Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 16:42
Ismaël Dupont est secrétaire départemental du PC finistérien. (Photo Le Télégramme)

Ismaël Dupont est secrétaire départemental du PC finistérien. (Photo Le Télégramme)

Le Télégramme, Jean-Luc Padellec, 26 janvier

Dans le Finistère, le Parti communiste comptait 40 élus municipaux durant ce mandat. Il ambitionne d’en avoir davantage au sortir des prochaines municipales, comme l’explique Ismaël Dupont, son secrétaire départemental.

Que pèse aujourd’hui le Parti communiste dans le Finistère ?

En 2019, on a accueilli 75 nouveaux camarades, dont 15 mutations d’un autre département. La fédération compte aujourd’hui 900 adhérents. Face à la guerre sociale imposée par Macron, les gens, et notamment des syndicalistes, trouvent le besoin de s’engager politiquement, pour retrouver un débouché.

Quelle a été votre stratégie pour les municipales ?

Cela n’a pas été possible partout, mais notre volonté a été de travailler à l’union de la gauche. Si l’on veut résister au Front national et à la droite traditionnelle ou de type macroniste, c’est la seule option. Sur des projets locaux, cette union est beaucoup plus facile à réussir que sur la politique nationale. Dans beaucoup de villes du département, comme Brest, Quimper, Landerneau, Morlaix, Le Relecq-Kerhuon, le pays bigouden, Carhaix, on sera donc présents sur des listes de gauche, et c’est aussi le cas dans plusieurs petites communes qu’il ne faut pas négliger. On aura aussi deux têtes de listes d’Union de la gauche avec Christian Carduner à Scaër et Martine Carn à Plougonven.

Combien d’élus visez-vous ?

Sur le mandat 2014-2020, on avait une quarantaine d’élus dans le département, et on espère en avoir davantage après les municipales, car on a plus de gens en position éligible sur les listes. C’est notre ancrage et notre lien avec la population qui se joue dans cette échéance. Avoir des élus, c’est pouvoir accéder à l’information, et être en capacité de mobiliser les citoyens sur des thèmes qui nous sont chers comme la défense des services publics. Les élus communistes sont aussi utiles pour faire que les classes populaires ne soient pas les oubliées des programmes de gauche. Actuellement, il y a une tendance forte, et on s’en félicite, au verdissement des programmes, mais il ne faut pas oublier les thématiques sociales.

(...)  Une liste d’union reste une affaire de compromis. Globalement, là où l’on propose des candidats sur les listes, nos propositions sur la gratuité des transports pour les moins de 18 ans sont sérieusement mises à l’étude. On porte aussi des exigences fortes sur l’élargissement des tarifications solidaires dans les cantines ou les centres aérés, ou la mise en place de centres de santé publics pour lutter contre la désertification médicale.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 16:36
Photo Ouest-France: Delphine Alexandre, candidate à Lorient, Philippe Jumeau, secrétaire départemental 56 et Alexandre Rault, secrétaire de la JC 56

Photo Ouest-France: Delphine Alexandre, candidate à Lorient, Philippe Jumeau, secrétaire départemental 56 et Alexandre Rault, secrétaire de la JC 56

Lorient. Le secrétaire départemental du PCF plaide pour « un autre modèle de société »

Ouest-France 26 janvier 2020

Philippe Jumeau, secrétaire départemental du PCF, a présenté ses vœux, samedi. Un plaidoyer pour un autre modèle de société.

Le Parti communiste célèbre son centenaire cette année. Phillippe Jumeau, secrétaire départemental, s’en est largement fait l’écho en présentant les vœux de la fédération à la soixantaine de militants, réunis samedi à Lorient. L’occasion d’insister sur « l’idéal communiste » et son projet de société « au service de l’être humain et de la planète, d’une société fraternelle et solidaire. »

« Le même besoin de justice sociale et fiscale »

Des vœux pour la paix dans le monde d’abord, dans un contexte international chahuté par « la folie guerrière de certains hommes d’État, de leur diplomatie de la gâchette et leur volonté de tension permanente ».

