsi reliée par le nord ou le sud, ce qui est un des objectifs du projet.
Satisfaire les demandes des usagés avec des horaires, des arrêts et des dessertes adaptées à leurs besoins.
Réduir l’impact carbone et augmenter la fréquentation des trains en supprimant les cars Breizh-Go directs qui circulent entre Quimper et Brest, par la voie express RN 165, en doublon et concurrence avec les TER, presque aux mêmes horaires.

( ex: du lundi au vendredi, de Quimper, un car direct pour Brest au départ à
16h40 et un TER desservant toutes les gares, au départ à 16h57; heure
théorique d’arrivée du car à Brest à 18h00 et le train arrive à 18h23. )

Ces autocars en doublon pourraient être affectés sur des trajets scolaires comme à Pont de Buis (par ex), où il y a de la demande non satisfaite.
Ne pas oublier le FRET que la SNCF a abandonné qui pourrait être développé par une politique volontariste. (ex récent, la suppression encore d’un dernier train de FRET à Rosporden Coat-Conq). Constat que les besoins sont toujours existant mais qu’il n’y a pratiquement plus de trains, ni d’effectifs dédiés à cette activité en Bretagne où, il ne reste plus que 15 agents, tous services confondus pour assurer le fonctionnement. Avec les ports de Brest et Roscoff récemment retenu dans un grand projet européen des ports en eau profonde des moyens devraient également exister.

Gare de Châteaulin, suppression des guichets SNCF, ligne Quimper-Brest - Lettre des communistes finistériens et de la 6e circonscription du Finistère à Gérard Lahellec, vice-président transports de la région Bretagne

16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)

16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 19:45

UNE HONTE DANS LA RUE

Vendredi 7 Janvier 2022, le Conseil Départemental a annoncé la fin de prise en charge, et par conséquent la mise à la rue, de 5 jeunes mineurs étrangers.

Ces jeunes sont logés et accompagnés depuis quelques semaines ou quelques mois par le département afin d'évaluer leur minorité.

D'un jour à l'autre, ils se retrouvent à la rue en plein mois de Janvier, voyant leur projet de scolarité et d’intégration s'effondrer. L'un d'eux devait commencer un CAP la semaine à venir. 

Cette fin de prise en charge est demandée par le procureur de Quimper. Doute sur la minorité, déclaration de majorité faite en Espagne afin de continuer leur parcours, refus de se présenter pour des tests osseux... Quelle que soit la raison invoquée par le procureur, ces jeunes n'auront pas la chance de se défendre devant la justice. Le décision est irrévocable : d'ici quelques jours ils seront livrés à eux-même.

La trêve hivernale n'arrête ni le procureur ni le département qui décide d'appliquer cette décision, renonçant à la protection de ces jeunes.

Nous dénonçons avec force ces décisions indignes et demandons au conseil départemental la mise à l’abri de ces jeunes jusqu’à leur recours afin que justice s'applique. Nous ne pouvons nous résigner à accepter des mises à la rue, qui plus est en période de trêve hivernale.

Rejoignez nous Mercredi 12 Janvier à 13h00 devant le Conseil Départemental

 
Les premiers signataires :
-Le Temps Partagé
-LDH
-Droit d'Asil
-100 pour un toit Cornouaille
 
Le PCF Quimper et Finistère est également signataire de cet appel à manifester.
 
 
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 14:54
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022

La fédération du Finistère apporte son soutien au mouvement des enseignants.

Elle appelle les personnels de l'éducation, les parents d'élèves et les lycéens et étudiants à manifester jeudi 13 janvier à 14h, à Brest (place de la Liberté) et à Quimper (place de la Résistance).

Pour faire entendre leur colère et obtenir une politique cohérente de protection et de prévention à la hauteur des enjeux sanitaires, scolaires et sociaux.

En effet de la maternelle au lycée, la situation est vite devenue explosive depuis la rentrée pour les élèves, les familles et les personnels. Une réalité que le ministre de l’Éducation Nationale a de plus en plus de mal à masquer. Encore moins avec son énième protocole publié le 6 janvier au soir. 

L’épuisement et l’exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit .

Alors que le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant  .

La lutte contre les inégalités sociales de réussite scolaire, pour la démocratisation de l’accès aux savoirs sont au cœur des propositions du Parti Communiste Français.
Depuis de nombreuses années, on a privé nos enfants de temps d’école, transférant aux familles, aux communes une partie des enseignements et de ce qui doit être fait à l’école.

