Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 19:45

UNE HONTE DANS LA RUE

Vendredi 7 Janvier 2022, le Conseil Départemental a annoncé la fin de prise en charge, et par conséquent la mise à la rue, de 5 jeunes mineurs étrangers.

Ces jeunes sont logés et accompagnés depuis quelques semaines ou quelques mois par le département afin d'évaluer leur minorité.

D'un jour à l'autre, ils se retrouvent à la rue en plein mois de Janvier, voyant leur projet de scolarité et d’intégration s'effondrer. L'un d'eux devait commencer un CAP la semaine à venir. 

Cette fin de prise en charge est demandée par le procureur de Quimper. Doute sur la minorité, déclaration de majorité faite en Espagne afin de continuer leur parcours, refus de se présenter pour des tests osseux... Quelle que soit la raison invoquée par le procureur, ces jeunes n'auront pas la chance de se défendre devant la justice. Le décision est irrévocable : d'ici quelques jours ils seront livrés à eux-même.

La trêve hivernale n'arrête ni le procureur ni le département qui décide d'appliquer cette décision, renonçant à la protection de ces jeunes.

Nous dénonçons avec force ces décisions indignes et demandons au conseil départemental la mise à l’abri de ces jeunes jusqu’à leur recours afin que justice s'applique. Nous ne pouvons nous résigner à accepter des mises à la rue, qui plus est en période de trêve hivernale.

Rejoignez nous Mercredi 12 Janvier à 13h00 devant le Conseil Départemental

 
Les premiers signataires :
-Le Temps Partagé
-LDH
-Droit d'Asil
-100 pour un toit Cornouaille
 
Le PCF Quimper et Finistère est également signataire de cet appel à manifester.
 
 
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 14:54
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022

La fédération du Finistère apporte son soutien au mouvement des enseignants.

Elle appelle les personnels de l'éducation, les parents d'élèves et les lycéens et étudiants à manifester jeudi 13 janvier à 14h, à Brest (place de la Liberté) et à Quimper (place de la Résistance).

Pour faire entendre leur colère et obtenir une politique cohérente de protection et de prévention à la hauteur des enjeux sanitaires, scolaires et sociaux.

En effet de la maternelle au lycée, la situation est vite devenue explosive depuis la rentrée pour les élèves, les familles et les personnels. Une réalité que le ministre de l’Éducation Nationale a de plus en plus de mal à masquer. Encore moins avec son énième protocole publié le 6 janvier au soir. 

L’épuisement et l’exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit .

Alors que le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant  .

La lutte contre les inégalités sociales de réussite scolaire, pour la démocratisation de l’accès aux savoirs sont au cœur des propositions du Parti Communiste Français.
Depuis de nombreuses années, on a privé nos enfants de temps d’école, transférant aux familles, aux communes une partie des enseignements et de ce qui doit être fait à l’école.

Pour cela il faut transformer les pratiques. Il ne s’agit pas seulement d’augmenter le temps scolaire, mais de donner du temps aux équipes pour lutter contre les inégalités sociales de réussite scolaire.
L’argent existe, il faut le prendre sur les revenus du Capital, l’évasion fiscale qui coûte à notre pays plus de 120 milliards d’Euros.

Les communistes proposent :
- Un plan national pour rouvrir des écoles et des collèges sur tout le territoire et réduire le temps passé dans les transports, rénover, équiper, construire là où c’est nécessaire ;
-Des effectifs réduits dans les classes : pas plus de 20 à 25 par classe en fonction du niveau ;
-Un fond national pour garantir la gratuité de tout ce qui est nécessaire à la réussite scolaire.
Plus d’école, c'est nécessairement plus d'enseignants  90 000 RECRUTEMENTS TOUT DE SUITE!

- Plus d’école, ce n’est pas plus d’heures pour les enseignants : au contraire, ils ont besoin de temps pour travailler en équipe, se former, réfléchir à leur pratique… : plus de maîtres que de classes en primaire ; un temps de concertation inclus dans le service pour tous les personnels.

- Rattrapage des salaires (+30% et dégel du point d’indice)
- Mise en place de dispositifs de pré recrutement aux niveaux Bac et Bac+2, sous statut de la fonction publique, pour une entrée progressive et sereine dans le métier.

Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Communiqué de soutien de la fédération du Finistère du PCF au mouvement de grève et de manifestation dans l'éducation nationale du 13 janvier 2022
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 14:48
Jeudi 13 novembre: deux nouvelles initiatives pour le désarmement nucléaire à Brest à l'invitation du CIAN 29

Communiqué du CIAN29

Dans le cadre de son contre sommet européen, le Collectif Finistérien pour l'Abolition des Armes Nucléaires organise jeudi 13 janvier deux évènements :

  • un pique nique pour le désarmement nucléaire et la paix de 12h à 14h
  • Rendez-vous au square de Bazeilles sur le boulevard Jean Moulin
  •   un débat public de 18h à 20h/20h30 à la maison des syndicats sur le thème:

Désarmement nucléaire et programmes de Défense et de Paix

Les représentants des candidats à l'élection présidentielle portés par des partis politiques qui se sont clairement engagés pour le désarmement nucléaire (EELV, LFI, NPA, PCF) y présenteront les programmes de leurs candidats en ces domaines*

* Pierre-Yves Cadalen pour FI, Gérard Mas pour le NPA, Ismaël Dupont pour le PCF ont déjà annoncé leurs présences à ce débat

 

Jeudi 13 novembre: deux nouvelles initiatives pour le désarmement nucléaire à Brest à l'invitation du CIAN 29
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 06:39
Mardi 11 janvier, 10h30 à Brest et à Quimper - soutien à la manifestation des personnels de Santé et de l'Action Sociale (Communiqué du PCF)
Mardi 11 janvier, d'importantes manifestations auront lieu dans toute la France et dans le Finistère pour la Santé, l'hôpital public, les exclus du Segur, avec les personnels de santé et du médico-social, et des citoyens et usagers qui les soutiennent. C'est à Brest et à Quimper à 10h30.
 
Un co-voiturage est organisé par le Comité de défense du centre hospitalier du pays de Morlaix depuis Morlaix à 9h15 sur le parking de Géant devant le garage Citroën.
 
Soyons mobilisés!
 
La Coordination Nationale de tous les comités de défense des Hôpitaux Publics l'exprime:
 
" « Quoi qu’il en coûte », avait dit le Président de la République à l’hôpital de Mulhouse en 2020 ! La Covid est toujours là, mais les promesses n’ont été qu’un feu de paille et c’est encore avec plus de détermination que le gouvernement met en place la stratégie Ma Santé 2022 : moins d’hôpitaux publics pour plus d’ambulatoire, ou, but moins avoué encore, pour plus de privé !
A propos des urgences, le gouvernement a trouvé la solution : faire payer un forfait excluant ceux qui ne peuvent pas faire l’avance !
Épuisés, désabusés par une gestion comptable faisant fi de l’humain, les soignants désertent en nombre !
La catastrophe sanitaire est au rendez vous avec des retards de prises en charge malgré le dévouement des soignants.
Le maintien des brevets empêche de protéger la santé de tous et de limiter l’apparition de variants".
 
La fédération PCF du Finistère apporte son soutien plein et entier aux rassemblements de Brest et de Quimper ce mardi 11 février et appelle ses adhérents et sympathisants à y participer.
 
Celui de Brest aura lieu place de la Liberté mardi 11 janvier à partir de 10 h30 pour une manifestation dans le cadre de la journée nationale d'action des personnels de la Santé et de l'Action Sociale.
 
Pour les communistes l'égalité d'accès au soin pour tous ne doit pas être sacrifiée sur l’hôtel de l’austérité économique car la Santé et l'Action sociale ne sont pas des marchandises ! ils exigent l'égalité de traitement sur les salaires pour que cesse de toute urgence cette discrimination envers les exclus du Ségur.
 
Alors que le coronavirus a bouleversé la situation sanitaire cette situation de crise exacerbe un contexte que nous connaissions bien avant la crise : celui des inégalités profondes qui traversent notre pays en matière de droit et d’accès aux soins. Ces inégalités sont le résultat de politiques anciennes et constantes de casse et de privatisation de l’appareil sanitaire français. Face à ce constat, le PCF se bat pour remettre sur pied cet édifice social, qui est un enjeu de société majeur comme la crise du Covid nous l’a démontré.
 
Il formule les 13 propositions suivantes:
 
