Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 12:31
 
 
la prochaine 
 
ASSEMBLEE GENERALE DU FRONT DE GAUCHE PAYS DE MORLAIX
 
aura lieu le MERCREDI 16 NOVEMBRE à 18H
2 Petite rue de Callac à Morlaix (comme annoncé initialement)
 
Nous y débattrons de la situation politique nationale et nous reviendrons évidemment sur la fin de non recevoir
des groupes France Insoumise et EELV de nous rencontrer pour débattre de la possibilité de préparer ensemble
les prochaines échéances électorales de 2017… 
 
En espérant vous retrouver nombreux. 
 
Cette assemblée est ouverte à toute personne intéressée et sympathisante. 
 
François Rippe et Ismaël Dupont
Assemblée Générale du Front de Gauche Pays de Morlaix le mercredi 16 novembre à 18h
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 17:49
Introduction d'Ismaël Dupont à la réunion publique du Front de Gauche à Saint Pol de Léon, salle Cheminée du manoir Keroulas, le 13 octobre.
 
Le cadre de notre discussion ce soir sur « le travail, l'emploi, la précarité »
 
- C'est évidemment d'abord le passage en force du pouvoir sur la loi travail, dite loi El Khomri, voulu par Hollande, Macron, Valls, après un mouvement qui a duré + 6 mois, avec 12 journées nationales de mobilisations, + d'un million de citoyens dans la rue sur certaines journées d'action, une criminalisation du mouvement social, des violences sur les manifestants et de nombreuses arrestations arbitraires, trois 49-3, une impopularité constante du projet de loi, rejeté par les deux tiers des français, et notamment de l'article 2 sur l'inversion de la hiérarchie des normes et la marginalisation du rôle des syndicats, des garanties légales et des conventions collectives, la remise en cause des 35h.
 
60 % à 2 tiers des français opposés à la loi travail tout au long du parcours de cette loi. Malgré l'intense propagande médiatique et gouvernementale, la volonté de discréditer le mouvement social, et particulièrement la CGT… Une contre-offensive qui est d'abord venue des jeunes, de la société civile, en dehors des organisations traditionnelles : 1,6 millions de signatures pour la pétition « Loi travail : non merci. On vaut mieux que ça ! ». Une unité syndicale qui s'est prolongée… et même renforcée  au fil des mois, avec une résistance commune de la CGT, de FO, de Solidaires, de la FSU, et des bougés à l'UNSA, à la CFTC, tandis que ça tanguait dur en interne à la CFDT du fait du suivisme néo-libéral des dirigeants, Berger en tête. Un mouvement qui a bénéficié aussi de la pugnacité de nos parlementaires, et des tentatives de regroupement des parlementaires Front de Gauche, de certains Verts, et socialistes Frondeurs pour poser une motion de censure contre le gouvernement, préfiguration de l'arc de force à rassembler pour une vraie politique de gauche.
 
On peut parler d'un d'un demi-succès, d'un demi-échec du mouvement de mobilisation contre la loi travail : il a ouvert les yeux sur ce qu'était le pouvoir de Hollande, au service de la finance, il a délégitimé cette loi auprès des Français en en mettant à jour la logique profondément régressive… Et cela même si cette loi s'applique du fait de l'autoritarisme présidentiel, de même que le Traité Constitutionnel Européen et les Traités européens néo-libéraux… A chaque fois, un mépris complet de la démocratie, de la volonté populaire. Ce déficit de démocratie criant créé une distance de plus en plus grande entre les citoyens et les politiques, les élections, nourrit aussi le vote Front National en même temps que l'abstention.
 
Cette loi El Khomri est le point culminant d'une offensive néo-libérale engagée depuis plus de 30 ans par la droite et le PS sur les droits des salariés et les conquêtes sociales, souvent justifiée par la lutte contre le chômage, offensive qui se base sur un certain nombre de présupposés serinés par des médias complaisants au service des puissances d'argent:
 
- trop de protections des salariés nuit à la création ou à la conservation des emplois, il faut flexibiliser toujours davantage pour créer et maintenir des emplois.
 
