Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 18:09
Enzo de Gregorio, à 18 ans, sera candidat présenté par le PCF sur la liste de Loïg Chesnais-Girard, avec Gladys Grelaud et Isabelle Mazelin pour les candidats communistes finistériens - Photo Eug

Enzo de Gregorio, à 18 ans, sera candidat présenté par le PCF sur la liste de Loïg Chesnais-Girard, avec Gladys Grelaud et Isabelle Mazelin pour les candidats communistes finistériens - Photo Eug

Enzo de Gregorio, à 18 ans, sera candidat présenté par le PCF sur la liste de Loïg Chesnais-Girard, parmi 3 candidats du PCF dans le Finistère, et 11 candidats communistes en Bretagne. Étudiant, secrétaire départemental du MJCF 29, il partage sa vie entre Carantec et Brest, et est hyper-investi depuis des mois sur tous les terrains de lutte.  Un militant de terrain très rassembleur et prometteur, engagé pour la cause de la jeunesse. 

Enzo, peux-tu te présenter en quelques mots?

 J’ai 18 ans, j’ai adhéré à la JC durant le premier confinement et au PCF au début des vacances d’été.
Je suis aussi depuis quelques mois secrétaire départemental de la JC sur le Finistère. Par le passé, j’ai également été secrétaire national du Mouvement National Lycéen en charge des lycéens-nes en voie professionnelle. J’étais également à la même période responsable fédéral de ce même syndicat pour le département.

Pour moi, être communiste à 18 ans, c’est chercher à créer une alternative à la politique libérale des gouvernants, mais aussi et c’est à mon sens, le principal sens de notre engagement, le soutien aux secteurs en luttes tout au long de l’année.

Quel bilan fais-tu de ton mandat de secrétaire départemental de la JC ?

Depuis le mois de février mes camarades m’ont nommé secrétaire départemental de la JC. En adhérent à la JC et au PCF je ne souhaitais pas prendre de responsabilité mais mon expérience passée m’a permis de le faire plus tôt qu’envisagé.
Ce mandat est pour moi, un réel plaisir. Un apprentissage permanent du fonctionnement interne de l’organisation en lien avec la direction nationale et mes camarades finistériens.

Quel lien fais-tu entre tes engagements syndicaux passé et ceux aux PCF ?

Le lien entre ces différents engagements n’est pas forcément aisé. Les manières de militer, de construire le projet que nous portons sont totalement différents. Un responsable politique, même au niveau local, ne peut pas avoir la même parole et le même militantisme que le responsable syndical.
C’est donc pour moi, un travail constant pour trouver le juste milieu et pouvoir continuer à développer notre mouvement de plus en plus. 

Quels sont tes motivations pour t'engager comme candidat aux élections régionales ?

Ma principale motivation pour m’engager dans cette campagne est de porter la voix de la jeunesse qui au cœur de la crise sanitaire et économique, une jeunesse qui se retrouve une nouvelle fois méprisée et sacrifiée par le gouvernement.

Il est grand temps à mon sens que nous écoutions collectivement la jeunesse dans les hémicycles politiques. 

Quels sont pour toi les dossiers prioritaires du nouveau mandat pour le Conseil Régional?

Il y a trois principaux sujets qui devront être traités par la future majorité. Un soutien à la jeunesse qui, à la sortie de cette crise, va imploser, avec la crainte des dépressions frappant de nombreux jeunes, en passant par différentes mesures dans les compétences régionales. La région peut activer des leviers pour lutter contre les effets de la précarité des jeunes, permettre plus d'égalité. Pour moi, ce qui est important, c'est aussi le soutien à la culture et aux festivals: nous allons sans doute vivre une seconde année sans nos festivals. Or, sans soutien, beaucoup d’entre eux risquent de ne pas se relever et pourtant, ils font partie de notre patrimoine breton.

