Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2022 7 09 /10 /octobre /2022 11:56
Liberté pour Salah Hamouri: Vœu adopté à l'unanimité moins une abstention par le conseil municipal de Quimper le 6 octobre 2022
Liberté pour Salah Hamouri: Vœu adopté à l'unanimité moins une abstention par le conseil municipal de Quimper le 6 octobre 2022
LIBERTÉ POUR SALAH HAMOURI !
 
Vœu adopté à l'unanimité moins une abstention par le conseil municipal de Quimper le 6 octobre 2022 sur proposition des élus communistes Yvonne Rainero, Bernard Jasserand et Ronan Sinquin, avec le soutien de la majorité de gauche et écologiste.
 
Yvonne Rainero présenté ce vœu en séance en faisant part à mes collègues de la grève de la faim entamée en protestation par Salah Hamouri avec 30 "détenus administratifs" la semaine dernière et du danger qui pèse sur leurs vies.

 

****************************************
Notre compatriote Monsieur Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de 37 ans spécialisé dans la défense des Droits Humains et travaillant pour l’ONG Adameer, ancien élève du collège catholique De la Salle des Frères des Écoles Chrétiennes de Jérusalem, demeurant dans cette ville où il est né d’une mère française professeure de français et d’un père palestinien restaurateur, est une nouvelle fois emprisonné en Israël depuis le 7 mars 2022 sans procès et sans que lui ait été notifié aucun motif d’inculpation.
Monsieur Salah Hamouri est marié, sa femme française et ses 2 enfants nés en France qui résident dans notre pays se voient interdire depuis janvier 2016 de le rejoindre à Jérusalem contrairement à toutes les conventions internationales.
Lui-même s’est vu retirer son droit acquis de naissance de résident permanent de Jérusalem Est et si cette décision est confirmée il est expulsable à tout moment.
L’internement « administratif » qui le frappe, hérité des pratiques coloniales du mandat britannique sur la Palestine au début du siècle dernier, est utilisé par les autorités israéliennes pour emprisonner arbitrairement par périodes allant jusqu’à 6 mois, renouvelables à l’infini, tout opposant à leur politique dans les territoires palestiniens.
Les autorités européennes et françaises ont exprimé à de multiples reprises leur vive préoccupation concernant un dispositif aussi contraire à tous les usages démocratiques.
La ville de Quimper a plusieurs fois témoigné son soutien à Monsieur Salah Hamouri.
Ainsi en septembre 2012 il avait été reçu en mairie par M. Piero Rainero adjoint au maire en charge des relations internationales, représentant le maire M. Bernard Poignant.
En février 2017 un vœu fut voté par le Conseil Municipal exigeant sa libération alors qu’il venait d’être emprisonné dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui.
En décembre 2018, libéré grâce à la mobilisation nationale et européenne en sa faveur, il fut reçu à la mairie par le maire M. Ludovic Jolivet.
Les autorités françaises ont été amenées elles aussi à agir en faveur de notre compatriote.
Le Président Nicolas Sarkozy et le Ministre des Affaires étrangères M. Alain Juppé sont intervenus en leur temps auprès du gouvernement israélien pour obtenir sa libération.
Le Président Emmanuel Macron s’en est entretenu avec les autorités israéliennes et, son chef de cabinet, dans un courrier, a précisé que : « l’ensemble des services français sont mobilisés sur ce dossier. »
Les organisations de défense des Droits Humains, la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International, l’ACAT (Association des Chrétiens contre la Torture), Caritas International, l’Union Juive Française pour la Paix, une Autre Voix Juive, le Syndicat des Avocats de France et bien d’autres ont demandé la libération de Monsieur Salah Hamouri.
De nombreuses personnalités sont intervenues dans ce sens comme MM. Michel Warschawski (historien israélien, fils de l’ancien Grand Rabbin de Strasbourg), Jean Ziegler (Vice-Président du comité consultatif des Droits de l’Homme de l’ONU), Rony Brauman (fondateur de Médecins sans Frontières), les cinéastes Ken Loach, Robert Guédiguian, l’acteur François Cluzet, M. Richard Falk (professeur de droit international aux USA), M. Dov Kénin député israélien à la Knesset, etc....
Le comité national de soutien en faveur de Salah Hamouri comporte des personnalités comme Mme Christiane Taubira, MM. Jack Lang, Jean Louis Bianco, Edgar Morin, Monseigneur Jacques Gaillot..…
Monsieur Jean-Jacques Urvoas ancien Garde des Sceaux est intervenu lui aussi en sa faveur ainsi qu’il l’a fait savoir par courrier.
Plus de cent élu-e-s du Finistère ont cosigné en novembre 2021 une lettre demandant le rétablissement de ses droits.
Le Conseil Municipal de Quimper, fidèle à sa tradition de défense des Droits de l’Homme à laquelle est attachée la population de notre ville, exige la libération de notre compatriote Monsieur Salah Hamouri et demande au gouvernement et au Président de la République d’agir avec la plus grande fermeté pour que soient levées toutes les mesures de privation de liberté dont il est victime.
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2022 6 08 /10 /octobre /2022 06:44

