Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2023 7 22 /01 /janvier /2023 08:34

+ 400 personnes à la mobilisation pour la défense de la ligne Morlaix-Roscoff ce samedi 21 janvier de 14h30 à 17h30. Et un très beau rassemblement suivi d'un défilé en musique (encore merci à Joël et Dominique Corre et à la fanfare Hej Da Ru qui ont rendu la marche dans Roscoff sous un grand soleil d'hiver encore plus agréable au son de la musique bretonne)

Un très beau rassemblement unitaire soutenu par la municipalité de Roscoff et sa maire Madame Thubert Montagne que nous remercions pour sa présence et son soutien tout au long de la mobilisation (Jean-Paul Vermot, en voyage officiel en Allemagne, était excusé mais soutient la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, en tant que président de Morlaix-Communauté et maire de Morlaix).

5 conseillers régionaux, 3 conseillers départementaux, les maires de Roscoff, Taulé, Henvic, Plounéour-Menez, plusieurs maires et parlementaires excusés, de nombreux élus locaux, des militants politiques, syndicalistes, membres de l'APMR.

Des photos de Pierre-Yvon Boisnard, Fabris Cadou, Ismaël Dupont, Kevin Faure, Gaëlle Zaneguy

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo I. Dupont - rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo I. Dupont - rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Gaëlle Zaneguy, rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Gaëlle Zaneguy, rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Kévin Faure, responsable du groupe de gauche Finistère & Solidaires, au Conseil départemental du Finistère, conseiller départemental de Brest 1, et Gaëlle Zaneguy, conseillère départementale Finistère & Solidaires de Morlaix: Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Kévin Faure, responsable du groupe de gauche Finistère & Solidaires, au Conseil départemental du Finistère, conseiller départemental de Brest 1, et Gaëlle Zaneguy, conseillère départementale Finistère & Solidaires de Morlaix: Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Kévin Faure - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Kévin Faure - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Pierre-Yvon Boisnard, 21 janvier 2023 - Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, 21 janvier 2023 - Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Kévin Faure - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Kévin Faure - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Gaëlle Zaneguy, rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Gaëlle Zaneguy, rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff: Loïc Le Gall à l'arrière plan, un des piliers du collectif et de la CGT Cheminots, ancien cheminot sur la ligne Morlaix-Roscoff, à l'origine de l'exposition présentée salle Mathurin Méheut

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff: Loïc Le Gall à l'arrière plan, un des piliers du collectif et de la CGT Cheminots, ancien cheminot sur la ligne Morlaix-Roscoff, à l'origine de l'exposition présentée salle Mathurin Méheut

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff -Gilbert Chapalain au centre, membre de l'AMPR et du Collectif Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff -Gilbert Chapalain au centre, membre de l'AMPR et du Collectif Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Sébastien Marie, Maire de Plounéour-Menez, au premier plan

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Sébastien Marie, Maire de Plounéour-Menez, au premier plan

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, Fréderic Guyader (APMR) et Ismaël Dupont, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, Fréderic Guyader (APMR) et Ismaël Dupont, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Sylvie Fillon, présidente de l'APMR, prend la parole la première pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Sylvie Fillon, présidente de l'APMR, prend la parole la première pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff,  Sylvie Fillon, présidente de l'APMR, prend la parole la première pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff, Sylvie Fillon, présidente de l'APMR, prend la parole la première pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff,  Sylvie Fillon, porte-parole de l'APMR,  21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, Sylvie Fillon, porte-parole de l'APMR, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Prise de parole de Michel Beaupré (UDB), pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Prise de parole de Michel Beaupré (UDB), pour le collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Pierre-Yvon Boisnard, 21 janvier 2023, Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, 21 janvier 2023, Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff

Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Christine Prigent (Conseillère régionale EELV) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Christine Prigent (Conseillère régionale EELV) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Fabris Cadou (Gauche indépendantiste) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Fabris Cadou (Gauche indépendantiste) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Sébastien Ménès (Solidaires) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Sébastien Ménès (Solidaires) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Hocine Chemlal (Ensemble) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Hocine Chemlal (Ensemble) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Marc Corbel, secrétaire de l'UL CGT du pays de Morlaix

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Marc Corbel, secrétaire de l'UL CGT du pays de Morlaix

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole d'André Laurent (Génération.S) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole d'André Laurent (Génération.S) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole d'Alain Paugam (PS) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole d'Alain Paugam (PS) au nom du collectif

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Synthèse du discours du collectif en breton par Philip Plouzané (UDB)

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Synthèse du discours du collectif en breton par Philip Plouzané (UDB)

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff: prise de parole de Roger Héré, vice-président transport mobilités de Morlaix Communauté

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff: prise de parole de Roger Héré, vice-président transport mobilités de Morlaix Communauté

Photo Ismaël Dupont, prise de parole lors du rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Ismaël Dupont, prise de parole lors du rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

prise de parole de Roger Héré, vice-président transport mobilités de Morlaix Communauté ( Photo I Dupont)

prise de parole de Roger Héré, vice-président transport mobilités de Morlaix Communauté ( Photo I Dupont)

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Odile Thubert Montagne, maire de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff - Prise de parole de Odile Thubert Montagne, maire de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff -Prise de parole de Odile Thubert Montagne, maire de Roscoff

rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff -Prise de parole de Odile Thubert Montagne, maire de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard, rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 devant la gare de Roscoff

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Pierre-Yvon Boisnard - Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Collectif Morlaix-Roscoff - Banderole commune et prise de parole commune - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Collectif Morlaix-Roscoff - Banderole commune et prise de parole commune - Rassemblement pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Collectif Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 - pancarte de l'AMPR

Photo Collectif Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023 - pancarte de l'AMPR

Photo Collectif Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Collectif Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023

Collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff- 21 JANVIER 2023

RASSEMBLEMENT POUR LA LIGNE MORLAIX ROSCOFF

PRISE DE PAROLE DU COLLECTIF POUR LA LIGNE MORLAIX-ROSCOFF

UN GRAND MERCI à toutes et tous d’être présents pour ce nouveau Rassemblement pour la réouverture de la ligne Morlaix Roscoff après celui du 2 mars 2019 à l’initiative de l’AMPR en gare de Roscoff, celui du 22 janvier 2022 à l’initiative de l’UDB, ceux de mai 2018 et juin 2021 à Morlaix à l’initiative des Cheminots, et notamment de la CGT Cheminots.

C’est aujourd’hui une nouvelle étape, et décisive de la mobilisation, après les pétitions de l’APMR, qui a réuni déjà + 9000 signatures, et celle de la CGT Cheminots, pour exiger la réouverture de la ligne, après le travail d’argumentation auprès des politiques et des acteurs économiques et du territoire réalisés par l’AMPR, les Cheminots (notamment de la CGT) mais aussi par de nombreuses forces politiques qui se retrouvent aujourd’hui dans le Collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff.