- la seule carte à jouer de la France dans la mondialisation est l'intensification du libre-échange et de la dérégulation financière : on peut accepter la désindustrialisation, la concurrence des pays à bas coût de main d’œuvre, car en retour le capital financier mondial investit chez nous dans le secteur des services, dans le secteur bancaire et assurantiel, dans l'immobilier, les nouvelles technologies. L'aiguillon de la concurrence oblige nos entreprises et nos systèmes sociaux à s'adapter, à devenir plus innovants, compétitifs, rentables…
 
- le ressort essentiel de la compétitivité et du dynamisme des entreprises est la « modération » salariale, la précarisation des salariés, la réduction du salaire différé et des financements sociaux, vis des allégements de charges
 
Le contexte dans lequel nous engageons nos échanges sur un enjeu central des prochaines législatives et présidentielles, c'est aussi un chômage qui a augmenté depuis l'élection de François Hollande : au moins 100 000 chômeurs en plus, et encore, en comptant tous les sorties des listes pour cause de radiations, qui se multiplient, de formations professionnelles bidons, qui permettent de dissimuler les vrais chiffres du chômage.
En tout, 5,7 millions de chômeurs. 10 % de la population active.
Les médias parlent quasiment chaque mois, des chiffres du chômage, en légère augmentation surtout, diminution parfois, on commente ça comme on commente la météo, les rapportant aux évolutions mystérieuses de la croissance, rattachée à un contexte mondial sur lequel nous avons peu de prise, mais c'est toujours une manière de normaliser, de banaliser le chômage, d'en faire une réalité inévitable sur laquelle nous n'avons guère de prise, en esquivant le scandale de ce que cela représente en termes de licenciement abusif, de politique financière qui jette les salariés comme des kleenex, d'abandon des classes populaires, de souffrances pour les individus et les familles. 
Un chômage qui tue (14 000 décès par an imputable au chômage et à ses maux : anxiété, stress, hypertension, dépression, addictions…), qui désespère, qui plonge dans la pauvreté, qui paralyse, tétanise…
Le chômage de longue durée a été multiplié par deux entre 2008 et 2015 : de 2,5 % à 4,3 %. Les allers-retours entre emploi et chômage concernent 6 actifs sur 10 dans le même temps.
 
86 % des embauches aujourd'hui se font en CDD. On est en train de changer d'époque, grâce aux Macron et consorts, serviteurs zélés des intérêts capitalistes. Actuellement le CDI concerne encore 85 % des salariés même si en facilitant la rupture des CDI et les licenciements, on l'a en partie vidé de son contenu.
 
Dans le Finistère, il y avait en 2015 44 170 chômeurs de catégories A, 72 950 chômeurs de catégérie A, B, C. Chômage en augmentation forte sur les deux catégories. Un chômeur sur 4 dans le 29 a plus de 50 ans. Le chômage de longue durée s'est accru de 13,5 % en un an. Cela concerne tout de même 45 % des demandeurs d'emplois du département. Et 25 % d'entre eux touchent moins de 625€.
 
Sur le plan national, plusieurs phénomènes se conjuguent pour expliquer la stagnation ou l'augmentation du taux de chômage :
 
- 1. le chômage arrange les capitalistes : il permet de faire pression sur les salaires, les conditions de travail, d'installer la peur chez les salariés, de décourager les luttes et les exigences. Cette pseudo « crise » installée soi-disant depuis le choc pétrolier des années 1970 est en réalité une nouvelle phase, plus brutale de domination du capitalisme financier. Ce n'est évidemment pas la crise pour tout le monde, on a qu'a songé aux 35 milliards de dividendes versés aux actionnaires cette année en France.
 
- 2. la politique d'austérité est en réalité un transfert des dépenses publiques et sociales vers les profits privés et une politique de destruction de l'emploi public :
 
Pour exemples :
 
A la poste, c'est 7352 emplois qui ont été détruits en 2014, + de 5000 chaque année : on est passé de 13000 bureaux de poste dans les années 80 à 3000 aujourd'hui
 
A la SNCF, suppression de 30 000 emplois de cheminots depuis 2003
 
L'austérité , c'est aussi un manque de relance économique liée à la baisse de l'investissement public, au pouvoir d'achat des ménages en berne, à la hausse de la fiscalité sur les petits qui consomment au bénéfice des gros qui épargnent et sont sur d'autres circuits de consommation ostentatoire.
 
- 3. délocalisations liées à l'insertion dans une politique de libre-échange et de division mondiale du travail, portée notamment par l'Union Européenne qui a mené des politiques violemment opposées aux intérêts des classes populaires.
 
- 4. poids du coût du capital et de l'économie financière au détriment de l'investissement productif et de l'emploi :
 
En France, la désindustrialisation,c'est 620 fermetures d'usines entre 2009 et 2015. Depuis 2009, 168 458 emplois dans l'industrie manufacturière ont disparu.
 
