Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 18:30
Dessin de Mathieu - projets de visuels

Dessin de Mathieu - projets de visuels

Dessins de Mathieu - projets de visuels

Dessins de Mathieu - projets de visuels

Dessin de Mathieu - projets de visuels

Dessin de Mathieu - projets de visuels

Mathieu, 17 ans, lycéen et jeune communiste à Nantes - le communisme, c'est une utopie qui vaut le coup qu'on se batte pour elle!

Mathieu, 17 ans, lycéen en première à Nantes, membre des Jeunesses Communistes depuis la fin 2016 et du PCF depuis septembre 2017 suite à son adhésion à la fête de l'Huma sur le stand du PCF Finistère, nous parle des raisons de son engagement, des formes qu'il prend dans ces mois de résistance à la réforme du lycée et de l'université, et plus généralement à la politique de Macron. Vendredi 11 mai, il a tenté de résister aux CRS qui évacuaient la fac de Nantes occupée par les grévistes. 

Mathieu, à quand tu daterais ta première prise de conscience politique ?

A partir de la loi travail en 2016, je veux m'engager dans une organisation politique pour agir, sachant que j'étais déjà très mobilisé dans mon collège, en 3ème, aux côtés des lycéens en grève ...

Je savais qu'il y avait des problèmes dans le monde depuis que j'étais petit mais j'ai pris part aux manifestations contre la loi El Khomri sans faire encore partie d'un comité.

J'ai participé au blocus de mon collège et de mon lycée avec des lycéens, les organisateurs étant en première et en terminale et ne faisant pas partie d'organisation politique.

Qu'est-ce que tu as fait que tu as été attiré par le communisme ?

Les jeunesses communistes étaient le groupe avec lequel j'avais le plus de contact. J'en avais déjà entendu parler et j'avais entendu parler des événements révolutionnaires d'Europe et du reste du monde à travers l'histoire, je me suis dit qu'il fallait militer dans une organisation politique qui voulait transformer la société.

Je voulais me mettre vraiment à militer et je ne savais pas encore qu'exister d'autres manières de militer et comités hors des partis politiques. J'étais attiré par le marxisme. Ma sœur, déjà militante des JC et du PCF, m'avait conseillé de lire « Le Manifeste du Parti Communiste » et je l'ai lu en seconde. Cela m'a apporté une pensée politique politique derrière : une thèse et une solution pour éradiquer les problèmes mondiaux. J'ai été marqué par le lien du texte avec la réalité sociale et économique d'aujourd'hui. Les descriptions du communisme que j'ai pu lire m'ont paru claires et logiques.

Est-ce que tu n'as pas l'impression de faire des choix à contre-courant ? Est-ce que tu penses d'abord que les partis ont encore un avenir, un potentiel d'attraction et une utilité ?

Je ne sais pas si je suis bien placé pour répondre à cette question, mais un parti t'apporte une idéologie structurante, un lien avec une pensée politique, des points d'appui au niveau du militantisme, des compagnons de lutte. Au niveau des actions, cela n'a pas été toujours ce que j'attendais. Je suis en désaccord avec certaines décisions du Parti, comme les décisions par rapport à la Zad ou les propos de dénonciation sur les black blocks. 

Que représente le communisme pour toi ? Comme pratiques et valeurs ?

Les valeurs historiques du communisme ont eu une portée et une importance capitale au XIX e et au XXe siècle, elles ont permis des grandes avancées, ce sont des valeurs humaines et sociales essentielles qu'on essaie de faire oublier en mettant en exergue simplement les dictatures, le stalinisme, les échecs d'expériences autoritaires qui ont été souvent des caricatures de communisme.   

La définition de ce que représente le communisme en deux trois mots ?

L'humain d'abord avant le profit égoïste de quelques-uns. Le partage des richesses. Une utopie qui vaut le coup qu'on se batte pour elle.

Est-ce que tu penses que le communisme a encore un avenir ?

Le communisme aura toujours des partisans de par le monde. Les dernières élections ne sont pas représentatives. Beaucoup de communistes se sont sentis obligés de voter pour Mélenchon par vote utile. Avec les réseaux sociaux, on arrive à développer la pensée communiste, au-delà des adhérents communistes, il y a aussi pas mal de sympathisants qui se reconnaissent dans les valeurs, les combats, les symboles. Plein de gens se rendent compte compte que le communisme est la pensée politique que leur plaît le plus et qui explique le plus le désordre du monde en offrant une voie pour sortir de ce système, et des valeurs qui sont les plus propices pour se battre pour un monde meilleur. Dans mon lycée qui est plutôt bourgeois à Nantes, en dehors des apolitiques, la majorité des jeunes, on a un clivage net entre les gens qui sont pour le capital, déjà petits ou grands bourgeois et contents de l'être, et d'autres jeunes qui se réclament du socialisme, du communisme, de l'anarchisme, qui veulent faire changer la société et visent l'égalité. 

