Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 06:11
Enzo de Gregorio est l'un des trois candidats présentés par le Parti communiste français dans le Finistère sur la liste de Loig Chesnais Girard

Enzo de Gregorio est l'un des trois candidats présentés par le Parti communiste français dans le Finistère sur la liste de Loig Chesnais Girard

Il a 18 ans, est basé à Carantec (Finistère), a étudié à Brest. Enzo de Gregorio est l’un des trois candidats que le Parti communiste français présente dans le Finistère, pour la liste portée par Loïg Chesnais-Girard. Il y souhaite « faire entendre la voix de la jeunesse ». Notamment autour des questions concernant la « précarité accrue ou le décrochage massif ».

« Apporter des solutions »

Enzo de Gregorio s’engage pour que les aides mises en place par le conseil régional post-Covid perdurent, qu’elles soient à destination des jeunes, des entreprises ou des salariés. « Nous avons travaillé un projet, applicable dès le lendemain de l’élection, afin d’apporter des solutions », assure celui qui a été responsable du Mouvement national lycéen.

Lorsqu’il était étudiant, il a « vécu la fermeture des facultés, j’ai vu les difficultés des étudiants au quotidien pour se nourrir, pour sortir ». C’est pourquoi il se présente aujourd’hui. Le premier tour des élections régionales a lieu dimanche 20 juin 2021.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 05:04
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne
Elections régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - les Propositions portées par le PCF Bretagne

Les propositions du Parti communiste pour les élections régionales en Bretagne. Un beau maquettage de nos orientations votées en conférence régionale et à l'issue de celle-ci par l'ensemble de nos adhérents bretons du PCF réalisé par Chris Ducourant du PCF Morlaix et Finistère, avec nos remerciements chaleureux à Cyril Deleau pour le prêt généreux de ses photos illustrant le document!!!

Partager cet article
Repost0
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 05:03
Les candidats communistes sur la liste de Loïg Chesnais-Girard: document de campagne et de propositions - Régionales 20 et 27 juin 2021 en Bretagne
Les candidats communistes sur la liste de Loïg Chesnais-Girard: document de campagne et de propositions - Régionales 20 et 27 juin 2021 en Bretagne
Les candidats communistes sur la liste de Loïg Chesnais-Girard: document de campagne et de propositions - Régionales 20 et 27 juin 2021 en Bretagne
Les candidats communistes sur la liste de Loïg Chesnais-Girard: document de campagne et de propositions - Régionales 20 et 27 juin 2021 en Bretagne
Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 20:29
16 juin - Rencontre d'Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy avec l'ADMR du Pays de Morlaix

16 juin - Rencontre d'Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy avec l'ADMR du Pays de Morlaix

16 juin 2021 - Belle rencontre de 2h avec l'ADMR pays de Morlaix cet après-midi à Pleyber-Christ: un collège directeur de bénévoles, 85 salariés, 1000 personnes suivies dans l'aide à domicile a l'année. Le conseil départemental du Finistère est engagé dans des politiques solidaires et volontaristes d'accompagnement du vieillissement et de la perte d'autonomie.

Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy

Finistère et Solidaires.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 20:22
Gladys Grelaud, 38 ans, en 10e position sur la liste conduite par Mickaël Quernez dans le Finistère - La Bretagne avec Loïg - une des trois candidates communistes dans le Finistère (et 11 en Bretagne) sur la liste du président de Région avec Isabelle Mazelin et Enzo de Gregorio

Gladys Grelaud, 38 ans, en 10e position sur la liste conduite par Mickaël Quernez dans le Finistère - La Bretagne avec Loïg - une des trois candidates communistes dans le Finistère (et 11 en Bretagne) sur la liste du président de Région avec Isabelle Mazelin et Enzo de Gregorio

Nos candidats communistes sur la liste "La Bretagne avec Loïg":
Gladys GRELAUD (29)
38 ans, urbaniste à Brest métropole, spécialisée dans la résorption de l'habitat dégradé et le renouvellement urbain
Syndicaliste
Gladys Grelaud s'est engagée dans la campagne des régionales pour une Bretagne plus solidaire, pour que chaque Bretonn.e ait les moyens de vivre dignement.
suivez la campagne:
 

6 questions à Gladys Grelaud, candidate présentée aux régionales par le Parti communiste dans le Finistère

 

Gladys, peux-tu te présenter en quelques mots?
 
