Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 05:41

PÉTITION: Stop au blocus de Cuba

visuel_pétitionCuba.jpg
STOP à la loi Helms-Burton et au blocus qui asphyxient le peuple cubain
Les États-Unis ont décidé d’activer depuis le 19 mars pour la première fois le titre III de la loi Helms-Burton, adoptée en 1996. Le titre III a pour objet de poursuivre devant les tribunaux états-uniens, tous ceux qui, et quelle que soit leur nationalité, feraient des affaires avec les entreprises et les structures cubaines nationalisées après la Révolution. [LIRE LA SUITE...]

 

La pétition

STOP à la loi Helms-Burton et au blocus qui asphyxient le peuple cubain

 

Les Etats-Unis ont décidé d’activer depuis le 19 mars pour la première fois le titre III de la loi Helms-Burton, adoptée en 1996. Le titre III a pour objet de poursuivre devant les tribunaux états-uniens, tous ceux qui, et quelle que soit leur nationalité, feraient des affaires avec les entreprises et les structures cubaines nationalisées après la Révolution.

 

Depuis son entrée en vigueur en 1996, la loi Helms-Burton s’est efforcée d’universaliser le blocus économique à travers des pressions brutales et illégales exercées par les États-Unis contre des pays tiers, leur gouvernement et leurs entreprises. Elle cherche à asphyxier l'économie cubaine et à promouvoir ou accroître les pénuries dont souffre la population dans le but d'imposer à Cuba un gouvernement qui réponde aux intérêts des États-Unis.

 

Elle prescrit un comportement aux entreprises ressortissantes d’Etats tiers en faisant peser sur elles la menace de sanctions si elles ne se plient pas aux injonctions du législateur américain.

 

Du fait de ses prétentions illégitimes et contraires au Droit international, la loi Helms-Burton et le blocus suscitent le rejet universel, réitéré depuis près de trois décennies au sein des plus importants organismes régionaux et internationaux dont l'Assemblée générale des Nations Unies, où Washington se retrouve complètement isolé.

 

L’objectif est bien de freiner, voire d’empêcher les investissements d’entreprises de tout pays à Cuba. La volonté des Etats-Unis, sous la conduite de Trump, en réactivant cette loi est d’aggraver les conséquences du blocus et d’imposer son hégémonie sur l’économie mondiale et son droit d’ingérence sur les souverainetés nationales.

 

Elle met en péril les accords de coopération signés avec Cuba comme ceux avec la France et l’UE dernièrement.

 

Solidaires du peuple de Cuba, nous demandons :

 
  • Que la France ne se plie en aucun cas au chantage illégal du gouvernement US et prenne des positions fortes afin que cette loi Helms-Burton illégale ne soit pas mise en œuvre ;
  • Que la France agisse avec détermination et fermeté en faveur du respect du droit international et contre les mesures extraterritoriales décidées par Washington ;
  • Que l'Union européenne et la France exigent fermement la levée immédiate du blocus commercial et financier de Cuba.
 

A l’initiative de : Rencontres Marx ; Les Amis du Monde Diplomatique Montpellier ; Cuba Coopération Hérault ; France Cuba Hérault ; Montpellier Cuba Solidarité ;

 

Avec le soutien de : Association des Travailleurs Maghrébins de France Hérault ; Centre de Documentation Tiers Monde Hérault ; Collectif Ethique sur l’Etiquette Montpellier ; Cuba Coopération France ; Comité de Soutien au Mouvement populaire du Rif Montpellier ; France Cuba ; LDH Montpellier ; Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale ; MRAP ; MRAP Montpellier ; SALSA Sète ; EELV-LR ; PCF ; PCF34 ; MJCF34 ; ADECR34 ; Ensemble34 ; PG34 ;

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 05:38
Rassemblement au Menez Hom face à la presqu'île de Crozon pour le désarmement nucléaire

Rassemblement au Menez Hom face à la presqu'île de Crozon pour le désarmement nucléaire

PÉTITION: La France doit ratifier le traité d'interdiction des armes nucléaires – Non au doublement des crédits pour les armes nucléaires

Pétition en direction des parlementaires, du Président de la République et du gouvernement français.
La France doit ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires adopté à l'ONU le 7 juillet 2017! [LIRE LA SUITE...]

Cette pétition a été lancée par le Collectif "En Marche pour la Paix" dont le Parti communiste français est membre.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 05:33
Le Liban n'est pas un Etat mendiant - Tribune de Lydia Samarbakhsh - L'Humanité, 8 septembre 2020

Emmanuel Macron entend s'inscrire dans l'accablante lignée de ses prédécesseurs qui ont fait du Liban, de Napoléon III à nos jours, un «État à la souveraineté conditionnée», un «État tampon» selon la formule de Georges Corm. Oui, la France porte une lourde responsabilité dans le destin tragique du Liban. Les rivalités impérialistes ont façonné le Grand Liban en 1926 et , sous le régime mandataire, c'est Paris qui a institué le confessionnalisme dans l'ordre public. Au rythme d'ingérences multiples, Paris n'a cessé de soutenir les chefs communautaires, issus de la guerre civile, qui ont saigné leur pays. Parmi eux, Rafiq Hariri, proche de Jacques Chirac, qui a impulsé la vague néolibérale et a constamment reçu l'onction de Paris et de Riyad.

