Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:31
Jacques Rannou, candidat du PCF. Ouest-France, 25 février.

Jacques Rannou, candidat du PCF. Ouest-France, 25 février.

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:12
Quimper - le comité des jours heureux soutient le candidat des Jours Heureux Fabien Roussel et présente la candidature aux législatives de Yann Foucher

+ 100 inscrits au Comité des Jours Heureux de Quimper, au comité de soutien à Fabien Roussel sur le pays de Quimper!

Le comité des jours heureux de Quimper présente sa dynamique pour le soutien à Fabien Roussel et la candidature aux législatives de Yann Foucher, directeur d'école, instituteur bilingue, ancien responsable syndical, présenté par le PCF sur la circonscription de Quimper.

Ouest-France, 25 février 2022.

Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 17:57
Ukraine: non à la guerre, la France doit porter urgemment une offre de paix! - Fabien Roussel, PCF - 24 février 2022
Ukraine : "Non à la guerre, la France doit porter urgemment une offre de paix" (Fabien Roussel)
Le président russe Vladimir Poutine a annoncé dans la nuit le début d'une "opération militaire" russe en Ukraine. Nous condamnons cette grave décision dont les conséquences peuvent être incontrôlables.
Poutine prend ainsi la responsabilité du déclenchement de la guerre et de l'embrasement de l’ensemble de la région. L'Ukraine vient de décréter la loi martiale.
C'est un échec pour tous car la sécurité de l’Europe, de l’Ukraine et de la Russie sont indissociables.
Le président russe s'enfonce dans l'ultranationalisme et avec son gouvernement et ses soutiens, il porte la responsabilité militaire -- au mépris absolu des instances multilatérales et du droit international -- de cette guerre.
La responsabilité collective revient aussi à tous ceux qui ont nourri le feu de la confrontation aux portes de la Russie en laissant entendre que l’Ukraine pouvait intégrer l’OTAN.
Ce désastre pouvait être évité. L'histoire jugera ; dans l'immédiat, il est indispensable de protéger les populations civiles des deux côtés de la ligne de front.
Le terreau que cette guerre offre aux nationalistes, aux extrémistes de tous bords, en Russie, en Ukraine, en Europe, qui poussent à la guerre, à la haine, à la soif de vengeance est inquiétant.
La France ne peut pas prendre part à ce conflit, ni directement, ni indirectement par l'intermédiaire de livraisons d'armes.
La France trouvera des appuis en Europe et dans le monde pour engager sans délai, sous égide de l'ONU, une initiative paneuropéenne extraordinaire, en toute indépendance de l’OTAN et des États-Unis, pour remettre toutes les parties autour de la table de négociations.
Il est nécessaire de porter fermement l’offre d’une conférence européenne de coopération et de sécurité collective incluant la Russie, pour parvenir à un règlement politique du conflit sur la base du contenu des Accords de Minsk et des principes de sécurité collective.
Le PCF est solidaire de toutes les forces de paix, en Ukraine, en Russie et en Europe qui se lèvent contre la guerre. Nous prendrons toute notre place dans les initiatives pour la paix qui pourront être prises dans les prochains jours.
 
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, candidat à l'élection présidentielle,
Le 24 février 2022.
Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 14:22
Sondages du 22 février qui confirment la bonne dynamique pour Fabien Roussel !
Sondages du 22 février qui confirment la bonne dynamique pour Fabien Roussel !
 
- +54,16% abonnés sur les réseaux (Favikon)
- 4,5% (+0,5) seul progression à gauche (rolling ifop) - 582 élus qui accordent a notre candidat leurs parrainages (en 4e position derrière Pecresse, Macron, et Hidalgo).
- Candidat suscitant le moins de rejet (Odoxa)
- 2ème candidat à gauche suscitant le plus de sympathie (Odoxa)
- +9% de popularité (Odoxa)
Fabien Roussel a 582 parrainages d'élus ce 22 février, ce qui le place en 4e position des candidats aux présidentielles pour le soutien et les parainnages des élus, dont 22 parrainages en Bretagne (administrative): 10 dans les Côtes d'Armor, 7 dans le Finistère, 2 en Ille-et-Vilaine, 3 dans le Morbihan. 2 restent encore à venir.

