Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 16:04
Joe Slovo

Joe Slovo

JOE SLOVO , secrétaire général du Parti communiste d'Afrique du Sud

Joe Slovo, né en 1926 à en Lituanie et mort à 68 ans en 1995 à Johannesburg. Il a été chef du Parti communiste sud-africain (South African Communist Party, SACP), et membre du Congrès national africain (African National Congress, ANC).

"Pour les Sud-Africains puritains et calvinistes , ce juif athée avait tout du traître : cosmopolite , communiste et , surtout , blanc ayant pris fait et cause pour la dignité des Noirs . Il était à peine mieux connu de ses partisans . Beaucoup d'entre eux furent surpris à son retour au pays , après un exil de près de trente ans , de voir apparaître un blanc sous ce nom de Slovo à la consonance vaguement africaine. " ( Le Monde )

" Joe Slovo ( Yossel Mashel Slovo , de son véritable nom ) était né en 1926 , dans une modeste famille juive de Lituanie . Il arrive en Afrique du Sud à l'âge de neuf ans . Etudiant en droit , puis avocat , il adhère au Parti communiste dès les années 40 , après un bref détour par l'armée sud-africaine qui lutte en Afrique du Nord contre les troupes de l'Axe . De retour à Johannesburg , il épouse , en 1949 , Ruth First , fille du trésorier du Parti communiste sud-africain (SACP).

L'Etat n'est guère tendre pour ceux qui s'opposent à la mise en place de l'apartheid , politique officielle de l'Afrique du Sud depuis la victoire du Parti national (NP) aux élections de 1948. Joe Slovo court de procès en procès , comme avocat , et bientôt comme inculpé , membre dirigeant du Parti communiste , puis des organisations que lui et ses amis animent pour résister à l'étouffement politique qui gagne le pays .

En 1960 , les émeutes de Sharpeville marquent le tournant vers la lutte armée. Dans son autobiographie , Nelson Mandela révèle que le Parti communiste interdit n'y était pas favorable , persuadé que la « voie démocratique » n'était pas encore totalement bouchée . Quoi qu'il en soit , l'organisation militaire de l'ANC , "Umkhonto we Sizwe" ( le Fer de lance de la nation ), est fondée . Joe Slovo , aux côtés de Nelson Mandela , en est l'un des dirigeants ( np : ce dernier sera arrêté en aout 62 au retour d'un périple africain puis d'un séjours à la frontière algéro-marocaine où il a reçu une courte formation militaire de la part de cadres FLN , il est aussi fait mention d'un autre entraînement militaire reçu en Ethiopie ; quant à Slovo , il est passé dans la clandestinité et quitte le pays en juin 1963 .)

Le parcours de Joe Slovo est alors peu connu . On le reverra dans plusieurs capitales d'Afrique où il dirige les activités militaires de l'ANC et où le traquent les services sud-africains. En 1982 , à Maputo , sa femme , Ruth First ( np : membre du PCSA , journaliste , anthropologue , chercheuse sud-africaine , connue pour son engagement dans la lutte contre l'apartheid . Ses parents , Julius et Mathilda First , immigrés juifs arrivés de Lituanie en 1906 furent membres fondateurs du Parti communiste sud-africain ) , est tuée par l'explosion d'un colis piégé qui lui était destiné ." ( Le Monde )
( Le colis en question fut un envoi des Services secrets de Pretoria ... )

" Slovo reste partisan , pendant toutes ces années , d'un lien fort avec l'Union soviétique." ( Wikipédia )

" En 1985 , Joe Slovo devient le premier Blanc à faire partie de la direction nationale de l'ANC , poste qu'il cumule alors avec celui de chef d'état-major d'Umkhonto we Sizwe et celui de membre du conseil politico-militaire . Un an plus tard , il devient secrétaire général du Parti communiste sud-africain .

Cette période marque le début des tractations secrètes entre l'organisation nationaliste et les émissaires les plus éclairés de l'Afrique du Sud blanche . Là encore , le rôle exact de Joe Slovo reste à établir . Revenu d'exil en 1990 , membre de la délégation qui négocie avec le gouvernement , il est celui qui , à Durban , un an plus tard , au congrès de l'ANC , propose un partage du pouvoir avec la minorité blanche . Durant le 49e congrès de l'ANC à Bloemfontein ( décembre 1994 ) , Nelson Mandela , rendant hommage à la « clairvoyance » de Joe Slovo , avait laissé entendre que cette perspective n'avait pas été facilement acceptée . Amaigri , profondément marqué par le cancer ( qui l'emportera le 6 janvier 1995 ) , celui qui , entretemps , était devenu ministre du logement du premier gouvernement multiracial reçut l'ovation des congressistes .
« Jamais je n'ai regretté d'avoir pris le chemin de la lutte », déclara-t-il simplement. "
( Le Monde )

