Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 06:12
Notre Finistère - supplément à l'Humanité -  22 novembre 1964 article sur les 20 ans de la Libération de Quimper - Théo Le Coz représentait la section PCF de Quimper en octobre 1944 à un meeting pour la Libération de Quimper en présence de Eugène Hénaff, membre du Comité Central du PCF, de Marcel Cachin et d'Alain Signor

Notre Finistère - supplément à l'Humanité - 22 novembre 1964 article sur les 20 ans de la Libération de Quimper - Théo Le Coz représentait la section PCF de Quimper en octobre 1944 à un meeting pour la Libération de Quimper en présence de Eugène Hénaff, membre du Comité Central du PCF, de Marcel Cachin et d'Alain Signor

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère:

89/ Théo Le Coz (1900-1976) 

Né le 22 juillet 1900 à Concarneau (Finistère), mort en août 1976 à Quimper (Finistère) ; employé de bureau ; résistant communiste FTP du Finistère puis des Côtes-du-Nord ; secrétaire politique du PCF clandestin dans les Côtes-du-Nord en 1944  ; membre pour le PCF du comité départemental de Libération des Côtes-du-Nord (mai 1944-novembre 1944).

Jeune, Théo Le Coz est l'ami de Théophile Le Rose, le père de Pierre Le Rose,  qui succéda à son père à la tête de la voilerie artisanale et familiale employant cinq ouvriers, et fut lui-même militant communiste. 

Frère de Joseph Le Coz, un important militant communiste et CGTU de Concarneau interné par Vichy de juin 1940 à son évasion en décembre 1942, Théodore Le Coz adhéra au PCF en 1940. Il contribua rapidement à l’organisation du PCF clandestin et du Front national (vers la fin 1941) à Quimper. Il participa à plusieurs actions des FTP du Finistère avant d’être muté dans les Côtes-du-Nord pour des raisons de sécurité à la suite d’arrestations à Quimper (affaire de l'hôtel de la Tour d'Auvergne).

Théo Le Coz est muté dans les F.T.P des Côtes du Nord, puis devient responsable politique dans notre département pour le P.C.F. Au début de l’année 1944 devient membre du CDL, plus connu sous son pseudonyme Jean Louis. « Toujours souriant dans les périodes dangereuses comme dans les heures calmes »

A la fin de 1943 ou au début de 1944, Théo Le Coz, « Jean-Louis », devint l’un des principaux responsables politiques du PCF après la vague d’arrestations du SPAC, la police anticommuniste de Vichy, qui désorganisa le PCF clandestin. Le parti était alors dirigé par Louis Picard, Yves, présenté dans le comité de patronage de la liste communiste en novembre 1946, comme le « responsable interdépartemental du PC dans l’illégalité » tandis que Théodore Le Coz était « le secrétaire départemental du PC dans l’illégalité ».

Lors de son départ des Côtes-du-Nord pour le Finistère, le 18 novembre 1944, L’Aube nouvelle parlait du « sympathique Jean-Louis » comme du « secrétaire fédéral dans la clandestinité ». Au nom du PCF, il remplaça en mai 1944 Jean Le Parenthoën*, envoyé dans la Sarthe, au CDL clandestin et continua de siéger après la libération des Côtes-du-Nord dans le CDL élargi. Son frère Joseph Le Coz appartenait lui au Comité départemental de Libération du Finistère. Théodore Le Coz avait contribué à fonder L’Aube nouvelle, l’hebdomadaire du PCF.

En novembre 1944, Théodore Le Coz regagna le Finistère, étant remplacé depuis octobre au CDL par son camarade finistérien, l’instituteur Pierre Moalic. Il aurait alors assumé des responsabilités au bureau fédéral du PCF du Finistère, selon Eugène Kerbaul, notamment comme directeur de La Bretagne Ouvrière, Paysanne et Maritime. Théo Le Coz est membre du bureau fédéral du PCF à la Libération dans le Finistère.

L’Aube Nouvelle évoque en ces termes le départ de Le Coz des Côtes du Nord : «  Jean-Louis, le sympathique Jean -Louis, de son vrai nom Théodore Le Coz, Finistérien, aujourd’hui de retour à Quimper, où il dirige l’hebdomadaire de la fédération communiste du P.C.F, a laissé, pendant son séjour dans les Côtes du Nord, le souvenir d’un excellent camarade. Secrétaire fédéral dans la clandestinité, il est peu de communes des Côtes du Nord qu’il n’ait visitées. Tous ses amis ( et il sont nombreux) ainsi d’ailleurs que les adversaires politiques qu’il a connus, lui ont gardé leur estime, voire une affection particulière. Si , sous sa bonhomie souriante, il savait être ferme, c’est qu‘en toute occasion il restait le communiste conscient de ses responsabilité »