Qu'est-ce que tu penses de France Insoumise et de la dynamique qu'a incarné la candidature Mélenchon ?

On ne peut nier qu'ils ont bien réussi leur coup en atteignant un score satisfaisant pour un groupe que on peut classer à l'extrême-gauche par certains aspects. Malheureusement, ils ont fait une campagne de diabolisation par rapport au PCF après. Il n'y a plus de dynamique unitaire entre eux et nous or seule l'unité peut faire reculer les nationalistes, les identitaires, et la droite libérale représentée par Macron ou Les Républicains.

Est-ce que tu as eu des lectures politiques qui t'ont marqué après la lecture du « Manifeste » ?

Des lectures de textes néo-situationnistes comme ceux du Comité Invisible.  Des récits sur la guerre d'Espagne. Un récit de prolétaire au XIXe siècle entre 1865 et 1890. L'écrivain américain Thoreau qui a influencé les idées de désobéissance civile.

En quoi consistent tes actions militantes depuis quelques mois ?

Depuis peu, il y a un comité lycéen nantais qui a été créé auquel je participe beaucoup avec d'autres camarades des JC. On organise des blocus de différents lycéens : plus de 3 lycées bloqués à Nantes entre le 22 mars et les vacances de Pâques pour dénoncer la réforme du lycée et de l'Université, la loi ORE qui renforce la sélection sociale à l'école et ne pas donne les moyens de fonctionner. De plus, on organise des cortèges lycéens, c'est-à-dire le départ de plusieurs centaines de lycéens avec nos banderoles et nos drapeaux du comité. Je réalise d'ailleurs des visuels et des banderoles pour notre comité lycéen nantais (CLN).

J'ai aussi manifesté en solidarité avec la ZAD pour éviter leur évacuation violente, dénoncer la répression policière qu'ils subissent. 300 blessés à la ZAD, c'est écœurant !

Avec les Jeunesses Communistes, on se croise dans les manifestations, on fait des collages et des réunions où on débat et où on parle de nos prochaines actions.

Qu'est-ce que tu penses que représentent Macron, son arrivée au pouvoir et sa politique ?

On a la nouvelle droite, ultra-capitaliste, qui est en train de détruire les droits sociaux et démocratiques par ses réformes. Dès ses premiers mois au pouvoir, il enlève l'impôt de solidarité sur la fortune. Des réformes anti-corruption ont été désamorcés. C'est du "deux poids, deux mesures" : on met des personnes en prison parce qu'elles sont pauvres et qu'elles volent, dealent, pour des délits mineurs, alors que des politiques ou des patrons volent la collectivité, le FISC, et s'en sortent toujours très bien. En France, la prison, c'est pour les pauvres et jamais pour les riches, qui s'en sortent toujours très bien face à la justice française.

Qu'est-ce que tu attends du congrès du PCF ?

Je n'ai pas trop suivi ce qui va être débattu précisément. Cela serait bien qu'il y ait une campagne de recrutement pour les Jeunesses Communistes, qu'on crée des cortèges Jeunesses Communistes, qu'on dynamise le recrutement militant. Aujourd'hui, beaucoup de gens veulent s'investir sans savoir ce que c'est exactement que le PCF, comment militer avec lui, etc... Il y a un gros effort de communication à faire. 

Propos recueillis par Ismaël Dupont

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 06:09
Patrick Le Hyaric et Glenn Le Saout Carhaix 28 avril

Patrick Le Hyaric et Glenn Le Saout Carhaix 28 avril

Patrick Le Hyaric Alexandre et Sandrine Allain, responsable CGT Quimper Carhaix 28 avril

Patrick Le Hyaric Alexandre et Sandrine Allain, responsable CGT Quimper Carhaix 28 avril

Anne-Véronique Roudaut, secrétaire générale de l'UD CGT 29

Anne-Véronique Roudaut, secrétaire générale de l'UD CGT 29

Introduction de Cinderella Bernard sur la politique de l'Etat et de l'Union Européenne vis-à-vis des collectivités locales: marginalisation des communes et des départements, baisse de dotations, regroupements forcés, marginalisation des compétences communales et des petites communes, distanciation vis-à-vis des centres de décision et perte de vie démocratique, mise en compétition des territoires.

