Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 12:14
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France
mardi 17 mai: 220 manifestants réunis à Morlaix contre la loi El Khomri, d'importantes mobilisations partout en France

Dans le cadre de la mobilisation contre la loi Travail, 220 personnes selon le Télégramme étaient réunies au centre-ville de Morlaix, ce mardi matin.

Une soixantaine de manifestants se sont ensuite rendus à la gare, où ils bloquaient les voies vers 12h30.

A Brest, toujours selon le Télégramme, il y avait 800 manifestants contre la loi El Khomri, et 500 manifestants à Quimper, une centaine à Carhaix, 2000 à Rennes, 3500 à 10000 à Nantes.

[DIRECT] Loi Travail. Gare bloquée, défilé dans le centre de Quimper
http://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-des-manifestants-contre-la-loi-travail-sur-les-rails-4233197

Bretagne : les anti-loi Travail une nouvelle fois mobilisés
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/bretagne-les-syndicats-une-nouvelle-fois-mobilises-contre-la-loi-travail-999295.html

Loi Travail : la rocade de Rennes en partie paralysée par les routiers
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/loi-travail-les-routiers-paralysent-la-rocade-de-rennes-999017.html


Loi Travail à Brest. Entre 700 et 800 manifestants dans les rues
http://www.ouest-france.fr/economie/emploi/loi-travail/loi-travail-brest-entre-700-et-800-manifestants-dans-les-rues-4233169

Au niveau national, la sixième journée d’action contre la loi El Khomri a été aussi une journée de grève, parfois reconductible, pour certains secteurs. Transports maritimes, aériens et terrestres, mais aussi les industries pétrochimiques ont fait une entrée remarquée dans le mouvement.

Loi Travail. Sixième journée d'action, la mobilisation ne faiblit pas
http://www.ouest-france.fr/economie/emploi/loi-travail/loi-travail-sixieme-journee-daction-la-mobilisation-ne-faiblit-pas-4233406

Selon le ministère de l'Intérieur, les manifestations ont rassemblé 68.000 personnes dans toute la France.

Un chiffre minimisé évidemment que conteste la CGT qui estime dans un communiqué que les défilés ont rassemblé "plus de 220.000 manifestants", soit "deux fois plus" que la précédente journée d'action du 12 mai.

Des actions lancées à l'aube par les fédérations des transports CGT et FO ont conduit à la paralysie de la zone portuaire et industrielle du Havre, du port de Saint-Nazaire et de la raffinerie de Donges, près de Nantes. Opérations escargot et barrages filtrants ont été organisés à Rennes, Calais, Caen, à l'aéroport de Perpignan ou encore à Fos-sur-Mer.

Voici le communiqué de la CGT, co-organisateur de cette 6e journée d'action syndicale avec 6 autres syndicats dont FO, Solidaires, la FSU, les syndicats lycéens et étudiants majoritaires:

Journée d’action du 17 mai

Nouvel et important élan de mobilisation

Plus de 220 000 manifestants recensés ce jour aux quatre coins du pays : C’est 2 fois plus que le 12 mai et ce alors que les modes d’actions diversifiés se multiplient.
La CGT tient à saluer le sérieux avec lequel les services d’ordre des organisations syndicales ont assuré la sécurité des manifestants alors même que cela relève du rôle de l’état.

La puissante mobilisation des chauffeurs routiers démarrée hier et reconduite dès ce soir par les assemblées générales a conduit à de nombreux blocages et rassemblements dans différentes régions (Nord pas de Calais, Normandie, Bretagne, Pays de Loire, Aquitaine, …)

Le secteur du raffinage et de la pétrochimie entre dans la danse et déjà les raffineries de Donges (44), la Mède (13) sont à l’arrêt et où bloquées.

L’ensemble des ports Français étaient à l’arrêt ce jour à l’appel des dockers, des salariés portuaires et des marins du remorquage.

Le mouvement social continu ce soir à la SNCF avec un appel à la grève de 48 heures, il s’annonce d’ores et déjà très puissant. Les salariés des sociétés d’autoroutes, de secteurs entiers de l’industrie à l’instar des groupes verriers, Vérralia, Owens Illinois, St Gobain (…) sont fortement mobilisés
Dans de nombreux réseaux de transports urbains, dans l’aérien, de multiples initiatives ont été organisées, se poursuivent et s’amplifient.