- Création d’un pôle public qui gérait la production et la distribution de médicament, financé par la taxation de 1% sur le chiffre d’affaires des entreprises pharmaceutiques.
- Création de 100 000 postes à l’hôpital public.
- Abrogation immédiate des lois de libéralisation de l’hôpital public (tarification à l’acte, loi Bachelot…)
- Construction d’un hôpital public de proximité à moins de 30 minutes de chaque bassin de vie, disposant d’une maternité, d’un service d’urgence et de chirurgie.
- Création d’un service public du grand âge, avec le recrutement de 100 000 aides soignants et la réquisition des EHPAD du groupe Korian. Doublé d’un ratio d’encadrement : 1 soignant pour 1 résident, et une revalorisation de leur salaire selon un coefficient d’utilité sociale.
- Suppression des franchises médicales, des participations forfaitaires, encadrement des dépassements honoraires et généralisation du tiers payant.
- Lutte contre les déserts médicaux : dans les zones denses un médecin ne doit s’installer que pour remplacer un départ.
- Levée des brevets des vaccins pour le Covid-19.
- Création d’une loi cadre sur la psychiatrie incluant un moratoire sur la fermeture des CMP(P), des ouvertures de lits et de structures psychiatriques ainsi que le recrutement massif et formation de personnel qualifié.
- Contrôle sanitaire accru des dispositifs médicaux par la création d’un observatoire citoyen.
- Publication annuelle des aides publiques par les entreprises pharmaceutiques et réquisitions d’une partie des laboratoires privés du médicament.
- Recrutement de 100 000 aides à domicile par an et création d’un véritable statut du proche aidant.
- Déconjugalisation de l’Allocation Adultes Handicapé
 
Et à Quimper, voici le communiqué des élus communistes du pays de Quimper tel qu'il est repris dans le Télégramme:
 
Santé : à Quimper, le PCF appelle à la mobilisation ce mardi
 
Après la CGT, les élus communistes du pays de Quimper appellent à la mobilisation pour soutenir l’hôpital public, ce mardi 11 janvier 2022, devant les urgences de l’hôpital de Quimper.
 
« Des personnels, épuisés, en souffrance dans l’exercice du métier qu’ils ont choisi, et dont le travail n’est pas reconnu comme il le devrait ».
« Urgence pour l’hôpital public ». Ce dimanche 9 janvier 2022, le PCF et les élus communistes du pays de Quimper appellent à la mobilisation, ce mardi 11 janvier, afin de soutenir l’hôpital de Quimper.
« Souffrances des personnels »
« Des décennies de choix politiques dictés par la finance ont soumis nos hôpitaux publics et notre système de soins à des impératifs de profit à court terme, voulant faire de la santé une marchandise au détriment de l’accès aux soins de la population, devenu un véritable parcours d’obstacles, plus encore pour les plus fragiles, au détriment aussi des personnels, épuisés, en souffrance dans l’exercice du métier qu’ils ont choisi, et dont le travail n’est pas reconnu comme il le devrait », indiquent-ils dans un communiqué.
Et d’ajouter : « Si notre système de santé ne s’est pas écroulé face à la pandémie, c’est grâce à leur engagement au service de la population, grâce aussi à la Sécurité sociale. […] Mais les souffrances des personnels, à l’hôpital, dans les Ehpad, dans le médico-social atteignent un degré insupportable, entraînant arrêts de travail, départs, ce qui aggrave encore la situation. Insupportables aussi les inégalités d’accès aux soins, les souffrances des usagers. Il y a urgence pour l’hôpital public et la santé ! »
Mardi 11 janvier, 10h30 à Brest et à Quimper - soutien à la manifestation des personnels de Santé et de l'Action Sociale (Communiqué du PCF)
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 18:46
Photo JM Clery, FSU

Photo JM Clery, FSU

Photo JM Clery, FSU

Photo JM Clery, FSU

Photo JM Clery, FSU

Photo JM Clery, FSU

 Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug - Prise de parole de Roland Nivet

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug - Prise de parole de Roland Nivet

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug - prise de parole du délégué flamand d'une grande association pour la Paix

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug - prise de parole du délégué flamand d'une grande association pour la Paix

 Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug

 Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug - Anne-Marie Alayse et Claude Bellec, pour le PCF Brest

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug - Anne-Marie Alayse et Claude Bellec, pour le PCF Brest

 Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - crédit Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Prise de parole de Jean-Marie Collin pour l'ICAN France (ici aux côtés de Roland de Penanros du CIAN 29 et de l'Université européenne de la Paix et de Roland Nivet, du Mouvement de la Paix)

Prise de parole de Jean-Marie Collin pour l'ICAN France (ici aux côtés de Roland de Penanros du CIAN 29 et de l'Université européenne de la Paix et de Roland Nivet, du Mouvement de la Paix)

Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Avec Jean-Paul Le Coq - Crédit Photo Eug

Manifestation de Brest, 9 janvier 2022 - Avec Jean-Paul Le Coq - Crédit Photo Eug

Yvonne Rainero et Jean-Paul Lecoq, 9 janvier 2022 à Brest

Yvonne Rainero et Jean-Paul Lecoq, 9 janvier 2022 à Brest

Jean-Paul Lecoq - Photo de Yvonne Rainero, 9 janvier 2022 à Brest

Jean-Paul Lecoq - Photo de Yvonne Rainero, 9 janvier 2022 à Brest

Photo de Yvonne Rainero, 9 janvier 2022 à Brest

Photo de Yvonne Rainero, 9 janvier 2022 à Brest

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

La conseillère régionale communiste Gladys Grelaud était présente dans la manifestation au côté des adhérents du PCF de Bretagne, et de Philippe Jumeau, porte-parole du Comité régional PCF Bretagne

