Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 17:43
Hommage à nos 23 camarades FTP-MOI de l’Affiche Rouge exécutés le 21 février 1944
Missak Manouchian

Missak Manouchian

Notre France, c’est celle-ci, métissée, rebelle, solidaire, antifasciste !
Nous continuons leur combat!
 
Le 21 février 1944, les nazis exécutent 23 francs-tireurs et partisans communistes de la FTP-MOI, la main d’œuvre immigrée, pistés, traqués et arrêtés d’abord par la police française:
 
Celestino Alfonso, Espagnol, 27 ans
Olga Bancic, Roumaine, 32 ans (seule femme du groupe, décapitée en Allemagne le 10 mai 1944)
József Boczor, Hongrois, 38 ans,
Georges Cloarec, Français, 20 ans
Rino Della Negra, Italien, 19 ans
Elek Tamás, Hongrois, 18 ans
Maurice Fingercwajg, Polonais, 19 ans
Spartaco Fontano, Italien, 22 ans
Jonas Geduldig, Polonais, 26 ans
Emeric Glasz, Hongrois, 42 ans
Léon Goldberg, Polonais, 19 ans
Szlama Grzywacz, Polonais, 34 ans
Stanislas Kubacki, Polonais, 36 ans
Cesare Luccarini, Italien, 22 ans
Missak Manouchian, Arménien, 37 ans
Armenak Arpen Manoukian, Arménien, 44 ans
Marcel Rajman, Polonais, 21 ans
Roger Rouxel, Français, 18 ans
Antoine Salvadori, Italien, 24 ans
Willy Schapiro, Polonais, 29 ans
Amédéo Usséglio, Italien, 32 ans
Wolf Wajsbrot, Polonais, 18 ans
Robert Witchitz, Français, 19 ans
 
En cette période où la peste brune revient en force en France, en Europe, dans le monde, avec le poison du négationnisme, du racisme et de l’antisémitisme, du complotisme, de la recherche de boucs émissaires faciles, et où une partie des milliardaires et de la bourgeoisie font le choix de servir le développement des idées d’extrême droite (plutôt Hitler que le Front Populaire pensent-ils toujours!), comme Bolloré, le Citizen Kane des médias, avec l’infâme Eric Zemmour, nous pensons fort à nos camarades tombés au champ d’honneur, qui avaient chevillés au corps, au cœur et à l’esprit, l’espoir d’une France des Jours Heureux, fraternelle, égalitaire, tolérante, accueillante, où la justice sociale et l’humanité triompheraient du fascisme.
Nous pensons aux mots magnifiques de Missak Manouchian, orphelin du génocide arménien, poète, militant communiste et chef des FTP-MOI, une lettre de condamné à mort sublime d’humanité et de dignité reprise par Aragon, puis Ferré, dans « l’Affiche Rouge »:
« Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée,
Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. Nous allons être fusillés cet après-midi à 15 heures. Cela m’arrive comme un accident dans ma vie, je n’y crois pas mais pourtant je sais que je ne te verrai plus jamais.
Que puis-je t’écrire ? Tout est confus en moi et bien clair en même temps.
Je m’étais engagé dans l’Armée de Libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la Victoire et du but. Bonheur à ceux qui vont nous survivre et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain. Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. Au moment de mourir, je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu’il méritera comme châtiment et comme récompense.
Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur à tous… J’ai un regret profond de ne t’avoir pas rendue heureuse, j’aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, et d’avoir un enfant pour mon bonheur, et pour accomplir ma dernière volonté, marie toi avec quelqu’un qui puisse te rendre heureuse. Tous mes biens et toutes mes affaires je les lègue à toi à ta sœur et à mes neveux. Après la guerre tu pourras faire valoir ton droit de pension de guerre en tant que ma femme, car je meurs en soldat régulier de l’armée française de la libération.
Avec l’aide des amis qui voudront bien m’honorer, tu feras éditer mes poèmes et mes écrits qui valent d’être lus. Tu apporteras mes souvenirs si possible à mes parents en Arménie. Je mourrai avec mes 23 camarades tout à l’heure avec le courage et la sérénité d’un homme qui a la conscience bien tranquille, car personnellement, je n’ai fait de mal à personne et si je l’ai fait, je l’ai fait sans haine. Aujourd’hui, il y a du soleil. C’est en regardant le soleil et la belle nature que j’ai tant aimée que je dirai adieu à la vie et à vous tous, ma bien chère femme et mes bien chers amis. Je pardonne à tous ceux qui m’ont fait du mal ou qui ont voulu me faire du mal sauf à celui qui nous a trahis pour racheter sa peau et ceux qui nous ont vendus. Je t’embrasse bien fort ainsi que ta sœur et tous les amis qui me connaissent de loin ou de près, je vous serre tous sur mon cœur. Adieu. Ton ami, ton camarade, ton mari.
P.S. J’ai quinze mille francs dans la valise de la rue de Plaisance. Si tu peux les prendre, rends mes dettes et donne le reste à Armène. M. M. »
 