Les communistes bretons

Erwan Chartier Le Floch, 6 octobre 2022 - Le POHER

https://www.lepoher.fr/les-communistes-bretons/

Le PCF Bretagne organise une réunion sur les Transports et Mobilités en Bretagne à Morlaix, à l’Agora Café, le samedi 8 octobre de 11h à 17h.

Les communistes bretons organisent, ce samedi, une réunion publique au café l’Agora, à Morlaix (près de la passerelle de la gare), afin d’évoquer les problématiques de transports dans la péninsule. “Morlaix était symbolique, explique Ismaël Dupont, secrétaire départemental du Finistère, car nous militons pour la réouverture des petites lignes, comme celle entre Morlaix et Roscoff.” “On a réouvert la ligne Rungis-Perpgignan pour le fret, indique Gladys Grelaud, conseillère régionale communiste. Pourquoi ne pas imaginer une ligne Roscoff-Rungis pour les produits agricoles de la région ?”

Les communistes en sont persuadés, il faut redévelopper le transport ferroviaire à la fois pour les voyageurs et pour le fret. “C’est un service public qu’il nous faut défendre, estime ISmaël Dupont. Cela doit permettre de réduire les inégalités, notamment en centre Bretagne.” Ce en quoi abonde Gladys Grelaud : “Il y a un enjeu économique et social, pour éviter aux plus modestes de prendre leur voiture. Sans compter, bien sûr, la question écologique. Le train est l’un des moyens de transports les plus propre.”

Pour les communistes, il faut engager un “rapport de force” avec l’Etat, pour négocier plus d’investissement. “La France n’investit que 45 euros par an et par habitant pour le train, c’est moins qu’en Italie ou en Espagne. En Allemagne, c’est de l’ordre de 124 euros par an et par habitant.”

Autant d’enjeux bretons que les communistes entendent poser ce samedi, lors d’une réunion publique ouverte à tous, notamment aux autres forces politiques. “Nous ne sommes pas que dans la contestation, ajoute Gladys Grelaud. Nous souhaitons être une force de propositions.”

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 05:36
Fabien Roussel engage un tour de France à la rencontre du monde du travail (L'Humanité, 4 octobre 2022)

Dans le cadre de son tour de France, Fabien Roussel sera dans le Finistère et la région de Morlaix les 5 et 6 décembre 2022. Une réunion publique-forum avec Fabien Roussel est prévue au Roudour de Saint-Martin-des-Champs, commune voisine de Morlaix, le lundi 5 décembre.

Fabien Roussel engage un tour de France à la rencontre du monde du travail

PCF Le député du Nord Fabien Roussel entame une tournée qui fera escale dans 14 départements pour un dialogue « sans filtre et sans tabou » avec les Français. Première étape dans le Pas de Calais, lundi, autour des enjeux industriels et énergétiques. Reportage.

Publié le Mardi 4 Octobre 2022 - L'Humanité

Arques, Avion et Sallaumines (Pas de Calais), envoyé spécial.