Sur la page Facebook de Christophe Saulière

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:54
9/10 octobre : La bataille de l’emploi, ça urge - PCF, 30 septembre 2020
9/10 octobre : La bataille de l’emploi, ça urge

Airbus, General Electric, Boiron, Renault, Auchan, Nokia, Bridgestone, Air France, la liste des entreprises qui cassent l’emploi est longue. Le patronal Figaro parle de « purge » et de « dégraissage ». Les libéraux des ministères qui ont le sens des mots tordus évoquent, eux, « les plans de sauvegarde de l’emploi ». Et cette casse ne se limite pas à quelques noms médiatisés. On brade dans les PME, on brade les intérimaires, les salariés en CDD, les indépendants sans mission, on gèle des plans d’embauche, notamment de jeunes diplômés.

Le chef de la division emploi de l’OCDE, Stéphane Carcillo, note : « On parle beaucoup des plans sociaux car ils sont très médiatisés et touchent parfois des bassins d’emplois entiers en raison de leur ampleur. Mais beaucoup d’ajustements sur l’emploi ont déjà eu lieu au fil de l’eau par le biais de licenciements individuels et surtout de fin de recrutements en contrats courts et de renouvellement des CDD. »

Ainsi l’intérim affiche un déficit de 150 000 emplois sur un an (-20 % sur 2019). À Pôle emploi, au 2e trimestre, on parle de 150 000 inscriptions en moyenne par mois suite à une fin de mission d’intérim ou de CDD et de 10 000 licenciements économiques.

Bref, la vague annoncée de plans sociaux déferle. Le chômage explose. L’urgence sociale est là. C’est la raison pour laquelle les communistes, lors de leur dernier Conseil national, ont lancé une campagne sur l’emploi, à commencer par des journées d’action dans toute la France les 9 et 10 octobre prochains.

Une grande diversité d’initiatives est prévue (rassemblements devant des préfectures, des entreprises, des hôpitaux publics, conférences de presse), nous en faisions état ici même la semaine dernière.

Des initiatives de résistance, de protestation, et dans le même temps de propositions pour dire haut et fort que ce désastre n’est pas fatal, que l’argent public, des banques, des entreprises ne doit pas servir à licencier mais bien à sécuriser l’emploi et la formation, pour développer l’emploi public dans tous les domaines et révolutionner notre mode de production.

Il va s’agir d’une campagne de longue haleine pour marquer des points dans la bataille idéologique, obtenir des avancées concrètes et contribuer à réidentifier le PCF à un projet de société alternatif au capitalisme et aux dégâts humains et écologiques qui l’accompagnent. Il est clair que cette question de l’emploi va occuper une grande place dans les campagnes départementales et régionales du printemps prochain. Alors que la crise du politique est profonde, que les citoyens doutent des capacités d’intervention des élus (« puisque le pouvoir économique est ailleurs », pensent-ils), il va s’agir de convaincre au contraire que les collectivités territoriales, par leurs choix politiques, peuvent avoir une influence sur l’emploi en résistant aux logiques destructrices et en construisant des alternatives.

Pourrait être proposée, par exemple, la mise en place de conférences permanentes sur l’emploi, la formation et la transformation écologique des productions, ainsi que des fonds régionaux pour financer cette démarche.

Et il s’agirait (voir le texte « Ce que nous voulons pour nos régions ») de faire converger deux batailles politiques : le contrôle et le suivi démocratique des aides publiques (respect des critères sociaux et environnementaux, transparence) et la création de comités locaux de défense de l’emploi, à l’initiative des organisations communistes et avec toutes les forces progressistes, politiques, syndicales, associatives, pour alerter sur les licenciements, sur les difficultés des TPE/PME, recenser les besoins dans les services publics (santé, éducation) et les autres activités.

Et ainsi de faire reculer les idées fatalistes sur le chômage, l’idée que la gestion des entreprises est à laisser au seul patronat. Il s’agirait aussi d’opposer au chaos du marché une démarche de planification démocratique et décentralisée porteuse d’efficacité sociale.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:48
Sénatoriales - Le PCF progresse en sièges, en voix et en pourcentage
Dans les 21 départements à scrutin majoritaire où le PCF était présent en 2020 et 2014, il progresse en voix et pourcentage dans 14 d’entre eux, gagnant, par rapport à 2014, 868 voix et 4,7 %/exprimés sur un total de 2 271 voix et 12,54 %/exprimés en 2020. Sur les dix départements à la proportionnelle où une ou un communiste conduisait une liste de rassemblement, le PCF progresse dans six d’entre eux, gagnant 1 001 voix et 4,33 %/exprimés par rapport à 2014 sur un total de 2 249 voix et 9,9 % en 2020.
Sénatoriales : Le PCF progresse en sièges, en voix et en pourcentage

Ce dimanche 27 septembre, la moitié des sièges du Sénat étaient renouvelés. Il s’agissait de renouveler les sénatrices et sénateurs élu·e·s en 2014. Cette élection au suffrage indirect a été le reflet des dernières élections municipales et de l’engagement de nos candidats et candidates. Il y a de véritables campagnes électorales avec de réelles dynamiques de rassemblement où les candidates et candidats présenté·e·s par le PCF ont su en général mobiliser les grands électeurs communistes et au-delà.

