Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 07:30
Une dizaine des adhérents du Parti communiste français s’étaient rassemblés ce vendredi 25 octobre pour « planter le cadre de l’entrée du parti pour les prochaines élections municipales dans le Pays de Morlaix ». (Le Télégramme/Cécile Renouard)

Une dizaine des adhérents du Parti communiste français s’étaient rassemblés ce vendredi 25 octobre pour « planter le cadre de l’entrée du parti pour les prochaines élections municipales dans le Pays de Morlaix ». (Le Télégramme/Cécile Renouard)

Le Télégramme, Cécile Renouard, 25 octobre 2019

Parmi les adhérents du Parti communiste, ils étaient une dizaine à s’être rassemblés ce vendredi 25 octobre pour présenter leurs objectifs pour les prochaines élections municipales.

« On est prêt à travailler avec tout le monde. Avec une ligne rouge : la politique de Macron », a résumé Ismaël Dupont, secrétaire départemental du Parti communiste français, ce vendredi 25 octobre. Près de lui étaient rassemblés au siège du parti à Morlaix, 2, petite route de Callac, une dizaine d’adhérents venus du Pays de Morlaix : Morlaix mais aussi Lanmeur, Taulé, Plouigneau, Saint-Thégonnec, Plougonven, Guimaëc… Si « des discussions ont lieu en ce moment dans les communes du Pays de Morlaix », rien n’a encore filtré à cette heure. Hormis la présence de Jérémy Lainé, de Guimaëc, qui repart, « seul du PC », sur la liste du maire sortant Pierre Le Goff.

« Disponibles pour travailler avec tout le monde à gauche »

Tous affichent leur volonté de se positionner pour les prochaines élections, « de redonner l’espoir à la gauche, de résister au rouleau compresseur libéral comme à la progression des idées racistes et populistes d’extrême-droite ». Et rappellent que « s’il a été possible de travailler en bonne entente sur des objectifs partagés et une ambition majoritaire avec le PS et Génération. s », ils sont « disponibles pour travailler avec tout le monde à gauche dans l’intérêt de la population ».

Huit valeurs leur tiennent particulièrement à cœur, valeurs défendues : « La participation citoyenne au niveau des communes et de Morlaix communauté ; le soutien au monde associatif, à la culture et aux politiques sportives ; la laïcité ; une politique d’égal accès effectif aux droits par des dispositifs qui favorisent les familles et personnes aux revenus les plus bas (accès aux cantines, garderies, loisirs…) ; le maintien et l’amélioration des services publics de proximité ; les régies publiques pour les biens communs que sont l’eau, le stationnement, la mobilité ; la gratuité des transports en commun et leur extension ; une agriculture responsable, respectueuse de l’environnement et de la santé ».

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/pays-de-morlaix-le-pcf-cherche-a-unifier-les-forces-de-gauche-25-10-2019-12418748.php

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 07:11

Conférence de presse du PCF pays de Morlaix:

Municipales, nos objectifs pour les habitants du pays de Morlaix

– 25 octobre 2019

Le Parti Communiste est une force militante qui compte dans le pays de Morlaix.

85 adhérents dans la section de Morlaix, une centaine en tout à l'échelle de Morlaix-Communauté avec la section de Lanmeur et celle de Morlaix, une présence militante très régulière, un engagement pour la défense de l'hôpital du pays de Morlaix, les bureaux de poste, les Trésoreries et finances publiques, les déchetteries, pour les mardis de l'éducation populaire, la fête du Viaduc le 1er mai, des élus qui cherchent à servir au mieux la population et les idées de gauche à Morlaix, Plouigneau, Guimaëc, Plourin-les-Morlaix, dans l'opposition ou des majorités d'union.

Aujourd'hui, nous avons la possibilité de présenter des candidats à Morlaix, Plougonven, Plouigneau, Lanmeur, Guimaëc. Dans d'autres communes où nous avons des militants prêts à s'engager dans des listes municipales d'union, des contacts sont en cours.

Le Parti Communiste au niveau national, c'est 6700 élus, 600 maires. Une quarantaine d'élus dans le Finistère dont actuellement 5 dans le pays de Morlaix. Nous voulons en avoir davantage au sortir des élections municipales pour servir les intérêts des citoyens, et notamment un groupe au Conseil de Communauté de Morlaix-Co. Nous voulons surtout faire élire un maximum de majorités de gauche sur des projets qui vont dans le sens de l'intérêt du plus grand nombre.

