Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 21:08
Marche de soutien à Perharidy le samedi 25 mars: communiqué du comité de défense du centre hospitalier du pays de Morlaix

Comité de défense de l'hôpital public en Pays de Morlaix

Communiqué

Le Comité de défense de l'hôpital public en Pays de Morlaix soutient pleinement l'initiative des personnels du centre de Perharidy de Roscoff, qui dénoncent les conséquences de la réforme du financement des activités des soins de suite et de réadaptation qui font craindre la disparition du centre de Perharidy, malgré des spécificités largement reconnues.

Aussi le comité de défense de l’hôpital public en Pays de Morlaix appelle les usagers et la population à participer massivement à la marche de soutien dont le départ aura lieu samedi à 10 h 30 à la gare SNCF de Roscoff.

Le 23 mars 2017

Partager cet article

Repost0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 20:37
Mélenchon-Hamon. L'appel d'acteurs bretons pour une candidature unique (Jean-Luc Le Padellec, Le Télégramme - 23 mars 2017)

Vous trouverez l'appel intégral en PJ ou sur le lien de la pétition qui vient d'être créée:

 

https://www.change.org/p/pour-gagner-une-candidature-unique-de-la-gauche 

 

Mélenchon-Hamon. L'appel d'acteurs bretons pour une candidature unique

Publié le 23 mars 2017

 

 Photos EPA / Collage réalisé avec PicMonkey

"Pour gagner, une candidature unique de la Gauche !" C'est l'intitulé du courrier que viennent d'adresser vingt acteurs bretons associatifs, syndicaux, de la jeunesse, de la culture, de l'économie sociale, aux deux candidats à la présidentielle Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

"Faîtes preuve de réalisme ! Faîtes preuve de courage ! Faîtes preuve de grandeur ! " A un mois du premier tour de la présidentielle, et alors que la perspective d'une victoire de Hamon ou Mélenchon paraît hautement compromise, des acteurs bretons de la vie civile exhortent les deux candidats qui se disputent l'électorat de gauche à s'entendre sur une candidature unique. 

Dans leur esprit, "il n’est ici nullement question de délégitimer l’une ou l’autre de vos candidatures. La question n’est plus là. Nous ne demandons ni retrait unilatéral, ni soutien de l’un à l’autre", écrivent-ils. 

Electro-choc 

A eux de s'entendre, donc, "afin de créer l’électro-choc et le sursaut pour le peuple de Gauche. Face aux périls que court à son tour la France, après les USA et nombre de pays européens, il ne peut être question de se fixer comme objectif d’avoir eu raison le premier. Il ne peut être question de se fixer comme but, fût-ce au nom de l’Histoire, la disparition de l’autre ou la pole position pour une improbable reconstruction dans l’après 2017." 

Les deux candidats sont placés en face de leurs responsabilités, pour conduire à la victoire de la Gauche de transformation sociale et écologique. 

L'un président, l'autre 1er ministre 

Pour y parvenir, ils invitent les deux duettistes à former un ticket, en se partageant les rôles : "l'un président, l'autre premier ministre, ou l'un Président et l'autre, futur Initiateur de la Constituante de la VIe République". 

 

A défaut, ils préviennent : "vous avez, hélas, également entre les mains les données pour que chacun de vos noms soit associé à la pire défaite des progressistes et des républicains depuis les années 30 en Europe, pour que chacun de vos noms, malgré les grandes qualités et les valeurs fondamentales que vous représentez, soit synonyme, dans les manuels d’Histoire, d’inconséquence et d’irresponsabilité face à cette Histoire (...). Sachez que pour les acteurs investis au quotidien dans la culture, dans les associations, dans les syndicats, dans l’économie sociale ou dans les organisations de jeunesse, ce serait impardonnable". 