Tous les indicateurs démontrent la vitalité des mobilisations et annoncent une montée en puissance dans les heures à venir et particulièrement le jeudi 19 mai. L’opinion publique soutient ce mouvement social en continuant d’affirmer très majoritairement son opposition à ce projet de loi synonyme de reculs sans précédents.

Le président Hollande et son premier ministre doivent sortir de postures purement politiciennes et carriéristes et écouter, ENFIN, la colère et le refus qui s’expriment.
La mobilisation loin de faiblir va se poursuivre et s’amplifier jusqu’ au retrait du projet de loi travail et l’ouverture de véritables négociations pour l’obtention de droits nouveaux pour tous les salariés.

Montreuil, le 17 mai 2016

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 11:54

"Aujourd'hui Israël contrôle 100% de la ressource en eau et en prélève 82% pour son propre compte. Le réchauffement climatique ne peut que contribuer à amplifier cette compétition pour l'eau, et par conséquent pour les ressources alimentaires"

( extrait de l'interview de Nedal Katbeh Bader, conseiller ministériel auprès de l'autorité palestinienne et négociateur en chef de la délégation palestinienne).

Et surtout, deux articles d'actualité du très informé Pierre Barbancey.

Israël-Palestine dans l'Humanité du 17 mai 2016
Israël-Palestine dans l'Humanité du 17 mai 2016
Israël-Palestine dans l'Humanité du 17 mai 2016
fresque murale à Béthléem (photo Ismaël Dupont)

fresque murale à Béthléem (photo Ismaël Dupont)

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 11:46
Georges Perros (1923-1978), photographié devant les halles par son ami Pichavant (1929-2009).

Georges Perros (1923-1978), photographié devant les halles par son ami Pichavant (1929-2009).

Les éditions Dialogues rééditent « Je suis toujours ce que je vais devenir », un entretien de Georges Perros avec le journaliste Michel Kerninon, enrichi par des illustrations de l'auteur. Il évoque l'écriture, la religion, les femmes... Et Douarnenez, bien sûr.

C'est un long entretien réalisé dans un café du Rosmeur en mai 1973 et paru dans les années 80 dans un relatif anonymat. Où Georges Perros se confie longuement à l'un de ses amis, le journaliste Michel Kerninon, abordant des tas de thèmes, du plus personnel au plus universel. « Je suis toujours ce que je vais devenir » vient de resurgir grâce aux éditions brestoises Dialogues, dans sa collection « La Petite Carrée » qui voit des écrivains partager un bout de leur Bretagne avec des textes mêlés à des illustrations.

À l'oral comme à l'écrit


« On peut parler d'un demi-inédit, tant le texte original est passé inaperçu : Michel Kerninon m'a relancé pour le rééditer, et ses relations avec les éditions Dialogues ont permis cette sortie », explique Frédéric Poulot, le fils aîné de Georges Perros. Il souligne ce que les lecteurs connaissant bien l'oeuvre de son père remarqueront vite : Perros parle comme il écrit, son style se retrouve immédiatement dans ces propos. « Avec plus d'humour », note Frédéric Poulot.

L'écrivain aborde dans cet entretien un tas de thèmes : son parcours, sa façon d'aborder l'écriture, son choix de venir à Douarnenez, son rapport à la religion (« on peut être un homme à peu près normal sans se foutre des béquilles de cet ordre »), à la politique, sa fascination pour les femmes... « La femme reste le miracle quotidien. Ce qui m'étonne, c'est qu'elles ne soient pas si étonnées d'être des femmes », dit-il. Pourquoi Douarnenez ? Son coeur a balancé un moment avec l'île de Sein, rappelle son fils. « Mais pour des raisons pratiques et personnelles, il choisit le Douarnenez magique des années 50 comme lieu d'inspiration après sa fuite parisienne ». Georges Perros saura s'entourer de complices Penn Sardin ! « C'est à cause de cette espèce de fréquentation entre complices que j'aime de moins en moins quitter Douarnenez parce qu'après tout, on est ensemble, et que ce n'est peut-être pas si mal d'être ensemble », indique l'écrivain dans l'ouvrage.

Peinture inédite


Celui-ci est superbement enrichi de dessins et petites peintures de Perros. Des créations griffonnées ou plus élaborées, oeuvres plutôt de la fin de sa vie. « Je les ai découvertes après sa mort, notamment une superbe toile restée par terre et à l'envers dans une cave pendant trente ans, présentée en inédit dans le livre », précise Frédéric Poulot. L'un des secrets à découvrir dans ce bel objet.

