Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2022 7 13 /11 /novembre /2022 06:00
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
12 novembre 2022 - Passionnante conférence de Renaud Faroux sur l'exposition Libres comme l'art suite à l'AG du PCF Finistère à la MPT de Quimerc'h
Passionnante après-midi passée avec Renaud Faroux, historien d'art, critique d'art, commissaire de l'exposition Libres comme l'Art présentée à l'espace Niemeyer et qui avait exploré cent ans d'histoire entre les artistes et le PCF, avec des œuvres appartenant à celui-ci comme "J'écris ton nom Liberté", poème d'Eluard illustré par Fernand Léger, ou la Joconde moustachue de Marcel Duchamp offerte par l'artiste à Aragon qui en fit don au PCF, aujourd'hui en dépôt au centre Pompidou ; et bien d'autres issues de grands musées, parfois tirées de l'oubli.
Picasso, Fougeron, Léger, Matisse, Giacometti, Taslitsky, Pignon, Masson, Kijno, Matta et tant d'autres dont Renaud Faroux évoqua les œuvres en un va-et-vient constant avec les peintres contemporains ou ceux des siècles passés ; du pur bonheur mais aussi des moments de gravité car le 20ème siècle connut deux guerres mondiales, les camps de concentration, la guerre d'Indochine comme celle d'Algérie, qui ne laissèrent pas indifférents ces grands artistes.
Renaud Faroux était accompagné de son ami le scénographe Eric Morin, scénographe de l'exposition Libres comme l'art à Colonel Fabien en 2020-2021, et de nombre d'expositions du musée de Pont-Aven, de l'espace des Capucins à Landerneau. Eric Morin nous a expliqué sa démarche de circulation entre les œuvres avec les contraintes spécifiques du bâtiment de Niemeyer, de sa luminosité, de ses plans inclinés.
Une belle manière de conclure l'assemblée départementale des communistes du Finistère qui s'est tenue le matin avec la participation d'Igor Zamichiei pour la direction du PCF.
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 14:02
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 17:05
Mobilisons-nous, jeudi 10 novembre 2022  - Appel de Fabien Roussel
Mobilisons-nous, jeudi 10 novembre 2022
 