Le journal communiste publié à la Libération dans le Finistère est d'abord "L'Aurore" dont Théo Le Coz sera le directeur jusqu'en septembre 1946. Il avait pu se faire la main avec "L'Aube Nouvelle". En 1964, il témoigne au Supplément de l'Huma Notre Finistère (25 octobre 1964): "... Moi un journaliste. Mais il a bien fallu s'y mettre... C'est ça que le Parti fait de ses gars". Le journal est imprimé à Landerneau. Le 9 septembre 1944, par exemple, "il stigmatise les profiteurs, ceux qui volent la Résistance, ces officiers de classe qui, venus la dernière heure, veulent commander ou discréditer les F.T.P.F: attentistes hier, diviseurs aujourd'hui". Le journal témoigne aussi des actes de résistance du peuple et des militants communistes pendant l'occupation. Depuis le siège de la fédération à Quimper, dans les locaux de la rue Théodore Le Hars, Théo Le Coz, Alain Cariou, Gaby Paul, Jean Le Berre, transfuge du Morbihan, parcourent les routes du département pour recueillir des témoignages. Chaque semaine, Théo Le Coz transporte les articles à imprimer à Landerneau.  

Mais en 1953, il ne figurait plus dans les organismes de direction. Après guerre, Théodore Le Coz milita à Quimper, en particulier à l’Amicale laïque (président d’honneur), fut trésorier départemental des délégués à l’Éducation nationale et vice-président du comité France-URSS.

"Théo Le Coz militait à la section de Quimper à la cellule Texier avec Jean-François Hamon, il me semble qu'il en était trésorier à mon arrivée à Quimper. Il avait aussi un gros CDH qui rayonnait sur les quartiers du Moulin Vert et du Manoir des Salles. Dans cette cellule il côtoyait aussi notre camarade Alain Le Bec toujours adhérent de notre section, qui est marié à la petite-fille de Pierre Gueguin. Alain fut pendant de longues années le président de l'Amicale laïque de Quimper" (Yvonne Rainero). 

A partir de l'article du Maitron: Le Coz, Théodore, pseudonyme Jean-Louis

https://maitron.fr/spip.php?article107773, notice LE COZ Théodore. Pseudonyme Jean-Louis par Christian Bougeard, version mise en ligne le 13 novembre 2010, dernière modification le 5 septembre 2011.

 

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 89/ Théo Le Coz (1900-1976)

Le Télégramme de l'Ouest et de Brest, Journal républicain du matin, 29 novembre 1944

Quimper

"Meeting communiste

-

Le dimanche 26 novembre, le parti communiste a tenu un meeting dans la salle des fêtes. Plusieurs milliers de personnes y assistaient. 

M. Théo Le Coz, de la section de Quimper, présente Alain Signor, membre du comité central, qui s'évada du camp de Saint-Augeau, dans le Cantal, en 1940, et dirigea l'insurrection de Marseille lors du débarquement allié. 

M. Alain Cariou, membre du C.D.L (Comité Départemental de Libération) et du bureau régional du parti, entretient l'assemblée du problème du ravitaillement général, qui laisse à désirer, des collaborateurs dont les biens devraient être confisqués au profit de la nation, de la commission des profits illicites qui fera, sans faiblir, l'épuration économique. Il exalte le courage de nos vaillants F.F.I et s'élève contre la menace de saisie du journal communiste "L'aurore". 

M. Signor déclare que son parti a toujours travaillé à l'union de tous les Français. Il rappelle les atrocités commises par les boches et dit que les troupes françaises doivent aller à Berlin pour poser de sévères conditions de paix et libérer nos prisonniers et nos déportés. Il demande à chacun de travaille à l'amélioration des conditions économiques du pays et réclame l'augmentation des salaires et des retraites, la suppression des trusts et la disparition du chômage. Il fait appel au patriotisme de tous pour souscrire à l'emprunt.

M. Signor s'élève contre la décision du gouvernement de désarmer les gardes civiques républicaines et de procéder à des élections en l'absence des prisonniers et des déportés. Il préconise la préparation des Etats généraux dans toutes les villes et communes. Des assemblées réunissant des patriotes seraient chargées, sur la base du programme de la Résistance, d'établir des cahiers de la Renaissance française et de désigner les délégués aux États généraux de leur commune. Ceux-ci désigneraient leurs délégués au département: ces derniers, à leur tour, enverraient des délégués aux Etats généraux de la Renaissance française qui se réuniraient à Paris. 

Après un appel de M. Signor en faveur de son parti et le vote des deux résolutions, l'assemblée se sépare au chant de la "Marseillaise".