Dans le pays de Morlaix, le taux de chômage (9,7%) est identique au taux national, plus important que dans les pays de Carhaix, Quimper, Brest.
 
Il est amplifié encore avec la crise de l'agro-alimentaire : 900 emplois perdus chez Gad en 2013, 400 emplois perdus chez Marine Harvest en 2013, aujourd'hui les emplois des Viviers de la Méloine et de Tilly presque condamnés.
 
Quelles propositions le Front de Gauche peut-il avancer et mettre en débat pour les prochaines élections présidentielles et législatives ?
 
- D'abord, car sans cela rien n'est possible, la remise en cause du cadre libéral et austéritaire des traités européens existants, la relance de nouveaux traités pour que l'Europe cesse de se mettre au service du monde de la finance contre les peuples. Cela suppose de la désobéissance aux traités européens sans doute, mais aussi un travail de convergence entre les forces progressistes européennes, car le repli sur soi national ne changerait strictement rien sur le fond à la nature de la domination capitaliste.
 
- Développement des emplois via une politique d'investissement dans les nouveaux champs économiques porteurs d'avenir et de développement durable : les productions énergétiques alternatives, l'écologie… Et dans la santé, l'aide à la personne âgée en perte d'autonomie…
 
- Abrogation du CICE et de la loi travail.
 
- Travailler moins, être plus à travailler, travailler mieux : Réduction du temps de travail à 32h, retour à la retraite à 60 ans, pouvoirs nouveaux d'intervention et de contrôle aux salariés dans l'entreprise.
 
- Fin des suppressions d'emploi dans la fonction publique : la droite à l'inverse nous promet 300 000 fonctionnaires de moins (sur 5,6 millions).
 
- Statut social pour les jeunes, revenu garant d'autonomie.
 
- Lutte contre la normalisation du travail précaire, en intérim, des stages, contrats au rabais, services civiques pour les jeunes.
 
- Revalorisation significative des minima sociaux, des allocations chômage, du SMIC et des retraites.
 
- restauration des cotisations sociales versées par les entreprises (aujourd'hui, 200 milliards par an d'exonérations de cotisations sociales), lutte contre l'évasion fiscale, et contre l' injustice fiscale :
Pendant que la TVA augmentait avec Hollande et Valls, que l'impôt sur le revenu est peu progressif et représente une part trop faible de la fiscalité globale, dans le cadre du plafonnement de l'ISF, 1,077 milliard d'euros ont été reversés par les finances publiques aux plus riches en 2015.

Nos débats doivent nous permettre de faire le point sur la situation de l'emploi, des salariés et des chômeurs dans le pays de Morlaix, d'analyser les suites à donner au mouvement contre la loi travail, et de préciser des propositions concrètes pour donner une perspective au citoyen et un projet au Front de Gauche afin d'aborder les prochaines élections présidentielles et législatives. 

Réunion publique du Front de Gauche à Saint Pol de Léon sur "le travail, l'emploi, la précarité": Introduction d'Ismaël Dupont
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 19:52

Le Front de Gauche pays de Morlaix organise une assemblée citoyenne à Saint Pol de Léon le jeudi 13 octobre à 20h

Salle Cheminée au Manoir de Keroulas (rue du petit collège)

pour échanger et débattre le thème:

" Travail, emploi, précarité: quels prolongements à la lutte contre la loi travail? Quelle situation dans le pays de Morlaix? Quelles perspectives et propositions?"

Cette réunion est ouverte à toute personne qui souhaite y participer, nul besoin d'être adhérent du FDG pour y trouver sa place, y venir poser les questions qu'on veut, exprimer son avis, participer au débat...

Venez nombreux!

Contact pour renseignements: 06 20 90 10 52

Assemblée publique du Front de Gauche pays de Morlaix le jeudi 13 octobre 2016 à Saint Pol de Léon (20h, salle Cheminée- Manoir de Keroulas): travail, emploi, précarité, quel état des lieux? Quelles perspectives et propositions?
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 08:25

"La suppression de six postes de contractuels à l'Ehpad de la Boissière a fait réagir le Front de gauche du pays de Morlaix, qui « apporte un soutien total aux personnels dans leur combat contre une réorganisation des services qui se traduira par une dégradation de la qualité de l'accompagnement pour les personnes âgées résidentes ». « Pourquoi ne pas profiter de la baisse temporaire du nombre de résidents pour améliorer l'accueil plutôt que de réduire les moyens d'encadrement dans un contexte où les distances parcourues par les aides-soignants sont amplifiées et où les travaux génèrent du stress et de l'anxiété pour les résidents ? », s'interroge le Front de gauche à travers un communiqué.

