Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 06:00
Appel pour un rassemblement le jeudi 18 mai à 18h au kiosque de Morlaix et à Quimper pour la solidarité avec les prisonniers grévistes de la faim palestiniens
ALERTE... URGENCE... VOTRE PRESENCE SOLIDAIRE DEVIENT INDISPENSABLE...
SVP... FAITES CIRCULER... MERCI...
 
APPEL POUR UN RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ
AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM ILLIMITÉE
 
JEUDI 18 MAI À 18 H
AU KIOSQUE EN FACE DE LA MAIRIE
 
 
Une fois de plus l’Afps du Pays de Morlaix souhaite informer la population sur le sort réserver par le gouvernement israélien, aux 1500 prisonniers politiques palestiniens qui ont entamé une grève de la faim illimitée depuis le 17 avril dernier.
 
À l’appel de Marwan Barghouti, ils ont choisi le mode de protestation le plus pacifique qui soit afin d’obtenir des conditions de détention conformes au droit international. Victimes de traitements dégradants, et inhumains, de négligence médicale, ils se battent pour leur dignité, pour le respect du droit international bafoué par l’État israélien.
 
Alors que la santé des grévistes de la faim se dégrade lourdement, les dirigeants du mouvement sont placés en isolement, les organisations internationales comme la Croix-Rouge, leurs avocats et leurs familles sont interdits de visite ! Ils sont maintenant menacés par la loi israélienne qui autorise l’alimentation forcée, bien que les médecins refusent pour le moment cet acte assimilé à de la torture par le droit humanitaire international.
 
Des manifestations de soutien ont lieu dans toute la Palestine et aussi par solidarité à l’international.
 
Il est devenu urgent que le mouvement de solidarité s’élargisse afin que soit rompu le silence médiatique qui entoure ce mouvement de protestation exceptionnel. Pour que le gouvernement israélien sache que l’information sur son attitude criminelle à l’encontre des prisonniers sera connue et dénoncée partout dans le monde.
 
Pour que les revendications légitimes de Marwan Barghouti et de tous ses camarades soient acceptées et mises en place sous contrôle international, nous devons continuer à les faire connaître, à les soutenir et bien sûr, dans le même temps, poursuivre la mobilisation internationale pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.
 
C’est pourquoi, l’Afps du Pays de Morlaix appelle toutes les personnes, associations, partis ou syndicats qui se sentent impliqué-e-s dans la solidarité avec le peuple palestinien à un rassemblement JEUDI 18 MAI à 18 h au kiosque en face de la mairie. A l’occasion de ce rassemblement, nous proposons de discuter ensemble des modalités d’une solidarité unitaire encore plus active en Pays de Morlaix.
 
Retrouvez les derniers nouvelles des grévistes de la faim
sur notre page Facebook : @afpspaysdemorlaix
 
 
AFPS du Pays de Morlaix
19, rue Waldeck Rousseau
29600-Morlaix
Appel pour un rassemblement le jeudi 18 mai à 18h au kiosque de Morlaix et à Quimper pour la solidarité avec les prisonniers grévistes de la faim palestiniens

Avec l'Association France Palestine Solidarité et d'autres mouvements, le PCF appelle à une manifestation de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim :
                                               

jeudi 18 mai à 18h 

 place de la Résistance à Quimper


Cela fait un mois aujourd'hui jour pour jour que ce mouvement a commencé à l'initiative de Marwan Barghouti, le Mandela palestinien, lui-même prisonnier depuis 2002 et cumulant 5 condamnations à perpétuité.
Ils veulent tout simplement le respect de leurs droits humains et des conventions internationales.

Certains d'entre eux comme Marwan Barghouti sont tenus à l'isolement.

Leur vie est en danger, 

   
Ne les laissons pas mourir!