 

A lire aussi:

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 88/ René Lijour (1900-1979) et Lucie Lijour, née Le Goff (1909-1986)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 87/ Eugène Le Bris (1913-1943)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 86/ Alphonse Duot (1874-1964)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 85/ Alain Signor (1905-1970)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 84/ Marc Scouarnec (1894-1968)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 83/ Germain Bournot (1915-2007)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 82/ Michel Nédelec (1940-2009)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 81/ Eric Texier (1902-1941)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 80/ Théophile Kerdraon ( 1891-1984)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 79/ André Guéziec (1922-1941)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 78/ Jean Kérautret (1918-1942) et Vincent Guivarc'h (1918-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 77/ Emile Le Page (1922-1942) et Pierre Jolivet (1921-1942)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 76/ Louise Tymen (1925-2015)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 75/ Yves Giloux (1921-1943)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 74/ André Garrec (1922-1944)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 73/ Frantz Boucher (1924-1944)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 72/ François Echardour (1925-1988)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 71/ Marie Le Manchec (1914-1999)

100 ans d'engagements communistes en Finistère: 70/ Charles Moigne (1894-date de décès inconnue)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 69/ Jean Le Tréis (1884-1970)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 68/ François Tanguy (1925-1987)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes: 67/ François Tournevache (1919-1993)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 66/ Jos Quiniou (1900-1976)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 65/ François Gaonac'h (1901-1978)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 64/ Paul Lespagnol (1949-2003)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 63/ Jean-Marie Le Scraigne (1920-2016)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 62/ Le docteur Tran

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes en Finistère: 61/ Jean-Marie Plonéis (1934-2018)

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 60/ Guillaume Bodéré

1920-2020: Cent ans d'engagements communistes dans le Finistère: 59/ Pierre Salaun

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 58/ Guy Laurent (1940-1994)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 57/ Eugène Kerbaul (1917-2005)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 56/ Pierre Cauzien (1922-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 55/ Albert Jaouen (1909-1976)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 54/ Pierre Hervé (1913-1993)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 53/ Julien Gracq, de son vrai nom Louis Poirier (1910-2007)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 52/ Yves Le Meur (1924-1981)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 51/ Jean Burel (1921-1944)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 50/ Jacob Mendrès (1916-2012)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 49/ Henri Tanguy dit Rol-Tanguy (1908-2002)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 48/ Carlo de Bortoli (1909-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 47/ Robert Jan (1908-1987)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 46/ Denise Roudot (1933-2002)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 45/ Paul Le Gall (né en 1925)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 44/ René Le Bars (1933-2016)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 43/ Louis Le Roux (1929-1997)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 42/ Pierre Corre (1915-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 41/ Daniel Le Flanchec (1881-1944)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 40/ Joséphine Pencalet (1886-1972)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 39/ Sébastien Velly (1878-1924)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 38/ Edouard Mazé (1924-1950)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 37/ Guy Liziar (1937-2010)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 36/ Henri Moreau (1908-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 35/ Alphonse Penven (1913-1994)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 34/ Michel Mazéas (1928-2013)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 33/ Pierre Guéguin (1896-1941)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 32/ Jean-Louis Primas (1911-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 31/ François Paugam (1910-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 30/ Angèle Le Nedellec (1910-2006)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 29/ Jules Lesven (1904-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 28: Raymonde Vadaine, née Riquin

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 27/ Jeanne Goasguen née Cariou (1901-1973)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 26/ Gabriel Paul (1918-2015)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 25/ François Bourven (1925-2010)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 24/ Yves Autret (1923-2017)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 23/Pierre Jaouen (1924-2016)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 22/ André Berger (1922-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 21/ Joseph Ropars (1912-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 20/ Paul Monot (1921-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 19/ Jean-Désiré Larnicol (1909-2006)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 18/ Jean Le Coz (1903-1990)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 17/ Alain Cariou (1915-1998)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 16/ Jean Nédelec (1920-2017)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 15/ Alain Le Lay (1909-1942)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 14/ Pierre Berthelot (1924-1986)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 13/ Albert Abalain (1915-1943)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 12/ Andrée Moat (1920-1996)

1920-2020: cent ans d'engagements communistes en Finistère: 11/ Jean Le Brun (1905-1983)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 10/ Denise Larzul, née Goyat (1922-2009)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 9/ Pierre Le Rose

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 8/ Marie Salou née Cam (1914-2011)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 7/ René Vautier (1928-2015)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 6/ Denise Firmin née Larnicol (1922-2019)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 5/ Fernand Jacq (1908-1941)

1920-2020: 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 4/ Corentine Tanniou (1896-1988)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère: 3/ Albert Rannou (1914-1943)

1920-2020 - 100 ans d'engagements communistes en Finistère - 2/ Marie Lambert (1913-1981)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011