Avant de poursuivre : « Depuis quelque temps déjà, les aides-soignants ont moins de temps à passer avec les résidents. Ne dégradons pas encore les conditions d'accueil en approuvant la gestion strictement comptable et financière de l'Agence régionale de santé (ARS). Avec le non-renouvellement, par le maire de Morlaix, des six CDD, on assiste encore une fois à une manière de considérer les salariés comme des mouchoirs que l'on pourrait jeter à sa convenance. Si l'ARS veut baisser son attribution de moyens, le rôle d'Agnès Le Brun est de le dénoncer et de résister».

Le Télégramme, 24 septembre 2016

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 18:02

Non à une qualité d'accompagnement des personnes âgées dégradée à l'EHPAD de la Boissière

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix apporte son soutien total aux personnels de l'EHPAD de la Boissière dans leur combat et contre la suppression de six emplois de personnels employés en CDD et contre une réorganisation des services qui se traduira par une dégradation de la qualité de l'accompagnement pour les personnes âgées résidentes.

Pourquoi ne pas profiter de la baisse temporaire du nombre de résidents causée par les travaux de rénovation pour améliorer l'accueil des résidents à l'EHPAD de la Boissière plutôt que de réduire les moyens d'encadrement dans un contexte où les distances parcourues par les aides-soignants sont amplifiées et où les travaux génèrent du stress et de l'anxiété pour les résidents ?

Si le personnel est en surchauffe, si ses passages dans les chambres et auprès des résidents sont minutés, on peut très vite déshumaniser la prise en charge des personnes âgées.

Il est nécessaire d'avoir un taux d'encadrement suffisant, et les moyennes françaises en maison de retraite sont beaucoup trop basses par rapport aux normes d'autres pays européens, pour que les personnels donnent du sens à leur travail et y trouvent une satisfaction qu'ils communiquent aux résidents en prenant le temps d'aider les personnes dépendantes à manger à leur rythme, en ayant le temps de parler avec eux, de les promener, de les aider à se vêtir, de leur faire une douche par jour, toutes choses essentielles pour donner aux personnes âgées en structure, déjà fragilisées, l'envie de vivre, de se maintenir, de se parler.

Nous serons tous un jour des vieux, peut-être appelés à finir leur vie en maison de retraite.

Cette question concerne la société toute entière qui doit trouver des moyens financiers pour donner à tous les moyens de bien vieillir, avec un accompagnement humain et social de qualité.

L'EHPAD de la Boissière avait une bonne réputation jusqu'ici: déjà depuis quelques temps, les aides-soignants ont moins de temps à passer avec les résidents. Ne dégradons pas encore les conditions d'accueil en approuvant la gestion strictement comptable et financière de l'ARS et en mettant en place des nouvelles règles d'organisation à l'EHPAD qui se traduiront par moins de temps de transmission, la suppression de la pause du matin, moins de jours de récupération, plus de "productivité" donc moins de temps passé avec chaque résident et de temps consacré à l'humain!

Avec le non renouvellement par le Maire de Morlaix des contrats de six personnes employés en CDD, on assiste encore une fois à une manière de considérer les salariés comme des mouchoirs que l'on pourrait jeter à sa convenance. Les propos de Mme Le Brun ne rassurent personne : il n'y aucune garantie que ces personnels soient réembauchés dans un an et auront-ils même l'envie de revenir travailler pour l'EHPAD vu comment on considère leur investissement. Ne va t-on pas profiter de la réorganisation justifiée au prétexte des travaux pour réduire durablement le taux d'encadrement afin de faire des économies sur le dos des résidents ?

Si l'ARS veut baisser son attribution de moyens en prétextant de la réduction temporaire du nombre de personnes âgées accueillies le temps des travaux, le rôle d'Agnès Le Brun est de le dénoncer et de résister. Elle n'a pas été élue pour servir de courroie de transmission à l'Agence Régionale de Santé quand la qualité de l'accueil en structure et de la prise en charge santé des habitants du pays de Morlaix est en jeu.

