Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 15:40
Privatisations des autoroutes, des aéroports, PPP: face au privé, l'Etat pigeon consentant (L'Humanité, 29 septembre 2016)

Face au privé, l’État pigeon consentant

PIA DE QUATREBARBES

JEUDI, 29 SEPTEMBRE, 2016

HUMANITÉ DIMANCHE

Autoroutes, ligne Charles-de-Gaulle Express, privatisation des aéroports… L’argent public coule à flots au profit d’entreprises du privé. Incompétence de l’État ou, dans l’opacité la plus totale, stratégie de cadeaux aux copains ? L’intérêt général y perd, les usagers en font les frais, mais les sociétés autoroutières,les grosses entreprises du BTP, elles, y gagnent. Démonstration en trois exemples.

Ce n’est pas la peine de négocier avec les sociétés concessionnaires d’autoroutes, ça « prendrait trop de temps » ! C’est ainsi que le secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies, a justifié, le 18 septembre, le lancement de « 30 opérations » sur les autoroutes. Pour ces raccordements ou aménagements d’aires, Vinci et Eiffage, mastodontes du BTP, et l’espagnol Abertis, qui exploitent le réseau, ne mettront pas la main à la poche. La facture de 1 milliard sera à la charge des collectivités et usagers, qui verront encore les péages augmenter (de + 0,3 % à + 0,4 % entre 2018 et 2020).

Sur les autoroutes, les aéroports ou les partenariats public-privé (PPP), les gros du BTP font toujours plus de cash, au détriment des contribuables. Le cas des autoroutes est particulièrement caricatural (lire encadré). Ce système ne « permet pas de garantir que les intérêts des usagers et de l’État sont suffisamment pris en compte », assénait la Cour des comptes. L’ARAFER, la nouvelle autorité de transports, se plaignait en juillet de ne pas avoir accès à tous les documents, et donc de ne pouvoir exercer un réel contrôle.

L’État défend jalousement le secret qui entoure ses relations avec ces entreprises privées. Raymond Avrillier en sait quelque chose. Cet écologiste, ex-adjoint au maire de Grenoble, s’est intéressé au plan de relance autoroutier, signé en avril 2015. Le gouvernement a bien publié les avenants aux contrats, mais pas les annexes dans lesquelles se cachent les détails financiers… « le nerf de la guerre », explique-t-il. Le 13 juillet, le tribunal administratif a donné trois mois au gouvernement pour les publier. Mais Bercy s’est pourvu en cassation.

Idem pour la privatisation de l’aéroport Toulouse-Blagnac, où le gouvernement a conclu un « pacte d’actionnaires secret » avec l’investisseur minoritaire (49,9 %), le chinois Casil (lire encadré). Dans les partenariats public-privé, « à chaque fois, est invoqué le secret industriel ou commercial. Pourtant, il n’y a pas d’innovation technologique pour construire une piscine. Il s’agit seulement d’organiser l’opacité », explique Nicolas de La Casinière, qui a enquêté sur Vinci et les PPP (1).

Pourquoi ces arrangements ? La mission parlementaire, réunie en 2014 sur les autoroutes, parlait d’un « entre-soi d’ingénieurs ». Même formation, même classe sociale, même logiciel libéral. Les allers-retours entre privé et public sont légion. Le conseiller aux transports de Manuel Valls est Loïc Rocard, fils de Michel, mais surtout ex-directeur de Cofiroute, SCA de Vinci. Le PDG de Vinci, Xavier Huillard, a commencé au ministère de l’Équipement. Bref, dans les ministères, les gros du BTP ont de solides relais.

Ils en sont tous convaincus : le privé fera mieux et l’État doit se concentrer sur quelques missions régaliennes. En asséchant les finances publiques, la crise leur a ouvert la voie. À chaque fois, il n’y aura pas d’argent public, promettent-ils… quitte à bricoler (lire ci-dessous l’encadré sur la ligne Charles-de-Gaulle Express). Ou à ce que, au final, ça coûte bien plus cher à la puissance publique comme avec les PPP.

Raymond Avrillier y voit aussi une sorte d « impôts cachés » au profit des gros du BTP. « On maintient des entreprises françaises qui se font du profit en France pour aller remporter des marchés à l’international. L’économie de ces entreprises est portée par des impôts payés par les usagers. » C’est cadeau !