Olga Bancic, résistante communiste juive d’origine roumaine, 32 ans (seule femme du groupe Manouchian, décapitée en Allemagne le 10 mai 1944) – ici avec sa fille

Olga Bancic, résistante communiste juive d’origine roumaine, 32 ans (seule femme du groupe Manouchian, décapitée en Allemagne le 10 mai 1944) – ici avec sa fille

Marcel Rajman, Résistant d’origine juive polonaise, 21 ans, un des cadres du groupe Manouchian, exécuté le 21 février 1944

Marcel Rajman, Résistant d’origine juive polonaise, 21 ans, un des cadres du groupe Manouchian, exécuté le 21 février 1944

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 14:12

Un très bel hommage à Alain David, l'homme au chapeau noir, notre ami et camarade décédé en mars 2021, par Anne Caradec, Christophe Ducourant, Stéphane Hébréard.

Texte : Anne Caradec Musique : Christophe Ducourant et Stéphane Hébréard Enregistré chez Thierry Jeffroy et mixé par Jacques Le Honsec

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 13:19
21 février - Les communistes du Pays de Morlaix sur Guerlesquin pour faire connaître le programme de Fabien Roussel et échanger avec les habitants
21 février - Les communistes du Pays de Morlaix sur Guerlesquin pour faire connaître le programme de Fabien Roussel et échanger avec les habitants

Guerlesquin, 21 février – avec Marie-Francoise Madec, Marie-Helene Le Guen, Pascal Poulliet, Serge Bazin, Ismaël Dupont et nos candidats aux législatives de juin 2022 Valérie Scattolin et Enzo De Gregorio, distribution de programmes de Roussel ce matin au marché et dans les boîtes aux lettres des habitations.

De très bons échanges avec les habitants dont plusieurs apprécient beaucoup Fabien Roussel.

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 07:59
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

PCF – Bretagne.

Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et

Des millions pour le TER ?

Jusqu’au 28 février 2022 se mène le débat sur le grand projet de Ligne Nouvelle Ouest Bretagne Pays de Loire (LNOBPL) avec la possibilité de s’exprimer, via le site Internet (www.lnobpl.fr), sur les besoins de mobilité des personnes et des biens, et les réponses à y apporter, pour les 25 à 30 ans à venir. Ce projet à l’étude depuis 2009, au vu de la lettre de cadrage du Gouvernement et de la présentation de SNCF Réseau, semble ficelé d’avance avec deux scénarios ferroviaires se dessinant graduellement:

  • 1er étape de Nantes à Rennes, (calendrier non précisé) avec la création d’un tronçon de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Redon (contournant l’ancien tracé et les gares intermédiaires comme Guipry-Messac) et amélioration de la ligne existante de Nantes/Savenay/Redon.

  • 2ème étape de Rennes à Brest (après les travaux de Nantes à Rennes), avec des options de portion de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Montauban de Bretagne ou Lamballe, et entre Morlaix et Brest, afin de mettre Brest à 3h00 de Paris.