Appel de Fabien Roussel
 
Pour la 4e fois en deux semaines, le gouvernement vient de sortir l’arme fatale, le 49-3 afin de couper court aux débats au sein de l’Assemblée nationale. Pourtant, ces derniers jours, nous étions parvenus à faire voter des amendements importants pour l’investissement dans le réseau ferroviaire, pour la rénovation énergétique des bâtiments, pour des mesures d’urgence en faveur des habitants des Outre Mer.
Le gouvernement impose ainsi sa politique d'austérité pour les budgets de l’État et de la Sécurité sociale. Et il vient de mettre en débat des propositions dangereuses sur l'immigration qui feront reculer les droits de toute la population, des salarié.es français.es et étranger.es. Nous ne mettrons pas cette politique en échec à coups de motions de censure minoritaires et qui prennent le risque de brouiller les repères idéologiques comme lorsque le Rassemblement national décide de voter celles de La France insoumise.
Les Français attendent des mesures fortes, notamment pour leur pouvoir d’achat par le biais de la hausse des salaires et des pensions de retraites.
Augmenter les salaires en fonction de l’inflation, dans le secteur public comme dans le privé, c’est possible et c’est même urgent ! C’est le sens de la proposition de loi que nous avons déposée à l’Assemblée nationale.
C’est pourquoi j'appelle chacune et chacun à se mobiliser partout dans le pays pour faire pression sur le gouvernement et obtenir avec les salarié.es et leurs organisations syndicales des avancées concernant les salaires et les pensions.
Soyons nombreux.ses à participer à la prochaine manifestation organisée par la CGT, la FSU et les organisations de jeunesse le jeudi 10 novembre prochain.
Un tract est à la disposition de toutes et tous (télécharger le tract). Faisons en sorte de le diffuser largement et d’appeler à manifester sur les réseaux sociaux. Organisons des réunions publiques pour populariser nos propositions sur les salaires, l'emploi et la formation ainsi que sur les retraites alors que le gouvernement persiste à vouloir imposer dans les prochaines semaines un nouveau recul de l'âge de départ.
Les lycéens et les enseignants seront aussi mobilisés contre la réforme de l’enseignement professionnel lors d'une journée de grèves et de mobilisations le 17 novembre.
Et le 19 novembre soyons nombreuses et nombreux à manifester partout en France contre les violences faites aux femmes.
Sache aussi que dès samedi, les élus communistes et républicains se rassembleront pour demander des mesures d’urgence pour les collectivités, face à la hausse des factures d’énergie et des produits alimentaires. Pour celles et ceux qui le souhaitent, venez nombreux ce samedi 5 novembre à 11h45 devant la mairie de Montreuil.
En dehors de ces rendez-vous, nous continuerons d’interpeller le gouvernement, au Sénat et à l’Assemblée nationale, pour défendre des amendements de progrès et de justice sociale. Ensemble, continuons à agir de toutes nos forces pour permettre au monde du travail et à la jeunesse d’arracher une grande victoire sociale et politique.
Et je serai auprès de vous, dans le cadre de mes rencontres sur le terrain dans les prochains jours :
📍 En Mayenne, le lundi 7 novembre avec réunion publique à 19h à l'auditorium de Laval ;
📍 Dans le Loiret, le lundi 14 novembre avec réunion publique à 18h30 à la salle des fêtes de Montargis ;
📍 En Gironde et dans les Landes, le lundi 21 novembre avec réunion publique à 19h à la salle Saint-Maurice de Bègles ;
📍 Dans le Finistère, le lundi 5 décembre avec réunion publique à 19h au Roudour de Saint-Martin-des-champs, la commune limitrophe de Morlaix (Park ar Roudour).
Restons mobilisé.es !
 
Fraternellement
 
Fabien Roussel
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 11:13
AG du PCF Finistère du 9 juillet 2022 à Pont-de-Buis les Quimerc'h

AG du PCF Finistère du 9 juillet 2022 à Pont-de-Buis les Quimerc'h

AG départementale du PCF Finistère le samedi 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h (Pont-de-Buis les Quimerc'h)
AG départementale du PCF Finistère le samedi 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h (Pont-de-Buis les Quimerc'h)
 
La prochaine Assemblée Générale des communistes finistériens aura lieu le samedi 12 novembre 2022 à la MPT du village de Quimerc'h (commune de Pont-de-Buis les Quimerc'h de 9h à 16h30) en présence d'Igor Zamichéi, responsable à la Vie du Parti du PCF
 
Déroulé de cette AG départementale du PCF Finistère:
 
9h à 9h15: accueil des camarades (café-gâteaux)
 
9h15-9h45:  Mots d'introduction d'Igor Zamichéi et d'Ismaël Dupont
bilan d'activité 2022, de la fête de l'Humanité Bretagne des 22-23 octobre, préparation venue de Fabien Roussel dans le Finistère du 5 décembre suivi d'un bref échange, présentation des échanges à venir
 
10h-12h30: Premier temps de préparation du Congrès Départemental du PCF Finistère de mars 2023.
 
10h-11h: "ruches" par petits groupes de 15 personnes environ (au moins 4 groupes) permettant de faire circuler la parole sur le fonctionnement du Parti (fédération, sections) le diagnostic, les pistes d'amélioration, les propositions
 
11h-11h45: restitution des "ruches" par des rapporteurs désignés par les "ruches"
 
11h45-12h15: débat général à partir de ces restitutions.
 
12h15-12h30: propos de conclusion par le représentant de la direction nationale Igor Zamichéi, responsable à la Vie du Parti du PCF
 
12h30-13h: apéritif
 
13h-14h: repas sur place (traiteur St Antoine).
 