Introduction de Cinderella Bernard sur la politique de l'Etat et de l'Union Européenne vis-à-vis des collectivités locales: marginalisation des communes et des départements, baisse de dotations, regroupements forcés, marginalisation des compétences communales et des petites communes, distanciation vis-à-vis des centres de décision et perte de vie démocratique, mise en compétition des territoires.

Prise de parole de Cinderella Bernard

Prise de parole de Cinderella Bernard

Cinderella Bernard, première adjointe au maire communiste de Bégard, présidente du groupe communiste au Conseil Départemental des Côtes d'Armor (5 élus PCF)

Cinderella Bernard, première adjointe au maire communiste de Bégard, présidente du groupe communiste au Conseil Départemental des Côtes d'Armor (5 élus PCF)

Ismaël Dupont - Cinderella Bernard - Patrick Le Hyaric - Anne-Véronique Roudaut - Maxime Paul qui animait le débat

Ismaël Dupont - Cinderella Bernard - Patrick Le Hyaric - Anne-Véronique Roudaut - Maxime Paul qui animait le débat

Cinderella Bernard et Patrick Le Hyaric

Cinderella Bernard et Patrick Le Hyaric

Patrick Le Hyaric Anne-Véronique Roudaut Maxime Paul

Patrick Le Hyaric Anne-Véronique Roudaut Maxime Paul

Claude Bellec, élue communiste à Brest, et Annick Boudin au premier plan

Claude Bellec, élue communiste à Brest, et Annick Boudin au premier plan

Prise de parole de Gabriel André, responsable CGT des Cheminots dans le Sud-Finistère - explication du combat des cheminots qui ont reconduit la grève après déjà 11 jours de grève suite à leur AG du matin à Quimper: debouts contre les mensonges et le projet de casse du service public ferroviaire du gouvernement, volontaires, déterminés

Prise de parole de Gabriel André, responsable CGT des Cheminots dans le Sud-Finistère - explication du combat des cheminots qui ont reconduit la grève après déjà 11 jours de grève suite à leur AG du matin à Quimper: debouts contre les mensonges et le projet de casse du service public ferroviaire du gouvernement, volontaires, déterminés

Carhaix, 28 avril: un Café de la Convergence des luttes sociales aux débats très riches avec Patrick Le Hyaric, député européen, directeur de l'Humanité, Cinderella Bernard, Anne-Véronique Roudaut (secrétaire générale UD CGT 29), Gabriel André (CGT Cheminots), Maxime Paul et Ismaël Dupont (photos Daniel Laporte)
Carhaix, 28 avril: un Café de la Convergence des luttes sociales aux débats très riches avec Patrick Le Hyaric, député européen, directeur de l'Humanité, Cinderella Bernard, Anne-Véronique Roudaut (secrétaire générale UD CGT 29), Gabriel André (CGT Cheminots), Maxime Paul et Ismaël Dupont (photos Daniel Laporte)
Ismaël Dupont et Cinderella Bernard

Ismaël Dupont et Cinderella Bernard

Intervention de Catherine Flageul sur la question des migrants, la mort d'un migrant malade et mis à la rue à Brest

Intervention de Catherine Flageul sur la question des migrants, la mort d'un migrant malade et mis à la rue à Brest

Intervention de Gilbert Sinquin sur la suppression des guichets en gare, des petites lignes et dessertes ferroviaires de proximité, l'impossibilité avec les orientations actuelles de mettre Brest à 3 heures de Paris

Intervention de Gilbert Sinquin sur la suppression des guichets en gare, des petites lignes et dessertes ferroviaires de proximité, l'impossibilité avec les orientations actuelles de mettre Brest à 3 heures de Paris

Glenn Le Saout, ici à côté de Paul Paimbeni

Glenn Le Saout, ici à côté de Paul Paimbeni

Intervention de Glenn Le Saout, responsable régional de la FIDL, dénonçant le tri social et la concurrence scolaire accrue que vont amener la réforme du lycée et de l'université

Intervention de Glenn Le Saout, responsable régional de la FIDL, dénonçant le tri social et la concurrence scolaire accrue que vont amener la réforme du lycée et de l'université