« Je me fais poser une prothèse à la hanche dans 10 jours. J’ai 59 ans et je suis physiquement et mentalement usé. Impossible pour moi de tenir jusqu’à 65 ans pour avoir une retraite ». Jean-Luc est ouvrier chez Faurecia. Après 37 années à enchaîner les horaires décalés, sa rémunération ne décolle pas du Smic. Un salaire qui ne lui permet plus de faire face à l’inflation, d’autant que son entreprise, un sous-traitant dans l’automobile, a placé ses employés au chômage technique plusieurs jours par mois, entraînant une baisse de revenu 100 euros. Ce, « alors que le groupe a versé 90 millions de dividendes aux actionnaires », soupire ce syndicaliste CGT, en interpellant Fabien Roussel, lors d’une réunion publique à Sallaumines, lundi. Depuis le Pas-de-Calais, le secrétaire national du PCF a tenu la première des 14 étapes de son « Tour de France du monde du travail ». « Cette tournée des régions va nous permettre de nous confronter à la réalité de nos concitoyens, assure le député du Nord. Je ne suis pas là pour faire un meeting, mais pour dialoguer sans tabou ni filtre, car je me nourris de ces échanges. »

Christophe était le premier, salle Maurice Thorez, à interpeller l’ex-candidat du PCF à l’Élysée. « Nous sommes des citrons pressés et jetés à la poubelle », tance, les larmes aux yeux, l’ancien secrétaire de la CGT de l’usine Bridgestone à Béthune, qui a fermé ses portes il y a 17 mois. « Les dégâts sont irréparables, le seul responsable c’est le capital », ajoute le référent du cabinet de reclassement, alors que seulement 30 employés ont pu être recasés. « Notre crainte est que la crise énergétique entraîne de nouvelles vagues de délocalisation », pointe Fabien Roussel. Un sujet de taille dans les Hauts-de-France.

«  Les gens doivent vivre dignement avec un salaire, nous refusons l’affrontement entre les chômeurs et ceux qui travaillent, favorisé par la politique des chèques. » Fabien Roussel.

Dans la matinée, le communiste avait rencontré les syndicats et dirigeants de l’usine Arc Internationale. 4 800 emplois sont en jeu, alors que la facture énergétique a explosé de 341 %, dépassant pour la première fois la masse salariale de l’entreprise des arts de la table. Pour faire face, le député réclame à plan d’envergure de soutien à l’industrie : « L’Allemagne, qui n’est pourtant pas un pays socialiste, l’a fait en débloquant 200 milliards d’euros. » Et, à l’issue de la rencontre, il raconte comment il a été interpellé par un ouvrier qualifié, qui malgré 34 ans d’ancienneté, ne touche que 1 448 euros mensuels, l’obligeant à s’en remettre à la prime d’activité et au chèque énergie pour boucler les fins de mois. « Les travailleurs pauvres, cela ne devrait pas exister. Que les ouvriers fassent fortune !, lance le dirigeant du PCF. Les gens doivent vivre dignement avec un salaire, nous refusons l’affrontement entre les chômeurs et ceux qui travaillent, favorisé par la politique des chèques. »

Une référence au débat que le député a suscité lors de la Fête de l’Humanité, en affirmant vouloir incarner « une gauche qui défend le travail et non pas celle des allocations et des minima sociaux ». Parmi les 250 participants venus aborder les questions du quotidien, lundi soir, cette position trouve de l’écho. Comme chez Frédéric, ouvrier chez Arkema, pour qui « Fabien Roussel et François Ruffin s’emparent de la grande absente de l’élection présidentielle : le travail ». Un moyen selon l’employé dans l’industrie chimie « de poser les bases de la lutte des classes ». « Moi je suis fier de créer la richesse. Le problème c’est qu’elle n’est pas partagée et les oisifs ne sont pas les chômeurs, et l’enjeu est bien de valoriser le travail », poursuit Jean-Luc.

« Quelles sont les propositions du PCF pour enrayer la crise de l’énergie ? »

Raphaël, lui, s’inquiète des conséquences de la flambée des prix de l’énergie, malgré le bouclier tarifaire. « Quelles sont les propositions du PCF pour enrayer la crise de l’énergie ? », interroge ce salarié d’Enedis. « Recréer un service public, défendre le nucléaire et sortir de l’ARENH (qui contraint EDF à vendre de l’énergie nucléaire aux fournisseurs privés, N.D.L.R.) et du marché européen de l’énergie », lui répond le parlementaire. Plus tôt dans la journée, le communiste avait d’ailleurs visité l’entreprise Gazonor, qui produit de l’énergie verte, à partir du méthane relâché naturellement par les anciennes mines de Charbon. Outre le gaz et l’électricité, le site produira de quoi chauffer les équipements municipaux de la ville d’Avion, d’ici 2025. « D’entrée de jeu, c’est minimum 50 % d’économie pour la ville », souligne l’édile PCF Jean-Marc Tellier. L’entreprise prévoit de passer de 4 à 22 transformateurs électriques, dans le Nord et le Pas-de-Calais. Mais sans les autorisations gouvernementales, le projet est pour l’heure bloqué. « Il est assez invraisemblable d’importer du gaz de schiste des États-Unis alors qu’avec le gaz de mines nous pourrions fournir 200 000 foyers dans le bassin minier », insiste Fabien Roussel. Le secrétaire national du PCF poursuivra son tour de France jusqu’en avril, date à laquelle se tiendra le congrès de sa formation.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 05:31
Un référendum sur les retraites ? La gauche à l’offensive à l’Assemblée - Cyprien Caddeo, L'Humanité, 4 octobre 2022
Un référendum sur les retraites ? La gauche à l’offensive à l’Assemblée