Pratique
« Je suis toujours ce que je vais devenir », éditions Dialogues. 102 pages, 14 €.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/georges-perros-un-livre-d-entretien-sort-de-l-oubli-17-05-2016-11070651.php#86tqZ6Zt0f5rQBPp.99

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 09:16
Dilma Roussef

Dilma Roussef

Chronique du lundi soir (19h15) sur la radio associative Art-Mada et publiée sur le site de J. Fort

Par José Fort - lu sur le BLOG du PCF PAYS BIGOUDEN: http://pcbigouden.over-blog.com/

Un coup d’Etat vient d’avoir lieu au Brésil. Il ne provoque aucune réaction en Europe. Le gouvernement français se réfugie dans un mutisme total. Comme si rien ne s’était passé.

La présidente Dilma Roussef a été « destituée » pour une période de 180 jours, le temps d’une enquête pour « maquillage » des comptes publics par des sénateurs dont plus de la moitié est poursuivie dans des affaires de corruption.

Première décision du nouveau gouvernement exclusivement composé d’hommes et présidé par un corrompu aux multiples gamelles: la suppression du Ministère de la Culture.

Quel crime a donc commis la présidente Dilma Roussef élue au suffrage universel ? S’est-elle enrichie sur le dos du pays ? A-t-elle violé la loi ? Rien de tout cela. Elle a « maquillé » les comptes publics, affirment ses détracteurs. La vérité est autre : elle a, comme cela se pratique couramment au Brésil comme partout ailleurs, transféré des lignes de crédits vers d’autres destinations budgétaires afin de combler les dépenses sociales, de recherches et de développement.

L’acharnement contre la présidente Dilma Rousseff n’a rien à voir avec un prétendu « maquillage » des comptes. C’est la politique économique et sociale progressiste menée depuis l’arrivée au pouvoir de Lula puis de Dilma qui est visée.

40 millions de Brésiliens sont sortis de la misère pendant les gouvernements progressistes brésiliens avec des réformes sociales d’envergure : création d’une caisse d’allocations familiales, politique scolaire, extension des universités publiques, bourses, nouveaux droits pour les minorités, mesures contre les discriminations, premiers pas vers une réforme agraire, développement de sociétés publiques, fin des privatisations. Une nouvelle classe moyenne a fait irruption dans la vie économique exigeant sa part du gâteau. Ces avancées sociales ont été obtenues grâce à une politique volontariste bénéficiant, il est vrai, d’une embellie économique aujourd’hui en nette perte de vitesse. Ces progrès sociaux ont été aussi financés, oh bien légèrement, par les grandes fortunes locales. C’est cela et seulement cela qui explique les événements actuels. Une politique insupportable pour la grande bourgeoisie et les couches moyennes aisées, la plupart du temps blanches dans un pays à majorité noire et métisse.

Ne soyons pas naïfs.

Des membres du Parti des Travailleurs, souvent proches du pouvoir, se sont vautrés dans la corruption. C’est vrai. Le Parti du Lula et de Dilma a parfois passé des alliances douteuses. C’est vrai aussi. Usure du pouvoir, affaiblissement de la bataille politique, de conviction et de lutte idéologique, c’est vrai également. Mais l’essentiel reste dans la volonté de l’oligarchie de mettre un terme à la politique populaire de la présidente Dilma Roussef.

Alors une question.

La majorité noire et les anciens pauvres, ceux qui ont profité des avancées sociales, vont-ils assister sans réagir au coup d’Etat, certains opposants à Dilma Rousseff rêvant même d’un retour des militaires au pouvoir ?

La situation au Brésil ne peut être isolée de l’offensive générale menée contre les gouvernements anti-impérialistes d’Amérique du Sud. En 2016, les officines US préfèrent aux putschs militaires, la déstabilisation économique, politique et médiatique comme par exemple au Paraguay avec la destitution en 2012 du président Fernando Lugo.

Question encore

Comment expliquer les revers électoraux survenus récemment en Argentine, en Bolivie, au Venezuela ?

Les ingérences impérialistes nord-américaines, sans aucun doute. La déstabilisation organisée par les oligarchies de ces pays et leurs médias tout puissants. Sans aucun doute aussi.

Mais, comme l’écrit mon ami Jean Ortiz, fin connaisseur de l’Amérique du Sud, « les sociétés ont changé, la politique par le haut a échoué et on ne peut pas faire campagne exclusivement sur un bilan, fût-il positif. Les électeurs ne votent pas que pour un bilan, mais pour ce que les partis annoncent et vont faire demain. »

Transformer en profondeur, c’est long et cela ne peut pas se faire sans avancées, sans affrontements, sans réformes de structures, sans échecs, sans reculs provisoires, sans épuisement des modèles choisis et sans victoires.

