Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 07:27
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Jeremy, Romaric, Gladys, Christian, les camarades du Finistère au meeting de Fabien Roussel (photo I Dupont)

Jeremy, Romaric, Gladys, Christian, les camarades du Finistère au meeting de Fabien Roussel (photo I Dupont)

Les Bretons dans l'attente du meeting de Fabien Roussel (Photo Ismaël Dupont)

Les Bretons dans l'attente du meeting de Fabien Roussel (Photo Ismaël Dupont)

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Meeting de Fabien Roussel - Photo PCF

Avant le meeting de Fabien Roussel: Ismael Dupont, Christian Gagou, et Gladys Grelaud, notre nouvelle conseillère régionale communiste finistérienne

Avant le meeting de Fabien Roussel: Ismael Dupont, Christian Gagou, et Gladys Grelaud, notre nouvelle conseillère régionale communiste finistérienne

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Ismaël Dupont et Jean-Luc Le Calvez sur le Stand Bretagne : joie des retrouvailles de la section de Morlaix!

Ismaël Dupont et Jean-Luc Le Calvez sur le Stand Bretagne : joie des retrouvailles de la section de Morlaix!

Michel Tudo, l'homme aux plus de cinquante fêtes de l'Huma: cette année fut un grand cru!

Michel Tudo, l'homme aux plus de cinquante fêtes de l'Huma: cette année fut un grand cru!

Jean-Pierre, Meven, Julie et Colette: une partie de la belle équipe du bar de la fête de l'Huma Bretagne

Jean-Pierre, Meven, Julie et Colette: une partie de la belle équipe du bar de la fête de l'Huma Bretagne

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Jacqueline Héré, Ismaël Dupont, Catherine Quéric: 3 des 9 conseillers départementaux communistes en Bretagne, réunis sur le stand de la fête Bretagne de l'Huma 2021

Jacqueline Héré, Ismaël Dupont, Catherine Quéric: 3 des 9 conseillers départementaux communistes en Bretagne, réunis sur le stand de la fête Bretagne de l'Huma 2021

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Bruno, Jacqueline, Anne-Marie et Jean-Pierre (photo Ismaël Dupont)

Bruno, Jacqueline, Anne-Marie et Jean-Pierre (photo Ismaël Dupont)

Bruno, Jacqueline, Anne-Marie, Claude, Jacky, Jean-Pierre et Denis (Photo Ismaël Dupont)

Bruno, Jacqueline, Anne-Marie, Claude, Jacky, Jean-Pierre et Denis (Photo Ismaël Dupont)

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
notre vaillante équipe de monteurs finistériens de la fête: Enzo, Jeannine, Denis, Colette, Michel, Marion, Floriane, Jean-Louis

notre vaillante équipe de monteurs finistériens de la fête: Enzo, Jeannine, Denis, Colette, Michel, Marion, Floriane, Jean-Louis

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Inauguration du Stand Bretagne de la fête de l'Humanité le vendredi par Gladys Grelaud, Philippe Jumeau, Enzo de Gregorio, Aurélien Guillot

Inauguration du Stand Bretagne de la fête de l'Humanité le vendredi par Gladys Grelaud, Philippe Jumeau, Enzo de Gregorio, Aurélien Guillot

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Hommage de Nathalie Simonnet et du PCF à notre camarade Yann Le Pollotec sur le stand de Seine St Denis

Hommage de Nathalie Simonnet et du PCF à notre camarade Yann Le Pollotec sur le stand de Seine St Denis

Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux
Une fête de l'Huma 2021 exceptionnelle qui fut à nouveau un hymne à la joie et à l'espoir des Jours Heureux

Quelles furent belles ces retrouvailles à la fête de l'Humanité! Vue du point de vue du stand Bretagne, cette fête de l'Huma 2021 fut une grande réussite et un moment de fraternité exceptionnel, avec de beaux concerts, des débats passionnants, et un meeting de Fabien Roussel enthousiasmant! Les Jours Heureux sont aussi le déjà-là communiste, et si l'espoir, l'esprit de lutte et de résistance s'emparent de la population aussi bien que des participants à la fête de l'Humanité, peut-être un avenir plus juste pour notre pays!  En attendant, cette fête de l'Humanité dont chaque participant a eu ses expériences particulières et inoubliables a été vécue par tous comme une sacrée bouffée d'oxygène et de plaisir d'être ensemble et de partager, avec le goût des autres!

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 06:16

photo augusto pinochet et salvador allende.  ©  reuters

 

Hector Herrera, témoin et personnage de l’histoire chilienne, animera une conférence sur l’assassinat du poète Victor Jara, ce mardi 21 septembre 2021, à Plourin-lès-Morlaix (Finistère).

En septembre 1973, au Chili, alors que la junte militaire menée par Pinochet renverse le gouvernement d’Allende et s’installe au pouvoir dans le sang, un jeune fonctionnaire, Hector Herrera, identifie à la morgue le corps de Victor Jara, grand poète et ambassadeur culturel du gouvernement d’Allende. Risquant de se faire arrêter, torturer voire tuer par les militaires, Herrera réussit à prévenir la femme de Jara, qui vient reconnaître le corps. Ils parviennent tous les deux à offrir au poète une sépulture décente, à une période où de nombreux corps de victimes disparaissent.

Des décennies plus tard, et sur invitation de la section morlaisienne du parti communiste, Hector Herrera sera présent, ce mardi 21 septembre 2021, à Plourin-lès-Morlaix (Finistère) pour échanger autour du film Victor Jara n° 2547.