(1) « Les Prédateurs du béton, enquête sur la multinationale Vinci » (2013) et « Services publics à crédit. À qui profitent les partenariats public-privé (PPP) ? » (2015). Éditions Libertalia, 8 euros chacun.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 15:36
Primaires de la droite: Concours Lépine de la régression: éditorial de Maud Vergniol dans L'Humanité du 6 octobre 2016

Les victoires électorales sont toujours précédées d’une victoire idéologique. Nicolas Sarkozy ne le sait que trop bien, lui qui avait soigneusement préparé les esprits à sa thérapie de choc libérale (la « rupture »), pour mieux cueillir le pouvoir en 2007.L’atlantisme, la pratique oligarchique du pouvoir, la régression sociale, et puis cette vilaine manie d’aller manger dans la gamelle de l’extrême-droite, bref tous les piliers de la révolution néoconservatrice initiée dans les années 2000 continuent de donner le « la » du débat politique. Ses recettes ont beau être éculées, force est de constater que le piège continue de fonctionner. Au point de se demander si la page du sarkozysme a bien été tournée il y a cinq ans… Ajoutez à cela le traumatisme des attentats terroristes et voici le paysage dégagé pour réinjecter un peu de venin « identitaire » et faire diversion, une méthode qui, hélas, a fait ses preuves.

Car, lorsqu’on devise sur l’interdiction du voile dans l’espace public (et donc de l’interdiction tout court (, on ne parle pas de la boucherie sociale que la droite est en train de concocter tranquillement. Retour aux 39 heures pour Alain Juppé, 300.000 postes de fonctionnaires en moins pour Nicolas Sarkozy, 110 milliards « d’économies »sur les dépenses

publiques pour François Fillon…Qui dit mieux ? Bruno Le Maire, qui décroche la palme avec son million de fonctionnaires supprimés. Vous êtes au RSA. Eh bien, le candidat qui ne sait plus quoi inventer pour exister, propose de contrôler votre compte bancaire, quand l’ISF sera supprimé…Voilà le menu des « républicains » usurpateurs, dont les candidats aiguisent leurs couteaux pour mieux trancher la gorge de Marianne, une fois élus.

Face à cette lame de fond qui pourrait achever de déraciner le socle républicain, la gauche (« ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ») porte une responsabilité historique. Celle de ne jamais céder à l’idée que nous n’aurions plus de choix qu’entre le mauvais et le pire.

Maud Vergniol, éditorial de L'Humanité, 6 octobre 2016

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 15:32
Demirtas, le 4 septembre 2016

Demirtas, le 4 septembre 2016

Pierre Laurent parraine Selahattin Demirtas

Turquie

PIERRE BARBANCEY

JEUDI, 6 OCTOBRE, 2016

L'HUMANITÉ

Le secrétaire national du PCF entend défendre le coprésident du Parti démocratique des peuples menacé de prison et, à travers lui, les élus de cette formation.

Depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet, le pouvoir turc se déchaîne contre toute forme d’opposition et d’expression. Des milliers de fonctionnaires ont été démis de leurs fonctions et/ou emprisonnés. Dans le domaine de la presse, de nombreux médias ont été fermés. Dernier en date, la chaîne de télévision considérée comme défendant les droits des Kurdes mais également ceux des femmes et des minorités en général, IMC TV, dont les émissions ont été interrompues en plein direct. La décision de justice concerne douze chaînes de télévision soupçonnées d’être liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, classé « terroriste » par Ankara) et accusées d’avoir soutenu la tentative de putsch. La direction de la chaîne IMC TV rejette en bloc les accusations et dénonce « une atteinte majeure à la liberté de la presse » qui n’a « pas sa place dans une démocratie ».

Cette atteinte à la liberté de la presse renforce la campagne « Stop Erdogan », lancée il y a peu. Parmi les actions menées, la défense des élus du Parti démocratique des peuples (HDP), dont l’immunité parlementaire est particulièrement menacée par une loi inique qui les vise directement : ils peuvent être traînés en justice en cas de procédures judiciaires à leur encontre, ce que ne cesse de faire la « justice » turque. C’est pourquoi, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et sénateur de Paris, a décidé de parrainer le coprésident du HDP, Selahattin Demirtas. Ce dernier, qui a été victime d’une tentative d’assassinat, fait l’objet d’une centaine de procédures judiciaires montées de toutes pièces et encourt plusieurs dizaines d’années d’emprisonnement. Vingt-quatre maires de son courant ont déjà été relevés de leurs fonctions par le pouvoir central. Plusieurs autres élus sont ou ont été emprisonnés.

