Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 07:14
Dimanche 22 mai - La redadeg passe dans le pays de Morlaix - le PCF participe pour le soutien à la langue bretonne
Dimanche 22 mai - La redadeg passe dans le pays de Morlaix - le PCF participe pour le soutien à la langue bretonne
Dimanche 22 mai - La redadeg passe dans le pays de Morlaix - le PCF participe pour le soutien à la langue bretonne
La Redadeg, course en relais de 2020 km et 8 jours pour la langue bretonne passera dans le pays de Morlaix le dimanche 23 mai entre 7h et 10h30. Cette course a 12 ans maintenant et fait le tour de la Bretagne.

Enzo de Gregorio et Corentin Derrien seront les coureurs du PCF sur le kilomètre 414 de la Redadeg dimanche entre Terenez et la presqu'île de Barnenez.

Attention, à 8h20 ça va filer très vite, très haut, très fort!

Le PCF s'engage pour la langue bretonne mar plij!

Trugarez deoch Fabris Cadou

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 15:39
Communiqué de la section PCF du pays de Morlaix : soutien à la mobilisation des personnels de la Poste du 18 mai

Communiqué de la section PCF du pays de Morlaix : soutien à la mobilisation des personnels de la Poste du 18 mai.

Le 16 mai 2021

Un mouvement de mobilisation unitaire important à la Poste aura lieu le mardi 18 mai  en intersyndicale unitaire dans le Finistère (CGT FAPT 29 Nord et Sud, CFDT 29, SUD PTT 29, FOCOM 29, UNSA Postes 29): ce sera un mardi noir à la Poste avec une grève qui s'annonce massivement suivie et des rassemblements à 10 h à Brest et Quimper. La section du pays de Morlaix du PCF soutient cette mobilisation des postiers. Au niveau départemental, le groupe La Poste, dont l'état et la caisse des dépôts et consignation sont les actionnaires principaux, mais qui est géré comme une entreprise à qui l'on demande des niveaux de retour d'investissement et de rentabilité ponctionnés essentiellement sur le personnel et la réduction du service public, continue ses réorganisations à marche forcée, au détriment de ses missions de service public, et du personnel, avec une intensification du travail, et souvent une perte de sens. Pour l'ensemble de la Bretagne, il n'y a eut que 15 embauches en CDI depuis le début de la crise sanitaire, et 5 dans le Finistère, et cela malgré le nombre de départs en retraite et l'augmentation spectaculaire de l'activité colis. 

Dans le pays de Morlaix, cette politique du groupe La Poste se traduirait par des mesures de réorganisation inacceptables que le PCF dénonce avec les élus locaux (à l'exception notable de la députée Mme Le Feur) et les syndicats de la La Poste.

- des réorganisation de tournées pour les facteurs qui sont déjà sous pression. Pour Morlaix, il y aura une tournée en moins.

- 15 heures d'ouverture de guichets de moins sur tout le secteur de Morlaix, 3 plein temps de postiers en moins.

Concrètement, cela se traduit par la volonté de supprimer l'agence postale de Taulé pour la transformer en agence postale communale, de faire passer des bureaux postaux en statut de facteurs-guichetiers a Plourin-les-Morlaix et Plouigneau (-7h d'ouverture), nouvelles réductions d'ouvertures à la Poste centre-ville de la rue de Brest (ouverture à 9h30 plutôt qu'à 9h) à Morlaix et au Géant de Saint Martin des Champs (ouverture à 10h30 plutôt qu'à 10h), après la surpression du bureau de poste de la Boissière, et avant cela, celui de la rue de Paris. Le bureau de Plougasnou ouvrirait aussi plus tard, à 9h30 plutôt qu'à 9h.  Le bureau de Lanmeur serait fermé le mercredi après-midi aussi bien que le lundi. Il n'y a déjà plus que 4 bureaux de poste véritables sur le secteur de Morlaix: Morlaix-centre, Saint-Martin, Plougasnou, Lanmeur.  Tous les autres ont été détruits, se sont transformés en agence communale, avec la suppression de nombreux emplois de postiers, des frais de service public national qui reviennent désormais aux communes, des restrictions d'accès au service.

Or, pour nous, la Poste est un service public essentiel, notamment pour sa banque qui est celle des classes populaires, et ses services courrier, colis, importants pour tous, et notamment les personnes âgées.

Au plan national, les syndicats de la Poste et les usagers expriment de nombreuses inquiétudes sur le service universel postal : La France pourrait ramener la distribution du courrier de six à cinq jours par semaine et abandonner le J + 1. La Poste risque de ne plus assurer ses missions de service public, faute d’une compensation financière de l’État. Le service universel postal qui oblige La Poste à distribuer le courrier six jours sur sept sur l’ensemble du territoire est en péril.

Et pourtant, en 2020, La Poste a dégagé un bénéfice de 2,1 milliards d’euros, contre 800 millions en 2019. Une politique de rentabilité pour l'actionnaire qui a pour contrepartie des suppressions d'emplois chaque année (100 000 depuis 10 ans pour le groupe la poste), la transformation de contrats protecteurs de fonctionnaires en contrats de droit privé, en CDD, missions d'intérim. Les postiers dénoncent ainsi légitimement une dégradation de leurs conditions de travail et demandent une plus grande reconnaissance : les communistes leur apportent leur soutien.