14h30-16h30: Moment culturel et d'éducation populaire du PCF FINISTÈRE
 
Présentation à partir d'un diaporama et de commentaires de tableaux du parcours original et incroyable dans l'histoire de l'art au 20e siècle et des artistes de l'exposition "Libres comme l'art" présenté au siège du Parti Communiste Français, place du Colonel Fabien, par Renaud Faroux, historien d'art, critique, commissaire de l'exposition "Libres comme l'art", co-auteur du Catalogue de l'exposition "Libres comme l'art" et tout récemment du livre de référence "Le Pop Art en Europe", accompagné de Eric Morin, le scénographe de l'exposition "Libres comme l'art" place du Colonel Fabien et de nombreuses expositions de l'espace des Capucins à Landerneau.

Une magnifique exposition "libres comme l'art" au siège du PCF Place du Colonel Fabien: 100 ans d'histoire entre les artistes et le PCF

 
Il est possible de faire venir des sympathisants et des adhérents d'autres fédérations au moment culturel public de l'après-midi.
 
Inscriptions pour la journée:
 
 
AG départementale du PCF Finistère le samedi 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h (Pont-de-Buis les Quimerc'h)
AG départementale du PCF Finistère le samedi 12 novembre 2022 à la MPT de Quimerc'h (Pont-de-Buis les Quimerc'h)
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 10:34
Les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois le 5 novembre sur le marché de Morlaix et le 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs
Les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois le 5 novembre sur le marché de Morlaix et le 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs

Le samedi 5 novembre sur le marché de Morlaix et le dimanche 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs, les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois, le lundi 5 décembre à 19h au Roudour de Saint-Martin-des-Champs.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 08:32
Fabien Cohen au débat santé de l'espace Bretagne de débat du PCF à la fête de l'Humanité 2022 avec Hamama Bourabaa: Rendez les soins aux soignants!

Fabien Cohen au débat santé de l'espace Bretagne de débat du PCF à la fête de l'Humanité 2022 avec Hamama Bourabaa: Rendez les soins aux soignants!

Santé des peuples ou du capital : il faut choisir
Publié le  Vendredi 28 Octobre 2022

Fabien Cohen Membre du conseil national et commission santé/protection sociale du PCF

Des décennies de privatisation et financiarisation des services de santé ont provoqué une catastrophe sanitaire dont le Sars-CoV-2 n’est que le révélateur. Nous sommes loin du slogan mobilisateur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), lancé à la fin des années 1970,  « La santé pour tous en l’an 2000 », Les pays ont mené, à des vitesses différentes, la privatisation d’abord, puis la commercialisation et, enfin, la financiarisation des services de santé, transformant l’offre de soins en objet de spéculation boursière. Ainsi se sont développés les grands groupes pharmaceutiques (près de 1 000 milliards d’euros de chiffre d’affaires mondial), l’industrie des services de santé (hôpitaux, cliniques, soins aux personnes âgées, maisons de repos et laboratoire privés), mais aussi les fonds d’investissement et les banques, qui, par leur lobby, ont fait évoluer dans leur intérêt les législations nationales et internationales.

La santé environnementale n’est pas en reste avec l’immense pillage des ressources naturelles : la déforestation, les trafics d’animaux sauvages, l’extension d’un modèle agro-industriel destructeur de la biodiversité sur tous les continents sont reconnus, au moins depuis l’épidémie de sida des années 1980, comme vecteurs de nouvelles menaces infectieuses. Cette philosophie hégémonique du néolibéralisme a conduit au fiasco de la réponse à la pandémie Covid.