Ces acteurs sont responsables de la crise actuelle. La dollarisation de l'économie, la reconstruction hyper-financiarisée, la baisse des impôts des plus riches, les accords de libre-échange ont conduit à la ruine. L'endettement atteint 170% du PIB, les banques privées affichent des pertes abyssales favorisant la fuite des capitaux et le blocage de l'argent des épargnants. La devise nationale s'est effondrée, l'inflation s'est envolée, les services publics (eau, électricité) ont été bradés tandis que la liquidation de l'appareil productif entraîne des importations massives. En 2019, la bulle spéculative a implosé provoquant une crise sociale. Le chômage et l'émigration ont explosé, le pouvoir d'achat s'est effondré et la misère frappe la moitié de la population. L'establishment financier prédateur et l'oligarchie politique corrompue continuent de privatiser les ressources publiques pour entretenir leur clientèle et sont à prêts à détruire le pays pour assurer leur survie.

La conjoncture actuelle a amplifié les difficulté: la guerre en Syrie qui a amené 1 à 1,5 million de réfugiés, les rivalités américano-iraniennes et les pressions d'Israël pèsent sur la situation du pays. La pandémie de Covid19 et la crise sanitaire puis l'explosion du port de Beyrouth, conséquence de l'incurie des dirigeants, ont porté le coup de grâce. Cette caste a toujours trouvé les moyens de tirer profit des tragédies. Ainsi, la nomination récente de Mustapha Adib comme premier ministre vise à entreprendre des réformes imposées par le FMI et la Conférence du Cèdre afin de pérenniser le système. Emmanuel Macron vient d'effectuer deux visites au Liban dans un style post-colonial appelant de ses vœux la formation d'un gouvernement d'unité nationale. Il s'en remet donc aux criminels actuels confortant ainsi le confessionnalisme en contradiction avec les exigences des Libanais. Le président français joue sur le désarroi de la population mais la déception risque d'être immense hypothéquant au passage le crédit de la politique française.

Le Liban n'est pas un État mendiant ! Il dispose de ressources pour sortir du néant. Aider le Liban, c'est écouter son peuple, le mouvement populaire, et agir pour un État civil, laïc et démocratique, pour le rejet des injonctions du FMI ainsi que la suspension des accords de libre-échange afin de permettre la renaissance du potentiel agricole et industriel. Aider le Liban, c'est mettre un terme au cynisme de l'Union européenne sur la question des migrants. Aider le Liban, c'est s'opposer aux pressions américaines qui, par la loi Caesar, empêchent les investissements en Syrie pour sortir du marasme. Cela passe aussi par la remise en cause de l'appui inconditionnel de Paris à la politique d'Israël et au plan Trump sur la Palestine qui déstabilise le Liban et nourrit les ingérences iraniennes et turques.

Lydia Samarbakhsh
membre du Comité exécutif national du PCF chargée de l'International

Tribune publiée dans l'Humanité du 8 septembre 2020.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 05:19
Lesbos: un drame tellement prévisible! - PCF, 11 septembre 2020

Depuis des mois et même des années, l'Union européenne regarde sans aucune proposition les conditions de vie des réfugiés se dégrader sur les îles grecques: surpopulation, impossibilité pratique d'appliquer les règles élémentaires d'hygiène ni les gestes barrières. Plus de 10 000 personnes étaient «enfermées», livrées à l'épidémie, à la pénurie et à l'extrême précarité.

Après les incendies de ces derniers jours, des milliers de réfugiés sont livrés à eux-mêmes, sans aucune ressource, avec aucune possibilité d'accéder à leurs droits face à un gouvernement grec hostile qui mise sur l'exaspération de la population de Lesbos aux prises avec la pauvreté. De plus, l'UE continue de se montrer incapable d'une quelconque solidarité, incapable d'impulser une politique d'accueil digne des réfugiés et migrants, incapable de réformer des règlements de Dublin qui mettent en grande difficulté les pays d'arrivée comme la Grèce et l'Italie.

Aujourd'hui, la France est, de nouveau, en-dessous de tout en proposant de n'accueillir que quelques centaines de jeunes mineurs isolés.