Des vœux marqués aussi par la fronde contre la réforme des retraites. « Personnels hospitaliers, enseignants, pompiers, policiers, étudiants, retraités, avocats, agriculteurs, fonctionnaires… Tous expriment avec force le même besoin de justice sociale et fiscale, de prise en compte de l’urgence sociale et écologique»

Pour Philippe Jumeau, « c’est tout simplement l’exigence d’un autre modèle de société qui grandit dans notre pays ».

Aussi, à la veille des municipales, fustige-t-il « Macron et ses sbires », appelant à élire « des listes de progrès ». En plaidant pour le rassemblement le plus large possible, pour que le 23 mars au matin « des majorités vraiment à gauche soient en responsabilité dans un grand nombre de communes et à l’agglomération de Lorient. »

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2020 6 25 /01 /janvier /2020 07:07
A coeur ouvert, le journal de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne, n°4, janvier 2020
A coeur ouvert, le journal de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne, n°4, janvier 2020
A coeur ouvert, le journal de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne, n°4, janvier 2020
A coeur ouvert, le journal de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne, n°4, janvier 2020

"A cœur ouvert", le n°4 du journal de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne, vient de sortir, avec un dossier sur les personnes âgées, l'aide à l'autonomie, l'invisibilisation des personnes âgées dépendantes et des personnels qui s'en occupent dans notre société, et un compte rendu du débat de la fête de l'Humanité Bretagne avec Marie-George Bufffet et Eric Frégona. Bientôt distribué sur les lieux de santé en Bretagne.

J'ai eu l'honneur et le plaisir d'en réaliser l'éditorial sur une question qui nous tient à cœur: la place des personnes âgées dans la société et les moyens qu'on consacre à l'accompagnement humain des personnes âgées en perte d'autonomie.

Pour aller voir le site internet de l'atelier citoyen santé du PCF Bretagne animé par Christiane Caro et quelques autres camarades, avec une activité d'une régularité et d'une qualité remarquables: http://croizat-pcf.blogspot.com/

Ismaël Dupont

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 06:17
Le bac Blanquer : un bac local dans des conditions indignes. Une seule solution : l’annulation des épreuves de janvier. Conférence de presse commune à Rennes du SNES FSU avec les parents de la FCPE le 22 janvier.

Le bac Blanquer : un bac local dans des conditions indignes. Une seule solution : l’annulation des épreuves de janvier. Conférence de presse commune à Rennes du SNES FSU avec les parents de la FCPE le 22 janvier.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 06:00
Le samedi 25 janvier à l'auditorium Jean Moulin au Relecq-Kerhuon à 16h:  VŒUX du PCF Finistère
Voeux 2019 (photo Le Télégramme): Glenn Le Saoût, candidat finistérien aux Européennes sur la liste de Ian Brossat, Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, Pierre-Yves Liziar, secrétaire de section du PCF Le Relecq-Kerhuon

Voeux 2019 (photo Le Télégramme): Glenn Le Saoût, candidat finistérien aux Européennes sur la liste de Ian Brossat, Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, Pierre-Yves Liziar, secrétaire de section du PCF Le Relecq-Kerhuon

Voeux 2019 du PCF au Relecq Kerhuon

Voeux 2019 du PCF au Relecq Kerhuon

Voeux 2019 du PCF au Relecq Kerhuon avec la représentation de "Bonsoir m'amour" de la troupe du Théâtre de la Corniche: spectacle sur la première guerre mondiale

Voeux 2019 du PCF au Relecq Kerhuon avec la représentation de "Bonsoir m'amour" de la troupe du Théâtre de la Corniche: spectacle sur la première guerre mondiale

Le samedi 25 janvier

à l'auditorium Jean Moulin au Relecq-Kerhuon à 16h

(haut lieu de l'éducation populaire au Relecq-Kerhuon où René Vautier a présenté ses films lors de festivals organisés par la municipalité communiste d'alors et où la fédération organise ses vœux depuis 3 ans, avec l'an passé une représentation théâtrale de "Bonsoir m'amour" du Théâtre de la Corniche et l'année précédente, en 2018, une projection de films de Ciné-Archives: Front populaire en Bretagne et à Paris, pêche dans le pays bigouden)