La conseillère régionale communiste Gladys Grelaud était présente dans la manifestation au côté des adhérents du PCF de Bretagne, et de Philippe Jumeau, porte-parole du Comité régional PCF Bretagne

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

Manifestation 9 janvier 2022 à Brest - Photo Yvonne Rainero

Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier
Photo de Maryse Rousseau, 9 janvier 2022 à Brest

Photo de Maryse Rousseau, 9 janvier 2022 à Brest

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Photo Yvonne Rainero - Manif 9 janvier 2022

Belle mobilisation pour la Paix et le désarmement nucléaire à Brest ce dimanche 9 janvier

Alors que les 54 ministres européens de la Défense et des Affaires étrangères sont attendus à Brest du 12 au 14 janvier, un collectif d'organisations pour la Paix et le désarmement nucléaire organisait un contre-sommet, avec un premier moment organisé hier par le CIAN 29 (Quatre heures pour le désarmement nucléaire, à la fac Segalen de Brest), une manifestation ce dimanche dans la ville dont la rade abrite le cœur de la dissuasion nucléaire française, et un nouveau temps de mobilisation jeudi 13 janvier.

Dans la manif de Brest du 9 janvier pour la Paix, le désarmement nucléaire, pour une autre politique européenne à l'occasion du Sommet des Ministres des affaires étrangères et de la défense européens réunis à Brest du 12 au 14 janvier pour le début de la présidence française de l'Union et sur invitation d'Emmanuel Macron.

Plus de 700 participants à cette manifestation réussie, avec de très bonnes prises de parole à l'entame, Roland de Penanros pour le CIAN 29, Roland Nivet pour le Mouvement de la Paix, Alain Rouy pour le Bureau International de la Paix, les délégués flamands et portugais des associations pacifistes internationales, Jean-Marie Collin, porte-parole d'ICAN France qui mène la bataille pour la ratification du Traité d'interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) et un long défilé jusqu'à la Penfeld, avec la pluie qui a commencé à battre le pavé et les crânes rue de Siam, chère à Prévert, et sur le Pont de Recouvrance.

Les communistes étaient très présents dans cette manifestation avec des camarades venus de tout le Finistère, du Morbihan, des Côtes d'Armor, d'Ille-et-Vilaine, de Loire-Atlantique (merci et bravo à eux!), le député communiste rapporteur sur la question de l'armement nucléaire et membre de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale Jean-Paul Lecoq, mais aussi beaucoup de militants de la CGT, de la FSU, de Solidaires, des militants pacifistes bien sûr (mouvement de la paix, université européenne de la paix, bureau international de la paix, ICAN, mouvement pour une alternative non-violente, associations de paix internationales), des camarades de partis et mouvements de gauche (France Insoumise, NPA, EELV, UDB, PRCF), l'AFPS, les membres du CIAN 29.

Nous avons voulu saluer à notre façon par ce rassemblement pacifiste le sommet des ministres européens de la Défense et des Affaires étrangères qui va se tenir cette semaine à Brest.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 17:12
Photo de Jean-Paul Lecoq -  Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Ismaël Dupont -  Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Ismaël Dupont - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Noëlle Péoc'h a présenté les intervenants et la réunion publique pour le Mouvement de la Paix du Finistère -Début de la journée de mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire à Brest avec une rencontre des délégations étrangères pour la paix à la maison des syndicats. En présence du député PCF Jean-Paul Lecoq

Noëlle Péoc'h a présenté les intervenants et la réunion publique pour le Mouvement de la Paix du Finistère -Début de la journée de mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire à Brest avec une rencontre des délégations étrangères pour la paix à la maison des syndicats. En présence du député PCF Jean-Paul Lecoq

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Photo de Jean-Paul Lecoq - Maison des Syndicats, Brest, 9 janvier 2022 - Réunion publique pour le désarmement nucléaire, une Europe militarisée et de paix

Jean-Paul Lecoq, député communiste, membre de la commission Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale et rapporteur sur la question de l'armement nucléaire, était présent à Brest, à la maison des Syndicats et à la manif pour la Paix et le désarmement nucléaire: la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt numériques et terroristes. Quel sens ont de telles depenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole!

Jean-Paul Lecoq, député communiste, membre de la commission Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale et rapporteur sur la question de l'armement nucléaire, était présent à Brest, à la maison des Syndicats et à la manif pour la Paix et le désarmement nucléaire: la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt numériques et terroristes. Quel sens ont de telles depenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole!