Nos élus sont des élus de terrain qui travaillent dans la proximité et le dialogue au service des besoins des populations, qui défendent les services publics, le social et les solidarités, une vision de la démocratie de participation citoyenne, des élus qui rendent des comptes et n'hésitent pas à porter des causes (contre TAFTA et CETA, contre la privatisation d'ADP, la centrale à gaz de Landivisiau, pour un moratoire sur les compteurs Linky, pour les droits humains, les droits des prisonniers politiques palestiniens, l'accueil des migrants ... ) comme à porter le débat dans les assemblées, même quand ils sont minoritaires.

Pour nous, la présence communiste dans les conseils municipaux est une garantie pour aiguillonner la gauche dans la bonne direction et faire en sorte qu'elle ne s'éloigne pas des aspirations populaires, pour défendre aussi le personnel municipal et l'emploi public.

Aujourd'hui, le pouvoir macroniste impose au pays une régression sociale et démocratique sans précédent.

13 milliards d'euros de dotations retirés aux collectivités locales d'ici 2022, une casse du statut de la fonction publique territoriale, 4 milliards d'euros amputés au budget de la Sécu et des hôpitaux en 2020, un vaste plan de destabilisation des syndicats via une remise en cause des cadres de la démocratie sociale (CHSCT, commissions paritaires), une réforme ultra-libérale du droit du travail, des baisses d'indemnisations significatives pour 40 % des chômeurs, une casse du régime des retraites par répartition.

N'en jetez plus! 

Les candidats sous l'étiquette LREM, derrière les sourires de façade et de communication, et leurs différentes couleurs arborés (verte, rose, bleue) défendent cette politique humainement scandaleuse, aux conséquences profondes pour la population et notre lien républicain qui se délite.

Macron cherche aussi parallèlement en instrumentalisant le débat sur l'immigration et la laïcité, en favorisant ses apparitions télévisées, à se donner comme principal adversaire l'extrême-droite RN dans un paso doble mortifère, pour rééditer en 2022 le scénario de 2017.

Nous voulons empêcher ce scénario, redonner de l'espoir à gauche, résister au rouleau compresseur libéral comme à la progression des idées racistes et populistes d'extrême-droite. C'est pourquoi nous defendons le rassemblement à gauche des partis politiques et des citoyens de gauche, dans le Pays de Morlaix, comme dans tout le pays et le Finistère.

Nous voulons des listes clairement à gauche, unifiant les forces disponibles mais aussi très clairement ouvertes aux citoyens et habitants sans étiquette.

Dans le pays de Morlaix, il a été possible de travailler en bonne entente sur des objectifs partagés et une ambition majoritaire avec le PS et Génération.s mais nous sommes disponibles pour travailler avec tout le monde à gauche dans l'intérêt de la population. Avec l'UDB sur Morlaix, des discussions sont toujours en cours.

Ce que nous défendons :

- la participation citoyenne au niveau des communes et de Morlaix Communauté

- le soutien au monde associatif, à la culture et aux politiques sportives

- la laïcité, dans une vision non excluante ou instrumentalisée

- une politique d'égal accès effectif aux droits par des dispositifs qui favorisent les familles et personnes aux revenus les plus bas (accès aux cantines, garderies, loisirs, etc.)

- le maintien et l'amélioration des services publics de proximité

- les régies publiques pour les biens communs que sont l'eau, le stationnement, la mobilité

- la gratuité des transports en commun et leur extension

- une vraie prise en compte de la problématique du vieillissement et une politique d'accès aux droits et de lutte contre l'isolement et la précarité des personnes âgées en perte d'autonomie.

- une politique de rénovation de l'habitat, notamment social, mais aussi des propriétés en précarité énergétique, une prise en compte publique des dangers du radon

- une agriculture responsable, respectueuse de l'environnement et de la santé

Tract du PCF Pays de Morlaix pour les élections municipales - distribué déjà le 19 octobre sur le marché de Morlaix

Tract du PCF Pays de Morlaix pour les élections municipales - distribué déjà le 19 octobre sur le marché de Morlaix

Tract du PCF Pays de Morlaix pour les élections municipales - distribué déjà le 19 octobre sur le marché de Morlaix

Tract du PCF Pays de Morlaix pour les élections municipales - distribué déjà le 19 octobre sur le marché de Morlaix

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 06:46
Fête de l'Humanité Bretagne - 30 novembre et 1er décembre, avec Fabien Roussel le dimanche, un car partira de Plestin, Lanmeur et Morlaix en passant par Huelgoat: réservez votre place!

Samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre : Fête de l’Humanité Bretagne au Parc des Expositions du Pays de Lorient.

Le PCF Finistère y tiendra son traditionnel restaurant : toutes les bonnes volontés sont les bienvenues

Un car sera affrété pour se rendre à la Fête le dimanche 1er décembre.

Horaires aller : Plestin les Grèves (7 h 30 - Place) ; Lanmeur (8 h - Place) ; Morlaix (8 h 30 – Parking Géant côté garage Citroën) ; Huelgoat (9 h 15 – A côte Hôtel du Lac) – 10 h 45 ou 11 h (Lanester – Parc des expositions)

- Participation pour le car par personne : 12 €

- Contact pour s’inscrire :

Section Lanmeur : Michel TUDO (06 83 24 83 90) ; Muriel GRIMARDIAS (06 89 32 21 70)

Section Morlaix : Daniel RAVASIO (06 62 74 75 27) ; Ismaël DUPONT (06 20 90 10 52).

Les vignettes donnant le droit à l'entrée de la fête sont disponibles auprès de la section : 17€ pour les 2 jours ; 12 € pour la journée (gratuit – 18 ans).

Elle permet de financer la location du Parc des expositions, la fête étant entièrement organisées par des militant•es bénévoles. 

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2019 1 21 /10 /octobre /2019 11:15
Ce que nous proposons à gauche pour Morlaix (Génération.s, PCF, PS)- Ensemble à gauche. Pour une ville sociale, écologique et solidaire

Depuis octobre 2018, le collectif pour les Municipales à Morlaix en Commun, regroupant Génération.s, le PS, le PCF, réfléchit à un programme de gauche sociale et écologiste pour la ville.

Voici les orientations sur lesquelles nous avons travaillé pour Morlaix.

Ce n'est qu'un pré-projet que nous allons continuer à travailler, et à approfondir pour les mises en œuvre concrètes, les priorisations, les chiffrages, le calendrier d'action, avec nos colistiers et citoyens, les citoyens, le monde associatif et les acteurs morlaisiens. 

Nous avons voulu ce programme à la fois bien ancré à gauche et réaliste, et susceptible de relancer la ville de Morlaix, en grande difficulté économique, sociale, démographique, des difficultés qui se sont aggravées depuis que Agnès Le Brun est maire.

Ce projet reste provisoire et à discuter avec les habitants de Morlaix qui nous apporteront d'autres propositions et idées, nous n'en doutons pas.

Nos propositions rentrent dans un cadre finançable sur les 6 ans à condition de renoncer à des projets pharaoniques et non prioritaires du type du funiculaire (il en est de même de la passerelle sur le Viaduc) et de rester dans le cadre d'une gestion financière sérieuse et rigoureuse, avec des mutualisations à prévoir avec Morlaix-Communauté (le Théâtre, Langolvas) et une volonté de réduire les impôts locaux qui sont élevés à Morlaix dans une trajectoire raisonnable.

Notre pré-projet pour la liste "Ensemble à gauche. Pour une ville sociale, écologique et solidaire". Liste conduite par Jean-Paul Vermot et soutenue actuellement par les partis de gauche Génération.s, le PCF, le PS.

Voici notre projet de gauche pour Morlaix à cette étape.

Il se précisera bien sûr et pourra évoluer en fonction du contenu de nos échanges avec les Morlaisiens.

1. Associer les citoyens aux prises de décision et démocratiser le fonctionnement de la municipalité:

Faire de la démocratie participative et de l'implication des habitants et des acteurs de la ville (associations, etc.) dans les choix de gestion, d'investissement, un des grands axes de notre mandat de gauche pour la ville est une priorité pour nous.

- des conseils de quartiers et des élus référents de quartier

- un conseil municipal des jeunes, un ou des budgets participatifs

- des commissions extra-municipales ouvertes aux associations et citoyens, des commissions municipales qui soient des lieux d'élaboration et de débat

- des assises de la ville avec les citoyens et associations

- une concertation large avant les grands projets et le vote du budget primitif qui pourra donner lieu à un compte rendu de mandat annuel et une projection sur les projets à venir.

- une relation de dialogue et de travail véritable avec les associations et le personnel municipal, les représentants syndicaux qui doivent être considérés comme des vrais partenaires, etc.