Les 20 signataires sont : Thierry Abaléa, militant associatif, Véronique Blanchet, militante de l’éducation, Flavie Boukhenoufa, responsable associative jeunesse éducation populaire, Louisa Bouraya, responsable associative en quartier populaire, François Caharel, militant associatif en milieu rural, Michel Carré, acteur de la transition écologique et sociétale, Olivier Cuzon, élu syndical, Yannick Hervé, responsable associatif, Anne-Claire Le Vaillant, militante féministe et des nouvelles ruralités, David Levaufre, acteur de l’innovation et de l’insertion, Tangi Louarn, militant des droits culturels et linguistiques, Céline Mandon, militante associative, Annick Monot, engagée dans l’accompagnement des personnes, Monique Prévost, militante féministe, Fransez Poisson, responsable associatif jeunesse, Patrick Quelaudren, militant éducation populaire,Colette Rodet, actrice de l’économie sociale et solidaire, Rodolphe Rohart, acteur culturel, Aline Tassin, responsable associative droits humains, Josyane Wirkel, responsable associative, élue syndicale. 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/presidentielle-2017/melenchon-hamon-l-appel-d-acteurs-bretons-pour-une-candidature-unique-23-03-2017-11446579.php#SpHLhSDAkyrbVkaQ.99

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 16:45
Rassemblement de la gauche: urgence!

Rassemblement de la gauche: urgence!

« Pour gagner, une candidature unique de la Gauche ! »

Adresse aux candidats de Gauche à l’élection présidentielle,

 par la Force des Acteurs Rassemblés - FAR -  de Bretagne 

 

Chers Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon,

Messieurs les candidats de Gauche à l’élection présidentielle,

 

Citoyens de Gauche, acteur.trice.s associatifs, syndicaux, de la jeunesse, de la culture, de l’économie sociale, nous vous avons reçus en Bretagne il y a maintenant 3 semaines.

Nous vous demandons de nous recevoir pour un échange sur une question essentielle à un mois de l’élection présidentielle.

 

En effet, nous avons participé au succès de vos 2 meetings bretons à 24h d’intervalle en début de mois.

Nous avons, parfois depuis, contribué à vos campagnes et notamment au succès des temps forts des 18 et 19 mars qu’ont constitué la marche pour la 6e République et le meeting de Paris-Bercy. Nous, électeurs de Gauche, nous citoyens engagés dans la société civile nous  mobilisons en nombre avec beaucoup d’autres pour vos candidatures.

Pour autant, nous devons rester lucides. De nombreux acteurs de la société civile, amis, collègues, proches…profondément de Gauche s’apprêtent à rester chez eux le 23 avril ou à voter par sécurité, à voter « moins pire » pour empêcher un choix final entre l’extrême-droite et la Droite dure.

Victimes d’une pression médiatique ou simplement conscients que, malgré vos efforts respectifs, aucun d’entre vous ne sera présent au 2nd tour, ils s’apprêtent, pour faire barrage à l’extrême-droite, à voter pour un candidat du système, pour un candidat de l’Argent.

Chacun d’entre vous, chacun.e d’entre nous est aujourd’hui persuadé que l’élection du candidat du Cac 40, du candidat du libéralisme effréné, le candidat de la dérégulation, de la concurrence libre et non faussée, du nucléaire civil et militaire, et de la poursuite de la « construction européenne » qui fait monter la colère des peuples mais nourrit les populismes, cette élection fera demain, plus encore, le lit de l’extrême-droite et ouvrira au FN les portes de l’Elysée en 2022.

 

Vos 2 candidatures sont légitimes. Elles sont différentes. Elles sont, chacune, le fruit de parcours collectifs, de stratégies gagnantes. Il n’est ici nullement question de délégitimer l’une ou l’autre de vos candidatures. La question n’est plus là. Nous ne demandons ni retrait unilatéral, ni soutien de l’un à l’autre.

Vous avez le droit, légitime, total et absolu de maintenir vos 2 candidatures.

 

Dans la pré-campagne puis la campagne, très atypiques où les affaires à Droite et à l’extrême-Droite décrédibilisent le politique et focalisent l’intérêt des media au détriment des programmes, vous avez cependant la responsabilité de créer l’électro-choc et le sursaut pour le peuple de Gauche.

Face aux périls que court à son tour la France, après les Usa et nombre de pays européens, il ne peut être question de se fixer comme objectif d’avoir eu raison le premier. Il ne peut être question de se fixer comme but, fût-ce au nom de l’Histoire,  la disparition de l’autre ou la pole position pour une improbable reconstruction dans l’après 2017.