Nous étions prévenus depuis au moins quarante ans ! L’urgence est à un investissement massif des gouvernements dans la formation et le recrutement d’agents de santé du secteur public, en finir avec le « pillage » des intellectuels des pays les plus pauvres par les plus puissants. L’urgence est à la création d’une démocratie sanitaire mondialisée. À l’image de la Sécurité sociale révolutionnaire permise et préservée par la détermination des communistes, une nouvelle politique mondiale de santé est à inventer. Une politique basée sur la coopération plutôt que la concurrence, sur la satisfaction des besoins des populations plutôt que sur les profits des actionnaires. Un nouveau rôle de l’OMS est à inventer. Cela suppose notamment, sur le plan mondial, la création et le développement des systèmes de prévention, de soins et de protection sociale pour tous où les services publics ont un rôle prépondérant à jouer ; élargir le Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, loin de répondre aux besoins, et aux résultats décevants, en dotant l’OMS de moyens élargis pour développer les grandes campagnes de santé publique concomitamment aux mobilisations contre les grandes épidémies ; aider à l’émergence de systèmes de santé et le développement de systèmes de protection sociale ; obtenir l’universalité du droit des femmes à disposer de leur corps.

La création d’une caisse de sécurité médicale, mais aussi d’un fonds thérapeutique international, la mise en conformité avec la convention sur la biodiversité des Nations unies de 1990 permettraient – comme les grandes puissances savent le faire pour sauver la finance – de mutualiser les moyens pour sauver des millions de vies. Il faut mettre un terme au modèle de recherche et de développement qui laisse aux sociétés pharmaceutiques la possibilité de fixer les prix grâce au système de bre­vets, qu’il faut revoir en profondeur, et immédiatement classer les molécules indispensables à la survie des populations au patrimoine de l’humanité.

Cela suppose d’investir davantage dans la recherche publique en constituant aux plans nationaux et mondial des pôles publics capables de mutualiser les moyens comme pour le développement des recherches sur les maladies rares. Nous avons besoin de traités internationaux, qui maîtrisent les échanges en faveur du développement de biens communs et mettent en place des institutions chargées de leur protection, de l’organisation des coopérations mondiales dans ces domaines. Les personnes immigrées, réfugiées ou sans papiers se voient refuser des soins de base. Il faut refuser ce monde inhumain et xénophobe.

Nous voulons une planète de la solidarité. Il ne peut y avoir de sortie de crise en santé sans mouvement social mondial ! Il faut le construire ensemble, professionnels et usagers, pour exiger que les besoins sanitaires et humains, les conditions de travail et de vie des soignant·e·s, soient placés au cœur d’un système public de santé réorganisé visant à s’opposer aux inégalités sociales en matière de santé et de soins de santé. Entre les banquiers et la santé – l’accès universel et gratuit des sociétés à la santé –, il faut choisir ! 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 08:19
Fabien Roussel: Avec les ZFE, « les classes populaires vont être stigmatisées » (Emilio Meslet, L'Humanité, Jeudi 27 octobre 2022)
Avec les ZFE, « les classes populaires vont être stigmatisées »

Écologie Pour le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, le gouvernement s’apprête à lancer une « bombe sociale » en instaurant des zones à faibles émissions sans mesures d’accompagnement des plus modestes.

Publié le Jeudi 27 Octobre 2022 - L'Humanité
 

Trois lettres qu’il va falloir retenir, un acronyme qui va animer le débat public ces prochains mois : ZFE. Pour zone à faibles émissions. D’ici le deuxième semestre de 2024, 43 métropoles de plus de 150 000 habitants seront des ZFE, soit des zones dans lesquelles il sera interdit de circuler avec des véhicules jugés trop polluants (classés Crit’air 3 à 5), sous peine d’amende. Une mesure injuste pour le communiste Fabien Roussel puisqu’elle frappera d’abord les plus modestes. Car ces derniers vivent souvent plus loin des centres urbains, ne disposent pas forcément de transports publics, ni de moyens pour acheter un véhicule plus vert.

Le gouvernement a annoncé que les automobilistes au volant de véhicules trop polluants circulant dans une ZFE se verraient infliger une amende de catégorie 3 (68 euros). Qu’en pensez-vous ?

