Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:25
PARIS by night: quelques courtes heures de sommeil avant d'enchaîner sur une journée du feu de dieu!

PARIS by night: quelques courtes heures de sommeil avant d'enchaîner sur une journée du feu de dieu!

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Notre environnement proche, le stand du Finistère fait face aux Bretons de Paris et à l'espace Bretagne, est situé entre Maine-et-Loire et Morbihan

Notre environnement proche, le stand du Finistère fait face aux Bretons de Paris et à l'espace Bretagne, est situé entre Maine-et-Loire et Morbihan

stand des Bretons de Paris, au premier plan, avec le stand du Finistère à l'arrière-plan

stand des Bretons de Paris, au premier plan, avec le stand du Finistère à l'arrière-plan

allée Martin Luther King

allée Martin Luther King

les valeureux ouvreurs d'huîtres

les valeureux ouvreurs d'huîtres

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

la vaillante équipe de cuisine du samedi

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Jean-Louis, Marie-France et Catherine

Jean-Louis, Marie-France et Catherine

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
Marion et Jeannine à la caisse

Marion et Jeannine à la caisse

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
ça discute en cuisine

ça discute en cuisine

A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...
A la fête de l'Huma 2017 sur le stand du PCF Finistère: le reportage photo de Pierre Saint Jalme dans le pays d'utopie où le soleil ne tombe jamais...

3 jours de boulot intense, mais aussi de joie, de partage, de fraternité, de franches rigolades. 

Le stand du PCF Finistère a bien vécu cette année, travaillant sans relâche mais dans la bonne humeur, le samedi notamment, avec 75 bénévoles qui ont pris du plaisir à travailler ensemble, et une très belle fréquentation. 

"On ne croise que des têtes blanches à la fête de l'Huma", disait un Insoumis de 35 ans dans un article consacré à la fête de l'Huma dans le Télégramme du lundi 18 septembre, article au contenu manifestement très désobligeant vis-à-vis de la fête et du PCF qui omettait de parler des 500 000 personnes qui s'y sont retrouvés dans une fête politique, culturelle, fraternelle, sociale, internationale, inter-générationnelle extraordinaire. 

Et pourtant, des jeunes, il y en avait plein sur le stand du Finistère comme partout ailleurs sur la fête, parmi les bénévoles, et aussi évidemment parmi nos visiteurs. 

Le stand du Finistère a enregistré 11 adhésions pendant la fête (plus de 1000 sur toute la fête). 

Voici quelques jolies photos prises par notre ami et camarade Pierre qui illustrent la beauté de cette fête sans pareil et l'ambiance sur le stand du Finistère. Ces photos ont été prises le samedi 16 septembre. 

 

  

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 19:46
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre

La Fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle les citoyens qui veulent que la France s'engage enfin, à rebours de la politique de Jean-Yves Le Drian et Macron, pour la Paix, le désarmement et le désarmement nucléaire, à se mobiliser le samedi 23 septembre 2017 à l'occasion de la grande journée internationale de la Paix.

Le collectif national "En marche pour la Paix" regroupe plus d'une centaine d'organisations: syndicales, politiques, humanitaires, dont le PCF.

Il appelle à faire du 23 septembre, partout en France, une journée de mobilisation forte contre les logiques guerrières, de surarmement, d'augmentation des budgets militaires et de commerce de la mort. Le 7 juillet dernier, l'ONU adoptait un traité d'Interdiction des armes nucléaires. Nous demandons que la France le ratifie! Nous n'acceptons pas l'ambition proclamée par Macron de porter le budget de la Défense à 2% du PIB dès 2022, soit 50 milliards d'euros contre 32,7 milliards aujourd'hui (dont 3,5 milliards pour les armes nucléaires). Cette augmentation qui gave les industries d'armement va de pair avec une augmentation de la vente d'armes au niveau mondial. La guerre est un des commerces les plus lucratifs, qui renforce les inégalités, la pauvreté, les déséquilibres nord-sud et territoriaux, tout en s'en nourrissant, c'est pourquoi la paix doit être un projet politique prioritaire. Seulement 5% des dépenses militaires mondiales pendant 10 ans permettraient, si elles étaient affectés à des objectifs de développement, de conjurer à l'échelle mondiale le problème de l'alimentation en eau potable, de la faim, de l'analphabétisme, des principales maladies, selon le programme des Nations Unies pour le Développement.  