VŒUX du PCF Finistère

La Fédération du Finistère du Parti communiste français et la section PCF du Relecq-Kerhuon convient leurs adhérents, sympathisants, les responsables syndicaux et politiques de gauche, les associations de solidarité, à la présentation des vœux du Parti communiste en Finistère pour une année de résistance et de succès utiles à la cause de l'humanité, du progrès social, et de l'écologie. 

2019 a été une année de renforcement pour la fédération PCF du Finistère avec l'arrivée de 75 nouveaux adhérents (60 nouvelles adhésions, auxquelles s'ajoute 15 arrivées de camarades d'autres départements). 

En 2020, pour l'année de notre centenaire, grâce à notre activité, nos engagements et notre combativité, le dynamisme de nos campagnes municipales que nous espérons gagnantes dans le maximum de communes du département, nous voulons et pouvons tendre vers les 1000 adhérents dans notre département. 

16h10-16h35: Discours de la fédération du PCF (Ismaël Dupont) et de la section du Relecq-Kerhuon (Pierre-Yves Liziar) à partir de 16h

puis, comme le PCF a dans ses fondamentaux en même temps que l'effort de compréhension du réel, la défense de la classe ouvrière, et la transmission culturelle et l'éducation populaire au contact des créateurs:

Visionnage collectif d'un film "La réparation navale, paroles d'ouvriers" de Fréderic Chignac

Une co-production France Télévisions / VD Prod’, Via Découvertes Films 

échanges sur le film, et à partir de 18h, apéritif convivial offert par la section du Relecq-Kerhuon pour fêter une nouvelle année 2020 de luttes, marquant aussi, pour nous, les 100 ans du Parti communiste français.

Nous prendrons des dons des personnes qui le souhaitent qui le souhaitent à destination de la caisse de grève et de solidarité des cheminots et de la CGT.

Ils s'ajouteront aux dons que le PCF a déjà décidé de réaliser (500€ pour la section de Brest, 1000€ pour la fédération, d'autres sections s'apprêtent aussi à faire des dons)... 

Voir présentation du film:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/emissions/la-france-en-docs-0/reparation-navale-brest-paroles-ouvriers-1089739.html

Autrefois poumon économique de la ville de Brest, la réparation navale est aujourd’hui devenue plus confidentielle à force de crises économiques et de plans sociaux successifs. Et pourtant elle reste bien vivante. Nous partons à la rencontre de ce qu’il reste de ce monde méconnu du grand public. Un univers à part, démesuré, avec ses codes, son histoire et même son propre langage, que nous font découvrir Gérard, Rodolphe, Jean-Claude, ou encore Eric. Qu’ils travaillent sur des navires militaires ou civils, chez DCNS ou chez DAMEN, ces hommes ont tous en commun la passion du métier. Ils nous ouvrent les portes de leur univers et nous font découvrir, par leurs témoignages, ce qu’il reste de cette tradition, de cette culture ouvrière.

Le samedi 25 janvier à l'auditorium Jean Moulin au Relecq-Kerhuon à 16h:  VŒUX du PCF Finistère

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 14:11
Morlaix - Samedi 25 Janvier 2020: Journée Mondiale d'action contre la Guerre avec l'Iran et le respect  de l'accord sur le nucléaire iranien.

Samedi 25 Janvier 2020: Journée Mondiale d'action contre la Guerre avec l'Iran et le respect  de l'accord sur le nucléaire iranien.

 

Les actions illégales et irresponsables des USA et de L'Iran dans la période récente  illustrent bien la spirale de guerre qui peut se mettre en place à tout moment avec le risque d'embrasement général et de nouvelles guerres dévastatrices sur tout  le Moyen-Orient.

 L'urgence est à la mobilisation, et à mettre en place les moyens les plus appropriés : actions  publiques, tracts, rassemblements, etc..