À la suite de son échec aux municipales, avec l’éradication de ses candidats dès le 1er tour des législatives partielles, LREM connait une nouvelle défaite avec la perte de trois sénateurs sur les dix sortants qui étaient en lice. Ce résultat est une confirmation du rejet général de la politique du gouvernement.

La droite hors LREM progresse globalement de huit sièges, confirmant son ancrage municipal dans la ruralité et les villes petites et moyennes. Le RN ne retrouve qu’un siège, alors qu’en 2014 il avait réussi à envoyer deux sénateurs au Palais du Luxembourg.

Le groupe des radicaux paye son rapprochement avec la LREM avec la perte de neuf sièges sur les quatorze qui étaient renouvelables.

À gauche, alors que le PS accuse une perte de cinq sièges sur les trente-cinq qu’il remettait en jeu, EELV gagne six sièges, dont la moitié sur des listes de rassemblement de toute la gauche. EELV profite des dynamiques de rassemblement entre la gauche et les écologistes qui ont permis l’élection de maires écologistes à Marseille, Lyon et Strasbourg.

Les communistes ont enregistré eux aussi un succès électoral issu des municipales. Nous confirmons nos deux sièges sortants dans les Côtes-d’Armor et la Seine-Maritime, avec l’élection de Gérard Lahellec et la réélection de Céline Brulin. Nous gagnons deux sièges, l’un en Dordogne avec Marie-Claude Varaillas face à un candidat de LREM et l’autre dans les Bouches-du-Rhône avec Jérémy Bacchi qui conduisait une liste de rassemblement de toute la gauche et des écologistes, qui a mis fin aux ambitions sénatoriales hégémoniques de LR. Nous avons fait la preuve de notre capacité à gagner et à faire gagner les autres forces de gauche. En Dordogne, c’est la première fois depuis 1946 et l’élection de la militante communiste Jeanne Vigier (1) qu’une femme devient sénatrice. Ce renforcement de la présence des communistes au Palais du Luxembourg est une bonne nouvelle pour les salariés et pour toutes les luttes et combats émancipateurs Il s’agit pour nous, non plus d’un maintien de nos résultats électoraux mais d’une progression remarquée.

Dans les 21 départements à scrutin majoritaire où le PCF était présent en 2020 et 2014, il progresse en voix et pourcentage dans 14 d’entre eux, gagnant, par rapport à 2014, 868 voix et 4,7 %/exprimés sur un total de 2 271 voix et 12,54 %/exprimés en 2020. Sur les dix départements à la proportionnelle où une ou un communiste conduisait une liste de rassemblement, le PCF progresse dans six d’entre eux, gagnant 1 001 voix et 4,33 %/exprimés par rapport à 2014 sur un total de 2 249 voix et 9,9 % en 2020.

Ces bons résultats, porteurs d’espoir et d’avenir, sont les fruits des résultats contrastés des municipales, avec des défaites et des victoires, mais où dans une majorité de départements nous avons gagné des mairies et des élus. C’est aussi la reconnaissance de l’activité parlementaire et de terrain de très grande qualité des sénatrices et sénateurs communistes, et de la capacité des communistes à être initiateurs d’un large rassemblement à partir des expériences des municipales et à mener de véritables campagnes électorales où l’investissement militant a pu donner toute sa mesure.

Pierre Lacaze CEN, Yann Le Pollotec CN,  secteur élections

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:45
3400 nouveaux lits supprimés en 2019! Il faut arrêter le massacre de l'hôpital public!

3400 nouveaux lits supprimés en 2019! Il faut arrêter le massacre de l'hôpital public!

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:44
Affiche de la 20e édition de Miss Polpetta, le concours de boulettes de viande de Prevalle dans la province de Brescia en Lombardie

Affiche de la 20e édition de Miss Polpetta, le concours de boulettes de viande de Prevalle dans la province de Brescia en Lombardie

Pour les amateurs de grande cuisine et de boulettes de viande, le concours organisé par notre camarade Andréa Lauro et ses amis de Lombardie: Miss Polpetta, Miss boulette! Formellement déconseillé aux végétariens, aux anti-communistes, et à toute personne hostile à la pataphysique !
 