« Selahattin Demirtas est l’homme de la main tendue, de la paix et la démocratie dans la dignité », estime Pierre Laurent dans un message vidéo. « Son engagement et sa popularité ont fait de lui un homme incontournable en Turquie et motivent aujourd’hui toute la haine que lui portent Erdogan et tous les nationalistes turcs. » Pour le sénateur de Paris, « Erdogan engage la Turquie dans un tragique engrenage de la guerre et de la répression ». Ce parrainage n’est pas un acte symbolique. Pierre Laurent s’engage à faire connaître à la représentation nationale française et à l’opinion publique de son pays la situation de Demirtas. « Avec tous les communistes, j’appelle la France et l’UE à faire clairement entendre à la Turquie qu’elle ne doit plus violer impunément les droits humains. »

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 13:04
Bateau des femmes pour Gaza arraisonné: Que François Hollande intervienne auprès d'Israël pour libérer les messagères de la paix

Bateau des Femmes pour Gaza arraisonné : Que François Hollande intervienne auprès du gouvernement israélien pour libérer les messagères de la paix (Pierre Laurent)

Depuis plusieurs années, la situation dans la bande de Gaza se dégrade de jour en jour. On prédit à présent une catastrophe humanitaire. Et pourtant les Etats qui pourraient convaincre le gouvernement israélien de mettre fin au blocus, illégal, de Gaza restent muets. Des Flottilles pour la paix et la liberté organisées dans de nombreux pays ont tenté à plusieurs reprises de forcer le blocus de Gaza. Israël a réagi une première fois en faisant plusieurs morts ensuite en détournant les bateaux au mépris du droit maritime puisqu'Israël agissait, parfois, dans les eaux internationales. Quinze femmes de neuf nationalités, dont une Prix Nobel de la Paix, font voile vers Gaza à bord du Bateau pour Gaza. Nous apprenons ce soir qu'elles avaient été arraisonnées. La France peut-elle rester indifférente ? Je demande au chef de l'Etat et ministre français des Affaires étrangères d'intervenir auprès du gouvernement israélien pour que la liberté de circulation soit respectée et que le Bateau des Femmes pour Gaza puisse porter un message d'espoir et de paix aux Palestiniens dont les droits sont quotidiennement bafoués.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 12:46
Alep/Syrie: halte au massacre! Halte à la barbarie! Arrêt immédiat des bombardements! Déclaration unitaire EELV, Ensemble, NPA, PCF

ALEP / Syrie : communiqué d'EELV, d'Ensemble!, du NPA et du PCF

Halte au massacre !

Halte à la barbarie !

Arrêt immédiat des bombardements !

Trêve des combats pour permettre l’acheminement des aides nécessaires à la survie des habitants d’Alep !

Alep subit un déluge de feu Les avions russes et ceux du régime larguent des bombes anti-bunker dont la puissance permet d’effondrer des immeubles entiers sur leurs habitants et la destruction des abris souterrains. Les bombardements visent des hôpitaux et des écoles, et constituent des crimes de guerre. La population, prise entre les djihadistes et les armées du régime, est privée d’eau et d’alimentation. Face aux crimes de guerre et au martyr infligé à la population d’Alep, il faut redire que compte tenu que c’est la population civile qui est la principale victime, cette guerre doit cesser sur le champ pour laisser la place aux négociations et transitions politiques. L’urgence est de sauver les habitants d’Alep. Partis de gauche et écologistes, au-delà des analyses différentes qui sont les nôtres quant aux causes d’une telle situation et des réponses à y apporter, nous disons ensemble :

° Halte au massacre ! Halte à la barbarie !

° Arrêt immédiat des bombardements !

° Trêve des combats pour permettre l’acheminement des aides nécessaires à la survie des habitants d’Alep !

EELV Ensemble ! NPA PCF

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 12:19
A Hayange, le secours populaire entre en résistance (L'Humanité, 3 octobre 2016)

À Hayange, le SPF entre en résistance

LAURENT MOULOUD

LUNDI, 3 OCTOBRE, 2016

L'HUMANITÉ

Accusé de « propagande pro-migrants » par le maire FN, le Secours populaire a refusé de quitter ses locaux. Un bras de fer judiciaire s’annonce. Les témoignages de soutien à l’association se multiplient.

Ils ont dit non. Un refus têtu, le visage fermé et, pour certains, les yeux en larmes. Vendredi matin, à Hayange (Moselle), des dizaines de bénévoles, d’élus régionaux et de bénéficiaires se sont massés devant l’entrée des locaux du Secours populaire français (SPF), rue Jean-Jaurès, pour accueillir l’huissier de justice diligenté par la municipalité FN. « Vous ne voulez pas me rendre les clés ? » a demandé l’officier public, flanqué d’un policier municipal et de la directrice générale des services de la ville. « Eh bien, non ! » lui ont lâché en retour Anne Duflot-Allievi, la présidente locale de l’association, et Marie-Françoise Thull, la responsable départementale. L’échange s’est arrêté là. Comme un premier acte de résistance face à la décision inédite du maire, Fabien Engelmann, de chasser le SPF hors de ses murs.