Il est urgent de prendre des mesures pour lutter contre la pollution qui provoque 40 000 décès par an. Mais s’il n’y a pas de mesures d’accompagnement de ces ZFE, c’est une véritable bombe sociale que le gouvernement s’apprête à lancer. Au total, 14 millions d’automobilistes sont concernés par cette interdiction de circuler. Autant de personnes qui vont devoir changer de véhicule dans les dix-huit mois, faute de quoi elles seront pénalisées ou interdites de se déplacer. C’est pourquoi nous proposons une prime de 10 000 euros pour l’achat de véhicules d’occasion de Crit’air 1 et 2. Parmi ceux-là, il n’y a pas que des véhicules électriques, mais c’est indispensable, sinon les classes populaire et moyenne vont être stigmatisées. Tout le monde n’a pas les moyens de s’acheter une voiture électrique à 35 000 euros. Et la prime de 7 000 euros pour l’achat d’un véhicule neuf n’est pas suffisante quand on voit les salaires extrêmement faibles de ces salariés.

Remettez-vous en cause le principe des ZFE ?

Mettre en place des ZFE est une bonne idée pour se fixer des objectifs concrets dans les métropoles. Elles sont nécessaires. Il faut mettre en place des plans climat qui doivent s’accompagner d’investissements importants pour que cela ne pénalise pas les citoyens. Ils doivent leur permettre de vivre mieux. Ces ZFE devraient avoir pour priorité de rénover la totalité des logements collectifs, les bâtiments publics d’ici trois ans, avec les moyens financiers de l’État et les crédits à taux zéro de la Banque centrale européenne. Mais il existe un autre levier : le développement des transports collectifs, en allant vers leur gratuité. Deux exemples. Le premier avec l’agglomération de la Porte du Hainaut, où je suis élu, qui met en place un plan climat. En même temps, la SNCF supprime des TER entre Saint-Amand et Lille aux heures de pointe. Ce qui va obliger les salariés et les étudiants à prendre un véhicule pour y aller. Il faut faire l’inverse. C’est pourquoi je soutiens un véritable plan Marshall pour les transports collectifs (métro, tramway, bus propres). Autre illustration à Aubagne, l’une des premières villes à avoir mis en place la gratuité des transports publics. La fréquentation a triplé. Aujourd’hui, comme la communauté d’agglomération d’Aubagne est intégrée à la métropole Aix-Marseille dirigée par la droite, il lui est demandé de s’aligner sur les tarifs de la métropole et de rendre les transports payants. Je suis un militant écologiste qui veut favoriser les transports en mode doux sans taper sur les automobilistes, mais en leur proposant des alternatives.

Que proposez-vous à long terme pour revoir les mobilités et les usages individuels, quand 31 % des émissions de gaz à effet de serre viennent des transports ?

On a métropolisé la France en même temps qu’on l’a désindustrialisée, en mettant les services en ville. Il faut faire marche arrière et développer du travail et des services publics dans les zones rurales, pour éviter que des millions de concitoyens soient contraints d’aller chercher du travail loin de chez eux et de prendre la voiture. Pour cela, il faut un plan d’aménagement du territoire sur quinze ans.

Pensez-vous que ce puisse être le déclencheur d’un large mouvement de colère populaire comme les gilets jaunes ?

J’ai le souvenir qu’en novembre 2018, l’instauration de la taxe carbone sur l’essence avait déclenché ce grand mouvement des gilets jaunes. Je crains que ces ZFE ne fassent exploser les gens de colère quand ils se rendront compte de ce qu’elles impliquent. Aujourd’hui, ce n’est pas assez connu. S’il le faut, nous nous mobiliserons contre cette forme d’écologie punitive et pour la mise en place de mesures d’accompagnement.