J'ai 38 ans, je suis urbaniste à Brest métropole.
Je me suis engagée en 2016 au parti communiste à la section de Brest pour lutter contre les injustices croissantes et criantes autour de moi, m'investir pour défendre une société plus solidaire était devenu nécessaire.  
Je suis fille et petite-fille de communistes. C'est grâce à mon environnement, ma mère surtout, à travers son engagement syndical, qui m'a sensibilisé, m'a fait prendre conscience de l'importance de défendre mes idées, de ne pas subir. 
Être communiste, c'est mettre en place des rapports de forces qui permettent à tout.e.s d'avoir sa place dans la société et d'avoir les moyens de vivre dignement : un toit, pouvoir se nourrir, se soigner, apprendre, se cultiver : s'émanciper ! Ces objectifs, il faut les faire vivre, les défendre. Les communistes finistériens le font, chaque jour, en tant que militant.e.s, en tant qu'élu.e.s de terrain.
 
Quelles satisfactions et enseignements as-tu tiré de ton engagement sur la liste de gauche et citoyenne à Landerneau en 2020?
 
C'est ce rassemblement à gauche, pluriel, complémentaire et nécessaire, cet enthousiasme collectif à défendre un programme et des valeurs qui m'a poussé à m'engager pour les municipales à Landerneau.  Aujourd'hui, le travail d'opposition, auquel je participe, est dense et très enrichissant notamment avec la préparation des conseils municipaux.
 
Quel lien fais-tu entre tes engagements communistes et féministes?
 
Pour moi, l'un ne va pas sans l'autre, les inégalités persistent, les femmes ne sont pas épargnées. Aujourd'hui, les femmes ont un salaire inférieur de 25% en moyenne à un homme à poste et temps de travail équivalents. Qui supportent cela ? Les femmes.  Personnellement, je ne m'y résous pas. 
 
Tu es une professionnelle du logement social et de l'habitat? Quel lien fais-tu entre ta pratique professionnelle et tes valeurs politiques et éthiques?
 
Depuis 10 ans, je m'occupe des situations d'habitat indigne et de précarité énergétique sur la métropole brestoise ainsi que des opérations de recyclage des îlots dégradés dans les quartiers  anciens. Je ne suis pas arrivée dans ces fonctions par hasard. Travailler à l'amélioration des conditions de vie dans la cité, c'est le sens que je donne aux services publics si essentiels et notamment en cette période de COVID. Les inégalités s'accentuent et les collectivités territoriales ont leur rôle à jouer.
 
Quels sont tes motivations pour t'engager comme candidate aux élections régionales et pour devenir élue régionale?
 
Avec l'année que l'on vient de passer, ces files au secours populaire qui s'allongent, le décrochage et l'isolement des jeunes, la menace des services publics de proximité au service des bretons... Il est d'autant plus nécessaire de s'engager pour tendre vers une région plus solidaire. 
 
Quels sont pour toi les dossiers prioritaires du nouveau mandat pour le Conseil Régional?
 
Dans leur quotidien, aujourd'hui, les deux sujets qui préoccupent et coûtent aux ménages bretons sont les moyens de transports et les dépenses d'énergie : pour leur trajet domicile travail, pour chauffer leur logement. Conforter, développer le rail, les transports publics, réduire la consommation de l'énergie dans l'habitat en réalisant des travaux, deux axes à travailler afin de faire évoluer substantiellement la vie des bretons.  
 