Ce Collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff a été créé en novembre 2022, s’est déjà réuni 3 fois, a distribué 10 000 tracts pour appeler à ce rassemblement, en étant présent sur 6 marchés, et dans une dizaine de communes, et en réalisant une conférence de presse commune et de nombreux interviews dans les médias pour faire de cet évènement un succès populaire.

Ce Collectif pour la Ligne Morlaix-Roscoff n’a pas de vocation à se substituer au travail des organisations existantes mais à s’y ajouter et à fédérer sur des initiatives communes qui nous permettent d’agir ensemble et d’être encore plus efficaces à un moment charnière où la question de la modernisation et de la réouverture de la ligne Morlaix – Roscoff se repose à l’occasion d’une nouvelle étude financée par la Région et les communautés d’agglomération de Morlaix-Communauté et du Haut-Léon Communauté, pour un coût de 500 000€, et où l’État et la Région renégocient le contrat de plan Etat Région, le fameux CPER.

Ce collectif est composé pour l’heure, mais il peut encore s’élargir : d’adhérents de l’APMR, de la CGT Cheminots, de la CGT Marins et de la CGT tout court, de Solidaires, du PCF, de la France Insoumise, du PS, d’Europe Ecologie Les Verts, de l’UDB, de Génération.S, de la Gauche Indépendantiste, d’Ensemble.

Et depuis 2 mois et demi, nous travaillons très bien ensemble.

Pour manifester notre rassemblement et notre désir de travailler ensemble, nous allons d’ailleurs lire ce texte, qui sera d’ailleurs résumé par Philip Plouzané en breton , à plusieurs voix.

Notre travail commun se concrétise aujourd’hui par une banderole commune, des autocollants communs, réalisés par nos camarades de l’APMR, une exposition sur l’histoire de la ligne Morlaix-Roscoff réalisés par nos camarades de la CGT Cheminots, et par une résolution à continuer le travail de mobilisation de la population sous diverse forme :

- Relance et actualisation de la pétition de l’APMR

- Travail de synthèse de nos arguments et revendications pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff afin d’être encore plus convaincants pour l’État, la région, les collectivités.

- Mise en réseau de nos élu.e.s et acteurs associatifs et syndicaux pour faboriser la relance de cette ligne Morlaix Roscoff.

Nous avons invité aujourd’hui la population du pays de Morlaix, Saint-Pol-de-Léon, Roscoff, et tous les défenseurs du ferroviaire et des lignes ferroviaires de proximité, les élus et acteurs économiques du territoire à se mobiliser nombreux pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff

Merci en particulier à tous les élu.e.s qui ont fait le déplacement.

Dans un premier temps, après la prise de parole unitaire du Collectif, nous allons donner la parole à la maire de Roscoff, Odile Thubert Montagne, puis à Roger Héré, qui représentera Jean-Paul Vermot, en déplacement officiel en Allemagne pour l’anniversaire du Traité de l’Elysée à Wurselen, commune jumelée avec Morlaix et d’autres communes des environs de Morlaix , et qui le représentera en tant que vice-président Transports Mobilités de Morlaix Communauté.

Pour les autres prises de parole, d’élus, de militants associatifs et syndicaux, d’acteurs du territoire, de défenseurs du ferroviaire, nous vous proposons de nous retrouver au retour du défilé dans Roscoff si vous le voulez bien, vers 16h-16h15, à l’espace MATHURIN MEHEUT que nous avons réservé grâce à l’appui de la MUNICIPALITE DE ROSCOFF que nous remercions, et tout particulièrement Madame La Maire, Odile Thubert Montagne.

Merci à tous les bénévoles et militants qui ont œuvre pour ce rassemblement, en distribuant nos 10 000 flyers, et le préparant dans toutes ses composantes.

Merci à vous tous d’être présents.

Merci aux musiciens de la Fanfare Hej Da Ru et à Dominique et Joël Corre d’accompagner bénévolement en musique notre rassemblement, notre défilé et cette mobilisation pour y mettre de la joie et du dynamisme.

Réouvrir et moderniser la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff, c’est l’intérêt du territoire et de ses habitants !

C’est un enjeu écologique, social, économique, d’aménagement du territoire important !

Nous en sommes convaincus et nous voulons en convaincre aussi bien un maximum de citoyens du territoire pour les rendre acteurs de cette bataille, que l’Etat, la SNCF, et la Région et tous les élus du territoire.

Pourquoi est-il nécessaire de relancer la ligne Morlaix-Roscoff ?

Tout d’abord, c’est le moment du volontarisme écologique pour faire face à la crise climatique

Nous vivons une période charnière en matière d'écologie et toute décision engageant l'aménagement du territoire ou des choix d’investissements sur l’avenir devrait en tenir compte.

Sur l’axe Morlaix Roscoff, on parle de plusieurs millions de voyages à l’année (5 millions), tout mode de transports confondus. Les transports représentent plus du quart des émissions carbonées et les stations balnéaires, desservies par la route seule, connaissent des problèmes d'embouteillage.

Sur Morlaix/Roscoff, à l'heure du réchauffement climatique et en raison de l'importance du trafic routier (9000 véhicules/jour en basse saison et 13 000 en été selon les données de 2015), pourquoi vouloir renoncer à cette voie ferrée et la supprimer, alors qu’elle nécessiterait quelques millions de travaux que l’on consent facilement pour la route ou pour subventionner des équipements qui ne profitent qu’au transport routier?

Pourquoi délaisser les lignes ferroviaires de proximité et de desserte du territoire alors qu’on est prêt à mettre des milliards d’euros pour gagner quelques minutes sur les LGV ou pour la LNOBPL (projet ferroviaire de liaisons nouvelles Ouest Bretagne - Pays de la Loire).

Nous en sommes convaincus : le train dans ce contexte de changement climatique devrait être l'épine dorsale des mobilités sur ce territoire en complémentarité des autres moyens de transport (bus, vélo...).

En raison de la crise écologique et climatique tout d’abord: les transports qui produisent le moins de CO2, les transports durables, ce sont les transports en commun, et d’abord les trains.

Or, la France a plus d’un train de retard dans l’investissement sur les mobilités ferroviaires: on y consacrait en 2021 : 45 euros par habitant, chiffre à comparer aux 103 euros par habitant en Italie, 124 euros par habitant en Allemagne, ou 271 euros par habitant en Autriche.