 

 

Lire aussi:

Juin 2020, par Enzo de Gregorio, Jeune communiste du Pays de Morlaix

Parole de nouvel adhérent communiste à Morlaix: Enzo de Gregorio

Répression du mouvement social contre la réforme des retraites: notre camarade lycéen des JC Enzo de Gregorio témoigne

Lire aussi sur les élections départementales et Régionales des 20 et 27 juin:

6 questions à Gladys Grelaud, candidate présentée aux régionales par le Parti communiste dans le Finistère

Qui êtes-vous? - Yann Foucher, candidat suppléant présenté par le PCF aux départementales sur le canton de Quimper 2

Qui êtes-vous? : Isabelle Maugeais, candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont-de-Buis sur la liste d'union de la gauche "Finistère et solidaires" aux Départementales des 20 et 27 juin

Qui êtes-vous? : Guy Barré, candidat du parti communiste (suppléant) dans le canton de Plonéour-Lanvern

Qui êtes-vous? Maryse Rousseau: candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont L'Abbé dans le cadre d'une liste de rassemblement de la gauche

Qui êtes-vous? Jacqueline Héré: candidate présentée par le PCF aux Départementales dans le canton de Brest-1

Qui êtes-vous? - Camille Gontier, candidat présenté par le PCF dans le canton de Douarnenez-Cap Sizun

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 18:47
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest
Superbe ambiance à la manif du 1er mai de Brest

Dans la manif brestoise du 1er mai. Une grosse ambiance! Et tous les bouquets de muguet de la section PCF sont partis avant 11h.

Prolongations sur la place de la Liberté après un pique-nique proposé par Sud et après 15h une superbe internationale avec les derniers manifestants Cgt, Sud, PCF... Superbe ambiance à Brest !

"Succès de la manif du premier mai à Brest ce matin avec 3500 manifestant.e.s. 
Cette année nous avions un stand avec le muguet , notre presse , des livres ... qui a connu un beau succès . Malheureusement nous n'avions pas prévu assez de muguet!.
Les camarades pourront se rattraper avec le muguet virtuel: https://souscription.pcf.fr/ "
Jean-Paul Cam, secrétaire de section PCF Pays de Brest.
Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 15:10
Communiqué de presse cellule PCF landerneau : une gare avec des humains et sans robot !  - 30 avril 2021

Communiqué de presse cellule PCF landerneau : une gare avec des humains et sans robot !

30 avril 2021

Depuis trois mois, la direction dialogue, mais plutôt avec des boules kies ! En effet, depuis le début de l’année, la direction de la SNCF veut imposer des "équipes mobiles" à la place d’"équipes fixes" dans le Finistère. Le résultat pour Landerneau : la disparition des agents et des guichets qui nous accueillent chaque jour en gare et la suppression de 4 postes à Landerneau. Les trains, et les agents qui les rendent accessibles, sont essentiels et une gare landernéenne déshumanisée est inacceptable.

La menace des postes à la gare de Landerneau questionne la cellule PCF de Landerneau sur la vie et les services à la population sur notre territoire d’autant que la ligne ferroviaire de Landerneau-Brest est l'une des plus empruntées de Bretagne : un nœud ferroviaire essentiel et une clef pour tendre vers la réduction de l'utilisation de la voiture pour les landernéenn.e.s, pour le climat mais aussi pour leur porte-monnaie. L'accueil des voyageurs en gare, se repérer dans les prix des billets, aider les personnes à mobilité réduite à prendre le train en toute sécurité ne peut se faire sans personnel à quai, fixe et dans notre gare de Landerneau.

Un équipement sans personnel c’est un équipement qui se meurt.

Aujourd'hui, Le PCF Landerneau apporte son soutien à l'action des cheminots de mercredi 5 mai à Brest, également touché et sera présent le mardi 4 mai 17h00 devant la gare de Landerneau pour revendiquer la défense de la gare de Landerneau.

Le rassemblement de Brest est prévu le mercredi 5 mai à 10h avec un barbecue solidaire à midi en gare de Brest.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 07:31

Communication malhonnête du ministre Blanquer pour cette rentrée : il se moque des enseignants, des élèves et de leurs familles !

Le problème du manque d’enseignants pour remplacer les professeurs des écoles absents n’est pas nouveau, il est antérieur à la crise sanitaire puisque déjà en février 2020, juste avant le premier confinement, de nombreuses classes du Finistère étaient chaque jour sans enseignant.

Ce nombre n’a pu qu’augmenter avec le contexte sanitaire, entre les enseignants malades et celles et ceux placés en éviction. Le SNUIpp-FSU 29 rappelle que 14 postes de remplaçants ont été fermés lors de la carte scolaire de février 2021.