À la suite de ce refus, l’édile frontiste a averti qu’une procédure d’expulsion allait être lancée. Il argue d’une occupation de local « sans titre ni droit ». De fait, à Hayange, comme dans de nombreuses villes, les équipes municipales successives ont mis à disposition du SPF, qui s’occupe de près de 800 personnes, les locaux à titre gracieux, conscientes du rôle social que joue l’association auprès des populations les plus fragiles. « Ici, on œuvre depuis 1978 et nous sommes dans notre bâtiment actuel depuis 2005. Nous n’avons jamais eu ni convention ni bail », confirme Anne Duflot-Allievi. Mais, évidemment, ce ne sont pas ces arguties juridiques qui ont motivé Fabien Engelmann. Sa véritable cible, ce sont les valeurs de solidarité universelle défendues par le SPF.

« Une progression dans la haine »

Pour un prêcheur de « l’identité blanche et chrétienne », la démarche humaniste de l’association se résume à de la « propagande “pro-migrants” ». Quant à l’antenne du SPF, il y voit une « succursale du Parti communiste » qui manigancerait contre lui. En coulisses, Engelmann reprocherait notamment à Anne Duflot-Allievi de s’être exprimée dans Libération, en 2015, à propos d’un goûter de Noël dont les enfants de migrants étaient exclus, de fait, par la municipalité. La présidente locale du SPF aurait aussi osé aider le collectif d’opposition Hayange en résistance à organiser un repas pour des réfugiés… De simples prétextes, en vérité. Dès son élection, en 2014, le maire FN a placé l’association dans son collimateur. L’une de ses premières décisions a été de réduire sa subvention annuelle. De 2 700 euros sous l’ancienne municipalité, elle est passée à 500 euros – sous forme de bons d’achat dans un magasin ! – pour finalement être ramenée à… zéro cette année. Au passage, un chariot élévateur leur a été supprimé. Avant que n’advienne l’expulsion des locaux. « Une progression continue dans la haine, constate Anne Duflot-Allievi. Le maire nous reproche d’aider les migrants, mais nous, on pratique la solidarité auprès de tout le monde, on ne trie pas. Quant aux bénévoles de mon comité, je ne leur demande pas leurs opinions politiques. Le seul combat qu’on mène, c’est contre la misère. »

Engelmann, lui, a d’autres préoccupations. Il rêverait de placer ses copains dans les locaux : la micro-association Fraternité française, présidée par l’eurodéputée (FN) Mireille d’Ornano et dont la présidente d’honneur est Jany Le Pen, la femme de Jean-Marie ! Mais c’est loin d’être fait. Le SPF, qui a pris un avocat, ne compte pas quitter les lieux. L’affaire se réglera devant le tribunal administratif. En attendant, l’urgence, soulignent les bénévoles de l’association, c’est surtout de continuer de travailler auprès des bénéficiaires. « Ce sont eux qui risquent de n’avoir plus rien si l’on disparaît », s’inquiète Anne Duflot-Allievi.

« Le vrai visage du FN »

Le président du Secours populaire, Julien Lauprêtre, voit dans la décision du maire d’Hayange un acte « odieux » et une « initiative à caractère fasciste ». Pour le PC F,

l’élu montre « le vrai visage du FN, celui de la haine et de l’exclusion ». Pour le PS et Manuel Valls, cette mesure est l’illustration de la politique « pauvrophobe » du FN.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 08:31
Un accord cynique entre l'Union Européenne et l'Afghanistan pour l'expulsion des réfugiés afghans: communiqué du MRAP

Communiqué de presse du MRAP

Un accord cynique entre l'Union européenne et l'Afghanistan 5 millions d'Afghans ont fui leur pays en guerre. 180 000 ont demandé l'asile en Europe en 2015 !

La guerre civile se poursuit depuis des dizaines d'années.

Alors que des milliers de migrants continuent de risquer leur vie en traversant la Méditerranée, alors que des centaines d'entre eux y meurent, l'Union européenne vient de signer avec le gouvernement afghan un accord pour organiser le renvoi massif de déboutés du droit d'asile dans leur pays.

En "échange" l'Union européenne contribuerait financièrement au développement de l'Afghanistan. Le marchandage est tristement habituel avec les pays de départ des migrants : un soutien financier ou économique contre la "réadmission" des déboutés du droit d'asile... L'Afghanistan serait-il devenu un pays "sûr" ?