Nous voulons étendre cette conception d'une citoyenneté active et d'une démocratie de participation citoyenne et populaire à la communauté d'agglomération elle aussi selon des modalités que l'on devra définir ensemble et avec les autres équipes de gauche de Morlaix-Communauté.

2. En lien avec Morlaix-Communauté, redynamiser la situation de l'emploi et de l'économie, travailler à la problématique du logement, des services publics et du bien vivre à Morlaix pour faire revenir et conserver des habitants.

Pour l'économie, nous pouvons envisager la création d'une agence de développement de l'économie dont les objectifs seraient l'animation des filières économiques (métallurgie, biotechnologies, construction, santé et soin, transition écologique, numérique, formation, etc.), la communication, le financement des projets, la création d'une ZAC d'activités sur le quartier de la gare pour y favoriser la création d'activités d'avenirs, la mise à disposition de locaux commerciaux pour aider les porteurs de projets, l'émergence de projets internationaux en appui avec la Métropole BMO (Inde, Cornouailles, Allemagne, Afrique), la reconquête de l'habitat avec un programme de rénovation en utilisant les outils d'achat public (Foncière de CDC Habitat ou outil propre).

Nous pensons aussi développer la formation aux nouveaux métiers du numérique et de l'informatique, gisement d'emplois importants, travailler tout particulièrement sur l'insertion des jeunes dans le travail en nous donnant des objectifs dont le niveau de satisfaction serait mesurable et en ne craignant pas d'expérimenter des dispositifs novateurs.

Nous examinons en ce moment la possibilité et les avantages d'une inscription dans la démarche « Zéro chômeur de Longue Durée », comme Saint Thégonnec-Loc Eguiner, et voulons d'une participation beaucoup plus active et revendiquée de la ville au service public de l'emploi, à l'insertion des jeunes dans la vie professionnelle, à la lutte contre le chômage de longue durée. Des expérimentations ont été faites ailleurs qui peuvent être tentées ici, il y a aussi à innover localement pour faire reculer le chômage, la précarité et la pauvreté dans un des bassins d'emplois les plus sinistrés de Bretagne. Nous nous donnerons des objectifs et nos politiques en matière de réduction du chômage feront l'objet d'une évaluation régulière.

Nous renforcerons les mesures de prévention contre le risque inondation à Morlaix.

Ces objectifs fondamentaux pour l'avenir de la ville impliquent de travailler en étroite collaboration avec Morlaix Communauté dans le cadre d'une majorité de gauche, et donc de mettre notre projet en débat au niveau du groupe de gauche communautaire et de tenir compte aussi du travail communautaire en cours dans les différentes équipes de gauche des communes avoisinantes.

Nous voulons travailler à renforcer nos coopérations. Avant même de parler de fusion ou de grand Morlaix, on peut développer les projets, actions et achats communs, proposer la conférence du pôle aggloméré associant Saint-Martin-des-Champs, Plourin-les-Morlaix et Sainte-Sève, pour y développer toutes les collaborations possibles. Travailler aussi à avoir une relation plus confiante, franche et apaisée avec Morlaix-Communauté, en évitant les postures politiciennes qui sont celles de la majorité morlaisienne actuelle.

3. L'indispensable transition écologique est un moteur de développement économique en même temps que de qualité de vie et d'exemplarité pour faire face aux enjeux vitaux de la crise écologique et climatique.

Nous voulons le développement des circuits courts alimentaires sur la cuisine centrale et la commande publique, le Bio en commun (appui municipal dans l'accessibilité de tous au bio local), le développement des potagers, des arbres fruitiers et de la végétalisation, une halle des circuits courts alimentaires au centre-ville, un choix du « Zéro pesticide », le développement de la ville vers la promotion des déambulations et trajets piétons et cyclistes, le développement du transport en commun et de l'usage des bus par la gratuité du transport.

Nous voulons expérimenter l'extension du secteur piétonnier du centre-ville.

Nous veillerons à ce que nos espaces publics, rues, venelles ou trottoirs, parcs et jardins permettent à toutes et tous, valides ou handicapés, de se déplacer, se promener ou se rencontrer en toute quiétude, de jour comme de nuit. Il s'agira de veiller à la qualité des lieux, des revêtements, de l'éclairage et de l'accessibilité.

Un audit énergétique du patrimoine de la ville, couplé à un plan pluriannuel de travaux d'économies d'énergie sur les bâtiments municipaux, sont nécessaires.