Traduction de notre correspondant du Chiffon Rouge à l'international, Andréa Lauro: 
 
Première fête de la boulette de viande!
Cette année encore, nous sommes heureux de vous annoncer que le 11 octobre aura lieu l'attende concours de Miss Boulette avec en jeu le trophée de la mère boulette, la mère de toutes les boulettes. Cette année, le concours de Miss Boulette se déroulera en plein air , ce qui prendra la forme d’un festival. Compte tenu de la participation des éditions précédentes, le comité organisateur organise des inscriptions publiques et limite la participation aux vingt premiers inscrits.
Pour participer, vous devez vous inscrire en envoyant un e-mail à cette adresse ou contacter personnellement le comité en déclarant votre participation avant minuit du 9 octobre. Un e-mail vous sera envoyé pour confirmer votre inscription.
Voici le règlement unique et sans appel:
- chaque boulette participante doit être présentée en quantité d’au moins 40 exemplaires (pour que tous les participants puissent goûter et voter vos boulettes)
- chaque plat de boulettes peut être accompagné de trois participants au maximum
- le goût et la présentation seront notés. Les modalités de vote seront expliquées sur place.
- un mathématicien de renommée internationale sera présent pour éviter les fraudes et les contestations.
 
Par implantation/présentation, on entend : comment se présentent les boulettes en elles-mêmes, comment elles sont disposées et où elles sont placées.
- Par goût, on entend l’arôme que les boulettes dégagent, la consistance au moment de la morsure et les saveurs qui se dégagent pendant la mastication ainsi que les premiers effets et saveurs résultant de la déglutition.
- Il faut se rappeler que c’est le concours de Miss Boulette et pas de Miss Sauce ou Sughetto, c’est pour ça qu’il y a le concours de Miss Scarpetta

L’ajout de la mention "sagra" entraîne l’introduction des règles suivantes:

-l’espace occupé par chaque boulette participante est le suivant:
longueur 3 mètres
largeur 2,50 mètres
hauteur infinie
-dans votre espace d’exposition il est donné la possibilité de cuisiner avec votre propre équipement
- d’éventuelles tables, points d’appui, chaises, structures d’exposition, décors..... doivent être prises par les participants (pour nous comprendre sur place, vous trouverez seulement l’herbe peut-être humide, nous recommandons chaussure appropriée)
 
De 10h00 à 12h00, nous allons procéder à l’affectation des postes disponibles et vous aurez le temps d’installer et éventuellement cuisiner. tandis que la dégustation débutera à partir de 12h00. La fête fermera à 17h00. Pendant la journée il y aura la possibilité de s’inscrire à la Casa del Bao pour l’année 2020-2021.

Bannissez les couverts en plastique, les assiettes en plastique, les gobelets en plastique, les boulettes en plastique.......

N’oubliez pas que les boulettes de viande sucrées sont les bienvenues, mais hors concours. La journée sera animée par la musique live.
Il fonctionnera bar de steppe : bon vin, boissons diverses et café. Le bar de steppe n’a pas de verres : si vous voulez boire, apportez-les à la maison (pas de plastique)

Le concours se déroulera à Prevalle, Brescia, Italie, près du terrain, qui se trouve, pour ceux qui ne le savent pas, à la sortie de la rocade de Prevalle la première route à gauche. Sur le terrain, vous ne pouvez pas vous garer, juste chargement-déchargement, Vous pouvez ensuite vous garer dans le village et atteindre le terrain à pied.

Vu les temps, seuls les participants à la compétition peuvent participer à l’événement.
Cette édition ne se déroulera qu’avec un temps optimal. En cas de rejet, vous serez informés en temps et en heure. Dans ce cas, vous réessayerez le dimanche suivant.
 
Le Comité ex-Soviet

Si consiglia di leggere tutto molto lentamente e attentamente

MISS POLPETTA 2020

XX CONCORSO UNIVERSALE CULINARIO

Prima sagra della polpetta

Anche quest'anno siamo lieti di comunicarvi che in data 11 ottobre si terrà l'atteso concorso di Miss Polpetta con in palio il trofeo della polpetta madre, la madre di tutte le polpette. Quest'anno il concorso di Miss polpetta  si svolgerà all'aperto , di conseguenza prenderà le sembianze di sagra.Considerata l'affluenza delle passate edizioni,considerato il valore internazionale assunto dal suddetto concorso, il comitato organizzatore indice pubbliche iscrizioni e limita la partecipazione ai primi venti iscritti.

Per poter partecipare è necessario iscriversi inviando una mail a questo indirizzo o contattare personalmente il comitato dichiarando la propria partecipazione entro la mezzanotte del  9 Ottobre. Vi verrà inviata una mail di conferma della vostra avvenuta iscrizione.

Di seguito illustriamo il regolamento unico ed insindacabile:

- ogni polpetta partecipante deve essere presentata in quantità di almeno 40 esemplari (per far si che tutti i partecipanti possano assaggiare e votare le vostre polpette)

- ogni piatto di polpette può essere accompagnato da massimo tre partecipanti

- saranno votati il gusto e la presentazione. Le modalità di votazione verranno spiegate in loco.

- per evitare brogli e contestazioni sarà presente un matematico di fama internazionale.