Les députés communistes ont proposé, comme en 2020, une motion référendaire pour soumettre la réforme des retraites à un référendum plutôt qu’à un vote au Parlement. Les autres forces de la Nupes y sont favorables.

Publié le
Mardi 4 Octobre 2022

Et si les Français, opposés à 70 % à la réforme des retraites, pouvaient trancher le sujet par référendum ? C’est la proposition formulée par le groupe communiste (GDR) à l’Assemblée nationale, ce 4 octobre. Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel avait déjà porté, depuis de longues semaines, l’idée d’un  « référendum projet contre projet ». Le député insoumis François Ruffin soutient lui aussi l’idée, en souhaitant que Macron « y remette son mandat en jeu, comme le général de Gaulle » en 1969 :  « Si la réponse est non, c’est sa réforme qu’il veut passer à tout prix, ce sera donc son mandat qui posera question. » La présidente du groupe écologiste Cyrielle Châtelain s’est dite elle « intéressée » par la proposition de motion référendaire :  « Sur la question des retraites, il y a un alignement complet de la Nupes », considère-t-elle. Le parti socialiste fait savoir que le sujet doit être encore discuté au sein du groupe.

Il ne s’agirait pas ici d’un référendum d’initiative partagée, comme pour la taxation des superprofits, mais d’une motion référendaire. Soit un texte prévu par le règlement de l’Assemblée nationale, qui permet de soumettre à référendum un projet ou une proposition de loi discutée en hémicycle. Pour cela, au moins 58 députés doivent déposer le texte, puis il faut qu’il soit voté par une majorité de voix à l’Assemblée nationale. Si la motion est adoptée - ce qui est difficile quand elle provient de l’opposition -, elle doit être également discutée et votée au Sénat. En 2020, les députés communistes avaient déjà été à l’initiative d’une motion référendaire sur les retraites, mais la majorité macroniste l’avait rejetée.  

Interrogé sur cette éventualité par le député Sébastien Jumel (PCF) dans l’hémicycle, le ministre du Travail Olivier Dussopt a opposé une fin de non recevoir :  « Il n’y a pas besoin de référendum. Le résultat de l’élection, alors que la réforme des retraites a été clairement annoncée comme un marqueur de la campagne d’Emmanuel Macron, a donné une légitimité à cette réforme. »  Avant d’ajouter que « la consultation n’a pas encore commencé »« Nous n’oublions pas qu’en 2020, en pleine crise sociale et sanitaire, vous avez dégainé le 49-3 », a rétorqué Sébastien Jumel. 

Cyprien Caddeo

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 04:32
Fabien Roussel, personnalité politique de gauche préférée des Français!!!
FABIEN ROUSSEL, PERSONNALITÉ POLITIQUE DE GAUCHE PRÉFÉRÉE DES FRANÇAIS !!! 😍 Et deuxième personnalité préférée chez les sympathisants de gauche.
«Une autre personnalité de gauche tire les marrons du feu : le communiste Fabien Roussel. L'ancien candidat à la présidentielle se hisse en personnalité de gauche préférée des Français avec 29% de «bonne opinion», au point de devancer Jean-Luc Mélenchon (22%). Chez les sympathisants de gauche, il se place juste après l'Insoumis (41% contre 49%).»
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 04:15
Le comité de soutien à Vincenzo Vecchi mobilise les parlementaires à Vannes - Tribune initiée par Pierre Dharréville, député PCF des Bouches du Rhône, dans Libération
Photo reprise de la page facebook: Repris de la page facebook: https://www.facebook.com/soutienvincenzo

Photo reprise de la page facebook: Repris de la page facebook: https://www.facebook.com/soutienvincenzo