Mobilisation pour la paix, le désarmement nucléaire - Réunion publique organisée par le Mouvement de la Paix à la maison des syndicats ce 9 janvier 2022
Stéphane Creach (CGT): 92 pour cent de l'industrie d'armement a été livrée aux groupes privés. ça aussi, il faut en parler!

Stéphane Creach (CGT): 92 pour cent de l'industrie d'armement a été livrée aux groupes privés. ça aussi, il faut en parler!

Photo Enzo de Gregorio, 9 janvier 2022, Maison des Syndicats

Photo Enzo de Gregorio, 9 janvier 2022, Maison des Syndicats

Ce dimanche 9 janvier, de 11h à 13H30, c'était une réunion publique du Mouvement de la Paix qui sonnait le début de la mobilisation pour la paix et le désarmement nucléaire, la sortie de l'OTAN et une autre politique européenne de défense.

100 personnes ont pu participé à cette réunion publique à la maison des syndicats de Brest avant la grande manifestation de 14h place de la liberté a Brest.

Avec à la tribune Roland Nivet, président du Mouvement de la Paix, Alain Rouy, du Bureau International de la Paix, plus vieille organisation pacifiste mondiale et plus large réseau mondial d'organisations pacifistes, des pacifistes portugais et belge (organisation flamande pour la paix).

En présence de Jean-Paul Lecoq député communiste rapporteur de la commission Défense et de l'assemblée nationale sur l'armement nucléaire et de la co-responsable de la commission paix et désarmement d'EELV.

Noëlle Péoc'h pour le Mouvement de la Paix, Roland de Penanros pour le CIAN 29, des militants de la CGT comme Stephane Créach, des militants du PCF, du MLNE, du MRAP, le porte-parole d'ICAN France, Jean-Marie Collin, sont également intervenus.

Une réunion publique très intéressante sur les questions de la militarisation de l'Europe et du monde, avec le doublement des dépenses mondiales d'armement en deux décennies, la politique de l'OTAN et les orientations de la défense européenne:

Jean-Paul Lecoq, député communiste du Havre membre de la commission Défense : " la France dépense chaque jour 14,5 millions d'euros pour moderniser l'arme atomique. Alors que les États européens considèrent en réalité que les menaces sont plutôt d'ordre numérique et terroriste. Quel sens ont de telles dépenses? Dans la symbolique, l'idée européenne mérite mieux que ça, qu'une première réunion de la présidence française de l'Europe dans le siège de la force de frappe nucléaire européenne, Brest! Quel symbole! C'est ça l'ambition européenne de la France?"

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 08:19
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Grande manifestation à Brest pour la Paix et le désarmement nucléaire, une autre politique européenne - c'est ce dimanche 9 janvier 2022 place de la Liberté à Brest à 14h
Dimanche 9 janvier :
- 11 h à 13 h, Maison du Peuple : meeting à l'initiative du Bureau National du Mouvement de la Paix avec intervention de délégations étrangères à la Maison des syndicats
- 14 h, Place de la Liberté : manifestation "pour une Europe sans armes nucléaires"
En présence notamment du député communiste Jean-Paul Lecoq, membre de la Commission Défense et rapporteur sur la question du Nucléaire Militaire.
 