 
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 08:14
Sur l’immigration, Fabien Roussel rappelle ses principes

Histoire Depuis l’Ariège, le secrétaire national du PCF a rendu un hommage aux prisonniers du camp du Vernet. L’occasion pour lui de revenir sur les dangers que représente l’extrême droite en Europe.

Publié le Lundi 31 Octobre 2022 Lola Ruscio
 

C’est une commémoration qui invite à lutter plus que jamais contre l’extrême droite. Fabien Roussel a rendu hommage, samedi, aux militants communistes, syndicalistes, brigadistes espagnols morts dans le camp du Vernet (Ariège), créé dès 1939. Son arrière-grand-père, Salvador Lardiès, républicain espagnol engagé contre la dictature du général Franco et les phalangistes, y avait été détenu. « Pour l’extrême droite française, qui domine alors le pays, il fallait enfermer ces étrangers qui croyaient à la liberté », a rappelé, en présence de Carole Delga, la présidente socialiste de la région Occitanie, le secrétaire national du PCF, tissant un lien avec l’actuel climat politique régnant dans les pays européens, dont la France.

« Soixante-dix ans plus tard, les mêmes mots résonnent encore », a-t-il mis en garde, avant de faire référence à l’affaire Lola, une fillette de 12 ans assassinée le 14 octobre, à Paris. La principale suspecte de ce meurtre est une femme étrangère en situation irrégulière. « Ce crime odieux devient une affaire nationale tant les partis d’extrême droite et quelques animateurs TV s’en emparent pour tirer un trait d’égalité entre immigré et meurtrier, ou pour exiger une justice expéditive, sans avocat ! » a-t-il lancé, insistant de nouveau sur le fait que « le racisme, l’antisémitisme servent de ressorts à des forces politiques pour conquérir le pouvoir ».

Fabien Roussel a ainsi rappelé avec force l’engagement du PCF conre l’extrême droite : « C’est pourquoi, je le redis ici : jamais, nulle part, à aucun moment, nous, les communistes, ne mêlerons nos voix, nos suffrages aux leurs et ce pour quoi que ce soit. Jamais nous ne serons complices de leurs crimes. » Il ajoute : « Nous sommes les enfants de celles et ceux qui ont été martyrisés par l’extrême droite.»

Un discours fraternel, combatif, loin de ceux tenus par Emmanuel Macron. Le président de la République a évoqué l’immigration comme un « problème ». « Oui, l’immigration illégale est très présente dans les faits de délinquance », a-t-il ajouté mercredi 26 octobre, sur France 2. Une rhétorique nauséabonde déjà utilisée par son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui souhaite conditionner l’obtention d’un titre de séjour à « l’acceptation des valeurs de la République ». Sa future loi immigration, annoncée pour début 2023, prévoit notamment le rétablissement de la double peine pour les étrangers délinquants et la délivrance d’une obligation de quitter le territoire français dès la première décision de rejet de la demande d’asile.

À rebours de cette offensive, consistant à attaquer les droits des étrangers, le secrétaire national du PCF a martelé la ligne humaniste de son parti : « Nous serons toujours aux côtés de celles et ceux qui fuient leur pays, car ils ne le font jamais de gaîté de cœur. (…) Ils ont besoin de la solidarité de tous les pays d’Europe, car nous appartenons à la même humanité. »

 
 
Fabien Roussel: "Je suis venu rendre hommage en Ariège, avec Carole Delga, la Présidente de Région, à ces 35 000 déportés, internés au camp de concentration du Vernet, camp tenu par la police de Vichy.  Beaucoup étaient des républicains espagnols, dont mon arrière grand père, qui y a passé 3 ans de sa vie. Il en est mort de la tuberculose.  54 nationalités de militants venus de toute l’Europe on été internés ainsi que des enfants juifs. N’oublions jamais ce qu’a fait l’extrême droite quand elle a été au pouvoir dès 39."