Repris de la page facebook: https://www.facebook.com/soutienvincenzo
 
[Communiqué de presse] 05/10/22
COMITÉ SOUTIEN #VincenzoVecchi
Communiqué 5 octobre 2022
Aujourd'hui, mercredi 5 octobre, une réunion et conférence de presse sur l'affaire Vincenzo Vecchi se sont tenues à l' #assembleenationale à l'initiative du député Pierre Dharréville – Voir sa tribune publiée dans Libération du 4 octobre et signée par 76 élus. [1]
➡ La première session, à laquelle participaient Maîtres Catherine Glon, Maxime Tessier et Paul Mathonnet en charge de la défense de Vincenzo Vecchi, a réuni une vingtaine de parlementaires
dont les sénateurs Pierre Laurent et Joël Labbé - Sénateur, le député honoraire européen Francis Wurtz, les député-e-s Ségolène Amiot, Frédéric Mathieu, Paul Molac (Morbihan), Danièle Obono, Stéphane Peu ,
Léo Walter, les avocats pénalistes Raphaël Kempf et Vincent Brengarth, la vice-présidente de la Ligue des droits de l'Homme Vergiat Marie-Christine et Eric Vuillard ainsi que Jlmelenchon , venu
témoigner de son soutien à l'invitation du Comité Vincenzo.
➡ A noter parmi les nombreuses interventions :
*** Paul Molac dénonce « le glissement vers une société de plus en plus répressive au détriment des libertés fondamentales »...
*** Joël Labbé « alerte sur la remise en cause des droits fondamentaux et salue cette mobilisation au-delà des frontières pour une personne qui mérite d'être défendue et protégée... Vincenzo est un homme libre dans le pays de la Liberté ».
*** Marie Christine Vergiat souligne que « si on laisse passer cette jurisprudence, on va avoir plein de Vincenzo Vecchi ».
*** Quant à Jean Luc Mélenchon, il déclare qu'il est « en phase avec tout ce qui a été dit, qu'il ne veut pas en dire plus mais qu'il est atterré par l'arrivée au pouvoir de l'extrême droite en Italie »...
➡ Bref, tous les intervenants ont appelé à la vigilance quant au #MAE, dispositif européen initialement prévu pour lutter contre le grand banditisme, le terrorisme et la délinquance financière et qui
aujourd'hui s'appliquerait à un simple manifestant. Tous sont scandalisés par cette absurde et inique menace de plus de 12 ans de prison à l'encontre de Vincenzo Vecchi. Tous espèrent que le bons-sens démocratique et l'esprit de Justice prévaudront lors de l'audience de la Cour de #cassation le 11 octobre...
➡ La seconde session, la conférence de presse proprement dite, a accueilli une vingtaine de journalistes des media nationaux et régionaux.
Nous remercions tous ces élus, personnalités et associations pour leur soutien sans faille à Vincenzo, et tous les journalistes pour leur efficace relais.
Le Comité de Rochefort-en-Terre et les comités en activité dans toute la France, se mobilisent pour organiser leur présence le 11 octobre à Paris.
Comité de Soutien à Vincenzo Vecchi
 

Le Télégramme, 5 octobre

Des parlementaires expriment leur soutien à Vincenzo Vecchi
Publié le 05 octobre 2022

Une vingtaine de parlementaires ont exprimé leur soutien à Vincenzo Vecchi ce mercredi 5 octobre, à l’Assemblée nationale. (Photo Comité de soutien à Vincenzo Vecchi)

Le comité de soutien à Vincenzo Vecchi a réuni une vingtaine de parlementaires en soutien à l’activiste italien ce mercredi 5 octobre. L’audience devant la Cour de cassation doit se tenir mardi prochain.

À six jours de l’audience de la Cour de cassation qui décidera de l’extradition, ou non, de Vincenzo Vecchi vers l’Italie, une vingtaine de parlementaires français ont voulu lui témoigner leur appui, ce mercredi 5 octobre. Les membres de son comité de soutien avaient organisé une réunion à l’Assemblée nationale. L’activiste italien installé à Rochefort-en-terre (Morbihan) a été condamné par l’Italie à une peine d’emprisonnement de douze ans pour des « dévastation et pillage » auxquels il aurait participé à l’occasion d’une manifestation anti-G8 à Gênes en 2001.