La conférence, ouverte à tous, se tiendra à la salle du Cheval Blanc, à 18 h. Le passe sanitaire est obligatoire.

 

Béatrice CHOT-PLASSOT.    Ouest-France  

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 05:56
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger
Brest: la fédération du PCF affiche la couleur entre les rues Henri Moreau et André Berger

Lendemain de fête de L'Humanite: les vitrines relookées de la fédération du PCF Finistère et de la section de Brest sises entre les rues Henri Moreau (1908-1943) et les rues André Berger (1922-1943), deux résistants communistes brestois arrêtés par des policiers français aux ordres de Vichy et fusillés par les nazis au Mont Valérien le 17 septembre 1943 avec 17 autres camarades!

Et maintenant, en route pour une très belle campagne présidentielle avec Fabien Roussel dont le dernier livre-evenement de la rentrée politique "Ma France: heureuse, solidaire et digne" est disponible en fédération et bientôt auprès des 18 sections du PCF dans le Finistère.

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 22/ André Berger (1922-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 36/ Henri Moreau (1908-1943)

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 05:50
27-28 novembre 2021: 30 ème fête de l'Humanité Bretagne avec Miossec, Agnès Bihl, La Caravane passe, Spontus: réservez votre week-end!
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 06:04
La ville de Rennes rend hommage à Missak Manouchian et Mélinée

Conseil Municipal du 13/09 : Hommage à la Résistance ce soir avec la dénomination d'une impasse aux noms de Mélinée et Missak Manouchian à Rennes

Yannick Nadesan, élu communiste rennais

 

Lire aussi:

Missak Manouchian, résistant mort pour la France (Guy Konopnicki, Marianne - avril 2015)

16 novembre 1943 : arrestation des 23 résistants du groupe Manouchian

L'Affiche rouge: "Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant" (numéro spécial de L'Humanité, février 2007- Jean de Leyzieu)

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 19:11
Aube dorée, l'affaire de tous - le film-choc d'Angélique Kourounis sur l'extrême-droite grecque et Aube Dorée en tournée bretonne
Aube dorée, l'affaire de tous - le film-choc d'Angélique Kourounis sur l'extrême-droite grecque et Aube Dorée en tournée bretonne

Le flyer de la tournée bretonne du film "Aube dorée, l'affaire de tous"

Maxime Bitter, Angélique Kourounis et Thomas Iacobi, photo prise par Hervé Ricou la semaine dernière au festival du film de Douarnenez.

Maxime Bitter, Angélique Kourounis et Thomas Iacobi, photo prise par Hervé Ricou la semaine dernière au festival du film de Douarnenez.

Article du Télégramme, 27 août 2021, sur Aube Dorée, une affaire de Tous

Aube Dorée l'affaire de tous

Angélique Kourounis est la réalisatrice de deux documentaires sur le parti néo-nazi grec: l'Aube dorée.

En 2017 l'Association Bretagne Grèce Solidarité Santé a parrainé avec de nombreux partenaires locaux des projections-débats autour du film-Aube dorée-une affaire personnelle-  dans une quinzaine de salles de la région. Ce film décrivait l'installation du parti néo-nazi dans le pays et au parlement comme 3ème force politique.

Cette année Angélique Kourounis avec un nouveau film -Aube dorée-l'affaire de tous- décortique 6 années de procès qui ont abouti à la condamnation d'Aube dorée comme organisation criminelle. Bretagne Grèce Solidarité Santé parraine une nouvelle tournée de projections-débats dans 14 salles en Bretagne dont 5 dans le Finistère en présence et avec la participation d'Angélique Kourounis.

3 projections du premier film "Aube Dorée, une affaire personnelle" et 3 projections du film de 2021 "Aube Dorée l'affaire de tous" ont eu lieu au festival du film de Douarnenez du 21 au 28/08 qui avait comme thème Peuples et luttes en Grèce.

Standing ovation incroyable à la fin du dernier film!

la bande-annonce: https://vimeo.com/560771007

PJ: article du Télégramme du 27/08/2021 (édition de Douarnenez)

Les dates bretonnes pour voir le film en présence des réalisateurs, Maxime Bitter, Angélique Kourounis et Thomas Iacobi:

> Le 3 septembre au cinéma Iris, Questembert, 56230, 20h30

> Le 5 septembre, à Brasparts, lieu-dit Tromac'h 29190, 17h

> Le 6 septembre, au cinéma Les Baladins, Lannion, 22300, 20h

> Le 7 septembre, au cinéma Le Vulcain, Inzinzac-Lochrist, 56650, 20h30

> Le 8 septembre, au cinéma Club 6, St Brieuc, 22000, 20h

> Le 9 septembre, au cinéma Rex, Pontivy, 56300, 20h

> Le 10 septembre, au Patronage Laïque Guérin, 1 rue Alexandre Ribot Brest, 29200, 20h

> Le 11 septembre, à Ti An Oll, Plourin-les-Morlaix, 29600, 16h

> Le 14 septembre, MJC Kerfeuteun, Quimper, 29000, 20h

> Le 16 septembre, au cinéma Ty Hanok, Auray, 56400

> Le 17 septembre, Local Fête de l'Ével, Baud, 56150, 19h30

> Le 21 septembre, au cinéma Arvor, Rennes, 35000, 20h15

> Le 23 septembre, au cinéma Le Vauban, St Malo, 35400, 20h

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 06:19
Atteinte aux libertés - Soutenez Edouard Descottes, prof rennais victime de répression pour activité syndicale par Blanquer et "son" ministère

Message du comité de soutien à Edouard Descottes. Vous aussi, envoyez lui votre soutien!