Intervention de Glenn Le Saout, responsable régional de la FIDL, dénonçant le tri social et la concurrence scolaire accrue que vont amener la réforme du lycée et de l'université

Intervention de Glenn Le Saout, responsable régional de la FIDL, dénonçant le tri social et la concurrence scolaire accrue que vont amener la réforme du lycée et de l'université

Carhaix, 28 avril: un Café de la Convergence des luttes sociales aux débats très riches avec Patrick Le Hyaric, député européen, directeur de l'Humanité, Cinderella Bernard, Anne-Véronique Roudaut (secrétaire générale UD CGT 29), Gabriel André (CGT Cheminots), Maxime Paul et Ismaël Dupont (photos Daniel Laporte)
Intervention de Jean-Pierre Jeudy, ancien maire communiste de Carhaix, responsable de l'AFPS Centre-Finistère avec Nazim Khalfa, récemment décédé, sur Gaza, la Palestine, Salah Hamouri

Intervention de Jean-Pierre Jeudy, ancien maire communiste de Carhaix, responsable de l'AFPS Centre-Finistère avec Nazim Khalfa, récemment décédé, sur Gaza, la Palestine, Salah Hamouri

conclusion du débat par Ismaël Dupont, secrétaire départemental

conclusion du débat par Ismaël Dupont, secrétaire départemental

Les 50 personnes qui avaient fait le déplacement à la pépinière d'entreprise de Carhaix ce samedi 28 avril 2018 pour assister et participer au débat du Café de la convergence des luttes sociales ne l'ont pas regretté, car ce fut vraiment un moment de partage d'expérience de luttes et de réflexion sur les perspectives, les manières de résister aux orientations néo-libérales pro-finance de l'Union Européenne et de Macron, se traduisant par la casse de la sécurité sociale, des services publics, des liens démocratiques, l'affaiblissement des collectivités locales. 

En introduction, Maxime Paul, initiateur (avec les camarades de la 6e circonscription) et animateur de ce débat, candidat du PCF dans la 6e circonscription du Finistère aux législatives de 2017, a présenté les interventions et l'originalité de ce débat en remerciant les responsables de la CGT, nombreux à Carhaix hier, de s'être déplacé le week-end malgré leurs semaines chargées dans le développement actuel des luttes.  

Anne-Véronique Roudaut, secrétaire générale de l'UD CGT 29, a exposé la conception que la CGT se faisait de la convergence des luttes à partir d'en bas, du travail de rassemblement sur des revendications concrètes et spécifiques, sur la diversité des lieux de travail, et posé la question des conséquences pour l'industrie navale et le commerce des armes du rapprochement de Naval Groupe et de l'entreprise italienne à capitaux majoritairement chinois Fincantieri. 

Cinderella Bernard, présidente du groupe communiste au Conseil Départemental des Côtes d'Armor, première adjointe au maire à Bégard, candidate aux dernières législatives dans la circonscription de Guingamp, a développé la question des contraintes pesant sur les collectivités locales pour fusionner, rentrer dans des logiques de compétition, de réduction des services publics et de liens de proximité et démocratiques avec les citoyens.

Puis Patrick Le Hyaric a pris la parole sur les orientations européennes actuelles, pro-finance, la manière dont on peut néanmoins construire sur certaines questions des majorités progressistes au Parlement Européen. Il a parlé de l'industrie navale militaire, des jeux de casinos capitalistes dans le domaine, des politiques impérialistes et de guerre de l'Alliance Atlantique, de la Palestine, de la Syrie, des Migrants et du droit d'asile, de l'Université, du manque d'assiste populaire du pouvoir Macron et des conséquences de sa politique sur les plus modestes. 

De nombreux interventions ont ponctué ce débat: Gabriel André, Yvon Coat, Gilbert Sinquin pour la CGT des Cheminots, Glenn Le Saout, pour la FIDL Bretagne, Jean-Pierre Jeudy pour l'AFPS Centre-Finistère, Catherine Flageul, Félix Leyzour, ancien maire communiste de Callac et conseiller général, etc. Christian Troadec, maire de Carhaix, dont le conseil municipal a voté à l'unanimité sur proposition de Jean-Pierre Jeudy un voeu pour faire de Salah Hamouri le citoyen d'honneur de la ville, est venu saluer Patrick Le Hyaric à l'occasion de l'apéritif militant organisé à la pépinière d'entreprise à 12h. Ils ont pu parler de leurs délégations de solidarité en Palestine.   

Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF Finistère, est intervenu sur l'inhumanité de la politique actuelle vis-à-vis des migrants en faisant écho aux témoignages de migrants de Guinée Conakri rencontrés à l'occasion de la marche du droit d'asile entre Guipavas et Quimper et au CAO de Lampaul Guimiliau, sur les situations de migrants dublinés, jetés à la rue, privés de droit, ou expulsés alors que malades et soignés en France, sur les enjeux du congrès du PCF et le rôle essentiel que peuvent jouer dans la période actuel le PCF et la CGT, sur les dangers d'une montée en puissance de l'extrême-droite et de l'extrême-droite radicale que ne semble pas chercher à contrecarrer l'Etat.         

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 19:03
Ouest-France

Quimper. Les cheminots votent pour la poursuite de la grève

Publié le 28/04/2018

Samedi matin, devant les locaux de la CGT cheminots à Quimper.

 

Samedi matin, devant les locaux de la CGT cheminots à Quimper. | Ouest-France

Déjà le 11e jour de grève pour les cheminots de Quimper. Ce samedi 28 avril, ils ont décidé de poursuivre le mouvement national.

La grève se poursuit, à la SNCF. Ce samedi 28 avril, dès 10 h, une trentaine de cheminots, certains avec leurs enfants, étaient présents aux locaux de la CGT, derrière la gare de Quimper (Finistère). Rassemblés pour se serrer les coudes, alors qu’ils entament leur 11e jour de grève. "On tient bon."

"Les organisations syndicales ont quitté la négociation avec la ministre des Transports. Après un premier refus, le Premier ministre a accepté de rencontrer les organisations syndicales, le 7 mai", explique Gabriel André, secrétaire général de la CGT cheminots de Quimper.

La grève entame les salaires

"Nous voulons maintenir un haut niveau de mobilisation d’ici là." Alors que la direction de la SNCF annonce un nombre de grévistes en baisse, Gabriel André l’assure, "sur Brest, Quimper et Auray, il y a eu plus de 60 intentions de grève sur 85 cheminots". Pourtant, la grève commence à peser sur les salaires. "On a reçu la fiche de paye. Le décompte s’arrête mi-avril, mais c’est déjà plus de 400 € en moins. En mai, ce sera plus encore."

Certains savent qu’il faudra plusieurs mois pour s’en remettre financièrement, d’autres feront peut-être un crédit à la consommation pour payer les charges et le quotidien. Mais ils ne lâchent pas. Y compris ceux qui ont une bonne partie de leur carrière derrière eux. "On n’a rien à gagner, nous, disent-ils. On fait ça pour la boîte."

La reconduction de la grève a été votée à l'unanimité. Prochaines journées de perturbation dans les gares : jeudi 3 et vendredi 4 mai.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-les-cheminots-votent-pour-la-poursuite-de-la-greve-5729136

Partager cet article

Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 17:47
Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité, député européen PCF-Front de Gauche à Carhaix le samedi 28 avril - 14h30, Café de la Convergence des Luttes Sociales à la Pépinière d'entreprise
Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité, député européen PCF-Front de Gauche à Carhaix le samedi 28 avril - 14h30, Café de la Convergence des Luttes Sociales à la Pépinière d'entreprise
Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité, député européen PCF-Front de Gauche à Carhaix le samedi 28 avril - 14h30, Café de la Convergence des Luttes Sociales à la Pépinière d'entreprise

Café de la convergence des luttes sociales

Augmentation de la CSG, malaise dans la santé et l'hôpital, cheminots, fonctionnaires, les mouvements pour défendre le service public, l'emploi, les conditions de travail et les salaires ne cessent de s'amplifier depuis l'arrivée de Macron au pouvoir. 

Les salariés, avec leurs organisations syndicales, ont raison de se mobiliser et c'est pourquoi nous soutenons sans ambiguïté les mouvements sociaux qui se développent ces derniers mois. 