EUROPE ET PAIX: FACE À LA MONTÉE DES TENSIONS EN EUROPE, L’UNION EUROPÉENNE DOIT AGIR RÉSOLUMENT POUR LA PAIX
Non à la préparation de nouvelles guerres. Non aux campagnes irresponsables et dangereuses initiées par l’Otan, les USA et leurs alliés contre la Russie et la Chine.
Le mois de décembre 2021 a montré une aggravation des tensions entre l’Otan et les Usa d’une part, et la Russie d’autre part. L’encerclement de la Russie par les missiles de l’Otan, dès 2010 à travers une véritable architecture globale de défense antimissile balistique en Europe (BMDE), couvrant tous les territoires des pays européens de l’OTAN (1) n’est pas une solution pour la Paix, mais conduit à une augmentation des dépenses militaires de la Russie mais aussi des Etats membres de l’OTAN. Il en est de même de la campagne visant à faire de la Chine un pays menaçant alors même que les USA et l’Otan disposent dans le Pacifique de « 21 sous-marins d’attaque et 8 SNLE (sous-marins nucléaires lanceurs d’engins dont chacun peut être porteur d’une cinquantaine d’armes nucléaires, NDLR) basés essentiellement à Pearl Harbor, selon l’US Navy…..et ont basé 5 de leurs 11 porte-avions en Mer de Chine » (2), conduisant la Chine à construire son troisième porte-avions.
Face à cette situation, il y a urgence à élaborer des propositions pour construire un espace européen de paix et de sécurité commune dont tous les peuples vivant en Europe ont besoin et donc à exiger que l’Union Européenne et le Président de la République Française, qui prend la présidence de l’UE le 1er janvier 2022 pour 6 mois, agissent vraiment pour la Paix, la sécurité et le désarmement, en particulier nucléaire.
Le Mouvement de la Paix a défini parmi ses objectifs prioritaires l’élimination totale des armes nucléaires, la sortie de la France de l’OTAN et la lutte pour une Europe de Paix débarrassée de la tutelle de l’OTAN et se construisant sur l’ensemble de l’espace géographique européen y compris la Russie et l’Europe orientale en référence à l’esprit de l’acte final d’Helsinki de 1975 (3). Il a, dans ce cadre, envisagé l’organisation de séminaires à dimension européenne pour affiner des propositions en s’appuyant sur les logiques de coopération et de compréhension mutuelle qui avaient prévalu lors des accords précités de 1975, en les adaptant à la situation internationale actuelle.
Au vu du contexte géopolitique, le Mouvement de la Paix estime nécessaire d’accélérer le processus d’élaboration de propositions utiles pour construire cette Europe de Paix et de coopération en s’appuyant sur les réalisations déjà existantes ou ayant existé entre les sociétés civiles mais aussi entre les Etats de l’espace européen. Ces propositions doivent respecter la souveraineté des peuples et des nations, s’appuyer sur la Charte des Nations Unies, les résolutions des Nations unies sur la culture de la Paix, les ODD, le climat, accroître les solidarités et les coopérations entre les peuples et débloquer des moyens à travers une diminution conséquente des dépenses militaires.
Le Mouvement de la Paix se réjouit qu’au plan international (ONU, appel international de Prix Nobel, appel de personnalités au plan mondial comme le Pape, ..etc), se développe une dynamique de plus en plus globale et mondiale en faveur de la paix, de la diminution des dépenses d’armement et pour la ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN).
Il appelle dans ce contexte à multiplier les actions de pression et de plaidoyer auprès du Président de la République, des parlementaires, des élus locaux, de tous les centres de décisions en France et au plan international et plus particulièrement lors de :
- La journée internationale d’action et du rassemblement de Brest le 9 janvier 2022 à l’occasion de la réunion de 54 ministres de l’Union Européenne (défense et affaires étrangères)
- Les journées nationales et internationales d’action autour du 22 janvier pour la ratification du TIAN par tous les Etats dont la France (4), à l’occasion du premier anniversaire de l’entrée en vigueur de ce traité.
- La conférence d’examen du TNP (traité de non-prolifération nucléaire) qui se tiendra a à New York du 4 au 28 janvier 2022, pour que les Etats signataires du TNP, dont la France, respectent leurs engagements au titre de l’article 6 de ce traité
- Les actions précédant la première réunion des États parties au TIAN qui se tiendra du 22 au 24 mars 2022 à l’Office des Nations Unies à Vienne, avec l’objectif que tous les États qui ne l’ont pas encore fait, dont la France, signent le TIAN, le ratifient ou y adhèrent dès que possible et pour le moins assistent à cette réunion en tant qu’observateurs.
L’enjeu est de mobiliser les citoyens, les opinions publiques, pour que le maximum d’Etats et en particulier les Etats membres de l’UE, et l’Union européenne en tant que telle, agissent vraiment « pour la Paix, le climat, le désarmement nucléaire, et les droits humains qui sont constitutifs des droits de “l’Homme” à la Paix ».
A quelques jours du Nouvel An, le Mouvement de la Paix rappelle avec force que les défis posés par le réchauffement climatique et la crise sanitaire montrent que l’humanité n’a d’autres chemins pour son avenir que la paix et la construction d’un monde plus juste et plus solidaire.
Le Mouvement de la Paix,
Le 29 décembre 2021.
1. Cercle de réflexion interarmées 2021
2. AFP 16 septembre 2021.
3. Ce texte est aussi l’un des premiers accords internationaux mettant dans ses objectifs l’urgence de la question de l’environnement. L’OSCE, Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe qui en est issue est devenue une vassale de l’OTAN en 1999 (“Document d’Istanbul” adopté lors du sommet de l’OSCE, nov. 1999).
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 07:42
8 janvier - Conférence régionale du PCF BRETAGNE en viséo-conférence

Conférence régionale du PCF Bretagne en viséo - une partie de la délégation finistérienne à la fédération du PCF Finistère à Brest, 5 rue Henri Moreau

C'était hier, samedi 8 janvier, avec pour la délégation finistérienne, Gladys Grelaud, conseillère régionale PCF, qui a développé sur les positions du PCF et enjeux sur le logement en Bretagne et sur la mise en place d'un réseau de réflexion et d'intervention sur les transports, mobilités, et le ferroviaire, avec les syndicats et comités d'usagers, Enzo de Gregorio, candidat aux dernières régionales, Gilbert Sinquin, Christian Beaumanoir, Christian Gagou, Marion Frances, Michel Tudo, Yvonne Rainero, Dominique Gontier, Pierre-Yves Thomas, Ismael Dupont qui représentaient la fédération du Finistère.