Le Parti communiste français considère que la France doit prendre toute sa place dans l'indispensable solidarité garantissant leurs pleins droits aux réfugiés et migrants et, en particulier, de vivre dans des conditions dignes, d'accéder aux soins médicaux nécessaires et de se protéger de la pandémie.
Le gouvernement français doit répondre à l'urgence de ces réfugiés et impulser des décisions pérennes et humaines au cœur de l'Union européenne pour ouvrir des voies légales et sécurisées de migrations.

Parti communiste français
Paris, le 10 septembre 2020

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 05:00
Commandez votre bon de soutien pour la fête de l'Humanité 2020 - 25€, dont 5€ au profit du Secours Populaire

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 04:45
Samedi 12 septembre 2020 à 12 h 30 sur LCP - Histoires communistes: André Chassaigne et Marie-George Buffet par Marion Becker et François Chevry
Samedi 12 septembre 2020 à 12 h 30 LE MAG
HISTOIRES COMMUNISTES
MAGAZINE 26 MINUTES
Au sein du groupe communiste à l'Assemblée, deux figures en constituent l'âme et la mémoire : André Chassaigne et Marie-George Buffet ; deux députés qui ont traversé l'Histoire, celle de mai 68 et de l'engagement contre le Vietnam, celle du stalinisme et de la chute du mur de Berlin. Chacun, à sa façon, a tracé son sillon : Marie-George Buffet a choisi les combats de l'intérieur au sein du parti, place du colonel Fabien, de ses combats féministes à l'échec cuisant de l'élection présidentielle ; pendant qu' André Chassaigne optait pour un communisme « des champs », dans son village du Puy de Dôme.
Les deux députés ont ouvert leurs archives, pour nous raconter, à travers la grande Histoire, leurs histoires communistes.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 16:15
En Finistère, la gauche - les quatre candidats titulaires de la liste d'union de la gauche conduite par Isabelle Mazelin (liste PCF, Génération.s, Les Radicaux de Gauche, Nouvelle Donne, Place Publique)

📣 Présentation des 4 candidats pour les élections sénatoriales du 27 Septembre 2020.

➡️ Une liste divers gauche, dynamique, menée par Isabelle Mazelin, élue à la culture au Relecq-Kerhuon

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 18:43
4 des 6 membres de la liste "En finistère, la gauche" (PCF, Les Radicaux de gauche, Génération.s, Nouvelle Donne, Place Publique) pour les Sénatoriales du 27 septembre 2020: Sylvaine Vulpiani (en 3e position, Génération.s), Isabelle Mazelin (en 1ère position, PCF), Laurent Le Treust (en 6e position, Génération.s), Philippe Broudeur (en 2e position, les Radicaux de Gauche) - photo Ouest-France

4 des 6 membres de la liste "En finistère, la gauche" (PCF, Les Radicaux de gauche, Génération.s, Nouvelle Donne, Place Publique) pour les Sénatoriales du 27 septembre 2020: Sylvaine Vulpiani (en 3e position, Génération.s), Isabelle Mazelin (en 1ère position, PCF), Laurent Le Treust (en 6e position, Génération.s), Philippe Broudeur (en 2e position, les Radicaux de Gauche) - photo Ouest-France

Une deuxième liste de gauche en vue des élections sénatoriales du 27 septembre a été déposée, ce lundi, en préfecture. « En Finistère, la gauche » est une liste d’union rassemblant des représentants de Génération. S, du PCF, des radicaux de gauche, de Nouvelle Donne et Place publique.

Lucile VANWEYDEVELDT. Publié le

Finistère. Élections sénatoriales : une liste « En Finistère, la gauche »

Isabelle Mazelin, élue communiste du Relecq-Kerhuon, est tête d’une liste qui rassemble le PCF, Génération.s, Les Radicaux de gauche, Place publique et Nouvelle donne. Elle a été déposée ce lundi 7 septembre 2020 à la préfecture du Finistère.

Une nouvelle liste vient d’être déposée en préfecture du Finistère, ce lundi 7 septembre 2020, pour les élections sénatoriales. Elle s’intitule « En Finistère, la gauche » et rassemble des membres du PCF, de Génération.s, des Radicaux de gauche, de Place publique et de Nouvelle donne.

La liste « En Finistère, la gauche »

C’est Isabelle Mazelin, 55 ans, élue au Relecq-Kerhuon, membre du PCF, qui est tête de liste. Deuxième position : Philippe Broudeur, 50 ans, élu municipal à Quimper, membre des Radicaux de gauche. Troisième position : Sylvaine Vulpiani, 56 ans, conseillère régionale, membre de Génération.s à Plouescat. Quatrième position : Bernard Pino, 64 ans, habitant de Pont-l’Abbé, membre de Nouvelle donne. Cinquième position : Catherine Flageul, 63 ans, habitante de Rosnoën, membre du PCF. Sixième position : Laurent Le Treust, 51 ans, habitant de Quimper, membre de Génération.s.