Nous voulons également que notre liste défende la gratuité du transport en commun sur le pôle urbain et travaille dessus pour argumenter auprès des autres élus de Morlaix-Communauté, dans le cadre d'un contrat de majorité et d'un projet communautaire à construire ensemble, quitte à y aller progressivement (en commençant par exemple par la gratuité pour les – 26 ans par exemple, et gratuité de navettes haute fréquence dans le centre-ville reliées à des parkings). 

Il faut aussi travailler pour favoriser les mobilités et le désenclavement des quartiers sur les horaires, l'accès au transport en commun le dimanche, les dessertes des quartiers. Tout le plan de circulation sur Morlaix est à repenser.

4. Défense des services publics

Nous défendons la reprise en gestion publique du Transport en commun et une densification des offres de transport en commun sur le réseau péri-urbain, avec de nouvelles lignes et des fréquences et dessertes améliorées. C'est aussi une condition pour que les autres majorités en place à Morlaix Communauté acceptent de financer la gratuité du transport en commun.

Nous soutenons la création de la régie publique de l'eau de Morlaix-Communauté, outil nécessaire pour améliorer la qualité de l'eau, des réseaux, et préserver la ressource.

La qualité de vie à Morlaix passe aussi par la défense des services publics et de vrais moyens pour leur fonctionnement, comme à l'hôpital, la Poste, dans les écoles publiques, pour les liaisons ferroviaires pour le fret et les personnes et la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, les Finances Publiques (notre majorité municipale devra résister aux politiques néo-libérales et d'austérité), mais aussi par la construction de nouveaux services publics.

En lien avec la médecine de ville et l'hôpital public, nous voulons étendre l'accès aux soins des Morlaisiens en envisageant la réalisation d'un centre de santé public multi-spécialités pouvant salarier des professionnels de santé. Ce centre de santé permettrait de sédentariser sur Morlaix et sa région des spécialistes et de lutter contre la raréfaction de certaines offres de soins tout en s'adaptant aux évolutions des métiers et des aspirations en terme de temps de travail et de manière de travailler des professionnels de santé.

5. Vie associative, jeunesse et sports

Nous voulons avancer rapidement sur le chantier d'une maison des associations. Trop d'associations peinent à obtenir des locaux pour exercer leurs activités, se réunir. Or, la richesse du tissu associatif est une des vraies forces de notre ville et un facteur de qualité de vie essentiel. Dans nos choix d'investissements, la création d'une maison des associations est fondamentale, qui pourrait comporter un accueil en lien avec le Resam et/ou les services de la ville permettant une mise à disposition de services et d'information pour les associations.

Nous voulons aussi une politique plus dynamique, participative ambitieuse pour la Jeunesse, son accès à la citoyenneté, aux loisirs, aux arts à la culture et aux sports : à réfléchir, des Tickets Sports à dynamiser avec des moyens supplémentaires (découvertes des sports et des arts avec les élèves), chèques vacances pour les jeunes (pour l'accès aux loisirs et à la culture), colos et camps de découverte sportive, culturelle, touristique à tarifs accessibles pour les familles.

Il nous semble prioritaire aussi de se pencher sur une rénovation en profondeur des locaux de la MJC pour accompagner le développement de ses activités, et son caractère central pour l'éducation populaire, la politique de mixité et d'accompagnement de la jeunesse vers le bien-être et l'émancipation dans la ville. Nous voulons construire avec MAJ, la MJC, Carré d'As, les services jeunesse de Morlaix Communauté, le 2 D, une politique jeunesse visant à la réussite, l'accès à la culture et aux loisirs, à une mixité respectueuse, l'apprentissage citoyen et l'émancipation des jeunes.

Dans le domaine de la politique sportive, il y a beaucoup à faire :

  • Au niveau de la promotion du sport (et de la santé), aider les associations à adapter leur système tarifaire pour permettre l’accès à la pratique au plus grand nombre. Encourager les clubs sportifs à mettre en place des opérations de type « tickets sport » pendant les congés scolaires. Possibilité à étudier de bourses en fonction du quotient familial pour encourager les pratiques sportives des jeunes.

  • Au niveau de l’initiation, renforcer les liens entre l’école et les clubs pendant le temps scolaire (intervenants extérieurs qualifiés), entre les accueils périscolaires, les accueils de loisirs et les clubs hors temps scolaire.