Communiqué de la section PCF du pays de Morlaix : soutien à la mobilisation des personnels de la Poste du 18 mai
Le Télégramme, 17 mai 2021

Le Télégramme, 17 mai 2021

 

Ouest-France
Morlaix. Le Parti communiste soutient la mobilisation des personnels de La Poste

Le Parti communiste français (PCF) de Morlaix (Finistère), soutient la mobilisation des personnels de La Poste, qui a lieu mardi 18 mai 2021, à Guipavas et à Quimper.

Le Parti communiste français (PCF) à Morlaix (Finistère), soutient la mobilisation des personnels de La Poste de ce mardi 18 mai 2021, à Guipavas et Quimper. Les réorganisations annoncées par le groupe se traduiraient par une tournée en moins, à Morlaix et « 15 heures d’ouverture de guichets de moins sur tout le secteur de Morlaix, trois pleins-temps de postiers en moins ».

Mais aussi « par la volonté de supprimer l’agence postale de Taulé pour la transformer en agence postale communale, de faire passer des bureaux postaux en statut de facteurs-guichetiers à Plourin-lès-Morlaix et Plouigneau », des réductions d’ouvertures à Morlaix, à celle du Géant de Saint-Martin-des-Champs, à Plougasnou, ou à Lanmeur.

Plus que quatre véritables bureaux

« Il n’y a déjà plus que quatre bureaux de poste véritables sur le secteur : Morlaix-centre, Saint-Martin, Plougasnou, Lanmeur. Tous les autres ont été détruits, se sont transformés en agence communale. »

Tout cela alors qu’en 2020, « La Poste a dégagé un bénéfice de 2,1 milliards d’euros, contre 800 millions en 2019 ».

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-le-parti-communiste-soutient-la-mobilisation-des-personnels-de-la-poste-dc0f18da-b6e1-11eb-b73a-358c628dc742

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 10:07
Opposition à la réforme de l'assurance chômage - La non-réponse de Sandrine Le Feur, députée LREM, au courrier du PCF Pays de Morlaix et à notre demande de rencontre
Opposition à la réforme de l'assurance chômage.
 
Le lundi 26 avril, nous écrivions à la députée LREM de la circonscription de Morlaix Sandrine Le Feur, en même temps que nous envoyions au Télégramme et au Ouest-France un communiqué contre la réforme de l'assurance chômage paru partiellement dans ces deux journaux à la fin avril:
 
" Bonjour Madame Le Feur, députée de la circonscription de Morlaix,
 
Voici un communiqué de la section du PCF pays de Morlaix que nous souhaitons vous adresser car il interpelle aussi vos responsabilités de députée du canton de Morlaix et de la majorité LREM par rapport aux conséquences sociales qui risquent d'être désastreuses, particulièrement dans ce contexte de pandémie et de crise économique et sociale, de la réforme de l'assurance chômage, une disposition d'autant plus déplacée qu'à l'autre bout de la chaîne sociale, les "premiers de cordée" n'ont jamais été aussi bien servis.  Nous espérons que vous pourrez porter attention à nos arguments et plaider pour un retrait de cette réforme de l'assurance chômage. Nous sommes bien évidemment disposés à échanger avec vous sur ce sujet.Bien cordialement,
 
Ismaël Dupont, élu communiste à Morlaix
 
Et Daniel Ravasio, secrétaire de section du PCF Pays de Morlaix
 
 
***
 
POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE
 
Le 1er Juillet prochain, victimes de la faillite de leur entreprise ou d’un licenciement, les sans emplois n’auront pas d’emploi à retourner exercer.
 
Avec la réforme de l’assurance chômage du président des riches, nombre d’entre eux n’auront plus droit à aucune indemnisation ou la verront diminuer drastiquement. Une réforme d'autant plus indécente au moment où 40 milliardaires français se partagent 510 milliards de dollars contre 277 milliards en 2020 et où, en pleine crise sociale, la bourse de Paris s'est envolée de 60% en un an. Plutôt que de s'attaquer à la racine de cet enrichissement vertigineux des puissants - l'évasion fiscale, qui coûte chaque année 80 milliards à l’État et aux caisses de solidarité - Macron tape sur les plus modestes. 
 
Cela concernera d’abord les travailleuses et travailleurs les plus fragiles, celles et ceux qui avant la crise occupaient un emploi précaire (contrats courts, temps partiels, travailleurs saisonniers, etc.). Cela touchera également les salarié.e.s des secteurs les plus sévèrement touchés par la crise sanitaire (hôtellerie, restauration, culture, tourisme, évènementiel, restauration…).
 
Face à la crise, si cette réforme devait être appliquée, elle privera les nouveaux inscrits de 27 % de leur indemnisation en moyenne – parfois même jusqu’à 50 % - selon l’étude d’impact de l’Unedic. Elle doit être définitivement abandonnée.
 