Vous le savez, vous avez entre les mains les ingrédients d’une nouvelle victoire collective –après le non de Gauche de 2005 au Traité constitutionnel européen-. Il y a urgence à créer immédiatement un projet majoritaire porté à l’élection présidentielle du 23 avril, ensemble, par un futur Président et son 1er Ministre ou par un Président et le futur Initiateur de la Constituante de la VIe République…

 

Vous avez, hélas, également entre les mains les données pour que chacun de vos noms soit associé à la pire défaite des progressistes et des républicains depuis les années 30 en Europe, pour que chacun de vos noms, malgré les grandes qualités et les valeurs fondamentales que vous représentez, soit synonyme, dans les manuels d’Histoire, d’inconséquence et d’irresponsabilité face à cette Histoire.

Bien entendu chacun pourra se regarder dans le miroir et rejeter la responsabilité sur l’autre …alors que les obstacles à l’unité se lèvent d’eux-mêmes chaque jour.

Sachez que pour les acteur.trice.s investi.e.s au quotidien dans la culture, dans les associations, dans les syndicats, dans l’économie sociale ou dans les organisations de jeunesse, ce serait impardonnable.

Ce serait impardonnable par nous tous, par nos enfants qui demain ne comprendront pas plus votre choix que nous n’avons compris celui des Gauches divisées de l’Allemagne confrontée à la montée du nazisme.

Ils le comprendront d’autant moins que cette fois, ainsi que l’a montré le premier débat télévisé de la campagne, vos projets sont compatibles au sein d’un programme majoritaire pour la VI République, pour l’abrogation de la loi Travail, pour des politiques économiques et sociales anti-austéritaires, pour le rejet du Ceta et du Tafta, pour les transitions écologiques, …


Cher Benoît Hamon, cher Jean-Luc Mélenchon,

Nous savons que dans vos entourages, on vous poussera à poursuivre cette division suicidaire au nom du « réalisme» des comptes de campagne, au nom des « résultats prometteurs de la mobilisation qui prend », au nom de l’incompatibilité avec les « traîtres » de l’autre équipe.

Alors que chacun d’entre vous combat pour la fin de la monarchie présidentielle et pour la désindividualisation du pouvoir, vos 2 seules personnes détiennent ce pouvoir de faire basculer l’Histoire.

Faîtes preuve de réalisme !

 Faîtes preuve de courage !

 Faîtes preuve de grandeur !

En Bretagne, en Haut à Gauche, nous sommes prêts à nous engager, sans réserve, à entraîner nos amis, nos camarades, nos adhérents qui oeuvrent au quotidien pour le lien social, pour la justice sociale, pour la solidarité,…dans cette Bretagne, 1èrerégion de France du vivre ensemble, 1ère région du Faire ensemble.

Nul doute que les autres régions nous rejoindront pour faire gagner la Gauche de transformation sociale et écologique.

Les 20 premiers signataires, le 23 mars 2017 :

(10f, 10h)

 

Thierry Abaléa, militant associatif

 

Véronique Blanchet, militante de l’éducation

 

Flavie Boukhenoufa, responsable associative jeunesse éducation populaire

 

Louisa Bouraya, responsable associative en quartier populaire

 

François Caharel, militant associatif  en milieu rural

 

Michel Carré, acteur de la transition écologique et sociétale

 

Olivier Cuzon, élu syndical

 

Yannick Hervé, responsable associatif

 

Anne-Claire Le Vaillant, militante féministe et des nouvelles ruralités

 

David Levaufre, acteur de l’innovation et de l’insertion

 

Tangi Louarn, militant des droits culturels et linguistiques

 

Céline Mandon, militante associative

 

Annick Monot, engagée dans l’accompagnement des personnes

 

Monique Prévost, militante féministe

 

Fransez Poisson, responsable associatif jeunesse

 

Patrick Quelaudren, militant éducation populaire

 

Colette Rodet, actrice de l’économie sociale et solidaire

 

Rodolphe Rohart, acteur culturel

 

Aline Tassin, responsable associative droits humains

 

Josyane Wirkel, responsable associative, élue syndicale

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 13:10
Communiqué de la section PCF de Concarneau après les attentats de Londres qui ont blessé des lycéens de Concarneau
Le terrorisme a encore frappé, et ce qui nous est le plus cher a été atteint, nos enfants.
Nous nous joignons à l'angoisse des parents et à tous ceux qui ont été dans l'anxiété pour les leurs.
Concarneau est frappé pour la deuxième fois par l'action aveugle de fous pour qui, la vie, y compris la leur, n'a aucune valeur..
Aucune foi, aucune idéologie ne doit conduire les hommes (et les femmes) à tuer.
Nous espérons que nos jeunes compatriotes retrouverons la santé le plus vite possible et confiance en l'humanité.
 