  • Au niveau des investissements, adapter et améliorer les infrastructures des pratiques sportives collectives en extérieur (terrains en herbe ou synthétique). Envisager un agrandissement et une rénovation de la piscine de la Boissière.

  • Au niveau de la relation entre la mairie et les clubs sportifs, installer (réinstaller ?) un dialogue facilité, direct (office des sports) qui permette une consultation régulière des acteurs locaux du sport.

 

 6. Politique sociale, personnes âgées

A l'EHPAD de la Boissière, à Belizal, et dans les autres structures, nous voulons travailler à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées, à contenir ou réduire le prix du séjour, à favoriser le lien et la mixité intergénérationnelle, améliorer la formation des intervenants et des professionnels, l'accès aux droits et aux bien-être des personnes âgées en perte d'autonomie. C'est aussi pour cela que nous nous engageons par exemple à soutenir fortement les missions de l'ORPAM, à travailler sur la problématique de lutte contre l'isolement et d'accès aux services des personnes âgées. Nous réfléchissons à une mise en place à Morlaix de forme d'habitats partagés, en particulier pour les seniors.

Il nous paraît aussi important dans le domaine social de reprendre la réflexion sur l'épicerie sociale et sur d'autres dispositifs de lutte contre l'exclusion et la pauvreté. Il y a un projet global à définir, l'accumulation actuelle de dispositifs non coordonnés n'est pas satisfaisante.

De poursuivre, en concertation avec les habitants et en prenant en compte leurs points de vue, la réhabilitation de l'habitat locatif, HLM ou privé mais fréquenté par des habitants ayant des bas revenus. Oeuvrer pour la transition écologique de l'habitat social. De construire avec les acteurs publics et associatifs concernés un projet permettant de travailler à des dispositifs innovants et concertés pour lutter contre la pauvreté, l'exclusion.

Pour faire gagner du pouvoir d'achat aux citoyens morlaisiens, nous envisageons une démarche d'achat en commun et de négociation par la mairie de biens et de services utiles à la population.

 7. La culture, un des atouts forts de Morlaix

Dans le domaine de la culture, on ne part pas de rien. Loin de là... La culture est le point fort de Morlaix, un de ses atouts essentiels en terme de qualité de vie, de richesse humaine, d'image et d'attractivité.

Le Théâtre du Pays de Morlaix connaît un vrai succès de fréquentation et d'estime, le projet SEW à la Manu est extrêmement ambitieux et prometteur, l'Espace des Sciences peut être un très bel outil de transmission et diffusion d'une culture technique et scientifique, en lien avec les enjeux écologiques contemporains. Le chantier de rénovation du musée est un projet qu'il faudra continuer à suivre de près pour faire en sorte que la ville tire le meilleur parti de ses investissements importants décidés par la majorité actuelle.

Et au-delà, il nous faudra accompagner et soutenir (parfois mieux qu'aujourd'hui) les associations culturelles, conventionnées ou non, particulièrement nombreuses, talentueuses et actives à Morlaix, être facilitateurs pour leurs initiatives, travailler sur la mise en cohérence. La ville doit être aussi moteur et initiatrice de projets pour des actions culturelles ambitieuses, faisant la place à la création, la culture vivante à volonté émancipatrice, donnant les moyens aux citoyens de penser et de rêver leurs vies. Une politique culturelle locale reste à définir avec ses priorités et une approche claire en termes d'objectifs car on ne peut pas faire que soutenir le réseau local, même si le terreau est important.

Nous souhaiterions donner plus d'exposition et de visibilité à nos artistes locaux, davantage valoriser les pratiques amateur (salon des artistes amateur l'été, participation des jeunes musiciens et musiciens amateur à des animations estivales, des vitrines pour les artistes.

Il pourrait être intéressant par exemple de continuer à valoriser l'image artistique de la ville autour du Street Art et de la Poésie, de mieux mettre en avant son patrimoine, son histoire maritime et commerçante.

Nous mettrons l'accent sur la démocratisation de l'accès à la culture (revenir à la gratuité du musée pour les Morlaisiens par exemple, s'intéresser à l'offre de transport pour l'accès aux évènements culturels), sur le fait que nous puissions aussi avoir des offres culturelles qui touchent toutes les couches de la population et les quartiers, et aux pratiques artistiques (pratiques tarifaires attractives).