Une chose est certaine : les victoires ne sont jamais définitives.
Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 06:58
La tourmente grecque II "Chronique d'un coup d'Etat": ciné-débat en présence du réalisateur Philippe Menut à la salle du Cheval Blanc de Plourin les Morlaix le vendredi 10 juin
La tourmente grecque II "Chronique d'un coup d'Etat": ciné-débat en présence du réalisateur Philippe Menut à la salle du Cheval Blanc de Plourin les Morlaix le vendredi 10 juin

Après une projection à Baud (Cinéma le Celtic) le lundi 6 juin, à Pontivy (cinéma Rex) le mardi 7 juin, à Callac (Cinéma La Belle équipe) le mercredi 8 juin, à Guéméné sur Scorff (CinéRoch) le jeudi 9 juin:

Le film "La tourmente grecque II: Chronique d'un coup d'Etat " sera projeté à la salle du Cheval Blanc à Plourin les Morlaix le vendredi 10 juin à 20h, projection suivie d'un débat avec le réalisateur, Philippe Menut, et René Touriguine, animateur d'une association de Solidarité Médicale avec la Grève: "Bretagne Grèce solidarité santé".

L'entrée sera gratuite mais une collecte sera organisée en fin de soirée pour couvrir ces frais. L'excédent est destiné aux actions entreprises par Bretagne Grèce solidarité santé et les collectifs et associations Avec les Grecs en faveur des dispensaires solidaires grecques.

A cette occasion nous collectons aussi des médicaments et des matériels médicaux qui sont nécessaires à leur activité en direction des grecs sans couverture sociale et des nombreux réfugiés.

Synopsis du film: https://lesfilmsdumouvement.wordpress.com

LA TOURMENTE GRECQUE II,
« Chronique d’un coup d’Etat
» (75’)

Après six mois de négociations, malgré le « non » massif des Grecs au référendum, le gouvernement Syriza a cédé aux injonctions des « institutions » de la zone euro, tout en renonçant à toute annulation ou allègement de sa dette. Comment l’expliquer ? En quoi une alternative était-elle possible ?

Par une enquête précise et claire, le documentaire ouvre le débat sur les perspectives politiques et sur les alternatives démocratiques en Grèce et en Europe.

« Je n’ai pas fait un film pour dire ce que je savais ; ce que j’explique, je l’ai compris en tournant le documentaire » (Philippe Menut).

La première version du film, actualisé à deux occasions, avait été projetée et débattue plus de 120 fois en France.
Les programmations ont été soutenues notamment par Attac, le CADTM, Les Amis du Monde diplomatique, le CAC (collectif pour un audit citoyen de la dette publique), Assemblées citoyennes, Solidarité France Grèce pour la santé, La Ligue des Droits de l’Homme, ACRIMED, Osez Le Féminisme, la CGT, SUD-Solidaires, Parti de Gauche, Ensemble-FdG, PCF, NPA, EE-les Verts, Nouvelle Donne (liste ouverte).

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 06:40

Le parti communiste appelle au rassemblement contre la loi travail et le 49/3 mardi 17 mai à 11h devant la place de la Mairie à Morlaix.

La section du pays de Morlaix du PCF appelle à renforcer la mobilisation contre le projet de loi El Khomri.

Non content de mettre à bas des décennies de droits sociaux conquis par les luttes du monde du travail, le gouvernement Hollande-Valls se rend coupable d'un coup de force contre la démocratie en utilisant à nouveau le 49/3 pour imposer un projet massivement rejeté par 3 Français sur 4 (78% des salariés, 79% des étudiants, 84% des chômeurs).

Les députés du PCF et du Front de Gauche ont voté la censure contre le gouvernement Valls, seule arme à disposition pour résister contre la casse du code du travail.

Le pouvoir présidentiel et le gouvernement de plus en plus autoritaires se sont rendus clairement illégitimes par ce nouveau coup de force contre la volonté populaire, la démocratie et les représentants du peuple.

Cela ne fait que confirmer notre conviction que les institutions de la Ve République sont à bout de souffle et qu'il est nécessaire de reconstruire les conditions d'un renouveau démocratique par une VI e République sortant du présidentialisme et redonnant tout son poids à l'intervention citoyenne, au Parlement et au respect du mandat populaire.