Ce projet LNOBPL, d’un budget prévisionnel de 6 milliards d’euros, prétend s'inscrire dans la continuité de Bretagne Grande Vitesse (BGV) pour mettre Brest et Quimper à 3 heures de Paris. Il dessert d’abord la politique de métropolisation du territoire breton en privilégiant Nantes, Rennes et Brest au détriment de la Bretagne rurale et littorale, des lignes ferroviaires du quotidien et de proximité de la majorité des bretonnes et des bretons qui ont de plus en plus de difficultés à se loger en raison de la très forte inflation des prix des logements dans la métropole de Rennes et les territoires directement desservis par le TGV. La Bretagne des 20 minutes pour tout.e.s (être à 20 minutes des services, 20 minutes de son emploi) n’est pas un vain objectif et ce n’est pas avec des voies routières embolies que les trajets domicile travail se réduiront pour les plus éloignés de leurs emplois, emplois toujours plus métropolisés, eux-aussi.

Et demain, selon les projections démographiques attendues, si l’on tient compte de l’arrivée d’environ 500 000 habitants en plus en Bretagne d’ici 30 ans et de la rareté du foncier avec le zéro artificialisation, ces difficultés vont s’accentuer et les besoins de mobilité s’accroîtrent. A cela s’ajoutent des flux de circulations sur des routes et des voies express surchargées, un prix de plus en plus exorbitant des carburants, une nécessité vitale de réduire les pollutions.

La mise en service de la Ligne Grande Vitesse Le Mans/Rennes en 2017 a bouleversé le plan de transport ferroviaire breton et obligé à redéfinir les dessertes TER. Une nouvelle convention TER signée entre la Région Bretagne et la SNCF pour les dix prochaines années en fixe les contours. Après d’âpres discussions et toute la ténacité des élus communistes bretons il n’y aura pas d’ouverture à la concurrence mais un vaste plan d’investissements pour poursuivre le développement du TER en Bretagne engagé depuis plusieurs décennies. Pour autant de forts mécontentements, des insatisfactions, des critiques se font jour et s’expriment tels que des horaires inadaptés aux besoins du quotidien, des correspondances impossibles entre TER et TGV, une baisse des dessertes TER. Aussi priorité doit être donnée aux investissements utiles à la mise en œuvre de cette nouvelle convention.

Si aujourd’hui, grâce à l’action des élus communistes bretons, la desserte TGV de la quasi totalité des gares Grandes Lignes bretonnes par la SNCF est acquise, avec ces nouveaux tronçons de lignes nouvelles, depuis la réforme du transport ferroviaire votée en 2018 libéralisant le transport de voyageurs, rien ne dit que les opérateurs privés continueront à les desservir.

En Bretagne, le TGV a permis de réduire les distances et les temps de trajets, pour parti d’intégrer les villes bretonnes dans le réseau ferré national et européen en toute sécurité au bénéfice de l’économie, de l‘emploi et des populations. Les communistes bretons n’opposent pas le TGV au TER mais conditionnent le soutien à la LNOBPL à l’engagement de projets TER/FRET ambitieux et qui répondent aux besoins des bretonnes et des bretons dans leurs vies quotidiennes, comme les usagers les portent et plus généralement dans une logique d’aménagement de territoire équilibré pour toute.e.s. Le développement de l’un et de l’autre, conjointement mené par un seul opérateur de service public ferroviaire, la SNCF, fait du transport ferroviaire, économe en énergie, à l’impact carbone et environnemental réduit, un atout indéniable de développement durable et écologique. Le TGV et le TER doivent participer à un aménagement équilibré du territoire avec des moyens de rabattements organisés et des correspondances compatibles.

Les communistes bretons privilégient la modernisation de voies existantes, pour favoriser le train du quotidien pour toutes et tous. Ils demandent que soient engagés sur les emprises déjà existantes de SNCF Réseau des travaux d’optimisation par des rectifications de courbes, de voies, des suppressions de passages à niveaux, des créations de doubles voies, de voies d’évitements en gare (permettant à un TER ou à un train FRET de laisser passer un TGV plus rapide). Ils demandent aussi à électrifier toutes les lignes et moderniser la signalisation en généralisant le système ERTMS qui permet de cadencer, augmenter le nombre et la fréquence des trains en circulation tout en augmentant les vitesses en toute sécurité.