Il y a une réelle contradiction entre les actes et les discours. Lorsqu’un professeur d’école est absent et non remplacé, ses élèves sont accueillis dans les autres classes de l’école sauf si des parents d’élèves préfèrent et peuvent garder leur enfant à la maison pour éviter cet accueil en surplus dans les autres classes. Dans le contexte sanitaire actuel, cette organisation va à l’encontre de la sécurité de toutes et tous puisque les groupes classes déjà surchargés sont ainsi brassées alors même que cela est contre indiqué par le protocole sanitaire et que les équipes pédagogiques font tout leur possible au quotidien pour éviter les brassages (récréations échelonnées, répartition des locaux, modification des emplois du temps, abandon d’activités en décloisonnement ou en commun à plusieurs classes...).

La sonnette d’alarme avait été tirée sur ce sujet depuis des mois par les enseignants et les représentants de leur syndicat majoritaire, le SNUipp-FSU.

À la veille de la reprise, enfin, le 23 avril, le ministère a apporté une réponse, bien discrètement par le biais du document officiel FAQ COVID-19 sur le site education.gouv.fr.

Il stipule : « Dans les écoles, lorsqu’un enseignant absent ne peut, malgré le renforcement des moyens de remplacement, être immédiatement remplacé, les élèves ne peuvent en aucun cas être répartis dans les autres classes. L’accueil des élèves est alors suspendu dans l’attente de l’arrivée du professeur remplaçant. »

Cela devrait logiquement signifier que lorsqu’un enseignant est absent et non remplacé, les élèves ne sont pas accueillis à l’école mais doivent rester chez eux.

Pourtant la communication du ministre sur les ondes radios le 23 avril au matin ne faisait absolument pas état de cette décision. Ses propos ont été les suivants : « Dans cette dernière ligne droite de l’année scolaire, nous ouvrirons autant de postes que nécessaire pour le remplacement »

« Nous nous mettons vraiment en situation de pouvoir remplacer dans tous les cas. Les cas où on est obligé de répartir les enfants doivent rester exceptionnels et nous recommandons évidemment de ne pas le faire puisque c’est contraire à la règle de non brassage. » « Nous faisons tout pour que ça n’arrive pas. Nous avons organisé les choses pour que le plus possible, (il y aura peut-être des exceptions mais le plus possible), le remplacement se fasse à chaque fois. » Pas un mot sur ce qui est indiqué sur le site ministériel en cas de non remplacement (retour maison) et pourtant, c’est bien cette situation qui s'impose dans des dizaines de classes et à des centaines de familles depuis lundi pour plusieurs raisons de force majeure : Tout d'abord, nous tenons à le rappeler : depuis 2017 c'est plus d'une cinquantaine de postes de professeurs des écoles qui ont été supprimés dans notre département.

Puis, nous le savons, l’expérience l’a montré : il sera tout à fait impossible de recruter autant d’enseignants que nécessaire pour pouvoir remplacer dans tous les cas ! Lorsque le ministre parle d’ « ouvrir des postes », il s’agit en fait de recrutements de personnels non formés à l’enseignement sur des contrats de quelques mois, sans formation pédagogique, qui sont ensuite remerciés.