Pour cela il faut transformer les pratiques. Il ne s’agit pas seulement d’augmenter le temps scolaire, mais de donner du temps aux équipes pour lutter contre les inégalités sociales de réussite scolaire.
L’argent existe, il faut le prendre sur les revenus du Capital, l’évasion fiscale qui coûte à notre pays plus de 120 milliards d’Euros.

Les communistes proposent :
- Un plan national pour rouvrir des écoles et des collèges sur tout le territoire et réduire le temps passé dans les transports, rénover, équiper, construire là où c’est nécessaire ;
-Des effectifs réduits dans les classes : pas plus de 20 à 25 par classe en fonction du niveau ;
-Un fond national pour garantir la gratuité de tout ce qui est nécessaire à la réussite scolaire.
Plus d’école, c'est nécessairement plus d'enseignants  90 000 RECRUTEMENTS TOUT DE SUITE!

- Plus d’école, ce n’est pas plus d’heures pour les enseignants : au contraire, ils ont besoin de temps pour travailler en équipe, se former, réfléchir à leur pratique… : plus de maîtres que de classes en primaire ; un temps de concertation inclus dans le service pour tous les personnels.

- Rattrapage des salaires (+30% et dégel du point d’indice)
- Mise en place de dispositifs de pré recrutement aux niveaux Bac et Bac+2, sous statut de la fonction publique, pour une entrée progressive et sereine dans le métier.

Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 06:39
Mardi 11 janvier, 10h30 à Brest et à Quimper - soutien à la manifestation des personnels de Santé et de l'Action Sociale (Communiqué du PCF)
Mardi 11 janvier, d'importantes manifestations auront lieu dans toute la France et dans le Finistère pour la Santé, l'hôpital public, les exclus du Segur, avec les personnels de santé et du médico-social, et des citoyens et usagers qui les soutiennent. C'est à Brest et à Quimper à 10h30.
 
Un co-voiturage est organisé par le Comité de défense du centre hospitalier du pays de Morlaix depuis Morlaix à 9h15 sur le parking de Géant devant le garage Citroën.
 
Soyons mobilisés!
 
La Coordination Nationale de tous les comités de défense des Hôpitaux Publics l'exprime:
 
" « Quoi qu’il en coûte », avait dit le Président de la République à l’hôpital de Mulhouse en 2020 ! La Covid est toujours là, mais les promesses n’ont été qu’un feu de paille et c’est encore avec plus de détermination que le gouvernement met en place la stratégie Ma Santé 2022 : moins d’hôpitaux publics pour plus d’ambulatoire, ou, but moins avoué encore, pour plus de privé !
A propos des urgences, le gouvernement a trouvé la solution : faire payer un forfait excluant ceux qui ne peuvent pas faire l’avance !
Épuisés, désabusés par une gestion comptable faisant fi de l’humain, les soignants désertent en nombre !
La catastrophe sanitaire est au rendez vous avec des retards de prises en charge malgré le dévouement des soignants.
Le maintien des brevets empêche de protéger la santé de tous et de limiter l’apparition de variants".
 
La fédération PCF du Finistère apporte son soutien plein et entier aux rassemblements de Brest et de Quimper ce mardi 11 février et appelle ses adhérents et sympathisants à y participer.
 
Celui de Brest aura lieu place de la Liberté mardi 11 janvier à partir de 10 h30 pour une manifestation dans le cadre de la journée nationale d'action des personnels de la Santé et de l'Action Sociale.
 
Pour les communistes l'égalité d'accès au soin pour tous ne doit pas être sacrifiée sur l’hôtel de l’austérité économique car la Santé et l'Action sociale ne sont pas des marchandises ! ils exigent l'égalité de traitement sur les salaires pour que cesse de toute urgence cette discrimination envers les exclus du Ségur.
 
Alors que le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant la crise : celui des inégalités profondes qui traversent notre pays en matière de droit et d’accès aux soins. Ces inégalités sont le résultat de politiques anciennes et constantes de casse et de privatisation de l’appareil sanitaire français. Face à ce constat, le PCF se bat pour remettre sur pied cet édifice social, qui est un enjeu de société majeur comme la crise du Covid nous l’a démontré.
 