Dans un contexte international marqué par la recrudescence des conflits meurtriers et foyers de tension extraordinairement dangereux, nous voulons une diplomatie au service de la paix, de la solution pacifique des conflits. Nous sommes stupéfaits par les déclarations guerrières irresponsables de dirigeants parmi les plus puissants de notre planète et inquiets devant la politique dangereuse de l'OTAN. 

Nos militants seront présents au côté du Mouvement de la Paix, de la CGT, et des autres mouvements qui appellent à ces Marches pour la Paix à: 

  • Brest : distribution de tract  square Kennedy à 9h30 suivi à 11h30 d'une marche vers le cours D'Ajot 
  • Quimper : rendez-vous à 11h au Pont Médard de Quimper - marche jusqu’aux jardins de la Paix , près de la place de Brest.  

A signaler aussi une action symbolique à Quimperlé le 21 septembre pour la journée internationale de la paix et un spectacle-débat à Concarneau sur les essais nucléaires dans le Sahara le 22 septembre. 

 En Bretagne, d'autres mobilisations ont lieu à: 

  • Rennes : Voir le dépliant
    RDV Maison des associations dès 13h30 (métro Charles De Gaulle)
    14h à 14h15: Moment artistique avec Kouliballets
    14h15 : Conférence débat sur le thème “Construire la paix en Europe” en présence de délégations internationales venant de 2 villes jumelées avec Rennes : d’Erlanguen en Allemagne (prés de Nuremberg) via une délégation de 4 personnes (pacifistes et syndicalistes de l’Usine Siemens) et d’Exeter, militants de la CND. ATD quart monde international, Mouvement de la paix, Maison internationale de Rennes et autres partenaires Associés au débat (Maison Internationale de Rennes, CGT, élu…). Intervention des syndicats français.
    16h-17h30 : Marche pour la paix sous le thème “Stop les guerres, Stop la misère: Paix !!” avec 8 arrêts symboliques avec 8 prises de parole de 2 minutes pour énoncer les 8 points de la culture de la paix tels que définis par l’Unesco et ONU
    Participation de fanfares, présentation des expositions “visages de paix” et “Femmes ambassadrices de paix”
    17h30 lecture d’un appel pour la ratification du traité d’interdiction des armes nucléaires.
  • Lannion : rassemblement à 11h place de la mairie et marche jusqu’à la sous préfecture. Voir le communiqué
  • Nantes : Départ de la Marche à 11h rendez vous au monument des 50 otages


 

La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère appelle à se mobiliser pour la paix du 21 au 23 septembre 2017 et à participer aux marches pour la paix de Brest et Quimper le 23 septembre
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 06:03
Rassemblement de soutien à Salah Hamouri le vendredi 22 septembre à 18h à Brest place de la liberté
L'avocat Franco-Palestinien Salah Hamouri, emprisonné en Israël depuis le 23 août vient d'écoper de 6 mois de détention administrative, renouvelables, sur ordre du ministre d'extrème droite Avidgor Lieberman. Un déni de droit absolu, dans un silence total des autorités de notre pays (et aucune réponse des parlementaires locaux à nos mails), à la différence du journaliste Loup Bureau, dont nous nous réjouissons de la liberération après l'intervention de Jean-Yves Le Drian en Turquie. Ce deux poids deux mesures entre deux citoyens français n'est pas acceptable ! (voir ci dessous le communiqué du bureau de l'AFPS). 

 
Nous appelons à un rassemblement de soutien à Salah, afin d'exiger sa libération, vendredi 22 septembre à 18h Place de la Liberté à Brest. Nous comptons sur vous nombreux.
Salah Hamouri : injustice est faite, un déni absolu de droit
Ainsi donc la « loi du plus fort » est passée ! Dans cette partie du monde la démocratie ne vaut que pour certains : ceux qui depuis 50 ans – en toute impunité - occupent, colonisent, humilient tout un peuple en le privant de ses droits nationaux.