Fabien Roussel: "Je suis venu rendre hommage en Ariège, avec Carole Delga, la Présidente de Région, à ces 35 000 déportés, internés au camp de concentration du Vernet, camp tenu par la police de Vichy. Beaucoup étaient des républicains espagnols, dont mon arrière grand père, qui y a passé 3 ans de sa vie. Il en est mort de la tuberculose. 54 nationalités de militants venus de toute l’Europe on été internés ainsi que des enfants juifs. N’oublions jamais ce qu’a fait l’extrême droite quand elle a été au pouvoir dès 39."

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2022 4 27 /10 /octobre /2022 11:47
Pour l’intégration des ports de Brest et de Roscoff dans le réseau  transeuropéen de transport - Communiqué du PCF Finistère, 27 octobre 2022
Pour l’intégration des ports de Brest et de Roscoff dans le réseau  transeuropéen de transport
 
Communiqué du PCF Finistère, 27 octobre 2022

Dans une réponse ministérielle au Sénat, publiée le 20 octobre, M. Clément Beaune, ministre délégué chargé des transports a indiqué que la Commission européenne n’avait pas retenu le port de Roscoff dans le réseau central au motif qu’il n’en satisferait pas les critères.

Or, depuis le Brexit, le port de Roscoff occupe une nouvelle position stratégique car il devient la première porte d’entrée de l’Irlande vers l’Union européenne. Cette position a été confirmée par l’inauguration par la République d'Irlande du consulat honoraire au siège de la compagnie Brittany Ferries à Roscoff en septembre dernier afin de renforcer les relations entre les deux pays après le Brexit. James Browne, ministre irlandais délégué auprès du ministre de la Justice avait d’ailleurs souligné que « La France est maintenant le plus proche voisin de l'Irlande au sein de l'UE et la Bretagne est la région la plus proche de nous ».

L’activité portuaire importante déployée à Roscoff, le potentiel agroéconomique du territoire et l’intensité du transport voyageurs maritimes, dans laquelle elle se situe, justifient son inscription dans le réseau de transport transeuropéen via le déploiement de la ligne fret/voyageurs Morlaix/Roscoff.

L’ambition de transition écologique ne pourra se traduire que dans des investissements nationaux et européens sur les territoires locaux stratégiques comme celui de Roscoff, mais aussi pour porter une ambition d’équité des territoires et d’égalité entre les citoyens. 

L’Ouest breton ne peut faire les frais d’une position insuffisante de la part du ministre délégué aux transports, alors même que ce gouvernement se revendique en faveur d’une véritable et ambitieuse transition écologique.

Le ministre indique que le port de Roscoff sera maintenu dans le réseau global, et pourra bénéficier des financements européens du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) pour financer ses projets.

Mais cette position n’est pas suffisante. Aussi la fédération du PCF demande au ministre d’intervenir à nouveau et d’insister auprès de la Commission européenne afin que le port de Roscoff soit associé au port de Brest, et inscrit au réseau central RTE-T.
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2022 4 27 /10 /octobre /2022 06:47
Fête de l'Humanité Bretagne 2022 - Samedi 22 octobre - Formation logement en Bretagne animée par Gladys Grelaud et Stephane Peu
Fête de l'Humanité Bretagne 2022 - Samedi 22 octobre - Formation logement en Bretagne animée par Gladys Grelaud et Stephane Peu
Fête de l'Humanité Bretagne 2022 - Samedi 22 octobre - Formation logement en Bretagne animée par Gladys Grelaud et Stephane Peu

Samedi 22 octobre - Une passionnante formation "Du logement pour toutes et tous" organisée par le Cidefe à la fête de l'humanité Bretagne de Lanester, animée par Gladys Grelaud, conseillère régionale communiste de Bretagne, et Stéphane Peu, député communiste de Seine St Denis. Avec une vingtaine d'élus de nombreuses sensibilités de gauche.

Merci à tous les participants et à Guenola Huec pour l'idée !

Photos Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011