D'intéressants débats sur le logement et les transports en Bretagne, l'installation de nos 4 élues communistes bretonnes (Delphine Alexandre, Gladys Grelaud, Katja Krüger, Gaby Cadiou) et leurs premiers mois de mandat, les liens entre la réflexion et les initiatives des adhérents, leur expertise d'usage, et les interventions des élues communistes au Conseil Régional, sur le bilan de la campagne des régionales et la manière dont elle a été conduite, sur les thèmes, propositions et batailles a mettre sur la place publique fortement les prochains mois.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 07:36
La paix et le désarmement nucléaire seront notre premier rendez-vous cette année avec notamment la manifestation à Brest du dimanche 9 janvier pour une Europe sans armes nucléaires.
 
Soyons pleinement mobilisés le dimanche 9 janvier pour la grande manif à partir de 14h à Brest place de la Liberté pour une Europe sans armes nucléaires.
 
En effet du 12 au 14 janvier prochain, les ministres de la défense et des affaires étrangères des 27 États de l'UE tiendront à Brest un sommet axé sur les questions de stratégie européenne et de défense. C'est ce qui a amené le Collectif Finistère pour l'Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN 29 – qui regroupe une quinzaine d'associations, syndicats et organisations politiques dont le PCF) à proposer, en lien avec ICAN France et le Mouvement de la Paix, une série de mobilisations sur la période, axées sur la question du désarmement nucléaire.
 
Samedi 8 janvier après midi, fac Segalen : 4 heures pour le désarmement nucléaire
- exposition "agir pour le désarmement
- projection du film "le début de la fin des armes nucléaires" suivi d'un débat avec un représentant d'ICAN
- intervention de représentant·e.s de communes s'étant prononcées pour la signature du TIAN par la France
- intervention des représentant·e.s des organisations du CIAN 29
 
Dimanche 9 janvier :
- 11 h à 13 h, Maison du Peuple : meeting à l'initiative du Bureau National du Mouvement de la Paix avec intervention de délégations étrangères
- 14 h, Place de la Liberté : manifestation "pour une Europe sans armes nucléaires"
Jeudi 13 janvier, Maison des Syndicats : “sommet contre sommet”
- Rassemblement boulevard Jean Moulin en face de la Penfeld et des Capucins de 12h à 14h
- 17 h à 18 h 30 : projection du film "ils vont arrêter la bombe" (sur l'action contre les tirs à Mururoa en 1972) suivi d'un débat
- 20 h à 22 h : intervention de la directrice internationale d'ICAN et débat sur le désarmement nucléaire avec les forces politiques françaises qui soutiennent cet objectif, et notamment le député communiste du Havre, Jean-Paul Lecoq, membre de la commission Défense de l'Assemblée Nationale, qui représentera le candidat aux Présidentielles Fabien Roussel.
Brest - Capitale européenne du nucléaire militaire - tous mobilisés pour le désarmement nucléaire, la Paix, une autre politique de défense et vis-à-vis des migrants et réfugiés les 8, 9, 13 janvier 2022
Brest - Capitale européenne du nucléaire militaire - tous mobilisés pour le désarmement nucléaire, la Paix, une autre politique de défense et vis-à-vis des migrants et réfugiés les 8, 9, 13 janvier 2022
BREST, CAPITALE EUROPÉENNE DU NUCLÉAIRE MILITAIRE :
TOUS LES ÉTATS EUROPÉENS DOIVENT SIGNER
LE TRAITE D’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES
Du 12 au 14 janvier prochain, les ministres de la défense et ceux des affaires étrangères des 27 Etats de l’Union Européenne tiendront sommet à Brest.
 