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien résident de Jérusalem-Est, est de nouveau victime de cette arme inique utilisée illégalement de façon massive par le pouvoir israélien : la détention administrative. Après avoir déjà été emprisonné 7 ans pour des accusations fantaisistes, il est condamné à 6 mois de détention administrative sans qu’aucune charge ne pèse sur lui et sans avoir eu droit à aucun procès. La détention administrative permet à un pouvoir autoritaire de maintenir en prison sans aucun motif un opposant - ou supposé tel - sans avoir à avancer le moindre commencement d’un début de preuve. De plus cette condamnation est renouvelable à l’infini sans plus de justification. Ils sont actuellement plus de 400, victimes de ce déni de justice et de démocratie, dans les prisons israéliennes, dont des femmes, des enfants, des député.e.s, pour certains depuis de nombreuses années.

Il a fallu 28 jours au pouvoir israélien pour parvenir à ses fins au gré des atermoiements d’une justice aux ordres d’un pouvoir colonial. Pendant ces 28 jours, la solidarité citoyenne s’est amplifiée, des milliers de messages ont été envoyés aux autorités françaises. Le silence de ces autorités a été assourdissant, insoutenable. L’appel au Président de la République pour qu’il ne reste pas muet face à cette situation est resté sans effet ! Comment expliquer ce silence ? Quand un citoyen français est victime d’arbitraire et d’injustice, c’est la République qui est humiliée.

Et cela, Emmanuel Macron le sait très bien, il en a fait la démonstration pour faire sortir des geôles turques Loup Bureau dont le père rappelait que son fils avait été accusé, de manière fantaisiste et arbitraire, d’appartenir à une "organisation terroriste" par M. Erdogan et les autorités turques. Monsieur le Président de la République, il suffit de remplacer Loup Bureau par Salah Hamouri et Monsieur Erdogan par Monsieur Netanyahou pour éclairer la situation. Monsieur le Président de la République, pourquoi ce silence ? Un avocat franco-palestinien victime de l’arbitraire du pouvoir israélien n’a-t-il pas la même valeur à vos yeux qu’un journaliste français victime de l’arbitraire du pouvoir turc ? Ne mérite-t-il pas le même traitement, le même respect ?

Plus que jamais mobilisé.e.s, nous ne lâcherons rien, tant que Salah n’aura pas retrouvé sa liberté !

Liberté pour Salah Hamouri, l’acharnement du pouvoir israélien contre lui doit cesser !

Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité
18 septembre 2017
 
 
ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITE 
 
Maison de l'International  
50 Esplanade de la Fraternité - 29200 Brest
 
Adresse postale:
245, Cours Aimé Césaire - 29200 Brest 
 
www.france-palestine.org
afpsbrest.wordpress.com
www.facebook.com/afps.brest
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 18:42
Résistance brestoise: l'hommage du lundi 18 septembre 2017 aux 19 résistants FTP fusillés au Mont Valérien le 17 septembre 2017 et aux autres fusillés, déportés, et morts brestois de la résistance: discours de Jean-Claude Cariou et Gildas Priol
Résistance brestoise: l'hommage du lundi 18 septembre 2017 aux 19 résistants FTP fusillés au Mont Valérien le 17 septembre 2017 et aux autres fusillés, déportés, et morts brestois de la résistance: discours de Jean-Claude Cariou et Gildas Priol

COMMÉRATION DE LA LIBÉRATION DE BREST - HOMMAGE AUX RESISTANTS MORTS POUR LA LIBERTÉ.

Lundi 18 septembre au matin, nous rendions hommage à celles et ceux qui sont tombés pour libérer Brest et la France du joug nazi.

A ce titre, Eric Guellec, élu communiste à la Ville de Brest, s'est joint à François Cuillandre, Maire de Brest, ainsi qu'aux représentants des associations patriotiques, pour déposer une gerbe rue Coat Ar Gueven et au Jardin des fusillés au Guelmeur en la mémoire de nos camarades assassinés par les nazis.