Mais il faut aussi à notre sens construire un débouché politique qui entende la voix des travailleurs. Dans cet optique, nous vous proposons un moment de rencontre avec Patrick Le Hyaric, député européen: 

- Pour une Europe des peuples, une Europe solidaire, du progrès social, de la coopération librement choisie, tournant le dos aux nationalismes comme à la dictature financière du néo-libéralisme 

- Pour une Europe de la maîtrise publique de l'argent, avec des missions sociales données à la BCE, sous contrôle politique, au service de l'emploi, du développement social et écologique, plutôt qu'elle reste un instrument au service du capitalisme financier et de la mise en coupe réglée des sociétés

- Pour la défense de nouveaux droits visant à l'égalité femmes-hommes

- Pour la transition énergétique et la planification écologique 

- Pour une Europe du partage des cultures et des langues, ouverte sur le monde

- Pour un renforcement des pouvoirs du Parlement Européen par rapport au Conseil de l'Europe et à la Commission.  

- Pour une Europe du droit d'asile, contre l'Europe forteresse pour les migrants, pour l'abrogation du règlement de Dublin et de l'accord UE-Turquie   

- Pour une France qui s'affranchisse de l'OTAN, agisse pour la paix et la sécurité collective 

- Pour la convergence par le haut des droits sociaux, contre le dumping social et l'évasion fiscale organisée

- Pour la souveraineté populaire, contre la mise sous contrôle des parlements nationaux forcés avec le Traité budgétaire européen d'adopter des budgets d'austérité et libéraux

- Pour le développement social et économique, contre la mise en concurrence et la libéralisation des services publics

- Pour la solidarité, pour le maintien de l'aide alimentaire pour les associations de solidarité

- Pour la coopération, contre la mise en concurrence et le libre-échange généralisé porté par TAFTA et CETA

 

Patrick Le Hyaric

Député au Parlement Européen

Directeur de l'Humanité 

Auteur de "Et nos frères pourtant... Pour une Europe solidaire avec les réfugiés" (2018), mais aussi de livres contre TAFTA et CETA et le pacte budgétaire européen TSCG 

Animateur de l'association des élus et des villes de solidarité avec la Palestine

Rendez-vous le samedi 28 avril à 14h30 à la Pépinière d'entreprises du Poher

4 rue Jean-Monnet à Carhaix

CAFE DE LA CONVERGENCE DES LUTTES SOCIALES

Rencontrez Patrick Le Hyaric pour débattre:

avec des acteurs des luttes, syndicalistes cheminots, des EHPAD, de la santé, de l'agro-alimentaire

avec des acteurs des associations de solidarité   

avec Cindérella Bernard, Conseillère Départementale des Côtes d'Armor, Présidente du groupe Communiste et républicain 

et la présence de

Maxime Paul, candidat aux dernières élections législatives dans la circonscription de Carhaix pour le PCF 

Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF Finistère 

***

Repas pour les militants, sympathisants et les intervenants avec Patrick Le Hyaric le midi: 

10€ dès 12h à la pépinière d'entreprise du Poher.

Réservation indispensable: pcf6circo29@gmail.com/ 06 75 65 23 21 

« Etrangers et nos frères pourtant…» Le nouveau livre de Patrick Le Hyaric  Ces vers de « l'Affiche rouge » écrits par Louis Aragon et chantés par Léo Ferré, résonnent comme un appel du cœur et de la raison. Tirant le fil de ces mots, ces pages pétries d'humanisme se veulent une main tendue pour conjurer le sort réservé aux exilés, migrants et réfugiés, à nos frontières et sur les rives du monde (Format 15 X 20 cm - 80 pages). Patrick Le Hyaric est directeur de l'Humanité, Député européen, Vice-Président du Groupe de la Gauche Unitaire / Gauche verte nordique au Parlement européen.

« Etrangers et nos frères pourtant…» Le nouveau livre de Patrick Le Hyaric Ces vers de « l'Affiche rouge » écrits par Louis Aragon et chantés par Léo Ferré, résonnent comme un appel du cœur et de la raison. Tirant le fil de ces mots, ces pages pétries d'humanisme se veulent une main tendue pour conjurer le sort réservé aux exilés, migrants et réfugiés, à nos frontières et sur les rives du monde (Format 15 X 20 cm - 80 pages). Patrick Le Hyaric est directeur de l'Humanité, Député européen, Vice-Président du Groupe de la Gauche Unitaire / Gauche verte nordique au Parlement européen.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 12:55
Interview d'Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, par Christian Gouérou dans le Ouest-France du 27 avril : le PCF, prêt à s'allier à un large éventail de gauche

Partager cet article

Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 06:27
Le Hall B de Rennes II Villejean en grève retrouve des couleurs: Vive la Commune!
Le Hall B de Rennes II Villejean en grève retrouve des couleurs: Vive la Commune!