La section de Concarneau-Trégunc du Parti Communiste Français, le 23 mars 2017
 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 10:45
Produire autrement: un enjeu pour l'Humain et la planète. Débat avec Gérard Le Puill le 23 mars, 18h30 à Carhaix

Élections législatives 11 et 18 juin 2017

 

Débat public

jeudi 23 mars 2017

à 18h30

salle Ti Ar Vro,

place Per-Jakez Hélias

CARHAIX

Produire autrement

un enjeu pour

l'humain et la planète

 

avec la participation de

Gérard Le Puill

ancien ouvrier d'usine, ancien ouvrier agricole,

journaliste honoraire et spécialiste des dossiers environnementaux

et de Maxime PAUL

 

 

Nous sommes à l'heure des choix

 

Produire autrement est une exigence pour relever le double défi de la réponse aux besoins humains et de protection de la planète.

Ce qui est en cause c'est ce mode productiviste capitaliste :

-répartition inégalitaire des richesses

-progression du chômage et de la précarité

-saccage de la planète

-surexploitation des êtres humains et des ressources naturelles

Nous portons l'ambition pour la France, l'Europe et le Monde d'un nouveau mode de production et d'un nouveau mode agricole, fondé non sur l'exigence de rentabilité, mais sur de nouveaux critères d'efficacité économique, sociale et écologique : le développement des capacités humaines, la protection de notre environnement, l'égalité, la coopération, et la solidarité des territoires. Une Répu-blique où les biens communs seraient le moteur d'un développement humain durable.

Produire autrement: un enjeu pour l'Humain et la planète. Débat avec Gérard Le Puill le 23 mars, 18h30 à Carhaix

Partager cet article

Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 07:27
PCF Fouesnant: Soirée chants de marins avec "Les lougriers de l'Odet" le samedi 8 avril à 20h30 au Nautile de la Forêt-Fouesnant
L'Association "les Amis du PCF" de la Forêt-Fouesnant organise une soirée "chants de marins" avec le groupe "Les Lougriers de l'Odet", le samedi 8 avril 2017 à 20h30 au Nautile à la Forêt-Fouesnant.
Le concert se déroulera en 2 parties (2x45mns environ) entrecoupées d'un entracte, pendant lequel le bar sera ouvert !
 
ENTREE POUR LE CONCERT: 8€
 
Nous vous espérons nombreux !
A bientôt.
 
Les Amis du PCF
PCF Fouesnant: Soirée chants de marins avec "Les lougriers de l'Odet" le samedi 8 avril à 20h30 au Nautile de la Forêt-Fouesnant

Partager cet article

Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 07:27
L'évasion fiscale, un enjeu planétaire: Les frères Bocquet, parlementaires communistes auteurs de "Sans domicile fisc" à Quimper le mercredi 5 avril à 15h aux Halles Saint François

Rencontre avec Alain et Éric Bocquet à Quimper le 5 avril : l'évasion fiscale, un gigantesque hold-up au détriment de l'hôpital, de l'école, de la solidarité...

 

Ces deux parlementaires communistes, Alain, député, Éric, sénateur, ont acquis une grande expertise sur l'évasion fiscale et les moyens de la combattre.

Rapporteurs de commissions parlementaires sur ce sujet, ils ont rencontré des personnalités de toutes sensibilités, échangé avec les représentants de nombreuses associations, et publié un livre « Sans domicile fisc » qui fait événement.

Les citoyen-ne-s ont bien des raisons de s'intéresser à l'évasion fiscale, qu'elle soit frauduleuse, ou qu'elle utilise tous les moyens « légaux » mis en place pour permettre aux plus riches, aux banques, aux multinationales de contourner l'impôt.

Les scandales succèdent aux scandales : Swissleaks, UBS, HSBC, Luxleaks, Panama Papers, et même Football Leaks...

Et ce n'est sans doute que la partie immergée de l'iceberg, rendue visible grâce au courage des lanceurs d'alerte, qui en paient trop souvent le prix.

C'est entre 60 et 80 milliards au moins qui manquent ainsi chaque année au budget de la France, l'équivalent du budget de l'Éducation Nationale, ou du déficit budgétaire, et plus de 1000 milliards pour l'Europe.

C'est un gigantesque hold-up au détriment de l'hôpital, de l'école, de la culture, des politiques sociales et de solidarité...