Parce que nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de justice sociale.
 
Parce que c’est la sécurisation des parcours professionnels qui permettra aux travailleurs de conserver leur savoir-faire.
 
Parce que les entrepreneurs auront besoin de personnels avec des compétences préservées pour relancer leur activité avec efficacité et sérénité.
 
Parce qu’il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire un carnage économique et social, nous demandons d’étendre la période d’indemnisation pour les chômeurs en fin de droit, de permettre aux intermittents d’être rémunérés et d’abroger l’intégralité de la réforme de l’assurance chômage.
 
Nous interpellons solennellement la députée LREM de Morlaix Sandrine Le Feur: elle doit intervenir auprès de son "gouvernement" et ne pas se rendre complice d'une réforme de l'assurance chômage qui matraque les chômeurs. Cette réforme doit être définitivement abandonnée.
 
Le succès de la mobilisation syndicale du samedi premier mai, à 14h place Puyo à Morlaix, sera un bon indicateur du refus de cette politique de régression sociale et les communistes y prendront toute leur place.
 
Section du Pays de Morlaix du Parti communiste - 26 avril 2021 "
 
 
Le 10 mai 2021, j'ai reçu par courriel une non-réponse assez sidérante mais aussi éloquente malgré tout de la députée de Morlaix Sandrine Le Feur disant son refus de rentrer en dialogue avec le PCF pays de Morlaix et de nous opposer ses arguments en faveur de la réforme de l'assurance-chômage(si elle en a) à ceux que nous lui avons fait valoir dans notre courrier sous prétexte que je suis candidat aux départementales.
 
Est-ce que les mauvais coups du gouvernement cessent à l'approche des élections?
Est-ce que Madame le Feur qui justifiait le 1er mai les suppressions d'horaires d'ouverture dans les bureaux de poste et les suppressions d'agences postales contre la colère des mairies et élus locaux impactés du pays de Morlaix se met en vacances de ses fonctions de députée sous prétexte de départementales et régionales à venir?
Depuis quand l'assurance-chômage est une compétence du département?
 
Voici la non-réponse de Madame Le Feur.
 
En dehors de la politesse élémentaire d'apporter une réponse de forme, j'y vois une drôle de conception du rôle d'une députée de l'ensemble des habitants d'une circonscription, y compris ceux qui ne partagent pas l'ultra-libéralisme économique de la LREM et du président Macron soutenu par Madame Le Feur et l'ensemble des députés du Finistère (horreur!!!).
 
Ismaël Dupont
 
"Monsieur Dupont,
J’ai attentivement pris connaissance du communiqué de presse de la section morlaisienne du Parti Communiste Français. Je vous remercie de m’avoir fait part de vos arguments en faveur d’un retrait de la réforme de l’assurance chômage.
J’ai pour principe de toujours apporter une réponse à tous ceux qui m’écrivent.
Toutefois, venant d’un candidat officiellement en campagne, je doute que cet échange soit simplement dédié à la réflexion de votre collectif. Il m’apparaît qu’il vous est impossible de me garantir que votre démarche n’est pas liée aux échéances électorales prochaines et qu’il ne sera pas fait publicité de ma réponse au profit de votre campagne.
Aussi, je vous apporterai une réponse argumentée à l’issue de processus électoral.
Vous en souhaitant bonne réception,
Bien cordialement,
Sandrine LE FEUR
Députée du Finistère,
Quatrième circonscription."
Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 06:52
Le 9 mai, marchons pour une vraie loi climat! - Communiqué du PCF Finistère
Le 9 mai, MARCHONS pour vraie loi climat !
 
La loi Climat, dernier texte environnemental du quinquennat d’Emmanuel Macron, est en l’état un échec climatique et social. Le gouvernement et la majorité  ont affaibli le projet de loi en empêchant que des mesures de la Convention citoyenne pour le climat soient reprises par les député·e·s.
Ce 9 mai, juste après le vote de la loi à l’Assemblée Nationale, nous marchons pour dénoncer le manque d’ambition du gouvernement qui refuse de faire face à l’urgence écologique, au dérèglement climatique. Nous marchons pour relever ces défis !
Pour sauver le climat, il faut changer ce système. La lutte contre le dérèglement climatique n’est pas compatible avec la recherche de la rentabilité maximale qui pousse aux délocalisations, aux concurrences entre les salarié.e.s et aux gâchis écologiques. Il Faut enfin mettre les richesses créées au service de la révolution écologique et de la réponse à tous les besoins humains.
Les mesures les plus structurantes proposées par la Convention concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises, la régulation du trafic aérien ou de la publicité, l’abandon du CETA et le renforcement du droit environnemental ont été repoussées à plus tard ou vidées de leur substance. Alors que certains pays ont revu à la hausse leurs ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France laisse le peloton des nations les plus vertueuses s’échapper en n’étant pas capable d’accélérer, elle aussi,
le mouvement !
Au début du mois de février, la justice a condamné l’État pour inaction climatique. Le tribunal de Paris a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique, et jugé illégal le non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le juge responsable de préjudice écologique.
Les communistes appellent à agir pour une relocalisation de nos productions pour réduire les besoins de transport longue distance des marchandises
Ils se prononcent pour un service public ferroviaire, fret et passager, en réduisant notamment le prix du billet SNCF pour les usagers , la gratuité des transports en commun, un plan de rénovation des bâtiments de 10 milliards d’euros/an ,l'arrêt du projet HERCULE visant à privatiser la production d’énergie, le rejet des accords de libre-échange type CETA et MERCOSUR et l'adoption d’une loi favorisant les circuits-courts ,la création d’un pôle public de l’énergie.
La fédération du Finistère du PCF appelle à participer nombreux aux marches pour le Climat qui se dérouleront dans le Finistère à Crozon, Concarneau, Morlaix ,Quimper , Quimperlé ...
 