Selon les chiffres LNOBPL, le km de création d’une ligne nouvelle se chiffre entre 25 à 30 millions d’euros contre 2 à 3 millions d’euros le km pour moderniser la signalisation d’une ligne existante. Pour un même coût, la modernisation permet de faire 10 fois plus de Kms de travaux que la création de portions de LGV, dans des délais beaucoup plus rapides (pas d’achats de terrains et d’aléas inhérents notamment environnementaux).


Avec de la volonté politique, au regard de la nécessité de décarboner très rapidement les moyens de transports voyageurs et marchandises, il est possible de mobiliser les différents financeurs et partenaires via les fonds dédiés ( Contrat de plan État – Région, Pacte d’accessibilité et de mobilité pour la Bretagne, Contrat d’avenir des Pays de Loire, LNOBPL, Fonds européens…) pour lancer dès aujourd’hui ces travaux de modernisation du réseau ferré existant et répondre à tous les besoins, y compris FRET.

Parmi les investissements et les travaux à réaliser avec la modernisation ERTMS et l’électrification complète du réseau existant, les communistes demandent :

  • La réouverture à tous trafics de la ligne Morlaix/Roscoff avec l’intégration les ports de Brest et Roscoff dans le réseau Trans-Européen ;

  • La rénovation de la ligne Quiberon/Auray et un TER à l’année ;

  • Le doublement de la voie unique Landerneau/Quimper dont les ouvrages d’art sont construits depuis l’origine pour cela, permettant des liaisons Brest – Nantes sans passer par la gare de Rennes saturée ;

  • La création d’une 2ème gare à Rennes avec contournement par le nord- est, permettant de fluidifier les trafics et de rapprocher la pointe Bretagne de Paris à 3h00.

  • La création d’une ligne TER Rennes – Fougères ;

  • La rénovation et la réouverture au service voyageur de Saint Brieuc/Pontivy/ Auray.

  • La réouverture complète au service voyageur TER de Rennes/Nantes par Châteaubriant en supprimant le butoir coupant la ligne en 2.

  • La création d’une liaison rapide Rennes/Nantes par la LGV via la virgule de Sablé.

Parallèlement, la nécessité de maintenir et développer le service public avec du personnel dans les gares, aux guichets, sur les quais et dans les trains ainsi que, desservir toutes les gares TER existantes et anciennes à rouvrir lorsque la demande existe.

Le 20 février 2022

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:53
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022

Le PCF dans le Finistère est animée d'une dynamique d'adhésions impressionnante depuis quelques années, accélérée encore avec la campagne présidentielle de Fabien Roussel qui fait venir vers nous de nombreux jeunes : 57 nouveaux adhérents ont adhéré en 2019, 28 nouveaux adhérents ont adhéré en 2020, 37 nouveaux adhérents ont adhéré en 2021, et en moins de deux mois, janvier et février 2022, 17 nouveaux adhérents ont adhéré en 2022, dont 10 jeunes de moins de 20 ans. Soit un total de 139 nouveaux adhérents en trois ans et deux mois. De 17h à 21h30, hier, samedi 19 février à Brest, dans nos locaux de la rue André Berger et de la rue Henri Moreau ( deux résistants communistes brestois exécutés au Mont Valérien le 17 septembre 43 après avoir été arrêtés et torturés par la police de Vichy), nous avons organisé un très bon temps d'échange avec les nouveaux adhérents disponibles, notamment 3 lycéens et 2 étudiants. Des jeunes, d'autres avec plus d'expérience, mais de solides motivations politiques et sociales pour toutes et tous, avec une première motivation qui ressort, la nécessité de faire remonter une gauche forte et authentique face aux progrès indécents des inégalités et de la misère et à la menace fasciste de l'extrême-droite. Des camarades de l’exécutif et du Conseil Départemental, de la section de Brest, le secrétaire du MJCF 29 Enzo De Gregorio, et notre conseillère régionale Gladys Grelaud, étaient là pour accueillir nos nouveaux adhérents et échanger avec eux sur leurs motivations pour militer. Et chacun bien sûr est reparti avec des tracts de Fabien Roussel! 

Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:20
Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 19 février - Photo Ismaël Dupont

Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 19 février - Photo Ismaël Dupont

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Marché de Morlaix, samedi 19 février- nous étions une vingtaine d'adhérents du PCF Pays de Morlaix (100 adhérents rien que pour la section de Morlaix, en dehors de celle de Roscoff et Lanmeur) et du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix, dont nos deux candidats aux législatives Valérie Scattolin et Enzo De Gregorio, pour distribuer le programme de Fabien Roussel et rencontrer les habitants.

De très bons échanges, avec des remarques très positives pour notre candidat qui est apprécié par la population, et par beaucoup qui envisagent de voter pour lui car ils trouvent que c'est le meilleur candidat à gauche, le plus clair et le plus sympathique, celui qui incarne mieux ce que devrait être la gauche.

Nous avons vendu plusieurs programmes de La France des Jours Heureux (2€), le programme de la gauche populaire, sociale, anti-raciste et universaliste.

Une présence d'autant plus nécessaire que le car d'extrême-droite des zélateurs de Marine Le Pen avec ses militants venus d'ailleurs et jamais vus d'habitude dans notre ville (fort heureusement!!!) était là pour diffuser sa propagande xénophobe.

Photos de Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:18
Europe orientale : la France doit agir pour une désescalade immédiate ! (PCF, 18 février 2022)
Europe orientale : la France doit agir pour une désescalade immédiate !

La situation dans le Donbass se dégrade rapidement, après deux jours de tirs d’obus de part et d’autre de la ligne de front, des explosions à Donetsk et l’annonce de l'évacuation d’une partie de la population civile des républiques autoproclamées vers la Russie.

Le PCF exprime sa plus vive inquiétude face à cette spirale qui peut mener à un embrasement de la région, et condamne ces violations du cessez-le-feu. Comme lors du conflit de 2014, c’est la population civile des deux côtés de la ligne de front qui en paie le tribut.

Le PCF appelle le gouvernement français à agir sans délai pour convoquer une réunion du format Normandie au plus haut niveau pour faire appliquer les accords de Minsk, dont la mise en œuvre totale, par l’ensemble des parties prenantes, est la seule voie pour mettre fin au conflit dans le Donbass. Il condamne par conséquent fermement la décision irresponsable prise à nouveau par le gouvernement ukrainien de ne pas mettre en œuvre le statut spécial du Donbass. Il s’inquiète des suites qui pourraient être données à la résolution dangereuse votée au Parlement russe appelant à une reconnaissance de l’indépendance des deux républiques autoproclamées.

Il est nécessaire que la France porte lors de la conférence de Munich sur la sécurité l’exigence d’une conférence européenne large, incluant la Russie, de paix et de sécurité collective, afin de négocier chacun des points de tensions et parvenir à un règlement global. La sécurité en Europe ne peut être assurée sans la sécurité de la Russie. Ce qui était possible lors de la conférence d'Helsinki de 1975 et de celle de Paris de 1990 l'est à plus forte raison encore aujourd'hui.

La France peut et doit agir pour une désescalade immédiate, en toute indépendance de l’OTAN et de la politique d’hystérisation des tensions et de renforcement militaire dans la région menée par les États-Unis.

Le langage de la force doit faire place à la force de la diplomatie.

Parti communiste français,
Paris, le 18 février

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:15
Les médias et l'extrême droite (PCF, 19 février 2022)

« Immigration », « grand remplacement », « clandestins », « réfugiés », « terrorisme »... le lexique utilisé par la droite et l'extrême droite est varié et toujours agrémenté de qualificatifs destinés à alimenter la peur et l'angoisse. En cette période de campagne électorale, les digues cèdent les unes après les autres, les candidats multiplient les divisions et les haines, et leur fascisation se répand via les médias complaisants. Les chaînes Cnews et autre BFM participent largement à diffuser ces idées racistes dans la société.