Fabien Roussel a 582 parrainages d'élus ce 22 février, ce qui le place en 4e position des candidats aux présidentielles pour le soutien et les parainnages des élus, dont 22 parrainages en Bretagne (administrative): 10 dans les Côtes d'Armor, 7 dans le Finistère, 2 en Ille-et-Vilaine, 3 dans le Morbihan. 2 restent encore à venir.

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 14:11
Une belle équipe de tractage à Guerlesquin lundi 21 février au matin sur le marché et dans les boîtes aux lettres.  Chaque jour, les communistes sont sur le terrain !

Une belle équipe de tractage à Guerlesquin lundi 21 février au matin sur le marché et dans les boîtes aux lettres. Chaque jour, les communistes sont sur le terrain !

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Distribution sur le marché de Morlaix le 19 février

Guerlesquin, 21 février

Guerlesquin, 21 février

ça colle pour Fabien Roussel presque tous les jours à Morlaix, St Martin des Champs

ça colle pour Fabien Roussel presque tous les jours à Morlaix, St Martin des Champs

ça colle pour Fabien Roussel presque tous les jours à Morlaix, St Martin des Champs

ça colle pour Fabien Roussel presque tous les jours à Morlaix, St Martin des Champs

22 février - Au marché de Saint-Pol-de-Leon ce matin avec Enzo De Gregorio, Jean-Louis Weber, Roland Bagnis, Paulette Peron, Serge Bazin pour distribuer le programme de Fabien Roussel.

22 février - Au marché de Saint-Pol-de-Leon ce matin avec Enzo De Gregorio, Jean-Louis Weber, Roland Bagnis, Paulette Peron, Serge Bazin pour distribuer le programme de Fabien Roussel.

Distribution des programmes de Fabien Roussel a Plougoulm cet après-midi. 150 programmes distribués, mais déjà quelques kilomètres avant que la pluie et le vent s'en mêlent!

Distribution des programmes de Fabien Roussel a Plougoulm cet après-midi. 150 programmes distribués, mais déjà quelques kilomètres avant que la pluie et le vent s'en mêlent!

Tracts distribués à Garlan la semaine dernière par  Jean-Luc Le Calvez et Marie-Pierre Corre.

Tracts distribués à Garlan la semaine dernière par Jean-Luc Le Calvez et Marie-Pierre Corre.

Tracts distribués à Garlan la semaine dernière par  Jean-Luc Le Calvez et Marie-Pierre Corre.

Tracts distribués à Garlan la semaine dernière par Jean-Luc Le Calvez et Marie-Pierre Corre.

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 13:34
Fête de l'Avenir du PCF à Rennes avec Ian Brossat, les jeunes et la campagne de Fabien Roussel au premier plan: demandez le programme!

La fête de l'avenir, c'est à Rennes samedi avec la présence de Ian Brossat, porte-parole de Fabien Roussel pour ces élections présidentielles:

Un certain nombre de camarades finistérien·nes, feront le déplacement pour l'occasion !
Programme de la journée :
 10h30 - Ouverture de la fête
 11h - Projection et discussion autour du film "Entre 4 tours", du sociologue Nicolas Kuhl, sur la sociologie et le vivre ensemble dans le quartier Villejean-Kennedy à Rennes. Discussion animée par Iris Bouchonnet (adjointe à la jeunesse à Rennes) et Abdoul Gassama (présent dans le film)
 12h30 - Pot d'accueil, prises de parole politiques et des représentants associatifs, restauration
 14h - Débat "Quels outils pour l'émancipation des jeunesses ?" avec Elsa Koerner (secrétaire du MJCF 35), Iris Bouchonnet et Élodie Bellouin de la CGT USPAOC (animation)
 16h - Débat "Quelle révolution du travail pour les jeunes ?" avec Elsa Koerner, Jeanne Péchon (secrétaire nationale de l'UEC), Mohamed Dramé (leader des livreur·ses en lutte à Rennes) et un représentant des Jeunes Génération·s Rennes
 18h - Concert d'Alee Mouni (chansons à textes et engagées)
 19h - Meeting de Ian Brossat, porte parole de Fabien Roussel, avec Elsa Koerner et Yannick Nadesan (président du groupe communiste à la ville de Rennes et à la métropole)
 20h30 - Banquet républicain (Kig ha farz), sur inscription à pcf35sectionrennes@gmail.com (14€, ou 5€ pour enfants / précaires)
Et toute la journée : expositions artistiques, stands associatifs, syndicaux et politiques, buvette / restauration (pâtisseries, galettes-saucisses)
Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 13:25
+ de 1000 enseignant·e·s et personnels de l'éducation appellent à voter pour le programme des jours heureux que porte Fabien Roussel 2022 !