Federation du Finistere du PCF
5 rue Henri Moreau
29 200 BREST
federation@29.pcf.fr
Le 9 mai, marchons pour une vraie loi climat! - Communiqué du PCF Finistère
Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 06:27
Morlaix. Le PCF demande le retrait d’une réforme « qui matraque les chômeurs »

Ouest-France, 26 avril 2021

​Les communistes du pays de Morlaix dénoncent la réforme de l’assurance chômage, qui entrera en vigueur en juillet 2021. Selon le parti politique, elle impactera en premier lieu les salariés les plus modestes.

Dans un communiqué, la section pays de Morlaix du Parti communiste demande le retrait de la réforme de l’assurance chômage, « qui matraque les chômeurs ». Selon le parti politique, « elle concernera d’abord les travailleuses et travailleurs les plus fragiles, celles et ceux qui avant la crise occupaient un emploi précaire (contrats courts, temps partiels, travailleurs saisonniers, etc.) », mais aussi « les salariés(e)s des secteurs les plus sévèrement touchés par la crise sanitaire (hôtellerie, restauration, culture, tourisme, évènementiel, restauration…) ».

« Plus que jamais besoin de justice sociale »

« Si cette réforme devait être appliquée, elle priverait les nouveaux inscrits de 27 % de leur indemnisation en moyenne – parfois même jusqu’à 50 % – selon une étude d’impact », alerte encore le PCF. Cela alors « que nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de justice sociale ».

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 14:21
POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE - Communiqué du PCF pays de Morlaix, 26 avril 2021
POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE
 
Le 1er Juillet prochain, victimes de la faillite de leur entreprise ou d’un licenciement, les sans emplois n’auront pas d’emploi à retourner exercer.
 
Avec la réforme de l’assurance chômage du président des riches, nombre d’entre eux n’auront plus droit à aucune indemnisation ou la verront diminuer drastiquement. Une réforme d'autant plus indécente au moment où 40 milliardaires français se partagent 510 milliards de dollars contre 277 milliards en 2020 et où, en pleine crise sociale, la bourse de Paris s'est envolée de 60% en un an. Plutôt que de s'attaquer à la racine de cet enrichissement vertigineux des puissants - l'évasion fiscale, qui coûte chaque année 80 milliards à l’État et aux caisses de solidarité - Macron tape sur les plus modestes. 
 
Cela concernera d’abord les travailleuses et travailleurs les plus fragiles, celles et ceux qui avant la crise occupaient un emploi précaire (contrats courts, temps partiels, travailleurs saisonniers, etc.). Cela touchera également les salarié.e.s des secteurs les plus sévèrement touchés par la crise sanitaire (hôtellerie, restauration, culture, tourisme, évènementiel, restauration…).
 
Face à la crise, si cette réforme devait être appliquée, elle privera les nouveaux inscrits de 27 % de leur indemnisation en moyenne – parfois même jusqu’à 50 % - selon l’étude d’impact de l’Unedic. Elle doit être définitivement abandonnée.
 
Parce que nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de justice sociale.
 
Parce que c’est la sécurisation des parcours professionnels qui permettra aux travailleurs de conserver leur savoir-faire.
 
Parce que les entrepreneurs auront besoin de personnels avec des compétences préservées pour relancer leur activité avec efficacité et sérénité.
 
Parce qu’il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire un carnage économique et social, nous demandons d’étendre la période d’indemnisation pour les chômeurs en fin de droit, de permettre aux intermittents d’être rémunérés et d’abroger l’intégralité de la réforme de l’assurance chômage.
 
Nous interpellons solennellement la députée LREM de Morlaix Sandrine Le Feur: elle doit intervenir auprès de son "gouvernement" et ne pas se rendre complice d'une réforme de l'assurance chômage qui matraque les chômeurs. Cette réforme doit être définitivement abandonnée.
 
Le succès de la mobilisation syndicale du samedi premier mai, à 14h place Puyo à Morlaix, sera un bon indicateur du refus de cette politique de régression sociale et les communistes y prendront toute leur place.
 