Dans le même temps, les bons apôtres de l'austérité pour les peuples, mais de l'abondance pour les actionnaires, prêchent la compression des dépenses de l'État, celles du moins qui ne vont pas dans leur escarcelle, les suppressions d'emplois de fonctionnaires, les restrictions de services publics, la nécessité de faire des sacrifices, au nom des « contraintes » économiques !

L'évasion fiscale est un fléau mondial qui aggrave la pauvreté, les inégalités, ce sont les peuples qui en règlent la note.

La prise de conscience grandit en France et partout dans le monde.

Alain Bocquet, avec le groupe Front de gauche de l'Assemblée Nationale, a fait voter une résolution en faveur d'une « COP de la finance mondiale, l’harmonisation et la justice fiscale », à l'image de ce qui s'est fait pour le climat.

150 organisations françaises (Oxfam-France, Amis de la Terre, CCFD Terre Solidaire, Secours Catholique, ATTAC France...) et internationales ont lancé une grande campagne de dénonciation des profits faits par les banques dans les paradis fiscaux.

Selon Oxfam-France, ce sont BNP Paribas et la Société Générale qui tirent le plus de bénéfices en chiffres absolus de ces paradis fiscaux.

Deux banques dont le parti communiste demande la nationalisation dans son programme « La France en commun ».

Pour vous informer, pour échanger sur l'évasion fiscale, sur les solutions pour la combattre, nous vous invitons à venir à la rencontre des frères :

 

Alain et Éric Bocquet

mercredi 5 avril à 15h

à Quimper

aux Halles Saint François

1er étage

Entrée libre

 

Une occasion exceptionnelle à ne pas manquer, leur seul passage dans le Finistère !

 

Ils dédicaceront leur livre « Sans domicile fisc »

Il est possible de réserver son exemplaire (17,50 € aux éditions du Cherche Midi) dès maintenant :

par courriel adressé à pcf.quimper@orange.fr

ou en appelant au 06 32 25 69 61

 

À signaler :

  • le tableau publié par Oxfam sur les bénéfices que les banques françaises tirent des paradis fiscaux.

ici

  • le dossier consacré par la revue Projet à l'évasion fiscale, avec des contributions d'Éric Bocquet, de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, et de bien d'autres, économistes, juristes, sociologues....

lire en ligne

 

 

L'évasion fiscale, un enjeu planétaire: Les frères Bocquet, parlementaires communistes auteurs de "Sans domicile fisc" à Quimper le mercredi 5 avril à 15h aux Halles Saint François

Partager cet article

Repost0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 13:18
Brest. 100 manifestants pour l’industrie et les services publics  (Ouest-France, 21 mars 2017)

L’Union Locale CGT de Brest appelait à un rassemblement, ce mardi midi, place de la Liberté. Une centaine de personnes y ont répondu.

Une centaine de personnes étaient rassemblées place de la Liberté ce mardi midi. Parmi elles, des grévistes de la SNCF, de la métallurgie ou encore de la poste de Saint-Marc.

"Pas d’industrie sans services publics et pas de services publics sans industries." Tel était le mot d’ordre ce midi place de la Liberté, lors du rassemblement à l’appel de la CGT.

Le syndicat entendant ainsi dénoncer, « la fermeture de sites industriels, les délocalisations, le démantèlement des services publics et la précarisation du travail qui dégradent considérablement la qualité de vie pour les salariés, les retraités, les chômeurs et les jeunes. »

 

Le rassemblement avait lieu à l'appel de la CGT.
Le rassemblement avait lieu à l'appel de la CGT. | Ouest-France

 

Par la voix de son représentant Olivier Le Pichon, a CGT ajoute que « le développement d’une industrie moderne suppose des services publics de qualité en matière d’éducation, de recherche, de santé, de transport, de logement, etc. »

 

Le syndicat souligne aussi « qu’il ne peut pas y avoir de développement industriel sans services publics forts. Il est absolument nécessaire de répondre à l’impérieuse demande d’emplois dans tous les secteurs publics tels la collectivité territoriale, l’hôpital ou l’éducation. »

 

Olivier Le Pichon (à droite) lors de la prise de parole vers 12 h 30.

Partager cet article

Repost0
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 06:33
21 mars 2017 - Journée interprofessionnelle de mobilisation: Défendre nos emplois et les services publics (PCF): Rassemblement à 12h, place de la Liberté à Brest

Rassemblement à 12h place de la Liberté à Brest, pour l'industrie et les services publics. 