 Appeler le  Président  de la République  pour qu'il agisse auprès des Nations- Unies pour relancer les discussions diplomatiques pour un règlement politique des conflits en cours, pour l'arrêt des  ventes d'armes à l'Arabie  Saoudite.
 Et surtout  pour la ratification du Traité d'Interdiction des armes nucléaires adopté à l'ONU le 7 Juillet 2017.
 Toutes et tous dans l'Action!!!

 Venez nombreux et passer le message à vos amis!
 Rassemblement le samedi 25/ 01 à 11H à Morlaix sur le parvis de la mairie
        "          et  le dimanche 26/01 à 11H  prés de l'Eglise St Louis à Brest

Le Mouvement de la Paix

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 11:58
Carhaix. Maha Hassan vient porter la voix des Syriens (Ouest-France Carhaix, Anaëlle Berre, 22 janvier 2020)

Carhaix. Maha Hassan vient porter la voix des Syriens

Dans le cadre de la projection du film Pour Sama, le Grand Bleu invite l’autrice et journaliste Maha Hassan, originaire de Syrie, installée en France depuis 2004, pour un échange avec les spectateurs.

Ce jeudi, le cinéma le Grand Bleu projette, en partenariat avec Amnesty international, le film Pour Sama, de Waad Al-Kateab. Un film qui sera suivi d’un échange avec la journaliste et romancière Maha Hassan. Kurdo-Syrienne, l’autrice est arrivée en France, comme réfugiée politique d’abord, en 2004. Aujourd’hui Française, habitante de Morlaix, elle n’a de cesse de porter la voix du peuple syrien.

L’exil

Elle parle de l’exil, d’abord. «La souffrance» de tout quitter, de se « sentir comme un vagabond, sans avoir vraiment de pays. On n’est nulle part ». C’était d’ailleurs le thème du premier roman qu’elle a écrit en France, Cordon ombilical. La France c’est aussi le pays qui lui a donné « la liberté, le courage et la confiance de publier librement, ce que je ne pouvais pas faire en Syrie ».

L’intégration

Et puis Maha Hassan parle aussi de l’intégration, « un pacte qui doit se faire des deux côtés, rappelle-t-elle. En France, je me suis rendu compte qu’être Française sur le papier ne donne pas forcément le droit de se sentir l’égale au regard des autres… »

La guerre en Syrie

Sa parole, ses mots, elle les utilise aussi pour parler de la guerre. La guerre en Syrie. « En France, on voit encore Bachar Al-Assad comme un défenseur de la laïcité, mais c’est faux. Cette guerre, c’est une guerre contre le peuple syrien, et le peuple syrien, on ne l’entend pas ».

Pour Sama

Elle interviendra ce jeudi à Carhaix, au cinéma, après la projection du film Pour Sama. Une œuvre réalisée par Waad Al-Kateab, femme et journaliste syrienne. Elle a filmé le quotidien de la vie à Alep, pendant la guerre, avec en toile de fond ce questionnement qui tiraille : faut-il partir ? « C’est une voix honnête qu’elle porte, et qu’il faut entendre. Un petit exemple qui montre ce qu’est la vie pendant la guerre en Syrie. Qui rappelle que quand on part, ce n’est pas par plaisir », détaille Maha Hassan.

Ce jeudi 23 janvier, à 20 h, au cinéma le Grand Bleu.

Carhaix. Maha Hassan vient porter la voix des Syriens (Ouest-France Carhaix, Anaëlle Berre, 22 janvier 2020)