En effet, le 17 septembre 1943, dix-neuf résistants Brestois, membres ou sympathisants du Parti Communiste Français, sont fusillés par les Nazis au fort du Mont-Valérien, situé à Suresnes, près de Paris. Ces camarades ouvriers ont été arrêté en 1942 pour certains, 1943 pour d'autres. Emprisonnés à Brest, Rennes ou Fresnes, ils sont tous condamnés à mort par un tribunal militaire allemand.

Sur l'année 1943, 47 résistants communistes Brestois trouvèrent la mort face à l'occupant pour s’être insurgés contre l’occupation nazie et ses complices vichystes.

Durant cette journée de commémoration, nous nous sommes également rendus au Fort Monbarey, sur la stèle des fusillés saint-politains du Bouguen, sur celle des 11 martyrs (membres du réseau Elie), pour commémorer le courage, le combat et le sacrifice de tous ces jeunes gens qui défendaient le bien commun. Ils nous ont livré une France libérée et SOCIALE.

Soyons dignes d’eux et de leurs combats.

 

Albert Rannou: Lettres de prison d'un résistant communiste brestois né à Guimiliau fusillé le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Résistance: les derniers écrits d'un guimilien, Albert Rannou, dévoilés par Jacques Guivarc'h, de Pleyber-Christ (Le Télégramme, 3 mai 2017) - des lettres bouleversantes et une histoire de la résistance communiste de Brest à connaître à lire sur Le Chiffon Rouge

Dernière lettre de Paul Monot, résistant brestois fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 avec Albert Rannou et 17 autres résistants brestois dont André Berger et Henri Moreau

Dernière lettre à sa femme de Jules Lesven, dirigeant de la résistance communiste brestoise, ouvrier et syndicaliste à l'Arsenal, fusillé le 1er juin 1943,

Lettre à ses parents de la prison de Rennes du résistant communiste brestois Albert Abalain, fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 (fonds d'archives ANACR 29)

Lettre de Joseph Ropars, résistant communiste brestois, écrite à sa mère et à sa soeur le jour de son exécution le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Résistance et répression des communistes brestois de 1939 à 1943 (à partir des souvenirs et des enquêtes d'Eugène Kerbaul, résistant communiste)

Résistance brestoise: l'hommage du lundi 18 septembre 2017 aux 19 résistants FTP fusillés au Mont Valérien le 17 septembre 2017 et aux autres fusillés, déportés, et morts brestois de la résistance: discours de Jean-Claude Cariou et Gildas Priol

Discours prononcé par  Jean-Claude Cariou pour l'ANACR le lundi 18 Septembre 2017, à la stèle des 19 fusillés , square Georges-Melou , au Guelmeur (Brest) à l'occasion des cérémonies pour l'anniversaire de la Libération de la ville.

 

Monsieur le Maire                                                                         

Mesdames et Messieurs les élus                                                                         

Madame et Messieurs les représentants des associations patriotiques et porte-drapeaux ,

 

Nous voici devant la stèle où sont inscrits les noms des 19 résistants brestois fusillés au Mont Valérien , en Suresnes , près de Paris le 17 septembre 1943: c'était hier l'anniversaire , il y a déjà 74 ans...

 

Ils étaient en majorité brestois d'origine, mais certains y étaient venus pour  travailler ,comme Joseph Ropars de Guissény, Albert Abalain du Pont de Buis, Albert Rannou de Guimiliau , et Eugène Lafleur venait de Paris.

 

19 résistants FTP employés surtout à l'arsenal ou dans le bâtiment c,arrêtés à différentes dates  par la police  vichyste ou la gendarmerie aux ordres en prison à Brest ,puis à Rennes après parfois des simulacres de procès, et livrés aux allemands,pour un nouveau procès à Fresnes, après des tortures souvent atroces.

 

On leur reprochait des actes de sabotage ,souvent dans l'arsenal ou des attaques de soldats allemands ,par exemple à 500 mètres d'ici au Douric ,rue St Marc , la destruction d'un central téléphonique allemand ,ou la reconstitution d'un parti interdi , le Parti Communiste français, dont ils partageaient les idées. 

 

Les plus jeunes avaient 21 ans ,comme Yves Giloux ,étudiant , né à Ouessant de parents instituteurs .