Voici ce qu'écrivait Pierre Barbancey il y a quelques jours dans l'Humanité :

 

Tel-Aviv ne recule devant rien pour tenter de faire plier ces détenus, de briser leur courage. Les grévistes de la faim réclament de meilleures conditions de détention et davantage de visites familiales et médicales. Les rares témoignages qui nous parviennent – les avocats ne sont pratiquement pas autorisés à les rencontrer et, en tout cas, les prisonniers les plus connus comme Marwan Barghouti et Ahmed Saadat, ont été placés à l’isolement – sont dramatiques. « Nous entrons dans une période extrêmement critique » pour les grévistes de la faim, confirme le président du Club des prisonniers, Qaddoura Farès. « Un grand nombre de prisonniers ne peuvent même plus bouger de leur lit ou satisfaire leurs besoins fondamentaux », a-t-il ajouté.

Le gouvernement Netanyahou, qui a plusieurs fois dit qu’il était prêt à laisser mourir ces prisonniers à l’exemple de Margaret Thatcher vis-à-vis de Bobby Sands et de ses camarades irlandais de l’IRA, au début des années 1980, utilise son bras supplétif dans les prisons, le Service des prisons d’Israël (IPS). Les grévistes de la faim sont aspergés d’eau, le sel leur est refusé et certains ont même dû boire de l’eau chaude ; on ne les autorise plus à se changer et, à l’isolement, les prisonniers n’ont jamais le droit de se retrouver à la lumière du jour, dans la cour, et les fenêtres des cellules ont été obstruées. Pis, l’IPS a fait diffuser une vidéo sur laquelle on verrait Marwan Barghouti en train de manger dans sa cellule. Une fausse vidéo dont on voit l’utilisation. Une attitude des autorités pénitentiaires digne des pires tortionnaires. Ce qui n’a pas empêché la franchise israélienne de Pizza Hut de s’en servir à des fins politico-publicitaires. Face au mécontentement, elle l’a retirée de son site.


Voir aussi :

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:59
Non Jean-Luc Mélenchon, le néant et la mort n'éblouissent pas les yeux des Partisans, et le Parti Communiste sera là encore longtemps pour se battre pour et aux côtés des gens
Non Jean-Luc Mélenchon, le néant et la mort n'éblouissent pas les yeux des Partisans, et le Parti Communiste sera là encore longtemps pour se battre pour et aux côtés des gens

Dans un message à Pierre Laurent, M. Mélenchon déclare: "Vous ( les communistes) êtes la mort et le néant." Pas étonnant que quand le leader traite ainsi en ennemi ce qui est censé être un allié politique et prétend, du haut de sa superbe, condamner à mort le Parti qui compte aujourd'hui à gauche le plus adhérents à jour de cotisation (56 000) et cent fois plus d'élus que le sien, cela puisse créer des manières de faire sectaires et hystériques dans ses rangs.   

Cela constitue en tout cas une inquiétante dérive mégalomane, hégémonique et anti-communiste de celui qui a été deux fois le candidat soutenu par le Parti Communiste et ses dizaines de milliers de militants. 

Pour notre part, nous n'avons pas d'inquiétude, le PCF est né en 1921, il a 96 ans d'histoire, il en a vu passer des cadors socialistes ou gauchistes et même si son influence électorale a connu un net déclin, il est un parti démocratique, avec beaucoup de jeunes parmi ses militants et ses cadres, porteur d'une réflexion vivante, profondément impliqué par le devenir de notre République dont il porte une part de l'héritage, en lien très fort avec le monde syndical et la vie quotidienne des gens.

Ses luttes ne se limitent pas aux acnés narcissiques et aux fans zones électorales du présidentialisme. Nous survivrons à la carrière politique de Jean-Luc Mélenchon car notre identité et nos idéaux, puisant dans la longue histoire du mouvement ouvrier et révolutionnaire, le marxisme et une lutte de classes qui est aujourd'hui très violente, ont un sens qui dépassent les agendas personnels et les populismes.    

En même temps, il est profondément désespérant de voir qu'au lieu de construire une risposte organisée et rassembleuse à l'ultra-libéralisme de Macron, Mélenchon se donne pour premier but de faire le ménage à gauche pour tenter de balayer tout ce qui n'est pas à sa botte. Cela s'appelle le caprice tyrannique d'un aventurier qui a sans doute un costume trop grand pour lui et pour ses responsabilités historiques et politiques, comme on l'a vu dans l'entre deux-tour des présidentielles. 