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 08:43

Lettre du personnel du lycée Pierre Guéguin de CONCARNEAU

Nous, personnels du lycée Pierre Guéguin de CONCARNEAU avons été choqués par l’interpellation violente d’un de nos élèves jeudi en début d’après-midi en marge de la manifestation du centre commercial Géant à Quimper. Notre élève mineur a été violemment interpellé par la police avec un de ses camarades d’un lycée Quimpérois. Notre élève expliquera qu’ils ont été plaqués au sol, menottés et amenés au commissariat dans un véhicule de police qui a traversé les rues de Quimper sirène hurlante à une vitesse de 130 kms heure. Son camarade quimpérois a été blessé à la main pendant l’interpellation et il n’a pu consulter un médecin que le soir. L’examen médical établira une luxation de la main. Arrivés au commissariat de Quimper, ces deux jeunes mineurs ont été placés en garde à vue et mis en cellule jusqu’à ce que leurs parents aient l’autorisation de venir les récupérer le soir. Notre élève nous a raconté que les policiers les avaient insultés et méprisés : « j’ai envie de vomir quand je vois vos têtes » leur a-t-on dit. Notre élève est un élève sérieux, investi dans sa scolarité, respectueux de l’adulte et de l’autorité mais qui a sans doute le tort d’être engagé et de dire clairement depuis quelques semaines maintenant son opposition à la réforme des retraites. 

Il a été choqué, traumatisé par cet incident et est convoqué au tribunal le 19 février prochain. 

Nous, personnels du lycée, appelons à soutenir ces 2 jeunes et à s’opposer à ces formes d’intimidation qui sont malheureusement trop fréquentes actuellement. Nous déplorons cet incident qui va à l’encontre des valeurs de respect, de tolérance et de solidarité que nous tentons quotidiennement de transmettre à nos élèves.  

Lire aussi : Quimper. Interpellés durant la manifestation, les deux lycéens convoqués devant la justice

(Lu sur le blog Le Homard Enchaîné)

Ouest-France

Lycéens interpellés à Quimper : un collectif d’étudiants condamne des « arrestations politiques »

Publié le 20/01/2020 11h15

Jeudi 16 janvier 2020, deux jeunes hommes, âgés de 15 et 17 ans, avaient été interpellés, en marge de la manifestation contre la réforme des retraites, alors qu’ils bloquaient l’entrée au centre commercial Géant de Quimper. Un groupe, se présentant comme le « collectif des lycéens de Quimper et Concarneau », dit condamner « ces arrestations politiques ».

Jeudi 16 janvier 2020, des manifestants contre la réforme des retraites avaient manifesté entre le siège finistérien du Medef à Quimper et le centre commercial Géant.

 

Jeudi 16 janvier 2020, des manifestants contre la réforme des retraites avaient manifesté entre le siège finistérien du Medef à Quimper et le centre commercial Géant. | OUEST-FRANCE

Jeudi 16 janvier 2020. À Quimper (Finistère), zone de Creac’h-Gwen, 600 manifestants défilent contre la réforme des retraites. Partis du siège du Medef, ils rejoignent le centre commercial Géant, où ils terminent leur mouvement en bloquant les accès au site.

En toute fin de matinée, deux jeunes gens, âgés de 15 et 17 ans, sont interpellés par la police. Ce qu’on leur reproche : participation à une manifestation non déclarée et entrave à la circulation. Après plusieurs heures de garde à vue, les deux adolescents ont été remis en liberté, mais seront convoqués en février devant le délégué du procureur.

Ce lundi 20 janvier, un groupe se présentant comme le collectif des lycéens de Quimper et Concarneau, dénoncent ces deux interpellations. « Comme d’habitude, la manifestation était pacifique et se passait dans le calme jusqu’à l’intervention des forces de police », estiment les auteurs du communiqué.

« Le collectif condamne fermement ces arrestations politiques visant à décourager les lycéens de se mobiliser pour leur avenir », conclut le groupe.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/lyceens-interpelles-quimper-un-collectif-d-etudiants-condamne-des-arrestations-politiques-6698162

Ouest-France

Quimper. Interpellés durant la manifestation, les deux lycéens convoqués devant la justice

Publié le 17/01/2020

Les deux lycéens, interpellés jeudi 16 janvier 2020 en marge de la manifestation contre la réforme des retraites à Quimper (Finistère), ont été remis en liberté. Ils seront convoqués devant le délégué du procureur en février.

Jeudi 16 janvier 2020, des manifestants contre la réforme des retraites avaient bloqué les entrées au centre commercial Géant, à Quimper (Finistère).