+ de 1000 enseignant·e·s et personnels de l'éducation appellent à voter pour le programme des jours heureux que porte Fabien Roussel 2022 !

https://weesign.org/.../appel-a-voter-des-personnels-de.../ #joursheureux #FabienRoussel2022 #education

Si vous n'avez pas encore signé cet appel national des enseignants (actifs et retraités), et si vous souhaitez le faire, ou tout simplement partager la pétition auprès de vous: 
 
+ de 1000 enseignant·e·s et personnels de l’Éducation nationale appellent à voter pour Fabien Roussel

La crise sanitaire a révélé et accéléré la crise de notre système éducatif malade des politiques libérales menées depuis tant d’années. Le ministre a amplifié l’individualisation des parcours scolaires, la concurrence entre élèves et entre établissements, la réduction de la dépense de l’Etat en matière d’éducation tout en livrant au secteur marchand des pans entiers de notre système éducatif.

Nous ne voulons pas voir le service public d’éducation devenir un service minimal, réservé aux familles qui n’ont pas d’autres choix. Notre société a besoin de former sa jeunesse, pour que les citoyennes et les citoyens de demain aient les moyens de comprendre le monde et d’agir pour le transformer. Face à la crise que nous traversons, écologique, économique, démocratique, nous voulons renforcer le service public d’éducation, pour qu’il puisse donner à tous les jeunes les moyens d’inventer des réponses nouvelles aux défis de l’avenir.

Nous voulons mettre l’éducation au coeur de la campagne présidentielle : construire un projet politique pour une école émancipatrice, avec toutes celles et ceux voulant y œuvrer, s’inscrivant dans un projet de transformation de la société.

Dans cette perspective, nous voulons engager sans attendre des transformations de l’école. Oui, dans un monde plus complexe où la connaissance qui s’enrichit tous les jours de nouvelles découvertes se voit concurrencée par des manipulations et des mensonges médiatiques, nous avons besoin de former davantage et mieux la future génération. Il faut plus d’école, et mieux d’école, pour relever les défis de notre siècle.  Oui, l’école doit être en capacité de permettre la réussite scolaire de tous les enfants quelle que soit leur origine sociale. Il faut en finir avec le dogme de la concurrence et le tri social. Oui, pour réaliser ces ambitions, nous avons besoin d’un service public, garantissant l’égalité de toutes et tous, sur tout le territoire.

C’est pourquoi, sans attendre : **Le temps de classe doit être allongé et l’école doit se faire à l’école. Comment lutter contre les inégalités, élever le niveau de formation, quand le temps de classe diminue depuis des années ? Fabien Roussel est le seul candidat qui a le courage de rompre avec cette logique de réduction du service public, en proposant de revenir à la semaine de 27h en primaire, de rétablir une semaine de 32h en moyenne au collège et de renforcer les horaires disciplinaires au lycée, sans augmenter le temps de travail des enseignant-es. Pour que ce temps supplémentaire soit utile à tous les jeunes, pour que ce qui se passe en classe ait du sens, les contenus et les pratiques doivent évoluer.

Nous, enseignantes et enseignants, personnels de l’éducation, nous n’avons pas besoin qu’on nous dicte des « bonnes pratiques »! Nous avons besoin qu’on nous donne les moyens de faire réussir tous les élèves en réduisant les effectifs, en rétablissant des groupes classe cohérents au lycée, en développant la formation initiale et continue, en nous plaçant au coeur de l’élaboration des programmes scolaires.

Le lycée professionnel ne doit plus être un choix par défaut : il forme à des métiers essentiels, dont notre société a besoin. Avec Fabien Roussel, nous faisons le choix de développer la formation professionnelle publique sous statut scolaire, en ouvrant des formations nouvelles, en permettant aux élèves qui en ont besoin de passer le bac pro en 4 ans au lieu de 3 par l’ouverture de CAP pour toutes les filières, et en indemnisant les lycéens de la voie professionnelle. L’État ne peut pas continuer à se défausser sur les entreprises, l’apprentissage et l’enseignement privé ! C’est à l’éducation nationale de former les citoyens de demain. Il faut un plan de titularisation des personnels sous contrat, enseignants, AESH, personnels non enseignants, pour en finir avec la précarisation des métiers de l’éducation.