Nous avons mis en place un comité de soutien au lycée Jean Macé pour soutenir Edouard Descottes, l’adresse mail du collectif de soutien est : collectifsoutien.edjm1@gmail.com

Une grande partie des enseignants du lycée sera en grève vendredi 3 septembre pour la première journée de cours (jeudi, c’est l’accueil des classes par les profs principaux)

Nous manifesterons devant le lycée de 8h à 10h avant de réaliser d’autres actions tout au long de la journée

Nous appelons tous ceux qui le peuvent à nous rejoindre avec leurs banderoles (et/ou leurs casseroles !)

Merci de diffuser l’information dans le milieu de l’éducation nationale mais aussi dans d’autres.

 

UNE ATTAQUE DE PLUS DU MINISTÈRE BLANQUER
 

Professeur d’Histoire-géographie depuis 20 ans au lycée Jean Macé de Rennes, par ailleurs militant syndical SNES-FSU,
Edouard Descottes, 57 ans, s’est vu notifier le 21 /08/2021 une sanction décidée par le ministère de l’Education Nationale : mutation d’office. Il a donc perdu le poste qu’il occupait depuis toutes ces années.


Tout commence le 13/02/2020 lors de l’émission « Le Téléphone sonne » de France Inter. Alors que la mobilisation des
élèves et des professeurs s’était développée dans tout le pays contre la réforme Blanquer du bac, un parent d’élève est
intervenu. Il a accusé, sans preuve, « le professeur d’histoire-géo de 1ère STMG du lycée Jean Macé de Rennes d’avoir
incité ses élèves à faire grève ».

 

Résultat : le 5 juillet 2021, Edouard Descottes est convoqué à une commission disciplinaire de l’académie de Rennes. Pour le soutenir, 200 enseignants, élèves, parents d’élèves et syndicalistes étaient présents.


A l’issue de cette commission, dont l’avis n’est que consultatif, aucune sanction n’a été votée. Pourtant, le samedi 21 août 2021, à 10 jours de la rentrée, Edouard Descottes reçoit donc la sanction du ministère.


Pour justifier cette décision grave, l’administration invoque deux types de motifs : Premièrement, des aspects pédagogiques ; ainsi Edouard Descottes aurait :


-« manqué d’assiduité à remplir ses cahiers de texte numériques »
- Du mal à « terminer ses programmes d’histoire-géographie »
- trop jalonné ses cours de « digressions historiques » Enfin, lors du 1er confinement de mars 2020, on lui reproche de n’avoir pas pris contact avec ses élèves entre le 17 mars  et le 6 avril. Il faut oser !


Que tout le monde se souvienne des dysfonctionnements manifestes des services du ministère de l’Education Nationale
à ce moment-. Familles et enseignants étaient alors livrés à eux-mêmes.
Deuxièmement, des raisons liées à son engagement syndical : C’est en fait le fond de l’AFFAIRE ! Il est reproché à
Edouard Descottes :


-d’avoir animé dans son lycée la mobilisation contre la réforme Blanquer en janvier 2020. Or, au lycée Jean Macé
toutes les actions et la grève ont été menées collectivement et mocratiquement. SANS BLOCAGE NI INTERVENTION POLICIERE !

 

- de même, il lui est reproché d’avoir « instrumentalisé ses élèves « lors de cette mobilisation. Or, là encore,
témoignages à l’appui, les élèves se sont mobilisés EUX-MÊMES, sans jamais interdire l’accès aux épreuves du
bac à leurs camarades qui le souhaitaient.

 

PIRE ! Il est reproché à Edouard Descottes son engagement de militant syndical en faveur d’élèves sans-papiers
scolarisés au lycée. Effectivement, à Jean Macé, 4 élèves et leurs familles ont pu être régularisés grâce à la
mobilisation collective de centaines d’élèves, de parents d’élèves, d’enseignants et de militants engagés à leurs
côtés.

Conclusion : De nombreux enseignant(e)s ont affaire à l’entreprise de mise au pas voire à la répression du ministère
Blanquer.

Avec Edouard, c’est un militant syndical reconnu et apprécié qui est attaqué à son tour. En fait, plus largement, ce sont les droits de grève, de réunion, d’expression, de défense des sans-papiers et d’organisation syndicale qui sont attaqués par le gouvernement.

Partager cet article
Repost0
13 août 2021 5 13 /08 /août /2021 05:38
Le Vendredi 13 août la « caravane des jours heureux » de Fabien Roussel sera présente à Morlaix sur la Place Zoé Puyo (à proximité de la manu) De 14 h à 19 h
Le Vendredi 13 août la « caravane des jours heureux » de Fabien Roussel sera présente à Morlaix sur la Place Zoé Puyo (à proximité de la manu) De 14 h à 19 h

Parti Communiste Français

Section de Morlaix

2 Petite Rue Callac 29600 MORLAIX – tel : 02 98 88 30 35

Mel : pcf-morlaix@wanadoo.fr                                   

Blog : http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/     


Le Vendredi 13 août la « caravane des jours heureux » sera présente à Morlaix sur la Place Zoé Puyo (à proximité de la manu) De 14 h à 19 h

Les communistes organisent, durant cet été 2021 le
tour de France de la caravane des Jours Heureux.