IL EST DE RETOUR ! Le fronton du Hall B a retrouvé son célèbre « Vive la commune ! ». Présent pendant plus de 20 ans, effacé en 2010 et réinscrit/effacé 6 fois depuis, il symbolise l’esprit soixante-huitards et rebelle de notre université ! La Commune de Paris est une période insurrectionnelle de l'histoire de Paris qui dura un peu plus de deux mois en 1871. Cette insurrection contre le Gouvernement monarchiste donna lieu, à l’échelle de Paris, l’expérimentation d’un système autogestionnaire et pré-communiste qui inspira fortement Karl Marx par la suite.

Partager cet article

Repost0
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 11:28
Rassemblement à Morlaix le 22 mars 2018 sur la journée de mobilisation pour la Fonction Publique (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Rassemblement à Morlaix le 22 mars 2018 sur la journée de mobilisation pour la Fonction Publique (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Tu trouveras ci-dessous les éléments à la connaissance sur les rassemblements prévus dans le département pour le 1ermai.

Ce 1er  Mai doit nous servir de caisse de résonance pour dire notre opposition résolue à la politique de Macron et notre colère face à cette politique de casse sociale au service du capital et des plus riches et de tremplin pour  préparer les prochaines journées d’actions à savoir : notamment le 22 Mai (pour la défense des services public….) et celle du 14 Juin journée nationale spécifique retraités.

Les rassemblements prévus pour le moment dans le Finistère:

Pont L’Abbé 10h30 place de la Madeleine

Carhaix-Huelgoat-Rostrenen 10h30 place du champ de foire à Carhaix

Morlaix place des Otages 11h

Brest 10h30 place de la liberté

Châteaulin 10h30 place de la résistance

Quimper 11h00 devant la gare avec barbecue cheminots à 12h30 au CMA cheminots avenue de la libération

Partager cet article

Repost0
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 05:34
Défense de la cardiologie de l'hôpital de Morlaix: une manifestation aura lieu samedi prochain 28 avril 2018 à 10 h 30 à Morlaix.

Bonsoir à toutes et tous,

Comme convenu avec les organisations de l'hôpital de Morlaix  (CGT, CFDT, Sud santé solidaires) lors de notre rencontre de cet après-midi,
 
une manifestation aura lieu samedi prochain 28 avril 2018 à 10 h 30 à Morlaix.
 
Le rassemblement est prévu à la place Edmond Puyo (près de la manu) tout comme la manifestation de décembre dernier.
 
Vous trouverez en pièces jointes les affiches et flyers au nom des trois organisations syndicale et du comité de défense de Morlaix.
 
A n'en pas douter une importante mobilisation se dessine.
 
Par ailleurs, un rassemblement des élus du territoire aura lieu demain, mercredi 15 avril au matin à 11 h sous le viaduc.
 
Le comité de défense sera présent. Tous ceux qui  le souhaitent  sont invités à y participer. Ce sera l'occasion de mobiliser pour samedi.
 
Les Organisations Syndicales vont rédiger un communiqué commun en direction des personnels de santé..
 
Pour sa part le comité de défense préparera le sien en direction des usagers et de la population. Il sera adressé demain.
 
N'hésitez pas à informer largement autour de vous. Il est très important de gagner une large participation à cette initiative qui doit être d'ampleur.
 
Bonne soirée
 
Roger Héré

Partager cet article

Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 06:16
Le pays de Morlaix sinistré: Tilly, Global Seafood, 76 nouveaux licenciements (Gwendal Hameury, Le Télégramme, 24 avril 2018)

Tilly-Sabco International liquidé. Et Global Seafood qui poursuit son activité avec des effectifs amputés de moitié. En l’espace de quelques jours, le pays de Morlaix vient de subir une nouvelle saignée en perdant 76 emplois. Dramatique.

« La liquidation est prononcée. C’est terminé ». Il est midi, ce mardi 24 avril, et devant le tribunal de commerce de Brest, Nadine Le Guen, déléguée CGT du personnel de Tilly-Sabco International, annonce la nouvelle tant redoutée : les 63 salariés de l’entreprise emblématique de Guerlesquin, en redressement judiciaire depuis un mois, sont désormais sur le carreau. 62 ans d’histoire agroalimentaire viennent d’être rayés d’un trait de plume en moins de trois quarts d’heure, sur un coin de table. Et dans un quasi-anonymat. Sur le port de Brest, la délégation de cinq représentants syndicaux CGT et FO semble en effet bien seule. Pas une manifestation de soutien. Aucune écharpe tricolore. Aucun salarié. Même Brian Wegdam, le patron du groupe néerlandais éponyme, qui avait repris Tilly-Sabco en janvier 2017, est absent

 

Jusqu’à 800 salariés

 

Cette annonce est tout sauf une surprise puisque personne ne s’était manifesté pour reprendre l’activité de saucisses de volaille. « Honnêtement, nous n’avions plus d’espoir. Mais on avait beau s’y attendre, ça fait mal au cœur », murmure Nadine Le Guen, qui a tout le mal du monde à ne pas fondre en larmes lorsqu’on lui demande comment on en est arrivé là.