Un recrutement massif d’enseignants doit être engagé pour leur redonner le temps nécessaire pour penser leur métier, leurs pratiques, pour repenser l’école. Mais comment trouver aujourd’hui les enseignants qualifiés dont nous avons besoin, alors que le métier est en crise? Sans réponse à ce problème, toutes les promesses resteront lettre morte. Fabien Roussel propose non seulement un rattrapage des salaires, mais aussi la mise en place d’un pré-recrutement sous statut de la fonction publique : c’est le seul moyen de renforcer durablement le service public.**

Nous ne voulons plus de l’école du stress, de l’évaluation permanente et de la concurrence. Nous voulons reconstruire du commun. Parcoursup doit être abrogé. Mais pas pour le remplacer par un nouvel outil de sélection ! Le bac doit redevenir un diplôme national garantissant l’accès à une formation choisie dans le supérieur, et pour que cela soit effectif, il faut créer des places à l’université. Fabien Roussel propose l’ouverture de 4 nouvelles universités et le recrutement de 10 000 enseignants-chercheurs: c’est le seul moyen d’élever le niveau de formation et de qualification de toute la jeunesse.

Pour ouvrir une perspective de transformation de l’école, émancipatrice, nous votons et appelons à voter pour Fabien Roussel lors de l’élection présidentielle d’avril prochain.

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 06:35
Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix
Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix

Nous nous sommes retrouvés le vendredi 11 février dernier en réunion du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix, au 2, petite rue de Callac, un comité de soutien à Fabien Roussel, qui compte aujourd'hui 155 membres appelant publiquement à voter Fabien Roussel dans le Pays de Morlaix. 30 personnes étaient présentes à cette réunion, à cette occasion, nous avons d'ores et déjà programmé un certain nombre d'initiatives pour la campagne de Fabien Roussel sur le Pays de Morlaix.

 

  • Mardi 22 Février : distribution du tract programme sur le marché de Saint Pol de Léon (rendez-vous à 9 h 30)

 

  • Mercredi 23 Février : distribution du tract programme sur le marché de Roscoff (rendez-vous à 10 h)

 

  • Mercredi 2 Mars : réunion publique à Plounéour-Menez (18 h – Restaurant Roc’h Tredudon au 11 Place de la Mairie). réunion publique sur le projet de Fabien Roussel et de la campagne de la France des Jours Heureux à Locquénolé

 

  • Vendredi 4 Mars : Assemblée Générale du « Comité des Jours Heureux – Pays de Morlaix » (18 h – local PCF Morlaix : 2 Petite Rue Callac 29600 Morlaix).

 

  • Mercredi 7 Mars : distribution du tract programme sur Taulé (rendez-vous 10 h à la Mairie)

 

  • Mercredi 9 Mars : réunion publique sur le projet de Fabien Roussel et de la campagne de la France des Jours Heureux à Locquénolé (18 h 30 – Salle Kerbrat, sous réserve de confirmation de l'accord du Conseil Municipal)

Pour les élections législatives, qui suivront les présidentielles, ce seront Valérie SCATTOLIN et Enzo DE GREGORIO qui défendront les couleurs du PCF et du projet de La France des Jours Heureux.

Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix
Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 07:59
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

PCF – Bretagne.

Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et

Des millions pour le TER ?

Jusqu’au 28 février 2022 se mène le débat sur le grand projet de Ligne Nouvelle Ouest Bretagne Pays de Loire (LNOBPL) avec la possibilité de s’exprimer, via le site Internet (www.lnobpl.fr), sur les besoins de mobilité des personnes et des biens, et les réponses à y apporter, pour les 25 à 30 ans à venir. Ce projet à l’étude depuis 2009, au vu de la lettre de cadrage du Gouvernement et de la présentation de SNCF Réseau, semble ficelé d’avance avec deux scénarios ferroviaires se dessinant graduellement:

  • 1er étape de Nantes à Rennes, (calendrier non précisé) avec la création d’un tronçon de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Redon (contournant l’ancien tracé et les gares intermédiaires comme Guipry-Messac) et amélioration de la ligne existante de Nantes/Savenay/Redon.