 Per impiattamento/presentazione si intende: come si presentano le polpette in se stesse, come sono disposte e dove sono adagiate.

- Per gusto si intende: l'aroma che le polpette emanano, la consistenza nel momento del morso e i sapori che si sprigionano durante la masticazione ed i primi effetti e sapori derivanti dal deglutimento.   

- Va ricordato che si tratta del concorso di miss polpetta e non di miss salsetta o sughetto, per quello c'è il concorso di miss scarpetta

In conseguenza dell'aggiunta della dicitura "sagra" vengono introdotte le seguenti regole anch'esse insindacabili:

-lo spazio occupabile per ogni polpetta partecipante è il seguente:

 lunghezza 3 metri

 larghezza 2,50 metri

 altezza infinito

-nel proprio spazio espositivo è data la possibilità di cucinare con le proprie attrezzature

- eventuali tavoli, punti d'appoggio, sedie,strutture espositive, scenografie........ devono essere portate dai partecipanti (per capirci in loco troverete solo erba forse bagnata, si consiglia scarpa adatta)

Dalle ore 10.00 alle ore 12:00 si procederà con l'assegnazione delle postazioni disponibili e si avrà il tempo di installare e eventualmente cucinare.  mentre la degustazione avrà inizio dalle ore 12.00. La sagra chiuderà alle 17. Durante la giornata ci sarà la possibilità di tesserarsi alla casa del bao per l'anno 2020-2021.

Bandite le posate di plastica, i piatti di plastica, i bicchieri di plastica, le polpette di plastica..........

si ricorda che le polpette dolci sono gradite, ma fuori concorso. La giornata sarà allietata da musica dal vivo. 
Funzionerà bar della steppa : vino buono, bevande varie e caffè. Il bar della steppa non ha bicchieri: se vuoi bere portateli da casa (no plastiche)
 
Il concorso si svolgerà a Prevalle, Brescia, Italia,  presso il campo,che si trova, per chi non lo sapesse, all'uscita della tangenziale di prevalle la prima stradina a sinistra. Al campo non si può parcheggiare, solo carico-scarico, Si può poi parcheggiare in paese e raggiungere il campo a piedi
Visti i tempi possono partecipare all'evento solo gli iscritti alla competizione.
Questa edizione si svolgerà solo con tempo ottimale. in caso di rinvio verrete avvisati per tempo. In caso ci si riproverà la domenica seguente.
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:39
La communiste Carolina Cosse remporte les élections municipales à Montevideo, capitale de l'Uruguay (Perspective communiste, Nicolas Maury, 30 septembre 2020)
La capitale de l'Uruguay, Montevideo, sera dirigée par une maire communiste, Carolina Cosse, ancienne Ministre de l'industrie, de l'énergie et des mines de l'Uruguay (2015-2019).

Le Frente Amplio (gauche) ayant remporté pour la septième fois consécutive les élections dans la capitale.

Article et traduction Nico Maury

Issue du Parti communiste, Carolina Cosse a été élue maire de Montevideo, la capitale de l'Uruguay. Elle représente aujourd'hui l'espoir du Frente Amplio (coalition de partis de centre-gauche et gauche).

Dimanche, elle a remporté les élections municipales avec 50,7% des voix dans la capitale uruguayenne , tandis que l'alliance de droite dirigée par le président Luis Lacalle Pou a atteint 40% des voix.

Carolina Cosse devient la deuxième femme à diriger la municipalité de Montevideo, après avoir remporté les élections départementales et municipales tenues dimanche en Uruguay. Avec sa victoire, la capitale du pays reste un bastion de la gauche uruguayenne, puisque le Frente Amplio (FA) remporte les élections pour la septième fois consécutive depuis 1990.

Fille d'un professeur d'histoire et du célèbre acteur uruguayen Villanueva Cosse, elle a vécu les années de la dictature en Uruguay avec son père en exil. À l'âge de 22 ans, elle s'engage dans l'Union des jeunes communistes. Carolina Cosse avait pour ces élections le soutien total du Parti communiste. Son grand-père et son père étaient tous deux membres du Parti communiste.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 15:09
Les Editions Arcane 17  fêtent les 100 ans du PCF - Les Vendanges tardives du communisme de Michel Limousin et Rouge cent, recueil de nouvelles

Les Editions Arcane 17 «  fêtent » les 100 ans du PCF.

 

Le centenaire du PCF est bien sûr un événement pour les communistes. Pas seulement, car son histoire traverse celle d’un siècle de combats pour la liberté et la dignité humaine, épouse ses résistances et révolutions! C’est  la raison pour laquelle les Editions 17 ont tenu à marquer cet anniversaire; en choisissant pour le faire de partir de l’échelle humaine et militante, croisant histoires personnelles, débat politique et genres littéraires.