 

Le projet de cette liste : « Faire entendre la voix des élus confrontés à la casse des services publics notamment dans les communes rurales, déclare Isabelle Mazelin. Cette liste comprend de nouveaux élus engagés sur le terrain. C’est un atout. »

 

« Renouveau démocratique »

Cette liste d’union de la gauche, comme elle se nomme, n’a pas réussi à s’allier avec le Parti socialiste. Pourquoi ? « Le PS a annoncé ses trois premiers candidats sans concertation, ajoute Isabelle Mazelin. L’union n’a donc pas été possible. Mais notre but n’est pas de mettre des bâtons dans les roues du PS. Ce ne sont pas nos ennemis. Nous sommes juste attachés au renouveau démocratique. »

Autre but de la liste : permettre au Sénat de jouer son rôle de contre-pouvoir. « Grâce aux commissions d’enquête, il contrebalance la politique de l’Assemblée nationale, explique Sylvaine Vulpiani. C’est un rôle important. » Les membres de la liste s’engagent à rendre compte de l’action des élus durant leur mandat, s’ils sont élus. Enfin, « En Finistère, la gauche » se dit favorable à la transition écologique et à la mise en œuvre d’une politique sociale plus marquée.

Pendant la campagne, ses membres iront à la rencontre des grands électeurs avant le scrutin du 27 septembre 2020. Ces grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié des membres de la chambre haute du Parlement.

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 18:19
 Eric Pelennec, sur la photo l'homme au béret à l'étoile rouge, entouré de ses copains du stand du PCF 29 à la fête de l'Huma

Eric Pelennec, sur la photo l'homme au béret à l'étoile rouge, entouré de ses copains du stand du PCF 29 à la fête de l'Huma

Nous avons eu la grande peine d'apprendre de nos camarades brestois la mort de Eric Pelennec.
Malgré son combat face à la maladie celle ci l'a emporté hier après-midi.
Jean-Paul Cam, secrétaire de section du PCF à Brest, présente ainsi cet homme au grand cœur qui va nous manquer, vraiment, avec son humour et sa générosité:
" Responsable syndical de la CGT des agents communaux, militant
communiste de premier plan , défenseur du journal l'Humanité , militant associatif ,sportif de haut niveau Eric alliait la fraternité et la pertinence de l'analyse politique. Jusqu'au bout Eric s'est mobilisé pour son idéal. La section du Pays de Brest présent à Aline, à ses enfants et toute la famille ses condoléances fraternelles".
C'est une nouvelle qui nous émeut beaucoup. Eric est quelqu'un que nous avons eu l'occasion de beaucoup apprécier et admirer dans son volontarisme, sa joie de vivre, son fort caractère mêlé à une vraie gentillesse, perçue notamment à la fête de l'Huma, grand moment de fraternité.
Eric s'est dépensé pour notre stand du Finistère à la fête de l'Huma Paris, réaménageant une caravane bénévole avec des copains, stand dont il était une des âmes et des piliers. Il part beaucoup trop tôt. On a l'impression que des gens comme lui sont invincibles, et pourtant!
Nous pensons fort à sa femme, Aline, à ses enfants, ses nombreux et chers amis et camarades de la CGT et du PCF.
Avec le décès d'Eric Pelennec, c'est un militant haut en couleur, très compétent, dévoué et sympathique qui nous quitte, un rassembleur et un entraîneur. Il va beaucoup manquer au stand du Finistère de la Fête de l'Huma et aussi aux Bretons de Paris, et à toute l'équipe des bénévoles bretons.
Les obsèques d'Eric auront lieu jeudi ,à 14 h 30 à la salle de Cérémonie du Vern à Brest

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 17:02
A coeur ouvert, édition Bretagne - le journal santé du PCF - septembre 2020
A coeur ouvert, édition Bretagne - le journal santé du PCF - septembre 2020
A coeur ouvert, édition Bretagne - le journal santé du PCF - septembre 2020
A coeur ouvert, édition Bretagne - le journal santé du PCF - septembre 2020
A cœur ouvert – le Journal santé du PCF - Edition Bretagne -Septembre 2020
 
Sommaire :
"Ce n’est pas aux salarié-es et retraité-es de payer la crise !" - Daniel Blache- Collectif national des retraité-es PCF
 
"La mobilisation du Réseau Français des Fablabs contre la Covid 19". - Yann Le Pollotec, membre du CEN du PCF - Responsable national du PCF en charge de la Révolution numérique.
 
"Les combats de Marguerite Caudan" – Morbihan. Philippe Jumeau, Porte-parole du PCF Bretagne
Secrétaire Fédération PCF – Morbihan.
 
"Le Ségur de la Santé, une propagande politique" -  Dr Christian Brice, Urgentiste Centre hospitalier – Saint-Brieuc - Délégué régional de L’AMUF en Bretagne

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011