Sur 9000 km de voie ferrée, 1200 km sont en Bretagne, mais de nombreuses lignes sont en voie d’être abandonnées au profit du seul TGV ou des lignes les plus rentables.

3500 personnes vivent à Roscoff à l’année et 3500 y travaillent.

Cette ligne Morlaix-Roscoff a une vraie raison d’être.

D’autant qu’on voit que en Bretagne les trajets TER se sont beaucoup développés.

La ligne Morlaix Roscoff est unatout économique et un moyen de cohésion sociale

Au niveau économique, cette ligne ferroviaire est importante en raison du poids de l’enseignement supérieur à Roscoff, de la station biologique, de Perharidy et de la fondation Ildys, mais aussi des travailleurs et stagiaires de l’AFPA, du GRETA, des lycéens et étudiants qui pourraient se déplacer quotidiennement sur cette ligne, mais aussi du potentiel pour le fret ferroviaire.

Nous pensons que pour les transports du quotidien, pour les transports réguliers domicile-travail, ou plus occasionnels, le train et les lignes ferroviaires de proximité sont l’avenir.

Et le train est un transport d’avenir également en raison de la crise sociale, de l’inflation qui touche nos concitoyens, touchant notamment les carburants, le prix des voitures et des voitures d’occasion, mais aussi des inégalités devant la mobilité, qui touchent particulièrement les ruraux, les jeunes, les personnes âgées, les moins fortunés.

Un abonnement TER, pris en charge à 50 % par les employeurs, c’est beaucoup moins cher que de prendre sa voiture tous les jours en faisant le plein d’essence ou de gasoil. Et cette tendance ne va faire que se renforcer. 

Cette ligne Morlaix Roscoff a une valeur et ne représente pas simplement un coût

Cette ligne a été inaugurée le 10 juin 1883, à l’issue d’un chantier long de trois ans, construction du viaduc enjambant la Penzé comprise.

Jusqu'en 1971, les trains de voyageurs quittaient Morlaix et s'arrêtaient dans les haltes ou gares suivantes : Taulé, Taulé-Henvic, Henvic-Carantec, Plouénan-Kerlaudy, Saint-Pol-de-Léon et Roscoff (et, une fois par an, à l'occasion des courses hippiques de, le train s'arrêtait en face de l'hippodrome saint-politain).

Vous le savez que trop bien, cette ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff est abandonnée depuis juin 2018 suite à un éboulement localisé sur la zone de Sainte-Sève.

Pour certains, cette pluie d’orage est tombée à pic puisque SNCF Réseau avait prévu dans le cadre d’une politique de délaissement des lignes secondaires de desserte du territoire au profit du plus rentable l’abandon de la ligne en janvier 2019 . D’ailleurs, rien n’a été fait pour réparer la voie endommagée à Sainte-Sève alors qu’on s’est précipité à renforcer les fondations du pont routier.

Avant 2018, l’attractivité de la ligne avait été minimisée par la réduction du nombre de trains et de la vitesse. Seule l’opération A fer et à flot avait permis de lui redonner une belle actualité en saison touristique.

Cet abandon n’est que la suite d’une chronique amorcée par l’épisode de gestion du réseau par Réseau ferré de France qui qualifiait les petites lignes de « sans avenir » et d’une époque où on substituait les besoins de maintenance de la voie par des limitations de vitesse justifiées par la sécurité, mais expliqués réellement par les défauts de maintenance, qui rendaient le transport ferroviaire plus lent et moins attractif.

Pourtant, on ne demande pas de refaire une infrastructure, elle existe depuis bien longtemps : il y a juste les rails, les traverses et le ballast à changer.

Concernant le pont de la Penzé, l’étude nous dira s’il faut réhabiliter le pont de la Penzé ou le refaire.

Une véritable réfection de la ligne Morlaix-Roscoff, pour un coût de plusieurs dizaines de millions d’euros (entre 40 et 50 millions probablement, en intégrant les gares, cela reste à déterminer par la nouvelle étude en fonction des scénarios), nous engagerait sur les 50 ans à venir.

En amortissement, cela représenterait 1 million d’euros par an, ce n’est vraiment pas insurmontable pour un financement croisé entre l’État, la SNCF, la région, voire les collectivités locales de référence.

La ligne Morlaix-Roscoff, ce n’est pas qu’un coût, c’est aussi une valeur. Cette ligne a une valeur patrimoniale, financière, touristique, économique, sociale.

Elle a coûté de l’argent, beaucoup d’argent, beaucoup d’efforts humains.

On ne peut pas laisser ce patrimoine se dégrader et être ruiné ou détruit sans réagir parce que l’État ne jouerait plus leur rôle d’aménageur du territoire et d’investissement dans les infrastructures, pour leur entretien et leur modernisation, parce qu’il ne se concentrerait plus que sur le développement des infrastructures dans les métropoles. La SNCF n’a plus d’argent pour investir mais l’État n’utilise pas à leur vraie destination les 10 milliards de taxes qu’il perçoit fléchés sur les infrastructures de transport, mais la SNCF a fait plus de 2 milliards de bénéfice cette année, avec son principal actionnaire, l’État.

La possibilité de développer une activité de fret ferroviaire

Les investissements sur la ligne Morlaix-Roscoff auront d’autant plus de sens économiquement et écologiquement s’ils incluent la possibilité d’une relance du fret ferroviaire.

Entre 1957 et 1981, des centaines de wagons, par jour, quittaient la gare de Saint-Pol-de-Léon pendant la saison des primeurs (choux-fleurs, artichauts et oignons) à destination des autres régions de France, mais aussi vers l'Allemagne. Saint-Pol-de-Léon était la première gare légumière de France, voire d’Europe. Dans les années 60-70, la ligne employait une centaine de personnes.

En janvier 1984, la suppression de l’annexe B ter est notifiée (il s’agissait de réductions de l’ordre de 15 à 20 % consenties aux clients fret dans le cadre général d’une politique de désenclavement de la Bretagne). En septembre 1990, la SNCF annonce la fin du trafic marchandises sur la ligne à partir du 28 janvier 1991 et laisse planer … une forte menace sur l’avenir du trafic voyageurs.

C’est le résultat et le lourd héritage des politiques d’abandon successives, laissant la part belle à la concurrence routière.

Pour nous, le port de Roscoff qui prétend à une dimension européenne, d’être intégré dans le réseau des Ports européens, doit s'accompagner d'une desserte ferroviaire. Il n’y a pas de port d’importance sans raccordement ferroviaire.

C’est facile à faire pour les Voyageurs allant ou sortant des ferrys en prévoyant un arrêt voyageurs au Bloscon, c’est concevable aussi pour les containers de marchandises.