Parmi les parlementaires qui se sont exprimés, Paul Molac, député de Ploërmel a dénoncé « le glissement vers une société de plus en plus répressive au détriment des libertés fondamentales ». Le sénateur Joël Labbé a, quant à lui, alerté « sur la remise en cause des droits fondamentaux » et salue « cette mobilisation au-delà des frontières pour une personne qui mérite d‘être défendue et protégée… Vincenzo est un homme libre dans le pays de la Liberté ». Des propos approuvés par Jean-Luc Mélenchon.

La Cour de cassation doit se prononcer mardi 11 octobre. Sa décision doit mettre un terme à ce feuilleton judiciaire qui dure depuis l’arrestation de Vincenzo Vecchi, en août 2019.

Son comité de soutien organise un rassemblement samedi 8 octobre à partir de 11 h sur le port de Vannes.

[Presse] 05/10/22
𝗠𝗮𝗻𝗱𝗮𝘁 𝗱’𝗮𝗿𝗿𝗲̂𝘁 𝗲𝘂𝗿𝗼𝗽𝗲́𝗲𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹’𝗶𝘁𝗮𝗹𝗶𝗲𝗻 #vincenzovecchi «𝗖̧𝗮 𝘀𝗲𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗱𝗼𝗻𝗰 𝗰̧𝗮, 𝗻𝗼𝘀 𝘃𝗮𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀?»
«Au nom de la coopération européenne, mieux vaudrait que soit appliquée une loi littéralement fascisée ? Ça serait donc ça, nos valeurs ?», s’étrangle Eric Vuillard. «Cela reviendrait à faire passer la défense des droits fondamentaux après le principe de solidarité européenne», abonde Marie-Christine Vergiat, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme. Et de mettre en garde sur «une jurisprudence» qui menace de créer «plein de Vincenzo Vecchi», dans un «contexte d’arrivée de l’extrême droite au pouvoir en Italie». Me Maxime Tessier, qui représente l’activiste Italien aux côtés de Catherine Glon et Paul Mathonnet, interroge : «Si un gouvernement européen se met à pénaliser l’IVG, est-ce qu’à partir du moment où une personne serait condamnée et viendrait trouver refuge chez nous, on la remettrait à l’Etat qui la demande ?»
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2022 4 06 /10 /octobre /2022 19:17
Salaires, emploi, retraites : amplifions la mobilisation sociale ! -  Déclaration du PCF- 6 octobre 2022

Salaires, emploi, retraites : amplifions la mobilisation sociale !

- Déclaration du PCF- 6 octobre 2022

En cette rentrée, des millions de nos concitoyennes et concitoyens affrontent d’immenses difficultés : hausse des prix, salaires qui stagnent, délocalisations d’activités et plans de licenciements, précarisation de l’emploi, poursuite de la casse des services publics de santé et d’éducation. La crise énergétique a de graves conséquences par la hausse des prix pour les usagers, les collectivités et les entreprises à forte consommation d’énergie. Les difficultés pour le monde du travail, pour les étudiant.es, la jeunesse, les salarié.es, les retraité.es, en particulier pour les femmes, sont plus fortes que jamais.

La politique du pouvoir, faite de gros cadeaux aux profits, de petits chèques aux milieux populaires et de nouvelles régressions sociales, ne permet pas de répondre à l’exigence d’une vie digne pour chacune et chacun ni aux défis économiques, sociaux, énergétiques et climatiques. Réforme de l'assurance chômage, réforme des retraites, budgets d'austérité pour la sécurité sociale et l’État, restrictions énergétiques... c'est un programme de classe, un programme de combat qui enfonce le pays dans la crise qu’annonce Emmanuel Macron en cette rentrée pour satisfaire aux diktats austéritaires du capital et de l’Union européenne.

Dans ce contexte, le PCF se félicite du succès de la première grande journée d’action interprofessionnelle le 29 septembre dernier et appelle à poursuivre la lutte avec les organisations syndicales pour l’augmentation des salaires et à créer les conditions d’une large mobilisation pour les retraites.

Un million de grévistes et 250 000 manifestant.e.s se sont mobilisé.e.s à travers tout le pays. Cette mobilisation unitaire des salarié.e.s, de leurs organisations syndicales, sur leurs lieux de travail, par la grève et toute forme d’actions, est un élément central du combat pour les salaires, l’emploi, la défense des retraites contre la domination capitaliste. Dans toutes les mobilisations à venir, le travail en commun et le respect des organisations syndicales est un gage d’élargissement et de succès. C’est essentiel pour construire une mobilisation victorieuse contre la réforme des retraites du pouvoir et pour une réforme des retraites digne du 21e siècle.