 

 Certains avaient une expérience militaire , comme Jean-Louis Primas et Albert Rannou ,qui avaient participé à la guerre d'Espagne dans les rangs de Brigades Internationales, le second: lieutenant et blessé au combat... Joseph Ropars ,pupille de la nation (son père tué à la guerre 1914/18) ,venait de passer 8 ans dans la Marine avant de rentrer à  l'arsenal ,Henri Moreau était musicien miltaire à la Musique de la Flotte jusqu'en 1940.

 

Tous ont légué un exemple de courage et d'abnégation ,n'ont pas accepté les discours de ceux qui parlaient d'honneur en capitulant , ils n'ont pas supporté la trahison et l'infamie.Ne les oublions pas ! Se souvenir de la Résistance est nécessaire.

 

On parle souvent du "devoir de mémoire" , mais il faut citer le "droit à la mémoire". Un grand résistant , Raymond Aubrac ,s'exprimait à ce sujet en mai 2011 ; il est mort peu de temps après ."Lorsque les jeunes m'interrogent , ils me demandent toujours pourquoi nous avons résisté. Et bien je leur réponds : parce que nous savions que ça servait à quelque chose ! Même si nos risquions la mort , nous savions que nous agissions pour les nouvelles générations. Nous étions patriotes :à l'époque , envahir la France , c'était  comme attaquer notre famille.

Sa femme Lucie , résistante aussi ,ajoutait : "Résister est un verbe qui se conjugue toujours au présent" :il ne faut jamais se résigner , et lutter contre toute résurgence du fascisme...

 

Pour terminer je voulais lire une dernière lettre,parmi d'autres ,destinée  aux familles des fusillés : voici  cette année quelques extraits de celle d'Albert Rannou ,fusillé lui aussi au Mt Valérien ;

                                                             

Prison de Fresnes le 17 septembre 1943                                                             

 

Cher Papa et chère Maman ,

 

      Il est 11 heures moins le quart ,on vient de nous prévenir qu'on va être fusillé à 16 heures.

 Je vais donner  ma vie à la France,ma patrie que j'ai toujours aimé ,pour laquelle j'ai combattu ....Je suis content ,car mon sacrifice ,j'en ai la certitude ,ne sera pas vain.J'ai lutté durant ma courte existence pour le bonheur des travailleurs et pour la paix dans le monde .

                                                                         -----    UN PASSAGE CENSURE ----     

 Mes chers parents ,je vous ai toujours aimé,ça me fait une peine immense de vous quitter .Je ne sais comment exprimer ma gratitude pour tout ce que vous avez fait pour moi.Si quelquefois je vous ai fait de la peine ,vous m'avez pardonné .Je pense à tote la famille.Mes amitiés aussi aux voisins et aux camarades , qu'ils sachent que j'ai fait mon devoir de français et de communiste.

                                           Je vous embrasse tous.Soyez courageux , Adieu à tous....

                                                                      Albert

Albert Rannou: Lettres de prison d'un résistant communiste brestois né à Guimiliau fusillé le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Voir aussi le discours de GILDAS PRIOL, pour l'ANACR: 

Nous étions il y a quelques dizaines de minutes devant la stèle rendant hommage aux 19 fusillés FTP brestois. Parmi ces résistants, l'un d'eux se nommait André Berger, il n'avait que 20 ans quand les allemands le fusillèrent. Dans la famille d'André, il n'était pas le seul résistant, il y avait sa soeur Margueritte et son père, Joseph Berger. Joseph est un vétéran de 14/18, militant communiste convaincu et cheminot. Il participe à la lutte au sein des FTP contre l'occupant et ses sbires, ce qui lui vaut d'être arrêté à plusieurs reprises mais relâché faute de preuves et d'aveux. Nous ne pouvons imaginer la douleur qu'a enduré ce père à l'annonce de la mort de son enfant. Mais nous pouvons néanmoins comprendre sa décision de s'enfermer dans la poche de Brest pour lutter jusqu'à la fin contre les allemands.