La rénovation de cette voie ferrée permettrait ainsi également de ménager l'avenir en cas de renouveau du fret ferroviaire, renouveau que la Britanny Ferries envisage pour ses ports de Cherbourg et Bayonne, qui s’observe aussi sur le port de Brest.

Nous savons aussi SICA a une des plateformes de primeurs parmi les plus importantes d’Europe, et il serait absurde de se résigner à ce qu’elle ne soit que reliée par camion. Pour nous, il faut prévoir la possibilité d’un accès par le ferroviaire au port et à cette plateforme de la Sica.

L’enjeu est de taille, aujourd’hui, en raison du choix de la route, des réformes successives de la SNCF et du ferroviaire, seulement 1 % seulement du trafic marchandises se fait par voie de rail (contre 20 % dans les années 90), 4 % par les ports, 94 % par la route.

Pendant longtemps, c’est l’activité marchandises qui équilibrait les comptes de la SNCF et d’une ligne comme Morlaix-Roscoff.

Cette ligne rapportait d’ailleurs des centaines de milliers de francs de taxes aux collectivités chaque année. C’était loin de n’être qu’un coût, c’était aussi une manne (pour exemple, en 1989, 531 335 francs payés par la SNCF aux collectivités sur la ligne Morlaix Roscoff, à St Martin des Champs, Taulé, Ste Sève, Henvic, Plouénan, St Pol de Léon, Roscoff)

Un potentiel de trafic voyageurs important

L'étude socio-économique de 2018 a révélé un potentiel de 230 000 voyages annuels (quotidien, étudiants, occasionnels et touristiques). A cela s'ajoute que dans les grandes métropoles françaises 1/3 des habitants ne possèdent pas de voiture. Et ce phénomène risque de s'accentuer car il est prévu la fin de la vente des véhicules à carburant fossile d'ici 2040 voire avant pour favoriser l'achat de véhicules électriques. Véhicules électriques chers à l'acquisition et qui de surcroît ne résoudront pas la problématique des encombrements sur la route…

L’attractivité de la voie ferrée Morlaix Roscoff serait forte pour le trafic voyageurs avec la liaison avec la desserte TGV et l’attractivité du littoral léonard, surtout avec une augmentation de la vitesse du train à 80 ou 100 km pour mettre Roscoff à 20-25 mn de Morlaix.

Il faut aussi concevoir un usage omnibus de cette ligne Morlaix Roscoff avec des arrêts à Taulé, Plouénan, Henvic, Saint-Pol-de-Léon, afin de favoriser le transport quotidien des lycéens, des étudiants et scolaires, des jeunes et des personnes âgées, et aussi, c’est important des travailleurs.

On peut aussi imaginer des trains spéciaux orientés pour le tourisme en haute saison avec des arrêts nombreux, une plus faible allure privilégiant les points de vue.

Si ce territoire veut garder ses activités économiques et de services, notamment Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, il est important de rétablir le fonctionnement de cette ligne ferroviaire. Cela donne une dimension supérieure à l'attractivité de ce territoire et donc une qualité d’accessibilité, argument majeur pour des territoires nationaux en concurrence.

Une réouverture de ligne ferroviaire bien conçue amènerait des nouveaux usages d'autant plus que Morlaix/Saint-Pol-de-Léon/Roscoff est touristique.

Il s'agit de concurrencer le temps de trajet par la route : par le train réhabilité à 22 mn-25 mn en tenant compte d'un arrêt supplémentaire au Port de Bloscon et envisager une exploitation économe en navette. Rien à voir avec l'exploitation précédente.

Le télétravail s'est développé en cette période de Covid.

Le tout télétravail a montré ses limites. Un panachage entre télétravail et présentiel est certainement la voie à suivre. On peut envisager que ce territoire soit particulièrement attirant pour de nombreux cadres ou employés et leurs familles, mais à condition que les liaisons avec le siège de l'entreprise situé à Paris ou dans les métropoles soient attractives.

Le train et la proximité d'une gare seront alors des éléments essentiels de leur choix. Nombreuses seront les résidences secondaires qui pourraient ainsi devenir à court et moyen terme, résidences principales. Il est donc impératif que les liaisons ferroviaires soient adaptées à cette nouvelle demande.

Tout comme le TGV a rapproché Morlaix de Paris en 3 heures, revitaliser la ligne ferroviaire Morlaix/Roscoff contribuerait à conserver l'arrêt TGV en gare de Morlaix tout aussi profitable pour les territoires du Léon et Morlaix Communauté.

C'est bien de soutenir la LGV Paris-Rennes-Brest mais quand les collectivités locales auront à la financer : il ne faut pas oublier les lignes de desserte de territoire, les lignes de proximité, les lignes dites secondaires qui alimentent aussi la fréquentation des TGV.

Il y a également un risque pour la gare de Morlaix d’avoir des suppressions d’arrêts de TGV s’il n’y a pas de raccordement ferroviaire au littoral et à Roscoff et aux communes du Léon.

Tout comme la ligne Guingamp-Paimpol rénovée récemment, la ligne Morlaix-Roscoff dessert une île, l’île de Batz.

Il est important de rappeler la fréquentation de la gare de Morlaix en 2021 700 000 passagers (chiffres SNCF), l'existence d'une navette électrique de la Gare vers le Centre-ville : la réhabilitation de la circulation voyageurs sur Morlaix/Roscoff entrerait dans cette dynamique qui ne demande qu'à se poursuivre pour rejoindre les objectifs de la SNCF d'accroître ses résultats.

Rétablir la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff c’est aussi permettre à des usagers du TGV ou du TER de ne pas simplement se garer en gare de Morlaix, mais aussi à Roscoff, St Pol de Léon, Taulé, etc.

Autre argument : rétablir une bonne desserte des communes de notre territoire, de leurs liens avec la métropole de Brest et autres métropoles, sans lesquels l'accès aux services de santé, d'éducation et administratifs seront insuffisants.

Les 8.5 milliards dégagés pour baisser les taxes sur les carburants laissent penser que dégager la moitié de cette somme pour les investissements ferroviaires supplémentaires n'est pas irréaliste. Actuellement, l’État n’utilise pas pour l’investissement dans les infrastructures ferroviaires la totalité des 10 milliards de taxes qu’il prélève pour ces infrastructures.

Et surtout bien souvent il privilégie l’investissement routier, comme les collectivités locales d’ailleurs, sur l’investissement ferroviaire.

Et dans les investissements ferroviaires, ou d’infrastructures de transports publics, on peut remarquer que les Métropoles sont bien mieux servies que le réseau des petites et moyennes villes qui participent pourtant de la cohérence territoriale.