 

Jeudi 16 janvier 2020, des manifestants contre la réforme des retraites avaient bloqué les entrées au centre commercial Géant, à Quimper (Finistère). | OUEST-FRANCE

Deux lycéens, âgés de 15 et 17 ans, avaient été interpellés jeudi 16 janvier 2020, en marge de la manifestation contre la réforme des retraites à Quimper (Finistère), qui avait rassemblé 600 personnes. À l’issue de la matinée de contestation, les grévistes avaient décidé de bloquer les accès au centre commercial Géant. Les deux jeunes gens avaient été interpellés pour entrave à la circulation et participation à une manifestation non déclarée.

Placés en garde à vue, les deux mineurs avaient été remis en liberté, jeudi, en fin de journée. Ils sont convoqués, courant février, devant le délégué du procureur de Quimper.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-interpelles-durant-la-manifestation-jeudi-les-deux-lyceens-convoques-devant-la-justice-6694756

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 07:19
L’homme du jour. Vincenzo Vecchi - Thomas Lemahieu, L'Humanité, 22 janvier 2020

L’homme du jour. Vincenzo Vecchi

Mercredi, 22 Janvier, 2020

Nos libertés en danger

 

Contre son gré, Vincenzo Vecchi est devenu un symbole. Arrêté en août 2019 à Rochefort-en-Terre (Morbihan), où il vivait paisiblement depuis des années, emprisonné, puis libéré en novembre après que la cour d’appel de Rennes a cassé deux mandats d’arrêt européens pris par l’Italie, cet ex-militant anticapitaliste, condamné à plus de douze ans de prison pour des exactions non établies, à Gênes en 2001 et à Milan en 2006, sur la base d’incriminations d’inspiration fasciste, demeure menacé d’extradition. À la demande du parquet, la Cour de cassation a défait le jugement à Rennes et délocalisé, sans date connue à ce stade, l’affaire à Angers. Hier après-midi, à l’invitation du député communiste Pierre Dharréville et en présence de ses collègues Stéphane Peu (PCF), Paul Molac (Libertés et Territoires), Danièle Obono et François Ruffin (LFI), son formidable comité de soutien a tenu une conférence de presse à l’Assemblée nationale pour défendre les principes d’une justice équitable, indépendante, la défense des droits et libertés individuelles. Ce n’est que le début, le combat continue.

Thomas Lemahieu

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 06:50

Peinture. Une œuvre hantée par la guerre et la torture

Mardi, 21 Janvier, 2020

Disparu l’été dernier, Vladimir Velickovic, né en Yougoslavie et médaillé à Paris dès 1965, a vécu les atrocités nazies puis la fin de son pays. Exposition à Landerneau d’un maître du paroxysme.

 

Landerneau (Finistère), envoyé spécial.

On commence ou presque par un Paysage aux oiseaux morts de modestes dimensions, peint en 1962. Un paysage désolé et nu, tout de noir et de gris. On termine avec une toile de cinq mètres par deux mètres cinquante. Deux piquets et des barbelés devant les sombres nuages de fumée d’incendies que l’on devine. Des oiseaux noirs. C’est une toile de 2019 intitulée Danger. Dans cette même dernière salle de l’exposition du Fonds Hélène-et-Édouard-Leclerc de Landerneau sont accrochées trois autres toiles de semblables dimensions, réalisées au cours des quinze dernières années. Elles renvoient avec des feux dans les lointains, sous de grands ciels de cendres, à des incendies, des bombardements, des villages rasés que l’on devine.

Plus de cinquante ans de peinture depuis que Vladimir Velickovic, né à Belgrade en 1935, est remarqué à la Biennale de Paris par le critique d’art Georges Boudaille. Ce dernier attire encore l’attention sur le jeune peintre, dans les Lettres françaises, quand il obtient sa première exposition personnelle, rue du Dragon. Il l’avait déjà repéré deux ans avant, dans son pays. Il peignait déjà « des corps torturés, empalés, martyrisés qui témoignaient des souffrances de ses compatriotes lors de la dernière guerre, alors qu’il n’était qu’un enfant ». Un début de reconnaissance internationale va suivre avec quelques articles au même moment dans la presse américaine.