Il formule les 13 propositions suivantes:
 
- Création d’un pôle public qui gérait la production et la distribution de médicament, financé par la taxation de 1% sur le chiffre d’affaires des entreprises pharmaceutiques.
- Création de 100 000 postes à l’hôpital public.
- Abrogation immédiate des lois de libéralisation de l’hôpital public (tarification à l’acte, loi Bachelot…)
- Construction d’un hôpital public de proximité à moins de 30 minutes de chaque bassin de vie, disposant d’une maternité, d’un service d’urgence et de chirurgie.
- Création d’un service public du grand âge, avec le recrutement de 100 000 aides soignants et la réquisition des EHPAD du groupe Korian. Doublé d’un ratio d’encadrement : 1 soignant pour 1 résident, et une revalorisation de leur salaire selon un coefficient d’utilité sociale.
- Suppression des franchises médicales, des participations forfaitaires, encadrement des dépassements honoraires et généralisation du tiers payant.
- Lutte contre les déserts médicaux : dans les zones denses un médecin ne doit s’installer que pour remplacer un départ.
- Levée des brevets des vaccins pour le Covid-19.
- Création d’une loi cadre sur la psychiatrie incluant un moratoire sur la fermeture des CMP(P), des ouvertures de lits et de structures psychiatriques ainsi que le recrutement massif et formation de personnel qualifié.
- Contrôle sanitaire accru des dispositifs médicaux par la création d’un observatoire citoyen.
- Publication annuelle des aides publiques par les entreprises pharmaceutiques et réquisitions d’une partie des laboratoires privés du médicament.
- Recrutement de 100 000 aides à domicile par an et création d’un véritable statut du proche aidant.
- Déconjugalisation de l’Allocation Adultes Handicapé
 
Et à Quimper, voici le communiqué des élus communistes du pays de Quimper tel qu'il est repris dans le Télégramme:
 
Santé : à Quimper, le PCF appelle à la mobilisation ce mardi
 
Après la CGT, les élus communistes du pays de Quimper appellent à la mobilisation pour soutenir l’hôpital public, ce mardi 11 janvier 2022, devant les urgences de l’hôpital de Quimper.
 
« Des personnels, épuisés, en souffrance dans l’exercice du métier qu’ils ont choisi, et dont le travail n’est pas reconnu comme il le devrait ».
« Urgence pour l’hôpital public ». Ce dimanche 9 janvier 2022, le PCF et les élus communistes du pays de Quimper appellent à la mobilisation, ce mardi 11 janvier, afin de soutenir l’hôpital de Quimper.
« Souffrances des personnels »
« Des décennies de choix politiques dictés par la finance ont soumis nos hôpitaux publics et notre système de soins à des impératifs de profit à court terme, voulant faire de la santé une marchandise au détriment de l’accès aux soins de la population, devenu un véritable parcours d’obstacles, plus encore pour les plus fragiles, au détriment aussi des personnels, épuisés, en souffrance dans l’exercice du métier qu’ils ont choisi, et dont le travail n’est pas reconnu comme il le devrait », indiquent-ils dans un communiqué.
Et d’ajouter : « Si notre système de santé ne s’est pas écroulé face à la pandémie, c’est grâce à leur engagement au service de la population, grâce aussi à la Sécurité sociale. […] Mais les souffrances des personnels, à l’hôpital, dans les Ehpad, dans le médico-social atteignent un degré insupportable, entraînant arrêts de travail, départs, ce qui aggrave encore la situation. Insupportables aussi les inégalités d’accès aux soins, les souffrances des usagers. Il y a urgence pour l’hôpital public et la santé ! »
Mardi 11 janvier, 10h30 à Brest et à Quimper - soutien à la manifestation des personnels de Santé et de l'Action Sociale (Communiqué du PCF)
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 17:12
Photo de Jean-Paul Lecoq -  Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Ismaël Dupont -  Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Ismaël Dupont - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Noëlle Péoc'h a présenté les intervenants et la réunion publique pour le Mouvement de la Paix du Finistère -Début de la journée de mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire à Brest avec une rencontre des délégations étrangères pour la paix à la maison des syndicats. En présence du député PCF Jean-Paul Lecoq

Noëlle Péoc'h a présenté les intervenants et la réunion publique pour le Mouvement de la Paix du Finistère -Début de la journée de mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire à Brest avec une rencontre des délégations étrangères pour la paix à la maison des syndicats. En présence du député PCF Jean-Paul Lecoq

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Jean-Paul Lecoq, député communiste, membre de la commission Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale et rapporteur sur la question de l'armement nucléaire, était présent à Brest, à la maison des Syndicats et à la manif pour la Paix et le désarmement nucléaire: la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt numériques et terroristes. Quel sens ont de telles depenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole!