Malgré le contexte, le ministre a refusé, pour augmenter le nombre d’enseignants, que soient finalement admis les candidats au concours d’enseignants inscrits sur la liste complémentaire, les premiers recalés du concours, ceux qui se sont préparés, qui ont un début de formation et qui n’attendaient que d’être repêchés. Ensuite, le nombre de tels recrutements "autorisé" par le ministère sera notoirement insuffisant pour pallier le manque car la DASEN du Finistère peine à recruter ces personnels. Même si le ministre promet des recrutements, à cette période de l’année cela risque d'être compliqué et plutôt de l'ordre du symbolique. Les annonces du ministre ne sont pas représentatives de la réalité du terrain, réalité pourtant bien connue de son administration et de ses agents à travers tout le territoire. Le ministre se moque des enseignants, des élèves et de leurs parents ! La solution de renvoyer les élèves chez eux lorsque l’enseignant absent n’est pas remplacé est-elle satisfaisante ? NON. Toute organisation qui engendre une déscolarisation des enfants est à déplorer. La poursuite de la crise sanitaire durant l’année scolaire 2020/2021 était annoncée de façon unanime par les spécialistes depuis juin 2020. Le ministère aurait dû anticiper le recrutement de personnels supplémentaires dès la rentrée scolaire 2021 ? pour permettre la poursuite de la scolarité sans brassages. Cette situation découle de décennies d’austérité budgétaire dans tout les services publics, l’éducation nationale en particulier. La défaillance et le défaut d’anticipation vont plonger de nombreux parents dans la difficulté lorsqu’il leur faudra garder leur enfant à la maison au pied levé en cas d’absence de l’enseignant. La moindre des choses aurait été d’informer massivement la population de cette modification de l’obligation d’accueil dans les écoles au lieu de laisser croire, par des annonces médiatiques hier encore, que tous les remplacements seraient effectifs ! Cela place les directeur-ice-s d'école en première ligne face au mécontentement des parents. Nous nous inquiétons des risques psycho-sociaux découlant de cette problématique. Une fois de plus : désorganisation, contradictions, incohérences, mensonges... Et réalité des enseignants : débrouillez-vous avec les parents d’élèves auxquels de fausses informations ont été communiquées!

Communication malhonnête du ministre Blanquer pour cette rentrée : il se moque des enseignants, des élèves et de leurs familles ! (SNUipp-FSU Finistère)
Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 07:21
1er mai - Participez à la grande souscription du PCF
Cher·e camarade, cher-e ami-e, cher-e sympathisant-e
 
L'année dernière, l'opération de souscription que nous avons réalisé partout en France avec la vente de muguet virtuel a été un grand succès.
 
Nous avons, comme l'année dernière, réalisé un visuel symbolique, un brin de muguet virtuel pour un 1er mai "de lutte et d'espoir", associé à une souscription.
 
Cela permet aux adhérent·e·s, aux sympathisant·e·s, à toutes celles et ceux qui sont attaché·e·s à soutenir notre parti le 1er mai de le faire à nouveau cette année, et cela afin de soutenir les nombreux défis du Parti communiste cette année: Préparation des Présidentielles, Départementales et Régionales, résistance à la politique de casse sociale de Macron.
 
C'est d'autant plus important que beaucoup d'initiatives et fêtes du PCF n'ont pu avoir lieu cette année 2021, et l'an passé.
 
Notre détermination à défendre les droits des travailleur·euse·s est plus forte que jamais dans cette période de crise sanitaire et économique. C'est le sens de notre mobilisation pour un 1er mai de lutte et d'espoir.
 

Nous proposons à nos concitoyen.ne.s de construire avec nous un nouveau pacte pour la France qui ouvre la voie aux jours heureux : pour sortir la santé des mains des logiques marchandes et des laboratoires pharmaceutiques ; pour nous libérer du poids de la finance et faire jouer un autre rôle aux banques et aux assurances, pour créer des emplois ; pour ouvrir enfin l'espoir pour chacun.e d'avoir un emploi stable, correctement rémunéré. Nous voulons porter le SMIC à 1500 euros nets tout de suite, pour toutes et tous ! Et une hausse générale des salaires.

Aussi, pour financer cette activité militante nous te proposons cette année de soutenir nos actions par l'achat d'un brin de muguet virtuel en faisant un don en ligne en cliquant sur l'image ci-dessous :

 
Nous appelons nos adhérent·e·s à participer à cette souscription mais bien sûr aussi à la partager auprès d'ami·e·s, de contacts, de collègues, de voisin·e·s, afin de permettre à toutes et tous celles et ceux qui nous sont proches de contribuer financièrement à nos actions pour défendre les droits des travailleur·euse·s.
 
Cette souscription sera ouverte le 1er mai et durera jusqu'au 5 mai.
 
Elle se fait sur le site internet national du Parti à cette adresse : https://www.pcf.fr/le_muguet_du_1er_mai
 
Le paiement se fait par carte bancaire.
 
Pour un paiement par chèque, envoyez un chèque libellé à l'ordre de l'ADF PCF 29 : Fédération du Finistère du PCF - 5 rue Henri Moreau - 29 200 BREST
 
L'identification de l'adresse postale lors d'un don en ligne sur Internet nous permettra de reverser tout l'argent récolté aux fédérations.
 