Cette caravane floquée aux couleurs de la
campagne de Fabien Roussel, s’élance sur les
routes françaises pour présenter aux habitantes-
s, aux saisonnières-s et aux touristes la
candidature Communiste à l’élection
présidentielle de 2022.

Le vendredi 13 août la caravane  de la campagne de FABIEN ROUSSEL
sera sur la Place Zoé Puyo
à Morlaix de 14 h à 19h.
 
Venez NOMBREUX !

Nous voulons faire connaître cette candidature pour
faire partager ses propositions.
Nous souhaitons également écouter et recueillir les besoins et les attentes de milliers de citoyens afin d’enrichir notre programme et de présenter des
propositions en adéquation avec les demandes de la
population.

La caravane des Jours Heureux alliera échanges politiques et convivialité, nous souhaitons en faire un  lieu de débats, de rencontres, mais également de jeux et de bonne humeur.

Nous vous donnons rendez-vous tout au long de l’été
sur le parcours de la caravane pour participer vous
aussi, à relever le défi des Jours Heureux !


Nous décidons pour cela de proposer à notre peuple, au monde du travail, à la jeunesse, aux électeurs de gauche mais pas seulement eux, à tous les Françaises et les Français, d’écrire ensemble un contrat, de conclure un pacte pour la France.
Le pacte national de progrès et d’avenir sera un engagement pris avec tous les Français. Son but ? Rétablir l’égalité entre tous les êtres,  vivre mieux et bien dans la sécurité
quotidienne et dans la paix... Ouvrir l’ère des jours heureux.

Le Vendredi 13 août la « caravane des jours heureux » de Fabien Roussel sera présente à Morlaix sur la Place Zoé Puyo (à proximité de la manu) De 14 h à 19 h

AVEC VOUS, UN PACTE NATIONAL POUR L’AVENIR DE LA FRANCE

Fabien Roussel vous propose d’ouvrir de grands chantiers:
La jeunesse vit dans le moule d’un capitalisme qui n’a pas d’autres ambitions pour elle  que d’être son instrument au service de l’argent.
Construisons un pacte national pour la jeunesse.

Son but ?

Libérer la jeunesse de ce carcan  étroit et égoïste, lui rendre confiance en son avenir. Permettre à chaque jeune d’être autonome  et libre de ses choix. Pour y parvenir, l’éducation et la formation doivent être portées à un  niveau jamais atteint pour assurer la réussite de chacun. Un haut degré de savoir et de culture,
c’est garantir l’avenir de nos enfants. C’est l’assurance pour la France d’être prête à affronter  les défis du 21e siècle.


La santé est réduite à l’état de marchandise !
Notre objectif : permettre l’accès sans conditions de ressources à tous les soins. Mettre l’industrie pharmaceutique sous tutelle de la nation est une mesure urgente.
L’alimentation est un grand marqueur des inégalités...
Pour la démocratie alimentaire ! De l’agriculteur au consommateur, de la fourche à la fourchette, conjuguons nos savoir-faire et nos connaissances avec pour objectif que chacun  puisse manger sain, manger bien et protéger ainsi sa santé.

L’égalité est mise à mal !
Pour l’égalité réelle sans distinction de genre, de religion, d’origine ou de couleur de peau, développons des politiques publiques contre toutes les discriminations.
La précarité envahit nos vies, la pauvreté grandit...
Valorisons le travail et la sécurisation des parcours professionnels. Pour garantir le droit à un  emploi, à un salaire décent, garantir l’accès aux formations que l’évolution permanente des  sciences et des techniques impose.
 

Pour l’emploi, pour le climat, relocalisons notre industrie !

Pour le développement d’une industrie nouvelle, de services d’excellence et d’une énergie sous maîtrise publique, ouvrant rapidement la voie au plein emploi et à une prospérité partagée.
La culture, pourtant essentielle, est malmenée. La culture est essentielle pour l’émancipation humaine et la cohésion sociale. Elle est créatrice d’emplois, source de développement. Permettons-lui de jouer pleinement son rôle et de rester un facteur décisif de la grandeur de la France et de son attractivité.
Le gouvernement rogne nos libertés démocratiques et nos prérogatives citoyennes...
 

Pour une nouvelle République laïque et sociale, pour la démocratisation et pour le développement des pouvoirs des citoyens et des salariés, de nos quartiers à l’entreprise.
La nation est spoliée... Faisons de la lutte contre l’évasion fiscale une priorité nationale et changeons l’utilisation de l’argent de l’État, des banques et des entreprises.
La voix de la France s’est éteinte. Faisons de notre pays un artisan de la paix et un acteur majeur de la coopération internationale, basée sur la solidarité et sur le respect des peuples comme de leur souveraineté.
Notre Terre étouffe ! Nous entrons dans la dernière décennie où il est encore possible d’inverser la tendance dangereuse du réchauffement climatique. Changeons de système économique pour sauver le climat !

Engageons la révolution sociale et écologique, indispensable pour sauver la planète tout en luttant contre les inégalités

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 06:40
Isabelle Maugeais (Pont de Buis), Jacqueline Here (Brest), Ismael Dupont (Morlaix), les 3 élus de sensibilité communiste dans le groupe de gauche Finistère et Solidaires (22 élus), avant le conseil départemental du 26 juillet 2021, le deuxième de la mandature. Jacqueline Here et Isabelle Maugeais intégreront la commission enfance, jeunesse, culture, associations, sports et Ismael Dupont la commission action sociale (personnes âgées, handicap, insertion, RSA, santé, etc).