Nous sommes en Août 1944, les américains sont depuis une semaine dans la périphérie de notre cité portuaire. Brest, dont la population est déjà bien diminuée par quatre années d'occupations et de bombardements, s'est complètement vidée le 14 août, ne reste environs que 2 000 habitants. Sur ordre, les résistants brestois ont quitté la ville pour former des unités cohérentes dans les faubourgs. Tous ? Non, Joseph Berger refuse, et avec un groupe douze homme, il va harcerler les allemands au plus profond de leurs lignes. Nous ne savons pas si les hommes de Berger sont volontaires mais en tout cas, ils sont efficaces malgré le petit effectif. Ils créent un sentiment d'insécurité constant au sein du dispositif allemand. Citons leurs noms pour que ces braves ne sombrent pas dans l'oubli: Barbedor Constant, Bouscatier, Cariou Pierre, Cloarec, Cousquer Marcel, Gourlaouen Jean-Pierre, Jameau Alfred, Laot Joseph, Le Dreo Paul, Lotrian François, Penduff, Vallee Jean.

Evoquons quelques unes de leurs actions mémorables. Joseph Berger alias "Marc" venge la mort se son fils en faisant feu de tout bois. La dangerosité de leur mission la rend presque sacrificielle. Dès le 14 août au soir ils tirent sur les allemands du voisinage de la caserne Guépin. Très mobiles, ils se faufilent dans les rues de Brest qu'il connaissent bien. Depuis des immeubles vidés de leurs occupants, ils tirent sur plusieurs positions allemandes dans leurs dos. L'occupant est sur les dents, il fait mettre le feu à tous les immeubles d'où proviennent les tirs, ils réduiront en cendres l'église de Saint-Louis et arrêtent plusieurs personnes qu'ils soupçonnent (à tord) d'être des résistants infiltrés dans la Défense Passive ou le personnel requis.

Le 18 août, Pierre Cariou, et trois autres FTP du groupe, se rendent au 13 de la rue Coat ar Gueven à son domicile. Mais à leur arrivée ils sont alpagués par quelques policiers français et l'armée allemande, avant même de pouvoir entrer dans l'immeuble, c'est une souricière. Ils auraient été dénoncé... Capturés par les allemands, leurs sort n'a que peu d'avenir, surtout après leurs actions de harcèlement. Néanmoins, Pierre Cariou se débat et arrive à prendre la fuite en se dirigeant vers le cinéma Vox.

Hélas, vingt minutes plus tard, ces trois camarades étaient fusillés, ils ce nommaient: Marcel Cousquer, Alfred Jameau et Jean-Pierre Gourlaouen.

Le groupe continua malgré tout la lutte et Pierre Cariou qui avait frôlé la mort le 18 août fut mortellement fauché place Keruscun par des éclats d'obus le 08 septembre 1944. Voilà leur histoire et peut être qu'un jour, le nom de leur camarde Pierre sera ajouté à cette plaque. Si vous me le permettez, je souhaiterai également ajouter un mot pour clore cette allocution en vous rappelant que juste à côté, au 14 de la rue Coat ar Gueven, c'était la maison de Mme Anne Marie Stéphan, grand résistante du mouvement Défense de la France qui fut elle aussi arrêtée par les allemands et dont on a totalement perdu la trâce en mars 1944.

Il semblerait quelle fut fusillée au Bouguen en juin. J'aimerai que nous ayons également une pensée pour elle et toutes les femmes qui furent les grandes oubliées de cette guerre. A nous désormais de corriger cette erreur historique. Je vous remercie de votre attention, vive la France, vive la Résistance.

Gildas PRIOL (ANACR)

Texte lu le 18/09/2017 rue Coat ar Gueven

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 05:32
CGT Santé. Plusieurs mobilisations programmées (Le Télégramme- Finistère , 21 septembre 2017) : " La situation se dégrade partout! "

Mardi, une vingtaine de délégués syndicaux de l'Union des syndicats de la santé et de l'action sociale du Finistère (USD) était rassemblée au Centre hospitalier de Concarneau. L'occasion de faire le point sur plusieurs dossiers chauds de la rentrée. Plusieurs mobilisations sont programmées à commencer par le rassemblement d'aujourd'hui contre la loi Travail. La CGT lance aussi un appel à participer à la journée de mobilisation intersyndicale fonctions publiques (les hôpitaux du Finistère et les secteurs social et médico-social) du 10 octobre.