Amicalement,
 
Ismaël Dupont, secrétaire départemental PCF Finistère - Ronan Tanguy, Trésorier du PCF Finistère- Jean-Paul Cam, secrétaire à l'organisation PCF Finistère
 
Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 18:42
Yann Foucher

Yann Foucher

"Directeur d’école et enseignant bilingue du primaire, syndicaliste au SNUipp-FSU et élu représentant du personnel, je mets en adéquation ma vie personnelle, professionnelle et mes convictions politiques en adhérent au PCF en 2019. Je suis aussi engagé au niveau associatif auprès des mineurs migrants isolés. J’ai eu la responsabilité du secrétariat départemental de la FSU de 2018 à 2020.

Quimpérois, je suis breton d’origine brestoise, bretonnant et attaché à notre langue et notre culture, à leur transmission, leur préservation et surtout à leur vitalité créatrice.

Si je m’engage aujourd’hui, c’est dans un pressant besoin de faire évoluer notre société vers plus de justice et de progrès social. A l’école, au contact des familles, des citoyens, je sais ce qu’est l’engagement pour les autres et quel sens cela donne à la vie, quelle énergie j’en tire.

J’apprends tous les ans à mes élèves : « vous êtes là pour apprendre à penser, pour progresser et faire progresser la société ensemble ». Pour repenser la place de chacun vers toujours plus d’égalités, quel que soit le genre, l’âge, la couleur, l’orientation sexuelle, l’origine sociale ou les difficultés d’apprentissage. Repenser est notre pain quotidien à l’école, il doit aussi l’être lorsqu’on gère le bien commun.

Alors pour les départementales j’ai dit oui car c’est bien l’élection des solidarités près de chez nous, celles qui comptent le plus pour assurer le dernier rempart qui protège les plus faibles des inégalités croissantes de notre société.

Pour vous servir fraternellement, donc.

Yann Foucher"

Lire aussi:

Qui êtes-vous? : Isabelle Maugeais, candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont-de-Buis sur la liste d'union de la gauche "Finistère et solidaires" aux Départementales des 20 et 27 juin

Qui êtes-vous? : Guy Barré, candidat du parti communiste (suppléant) dans le canton de Plonéour-Lanvern

Qui êtes-vous? Maryse Rousseau: candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont L'Abbé dans le cadre d'une liste de rassemblement de la gauche

Qui êtes-vous? Jacqueline Héré: candidate présentée par le PCF aux Départementales dans le canton de Brest-1

6 questions à Gladys Grelaud, candidate présentée aux régionales par le Parti communiste dans le Finistère

Qui êtes-vous? - Camille Gontier, candidat présenté par le PCF dans le canton de Douarnenez-Cap Sizun

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 17:24
Qui êtes-vous? : Isabelle Maugeais, candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont-de-Buis sur la liste d'union de la gauche "Finistère et solidaires" aux Départementales des 20 et 27 juin

Isabelle Maugeais, 49 ans, Pont de Buis les Quimerch

Elle sera présentée par le PCF aux Départementales dans le canton de Pont-de-Buis sur la liste d'union de la gauche de la majorité de la gauche avec Julien Poupon, conseiller départemental sortant divers gauche, maire de Saint Urbain, vice-président de la communauté de communes de Landerneau-Daoulas en charge des mobilités, avec comme suppléants Marie Cailleau, 30 ans, adjoint au maire de Daoulas, et Sylvie Denancé, 59 ans, conseillère municipale d'opposition à Loperhet, liste soutenue par le PS, le PCF, des citoyens de gauche et le groupe majoritaire "Finistère et solidaires"

" Dès mon début professionnel mon objectif était clair.

J'ai choisi le social, le milieu rural : accompagner les jeunes comme animatrice socioculturelle dans l'idée d'en faire des citoyens qui adultes s'investiraient dans leur commune.

Cela débute à Châteaulin au Centre Social, ensuite dans la Sarthe avec Familles Rurales, pour revenir sur le nord du département à Portsall-Ploudalmézeau à l'ULAMIR puis à la mairie de Lannilis et plusieurs années dans le Pays de Vilaine, dans un Centre Intercommunal pour accompagner la dynamique jeunesse de plusieurs communes du canton d'Allaire (56).