A l’arrivée nous publions deux livres et initions un feuilleton numérique ( qui deviendra peut être un livre lui aussi)

Le premier est une réflexion politique de Michel Limousin, médecin au  centre de santé à Malakoff qui à partir de son propre parcours remet en perspective l’actualité du communisme. Le second est un recueil de vingt huit nouvelles venant à leur manière saluer le centenaire communiste.

Enfin débutera fin octobre un feuilleton en ligne (sur le mode 40 LGBT+ qui ont changé le monde) «  40 communistes qui ont marqué la France ». Il dressera un portrait quotidien de communistes connus du grand public ou pas, qui par leur engagement ont fait évoluer notre société. Merci à Victor Laby d’avoir permis l’aventure. 

 

 

 

Les vendanges tardives du Communisme. Michel Limousin

C’est un livre d’analyse extrêmement documenté et abouti.

L’auteur y part du constat que les premières expériences du communisme au XXe siècle ont été des échecs. Il va tenter d’approcher la chaîne de causalités tirant la conclusion que cet échec là ne signifie pas l’échec du communisme. Il peut ensuite ouvrir des pistes pour refonder une théorie de l’émancipation.

Son parti pris se structure sur deux hypothèses: la première est que tout se joue entre 1917 et 1920-1920, la seconde est de retenir la question idéologique comme prééminente dans le combat révolutionnaire.

Dans une première partie de livre il fait l’état des lieux du débat sur le communisme tant historique que philosophique et politique. L’autre moitié de l’ouvrage a pour objet de jeter les bases d’une nouvelle philosophie politique et sa praxis. L’ensemble des aliénations ne pouvant être traitées dans les cadres actuels du capitalisme mondialisé il préconise de porter la perspective d’une nouvelle civilisation. On trouve là un échos de la crise COVID et de l’exigence de rupture de civilisation qui y fait jour. Un témoignage exceptionnel, utile.

Sortie septembre 2020/ 24 euros.

 

Michel Limousin est médecin à Malakoff dans un centre de santé qu’il a dirigé pendant plusieurs années. Il est membre de la fédération nationale des centres de santé et également du conseil scientifique de la Fondation Gabriel-Péri. Membre du PCF il est l'un des responsables du secteur Santé, protection sociale.

 

Rouge Cent. Nouvelles entre rouge et noir.

1920 - 2020, un siècle de vies, de tourmentes parfois, d’incertitudes, mais surtout de combats pour l'émancipation humaine. Un siècle c’est l’âge du PCF. Interpellés une trentaine d’auteurs ont réagi à leur manière à la question : "si je vous dis centenaire du PC, vous m'écrivez quoi ?"

Ils signent autant de nouvelles mêlant retour sur la grande Histoire, parcours de vies réelles ou fictives convoquant des moments et des lieux clé de la mémoire communiste.  Des grandes batailles du siècle d’hier d'aujourd'hui et de demain. Nous y découvrons que si la peste capitaliste continue de gangréner notre planète, les moutons noirs et autres damnés de la terre résistent farouchement.... et l’internationale reste le genre humain.

Un livre revigorant servi par des indignés snipers de la plume. A consommer à haute dose. Macronistes s’abstenir.

Sortie 7 octobre. 21 euros.

 

Ont participé au recueil des écrivains de polar, de roman noir et pas que... Patrick Amand, Diego Arrabal, Alain Bellet, Stéphanie Benson, Bernard, Antoine Blocier, Marion Chemin, Didier Daeninckx, Pierre Dharréville  Gilles Del Pappas,  Jeanne Desaubry  Jean Paul Delfino, Pierre Domengès Roger Façon, Pierre Gauyat, Maurice Gouiran Moni Grego  Philippe Masselot Jacques Mondoloni Chantal Montellier  Max Obione  Philippe Paternolli Michèle Pedinielli Maite Pinero Francis Pornon,  Christian Rauth François Salvaing, Gerard Streiff  Marie-Pierre Vieu-Martin.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 18:54

Communiqué de la fédération du Parti communiste français du Finistère, 29 septembre 2020

 

Après les sénatoriales du 27 septembre...

Le PCF remercie les électrices et électeurs qui ont apporté leurs voix aux candidats de la liste En Finistère La Gauche.

Rassemblée dans sa diversité, sans attitude hégémonique, la gauche aurait fait élire trois sénateurs dans le Finistère dans le prolongement des bons résultats des listes d’union aux municipales.

Malheureusement, comme nous le craignions, la désunion a profité à la droite.

La liste d’union à gauche composée d’Isabelle MAZELIN (PCF), Philippe BROUDEUR (Les Radicaux de Gauche), Sylvaine VULPIANI (Génération.s), Catherine FLAGEUL (PCF), Bernard PINO (Nouvelle Donne) et Laurent LE TREUST (Génération.s) obtient 193 voix alors que la liste avec une tête de liste communiste recueillait 84 suffrages en 2014.