Section du Pays de Morlaix du Parti communiste - 26 avril 2021
 
Partager cet article
Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 06:58
Les communistes étaient présents à la manif pour la régularisation des sans-papiers à Morlaix le 19 janvier 2021, à l'initiative de la CGT défendant les travailleurs d'Aviland et de Prestavic (ici, Roger Héré, vice-président de Morlaix Communauté, et premier adjoint de Plouigneau, et Ismaël Dupont)

Les communistes étaient présents à la manif pour la régularisation des sans-papiers à Morlaix le 19 janvier 2021, à l'initiative de la CGT défendant les travailleurs d'Aviland et de Prestavic (ici, Roger Héré, vice-président de Morlaix Communauté, et premier adjoint de Plouigneau, et Ismaël Dupont)

Morlaix- 19 janvier 2021

Morlaix- 19 janvier 2021

Morlaix- 19 janvier 2021

Morlaix- 19 janvier 2021

Morlaix, le 12 avril 2021.

Monsieur le Préfet du Finistère,

Je me permets de vous interpeller en tant que secrétaire départemental du Parti communiste français dans le Finistère sur la situation des travailleurs des entreprises de ramasse de volailles Prestavic et Aviland victimes d’un non respect du droit du travail, voire même de faits pouvant rentrer dans la catégorie de « traite d’êtres humains ».

A notre sens, ces travailleuses et travailleurs, ainsi que leurs enfants et conjoints, doivent pouvoir bénéficier d’un titre de séjour et d’une régularisation.

Or, treize travailleurs et travailleurs d’Aviland et les membres de leur famille sont sous la menace d’OQTF et un salarié de Prestavic encore. Cela nous surprend d’autant plus que des salariés de Prestavic ont eu obtenu des titres de séjour suite à leurs auditions et une plainte établie auprès de la Police des frontières.

C’est pour nous un très mauvais signal donné pour le respect du droit du travail quand des salariés qui témoignent dans le cadre d’affaire d’entorses au droit du travail sont menacés d’une reconduite à la frontière.

Le Parti communiste français salue l’action courageuse et déterminée de la CGT pour défendre ces travailleuses et ces travailleurs, et leurs familles, leur droit à un travail dignement rémunéré dans le cadre des garanties légales qui doivent être accordés à tous les salariés, et leurs droits au séjour régulier.

Les employeurs ne doivent pas profiter des situations de précarité causées par la situation des sans-papiers pour maximiser leurs profits au détriment de la santé et des droits des travailleurs.

Nous vous encourageons vivement à régulariser ces travailleuses et travailleurs et leurs familles qui font la preuve tous les jours de leur volonté de s’insérer dans la vie professionnelle, économique et sociale en France et qui ont subi des préjudices dans une relation d’exploitation au travail.

Nous étions avec de nombreuses associations, syndicats, partis politiques, élu.e.s, citoyennes et citoyens le mardi 19 janvier 2021 au rassemblement à l’initiative de la CGT organisé devant la mairie puis la sous-préfecture de Morlaix pour demander la régularisation de ces travailleurs sans papiers, et nous attendons de l’État et de ses représentants qu’ils mettent en application les dispositions du code d’entrée et de séjour des étrangers et du droit d’asile qui protègent les travailleurs victimes d’entorse au droit du travail et de traite d’êtres humains qui cherchent à faire valoir leurs droits.

C’est une question de respect des lois et des valeurs de la République, comme d’humanité.

Nous comptons fortement sur votre attention portée à ce dossier et votre résolution à le faire évoluer positivement.

Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, élu à Morlaix

Partager cet article
Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 06:29
Corentin Derrien, ici point levé sur le marché de Morlaix, avec Walden Gauthier, plus jeune élu du Finistère, à Saint Thégonnec - Loc Eguiner, sera le référent technique de la délégation du PCF Finistère, composée de 10 représentants (9 au titre de notre nombre de cotisants + 1 membre du CN: Ismaël Dupont)

Corentin Derrien, ici point levé sur le marché de Morlaix, avec Walden Gauthier, plus jeune élu du Finistère, à Saint Thégonnec - Loc Eguiner, sera le référent technique de la délégation du PCF Finistère, composée de 10 représentants (9 au titre de notre nombre de cotisants + 1 membre du CN: Ismaël Dupont)

Enzo de Gregorio, secrétaire du MJCF Finistère (à gauche), sera présent dans la délégation du PCF Finistère à la conférence nationale

Enzo de Gregorio, secrétaire du MJCF Finistère (à gauche), sera présent dans la délégation du PCF Finistère à la conférence nationale

Les délégués de la fédération du PCF Finistère à la conférence nationale de ce week-end, 10 et 11 avril, réunis en viséo-conférence, seront Martine Carn, Eugénie Cazaux, Corentin Derrien, Enzo de Gregorio, Ismaël Dupont, Marion Francès, Jean-Luc Le Calvez, Marie-Françoise Madec Jacob, Erwan Rivoalan (le dimanche), Monique Sithamma, Pierre-Yves Thomas.