Depuis plusieurs années membre du Conseil d'Administration du centre social de Châteaulin agréée par la CAF, tour à tour trésorière adjointe, puis trésorière, puis co-présidente convaincue que cet outil au service des habitants est indispensable pour que chacun y trouve sa place et soit reconnu comme acteur de la vie locale. « A tous les âges de la vie cette structure peut être à vos côtés. »

Attachée à ma commune et dotée d’une véritable fibre sociale, élue depuis 2016, je suis repartie dans l'aventure locale avec passion et conviction au sein de la majorité de Pascal Prigent, le maire de Pont-de-Buis.

Actuellement conseillère municipale dans plusieurs commissions (finance et personnels, environnement...) et récemment nommée membre du Conseil d'Administration au CCAS, Je suis aussi élue communautaire de la CCPCAM au CE Déchets et au CE Mutualisation avec les communes.

Aujourd'hui je m'engage sur un autre niveau indispensable pour mieux comprendre notre territoire, je souhaite participer au projet porté par Finistère & Solidaires non encartée, sympathisante et soutenue par le PCF29 aux Elections départementales . J'ai à cœur de défendre et soutenir les idées qui me ressemblent : aider la ruralité, avoir un dialogue citoyen amplifié, accompagner nos jeunes dans leur projet de vie, aider nos aînés à vivre et vieillir dans la dignité, soutenir la culture... sans oublier le respect de notre habitat commun à tous : la terre".

Lire aussi:

Qui êtes-vous? : Guy Barré, candidat du parti communiste (suppléant) dans le canton de Plonéour-Lanvern

Qui êtes-vous? Maryse Rousseau: candidate présentée par le PCF dans le canton de Pont L'Abbé dans le cadre d'une liste de rassemblement de la gauche

Qui êtes-vous? Jacqueline Héré: candidate présentée par le PCF aux Départementales dans le canton de Brest-1

6 questions à Gladys Grelaud, candidate présentée aux régionales par le Parti communiste dans le Finistère

Qui êtes-vous? - Camille Gontier, candidat présenté par le PCF dans le canton de Douarnenez-Cap Sizun

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 08:45
A un général de brigade signataire de la tribune des généraux d'extrême-droite dans Valeurs Actuelles: Ce monde n'est pas le nôtre (PCF Finistère, 30 avril 2021)

Déclaration de la Fédération du Finistère

Ce monde n'est pas le nôtre

Dans son édition du 29 avril 2021, le quotidien régional Le Télégramme donne la parole à l’un des officiers supérieurs signataire de l’appel factieux paru dans l’hebdomadaire d'extrême-droite Valeurs Actuelles.

Ce Général de Brigade - dont nous pouvons souligner au passage que la solde nette mensuelle se monte à 5100€ hors primes diverses, alors que le salaire net mensuel d'un chef de service en médecine hospitalière est de 4500€, on appréciera la différence! – nous décrit une France aux abois, menacée de toute part surtout par un "ennemi intérieur" qui va des gosses de banlieue aux gilets jaunes enivrés.

Mais dans quel monde vit-il, ce brave retraité ? De quelle France parle-t-il ? Pas de la nôtre en tous cas.

Que sait-il de la vie des travailleurs, des privés d'emploi, de celles et ceux qui se battent pour conserver leur outil de travail et leurs savoirs-faire et leur dignité?

Que sait-il de la vie dans les quartiers populaires où les maîtres mots sont la solidarité et le partage ?

Que sait-il de celles et ceux qui se battent pour faire vivre, malgré tout, les services publics, le patrimoine de toutes et tous, le bien commun?

Que sait-il de la violence du capitalisme auquel la majorité d'entre nous doit faire face?

De tout cela, ce brave Général de Brigade n'en sait absolument rien.

Il se contente de relater une histoire qui lui a été racontée par des gens formatés qui eux-mêmes n'ont jamais été vérifié quoi que ce soit de ce qu'ils professent.

Alors certes, les événements tragiques qui ont marqué l'actualité récente inquiètent tous les habitants de notre pays.

Mais ils ne sont pas sans cause. Ils trouvent leurs origines dans la violence du monde dans lequel nous vivons.