Il est profondément désespérant de constater que Mélenchon et la petite troupe sectaire qui l'accompagne au sommet de France Insoumise préfère jouer au chamboule-tout, compter les voix pour son nouveau parti et l'asseoir économiquement plutôt que de privilégier le gain de sièges de députés pour la gauche de gauche, qui soient au service de la résistance à Macron et à sa politique pro-finance.   

De notre côté, nous avons sans doute eu souvent des torts et fait nombre d'erreurs, mais nous travaillons pour une cause et des intérêts populaires qui nous dépassent, et nous n'avons jamais traité des partenaires, et même des adversaires politiques, comme le fait aujourd'hui Jean-Luc Mélenchon à l'égard de Pierre Laurent et du PCF.  L'insulte et l'hystérisation des rapports politiques, c'est pour nous, non seulement contre-productif, inélégant et grossier moralement, mais aussi dangereux démocratiquement.   

Ismaël Dupont. 

***   

  

 « Déformation et menace », le billet de Gérard Streiff dans l’Humanité de ce jour ! 
 

Jean-Luc Mélenchon a de bonnes lectures. Il lit Communistes. Invité de Bourdin sur BFM, le 10 mai dernier, il a montré notre journal [un numéro de janvier]. Merci. Même si on peut trouver qu’il a lu de travers l’article incriminé, sortant une phrase de son contexte. Pas question de négocier une entrée du PCF dan FI, disait en substance l’article. Jean-Luc Mélenchon nous fait dire que jamais le PCF ne discutera avec FI. Balivernes. En fait, quand il s’agit des communistes, Jean-Luc Mélenchon a une drôle de façon de communiquer. Il déforme. Ou il menace. Ainsi on nous signale qu’il fait circuler dans ses réseaux l’échange de messages personnels qu’il a eu avec Pierre Laurent début mai où l’on peut notamment lire ceci : « Vous[les communistes] êtes la mort et le néant. […] je décide de la rupture ». Bonjour le dialogue. Jean-Luc Mélenchon a du vocabulaire, comme on dit, c’est connu. Pourtant il y a des mots dont il ignore le sens. Il confond par exemple allié et coché.
* Le Canard enchaîné d’aujourd’hui a publié l’intégralité du message auquel fait référence Gérard Streiff.

article du Canard Enchaîné ce mercredi

article du Canard Enchaîné ce mercredi

La réponse de Gérard Streiff à Mélenchon dans le "Communistes", supplément à l'Huma du mercredi, du jour

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:50

Jeudi 1er juin à 20h au Ciné Club 6 à Saint-Brieuc: Projection suivie d'un débat: 

Les vaccins: pour une protection sécurisée. Débat avec 

Avec Didier Lambert co-auteur du film citoyen, président de l'association E3M

Thierry Bodin statisticien au centre de recherche de Vitry, délégué CGT à Sanofi

Laurence Cohen sénatrice du Val de Marne, vice-présidente de la commission des Affaires Sociales, marraine de la campagne "Vaccins sans aluminium"

Christiane Caro animatrice de l'atelier régional santé PCF-Front de Gauche Bretagne 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans REUNIONS PUBLIQUES
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:44
"Ministère de l'action et des comptes publics" , tout un programme ... - par Denis Kermen

D'abord, un moment de perplexité sur l'intitulé:

" Ministre de l'action et des comptes publics "...

Un ministre de l'action, je vous le dis, ça me plaisait: trop longtemps que l'action restait sans cadre gouvernemental.

Et puis mes yeux se sont malheureusement ouverts sur ma méprise: c'était juste l'union forcée des ministères du budget et de la fonction publique.

Et là... comment dire ? Tu la vois pas la grosse grosse idéologie libérale de limitation de l'action publique ?

Alors que ce pays a besoin de courage et d'audace dans le développement de l'action publique en direction de celles et ceux qui n'ont qu'elle pour vivre.

Très. Très mauvais présage.

Denis Kermen 

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans POLITIQUE NATIONALE
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:28

Le nouveau concept politique du moment : l'Extrême Centre renait de ses cendres grâce au nouveau Rastignac du libéralisme !

 

Ci-joint un article paru dans l’Humanité qui mérite que l’on le lise et s’en imprègne pour comprendre un peu le présent..