Isabelle Maugeais (Pont de Buis), Jacqueline Here (Brest), Ismael Dupont (Morlaix), les 3 élus de sensibilité communiste dans le groupe de gauche Finistère et Solidaires (22 élus), avant le conseil départemental du 26 juillet 2021, le deuxième de la mandature. Jacqueline Here et Isabelle Maugeais intégreront la commission enfance, jeunesse, culture, associations, sports et Ismael Dupont la commission action sociale (personnes âgées, handicap, insertion, RSA, santé, etc).

Jacqueline Héré et Kevin Faure, le binôme de conseillers départementaux de Brest 1. Kevin Faure est co-président du groupe Finistère et Solidaires avec Armelle Huruguen (22 membres, dont 3 élus du parti communiste)

Jacqueline Héré et Kevin Faure, le binôme de conseillers départementaux de Brest 1. Kevin Faure est co-président du groupe Finistère et Solidaires avec Armelle Huruguen (22 membres, dont 3 élus du parti communiste)

Séance du Conseil départemental du Finistère du 26 juillet 2021
Les conseillers départementaux de gauche dans le Finistère: 22 membres du groupe Finistère et Solidaires (dont 3 de sensibilité communiste), 2 "régionalistes et autonomistes", 2 écologistes de "Finistère d'avenir"

Les conseillers départementaux de gauche dans le Finistère: 22 membres du groupe Finistère et Solidaires (dont 3 de sensibilité communiste), 2 "régionalistes et autonomistes", 2 écologistes de "Finistère d'avenir"

Compte rendu par Ismaël Dupont
 
C'était hier le deuxième conseil départemental du Finistère de la mandature 2021-2028, suite aux élections départementales des 20 et 27 juin dernier.
 
Maël de Calan s'appuie sur une très courte majorité à droite de 28 conseillers départementaux (quelques-uns étaient absents hier ce qui fait que les élus de gauche étaient plus nombreux) représentant 14 cantons.
 
A gauche, 13 cantons, 26 conseillers départementaux: 22 membres du groupe Finistère & Solidaires (PCF, PS, Divers Gauche) et 2 Régionalistes (canton de Carhaix) et 2 Écologistes (canton de Brest 2). 
 
A l'ordre du jour du Conseil Départemental d'hier: la formation des commissions consultatives de travail, la représentation du département dans les organismes extérieurs, l'adoption des indemnités des élus, le droit à la formation des élus, l'adoption du règlement intérieur, le rapport d'activité des services 2020, l'adoption du compte de gestion 2020 et des comptes administratifs.
 
Les commissions se composent ainsi:
 
Commission de l'action sociale (Personnes âgées, personnes en situation de handicap, santé, insertion, retour à l'emploi - 10 membres)
Présidente: Jocelyne Poitevin
Autres membres élus:
Nathalie Carrot-Tanneau, Monique Porcher, Jocelyne Plouhinec, Bernard Goalec, pour la droite
Ismaël Dupont, Matthieu Stervinou, Didier Malleron, Joëlle Huon, David Le Goff pour la gauche
 
Commission de l'enfance, de la jeunesse, de la culture, des sports et des associations (Aide sociale à l'enfance, PMI, politique des collèges, politique de la famille, culture, sports, Langue Bretonne, Patrimoine, Économie sociale et solidaire, 10 membres)
Présidente: Véronique Bourbigot
Autres membres élus:
Emmanuelle Tournier, Franck Pichon, Elisabeth Guillerm, Aline Chevaucher pour la droite
Nathalie Sarrabezolles, Gaëlle Zaneguy, Céline Le Gaz Tendre, Jacqueline Héré, Isabelle Maugeais pour la gauche
 
Commission du développement durable et des territoires (Politique d'aide aux territoires, Politique de l'habitat et du logement, ruralité, Espaces naturels sensibles, Déchets, Economie circulaire, déplacements doux, mer et littoral, 12 membres)
Président: Gilles Mounier
Autres membres élus:
Viviane Bervas, Didier Guillon, Raymond Messager, Guy Taloc, Laure Caramaro pour la droite
Armelle Huruguen, Marie-Pierre Jean-Jacques, Sandrine Manusset, Corine Nicole, Pauline Louis Joseph Dogue, Pierre Le Goff pour la gauche
 
Commission de l'économie, du numérique et des infrastructures (Routes, désenclavement, numérique, tourisme, nautisme, agriculture et pêche, suivi du CPER, enseignement supérieur, 13 membres).
Président: Jacques Gouérou
Autres membres élus:
Stephane Le Doare, Yves du Buit, Amélie Caro, Jean-Marc Puchois, Mairie-Christine Lainez pour la droite
Kévin Faure, Fréderique Bonnard Le Floch, Hosny Trabelsi, Anne Marechal, Bernard Pelleter, Barthelemy Gonella pour la gauche
 
Commission  des ressources humaines, du dialogue sociale, des finances, de l'évaluation (8 membres)
Présidente: Lédie Le Hir
Autres membres élus:
Alain Le Grand, Pascal Goulaouic, Marguerite Lamour pour la droite
Claude Jaffré, Julien Poupon, Michel Loussouarn, Philippe Guillemot pour la gauche
 