Ce score de 8.5% est le fruit de la volonté unitaire de l'ensemble des composantes de la liste et reflète la désapprobation de nombreux grands électeurs devant la stratégie du PS qui a préféré présenter un ancien ministre en troisième position plutôt qu’un partenaire de gauche, et qui aurait dû ouvrir plus largement sa liste à la diversité de la gauche.

Une nouvelle fois, la preuve est faite que la gauche doit s’unir pour gagner et que la préparation des départementales et régionales devra impérativement tenir compte de cette démonstration.

La recette du succès passe par la construction de programmes écologiques et sociaux portés par des candidats de la gauche rassemblée et respectueuse de toutes ses composantes. C’est dans cet état d'esprit que nous aborderons les prochaines échéances électorales.

Après les Sénatoriales dans le Finistère - Communiqué du PCF Finistère, 29 septembre 2020
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2020 1 28 /09 /septembre /2020 16:22
Non à la fermeture de la classe d’Hypokhâgne du lycée Kerichen à la rentrée 2021 ! - communiqué du PCF BREST et du PCF FINISTERE

Non à la fermeture de la classe d’Hypokhâgne du lycée Kerichen à la rentrée 2021 !

Réinventons l’école de l’équité des territoires et de la réussite pour toutes et tous !

Le recteur de l’Académie de Rennes a pris la décision de supprimer une des deux classes d’hypokhâgne du lycée de Kerichen à Brest (première année de CPGE littéraire) à la rentrée 2021.

Cette décision de l’Académie est dans la continuité de plusieurs logiques qui vont à l’encontre d’une Education Nationale de la réussite pour toutes et tous dans tous les territoires de notre République.

Ces logiques ont pour nom :

- la pénurie de moyens financiers pour les services publics, et l’Education Nationale. Le « coût constant » est invoqué par l’Etat pour délocaliser une classe de prépa en Finistère afin de l’implanter en Ille-et-Vilaine. Les fermetures de postes d’enseignants et personnels administratifs en Finistère en 2018/2019 étaient un signe avant-coureur des logiques de fermetures de classes du primaire aux classes prépa que subit notre département.

- les réformes de Parcoursup et des lycées qui, sous l’argument fallacieux de constituer des « pôles d’excellence », provoquent l’exclusion de nombreux élèves des filières qui les auraient intéressé.e.s, voire l’exclusion de nombreux jeunes des études supérieures. La réforme des lycées, en éclatant les emplois du temps des professeurs, induit des inégalités territoriales croissantes qui ne seraient mises en échec qu’à la condition de recrutements massifs de personnels.

- la métropolisation et les concurrences entre territoires, la métropole rennaise est confortée au détriment de la pointe bretonne. Cela se traduit par un déséquilibre budgétaire, que ce soit dans la carte des spécialités professorales ou le personnel administratif et territorial, dont pâtit particulièrement l’Ouest Bretagne.

Et pourtant l’argent existe pour contrer ces logiques de pénurie budgétaire et d’inégalités territoriales mises en œuvre par les politiques libérales appliquées dans notre pays depuis 30 ans et amplifiées depuis 3 ans par la présidence Macron.

Ces politiques inégalitaires, violentes et contraires à l’intérêt général peuvent être combattues et vaincues.

Les parlementaires communistes ont proposé ce mardi 22 septembre un plan de relance social, écologique et éducatif de 250 milliards d’euros. Une partie de cette manne financière sera dédiée à l’Éducation Nationale pour une école de la réussite pour toutes et tous dans tous les territoires de la République, du primaire aux lycées, des collèges aux universités, des classes prépa des grandes écoles à un soutien appuyé en faveur des « décrocheurs ».

Les communistes brestois.e.s, dans la foulée de leur fédération finistérienne qui a demandé en avril 2020 un moratoire sur les fermetures de classes envisagées dans notre département, s’associent aux professeurs, parents d’élèves, élèves, citoyen.ne.s et élu.e.s qui demandent l’annulation de la fermeture de la classe prépa lettre à Kerichen-La Pérouse à travers une pétition et participeront avec elles.eux à toutes formes d’action efficaces pour obtenir le retrait de ce projet inique de fermeture de classe.

Réinventons l’école de l’équité des territoires et de la réussite pour toutes et tous !

 
 
 

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 19:11
Résultats des Sénatoriales dans le Finistère et en France: premiers enseignements
Résultats des Sénatoriales dans le Finistère et en France: premiers enseignements
 
 
Un grand merci aux électrices et électeurs de notre liste d'union de la gauche!
 
Dans le Finistère, la liste d'union de la gauche (PCF, Les Radicaux de Gauche, Géneration.s, Nouvelle Donne) conduite par Isabelle Mazelin (PCF) avec Philippe Broudeur (Les Radicaux de Gauche), Sylvaine Vulpiani (Génération.S), Bernard Pino (Nouvelle Donne), Catherine Flageul (PCF), Laurent Le Treust (Génération.S) obtient 193 voix contre 84 voix en 2014 pour la liste du Front de gauche conduite par une tête de liste PCF.
 