En même temps, ce recours à la force est l'aveu de faiblesse d'un gouvernement isolé, minoritaire dans l'opinion publique et même aujourd'hui au Parlement.

« Le 49-3 est une brutalité, le 49-3 est un déni de démocratie, le 49-3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire » .

Celui qui contestait ainsi avec virulence l'utilisation du 49/3 lorsque la droite essaya en 2006 de faire passer en force le CPE, était alors premier secrétaire d'un parti d'opposition et n'hésita pas quelques mois plus tard à réclamer l'abrogation de cet article pour restaurer les droits du Parlement...

Il s'appelle François Hollande et a nommé un premier ministre qui aujourd'hui assène le 49/3 comme arme de destruction massive pour museler la volonté populaire et réduire au silence ses propres élus.

Faut-il leur rappeler comment s'est terminé l'épisode du CPE ?

La mobilisation populaire peut empêcher ce recul majeur que représenterait l'adoption de la loi travail en tordant le coup à la démocratie.

Les communistes appellent donc à donner le plus grand retentissement aux journées d'action décidées par les syndicats les 17 et 19 mai.

La section du Pays de Morlaix du PCF appelle en faisant grève et manifestant le mardi 17 mai à renforcer la mobilisation contre le projet El Khomri: tous place de la mairie à 11h le 17 mai !
Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 06:31
Camp d'Aida à Béthléem: la clef du retour (photo F. Rippe)

Camp d'Aida à Béthléem: la clef du retour (photo F. Rippe)

Mercredi 18 mai

20h00 - Landeleau - Salle multifonctions, derrière le collège Dans les collines au Sud d’Hébron Film de François Xavier Gilles. L’expulsion des villageois palestiniens par l’armée israélienne et les colons. Débat avec le réalisateur. (gratuit)

Jeudi 19 mai

18h00 - Carhaix - Médiathèque, Château Rouge Cultivons la Paix Film réalisé par Denys Piningre. Le commerce équitable et la production d’huile d’olives. Débat avec Michel Besson, responsable de la coopérative Andine. (gratuit)

Lundi 21 mai

20h30 - Callac - Cinéma l’Argoat This is my Land Film de Tamara Erde (cinéaste franco-israélienne) suivi d’un débat avec la réalisatrice. Et si le conflit israélo-palestinien était surtout une question d’éducation ? Comment est enseignée l’histoire dans les écoles palestiniennes et israéliennes. (tarif cinéma)

Mercredi 25 mai

20h00 - Carhaix - Foyer des Jeunes Travailleurs, rue Anatole France Omar Film de Hany Abu-Assad. Jeune Palestinien, Omar aime Nadia qu’il rejoint en franchissant clandestinement le mur. Arrêté par les israéliens, il est relâché contre la promesse d’une trahison. Parviendra-t-il à rester fidèle à ses amis, à la femme qu’il aime, à sa cause ? suivi d’un débat. (gratuit)

Dimanche 29 mai

17h30 - Motreff - Salle polyvalente Clôture du mois de la Palestine Soirée Musicale avec le groupe SAFARA SAFAR, suivie d’un buffet (concert + buffet : 10 €)

Emmené par la voix envoûtante et chaleureuse de Séverine, ce quatuor trégorois fait de SAFARA (voyager en arabe littéraire) un métissage humain et musical. Leurs chansons nous font voyager d’une langue à l’autre mêlant musiques bretonnes et guitare manouche aux accents méditerranéens. Elles jettent un pont entre l’Orient et l’Occident.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 05:48
photo Ouest-France

photo Ouest-France

Loi Travail. Manifestations et grève au programme cette semainehttp://www.ouest-france.fr/economie/emploi/loi-travail/loi-travail-manifs-et-greves-cette-semaine-lopposition-se-relance-4232142

Alors que les Français restent majoritairement opposés à la loi Travail, deux journées de grèves et de manifestations sont prévues cette semaine, malgré l'adoption du projet.

Deux journées d'action Sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et Fidl) ont appelé leurs organisations respectives à « construire » deux nouvelles journées de grèves et manifestations les 17 et 19 mai, les sixième et septième en un peu plus de deux mois.

Trop favorable aux entreprisesDans leur ligne de mire, le texte de la ministre Myriam El Khomri, adopté sans vote jeudi après le recours à l'article 49-3 et contesté jusque dans les rangs de la majorité .