C’est le cas en Bretagne où il ne faudrait pas que tous les investissements soient concentrés sur l’est métropolitain de la Bretagne, l’axe Rennes-Nantes, et le littoral sud. L’ouest de notre péninsule mérite aussi qu’on lui garantisse un avenir et des services et infrastructures de qualité pour la vie quotidienne des habitants et le dynamisme économique.

Merci encore à tous d’être présents et, après la traduction résumé de Philippe Plouzané en breton, place aux propos de Madame La Maire de Roscoff, et de Monsieur le Vice Président Transports-Mobilité de Morlaix Communauté, Roger Héré. 

Le programme après ces prises de parole, c’est de partir tout de suite dans les rues de Roscoff derrière la Banderole commune du collectif selon un trajet que nous avons étudié avec le Collectif et la Municipalité, connu par la gendarmerie, et de revenir ensuite vers 16h – 16h15 pour nous retrouver salle Mathurin Méheut pour une collation, un temps d’échange et et de prises de parole complémentaires, jusqu’à 7h-17h30.

 

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, banderole commune en tête de cortège

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, banderole commune en tête de cortège

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, la banderole de la CGT Cheminots

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, la banderole de la CGT Cheminots

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Défilé pour la ligne Morlaix Roscoff, 21 janvier 2023

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023, espace Mathurin Méheut

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023, espace Mathurin Méheut

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023, espace Mathurin Méheut

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff, 21 janvier 2023, espace Mathurin Méheut

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Gladys Grelaud, conseillère régionale finistérienne communiste, membre de la majorité, Photo I Dupont

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Gladys Grelaud, conseillère régionale finistérienne communiste, membre de la majorité, Photo I Dupont

Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Gladys Grelaud, conseillère régionale finistérienne communiste, membre de la majorité, Photo I Dupont

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Gladys Grelaud, conseillère régionale finistérienne communiste, membre de la majorité, Photo I Dupont

Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christian Guyonvarc'h, conseiller régional UDB, Photo I Dupont

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christian Guyonvarc'h, conseiller régional UDB, Photo I Dupont

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christian Guyonvarc'h, conseiller régional UDB, Photo I Dupont

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christian Guyonvarc'h, conseiller régional UDB, Photo I Dupont

Prise de parole de Ronan Pichon, au côté de Christine Prigent, tous deux conseillers régionaux finistériens EELV

Prise de parole de Ronan Pichon, au côté de Christine Prigent, tous deux conseillers régionaux finistériens EELV

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christophe Le Béguec, représentant le syndicat CGT Cheminots Léon Tregor

Temps de prise de parole à l'espace Mathurin Méheut après le défilé - Christophe Le Béguec, représentant le syndicat CGT Cheminots Léon Tregor

Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole Loïc Le Gall, CGT Cheminots et Collectif pour la ligne Morlaix Roscoff

Prise de parole de Sylvie Fillon, présidente de l'AMPR, après le défilé, espace Mathurin Méheut

Prise de parole de Sylvie Fillon, présidente de l'AMPR, après le défilé, espace Mathurin Méheut

Rassemblement pour la ligne Morlaix-Roscoff: 400 personnes ce samedi 21 janvier à Roscoff et une belle détermination commune pour la réouverture et la modernisation de la ligne ferroviaire
Prise de parole Ismaël Dupont, conseiller départemental du canton de Morlaix et élu à Morlaix

Prise de parole Ismaël Dupont, conseiller départemental du canton de Morlaix et élu à Morlaix

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2023 7 22 /01 /janvier /2023 07:00
"Le retour du train est une nécessité écologique" -  Rassemblement pour la réouverture et la modernisation de la ligne Morlaix-Roscoff, Ouest-France, 22 janvier 2023 - Collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

"Le retour du train est une nécessité écologique" - Rassemblement pour la réouverture et la modernisation de la ligne Morlaix-Roscoff, Ouest-France, 22 janvier 2023 - Collectif pour la ligne Morlaix-Roscoff

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2023 6 21 /01 /janvier /2023 07:38
SNCF. Pourquoi ils se mobilisent pour sauver les lignes de trains de proximité (France 3 Bretagne)
VIDEO. SNCF. Pourquoi ils se mobilisent pour sauver les lignes de trains de proximité
Publié le
 
 

Les TER circuleront-ils à nouveau entre Morlaix et Roscoff ? La bataille du rail est engagée dans ce coin du nord-Finistère, depuis la fermeture de la voie en 2018. Un collectif a vu le jour et se mobilise pour sa réhabilitation. En Bretagne, le réseau Breizhgo compte aujourd'hui 1.200 km de lignes en fonctionnement.

La ligne ferroviaire entre Morlaix et Roscoff n'a pas vu l'ombre d'un train depuis le 3 juin 2018. Et les violents orages qui ont provoqué une coulée de boue, détruisant une portion de la voie à hauteur de Sainte-Sève. C'est même par camion que le TER, coincé par les inondations, avait été rapatrié à Morlaix.

Depuis, rien. La voie continue de se dégrader. Les usagers se mobilisent mais le dossier, lui, est au point mort. Dans l'intervalle, des cars de substitution ont été mis en place par la Région Bretagne.

"C'est du transport de proximité"

Un collectif a vu le jour dans ce coin du nord-Finistère, en novembre dernier, réunissant associations d'usagers, élus, organisations syndicales et partis politiques. Il réclame la réouverture de la ligne et entend le dire plus haut et plus fort, ce samedi 21 janvier, à Roscoff, lors d'une manifestation. "Il y a des voies ferrées qui ont été abandonnées depuis 30 ans et qui sont remises en activité, relève Loïc Le Gall, membre de la CGT Cheminots. Donc sur Morlaix-Roscoff, cela ne pose aucun problème. Il est bien évident qu'il faudra changer les traverses, les rails et le ballast. Mais, après, ce sera exploitable bien-sûr".

Personne, au sein de ce collectif, n'a oublié la déclaration d'Emmanuel Macron, en juillet 2020, dans laquelle le chef de l'Etat dit vouloir "redévelopper les petites lignes de train". A l'heure de la transition énergétique et de la décarbonation, les défenseurs de la ligne Morlaix-Roscoff travaillent leur argumentaire. L'urgence climatique, le développement et l'attractivité du territoire sont autant de points qui, selon eux, mettent en évidence le retour au transport ferroviaire pour les voyageurs et le fret.

La mobilisation de samedi prochain vise d'ailleurs à peser dans la décision de l'Etat et de la Région Bretagne de rénover ou pas cette infrastructure. Coût estimé du chantier : 50 millions d'euros. "C'est une somme relativement négligeable surtout quand elle est partagée par plusieurs collectivités, par l'Etat et la SNCF, observe Ismaël Dupont, conseiller départemental (PCF) du Finistère. Sachant que derrière, ça peut servir à la fois aux travailleurs, aux étudiants, aux personnes âgées. C'est du transport du quotidien et de proximité". Et d'ajouter : "La France est l'un des pays européens qui investit le moins sur le ferroviaire : 45 euros par an et par habitant, alors que c'est 271 euros en Autriche ou 125 euros en Allemagne".