« La situation se dégrade partout »


Les inquiétudes sont nombreuses comme la mise en place des groupements hospitaliers de territoire, le maintien des urgences à Carhaix, les difficultés de recrutement de médecins urgentistes à l'hôpital de Douarnenez, la dégradation de la prise en charge dans les Ehpad, la multiplication des arrêts de travail liée au mal-être du personnel, la précarisation des contrats de travail, la mise en place des heures fractionnées, le gel de l'indice des salaires, l'augmentation de la CSG, le retour du jour de carence, l'avenir des contrats aidés, le regroupement des instances ou encore la réforme de la tarification dans les maisons de retraite... « La situation se dégrade partout, que ce soit dans le public, dans le privé et dans le domaine associatif, nous sommes tous dans la même galère. Il ne faut pas lâcher », explique Marceline Séverac, secrétaire général de l'USD.
 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 18:31
Manif à Morlaix contre la loi El Khomri le 26 mai 2016

Manif à Morlaix contre la loi El Khomri le 26 mai 2016


                      

APPEL INTERSYNDICAL

Salariés du public et du privé, privés d’emploi,

retraités, étudiants,

 

Zone de          Texte: Le 21 septembre 2017          Mobilisons-nous !

 

Retrait de la loi travail El Khomri et des ordonnances Pénicaud Macron

 

 

Ceci n’est qu’un petit aperçu de ce qui vous attend.

C’est la partie visible de l’iceberg

Les salariés contre les ordonnances MACRON

                             Ø           Un permis de licencier à tout va

                             Ø           Précarité généralisée

                             Ø           Une justice prud’homale contrainte

                             Ø           Un code du travail par entreprise

                             Ø           Des reculs considérables en matière de santé au travail

                             Ø           Le retour au face à face entre employeur et salarié isolé

                             Ø           Fin des conventions collectives

                             Ø           Fusion des instances du personnel DP – CE – CHSCT

                             Ø           Mort des CHSCT dans les entreprises de moins de 300 salariés

Un accroissement considérable du pouvoir des employeurs et de ceux qui privilégient leurs profits immédiats au détriment de l’intérêt général.

 

Des services publics dont l’Etat programme et amplifie la détérioration

                             Ø           Réinstauration de la journée de carence en 2018

                             Ø           Blocage du point d’indice

                             Ø           Poursuite du démantèlement du statut

                             Ø           Suppressions massives de postes

                               Ø           Baisse des dotations aux collectivités

 

Des mesures ayant des répercutions pour tous

                             Ø           Augmentation de la CSG

                             Ø           Baisse des salaires et des retraites

                             Ø           Diminution des APL

                             Ø           Sélection à l’Université

Une précarité financière institutionnalisée contre les populations économiquement les plus fragiles.

Une diminution organisée du pouvoir d’achat pour toutes et tous

 

 
 

Grèves et manifestations

10h30 à Brest, Quimper

Morlaix, Quimperlé et Rosporden

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 05:21
Communiqué du Mouvement de la Paix: appel à se rassembler Square J. Kennedy à Brest le 23 septembre pour la Paix et le Désarmement nucléaire

Communiqué du Mouvement de la Paix

Appel à se rassembler samedi 23 septembre à 9h30
Square J.  Kennedy à Brest
Pour la Paix et le Désarmement nucléaire


Le 7 juillet dernier l'ONU adoptait un traité d'Interdiction des armes nucléaires
Nous  demandons que la France le ratifie!
Dans un contexte international marqué par la recrudescence des Foyers de tension
 qui ont aussi  comme conséquence de contraindre  des peuples à se  déplacer, de
déclarations guerrières irresponsables de dirigeants parmi les plus puissants de
 notre planète, de la politique dangereuse de L'OTAN , il est urgent de s'engager
 dans la construction de la Paix.
La Guerre est toujours un échec! Elle n'est jamais la solution!
Pour  notre pays les choix annoncés par le gouvernement Macron  d'augmentation
 des budgets militaires est  dangereux et doit être stoppé.
Le Collectif National <<En marche pour la Paix>> regroupe plus d'une centaine
 d'organisations : syndicales, politiques, humanitaires, dont le Mouvement de la Paix.
Il appelle à faire du  23 Septembre, partout en France une  journée  de mobilisation
dans le cadre  de la Journée Internationale pour la Paix.
A Brest  retrouvons nous  à 9h30  pour une distribution
de tracts au  Square J.Kennedy et à 11h30  nous  marcherons en
 direction de la promenade Cours D'Ajot pour exprimer
 au delà de nos différences notre volonté commune de vivre en Paix
 dans un Monde de  Solidarité,  de Justice  et de Fraternité
 
 le Comité du Mouvement de la Paix du Nord Finistère
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 19:43
En Bretagne le samedi 23 septembre 2017 comme partout en France, en marche pour la Paix