Il est l’un des rares artistes reconnus en France aussi bien qu’à l’Est

En 1970, le conservateur très éclairé Pierre Gaudibert lui consacre une première grande expo au musée d’Art moderne de la ville de Paris. En 1972, il représente la Yougoslavie à la Biennale de Venise. On le rattache au courant de la figuration narrative. À Paris, il travaille dans l’atelier d’Antonio Segui avec Gérard Titus-Carmel, repéré lui aussi dans les Lettres françaises. Velickovic est alors l’un des rares artistes reconnus en France aussi bien qu’à l’Est où il n’a jamais obéi en quoi que ce soit au réalisme socialiste. Dès cette période, il va exposer dans de nombreuses villes du monde.

Les terribles exactions des nazis contre les partisans et la population vont le marquer à jamais. Mais c’est au Louvre qu’avec son père il découvre la peinture devant la célèbre Pietà d’Avignon d’Enguerrand Quarton avec le corps pantelant du Christ mort sur les genoux de la Vierge, un bras pendant. Le peintre est athée et le restera toujours. Mais il comprend à quel point la figure du Christ dans l’imaginaire occidental exprime le tragique de la condition humaine. Il est donné au monde pour y vivre la souffrance et en être repris. C’est à cette figure que le peintre va s’attacher dans une série d’une puissance expressive que l’on ne connaît nulle part ailleurs, autour du Retable d’Issenheim exposé au musée de Colmar et de son auteur Matthias Grünewald. Le Christ du retable témoigne d’une rupture fondamentale en cours dans la représentation de la crucifixion. Ce n’est plus la sérénité de celui qui va rejoindre son père qui est représentée, mais la souffrance de celui qui meurt en ayant éprouvé jusqu’au bout l’humaine condition.

La puissance expressive du peintre vient au premier plan

Velickovic, dans une série de toiles de grandes dimensions, va décliner la passion en motifs tragiques avec le corps du supplicié, des ciels d’un gris profond, de sombres oiseaux prêts à becqueter les chairs. On pense à Prométhée, à la Ballade des pendus de Villon « pies, corbeaux nous ont les yeux cavés »… Mais on le comprend. Le peintre ne nous raconte pas des histoires. Il peint cette série dans les années 2000. Dans les vingt années qui précèdent, son pays a disparu, s’est déchiré dans des affrontements ethniques absurdes et parfois fratricides, avec des déchaînements inouïs de haine et de violence entre celles et ceux qui vivaient jusqu’alors en paix. Velickovic, pour reprendre les mots de Picasso ou ceux de Malraux à propos de Goya, n’est pas un peintre décorateur d’appartements, mais un artiste qui crie.

Il n’en est pas moins utile de préciser, tant sa puissance expressive vient au premier plan, qu’elle ne pourrait avoir cette force si ses moyens plastiques n’étaient pas au plus haut niveau. C’est un dessinateur hors pair, on le voit dès ses débuts ( Animal, 1962), c’est un coloriste exceptionnel quand bien même il a concentré sa palette sur les gris, les rouges, des touches de jaune. Il en joue en virtuose ( Lieu. Figure XXII, 1986).

Il faut saluer ici cette exposition pour ce qu’elle nous donne et pour ce qu’elle signifie. Il y eut une période où il était de bon ton de faire la moue devant les artistes de ces années et particulièrement ceux de la figuration narrative. Peut-être parce qu’à leur manière ils exprimaient un rejet de l’ordre ou plutôt du désordre du monde.

Jusqu’au 26 avril. Catalogue, 220 pages, 41 euros.
Maurice Ulrich
Le peintre serbe Vladimir Velickovic aux Capucins à Landerneau: une oeuvre hantée par la guerre et la torture (Maurice Ulrich, L'Humanité, 21 janvier 2020)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011