Le ministère français des affaires étrangères considère que "la situation de sécurité demeure très dégradée, fragile et instable", que "les combats revêtent toujours une forte intensité, particulièrement dans le Sud, le Sud-Est, le Centre et l’Est".

Que faut-il de plus ?

Rien ne peut justifier le renvoi de réfugiés vers l'Afghanistan (l'objectif de l'UE serait de 80000 expulsions y compris des femmes, des enfants, des mineurs isolés).

L'UE doit renoncer à cet accord inique et hypocrite. L’Union européenne continue de se construire comme un bunker sourd et aveugle à la détresse des migrants, niant leur droit à la sécurité dans le pays de leur choix. Il faut une toute autre politique d'accueil qui respecte les Droits Humains. Le MRAP soutien l’appel à manifester devant l'Ambassade d'Afghanistan (entre Place de l'Alma et Avenue Ingres à l'angle de l'Avenue Raphael, ce 5 octobre, 15 heures) pour protester contre la signature d'un tel accord.

Paris, le 5 octobre 2016 -

Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 07:22

La section PCF du Pays de Morlaix soutient l'appel de l'AFPS et appelle à se joindre au rassemblement pour le respect du droit international, pour le respect des droits du peuple palestinien ce jeudi à 18 h devant la mairie de Morlaix. Selon le droit international,Israël n'a pas le droit d'intervenir, ni dans les eaux internationales, ni près des côtes de Gaza qui sont palestiniennes. Comme d'autres avant lui, tous attaqués, le bateau allait porter un message de solidarité aux 1,8 millions de Gazaouis, prisonniers d'un blocus inhumain qui n'en finit pas. Rappelons nous de la Marianne que nous avions accueillie l'an dernier lors d'une escale à Brest... arraisonnée elle aussi.

COMMUNIQUE DE L’AFPS DU PAYS DE MORLAIX

Comme nous le craignions depuis quelques heures, les forces armées israéliennes ont attaqué le "Bateau des femmes pour Gaza" à 35 milles au large des côtes palestiniennes et l'ont détourné vers Israël.

Une dépêche israélienne a indiqué en fin de soirée que l'opération s'était effectuée "sans violence".

Comme si, arraisonner un bateau dans les eaux internationales n'était pas en soi une violence autant qu'une violation du droit international !

A cette heure nous n'avons aucune nouvelle des 13 passagères, dont une prix Nobel de la Paix, qui à bord de la Zaytouna-Oliva tentaient de briser le blocus de Gaza afin de rencontrer la population palestinienne qui s'y trouve enfermée en violation, là aussi, du droit international. Issues du mouvement de solidarité international avec le peuple palestinien, plusieurs "flottilles de la liberté" ont tenté depuis 2008 de rallier ce territoire coupé du monde par les forces d'occupation israéliennes.

A chaque fois, elles ont été attaquées et détournées.

En 2010, l'assaut israélien s'était soldé par la mort de dix militants turcs à bord du Mavi Marmara. A chaque fois, le matériel de solidarité emporté sur les bateaux est confisqué ou détruit et les militant-e-s de la solidarité emprisonné-e-s avant d'être expulsé-e-s.

Encouragé par l'inaction des instances internationales, l’Etat d’Israël a condamné 1,8 million de Gazaouis, hommes, femmes et enfants à être les prisonniers d'un blocus à perpétuité. Et quand il ne bombarde pas leur territoire, il en interdit l'accès à celles et ceux qui veulent exprimer leur solidarité. I

l n'a pourtant aucun droit d’intervenir contre le bateau des femmes pour Gaza, ni dans les eaux internationales, ni près des côtes de Gaza qui sont palestiniennes. Et la libre circulation des personnes est une liberté fondamentale que les femmes de la flottille 2016 revendiquent. Nous les appuyons dans cette démarche de solidarité et de paix. Pour le respect du droit international ! Pour le respect des droits du peuple palestinien !

Pour que cesse le blocus inhumain de Gaza L’Afps du Pays de Morlaix appelle à un rassemblement de soutien et de protestation, demain jeudi 6 octobre à 18 h 30, devant la mairie de Morlaix

AFPS du Pays de Morlaix

Rassemblement à Morlaix contre l'arraisonnement illégal du bateau des femmes pour Gaza, le Zaytouna-Oliva: Communiqué de l'AFPS du Pays de Morlaix
Rassemblement à Morlaix contre l'arraisonnement illégal du bateau des femmes pour Gaza, le Zaytouna-Oliva: Communiqué de l'AFPS du Pays de Morlaix
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 13:34
Agents communaux de Morlaix: une centaine à débrayer le 4 octobre (Le Télégramme, 5 octobre 2016)
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 13:15
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011