C’est pourquoi le PCF se félicite de la déclaration de l’intersyndicale du 3 octobre qui réaffirme que toutes les organisations représentées sont d’une part fermement opposées à tout recul de l’âge légal de départ en retraite et à une augmentation de la durée de cotisation et travaillent d’autre part à à porter des revendications communes. C’est dans le même état d’esprit qu’avec Fabien Roussel, le PCF a proposé à toutes les forces de gauche de travailler à un contre-projet unitaire de réforme des retraites et mettra en débat ses propres propositions pour une réforme de progrès social, cohérente et ambitieuse. En outre, puisque le pouvoir n’a clairement pas de majorité sur son projet, les députés communistes travaillent au dépôt d’une motion référendaire pour que le peuple s’exprime.

Afin de créer les conditions d’un grand mouvement social porté par le monde du travail, le PCF appelle toutes les forces de gauche à respecter et soutenir le calendrier de l’intersyndicale et se joindre à toute date de mobilisation nationale décidée par elle.

Dans cette perspective, les communistes décident d’un mois d’actions politiques partout en France pour les salaires, l’emploi et les retraites. Nous prendrons des initiatives publiques pour mettre en débat nos propositions sur ces enjeux. Nous participerons aux différentes mobilisations d’ores et déjà annoncées par des forces politiques, syndicats ou associations. En ce sens, les communistes participeront à la marche du 16 octobre contre la vie chère et l'inaction climatique. Nous appelons également à participer à la semaine d’action du 17 octobre organisée par la CGT, notamment aux mobilisations du 18 octobre des cheminots et des enseignants de l’enseignement professionnel.

Toutes et tous ensemble, travaillons à la réussite des mobilisations pour mettre en échec les projets du pouvoir, obtenir des avancées sociales et construire l’alternative politique !

Paris, le 6 octobre 2022.

 

Parti communiste Français.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 12:29
Programme de la rencontre régionale sur les Mobilités organisée par le PCF Bretagne à Morlaix le samedi 8 octobre

Au vu de l’explosion du prix des carburants, de la crise énergétique actuelle et climatique qui a frappé la Bretagne cet été, des difficultés d’’accès au logement, aux transports et au travail, nous vous informons de l’organisation d’une réunion régionale d’informations et d’échanges sur le droit et l’accès à la mobilité en Bretagne :

Le samedi 8 octobre à partir de 11h00

à Morlaix à l’Agora Café (proximité de la gare)

Faisant suite à plusieurs rencontres et échanges construits depuis un an sur l’accès à la mobilité avec des usagers, des cheminots et élus locaux, cette réunion se déroulera également pour abonder la préparation du prochain Contrat de Plan Etat Région (CPER).

Plusieurs intervenants y sont invités et prendront la parole autour de deux tables rondes, débats entrecoupés d’une pause repas.

Pour des raisons d’organisations, nous vous serions reconnaissant de nous faire part de votre présence à l’adresse suivante : federation@29.pcf.fr

En indiquant notamment si vous souhaitez manger sur place à l'Agora Café (coût du repas individuel sandwich, dessert, boissons, café / 10€ , pris en charge par la fédé - participation libre des camarades qui le souhaitent). Nous avons pré-réservé une cinquantaine de repas, mais nous pouvons actualiser jusqu'à mercredi 5 octobre. La salle a une capacité d'accueil de 65 personnes environ.

Des syndicats, des élu.e.s, associations et partis partenaires pour la défense du ferroviaire ont également été invités.