  • 2ème étape de Rennes à Brest (après les travaux de Nantes à Rennes), avec des options de portion de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Montauban de Bretagne ou Lamballe, et entre Morlaix et Brest, afin de mettre Brest à 3h00 de Paris.

Ce projet LNOBPL, d’un budget prévisionnel de 6 milliards d’euros, prétend s'inscrire dans la continuité de Bretagne Grande Vitesse (BGV) pour mettre Brest et Quimper à 3 heures de Paris. Il dessert d’abord la politique de métropolisation du territoire breton en privilégiant Nantes, Rennes et Brest au détriment de la Bretagne rurale et littorale, des lignes ferroviaires du quotidien et de proximité de la majorité des bretonnes et des bretons qui ont de plus en plus de difficultés à se loger en raison de la très forte inflation des prix des logements dans la métropole de Rennes et les territoires directement desservis par le TGV. La Bretagne des 20 minutes pour tout.e.s (être à 20 minutes des services, 20 minutes de son emploi) n’est pas un vain objectif et ce n’est pas avec des voies routières embolies que les trajets domicile travail se réduiront pour les plus éloignés de leurs emplois, emplois toujours plus métropolisés, eux-aussi.

Et demain, selon les projections démographiques attendues, si l’on tient compte de l’arrivée d’environ 500 000 habitants en plus en Bretagne d’ici 30 ans et de la rareté du foncier avec le zéro artificialisation, ces difficultés vont s’accentuer et les besoins de mobilité s’accroîtrent. A cela s’ajoutent des flux de circulations sur des routes et des voies express surchargées, un prix de plus en plus exorbitant des carburants, une nécessité vitale de réduire les pollutions.

La mise en service de la Ligne Grande Vitesse Le Mans/Rennes en 2017 a bouleversé le plan de transport ferroviaire breton et obligé à redéfinir les dessertes TER. Une nouvelle convention TER signée entre la Région Bretagne et la SNCF pour les dix prochaines années en fixe les contours. Après d’âpres discussions et toute la ténacité des élus communistes bretons il n’y aura pas d’ouverture à la concurrence mais un vaste plan d’investissements pour poursuivre le développement du TER en Bretagne engagé depuis plusieurs décennies. Pour autant de forts mécontentements, des insatisfactions, des critiques se font jour et s’expriment tels que des horaires inadaptés aux besoins du quotidien, des correspondances impossibles entre TER et TGV, une baisse des dessertes TER. Aussi priorité doit être donnée aux investissements utiles à la mise en œuvre de cette nouvelle convention.

Si aujourd’hui, grâce à l’action des élus communistes bretons, la desserte TGV de la quasi totalité des gares Grandes Lignes bretonnes par la SNCF est acquise, avec ces nouveaux tronçons de lignes nouvelles, depuis la réforme du transport ferroviaire votée en 2018 libéralisant le transport de voyageurs, rien ne dit que les opérateurs privés continueront à les desservir.

En Bretagne, le TGV a permis de réduire les distances et les temps de trajets, pour parti d’intégrer les villes bretonnes dans le réseau ferré national et européen en toute sécurité au bénéfice de l’économie, de l‘emploi et des populations. Les communistes bretons n’opposent pas le TGV au TER mais conditionnent le soutien à la LNOBPL à l’engagement de projets TER/FRET ambitieux et qui répondent aux besoins des bretonnes et des bretons dans leurs vies quotidiennes, comme les usagers les portent et plus généralement dans une logique d’aménagement de territoire équilibré pour toute.e.s. Le développement de l’un et de l’autre, conjointement mené par un seul opérateur de service public ferroviaire, la SNCF, fait du transport ferroviaire, économe en énergie, à l’impact carbone et environnemental réduit, un atout indéniable de développement durable et écologique. Le TGV et le TER doivent participer à un aménagement équilibré du territoire avec des moyens de rabattements organisés et des correspondances compatibles.

Les communistes bretons privilégient la modernisation de voies existantes, pour favoriser le train du quotidien pour toutes et tous. Ils demandent que soient engagés sur les emprises déjà existantes de SNCF Réseau des travaux d’optimisation par des rectifications de courbes, de voies, des suppressions de passages à niveaux, des créations de doubles voies, de voies d’évitements en gare (permettant à un TER ou à un train FRET de laisser passer un TGV plus rapide). Ils demandent aussi à électrifier toutes les lignes et moderniser la signalisation en généralisant le système ERTMS qui permet de cadencer, augmenter le nombre et la fréquence des trains en circulation tout en augmentant les vitesses en toute sécurité.