 

« LA MARCHE ARRIERE VERS L’EXTREME CENTRE » de Pierre SERNA (Historien et directeur de l’Institut de la Révolution française, Université Paris –I

 

«L'histoire ne se répète pas, elle bégaie » (Karl Marx)

 

 

Jean-François Dirringer

La grande marche en arrière vers l'Extrême Centre: quelques rappels de l'historien Pierre Serna sur la construction de cette extrême-centre contre-révolutionnaire en 1795
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans PAGES D'HISTOIRE
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:32

Madame la Présidente,

Au nom de nos propres résolutions, au nom du respect du droit international, au nom du respect de la convention de Genève dont l’Union européenne reconnait l’effectivité, nous ne pouvons faire silence sur la grève de la faim qu’ont dû entamer les prisonniers politiques palestiniens. Cette grève, déclenchée depuis le 17 avril dernier, vise à obtenir des conditions de détention conforme au droit humanitaire et que cesse l’arbitraire des détentions administratives.

Continuer à ne pas entendre ces revendications humanitaires peut conduire à encore plus de tensions au sein de la population palestinienne. Celles-ci peuvent déboucher sur le pire.

Nous avons donc la responsabilité d’agir. Je propose que notre parlement diligente une commission d’enquête sur les situations des prisonniers palestiniens.

D’autre part notre silence face aux emprisonnements arbitraires, face à la colonisation, nous rendra complice de la violation du droit international. L’Union européenne a pourtant un moyen de pression efficace avec la possible suspension de l’accord d’association avec Israël. Il faudrait passer aux actes sans attendre.

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:30
Des nouvelles de Marwan Barghouti en grève de la faim depuis un mois le 14 mai 2017

Marwan Barghouti, le 14 mai

Marwan Barghouthi a déjà perdu 12 Kg, MAIS SON MORAL EST AU TOP:
Il a finalement pu recevoir la visite de son avocat après 28 jours de grève de la faim.
Marwan a été placé durant 4 jours dans une cellule d’isolement située dans le sous sol de la prison. Cellule non aérée, sombre, salle .. Et c’est lorsqu’il a cessé de boire de l’eau qu’il a été transféré dans une autre cellule.
Il ne dispose en tout que d’une seule couverture. Il porte les mêmes vêtements depuis le 17 Avril (jour du début de la grève).
Complètement coupé du monde, mais sa cellule est inspectée quatre fois par jour, d'une manière humiliante : déshabillage, bruit assourdissant ...
Lorsqu’il est transféré à la « clinique » c’est avec menottes aux poignets et aux pieds
Il a déjà perdu 12 Kg, MAIS SON MORAL EST AU TOP et sa détermination est intacte.

Taoufiq Tahini

Des nouvelles de Marwan Barghouti en grève de la faim depuis un mois le 14 mai 2017
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:11

L’angoisse des proches des prisonniers palestiniens en grève de la faim

Marine Vlahovic, RFI, mercredi 17 mai 2017

Cela fait aujourd’hui un mois que les prisonniers palestiniens incarcérés en Israël ont entamé leur grève de la faim. Ils seraient entre 1 000 et 1 500 détenus à cesser de s’alimenter depuis 31 jours pour dénoncer leurs conditions de détention. L’Etat hébreu reste inflexible et refuse de négocier avec le leader de ce mouvement collectif, Marwan Barghouti, qui a d’ailleurs été mis en cause récemment. L’administration pénitentiaire israélienne a publié il y a quelques jours une vidéo contestée par les Palestiniens où on le verrait manger dans sa cellule. Alors que cette grève s’éternise, on ne sait rien ou presque de l’état de santé des détenus dont la plupart sont placés à l’isolement, alors qu’Israël a menacé à plusieurs reprises de recourir à l’alimentation forcée. En Cisjordanie, leurs proches sont inquiets.