 EN BRETAGNE le SAMEDI 23 SEPTEMBRE 2017 COMME PARTOUT EN FRANCE
 

14H Moment artistique avec Kouliballets et debat que " l'Europe et la paix" (stop les guerre, stop la misère) avec des militants pour la paix d'Erlangen , ville jumelée avec Rennes et un représentant d'ATD quart Monde international,Mouvement de la paix lieu :. Maison des associations 
16H marche pour la paix-Rdv place Charles De Gaulle face à la maison des associations. Venez avec banderiolles, drapeaux pancartes POUR LA PAIX, musiques, fanfares
 

AUTRES MARCHES en BRETAGNE le 23 SEPTEMBRE

QUIMPER:Rendez-vous est donné à 11 Heures, au Pont Médard sur le Steir, pour se rendre au Jardin de la paix, rue des douves. Pique-nique. 

BREST : Départ de la marche : Square Kennedy à 11H30 . Marche symbolique pour la Paix aller/retour Square Kennedy vers Cours Dajo (distribution de tracts toute la journée dans la foire Saint Michel : rendez vous pour tous les bénévoles dès 9h30 Square Kennedy pour distribution et interpellation du public11H30 pour la marche)
LANNION: Marche pour la paix -départ à 11h place de la Mairie jusqu'à la sous préfecture de Lannion.

NANTES:Marche pour la Paix le samedi 23 septembre .Départ de la Marche à 11H rendez vous au monument des 50 otages

Les militants du Parti Communiste appellent les citoyens à se rassembler nombreux dans les marches pour la paix et répondront présents à ce rendez-vous international de la journée internationale de la Paix.   

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 19:04
Rouge Finistère: le journal du PCF Finistère, premières distributions le vendredi 15 septembre 2017
Rouge Finistère: le journal du PCF Finistère, premières distributions le vendredi 15 septembre 2017
Rouge Finistère: le journal du PCF Finistère, premières distributions le vendredi 15 septembre 2017
Rouge Finistère: le journal du PCF Finistère, premières distributions le vendredi 15 septembre 2017

Rouge Finistère, le journal du PCF 29, réalisés par nos amis Anne et Christophe, en exclusivité! 
40 000 exemplaires imprimés pour ce premier numéro. 
Début de distribution à la Fête de l'Huma, au stand du Finistère, ce week-end.

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 11:43
La section du Pays de Brest du PCF appelle à participer au rassemblement ce jeudi à 18 h 30 place de la Liberté à Brest contre la suppression des emplois aidés.
 
Nous demandons que l'État accompagne les associations pour transformer les contrats aidés en emplois sécurisés et qualifiés, et que les services publics et les collectivités soient dotés des financements permettant de recruter les personnels nécessaires à leurs missions sur des emplois durables.
 
 Les moyens existent pour cette politique : mettre fin aux cadeaux fiscaux dont bénéficient les grands groupes - tel le CICE qui coûte 3 milliards d'euros pour 2017 aux finances publiques sans résultat pour l'emploi -, s'attaquer aux 80 milliards d'euros d'évasion fiscale, taxer les revenus  financiers. Ces emplois sont utiles pour les habitants et les territoires, pour les associations, ils répondent souvent aux défaillances de l'État : école, santé, maisons de retraite, collectivités territoriales.
 
Le succès des manifestations du 12 septembre montre qu’il est possible de bloquer les régressions sociales du gouvernement « Macron ».
 
 
La section PCF de Brest appelle à participer au rassemblement ce jeudi à 18h30 place de la Liberté contre la suppression des emplois aidés
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011