Mardi 21 mars 2017 - Journée interprofessionnelle de mobilisation

Défendre nos emplois et les services publics

► Dans l'ensemble de nos territoires, qu'ils soient urbains ou ruraux, l'avenir de notre industrie et de nos services publics est au cœur des enjeux

► Fillon, Le Pen et Macron proposent tous de réduire la présence de nos services publics et d'en privatiser un grand nombre.

►L'avenir économique et social du pays dépend du redéploiement de l'industrie française et des services publics

Si nous voulons répondre au double défi des besoins humains et écologiques, il est urgent de produire autrement, de relancer notre industrie et de redéployer partout des services publics de qualité. Ce qui est en cause aujourd'hui c'est le mode de production capitaliste et sa répartition toujours plus inégalitaire des richesses, son saccage des ressources et son incapacité à résoudre le chômage.

Le mode de production actuel de biens et de services n’est plus soutenable, ni écologiquement, ni socialement Instaurer un nouveau mode de production plus respectueux des salariés et de la nature :

►Élaborer un plan de développement de filières industrielles. Création d'un million d’emplois dans ces filières d’avenir de l’énergie, de l’automobile propre, des transports, dans la rénovation thermique des bâtiments, l’agriculture paysanne, l’aérospatiale, la navale, le numérique, la réparation, l’économie circulaire

►Moratoire immédiat sur les licenciements, les fermetures de site, les délocalisations, et interdiction des LBO

►Favoriser le développement du modèle d’entreprises coopératives

►Droit de veto suspensif des élu-es du personnel en cas de fermeture ou de délocalisation et obligation d’examiner les propositions des salarié-e-s

►Droit de reprise de l’activité par les salarié-e-s en coopérative, aides financières sous forme de prêts à bas taux et aide à la gestion durant la période de prêt.

►Augmenter la sûreté des entreprises industrielles par la transparence et la démocratie avec le concours des salarié-e-s, des citoyen-e-s, des élu-e-s Développer les services publics : ►Renforcement du maillage des services publics en particulier dans les territoires suburbains et ruraux.

►Plan d'action spécifique pour l'hôpital public, l'éducation et la justice

►Réimplantation avec une gestion démocratique et participative

►Construction de 200 000 logements sociaux par an

21 mars 2017 - Journée interprofessionnelle de mobilisation: Défendre nos emplois et les services publics (PCF): Rassemblement à 12h, place de la Liberté à Brest

Partager cet article

Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 20:29
"Qu'est ce qu'on attend?" - le film de Marie-Monique Robin projeté au Cinéma Les Studios de Landivisiau le mercredi 22 mars à 20h (Landi doit dire Non à la Centrale)
L'association Landivisiau Doit Dire Non à la Centrale vous propose de venir découvrir le dernier film de Marie-Monique Robin "Qu'est ce qu'on attend ?".
 
Le mercredi  22 MARS A 20H 
au cinéma Les STUDIOS à Landivisiau
 
Depuis plus de 5 ans, nous luttons pour que le projet de centrale à gaz ne voit jamais le jour. Et, dans l'attente de la décision de la Commission Européenne, l'actualité semble laisser ce projet "sommeiller". Mais il faut rester vigilants et mobilisés !
 
Il faut continuer à convaincre que d'autres solutions sont possibles ! 
Une municipalité, si elle en a la volonté, peut mettre en place un programme qui réduit son empreinte écologique et sa dépendance au pétrole. Des initiatives concrètes englobant tous les aspects de la vie quotidienne (alimentation, énergie, habitat, travail, école ...) ont permis à cette petite ville d'Ungersheim d'engager cette transition tout en créant des emplois locaux et en faisant des économies. 
 
Cette soirée est l'occasion de rassembler vos voisins, votre famille, vos amis autour de ce documentaire résolument optimiste. 
 
 
Après le film, le débat sera ouvert.
 
Alors n'attendez pas pour inviter votre entourage à venir partager ce moment !
 
Ouvert à tous - 230 places - 5 € la place.
"Qu'est ce qu'on attend?" - le film de Marie-Monique Robin projeté au Cinéma Les Studios de Landivisiau le mercredi 22 mars à 20h (Landi doit dire Non à la Centrale)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011