Pour la commission d'appel d'offre, titulaires: Stephane Le Douaré, Alain Le Grand, Franck Pichon, Claude Jaffré et Bernard Pelleter, Suppléants: Monique Porcher, Laure Caramaro, Jocelyne Plouhinec, David Le Goff, Isabelle Maugeaus
 
***
Pour ce qui est de Gaëlle Zaneguy et moi, élus du cantons de Morlaix, j'intègre donc la commission Action Sociale (personnes âgées, handicap, insertion, RSA, santé) avec 4 autres élus de l'opposition (Didier Malleron sur Guipavas, Matthieu Stervinou sur Quimper, Joëlle Huon sur Plouigneau, David Le Goff sur Quimper), tandis que Gaëlle Zaneguy intégre la commission enfance, jeunesse, culture, sports, associations avec Nathalie Sarrabezolles (Guipavas), Céline Gaz Tendre (Concarneau), Jacqueline Héré (Brest 1), Isabelle Maugeais (Pont-de-Buis).
J'ai été élu membre suppléant de la commission consultative des services publics locaux, du comité technique, du Parc naturel régional d'Armorique, et titulaire pour l'EHPAD de Taulé, les CA des collèges de Carantec, de Saint-Martin des Champs, de Plounéour-Menez, du Château à Morlaix. Gaëlle Zaneguy siege pour le département à la commission des droits à l'autonomie des personnes handicapées, au Conseil départemental de l'éducation nationale, à Finistère 360, au Culture Lab 29, à la MDPH, à la SAFI, et dans tous les CA des collèges publics du canton de Morlaix, au CA de l'EHPAD de Porspoder.
Nous aurons un rôle important à jouer pour représenter le département et tous ces acteurs du territoire, et servir l'intérêt général à l'intérieur de toutes ces délégations et représentations.
 
***
 
Lors de l'introduction de la séance, Kévin Faure est intervenu en tant que co-président du groupe Finistère et Solidaires :
 
"Monsieur le Président, cher.e.s collègues,
Voilà 1 an et demi que nous subissons toutes et tous une crise sanitaire sans précédent. Depuis plusieurs semaines, un climat de défiance prend le dessus sur le précieux climat de confiance. Les tensions qui naissent ici et là sur la stratégie vaccinale et le pass sanitaire en sont une démonstration flagrante.
Ce climat de défiance nous touche toutes et tous en tant que citoyens mais aussi en tant qu’élus : hausse de l’abstention, manque d’intérêt pour la chose publique et parfois même de la violence. Notre responsabilité - collective - est donc appelée pour ré-instaurer ce climat de confiance. De nouveaux liens entre l’action publique et les citoyens, plus de transparence, plus de démocratie, ...doivent être mis en place. Souhaiter qu’on nous fasse confiance nécessite cependant une certaine réciprocité. Pour que les citoyens retrouvent confiance dans l’action publique, les responsables politiques doivent faire confiance à la jeunesse, faire confiance à celles et ceux qui débutent leur parcours d’insertion, faire confiance à celles et ceux qui fuient leur pays et la misère pour s’insérer dans une société humaniste. Par cette réciprocité, nous rendrons possible un retour à la confiance mutuelle - primordiale à notre vie en société.
Cette crise de confiance s’ajoute à la crise sanitaire mais aussi à la crise sociale accentuée par certaines réformes du gouvernement. Les chiffres viennent de sortir : 30% des allocataires d’APL étaient perdants en Janvier 2021 et 400 000 d’entre eux ont tout simplement perdu leurs droits. Le “quoi qu’il en coûte” entendu l’année dernière se traduit par une économie d’1 milliard d’euros sur les APL : curieuse manière de résoudre la crise sociale et la crise de confiance.
Depuis plusieurs années, nous constatons toutes et tous que les dérèglements climatiques s’accumulent. L’actualité l’a une nouvelle fois démontrée en Allemagne et en Belgique.
Certes, individuellement et collectivement nous œuvrons : nous œuvrons pour protéger et préserver notre environnement et accroître notre résilience environnementale.
Mais arrivons-nous à actionner nos leviers de manière efficace ? La question est clairement posée. Une chose est certaine, même en agissant avec la plus grande des volontés mais en restant les seuls à agir, nous n’y arriverons pas.
Pour répondre à ces deux enjeux : regain de confiance et résilience environnementale, il nous faut œuvrer collectivement. Nulle place aux décisions unilatérales ni aux décisions peu transparentes, c’est plus de partenariats et plus de participation qu’il nous faut construire. A ce titre, nous proposons l’installation d’un collège des transitions en Finistère (proposition issue de notre projet social et environnemental), réunissant une diversité d’acteurs, pour notamment trouver les effets leviers efficaces et ainsi démultiplier nos forces.
Hélas, Monsieur le Président, votre 1ère décision dans votre nouvelle fonction, nous a particulièrement surpris. Non pas une surprise de découvrir que vous étiez opposés au projet du Centre National des Phares visant à préserver le patrimoine des phares finistériens tout en valorisant à Ouessant et à Brest les phares et les acteurs du monde maritime. Une surprise dans votre décision brutale et non concertée avec les partenaires de ce projet.
Cette décision rapide et unilatérale, est-elle une illustration de votre souhait de célérité évoqué lors de votre discours introductif ? Certes Monsieur le Président, seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin. C’est donc “plus loin” dans ses politiques sociales que nous souhaitons voir avancer le Conseil Départemental du Finistère, en respectant l’ensemble des partenaires avec qui nous devons œuvrer pour co-construire le Finistère de demain.
Durant cette séance plénière, nous voterons sur les désignations des conseillères départementales et conseillers départementaux dans de très nombreux organismes pour représenter notre collectivité. Cela témoigne de tous ces partenariats qui contribuent à cet éco-système de l’action publique en Finistère et que nous devons respecter. La brutalité de certaines décisions ne permettra pas - c’est notre sentiment - d’ agir efficacement avec toutes ces structures.
Vous nous proposerez également, au cours de cette séance, de réduire symboliquement de 5% les indemnités perçues par les 54 élus que nous sommes. Nous ne nous y opposerons pas mais resterons dubitatifs sur le véritable message et l'effet escompté.
Notre groupe “Finistère et Solidaires”, représentant la gauche plurielle composé d’élus socialistes, communistes, citoyens et divers gauche, est depuis le 1er Juillet prêt à agir en tant que groupe d’opposition. Comme j’ai eu l’occasion de le dire lors de notre 1ère séance, nous serons une opposition constructive car nous croyons dans l’importance capitale des politiques que nous menons notamment celles en faveur des plus démunis ou en détresse.
Nous sommes prêts, et nous aussi nous voulons avancer rapidement. En revanche, nous ne comprenons pas l’attente que vous nous imposez pour nous permettre de travailler sereinement, avec nos collaboratrices de groupe, au sein de la maison du Département.
A cette heure, nous “squattons” toujours 2 petits bureaux qui ne nous sont pas dédiés. Nous ne savons pas quelle adresse nous devons fournir pour recevoir notre courrier, nous ne savons pas où poser nos affaires quand nous avons des séances plénières, bref… au sein de la Maison du Département, nous n’existons pas.
Nous ne comprenons pas cette latence dans le fait de -peut-être- nous autoriser à utiliser vos anciens locaux au sein de ce bâtiment, ceux de l’opposition qui existent et qui nous conviennent. Nous espérons sincèrement que vous n’expulserez pas vos oppositions car, nous le rappelons ici fermement, la maison du Département est autant la vôtre que la nôtre, d’autant plus que nous sommes toutes et tous des représentants élus des territoires de tout le Finistère.
Enfin, puisque dans ce propos j’évoque des valeurs et des symboles, je souhaite témoigner de nos encouragements à Nicolas, Léa, Pol, Marie, Camille, Aloïse, Katell et Jason mais aussi Cléopatre, Pauletta, Coralie, Pauline et Kalidiatou. Ces prénoms sont ceux des athlètes finistériens qui concourent aux jeux olympiques et paralympiques à Tokyo et qui portent de belles valeurs et sont de vrais symboles. A vous chers athlètes, par votre engagement, nous le savons, vous véhiculez des valeurs universelles du sport, de l’inclusion, du respect de l’autre et du dépassement de soi. Vous aussi savez l’importance du travail en collectif et du respect. Dans notre actualité tiraillée, vous êtes les messagers de l’espoir à la française et qui, dans les yeux des petits comme des grands, nous font vibrer. Nous sommes fiers de vous, de vous voir porter nos couleurs celles de la France victorieuse, de la Bretagne rayonnante et du Finistère solidaire !
Je vous remercie."
 