À sa grande époque, dans les années 80, l’abattoir de volailles construit en 1956 par Jacques Tilly a en effet employé jusqu’à 800 personnes. Puis l’usine a dû faire face à plusieurs liquidations successives. La faute à une concurrence extrêmement rude de la part de pays comme le Brésil, la Pologne, la Lituanie ou encore la Turquie, qui produisent à bas coûts. « Un plan social en décembre 2014, un autre en décembre 2016. Ces dernières années, il y a eu beaucoup de souffrances », reprend celle qui est aussi secrétaire du CE de Tilly-Sabco. Et de se remémorer cette usine pleine de vie, quand elle a commencé sa carrière, il y a 38 ans.

 

 

Le minimum d’indemnités

 

Désormais, comme ses 62 collègues, Nadine Le Guen va devoir préparer l’avenir. Il ne s’annonce pas des plus faciles. « Certains vont pouvoir prendre leur retraite mais ils sont peu nombreux. Les autres vont devoir faire avec les indemnités de licenciement : le minimum légal car les caisses de l’entreprise sont vides ».

Des reclassements sont-ils possibles au sein du groupe LDC ? « Son usine la plus proche est à Guingamp (22). Mais on n’a aucune précision là-dessus. Nous n’avons pas encore eu le temps d’éplucher le PSE (plan de sauvegarde de l’emploi, NDLR) ». Et la délégation d’espérer que l’accompagnement des salariés sera à la hauteur en termes de formation, afin qu’ils retrouvent un emploi.

Le comité d’entreprise du 30 avril devrait permettre d’y voir plus clair. Après quoi, la procédure suivra son cours et les lettres de licenciements seront expédiées. Restera alors à connaître l’avenir du site. « Un outil au véritable potentiel industriel qui pourrait être reconverti », selon Gildas Juiff, maire de Guerlesquin.

 

Treize licenciements au Diben

 

Pierre-Yves Bizien, cofondateur de la société plougasniste Global Seafood, en redressement judiciaire depuis fin janvier, n’en est pas là. Son activité va bel et bien se poursuivre au Diben. Ce mardi, un peu avant qu’il ne referme définitivement le dossier Tilly, le tribunal de commerce de Brest a en effet prolongé la période d’observation jusqu’au 26 juin. Date à laquelle la société présentera un « plan de continuation déjà très élaboré ». Il prévoit un redimensionnement de Global Seafood sur son périmètre historique : le négoce à l’international de poissons, mollusques et crustacés. Plus de marché français, donc. Mais ce plan comprend aussi le licenciement de 13 des 23 salariés - c’était leur dernier jour de travail ce mardi -, ainsi que le passage à temps partiel de trois autres. Et ce, moins d’un an et demi après le rachat des Viviers de la Méloine à Capitaine Houat.

« Cette reprise avait pour but de préserver l’emploi. Mais la mayonnaise n’a pas pris. Un embargo chinois, un partenaire qui retire ses billes, un autre qui ne fait pas le chiffre d’affaires convenu avec nous… On a eu un effet domino. C’était voué à la fermeture », explique Pierre-Yves Bizien. Un dirigeant combatif et confiant dans l’avenir. Qui s’annonce bien plus sombre pour les 13 licenciés.

 


 Gwendal Hameury, Le Télégramme 24 avril 2018 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 06:11
Salah Hamouri, 33 ans aujourd'hui, citoyen d'honneur de la ville de Carhaix depuis hier, prisonnier politique des geôles israéliennes depuis août 2017

C’est son anniversaire aujourd’hui ! Il a 33 ans. Et Salah Hamouri a été fait hier soir citoyen d’honneur de la ville de Carhaix - à l’unanimité ! Liberté pour Salah Hamouri et les autres prisonniers politiques palestiniens!

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011