Lire aussi: Manifestation pour les droits des femmes - Prise de parole de Gladys Grelaud – samedi 6 mars 2021 à Landerneau

 
Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 11:16
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)
16 juin 2021 - Gare de Morlaix, manifestation pour la ligne Morlaix-Roscoff et la défense des lignes ferroviaires de proximité (photos Jean-Luc Le Calvez)

Belle manifestation ce matin à l'initiative de la CGT Cheminots pour la défense de la ligne Morlaix-Roscoff, avec une bonne participation des camarades du PCF.

Reportage photos de Jean-Luc Le Calvez

 

Mercredi 16 Juin 2021, à 11h15, devant la gare SNCF de Morlaix,

la CGT vous appellait à participer à un rassemblement pour exiger un service public ferroviaire marchandises et voyageurs au service des populations et du développement de l’emploi en Bretagne.

Le 16 juin 2021

Pour la défense du service public ferroviaire au service des territoires,

toutes et tous à Morlaix.

 

Présentées chaque fois comme des solutions d’améliorations, les réformes successives de la SNCF n’ont fait que détruire l’efficacité d’une entreprise intégrée et le maillage du système ferroviaire. Cela s’est traduit par la réduction de services aux usagers et la suppression de moyens.

Au gré de ces transformations, la SNCF est devenue un groupe financier qui brade son patrimoine dans des opérations financières en France comme à l’étranger. En créant des filiales capables de concurrencer sa propre maison mère, la SNCF applique le moins disant social pour mieux presser les salaires et les conditions de travail et ce, malgré le captage permanent des aides de la force publique au plan régional comme national sans véritable contrepartie.

La fermeture de la ligne Morlaix Roscoff en 2018 est la conséquence d’abandon d’infrastructures du réseau ferré national.

Pour la CGT, le ferroviaire est un atout fondamental pour le développement économique et social des territoires.

Au regard des enjeux environnementaux, il est une évidence pour la décongestion des routes et la santé de toutes et tous. En cela, il doit devenir un acteur central des mobilités du transport des marchandises comme celui des voyageurs fondés sur les compétences, la qualité de service et la sécurité.

Il est fondamental de relier les villes et les centres d’intérêts économique au rail, et de donner les moyens à l’entreprise d’assurer toutes ses missions avec des emplois qualifiés.

En Bretagne, pour mieux vivre ensemble et mieux travailler là où on habite, maintenir et renforcer le tissu industriel, développer l’activité économique des ports, transporter les matières et réaliser l’intermodalité des transports, il est urgent de rouvrir des lignes en Bretagne, comme ailleurs !

La ligne Morlaix Roscoff contribue à ce maillage territorial ferré nécessaire à relier les territoires entre eux.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 05:26
Enzo de Gregorio, de Carantec, plus jeune candidat aux Régionales sur la liste de Loig Chesnais Girard
Enzo de Gregorio, qui s'est engagé au PCF et au MJCF il y a un an et demi, et qui depuis milite de manière extraordinaire à Brest, où il est étudiant, dans la région morlaisienne, et pour le MJCF 29 dont il est devenu le secrétaire départemental, est un des 3 candidats communistes dans le Finistère aux élections régionales des 20 et 27 juin, sur la liste de Loïg Chesnais Girard, avec Gladys Grelaud, de Landerneau, et Isabelle Mazelin, du Relecq-Kerhuon.
 
A 18 ans, ce garçon réfléchi et déterminé, volontariste et généreux, est le plus jeune candidat sur la liste du Président de Région Loïg Chesnais-Girard.
 
Natif de Carantec, où il vit encore avec sa famille quand il n'est pas à Brest où il est étudiant, Enzo a eu déjà de nombreux engagements associatifs (école de voile, foot, arbitre de foot) et a été un des animateurs du mouvement lycéen quand il était en Cornouaille, alors lycéen en lycée professionnel à Concarneau (charpenterie de marine).
 
Depuis deux mois, il mène une campagne d'une énergie formidable pour les élections régionales et départementales avec Olivier Le Bras, Gwenegan Bui, Solange Creignou, Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont, François Hamon et Claudine Kerguiduff, les candidats aux régionales et départementales de la région de Morlaix pour nos listes d'union de la gauche représentants les majorités aux responsabilités en Bretagne et dans le Finistère, et nos nombreux camarades sympathisants de gauche, militants du PCF et du PS, engagés pour la victoire de La Bretagne avec Loïg et Finistère & Solidaires. 
 