***
 
A l'entame du Conseil Départemental, Philippe Guillemot est intervenu pour les régionalistes - Défense de Diwan et de la filière bilingue - et Pauline Louis Joseph Dogue est intervenue pour les écologistes - Illustration des effets mondiaux du dérèglement climatique et nécessité d'agir maintenant. Maël de Calan est intervenu en tant que président de Département également et pour répondre aux interventions des autres groupes. 
 
***
Les indemnités des élus ont été votées à l'unanimité avec une diminution de 5% pour toutes les indemnités des élus (président, vice-président, conseillers départementaux membres de la commission permanente) 
 
***
Je faisais partie de la commission du règlement intérieur avec à gauche Michel Loussouarn, Armelle Huruguen, Corine Nicole. Le règlement intérieur a été adopté à l'unanimité après une heure de travaux de la commission et de suspension de séance dans la mesure où Maël de Calan a accepté les demandes de modification des groupes de gauche. 
 
***
Sur les désignations et représentations des élus du Conseil Départemental dans les organismes extérieurs, je suis intervenu suite aux propos de Maël de Calan prévoyant de "démissionner" d'ici quelques semaines, quelques mois, des élus de sa majorité de droite pour les remplacer par des personnes qualifiées en disant mon étonnement face au fait que le Conseil départemental élise des représentants parmi les conseillers départementaux dans les organismes extérieurs, pour les démissionner ensuite, alors qu'ils ont une légitimité à y représenter les finistériennes et finistériens, ici du vote. En demandant s'il n'était pas possible d'adjoindre des personnes qualifiées compétentes en plus de ces élus, tout élu qui, dans la majorité ou dans l'opposition, sont bien là pour travailler.
 