Manifestation de soutien aux Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, ici le 16 avril 2017 à Naplouse, en Cisjordanie. REUTERS/Abed Omar Qusini

Des portraits de prisonniers ornent une grande tente plantée au cœur de Ramallah. C’est ici sous le regard des passants que tous les jours depuis un mois, des proches de détenus se rassemblent. L’air soucieux, les yeux embués, Nasim Shaheen attend des nouvelles de son frère, entourée d’autres familles de prisonniers. « On ne mange plus, dit-elle, on ne dort plus, et si ça nous arrive de dormir pour quelques heures, nous rêvons de nos proches. Nous sommes très inquiets pour eux. Mais jusqu’ici nous n’avons aucune information. »

Car une chape de plomb entoure cette grève invisible qui se déroule à l’ombre des geôles israéliennes Plusieurs dizaines de détenus auraient été hospitalisés mais pour Faride Moharef c’est le flou le plus complet. « Je n’ai pas de nouvelles. Je ne sais rien de mon fils, confie-t-elle. Mon cœur pleure, pas mes yeux mais mon cœur. Et notre gouvernement ne dit rien. C’est dommage. »

L’Autorité palestinienne a empêché la tenue de plusieurs manifestations de soutien aux prisonniers en Cisjordanie alors que la tension monte à l’approche de la visite de Donald Trump dans la région.

Et un article de Pierre Barbancey dans l'Humanité

Palestine. Les grévistes de la faim entrent dans une période critique

Le Comité national de soutien aux prisonniers, qui ne mangent plus depuis vingt-six jours, demande à l’Autorité palestinienne de suspendre les élections municipales prévues samedi. Le Hamas et le FPLP boycottent le scrutin.

Pierre Barbancey, l’Humanité, lundi 15 mai 2017

À Ramallah, de violents heurts entre des centaines de jeunes Palestiniens et des soldats israéliens ont fait au moins quatre blessés. Une manifestation s'est également déroulée devant le siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Abbas Momani/AFP

Officiellement, les élections municipales palestiniennes se tiennent ce samedi. Officiellement seulement car, au vu de la situation, on se demande si les bureaux de vote seront réellement ouverts ce jour-là et, surtout, quelle sera l’attitude de la population.

Reporté à plusieurs reprises, ce scrutin devait se dérouler dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. Mais les négociations entre le Fatah et le Hamas n’ont, une fois de plus, pas abouti. En conséquence, on ne votera pas dans la bande de Gaza. Dans de telles circonstances, le mouvement islamique palestinien — tout comme le Djihad islamique — a annoncé sa décision de boycotter ces élections, estimant qu’il fallait attendre une véritable réconciliation politique avant d’envisager quoi que ce soit.

Au mois de mars, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), qui s’était engagé à la constitution de listes pour ces municipales avec les autres formations de gauche (les communistes du Parti du peuple palestinien, le Front démocratique de libération de la Palestine, la Fida et l’Initiative nationale de Mustafa Barghouti), annonçait à son tour sa décision de ne plus participer au scrutin. En cause, l’attitude de l’Autorité palestinienne (AP) et la répression quasi systématique des manifestations organisées en Cisjordanie et, plus largement la coopération sécuritaire entre l’AP et Israël, au détriment des Palestiniens.

Israël aggrave l’occupation et développe la colonisation

Ainsi, le 6 mars, les Israéliens ont abattu Basel Al Araj alors qu’il venait de sortir d’une prison de l’AP, visiblement enfermé à la demande d’Israël puisque aucune charge n’a été retenue contre lui. Les manifestations qui ont suivi ont été violemment réprimées par la police de l’Autorité, dont la violence est bien connue notamment par les jeunes Palestiniens.

Ce retrait du FPLP est un coup dur pour la gauche palestinienne. Sous l’impulsion du Parti du peuple palestinien (PPP), plusieurs rencontres avaient eu lieu, y compris à l’étranger, entre les formations progressistes, membres de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). L’enjeu étant d’arriver à former un pôle de gauche, dans les mairies mais aussi au sein des instances politiques de l’OLP pour éviter la bipolarisation entre le Fatah et le Hamas et les blocages qu’elle génère. Blocage, voire jeu de dupes. Si le Hamas boycotte le scrutin, il a néanmoins appelé la population de Cisjordanie à voter pour des « personnalités compétentes » ! Le Hamas n’appelant pas à voter pour la gauche, des candidats indépendants sont très certainement des sous-marins du mouvement islamique. Une tactique que sait aussi utiliser le Fatah.