Le choix de Brest, siège de la « force océanique stratégique » ne doit rien au hasard.
Il démontre l’ambition du gouvernement Macron de profiter de ses six mois de présidence de l’Union Européenne pour pousser ses pions et faire de la « force de frappe » française la pièce centrale d’une future défense européenne.
Ce qui se profile, derrière le sommet de Brest, c’est bien la construction d’une Europe-forteresse aux dépenses militaires croissantes. On ne peut accepter que nos Etats s’engagent à consacrer 2 % de leur PIB aux dépenses militaires quand tant de besoins sociaux restent insatisfaits sur notre continent (éducation, santé, emploi…)
Nous ne voulons pas de cette Europe-là mais d'une Europe de la PAIX fondée sur la coopération entre les peuples, le partage des richesses avec le reste du monde et la justice internationale.
Les Européens ne doivent pas accepter que le continent devienne le théâtre d’une nouvelle course aux armements.
Pour le retrait des bombes nucléaires américaines encore stationnées en Allemagne, aux Pays Bas, en Belgique et en Italie,
Pour la signature et la ratification par la France et par tous les États membres de l’Union Européenne du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (comme l’ont fait l’Autriche, l’Irlande et Malte),
Pour que la France s’engage dans un processus de démantèlement de ses armes nucléaires de toute nature et de ses sous-marins lanceurs d’engins, C'est le moment d'agir !
manifestation à Brest, place de la Liberté
le dimanche 9 janvier à partir de 14 heures , à l'appel du Collectif Finistérien pour l’Interdiction des Armes Nucléaires
(CIAN29)
En appelant à se rassembler à Brest pour réaffirmer notre exigence commune d’un monde sans guerre, un monde de paix, la CGT-Bretagne se fait aussi l’écho du poète invitant « sur cette ville heureuse à regarder ensemble cette pluie sage et heureuse, l’arsenal et le bateau d’Ouessant... » Et même si rue de Siam ou place Edouard Mazé, nous ne croiserons ni Prévert, ni Barbara, clamons avec force dimanche prochain depuis la cité du Ponant qui a connu les brûlures de l’Histoire :  « Quelle connerie la guerre ! »

En appelant à se rassembler à Brest pour réaffirmer notre exigence commune d’un monde sans guerre, un monde de paix, la CGT-Bretagne se fait aussi l’écho du poète invitant « sur cette ville heureuse à regarder ensemble cette pluie sage et heureuse, l’arsenal et le bateau d’Ouessant... » Et même si rue de Siam ou place Edouard Mazé, nous ne croiserons ni Prévert, ni Barbara, clamons avec force dimanche prochain depuis la cité du Ponant qui a connu les brûlures de l’Histoire : « Quelle connerie la guerre ! »

Tract du Mouvement de la Paix pour la manifestation nationale et même internationale du 9 janvier à Brest, 14h place de la Liberté

Tract du Mouvement de la Paix pour la manifestation nationale et même internationale du 9 janvier à Brest, 14h place de la Liberté

Tract du Mouvement de la Paix pour la manifestation nationale et même internationale du 9 janvier à Brest, 14h place de la Liberté

Tract du Mouvement de la Paix pour la manifestation nationale et même internationale du 9 janvier à Brest, 14h place de la Liberté

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2022 7 02 /01 /janvier /2022 07:23
La section PCF de Carhaix-Huelgoat dénonce le forfait de 20 euros lors des passages aux urgences
La section PCF de Carhaix-Huelgoat dénonce le forfait de 20 euros lors des passages aux urgences

La section de Carhaix-Huelgoat du Parti communiste juge « discriminatoire » le Forfait patient urgences qui entre en vigueur ce 1er janvier.

La section locale du Parti communiste critique l’entrée en vigueur du forfait patient urgences. (Le Télégramme, 2 janvier 2022)

Le Forfait patient urgences sera effectif à partir de ce 1er janvier 2022. Il faudra alors régler sur place, après un passage aux urgences sans hospitalisation, une somme de 19,61 €. Une mesure que la section de Carhaix-Huelgoat du Parti communiste juge « discriminatoire pour toutes celles et ceux qui n’ont pas accès à un médecin généraliste en urgence. « En pleine épidémie, avec une tension hospitalière qui devient intolérable pour les personnels, la priorité est-elle d’ajouter des tâches, qui plus est administratives, à du personnel déjà débordé ? interrogent les militants communistes, dans un communiqué. Selon ces derniers, le gouvernement reste dans une logique financière et administrative de gestion des hôpitaux. « Il reste sourd aux demandes du monde hospitalier, aucune mesure concrète n’a été formulée par le premier Ministre lors ses dernières annonces, sinon que des remerciements aux hospitaliers pour leur mobilisation »

Pour la section communiste locale, « l’hôpital public est en péril ». « Le Ségur de la santé n’a rien changé. Aujourd’hui se soigner coûte de plus en plus cher. À l’origine, Ambroise Croizat a voulu que la Sécurité Sociale soit dans une évolution du 100 % de prise en charge. Nous devons nous réapproprier cet objectif » estiment les militants.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011