***
Sur la présentation du rapport des services 2020, sont intervenus pour Finistère & Solidaires Nathalie Sarrabezolles, Armelle Huruguen, Claude Jaffré (sur le personnel face à la crise sanitaire)
 
***
Sur le compte administratif, Joëlle Huon est intervenue, plusieurs élus de droite aussi pour décrire en des termes très caricaturaux le bilan de l'équipe sortante et son bilan financier et pour ma part, j'ai pris la parole pour dire l'importance des politiques de solidarité, de réduction des inégalités et de la pauvreté, dans ce contexte de crise économique et sociale accompagnant la crise sanitaire et qui risque de se développer encore, avec déjà une hausse de 9% des dépenses concernant les politiques d'insertion et le RSA en 2020, correspondant à près de 2000 allocataires du RSA en plus en 2020, 5,5 millions d'aides RSA versées de manière supplémentaire, cela alors que l'Etat réduit les marges de manoeuvre fiscales de la collectivité et comprime ses dotations et ses recettes, transfère des charges qu'il ne compense pas sur la durée, on en a un autre exemple avec le financement des avenants 43 et 44 sur l'augmentation des rémunérations dans les structures d'aide à domicile. J'ai demandé que le Conseil Départemental puisse continuer à interpeller l’État sur ses responsabilités, sur la nécessité de ne pas déshabiller ces premiers acteurs locaux de la cohésion sociale et des solidarités que sont les Départements, et qu'il mette en place d'autres politiques fiscales et économiques en faveur de la justice sociale et de l'égalité des droits, du financement de services publics départementaux et locaux de qualité. J'ai fini par dire notre vigilance extrême sur la politique à venir de la droite en matière d'action sociale et de solidarités compte tenu de ce qu'ils ont pu annoncer dans leur campagne électorale, ou sous la précédente mandature, et sur notre résolution à défendre des politiques au service des plus démunis. 
 
Ismaël Dupont, 27 juillet 2021
 
 
 
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 06:23
Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy, conseillers départementaux du canton de Morlaix, écrivent au Prefet pour la régularisation de Aly Niakaté
« Si le préfet l’avait rencontré, il aurait compris. Je ne saisis pas pourquoi la décision n’arrive que maintenant, c’est brutal. Aly est très respectueux et on aimerait tous avoir un enfant comme lui. Je ferais tout pour qu’il réalise son rêve » - Photo de Aly Niakité, Ouest-France - Gaëlle Collin (article du 23 juillet 2021)

« Si le préfet l’avait rencontré, il aurait compris. Je ne saisis pas pourquoi la décision n’arrive que maintenant, c’est brutal. Aly est très respectueux et on aimerait tous avoir un enfant comme lui. Je ferais tout pour qu’il réalise son rêve » - Photo de Aly Niakité, Ouest-France - Gaëlle Collin (article du 23 juillet 2021)

Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy, conseillers départementaux du canton de Morlaix, écrivent au Prefet pour la régularisation de Aly Niakaté

Nous vous invitons à signer la pétition en ligne pour aider notre jeune ami Aly.:

http://chng.it/WV5TgJnhMR

 

Objet : Demande de permis de séjour et de régularisation pour Aly Niakaté

 

A Quimper, le 26 juillet 2021,

Monsieur le Préfet du Finistère, Philippe Mahé,

Monsieur,

Nous tenons par le présent courrier pour faire part de notre incompréhension par rapport à l’OQTF qu’a reçu le jeune Aly Niakaté, en famille d’accueil et scolarisé dans le pays de Morlaix depuis 2016 suite à une décision de l’ASE de Pontoise. Ce jeune malien est arrivé en France, d’abord en région parisienne, à l’âge de 16 ans. Il a aujourd’hui 21 ans.

En décembre 2016 il est arrivé à Landivisiau dans une famille d’accueil et a intégré le collège de Kerzourat, puis le lycée Tristan Corbière, à Plourin-les-Morlaix. Il a noué de très bons contacts dans les clubs de foot où il est passé, au Landi FC puis à l’Etoile Sportive Lampaulaise preuve d'une intégration sincère et construite socialement sur le long terme.

Ce jeune homme veut devenir électricien et passer son BTS électrotechnique en Alternance. Il a trouvé une entreprise à Landivisiau qui est prête à l’embaucher en alternance et il est pris sur Parcoursup dans le centre de formation de Brest.

Il n’y a que l’OQTF qu’il a reçu en décembre 2020 qui bloque tragiquement son avenir d’étudiant et son insertion professionnelle en France. Aly Niakaté est très impliqué, a suivi une scolarité exemplaire, qui lui a permis de décrocher un bac pro électricité avec mention Bien.

Sa famille d’accueil à Landivisiau, ses professeurs, les équipes enseignantes et camarades de classe du lycée Tristan Corbière le soutiennent et sont admiratifs de sa pugnacité. Sa vie est ici et il a tous les atouts pour s’en sortir, devenir un citoyen exemplaire et un bon professionnel. En ce sens, les entreprises qui l’ont employé, ses professeurs, ses amis ont tous témoigné par écrit de sa bonne intégration.

En tant que conseillers départementaux de notre canton et qu’élus locaux, nous faisons partie du comité de soutien pour la levée de l’OQTF de Monsieur Niakaté Aly afin qu’il puisse poursuivre sa formation professionnelle et avons pu être témoin en participant à certaines mobilisations avec lui de la force de la solidarité qui l’entoure.

Attachés au droit d’asile et à la réussite de nos jeunes du territoire, nous vous demandons, par humanité aussi bien que par réalisme, de lever l’OQTF qui frappe Monsieur Niakaté Aly et de lui permettre de pouvoir étudier sereinement en alternance pour son construire son avenir auquel il a droit

Veuillez recevoir, Monsieur le Préfet, l’expression de nos sentiments respectueux.

Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy, conseillers départementaux du canton de Morlaix

 
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011