L'AG de section du PCF pays de Morlaix (95 adhérents) réunie le 20 mars avec une vingtaine de camarades a consensuellement soutenu une candidature communiste à la présidentielle, et celle de Fabien Roussel, a été tirée une contribution collective à la conférence nationale transmise sur le site du PCF:

Pour voir les contributions sur le site national du Parti communiste français:

Il y a les contributions de nos camarades, soit à titre individuel, à titre collectif, 
 
 
Mais aussi des comptes rendus de CD et de section:
 
 
 
Contribution collective de la section de Morlaix du PCF (29, Finistère) pour la conférence nationale du Parti communiste français, 10 et 11 avril.
 
20 mars 2021:
 
Soutien à la candidature communiste de Fabien Roussel
 
La situation est très complexe et assez contradictoire pour nous.
Avant tout, il faut commencer par dire que la présidentielle est une élection très anti-démocratique, créant de la personnalisation à outrance, du pouvoir personnel, au détriment des programmes et du collectif. Nous serions plutôt pour que le Président soit élu par une Assemblée nationale élue à la proportionnelle. On est coincés par cette élection autoritaire. On donne tout pouvoir, autorité, à un homme. Même les députés n’ont plus leur mot à dire. A partir de là, qu’est-ce qu’on fait ? Cette élection marquée par l’autoritarisme, la personnalisation, tout ce qu’on rejette, est pour autant indispensable aujourd’hui pour nous pour exister, même si elle nous est défavorable.
Le contexte n’invite guère à l’optimisme et pourtant nous ne sommes pas résignés.
Nous avons conscience de l’immense danger d’un nouvel affrontement de second tour entre la droite libérale, macroniste ou LR, et l’extrême-droite des Le Pen, en 2022, des risques de marginalisation de la gauche si on devait en rester à cet éclatement des candidatures au 1er tour des présidentielles et à cette incapacité à travailler en commun un projet de majorité, de l’offensive idéologique de la droite et de l’extrême-droite partout dans le monde et en Europe, des risques pour les libertés, ce qu’il reste de notre système de protection sociale et des services publics, de nos solidarités, beaucoup de conquis sociaux et démocratiques qui doivent aux combats des communistes, notamment dans la Résistance, à la Libération, quand le parti était plus fort électoralement qu’il ne l’est actuellement.
Nous avons aussi conscience qu’une grande partie de l’électorat de gauche, du peuple de gauche, souhaite un effort de rassemblement pour donner de l’espoir, donner une chance de trouver une alternative au scénario du pire en 2022, d’autant plus qu’aujourd’hui une victoire du RN n’est plus tout à fait du domaine de l’impossible.
De nombreux précédents européens existent, et en même temps, la gestion calamiteuse de crise sanitaire par Macron, les dégâts politiques et psychologiques du confinement, de la crise économique et sociale et de l’absence ou la minoration du mouvement social et des échanges sociaux dans cette période renforcent cette crainte.
En même temps, quand nous regardons autour de nous, peu de forces politiques à gauche ou chez les écologistes ont l’air vraiment de vouloir construire des ponts, de rassembler, si ce n’est pas derrière eux. Pourquoi serions-nous les seuls à nous effacer ?
L’acte de candidature précoce et unilatéral de Mélenchon, le 3ème, a hypothéqué les possibles de rassemblement à gauche.
On nous met tout le temps dans les gencives : il ne faut pas que Marine Le Pen passe. Mais qui fait tout pour qu’il y ait un nouveau duel Macron-Le Pen ?
Par rapport à il y a cinq ans, en 2022, il y a de quoi s’inquiéter car ce n’est pas sûr que le front républicain fonctionne. On peut très bien se trouver avec une Marine Le Pen qui batte Macron.
Est-ce qu’il y a une bonne solution ? Pas sûr. Est-ce qu’il y a une moins mauvaise solution ? Oui, présenter un candidat communiste.
Il ne faut pas se leurrer : peu de chance que Mélenchon se retire pour personne, Jadot non plus. Dans ce cas, il faudrait être gonflé pour dire que c’est essentiellement les communistes qui minimisent les chances pour un candidat de gauche d’être au second tour.
Quel rassemblement à gauche, s’il n’y a pas EELV et Mélenchon ensemble
Si on veut un rassemblement, il faut un rassemblement très large. Si Fabien Roussel passe très bien dans les médias en ce moment, ou moins mal que les dirigeants et porte-paroles communistes à l’habitude, c’est sans doute parce qu’il est pressenti candidat à la présidentielle.
La situation économique, sociale, politique actuelle est grave et va probablement aller en s’aggravant. Cette situation est le résultat du renforcement des logiques mortifères du capitalisme financier et de sa domination politique. Notre adversaire, c’est le capital. C’est clairement dit. Il n’y a pas d’autre organisation politique qui mette en avant cette chose essentielle. C’est pourquoi il faut une candidature communiste. Il nous faut une campagne forte sur la réorientation de l’argent. Si on passe notre temps à ne jamais présenter de candidats aux présidentielles, on n’en représentera plus jamais.
Et la population nous dira : et bien, à quoi servez-vous ?