Selon les chiffres LNOBPL, le km de création d’une ligne nouvelle se chiffre entre 25 à 30 millions d’euros contre 2 à 3 millions d’euros le km pour moderniser la signalisation d’une ligne existante. Pour un même coût, la modernisation permet de faire 10 fois plus de Kms de travaux que la création de portions de LGV, dans des délais beaucoup plus rapides (pas d’achats de terrains et d’aléas inhérents notamment environnementaux).


Avec de la volonté politique, au regard de la nécessité de décarboner très rapidement les moyens de transports voyageurs et marchandises, il est possible de mobiliser les différents financeurs et partenaires via les fonds dédiés ( Contrat de plan État – Région, Pacte d’accessibilité et de mobilité pour la Bretagne, Contrat d’avenir des Pays de Loire, LNOBPL, Fonds européens…) pour lancer dès aujourd’hui ces travaux de modernisation du réseau ferré existant et répondre à tous les besoins, y compris FRET.

Parmi les investissements et les travaux à réaliser avec la modernisation ERTMS et l’électrification complète du réseau existant, les communistes demandent :

  • La réouverture à tous trafics de la ligne Morlaix/Roscoff avec l’intégration les ports de Brest et Roscoff dans le réseau Trans-Européen ;

  • La rénovation de la ligne Quiberon/Auray et un TER à l’année ;

  • Le doublement de la voie unique Landerneau/Quimper dont les ouvrages d’art sont construits depuis l’origine pour cela, permettant des liaisons Brest – Nantes sans passer par la gare de Rennes saturée ;

  • La création d’une 2ème gare à Rennes avec contournement par le nord- est, permettant de fluidifier les trafics et de rapprocher la pointe Bretagne de Paris à 3h00.

  • La création d’une ligne TER Rennes – Fougères ;

  • La rénovation et la réouverture au service voyageur de Saint Brieuc/Pontivy/ Auray.

  • La réouverture complète au service voyageur TER de Rennes/Nantes par Châteaubriant en supprimant le butoir coupant la ligne en 2.

  • La création d’une liaison rapide Rennes/Nantes par la LGV via la virgule de Sablé.

Parallèlement, la nécessité de maintenir et développer le service public avec du personnel dans les gares, aux guichets, sur les quais et dans les trains ainsi que, desservir toutes les gares TER existantes et anciennes à rouvrir lorsque la demande existe.

Le 20 février 2022

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:53
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022

Le PCF dans le Finistère est animée d'une dynamique d'adhésions impressionnante depuis quelques années, accélérée encore avec la campagne présidentielle de Fabien Roussel qui fait venir vers nous de nombreux jeunes : 57 nouveaux adhérents ont adhéré en 2019, 28 nouveaux adhérents ont adhéré en 2020, 37 nouveaux adhérents ont adhéré en 2021, et en moins de deux mois, janvier et février 2022, 17 nouveaux adhérents ont adhéré en 2022, dont 10 jeunes de moins de 20 ans. Soit un total de 139 nouveaux adhérents en trois ans et deux mois. De 17h à 21h30, hier, samedi 19 février à Brest, dans nos locaux de la rue André Berger et de la rue Henri Moreau ( deux résistants communistes brestois exécutés au Mont Valérien le 17 septembre 43 après avoir été arrêtés et torturés par la police de Vichy), nous avons organisé un très bon temps d'échange avec les nouveaux adhérents disponibles, notamment 3 lycéens et 2 étudiants. Des jeunes, d'autres avec plus d'expérience, mais de solides motivations politiques et sociales pour toutes et tous, avec une première motivation qui ressort, la nécessité de faire remonter une gauche forte et authentique face aux progrès indécents des inégalités et de la misère et à la menace fasciste de l'extrême-droite. Des camarades de l’exécutif et du Conseil Départemental, de la section de Brest, le secrétaire du MJCF 29 Enzo De Gregorio, et notre conseillère régionale Gladys Grelaud, étaient là pour accueillir nos nouveaux adhérents et échanger avec eux sur leurs motivations pour militer. Et chacun bien sûr est reparti avec des tracts de Fabien Roussel! 

Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011