 
"C’est une fierté d’être le plus jeune candidat de la liste La Bretagne avec Loïg.
A l’heure où les électeurs délaisse nos bureaux de votes, où les jeunes votent de plus en plus à l’extrême-droite, je me battrais jusqu’au bout pour redonner le goût de la politique à la jeunesse.
Un grand merci à mes camarades du PCF pour leur confiance.
Les 20 et 27 juin, votez La Bretagne avec Loïg ! 🖤🤍☀️"
Enzo de Gregorio
 
 
Gaëlle Zaneguy - François Hamon - Enzo de Gregorio sur le marché de Saint-Martin-des-Champs le 14 juin

Gaëlle Zaneguy - François Hamon - Enzo de Gregorio sur le marché de Saint-Martin-des-Champs le 14 juin

Enzo de Gregorio avec Gwenegan Bui, Ismaël Dupont, Loïg Chesnais Girard à Morlaix le 12 juin

Enzo de Gregorio avec Gwenegan Bui, Ismaël Dupont, Loïg Chesnais Girard à Morlaix le 12 juin

Enzo de Gregorio sur le marché de Morlaix le 29 mai avec Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy

Enzo de Gregorio sur le marché de Morlaix le 29 mai avec Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy

Partager cet article
Repost0
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 05:14
Maël de Calan - Supprimer le département du Finistère?

🟥Supprimer le Département du Finistère ?🟥

Être candidat à la présidence du Département après avoir appelé à leur suppression est assez cocasse.
Peut-on vouloir supprimer les Départements "et en même temps" candidater à la présidence du Département du Finistère ?
De plus en plus fidèle à ces "en même temps", Maël de Calan navigue entre courants politiques comme il navigue entre ses propres contradictions.

Vous souhaitez de la cohérence et de la constance dans l'engagement pour le Finistère ?
Les 20 et 27 Juin prochains, votez pour vos candidats "Finistère et Solidaires"!

Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 05:47
Régionales 2021. Delphine Alexandre : « 100 % de produits frais bretons dans les cantines des lycées, c’est possible » (L'Humanité, 14 juin 2021)
Régionales 2021. Delphine Alexandre : « 100 % de produits frais bretons dans les cantines des lycées, c’est possible »
Lundi 14 Juin 2021

Un candidat, un enjeu Delphine Alexandre, cheffe de file des communistes sur la liste PS-PCF en Bretagne, entend défendre avec une régionalisation de la PAC des engagements pour les circuits courts, ou l’accompagnement à l’installation, la transition vers un modèle agricole « rémunérateur pour le travail paysan et respectueux de l’environnement ».

L’agriculture et l’agroalimentaire vont compter dans leur choix aux élections régionales pour 94 % des Bretons, selon un sondage Odoxa. C’est dire si la question est d’importance dans ce scrutin où la liste PS-PCF, conduite par le président sortant Loïg Chesnais-Girard, fait pour l’heure jeu égal dans les sondages avec celle de son ancien vice-président, Thierry Burlot, devenu candidat LaREM-Modem-UDI et pourrait être devancée, pour la première fois, au premier tour, par le candidat RN, selon une récente enquête Ipsos.

L’agriculture et l’agroalimentaire sont très pourvoyeurs d’emplois en Bretagne, comment concilier ces enjeux avec un modèle moins intensif ?

Delphine Alexandre L’agriculture représente encore 70 000 emplois en Bretagne. Les toutes petites exploitations familiales ont été victimes des règles libérales définies par la France et l’Europe, et nous avons des spécificités comme le problème des algues vertes ou la protection de la ressource en eau. Pour favoriser une agriculture à la fois rémunératrice pour le travail paysan et respectueuse de l’environnement, nous voulons via une régionalisation de la PAC avoir les moyens d’une répartition plus redistributive des aides afin de soutenir davantage les exploitations familiales et biologiques. Lors de la dernière mandature, par exemple, 235 millions d’euros publics ont été consacrés à la modernisation, cela correspond à 11 400 exploitations. Ces aides risquent d’être recentralisées à partir de 2023, mais le gouvernement laisse la porte ouverte à l’expérimentation. Nous voulons nous en saisir.