Non à une qualité d'accompagnement des personnes âgées dégradée à l'EHPAD de la Boissière - Communiqué du Front de Gauche Pays de Morlaix, 23 septembre 2016
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 14:52

Bonjour,

Suite à notre dernière assemblée générale du Front de Gauche du Front de Gauche pays de Morlaix le lundi 5 septembre, un bureau du Front de gauche a été fixé le jeudi 22 septembre à 18h, au local du 2, petite rue de Callac à Morlaix.

Ce bureau du Front de gauche pays de Morlaix est ouvert à tous les adhérents de l'association Front de gauche et sympathisants du collectif Front de Gauche.

A l'ordre du jour:

- Nos actions et campagnes militantes dans les semaines à venir.

- Nos expressions publiques

- L'organisation de l'Assemblée Citoyenne du Front de gauche sur le "Travail, l'emploi, la précarité" à Saint Pol de Léon la semaine du 10 au 15 octobre.

- La préparation des Législatives.

A très bientôt.

Venez nombreux!

Bureau du Front de Gauche pays de Morlaix le jeudi 22 septembre à 18h à Morlaix - 2, petite rue de callac
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 05:51

L’actualité sociale et politique française tout comme l’actualité européenne méritent que les adhérent-es du FRONT de GAUCHE

se retrouvent avant les congés d’été pour en débattre et, ensemble, commencent à tirer les premiers enseignements des mobilisations en cours.

Par ailleurs, nous avons besoin de discuter du fonctionnement de notre collectif FDG local et du rôle que nous souhaitons lui voir jouer

en Pays de Morlaix dès la rentrée prochaine.

C’est pourquoi et même si la date choisie n’est sûrement pas idéale, nous vous proposons de tenir

UNE ASSEMBLEE GENERALE

du Front de Gauche en Pays de Morlaix

Le MARDI 5 JUILLET à 20 H

au local 2 petite rue de Callac.

Prochaine AG du Front de Gauche Pays de Morlaix le mardi 5 juillet
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 05:00

Loi travail, sauvegarde de la démocratie parlementaire et de la République sociale :

Lettre ouverte du Front de Gauche pays de Morlaix à Madame la Députée Marylise Lebranchu

A Morlaix, le 2 juillet 2017

Madame la Députée,

Depuis plus de trois mois les Françaises et les français refusent majoritairement la loi travail.

Si elle venait à être adoptée, cette proposition de loi serait un recul sans précédent dans l’histoire sociale de notre pays

Les organisations syndicales n’ont pas été sollicitées, en amont de ce projet, par le gouvernement!

Quel dialogue quand ce même gouvernement utilise le 49-3 à l’Assemblée Nationale?

Quel dialogue quand les syndicats qui s’y opposent sont assimilés à des terroristes ?

Quel dialogue quand les forces de l’ordre s’acharnent sur les manifestants à coups de matraques et de gaz lacrymogènes ?

Madame la Députée, les habitants de la 4ème circonscription du Finistère sont également, pour la plupart, hostiles à cette loi. Ils vont ont donné mandat en 2012 pour mener et soutenir une politique de gauche et de progrès social: tout le contraire de la politique qu'ont conduite Hollande, le gouvernement et sa majorité parlementaire depuis quatre ans.

Mme la Députée, en tant que telle, vous êtes, vous devriez être, la représentante des citoyens et non celle d’un clan politique.

Vous n’avez pas été élue pour détruire le code du travail pour répondre aux injonctions de la commission Européenne, dont on connaît les conseils avisés.

En imposant, sans débat parlementaire, une loi inspirée de la technocratie européenne, le gouvernement de M. VALLS s’est discrédité aux yeux de l’opinion publique.

Cette loi prépare, en fait, la mise en application des traités transatlantiques qui bafoueront les droits démocratiques des peuples au profit des seules multinationales.

L’orientation ultra libérale de la politique Européenne, dictée par Mme MERKEL, rebute de plus en plus les Européens.

La victoire du non à l’Europe il y a quelques jours en Grande-Bretagne en est une illustration.

Force est de constater, Mme Lebranchu, que vous ne vous êtes pas démarquée clairement de la politique de droite menée par les gouvernements de François Hollande.

Dans les tous prochains jours, la loi travail va revenir à l’Assemblée Nationale.

Osons espérer que le 49-3 ne sera pas une nouvelle fois utilisé. 70% des Français s'y opposent selon un sondage France Info-Le Parisien du 28 juin.