Si le rôle des institutions est important, cette élection est censée revêtir un autre caractère. La situation politique, sociale et économique est très mauvaise. La cote de popularité du président Mahmoud Abbas, dont le mandat est arrivé à expiration il y a plus de six ans maintenant, est au plus bas. Dans les territoires, de moins en moins de Palestiniens croient en la solution à deux États, obérée par l’expansion des colonies. En face, Israël aggrave l’occupation, développe la colonisation et Netanyahou s’attaque même aux Israéliens, juifs, qui le critiquent et le combattent. Alors, s’agissant des Palestiniens d’Israël…

Enfin, ces élections sont un peu un objet surréaliste dans une période où les 1 600 prisonniers politiques palestiniens en sont – ce vendredi – à leur 26e jour de grève de la faim. Leurs conditions physiques se dégradent. Plusieurs d’entre eux ont été transportés dans des hôpitaux et les autorités israéliennes envisagent de faire venir des médecins étrangers pour les nourrir de force, les médecins israéliens refusant cette pratique dénoncée par l’ONU comme une atteinte aux droits de l’homme.

Tel-Aviv ne recule devant rien pour tenter de faire plier ces détenus

Tel-Aviv ne recule devant rien pour tenter de faire plier ces détenus, de briser leur courage. Les grévistes de la faim réclament de meilleures conditions de détention et davantage de visites familiales et médicales. Les rares témoignages qui nous parviennent – les avocats ne sont pratiquement pas autorisés à les rencontrer et, en tout cas, les prisonniers les plus connus comme Marwan Barghouti et Ahmed Saadat, ont été placés à l’isolement – sont dramatiques. « Nous entrons dans une période extrêmement critique » pour les grévistes de la faim, confirme le président du Club des prisonniers, Qaddoura Farès. « Un grand nombre de prisonniers ne peuvent même plus bouger de leur lit ou satisfaire leurs besoins fondamentaux », a-t-il ajouté.

Le gouvernement Netanyahou, qui a plusieurs fois dit qu’il était prêt à laisser mourir ces prisonniers à l’exemple de Margaret Thatcher vis-à-vis de Bobby Sands et de ses camarades irlandais de l’IRA, au début des années 1980, utilise son bras supplétif dans les prisons, le Service des prisons d’Israël (IPS). Les grévistes de la faim sont aspergés d’eau, le sel leur est refusé et certains ont même dû boire de l’eau chaude ; on ne les autorise plus à se changer et, à l’isolement, les prisonniers n’ont jamais le droit de se retrouver à la lumière du jour, dans la cour, et les fenêtres des cellules ont été obstruées. Pis, l’IPS a fait diffuser une vidéo sur laquelle on verrait Marwan Barghouti en train de manger dans sa cellule. Une fausse vidéo dont on voit l’utilisation. Une attitude des autorités pénitentiaires digne des pires tortionnaires. Ce qui n’a pas empêché la franchise israélienne de Pizza Hut de s’en servir à des fins politico-publicitaires. Face au mécontentement, elle l’a retirée de son site.

Arrêter la coopération sécuritaire avec Israël

Loin de tout débat électoral, la population se mobilise. Un rassemblement de solidarité a été organisé, hier, à Ramallah. De violents heurts entre des centaines de jeunes Palestiniens et des soldats israéliens ont fait au moins quatre blessés. Une manifestation s’est également déroulée devant le siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dont l’attitude est largement dénoncée : sous prétexte de manque de moyens, le nombre de visites organisées dans les prisons (le CICR affrète les bus pour transporter les familles souvent très éloignées) a été réduit à une par mois.

Le Comité national de soutien à la grève de la faim des prisonniers palestiniens a appelé l’Autorité palestinienne à suspendre le scrutin municipal prévu samedi et à arrêter la coopération sécuritaire avec Israël. Selon la loi palestinienne, tous les citoyens qui ont une carte d’identité palestinienne et ont 17 ans ou plus ont le droit de s’inscrire pour voter. Combien vont le faire alors que, parmi les jeunes, les griefs à l’encontre de l’Autorité ne cessent d’augmenter ?