Outre cette régionalisation de la PAC, avec quels leviers proposez-vous d’agir ?

Delphine Alexandre Le renouvellement de la génération d’agriculteurs est un enjeu majeur. Parmi les installations soutenues pour cela par la région, une sur trois est en agriculture bio. À défaut de soutien, les agrandissements d’exploitation se poursuivront tout comme leur surcapitalisation qui risque de les rendre moins transmissibles, empêchant les agriculteurs de maîtriser leur outil de travail. Nous avons encore beaucoup de transmission intrafamiliale mais elles ne sont plus le modèle dominant. Nous voulons donc garantir 1 000 installations par an, renforcer le réseau de lycées agricoles publics et doubler le nombre de fermes engagées en agroécologie avec des contrats pluriannuels de la région qui en compte déjà 5 500. Nous proposons également d’agir le foncier agricole mais aussi à travers l’objectif de 100 % de produits frais bretons dans les cantines des lycées à la fin du mandat.

Les Algues vertes, qui prolifèrent sous l’effet des nitrates issus de l’agriculture industrielle, ont suscité de nouvelles mobilisations au début du mois. Face à cet enjeu, la transition agricole n’est-elle pas trop douce ?

Delphine Alexandre: Le seul levier sur lequel on peut agir, c’est en effet le taux de nitrate présent dans les eaux qui est lié à 90 % aux activités agricoles. En 2011, l’État a lancé le plan contre la prolifération des algues vertes portant sur le ramassage, la recherche et la réduction des fuites d’azotes. La Cour des comptes a établi, dans un document qui devait être publié en juillet 2021 mais qui a fuité, que les moyens sont insuffisants, que des indicateurs et des objectifs plus précis sont nécessaires et qu’il faut du contrôle. Nous soutenons ces préconisations. C’est pourquoi on propose d’amplifier notre accompagnement des changements de pratiques agricoles. On sera également aux côtés des collectivités impactées par les marées vertes pour l’aspect curatif, mais il faut assurer la transparence totale des données scientifiques et exiger plus de moyens. Car l’État ne répond pas. La ministre Pompili, par exemple, a récemment déclaré avoir obtenu 50 contrôleurs de plus, sauf qu’on les attend toujours.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 07:28
Claudine Kerguiduff - Hervé Richard - André Le Noir - Gaëlle Zaneguy - Ismaël Dupont - Corentin Derrien

Claudine Kerguiduff - Hervé Richard - André Le Noir - Gaëlle Zaneguy - Ismaël Dupont - Corentin Derrien

Au tournoi de foot de Taulé avec Gaëlle Zaneguy, Claudine Kerguiduff, Ismaël Dupont et nos soutiens sur la commune de Taulé
Au tournoi de foot de Taulé avec Gaëlle Zaneguy, Claudine Kerguiduff, Ismaël Dupont et nos soutiens sur la commune de Taulé

Au tournoi de foot de Taulé le samedi 12 juin de 12h à 14h30. C'est le 1er tournoi de foot de France de sortie du confinement. Une ambiance du tonnerre sous un soleil radieux, de belles rencontres avec des bénévoles dynamiques, engagés pour la jeunesse, le sport, la solidarité!

Ismaël Dupont et Gaëlle Zaneguy avec Claudine Kerguiduff, Hervé Richard, André Le Noir, Isabelle Porzier, Séverine Charles, Corentin Derrien. 

Notre candidature aux départementales est également soutenue à Taulé par Annie Hamon, l'ancienne maire de gauche de Taulé, Corine Quéau, Lionel Cocaign, Philippe Clech, Marie Pascaline Lauret, Marie-France Faujour

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011