Si Hollande et Valls bafouaient à nouveau la démocratie parlementaire pour passer en force cette loi de régression sociale impopulaire combattue par un large front unitaire syndical, l’occasion vous serait donnée de vous opposer à cette loi scélérate en votant la censure contre Valls et son gouvernement et ainsi respecter le mandat pour lequel vous avez été élue.

Vous en souhaitant bonne réception,

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix,

( PCF, Ensemble, Citoyens engagés réunis dans l'association Front de Gauche du Pays de Morlaix)

Loi travail: Lettre ouverte du Front de Gauche Pays de Morlaix à Madame la Députée Marylise Lebranchu (2 juillet 2016)
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 14:13

Communiqué du Front de Gauche Pays de Morlaix

RETRAIT DU PROJET DE LOI « TRAVAIL »

Face au rejet croissant du projet de loi El Khomri, le Gouvernement tente d'en présenter une version « allégée » en annonçant l'abandon de certaines mesures parmi les plus provocatrices du projet initial.

C'est une première étape dans la mobilisation des salariés et de la jeunesse qui s'est engagée depuis le 9 Mars.

Mais, si le gouvernement a reculé sur quelques points, il n’a pas touché au cœur de la réforme qui vise à en finir avec le code du travail. Ce faisant, il soutient le point de vue du patronat pour qui le code du travail protège encore trop l’ensemble des salarié-e-s. La primauté des accords d'entreprise sur les accords de branche entraînera une fragmentation des droits des salariés, ouvrant la porte à tous les arbitraires patronaux.

Ce projet n'est pas amendable, c'est son retrait qui s'impose. Un retrait qui dépendra de l'ampleur et de l'unité de la mobilisation.

C'est pourquoi le Front de Gauche en Pays de Morlaix, appelle au renforcement du mouvement contre la loi El Khomri et appelle nos concitoyens à participer nombreux aux rassemblements organisés les 24 et 31 mars.

Par ailleurs, Il sera également présent le 29 mars (à partir de 14h) au rassemblement des personnels de santé devant Belizal pour réclamer, avec eux, les moyens nécessaires à un accompagnement de qualité des personnes âgées.

Morlaix, le 22 mars 2016

Retrait du projet de loi travail: communiqué du Front de Gauche Pays de Morlaix, appel à la mobilisation les 24 et 31 mars
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 19:00

Communiqué du Front de Gauche Pays de Morlaix

La prochaine assemblée générale du Front de Gauche Pays de Morlaix aura lieu le lundi 21 mars à 20h

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix se félicite de la montée en puissance du mouvement pour le retrait du projet de loi « travail » et appelle l’ensemble des citoyen-n-es, des jeunes et des salarié-e-s à le renforcer à l’occasion des prochaines journées d’action prévues les 24 et 31 mars prochain.

Par ailleurs, ses adhérent-es et sympathisant-es sont invités à se retrouver lors de la prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le lundi 21 mars à 20h, 2, petite rue de Callac.

Toute personne habitant la circonscription de Morlaix qui est intéressée peut y participer, adhérente ou non de l'association. Au menu de cette rencontre est prévu un échange sur les mobilisations en cours (loi El Khomri, déchetteries, services publics...) mais aussi sur la situation politique générale et les responsabilités du Front de Gauche dans un tel contexte.

L’occasion aussi pour les militant-es de revenir sur la rupture que vient de connaître le mouvement en Pays de Morlaix suite à la démission annoncée par voie de presse d’un certain nombre d’adhérent-es de l’Association FDG.

Si personne ne peut contester que le débat politique au sein du Front de Gauche fait parfois l’objet d’appréciations divergentes et de tensions, pour autant, personne ne peut décréter qu’il soit devenu une coquille vide de sens.

Au contraire, il apparaît dans le contexte social et politique actuel que le Front de Gauche reste l’espace de regroupement indispensable à tous ceux qui veulent débattre et agir en opposition aux prétentions revanchardes de la droite et de l’extrême droite, tout en posant les bases d’une alternative à la politique antisociale menée par le gouvernement Hollande.

C’est pourquoi, nous travaillerons encore à sa construction et à son renforcement en Pays de Morlaix et que nous appelons tous ceux qui veulent nous rejoindre dans ce combat à nous rejoindre le 21 mars à 20H.

Assemblée générale du Front de Gauche pays de Morlaix le lundi 21 mars 2016 à 20h, 2, petite rue de Callac
Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans FRONT DE GAUCHE MORLAIX
commenter cet article

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011