EELV/ l'UDB sont à 195 voix.
 
La liste centriste UDI de Canevet est en tête et fait élire deux sénateurs avec 639 voix, le PS obtient 632 voix et aura 1 sénateur, LR obtient 564 voix, le Rassemblement national 35 voix.
Ça nous fait un score de 8,5 % des voix des grands électeurs finistériens et grandes électrices.
 
2 sénateurs UDI-En Marche, 1 LR, 1 PS... Nous regrettons que la droite gagne un siège dans le Finistère. Les scores cumulés de la droite, des listes de Michel Canevet (UDI-LREM) et Philippe Paul (LR) sont plus élevés en 2020 qu'en 2014: 1203 voix en 2020 contre 1065 en 2014.
 
La droite avait sans doute un électorat socle un peu plus large, et majoritaire. Cela vient sans doute de ce que la reconquête par la gauche de villes comme Morlaix, Quimper, Plouigneau, etc. s'est aussi accompagné de consolidations des positions de la droite dans le Finistère, et de victoires à droite dans des villes moyennes comme Plouzané, Guipavas (en raison de division entre des listes de gauche).
 
Le PS a perdu 152 voix par rapport à 2014, et cela malgré l'appui appuyé à la liste de Jean-Luc Fichet, Nathalie Sarrabezolles, et Jean-Jacques Urvoas, du régionaliste de Carhaix Christian Troadec qui n'était pas candidat (en échange certainement de promesses pour les Régionales), contrairement à 2014 (où il avait fait 164 voix, et 7,4%).
 
Cela marque une forme de fort mécontentement des élus de gauche par rapport à la liste peu ouverte qu'il a constituée, "n'offrant" en autre et jusqu'au bout des discussions à la fin du mois d'août qu'une 4e place non éligible à un partenaire (et un seulement) et se réservant 5 places sur 6, dont une pour un ancien ministre de Hollande au rôle et au bilan justement décrié à gauche. La volonté de partir de la présidence du Conseil Départemental de Mme Sarrabezolles à quelques mois d'élections départementales s'annonçant très serrées a aussi été mal vécue par bon nombre d'élus proches des socialistes.
 
Le PS perd des voix avec cette liste là où à l'inverse EELV-UDB (+ 96 pour EELV, même si en 2014 l'UDB faisait une liste autonome et 38 voix), et surtout le PCF, avec ses alliés de Génération.S, Les Radicaux de Gauche, Nouvelle Donne, sur une démarche d'union, en gagnent de nombreuses (+ 109 par rapport entre 2014 et 2020 pour les têtes de liste PCF, même si le périmètre du rassemblement était beaucoup plus large en 2020).
 
Mais à l'arrivée, c'est toute la gauche qui perd à cette désunion. La gauche rassemblée dans sa diversité sans attitude hégémonique ou d'isolement aurait pu dans la dynamique des municipales dans le Finistère et de ses victoires faire élire 3 sénateurs. Une leçon à retenir pour l'avenir.
 

Félicitations à Isabelle Mazelin et à tous les candidats de la liste pour ce beau score. La gauche de transformation sociale dans le Finistère pèse près du tiers des voix socialistes dans une élection qui ne lui est pas favorable car elle vise certains élus du département seulement et quelques grands électeurs non élus. Il faudra que l’ensemble de la gauche en tire les conclusions pour les départementales et régionales.

La liste "En Finistère, la Gauche" a bénéficié du vote de nombreux élus, bien au-delà des élus et grands électeurs directement adhérents ou proches sympathisants du PCF, des Radicaux de Gauche, de Nouvelle Donne et de Génération.S: maires, conseillers départementaux, conseillers régionaux, et certaines fois même une majorité de conseils municipaux et/ou de groupes de gauche de communes du Finistère.  

 
Au plan national le groupe CRCE se renforce à l'issue des élections sénatoriales.Le renouvellement pour moitié du Sénat ce 27 septembre 2020 confirme l’ancrage des élu-e-s communistes et de leurs partenaires dans le territoire, déjà souligné par les récentes élections municipales.
Avec des gains dans les Bouches-du-Rhône et la Dordogne et la confirmation de ses positions dans les Côtes-d’Armor et en Seine-Maritime, le groupe CRCE accroît ses effectifs, et aura une assise plus large dans le pays, que ce soit dans les départements relevant du mode de scrutin majoritaire ou ceux régis par la proportionnelle. Les résultats sont améliorés par rapport à ceux de 2014 dans une nette majorité de départements.
 
Nous nous félicitons aussi de l'élection à l'Assemblée Nationale dans sa circonscription de la Réunion de Karine Lebon (PLR), une jeune institutrice, qui succède à Huguette Bello et viendra rejoindre le groupe communiste.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011