Nous avons le parti qui a le plus d’adhérents, qui a en plus un corpus idéologique et un projet de société cohérent, une histoire, des valeurs, non réductibles dans la social-démocratie, le social-libéralisme, le capitalisme. Nous sommes le Parti organisé qui peut continuer à combattre et à résister même si on continuait d’aller vers le pire.
Il est essentiel de retrouver une visibilité, une lisibilité, des électeurs qui se ré-habituent à se poser la question de voter pour nous, et des militants qui ne soient pas désarçonnés d’avoir à soutenir des candidats issus d’autres formations, comme Jean-Luc Mélenchon, à qui on ne fait plus aucune confiance.
Aujourd’hui, l’enjeu du renforcement organisationnel et numérique du parti semble essentiel. Les opportunités existent. D’autant que le capitalisme financier et mondialisé démontre chaque jour un peu plus, et tout particulièrement en ces temps de pandémie qui ne viennent pas de nulle part, sa nocivité. Le désir et l’espoir d’un autre monde habitent énormément de gens, et beaucoup de jeunes. Il faut y aller décomplexé sur notre volonté de rupture avec les logiques capitalistes, avec la monarchie présidentielle. Difficile d’exister si on n’est pas présent dans ces élections présidentielles.
Ou nous avons des idées ou nous en n’avons pas. Si nous en avons, la seule façon de les faire progresser et de les défendre, c’est de les partager en présentant une candidature. Il faut montrer qu’on est là et qu’on lutte. Il faut chercher à aller à la rencontre des abstentionnistes. Dans notre programme, on doit clairement remettre en cause la 5e République, réaffirmer notre volonté d’instaurer la proportionnelle, de rétablir le caractère protecteur du droit du travail, de remettre en cause les fermetures de lit à l’hôpital, la privatisation des services publics.
La candidature annoncée de Fabien Roussel nous assure une bonne présence dans les médias, et il passe très bien : il a le parler vrai, clair, qui s’adresse aux gens. Les citoyens se retrouvent dans son langage. On a un peu l’impression qu’il parle simplement comme vous et moi. Il touche les cœurs.
Notre objectif ne doit-il pas être de faire avancer nos idées le plus loin possible, et notre programme ? Nous avons besoin d’un candidat communiste pour porter notre originalité. Il faudra de toute façon respecter la décision de la conférence nationale. Une fois que c’est décidé, c’est décidé, on va de l’avant. Fabien Roussel n’est pas clivant, il s’exprime sans acrimonie, avec classe, présente des choses qui peuvent rassembler la population. En fin de compte, c’est ça qui importe.
On a avec Fabien Roussel un candidat de la jeune génération qui n’est pas complexé par l’effondrement de l’URSS, des régimes se réclamant sans doute en partie indûment du communisme. C’est un nouveau visage pour notre parti. Le parti d’une histoire faite de complexité. C’est notre histoire. Notre histoire nous colle à la peau dans la société. Il parle très humblement et avec beaucoup de justice. Il a été élu et vient d’un département d’une grande pauvreté, avec une désindustrialisation forte, il sait de quoi on parle et combat avec cette volonté. Il reste près du terrain, trois jours dans sa circonscription, présent au côté des travailleurs.
Sur la possibilité de retirer notre candidats en cours de campagne si des opportunités sérieuses de rassemblement se présentaient, les camarades sont partagés :
Certains pensent qu’on ne doit pas fermer la porte à une coalition programmatique même si c’est improbable. C’est la volonté de la grande majorité de l’électorat de gauche et cela apparaît comme la seule chance de pouvoir gagner et empêcher une nouvelle victoire de la droite, ou pire, du RN. Nous devons aussi craindre d’être distanciés dans le courant de la campagne avec des logiques de vote utile. Dire par ailleurs qu’une décision à un caractère irréductible, ce n’est sûrement pas marxiste. C’est pas au plus faible d’aller vers le fort. Il faut qu’on se montre, qu’on soit visible, et après on viendra nous voir, et il sera temps de se poser les questions.
D’autres pensent qu’on ne peut pas dire : on présente maintenant une candidature, mais à 4 ou 5 mois des présidentielles, ou à la dernière minute, on la retirera pour se mettre d’accord, en fonction des sondages. Ça ce n’est pas politique, c’est politicien. Il y a une question de crédibilité. On a un programme et un projet différents ou pas. Qu’est-ce qu’on fait pour compter à nouveau ? Pour exister dans le rapport de force ?
Des camarades se posent la question de la capacité à absorber le coût financier de la candidature aux présidentielles. D’autres disent qu’il faut nuancer la revendication de la proportionnelle intégrale qui pourraient aussi, dans l’état actuel des forces, nous exclure du jeu parlementaire et donner 30 % des députés à l’extrême-droite. D’autres craignent une absence de discipline collective au sein du parti avec des élus et des militants appelant à voter et soutenir Mélenchon contre le candidat communiste désigné par une majorité du parti, si c’est le cas début mai, avec un risque de brouillage de notre entrée en campagne.
Partager cet article
Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 10:26
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!

Photos Ismaël Dupont et Lucienne Nayet

Un beau rassemblement pour le climat et une vraie prise en compte des enjeux du dérèglement climatique à Morlaix ce matin.

Les communistes et de nombreux élus de gauche étaient présents.