 

"La ligne a de l'avenir"

L'avenir de la ligne Morlaix-Roscoff figure bien au contrat de projet Ett-Région qui sera prochainement discuté. "Des études vont d'abord être conduites pour approfondir la démarche, nuance Michaël Quernez, vice-président en charge des mobilités à la Région Bretagne. On va s'assurer qu'il y a une vraie demande et donc un vrai potentiel de développement. Ensuite, on regardera évidemment en termes d'infrastructure quel serait le montant des travaux que nous devrions consentir puisque la ligne est malheureusement très dégradée. Morlaix-Roscoff, c'est une ligne dite fine de territoire. C'est un sujet qui nous préoccupe et nous y travaillons d'arrache-pied ".

Cette étude de faisabilité de 500.000 euros est sur les rails. De quoi revigorer localement les esprits qui militent pour que cette ligne TER reprenne du service. "La manifestation de samedi, ce n'est pas celle de la dernière chance" disent-ils, même s'ils ont conscience que la SNCF, avant le déluge de juin 2018, avait déjà réduit le nombre de trains en circulation et supprimé des passages à niveau. "La ligne a de l'avenir, plaide Ismaël Dupont. Les présidents de Région, dont celui de la Bretagne, ont appelé à un 'choc ferroviaire' dans une tribune récente. Prenons-les au mot et faisons que ces dessertes ferroviaires de proximité soient privilégiées".

En Bretagne, plusieurs collectifs portent d'autres projets de réouvertures de petites lignes de train, comme celles d'Auray-Quiberon, Saint-Brieuc-Auray ou encore Rennes-Fougères.

14 millions de voyages sur le réseau Breizhgo 

Toutefois, où en est aujourd'hui la région dans ses liaisons du quotidien ? Le réseau Breizhgo compte 1.200 km de lignes en fonctionnement, 400 TER et totalise 14 millions de voyages en 2022. En moyenne, 35.000 Bretons prennent le train chaque jour pour se rendre à leur travail, notamment. Comme dans ce TER qui relie Rennes à Saint-Malo. "C'est un temps utile, dit cet homme. C'est 40 minutes où on peut travailler, où on ne perd pas son temps".

Ces liaisons du quotidien sont plébiscitées. "Près de 30 % de fréquentation en plus par rapport à la même période, avant la crise Covid, à savoir septembre-octobre 2019, remarque Michaël Quernez. Avec le revers de la médaille : 15 % de nos trains sont saturés aujourd'hui" constate-t-il.

Plus de trajets et des travaux sur les voies permettraient de résoudre cette saturation. Depuis 2013, cinq lignes ont été rénovées. Une sixième, reliant Dinan à Lamballe, le sera en 2024. Trois autres (Morlaix-Roscoff, Auray-Quiberon et Guingamp-Carhaix) sont à l'étude. Coût de ces travaux : 88 millions d'euros supportés par la Région Bretagne. "Le train coûte 110 millions d'euros à la Région chaque année, souligne le vice-président en charge des mobilités. Notre objectif est de multiplier par deux la fréquentation des TER d'ici 2040 mais cela représentera 180 millions d'euros de déficit. L'équation financière n'est pas tenable. La question des ressources est donc posée".

La Bretagne est la région française où la fréquentation des TER augmente le plus.

 

(Avec Krystel Veillard et Mathieu Herry)

 
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2023 4 19 /01 /janvier /2023 16:01
Photo CGT

Photo CGT

Photo CGT

Photo CGT

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 14:47
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023
2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier 2023

2eme journée régionale du PCF sur les mobilités et le ferroviaire en Bretagne à Rennes, Samedi 14 janvier, à la maison des associations.

Au carrefour des luttes pour le développement du ferroviaire et des mobilités.

Nos camarades finistériens, Gladys Grelaud, conseillère régionale, Christian Beaumanoir et Gilbert Sinquin, étaient à l'organisation. Jacques Rannou, maire de la commune associée de Kernevel, cheminot et syndicaliste, est intervenu sur le deuxième débat. Plusieurs camarades de la fédération du PCF Finistère et des camarades de la CGT (le président du conseil de développement de Brest métropole Guy Jourden) et de la CGT Cheminots de Morlaix étaient également associés à cette journée de travail sur les besoins ferroviaires bretons, suite de la journée de Morlaix du 8 octobre qui avait réuni 70 personnes à l'Agora Café. Des militants de plusieurs collectifs bretons pour le développement du ferroviaire et des lignes ferroviaires (Auray-Quiberon, Morlaix-Roscoff, Rennes-Fougères) étaient présents, ainsi que le MLNE.

Merci à la fédération d'Ille-et-Vilaine du PCF et à son secrétaire départemental Aurélien Guillot pour leur accueil. Et à tous les intervenants et participants de ces échanges très riches et informés.

Photos Ismaël Dupont

Au programme des prochaines semaines:

  • Le rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff le samedi 21 janvier à 14h30
  • L'établissement d'un tract régional du PCF sur nos propositions pour les ferroviaires et les mobilités en Bretagne
  • L'organisation d'un rassemblement revendicatif unitaire pour la relance du ferroviaire en Bretagne au printemps.

 

Programme

rencontre régionale sur les mobilités

Samedi 14 janvier 2023 – Maison des associations

6 Cours des Alliés 35000 Rennes

11h45 : Accueil des participants et mot d’accueil

12h00 : Première table ronde : point d’étape sur les évolutions des dossiers lignes fines

Fougères-Rennes, Roscoff-Morlaix, Quimper-Brest, Quiberon-Auray-Saint Brieuc…

13h00 – 14:00 : Pause casse croûte

14H15 – 15h20 : Deuxième table ronde : l’enjeu du fret en Bretagne

Intervention d’Alexandre Boyer, cheminot CGT intervenu dans la lutte pour le Perpignan Rungis et Jacques Rannou, Maire Délégué de Kernevel

Partie historique sur la part du fret, son modèle économique, apparition de Geodis, enjeu climatique actuel…

Exemple du Perpignan-Rungis

Un atterrissage breton du fret en lien avec les ports, les activités économiques, l’ouverture vers la Normandie et le sud de l’Europe.