Jean-Paul Lecoq, député communiste, membre de la commission Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale et rapporteur sur la question de l'armement nucléaire, était présent à Brest, à la maison des Syndicats et à la manif pour la Paix et le désarmement nucléaire: la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt numériques et terroristes. Quel sens ont de telles depenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole!

Mobilisation pour la paix, le désarmement nucléaire - Réunion publique organisée par le Mouvement de la Paix à la maison des syndicats ce 9 janvier 2022
Stéphane Creach (CGT): 92 pour cent de l'industrie d'armement a été livrée aux groupes privés. ça aussi, il faut en parler!

Stéphane Creach (CGT): 92 pour cent de l'industrie d'armement a été livrée aux groupes privés. ça aussi, il faut en parler!

Photo Enzo de Gregorio, 9 janvier 2022, Maison des Syndicats

Photo Enzo de Gregorio, 9 janvier 2022, Maison des Syndicats

Ce dimanche 9 janvier, de 11h à 13H30, c'était une réunion publique du Mouvement de la Paix qui sonnait le début de la mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire, la sortie de l'OTAN et une autre politique européenne de défense.

100 personnes ont pu participé à cette réunion publique à la maison des syndicats de Brest avant la grande manifestation de 14h place de la liberté a Brest.

Avec à la tribune Roland Nivet, président du Mouvement de la Paix, Alain Rouy, du Bureau International de la Paix, plus vieille organisation pacifiste mondiale et plus large réseau mondial d'organisations pacifistes, des pacifistes portugais et belge (organisation flamande pour la paix).

En présence de Jean-Paul Lecoq député communiste rapporteur de la commission Défense et de l'assemblée nationale sur l'armement nucléaire et de la co-responsable de la commission paix et désarmement d'EELV.

Noëlle Péoc'h pour le Mouvement de la Paix, Roland de Penanros pour le CIAN 29, des militants de la CGT comme Stephane Créach, des militants du PCF, du MLNE, du MRAP, le porte-parole d'ICAN France, Jean-Marie Collin, sont également intervenus.

Une réunion publique très intéressante sur les questions de la militarisation de l'Europe et du monde, avec le doublement des dépenses mondiales d'armement en deux décennies, la politique de l'OTAN et les orientations de la défense européenne:

Jean-Paul Lecoq, député communiste du Havre membre de la commission Défense : " la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt d'ordre numérique et terroriste. Quel sens ont de telles dépenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole! C'est ça l'ambition européenne de la France?"

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 08:19
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Dimanche 9 janvier :
- 11 h à 13 h, Maison du Peuple : meeting à l'initiative du Bureau National du Mouvement de la Paix avec intervention de délégations étrangères à la Maison des syndicats
- 14 h, Place de la Liberté : manifestation "pour une Europe sans armes nucléaires"
En présence notamment du député communiste Jean-Paul Lecoq, membre de la Commission Défense et rapporteur sur la question du Nucléaire Militaire.
 