Une vingtaine de camarades étaient présents dont plusieurs élus communistes: Martine Carn (Plougonven), Roger Héré et Patrick Beguivin (Plouigneau), Corentin Derrien (Saint Thégonnec-Loc Eguiner), Ismaël Dupont (Morlaix).

Martine Carn, Patrick Beguivin et Lucienne Nayet ont distribué l'appel du PCF pour une vraie loi climat.

Et nous avons fait deux nouvelles adhésions pour la section de Morlaix dans le rassemblement, deux musiciens et chanteurs engagés aussi à la CGT du spectacle et des intermittents, ce qui porte à 6 le nombre de nouveaux adhérents dans la section de Morlaix en 15 jours et à 95-96 le nombre d'adhérents de la section PCF pays de Morlaix !!!!

Encore un petit effort et on atteindra les 100 adhérents dans la section de Morlaix, du jamais vu depuis des décennies!!!

 

***

Le lundi 29 mars, le gouvernement présentera son projet de loi « climat et résilience », à l’Assemblée nationale, censé reprendre une partie des travaux de la Convention citoyenne pour le climat.Ce texte de loi est bien en deçà des objectifs fixés par l’assemblée citoyenne. En l’état, il ne permettra pas d’atteindre la baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre.
 
Les mesures les plus structurantes proposées par la Convention concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises, la régulation du trafic aérien ou de la publicité, l’abandon du CETA et le renforcement du droit environnemental sont repoussées à plus tard ou vidées de leur substance.
 
Alors que certains pays ont revu à la hausse leurs ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France laisse le peloton des nations les plus vertueuses s’échapper en n’étant pas capable d’accélérer, elle aussi, le mouvement !
 
Au début du mois de février, la justice a condamné l’État pour inaction climatique. Le tribunal de Paris a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique, et jugé illégal le non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le juge responsable de préjudice Écologique.
Le PCF tient l'exigence d’une politique volontariste pour lutter contre le réchauffement climatique, d’un changement de braquet, de mesures transformatrices : c’est le système qu’il faut changer, pas le climat !
La Fédération du Finistère du PCF et la section de Morlaix appelaient à participer aux marches  pour une vraie loi climat dans le Finistère.
 
Les communistes appellent à agir pour une relocalisation de nos productions pour réduire les besoins de transport longue distance des marchandises
Ils se prononcent pour un service public ferroviaire, fret et passager, en réduisant notamment le prix du billet SNCF pour les usagers , la gratuité des transports en commun, un plan de rénovation des bâtiments  de 10 milliards d’euros/an ,l'arrêt du projet HERCULE visant à privatiser la production d’énergie, le rejet des accords de libre-échange type CETA et MERCOSUR et l'adoption d’une loi favorisant les circuits-courts ,la création d’un pôle public de l’énergie.
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Partager cet article
Repost0
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 09:08
Le 28 mars marchons pour une vraie loi climat:
14 h Place de la Liberté à Brest
10 h 30 de la place des Otages à Morlaix,
11 h, parc du Bel-Air à Quimperlé,
  14 h, zone de Lumunoch à Briec.
 
Le lundi 29 mars, le gouvernement présentera son projet de loi « climat et résilience », à l’Assemblée nationale, censé reprendre une partie des travaux de la Convention citoyenne pour le climat.Ce texte de loi est bien en deçà des objectifs fixés par l’assemblée citoyenne. En l’état, il ne permettra pas d’atteindre la baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre.
 
Les mesures les plus structurantes proposées par la Convention concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises, la régulation du trafic aérien ou de la publicité, l’abandon du CETA et le renforcement du droit environnemental sont repoussées à plus tard ou vidées de leur substance.
 
Alors que certains pays ont revu à la hausse leurs ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France laisse le peloton des nations les plus vertueuses s’échapper en n’étant pas capable d’accélérer, elle aussi, le mouvement !
 
Au début du mois de février, la justice a condamné l’État pour inaction climatique. Le tribunal de Paris a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique, et jugé illégal le non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le juge responsable de préjudice Écologique.
Le PCF tient l'exigence d’une politique volontariste pour lutter contre le réchauffement climatique, d’un changement de braquet, de mesures transformatrices : c’est le système qu’il faut changer, pas le climat !
La Fédération du Finistère du PCF appelle à participer aux marches  pour une vraie loi climat à 14 h Place de la Liberté à Brest,10 h 30 de la place des Otages à Morlaix, 11 h, parc du Bel-Air à Quimperlé, 14 h, zone de Lumunoch à Briec.
 
Les communistes appellent à agir pour une relocalisation de nos productions pour réduire les besoins de transport longue distance des marchandises
Ils se prononcent pour un service public ferroviaire, fret et passager, en réduisant notamment le prix du billet SNCF pour les usagers , la gratuité des transports en commun, un plan de rénovation des bâtiments  de 10 milliards d’euros/an ,l'arrêt du projet HERCULE visant à privatiser la production d’énergie, le rejet des accords de libre-échange type CETA et MERCOSUR et l'adoption d’une loi favorisant les circuits-courts ,la création d’un pôle public de l’énergie.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011