15H30 -17h00: Troisième table ronde : En Ille-et-Vilaine, des enjeux qui concernent toutes les Bretonnes et tous les Bretons

Intervention Yannick Nadesan, président du groupe communiste de Rennes Métropole, Jérôme Joannic, cheminot cellule PCF Rennes

Le nœud ferroviaire rennais, un enjeu de fluidification pour l’ouest breton

Rennes métropole : Zone à Faible émission d’ici 2024

Les lignes fines d’Ille-et-Vilaine

 
17h00 : Clôture.

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2023 6 14 /01 /janvier /2023 06:56
Programme de la Deuxième rencontre régionale sur les Mobilités organisée par le PCF Bretagne à Rennes le 14 janvier

Programme

rencontre régionale sur les mobilités

Samedi 14 janvier 2023 – Maison des associations

6 Cours des Alliés 35000 Rennes

11h45 : Accueil des participants et mot d’accueil

12h00 : Première table ronde : point d’étape sur les évolutions des dossiers lignes fines

Fougères-Rennes, Roscoff-Morlaix, Quimper-Brest, Quiberon-Auray-Saint Brieuc…

13h00 – 14:00 : Pause casse croûte

14H15 – 15h20 : Deuxième table ronde : l’enjeu du fret en Bretagne

Intervention d’Alexandre Boyer, cheminot CGT intervenu dans la lutte pour le Perpignan Rungis et Jacques Rannou, Maire Délégué de Kernevel

Partie historique sur la part du fret, son modèle économique, apparition de Geodis, enjeu climatique actuel…  

Exemple du Perpignan-Rungis

Un atterrissage breton du fret en lien avec les ports, les activités économiques, l’ouverture vers la Normandie et le sud de l’Europe.

15H30 -17h00: Troisième table ronde : En Ille-et-Vilaine, des enjeux qui concernent toutes les Bretonnes et tous les Bretons

Intervention Yannick Nadesan, président du groupe communiste de Rennes Métropole, Jérôme Joannic, cheminot cellule PCF Rennes

Le nœud ferroviaire rennais, un enjeu de fluidification pour l’ouest breton

Rennes métropole : Zone à Faible émission d’ici 2024

Les lignes fines d’Ille-et-Vilaine

 
17h00 : Clôture.
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2023 6 14 /01 /janvier /2023 06:54
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
Juin 2004

Juin 2004

Août 1997

Août 1997

mai 1993

mai 1993

mai 1993

mai 1993

C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff

De nombreuses lignes ferroviaires de proximité ont été fermées sur le territoire français. Ces « lignes de dessertes fines du territoire » (leur nom officiel) représentent plus de 9000 kms de voies ouvertes à la circulation voyageurs, soit près du tiers du réseau.

La ligne Morlaix-Roscoff en fait partie, et nous nous battons pour sa réouverture par la création d'un collectif unitaire pour la relance de la ligne Morlaix Roscoff qui organise une grande manifestation le samedi 21 janvier 2023 à 14h30 à la gare de Roscoff, un an après celle qui avait réuni un très large spectre de forces sociales, associatives, syndicales, politiques du territoire à l'initiative de l'UDB le 22 janvier 2022.

Laissons Jean-Yvon Ollivier de la CGT Cheminots nous raconter l'histoire de la ligne Morlaix-Roscoff illustrée par ces quelques photos de Loïc Le Gall, membre comme Jean-Yvon de la CGT Cheminots et du collectif pour la ligne Morlaix Roscoff.

"La ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff a été inaugurée le 10 juin 1883, à l’issue d’un chantier long de trois ans, avec la construction du viaduc enjambant la Penzé.

Jusqu'en 1971, les trains de voyageurs quittaient Morlaix et s'arrêtaient dans les haltes ou gares suivantes : Taulé, Taulé-Henvic, Henvic-Carantec, Plouénan-Kerlaudy, Saint-Pol-de-Léon et Roscoff (et, une fois par an, à l'occasion des courses hippiques de, le train s'arrêtait en face de l'hippodrome saint-politain).

Entre 1957 et 1981, des centaines de wagons, par jour, quittaient la gare de Saint-Pol-de-Léon pendant la saison des primeurs (choux-fleurs, artichauts et oignons) à destination des autres régions de France, mais aussi vers l'Allemagne.

Dans les années 60-70, la ligne employait une centaine de personnes.

En janvier 1984, la suppression de l’annexe B ter est notifiée (il s’agissait de réductions de l’ordre de 15 à 20 % consenties aux clients fret dans le cadre général d’une politique de désenclavement de la Bretagne).

En septembre 1990, la SNCF annonce la fin du trafic marchandises sur la ligne à partir du 28 janvier 1991 et laisse planer … une forte menace sur l’avenir du trafic voyageurs.

C’est le résultat et le lourd héritage des politiques d’abandon successives, laissant la part belle à la concurrence routière.

Pour notre part, syndicalement, nous avons toujours travaillé à faire évoluer notre système ferroviaire afin de le mettre toujours mieux au service de la desserte des territoires tant pour le transport des voyageurs que pour le fret.

Dans l’entreprise, bien sûr. Nous avons utilisé les outils de représentation du personnel (comme les commissions locales) pour dénoncer le mauvais entretien de la ligne. Un exemple, en 2004, nous avons bataillé ferme contre le démontage de voies en gare de Roscoff et sommes intervenus dans le dossier de l’espacement des trains par compteur automatique d’essieux. Dès 2015, avec nos syndiqués, nous avons « remis sur le papier » et actualisé les propositions de notre syndicat concernant la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff.

SNCF Réseau ne cesse d’affirmer que les pluies orageuses qui ont emporté l’infrastructure sur quelques mètres au niveau de Sainte Sève le 3 juin 2018 seraient « malheureusement » à l’origine de l’arrêt d’exploitation de la ligne. Or depuis le 13 décembre 2015, la vitesse maximum autorisée des trains était de … 40 km/h. Il fallait donc compter 47 minutes (contre 28 minutes auparavant) pour effectuer le trajet de 28 kms. Puis la SNCF avait programmé l’arrêt total de l’exploitation au 1er janvier 2019. Cet incident est arrivé à point nommé pour SNCF Réseau puisqu’il a permis d’avancer de 6 mois la fermeture prévue sans avoir à se justifier. La preuve en est fournie par la suite donnée à cet incident. Il suffit d’observer la configuration du site pour s’apercevoir que les eaux qui ont provoqué ces dégâts venaient en tout ou partie de la route. Les travaux de réparation auraient donc dû être financés, en tout ou partie, par le tiers responsable de la gestion des eaux en ce point. Or la SNCF ne semble pas avoir amorcé la démarche de réparation qu’impose la gestion en « père de famille » du patrimoine.