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 04:23
Morlaix. Ismaël Dupont (PC) réagit à la nomination du Premier ministre

Morlaix. Ismaël Dupont (PCF-Front de Gauche) réagit à la nomination du Premier ministre

Le candidat aux législatives à Morlaix dénonce ce choix de nommer un Premier ministre de droite, mais aussi l’attitude de certains de ses concurrents locaux.

Pour Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, « avec la nomination d’Édouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre comme Premier ministre, la présidence Macron prend sa véritable tournure : ni de gauche, ni de gauche ».

« Le tintamarre sur le renouveau, la jeunesse, la modernité cache de vieilles recettes du libéralisme et du monarchisme présidentiel, l’ambiance de sacre commenté façon people comme un mariage royal britannique de la cérémonie d’investiture du 14 mai étant là pour donner une aura artificielle à un président mal élu. »

Candidat aux législatives à Morlaix, il affirme, concernant les autres prétendants à la députation : « Chacun à leur façon, Maël de Calan (LR) et Gwenegan Bui (PS) ménagent la chèvre et le chou par calcul électoraliste, et disent leur volonté d’accompagner avec bienveillance ce qu’il y aura de bon et de positif dans les projets d’Emmanuel Macron sans faire, c’est le moins qu’on puisse dire, d'"opposition systématique". »

Pour l’élu d’opposition Front de gauche à Morlaix, « les travailleurs ont tout à perdre à donner ce blanc-seing au nouveau gouvernement ». Il assure qu’à l’Assemblée, le PCF « s’opposera avec vigueur à la dérive libérale et autoritaire du nouveau pouvoir ».

Ouest-France, 17 mai 2017

Morlaix: Ismaël Dupont réagit à la nomination du premier ministre (Ouest-France, 17 mai 2017)
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 04:15
Xavier Compain, porte-parole du PCF Bretagne, Raymond Mc Cartney, député du Sinn Féin, ancien prisonnier et gréviste de la faim, Claude Léostic, présidente de la plateforme des ONG pour la Palestine, et Ismaël Dupont

Xavier Compain, porte-parole du PCF Bretagne, Raymond Mc Cartney, député du Sinn Féin, ancien prisonnier et gréviste de la faim, Claude Léostic, présidente de la plateforme des ONG pour la Palestine, et Ismaël Dupont

Xavier Compain, membre de la direction nationale du PCF, Raymond McCartney, actuel député du Sinn Féin et ancien gréviste de la faim dans la lutte pour l'indépendance républicaine de l'Irlande du Nord, Claude Léostic, interprète, et Ismaël Dupont, candidat aux élections législatives à Morlaix, ont animé les débats suivis par une cinquantaine de personnes samedi, à Roscoff.

La Journée de solidarité internationale avec l'Irlande a été l'occasion, samedi, à Roscoff, pour Xavier Compain, porte-parole régional du PCF, Raymond McCartney, député du Sinn Féin, en Irlande du Nord, et Ismaël Dupont, par l'intermédiaire de Claude Léostic, interprète*, de débattre des enjeux politiques et sociaux pour lesquels leurs formations se battent au niveau européen. Ils ont aussi évoqué la situation douloureuse des détenus et otages palestiniens, victimes de leur combat pour la liberté. La projection d'un film sur la lutte et la libération des républicains irlandais et une soirée conviviale ont concrétisé, pour une cinquantaine de participants**, ces visions politiques convergentes dans un climat culturel et musical qui relève d'un patrimoine commun.

*  Ici Claude Léostic était à la fois interprète mais là surtout en tant que représentante nationale de la plateforme des ONG pour la Palestine

** 80 en réalité

Lire aussi sur le "Chiffon Rouge", et pour voir les photos de ces événements avec le Sinn Féin et Raymond Mc Cartney: 

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)

Solidarité Bretagne/Irlande - Amitié Parti Communiste/ Sinn Féin: Rencontre avec Raymond Mc Cartney le vendredi 12 mai au Patronage Sanquer à Brest

Marché de Morlaix, 13 mai 2017: Ismaël Dupont et les militants communistes avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin, ancien prisonnier républicain irlandais et gréviste de la faim

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011