EUROPE ET PAIX: FACE À LA MONTÉE DES TENSIONS EN EUROPE, L’UNION EUROPÉENNE DOIT AGIR RÉSOLUMENT POUR LA PAIX
Non à la préparation de nouvelles guerres. Non aux campagnes irresponsables et dangereuses initiées par l’Otan, les USA et leurs alliés contre la Russie et la Chine.
Le mois de décembre 2021 a montré une aggravation des tensions entre l’Otan et les Usa d’une part, et la Russie d’autre part. L’encerclement de la Russie par les missiles de l’Otan, dès 2010 à travers une véritable architecture globale de défense antimissile balistique en Europe (BMDE), couvrant tous les territoires des pays européens de l’OTAN (1) n’est pas une solution pour la Paix, mais conduit à une augmentation des dépenses militaires de la Russie mais aussi des Etats membres de l’OTAN. Il en est de même de la campagne visant à faire de la Chine un pays menaçant alors même que les USA et l’Otan disposent dans le Pacifique de « 21 sous-marins d’attaque et 8 SNLE (sous-marins nucléaires lanceurs d’engins dont chacun peut être porteur d’une cinquantaine d’armes nucléaires, NDLR) basés essentiellement à Pearl Harbor, selon l’US Navy…..et ont basé 5 de leurs 11 porte-avions en Mer de Chine » (2), conduisant la Chine à construire son troisième porte-avions.
Face à cette situation, il y a urgence à élaborer des propositions pour construire un espace européen de paix et de sécurité commune dont tous les peuples vivant en Europe ont besoin et donc à exiger que l’Union Européenne et le Président de la République Française, qui prend la présidence de l’UE le 1er janvier 2022 pour 6 mois, agissent vraiment pour la Paix, la sécurité et le désarmement, en particulier nucléaire.
Le Mouvement de la Paix a défini parmi ses objectifs prioritaires l’élimination totale des armes nucléaires, la sortie de la France de l’OTAN et la lutte pour une Europe de Paix débarrassée de la tutelle de l’OTAN et se construisant sur l’ensemble de l’espace géographique européen y compris la Russie et l’Europe orientale en référence à l’esprit de l’acte final d’Helsinki de 1975 (3). Il a, dans ce cadre, envisagé l’organisation de séminaires à dimension européenne pour affiner des propositions en s’appuyant sur les logiques de coopération et de compréhension mutuelle qui avaient prévalu lors des accords précités de 1975, en les adaptant à la situation internationale actuelle.
Au vu du contexte géopolitique, le Mouvement de la Paix estime nécessaire d’accélérer le processus d’élaboration de propositions utiles pour construire cette Europe de Paix et de coopération en s’appuyant sur les réalisations déjà existantes ou ayant existé entre les sociétés civiles mais aussi entre les Etats de l’espace européen. Ces propositions doivent respecter la souveraineté des peuples et des nations, s’appuyer sur la Charte des Nations Unies, les résolutions des Nations unies sur la culture de la Paix, les ODD, le climat, accroître les solidarités et les coopérations entre les peuples et débloquer des moyens à travers une diminution conséquente des dépenses militaires.
Le Mouvement de la Paix se réjouit qu’au plan international (ONU, appel international de Prix Nobel, appel de personnalités au plan mondial comme le Pape, ..etc), se développe une dynamique de plus en plus globale et mondiale en faveur de la paix, de la diminution des dépenses d’armement et pour la ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN).
Il appelle dans ce contexte à multiplier les actions de pression et de plaidoyer auprès du Président de la République, des parlementaires, des élus locaux, de tous les centres de décisions en France et au plan international et plus particulièrement lors de :
- La journée internationale d’action et du rassemblement de Brest le 9 janvier 2022 à l’occasion de la réunion de 54 ministres de l’Union Européenne (défense et affaires étrangères)
- Les journées nationales et internationales d’action autour du 22 janvier pour la ratification du TIAN par tous les Etats dont la France (4), à l’occasion du premier anniversaire de l’entrée en vigueur de ce traité.
- La conférence d’examen du TNP (traité de non-prolifération nucléaire) qui se tiendra a à New York du 4 au 28 janvier 2022, pour que les Etats signataires du TNP, dont la France, respectent leurs engagements au titre de l’article 6 de ce traité
- Les actions précédant la première réunion des États parties au TIAN qui se tiendra du 22 au 24 mars 2022 à l’Office des Nations Unies à Vienne, avec l’objectif que tous les États qui ne l’ont pas encore fait, dont la France, signent le TIAN, le ratifient ou y adhèrent dès que possible et pour le moins assistent à cette réunion en tant qu’observateurs.
L’enjeu est de mobiliser les citoyens, les opinions publiques, pour que le maximum d’Etats et en particulier les Etats membres de l’UE, et l’Union européenne en tant que telle, agissent vraiment « pour la Paix, le climat, le désarmement nucléaire, et les droits humains qui sont constitutifs des droits de “l’Homme” à la Paix ».
A quelques jours du Nouvel An, le Mouvement de la Paix rappelle avec force que les défis posés par le réchauffement climatique et la crise sanitaire montrent que l’humanité n’a d’autres chemins pour son avenir que la paix et la construction d’un monde plus juste et plus solidaire.
Le Mouvement de la Paix,
Le 29 décembre 2021.
1. Cercle de réflexion interarmées 2021
2. AFP 16 septembre 2021.
3. Ce texte est aussi l’un des premiers accords internationaux mettant dans ses objectifs l’urgence de la question de l’environnement. L’OSCE, Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe qui en est issue est devenue une vassale de l’OTAN en 1999 (“Document d’Istanbul” adopté lors du sommet de l’OSCE, nov. 1999).
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011