Seconde précision : il est souvent écrit que la partie de voie à rénover est d’environ 28 kms. En réalité, c’est 25,5 kms. En effet, les circulations empruntent la voie principale Paris Brest sur 2,7 kms entre la gare de Morlaix et la Bifur de Roscoff. Cela a des conséquences sur le coût de rénovation, mais surtout sur le type de matériel roulant utilisé : il proscrit, à l’heure actuelle, un matériel léger …"

C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
C'était, c'est, ce sera la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2023 1 09 /01 /janvier /2023 19:32
Ouest-France, lundi 9 janvier - interview de Anaëlle Berre à l'occasion de l'assemblée générale de rentrée du PCF Finistère pour préparer le 39e congrès du Parti communiste. C'était le samedi 7 janvier 2023 à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h

Ouest-France, lundi 9 janvier - interview de Anaëlle Berre à l'occasion de l'assemblée générale de rentrée du PCF Finistère pour préparer le 39e congrès du Parti communiste. C'était le samedi 7 janvier 2023 à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2023 7 08 /01 /janvier /2023 07:42

AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h ce samedi 7 janvier 2023

50 camarades de tout le département ont participé au travail d'analyse et aux débats sur la proposition de base commune du CN pour le 39e congrès du PCF, "Une ambition communiste pour de nouveaux jours heureux", en ateliers participatifs d'abord, sur différents chapitres du texte, puis en restitutions et en débat de plénière où nous avons aussi abordé le texte alternatif à celui majoritaire au CN cosigné par un certain nombre de camarades "Urgence de communisme" et les principaux points de clivage ou de désaccords entre les deux, notamment sur la stratégie.

Dans le premier groupe de travail, Pierre-Yves Thomas avait introduit les échanges sur le Préambule de "L'ambition communiste pour de nouveaux jours heureux", le chapitre I (2018-2023: Des années d'action au service de la transformation du pays) et le chapitre VII (Poursuivre le redéploiement du PCF). Gilles Dusautiez avait fait la restitution avec lui.

Dominique Gontier, dans un travail préparatoire avec Jeannine Daniel, avait  introduit le deuxième atelier le chapitre III ( La France face à une crise de régime). C'est Isabelle qui a fait la restitution.

Roger Héré avait introduit sur le troisième atelier le chapitre II (Devant un défi de civilisation) et le chapitre IV (L'actualité brûlante du projet communiste). Il a fait la restitution avec Yvan Le Gall.

Enfin, Claude Bellec avec introduit sur la quatrième ruche le chapitre VI sur la stratégie (Agir pour le rassemblement majoritaire de notre peuple). Elle a fait la restitution avec Mickael.

Entre 12h25 et 13h, un débat général s'est engagé.

Des débats riches, profonds et fraternels, avant un repas délicieux pris en commun, et à 15h, un magnifique spectacle du Théâtre de la Corniche sur la Commune de Paris, "Les mauvais jours finiront", avec les comédiens, chanteurs et musiciens Claude Bonnard (Jean-Baptiste Clément), Antoine Asnar, Patrice Langlois.

C'était la deuxième AG de préparation du Congrès après celle du 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h, avec Igor Zamichéi, consacrée surtout aux aspects de fonctionnement et d'activité de la fédération et des sections:

Photos et compte rendu de l'AG du PCF Finistère - 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h

Le Congrès Départemental aura lieu à la fin mars, préparé par des prochains Conseils Départementaux et des commissions du Congrès, et le Congrès National - 39e Congrès - à Marseille les 7, 8, 9, 10 avril tandis que le vote des adhérents sur la Base commune de discussion du Congrès aura lieu dans les sections (ou par correspondance à la fédération) les vendredi 27, samedi 28, dimanche 29 janvier jusqu'à 13h, après l'envoi des livrets aux adhérents avec les différents textes le 17 janvier depuis la fédération.

Photos de Daniel Laporte et Ismaël Dupont

Il est désormais important que tous les communistes prennent connaissance de ce projet de base commune. https://congres2023.pcf.fr

Le Calendrier du 39e Congrès du Parti communiste français:

8 janvier 2023 •

Date limite de dépôt des textes
alternatifs

27, 28 & 29 janvier •

Vote des communistes pour le choix de la base
commune

4 & 5 février •

adoption du projet de modification
des statuts par le Conseil National

4, 5 et 11, 12 mars •

Congrès de section

18, 19 et 25, 26 mars •

Congrès des fédérations

7, 8, 9 et 10 avril à Marseille •

Congrès national

 

Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Assemblée générale des communistes finistériens à Pont-de-Buis, MPT de Quimerc'h, ce samedi 7 janvier 2023: débats et travail sur la base commune du 39e congrès du PCF
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2023 1 02 /01 /janvier /2023 07:51
La Guerre de Poutine en Ukraine – Patrick Le Hyaric nous en parle le vendredi 20 janvier de 18h à 20h à l’invitation de la section PCF Quimper  (Halles Saint-François)
La Guerre de Poutine en Ukraine – Patrick Le Hyaric nous en parle le vendredi 20 janvier de 18h à 20h à l’invitation de la section PCF Quimper  (Halles Saint-François)

Les Conférences de Quimper Rouge

Prezegennou Kemper Ruz

INVITATION

LA GUERRE DE POUTINE EN UKRAINE

Pourquoi cette agression contre l'Ukraine? Quels en sont les enjeux? Comment agir pour arrêter cette guerre, faire la paix? Le rôle de la France, de l'Europe? Parlons-en ensemble.

LES CAMARADES DE LA SECTION PCF DE QUIMPER ONT LE PLAISIR DE VOUS INVITER A LA RÉUNION PUBLIQUE, CONFERENCE-DEBAT, QU'ILS ORGANISENT AVEC

PATRICK LE HYARIC

Journaliste, ancien directeur de "L'Humanité", Vice-président de la Gauche Européenne et Verte nordique au Parlement européen de 2009 à 2019

VENDREDI 20 JANVIER de 18h à 20h

HALLES SAINT-FRANCOIS A QUIMPER

Entrée RUE ASTOR

Les prochaines conférences de Quimper Rouge, Prezegennou Kemper ruz à venir AVEC:

Gérard Le Puill, journaliste, sur les questions environnementales, alimentaires et agricoles

Marie-Aline Lagadic, auteure avec sa fille Klervi du "Chant des sardinières"; elles évoqueront les luttes ouvrières dans les conserveries de poissons, dans le pays bigouden et en Cornouaille

Bernard Vasseur, philosophe, écrivain, qui questionnera la sortie du capitalisme, l'avenir du communisme

Contact: pcf.quimper@orange.fr

La Guerre de Poutine en Ukraine – Patrick Le Hyaric nous en parle le vendredi 20 janvier de 18h à 20h à l’invitation de la section PCF Quimper  (Halles Saint-François)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011