Ne fait-il pas le rapprochement entre les politiques commerciales, industrielles, menées au profit unique des plus riches, qui jettent des millions de personnes dans la misère et sur les routes de l'exil ?

Ne fait-il pas le rapprochement entre les politiques guerrières menées par l'Occident sous couvert de l'OTAN ou de ses fondés de pouvoir qui ont vu détruire, disparaître des pays entiers ? Ou qui les asphyxient.

Le Général de Brigade est inquiet. Nous aussi. Mais pas des mêmes choses.

Ce qui nous inquiète c'est la volonté du gouvernement et du MEDEF de profiter de la crise sanitaire pour accélérer leur offensive conservatrice. De se défausser de leurs responsabilités écrasantes dans le marasme dans lequel nous sommes plongés et qui risque de s’aggraver.

C'est bien le capitalisme qui fait aujourd’hui exploser tous les repères, qui mène des guerres tout azimut, qui jette les gens les uns contre les autres.

De ce monde là, nous n'en voulons pas.

Il est hors du temps et hors de nos besoins. Nous continuerons à travailler au monde de demain. A celui que nous voulons.

Fédération du Parti communiste français du Finistère, 30 avril 2021

Partager cet article
Repost0
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 07:35
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Quimper, 27 avril: le PCF reçu en préfecture pour le maintien des agences d'Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé
Ce mardi 27 avril une délégation d'élus et militants communistes de Quimper et de son agglomération, du Cap Sizun, du pays bigouden, de Rosporden-Kernevel, accompagnée de Florian Pascual de la CGT Enedis, s'est déplacée à la préfecture de Quimper pour dénoncer le projet de fermeture de 3 nouvelles d'agences d'exploitation Enedis du Finistère Sud à Douarnenez, Pont L'Abbé, Quimperlé.
 
La base Enedis de Quimper devra gérer un territoire de 81 communes au lieu de 42 aujourd'hui. Ce serait une nouvelle dégradation du service public de proximité, dans une région où les tempêtes sévissent fréquemment et où les interruptions de courant électrique peuvent avoir de lourdes conséquences lorsque les temps de déplacement des techniciens sont allongés.
 
Insupportable en ces temps où le télé-travail, les visioconférences, l'enseignement à distance augmentent les besoins. Et que dire du bilan carbone de ces camions se déplaçant de Quimper à Penmarc'h ou à Plogoff...Ces abandons successifs de services publics dans nos territoires ruraux, mais aussi dans les quartiers de nos villes, bureaux de poste, guichets de la SNCF, du trésor public, des impôts, lits hospitaliers fermés, services d'urgences à temps partiel, classes supprimées...cette énumération que je pourrais continuer sonne comme un glas de l'égalité républicaine. Les services publics sont un bien commun. Nous ne laisserons pas faire!
4 membres de notre délégation, Bernard Jasserand, maire-adjoint de Quimper, Jacques Rannou, maire-délégué de Kernevel, Maryse Rousseau, du pays bigouden, candidate PCF aux départementales à Pont L'Abbé, Alain Bescou du PCF du Cap Sizun, ont été reçus par un membre du cabinet du préfet auquel ils ont remis une motion à l'intention du gouvernement.
Ils étaient accompagnés de Ronan Sinquin et de moi-même, élus de Quimper, de Jean-Claude Perrot, élu de Briec, de Martine, Philippe, Dimitri, Alain...Nous avions aussi le soutien de notre camarade élu de Douarnenez.
 
Yvonne Rainero
Partager cet article
Repost0
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 07:20
Départementales, 20 et 27 juin 2021 - VIVRE MIEUX. Finistère solidaire, écologique et démocratique - Les propositions du PCF dans le Finistère
Départementales, 20 et 27 juin 2021 - VIVRE MIEUX. Finistère solidaire, écologique et démocratique - Les propositions du PCF dans le Finistère
Départementales, 20 et 27 juin 2021 - VIVRE MIEUX. Finistère solidaire, écologique et démocratique - Les propositions du PCF dans le Finistère
Départementales, 20 et 27 juin 2021 - VIVRE MIEUX. Finistère solidaire, écologique et démocratique - Les propositions du PCF dans le Finistère
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011