Philippe JUMEAU Secrétaire fédéral PCF 56 - Comité Régional d'Action et de Concertation, issu des 4 fédérations PCF Bretagne

Gladys GRELAUD Conseillère régionale groupe communistes et progressistes

Programme de la Rencontre régionale sur les Mobilités

Morlaix - Agora Café, samedi 8 octobre 2022

11:15 : Accueil des participants et Mot d’accueil

11h45 : Première table ronde : vers un droit à la mobilité pour tout.e.s en Bretagne

Bilan état du réseau ferroviaire breton intervenant

Xavier BOSSER ou Emmanuel Briand Cheminots secteur Bretagne CGT

Besoins des Usagers sur le territoire Breton

Stéphanie GREVET Porte-parole de l’association des usagers de la Bretagne

Le train du quotidien pour «  les cols blancs et les cols bleus »

Rolland le SAUCE PCF Morbihan

Vers des transports publics locaux accessibles : la question de la Gratuité 

Roger HERE Vice-président mobilité EPCI Morlaix

Echanges avec la salle

13h15 – 14:15 : Pause casse croûte

14H15: Deuxième table ronde : Le développement du Fret , un enjeu climatique :

Expérience de la réouverture du train des primeurs FRET Perpignan, Rungis

Représentant Fédération CGT des cheminots

La ligne Morlaix – Roscoff,

Intervenant Cyril DALLOIS PCF Ile et Vilaine

Modernisation de la ligne Auray –Pontivy- Saint Brieuc

Simon BRUNET St Brieuc Collectif centre Bretagne en train

La modernisation de la ligne Quimper-Brest

Jean-Christophe HAMON et Gabriel ANDRE cheminots Brest et Quimper

Création d’une seconde gare à Rennes

Yannick TIZON PCF Ile et Vilaine

Une politique des transports publics ambitieuse et efficace

Jacques Baudrier PCF conseiller de Paris, administrateur d’Île de France Mobilités

Echanges avec la salle

16H30 Clôture des débats

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 09:54
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté

Sorties culturelles et artistiques du PCF Finistère

Samedi 1er octobre, après la visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest, 2 heures passionnantes de conférence de Renaud Faroux au Mille Clubs de Landerneau de 12h à 14h, pour donner à comprendre et parcourir l’œuvre de l'artiste niçois, dans son contexte artistique, culturel, social et politique, et en lien avec les artistes de la tradition et les poètes qui l'ont inspiré.

C'était la septième intervention de l'historien d'art et spécialiste de la Figuration libre et du Salon de la jeune peinture, du Pop art européen, Renaud Faroux pour le PCF Finistère et ses invités en lien avec des expositions du FHEL à Landerneau ou du musée de Pont Aven et 70 personnes ont eu la chance de suivre cette conférence brillante et passionnée de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest, avant un pique- nique convivial au soleil en bordure d'Elorn.

Renaud Faroux a promis de revenir prochainement dans le Finistère nous présenter les artistes et la cohérence interne de l'exposition Libres comme l'art, 100 ans d'histoire entre le PCF et les artistes, présente à Colonel Fabien en 2021.

Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Conférence de Renaud Faroux sur Ernest Pignon Ernest à Landerneau à l'invitation du PCF Finistère - 70 personnes y ont assisté
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 09:44
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo

Exposition Ernest Pignon Ernest à l'espace des Capucins de Landerneau visitée avec 60 camarades à l'invitation du PCF Finistère ce samedi 1er octobre- quand l'art urbain sublime l'art baroque et sacré, l'art engagé et la poésie... Desnos, Rimbaud, Genet, Pasolini, Maïakovski, Darwich, Neruda, Maurice Audin, Ségalen, Caravage, Artaud, mais aussi les Communards, les immigrants, les expulsés, les ouvriers, les prisonniers, les "aliénés", les SDF, les femmes victimes de l'interdiction de l'IVG, les rebelles, les victimes de l'apartheid, du colonialisme et du racisme, les combattants de la justice sociale et de l'égalité des droits, ils sont à l'honneur de la splendide exposition rétrospective dont Ernest Pignon Ernest a été le maître d’œuvre au fonds Hélène et Édouard Leclerc. De la prison de Lyon Saint-Paul à Naples, en passant par Ramallah, Santiago du Chili, Brest, Marseille, Soweto, Alger, voyage dans l’œuvre impressionnante de Ernest Pignon Ernest, artiste d'origine niçoise né en 1942.

70 personnes ont ensuite assisté à la passionnante conférence de Renaud Faroux, historien d'art, critique d'art, spécialiste du Pop Art européen, co-commissaire avec Yolande Rasle de l'exposition Libres comme l'art qui présentait aussi des œuvres d'Ernest Pignon Ernest et de ses complices en création artistique à Colonel Fabien autour des 100 ans d'histoire entre le PCF et les artistes.

Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Samedi 1er octobre - Visite de l'exposition Ernest Pignon Ernest à Landerneau avec le PCF Finistère - Reportage photo
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011