La question du rôle et de l'influence des médias sur les consciences n'est pas un petit sujet. Les forces du capital l'ont bien compris. Elles achètent journaux, radios, chaînes de télévision pour diffuser leur idéologie. Les lignes éditoriales évoluent les unes après les autres poussées par une radicalisation voulue par leurs propriétaires, qui transforme les chaînes d'information en chaînes militantes. Comme le disait Pierre Laurent dans un entretien publié dans L'Humanité du 23 juin 2021 : « La question médiatique devient une question démocratique. »

En témoigne Cnews, épinglée par le CSA à l'été dernier pour avoir davantage donné la parole à l'extrême droite en période électorale. Elle est un exemple criant d'une télévision au service d'une idéologie et pas n'importe laquelle, celle de l'extrême droite. Il est de notoriété publique que Cnews et son propriétaire Bolloré ont créé le candidat à la présidentielle Eric Zemmour et qu’ils le soutiennent sans faillir. La ligne éditoriale est adaptée au personnage, elle impose les thèmes de l’insécurité et des migrations, très souvent amalgamés, et faisant fi des réelles préoccupations des populations. Face à la propagande raciste de cette chaîne télévisée, un collectif "Stop Bolloré, la haine médiatisée" a vu le jour en décembre dernier. L'inquiétude concernant la concentration des médias dans les mains de quelques puissants à l'idéologie néo et ultra libérale, autoritaires et pour certains racistes, commence à se faire entendre.

Face à une telle banalisation de l'extrême droite et à la droitisation du paysage politique en France, les communistes apportent leur voix singulière. Forts de leur histoire – résistance contre les nazis et contre les pouvoirs autoritaires, luttes pour les libertés des peuples et leur émancipation –, les militantes et les militants du PCF ont à nouveau un rôle important à jouer. Combattre le racisme, quel qu’il soit, rappeler que c'est un délit, lutter contre sa propagation et son acceptation dans la société pour enfin montrer qu'un autre monde, émancipé de toutes formes de domination, est possible. Ne jamais baisser la garde contre les propos racistes et xénophobes, ne jamais accepter la moindre concession est plus que jamais d'actualité. Dans ce contexte, la lecture, la diffusion et la promotion de L'Humanité est un combat crucial pour faire grandir les idées de progrès, de justice et de paix.

Méline Le Gourriérec
membre de la commission des relations internationales

Partager cet article
Repost0
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 08:13
Le Parti communiste se renforce dans le Finistère - Rencontre et pot convivial avec les nouveaux adhérents cet après-midi à à Brest, rue Berger, à la fédération - samedi 19 février à 17h

57 nouveaux adhérents ont adhéré en 2019

28 nouveaux adhérents ont adhéré en 2020

37 nouveaux adhérents ont adhéré en 2021

Et en moins de deux mois, janvier et février 2022, 17 nouveaux adhérents ont adhéré en 2022, dont 10 jeunes de moins de 20 ans

Soir un total de 139 nouveaux adhérents en trois ans et demi

Ce soir, nous organisons une rencontre avec nos nouveaux adhérents disponibles à Brest rue Berger, à 17h, samedi 19 février.

Vous aussi rejoignez le parti de la résistance, à l'extrême-droite, au capitalisme, au néo-libéralisme au pouvoir!

Le Parti communiste se renforce dans le Finistère - Rencontre et pot convivial avec les nouveaux adhérents cet après-midi à à Brest, rue Berger, à la fédération - samedi 19 février à 17h
Partager cet article
Repost0
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 08:03
Fabien Roussel, le candidat qui bouscule la campagne - à la Une de L'Humanité Magazine

La une de l'Humanité magazine du jeudi 17 février 2022... Tous les articles sur www.humanite.fr

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011