Les syndicats jugent le texte trop favorable aux entreprises et pas assez protecteur pour les salariés, en particulier parce qu'il instaure la primauté des accords d'entreprises sur les accords de branche. Mais « les salariés sont décidés à s'engager dans un mouvement dur », assurait récemment Philippe Martinez, le leader de la CGT.

Grèves reconductibles à la SNCF, chez les dockers...Des grèves reconductibles sont ainsi prévues chez les routiers, dockers, marins, facteurs, à la SNCF ainsi qu'à Aéroports de Paris, le rejet de la loi travail se greffant parfois sur des revendications propres à chaque secteur. Les routiers ouvriront le bal dans la nuit de lundi à mardi, à l'appel des fédérations FO et CGT. Un mouvement qui devrait toucher le Nord, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux, mais pas l'Ile-de-France, selon FO, la CGT prévoyant de bloquer les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire.

A la RATP mardiA la RATP, le préavis déposé par la CGT ne couvre que la journée de mardi. Mais à la SNCF, la CGT-cheminots (premier syndicat) appelle à cesser le travail chaque mercredi et jeudi, et SUD-Rail (troisième) tous les jours à partir de mardi. Les cheminots entendent dénoncer la loi El Khomri, mais surtout peser dans les négociations en cours sur leurs conditions de travail. Le préavis de Sud-Rail s'étend jusqu'au 11 juillet, soit le lendemain de la finale de l'Euro de football.

Transports aériensCôté transports aériens, des débrayages sont attendus dès mardi à Aéroports de Paris à l'appel de la CGT notamment, tandis qu'une grève sera lancée jeudi par l'Usac-CGT, premier syndicat de la Direction générale de l'Aviation civile, qui représente les contrôleurs aériens, les administratifs ou encore les techniciens. Son impact sur le trafic sera connu mardi.

Vers un blocage des raffineries?Perturbations en vue aussi dans les ports mardi et jeudi à l'appel de la CGT, qui invite par ailleurs à un blocage progressif des produits pétroliers dans les raffineries.

Manifs mardi et jeudiLes opposants au projet de loi travail vont à nouveau battre le pavé mardi dans plusieurs villes à l'appel de l'intersyndicale.

A Paris, ils se retrouveront à 14 h sur la place de l'Ecole militaire pour défiler en direction de Sèvres-Babylone, non loin du Sénat où la ministre du Travail Myriam El Khomri sera auditionnée par la commission des Affaires sociales.

Les manifestants se retrouveront une nouvelle fois dans la rue dès jeudi. Le cortège parisien défilera cette fois de Nation à place d'Italie.

Se relancer malgré l'essouflementLeur objectif: prouver leur détermination, malgré l'essoufflement constaté lors des dernières manifestations, moins fournies, et les casseurs qui, pour la première fois le 12 mai, s'en sont pris physiquement aux services d'ordre syndicaux.

SUR LE MÊME SUJET

« Le gouvernement n'arrivera pas à faire taire les jeunes », a assuré le président de l'Unef, William Martinet, lors de cette dernière mobilisation, qui a vu 55000 personnes défiler en France, dont 43000 en province, selon le ministère de l'Intérieur. Les syndicats n'ont donné de chiffre que pour la capitale (50.000 manifestants). C'est loin des chiffres enregistrés au plus fort du mouvement, le 31 mars (390000 manifestants selon les autorités, 1,2 million selon les organisateurs).

Jouer la montreMais les opposants sont bien décidés à jouer la montre, le texte devant encore être débattu du 13 au 24 juin au Sénat pour un vote le 28, avant un nouvel aller-retour entre les deux chambres et une adoption définitive fin juillet. Et le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, rappelait la semaine dernière qu'il y a dix ans, le contrat première embauche (CPE) avait été « adopté, voté, et retiré ».

Partager cet article
Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 05:00

SOS Méditerranée secourt 253 migrants en mer
http://www.ouest-france.fr/monde/migrants/sos-mediterranee-secourt-253-migrants-en-mer-4232368

Entre le 1er janvier et le 11 mai, 31 219 migrants ont rejoint l'Italie par la mer, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui fait état de 976 décès pour cette seule voie, dite de Méditerranée centrale.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 10:27
Article de Paul Géli dans Le Télégramme du dimanche 15 mai 2016: "Palestine, de retour d'un périple engagé"

Article de Paul Géli dans Le Télégramme du dimanche 15 mai 2016: "Palestine, de retour d'un périple engagé"

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011