Nous soutiendrons la création de l'école inter-communale de musique avec le souhait de nouveaux espaces d'accueil et souhaitons travailler à la baisse significative des tarifs du Patio et à l'augmentation de la capacité d'accueil pour l'enseignement musical et artistique.

8. Faire toute sa place à la culture bretonne et bretonnante à Morlaix

C'est à la fois un héritage à préserver, une réalité des pratiques en devenir porteuse d'identité et d'attractivité pour notre ouest breton (maison d'édition Skol Vreizh, Diwan, classes bilingues, KLT, pratiques des cours de breton, etc) et un vecteur de lien social. Nous voulons réaffirmer avec force l'identité bretonne de Morlaix car la spécificité et les différences d'un territoire sont porteuses de lien social et de richesse humaine, y compris dans les échanges et l'ouverture aux autres, à l'opposé d'une mondialisation économique qui appauvrit en homogénéisant. La richesse du tissu associatif lié à la langue et la culture bretonne dans la région de Morlaix, son implantation ancienne et sa vitalité en termes de pratiques et de productions, justifierait qu'on se penche à l'échelle de Morlaix-Communauté sur une « maison de la culture bretonne » (Ti Ar Vro), pouvant fédérer un certain nombre d'associations, mettre en commun des salariés, des services et des espaces.

9 - Droits de l'homme et solidarité internationale

Nous voulons aussi une municipalité qui organise l'accueil des réfugiés et migrants, conformément à sa tradition de solidarité, et qui promeuve la solidarité internationale, l'ouverture à l'international en partant des partenariats et projets existants et en les valorisant davantage (Palestine, Inde, Burkina Faso, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne...).

La défense des droits de l'homme nous semble essentielle comme valeur à défendre par notre municipalité de gauche.

Il ne s'agit là de pistes de politique municipale encore à préciser dans leur mise en œuvre que nous vous soumettons comme base d'accord et que nous espérons pouvoir proposer avec vous à la population morlaisienne en échangeant avec les habitants de Morlaix sur leurs attentes vis à vis de la nouvelle municipalité qui gèrera la ville en 2020 jusqu'en 2026.

10- Une pratique municipale des élus basée sur la proximité, l'écoute, la discussion, la bienveillance vis-à-vis des habitants, en vue d'une vie collective plus fraternelle et respectueuse de chacun.  

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 08:09
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie

La rentrée des mardis de l'éducation populaire du PCF Morlaix hier avec un échange passionnant et très instructif avec Bernard Jasserand, camarade communiste de Quimper, ancien responsable syndical et technicien EDF, sur les enjeux de l'énergie, du service public et de sa privatisation pour satisfaire les appétits financiers, autour du film choc de Gilles Balbastre, Main basse sur l'énergie, qui montre comment le Monopoly financier de la privatisation progressive du gaz et de la production et distribution d'électricité se pare de couleurs vertes. Yves Cochet, Ségolène Royal, Lionel Jospin, Chirac et Sarkozy donnant aux financiers le développement des productions d'énergie alternative en leur assurant une profitabilité grâce à la vente à prix coûtant de l'électricité d'EDF et le rachat au prix fort de l'énergie renouvelable, tout ça payé par l'usager sur la facture d'électricité, qui grimpe, qui grimpe, et par le service public qui a moins de moyens pour la recherche-développement, les investissements de long terme (par exemple dans les barrages), la sécurité des usagers, agents, et du nucléaire. Les voix de Daniel Mermet (dans le film de Gilles Balbastre), des syndicalistes CGT de l'énergie interviewés par le réalisateur de "Main basse sur l'énergie" et de Bernard Jasserand se sont mêlés pour décrire les ressorts et conséquences de ce hold-up sur le service public de l'énergie construit par Marcel Paul et les députés communistes en 1946 que les libéraux sont en train de démanteler pour satisfaire les appétits de la finance. 

Photos Jean-Luc Le Calvez et Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 18:23
Samedi 12 octobre: rassemblement contre l'invasion du Rojava par les troupes d'Erdogan à Morlaix (photos Jean-Luc Le Calvez)
Samedi 12 octobre: rassemblement contre l'invasion du Rojava par les troupes d'Erdogan à Morlaix (photos Jean-Luc Le Calvez)
Samedi 12 octobre: rassemblement contre l'invasion du Rojava par les troupes d'Erdogan à Morlaix (photos Jean-Luc Le Calvez)
Samedi 12 octobre: rassemblement contre l'invasion du Rojava par les troupes d'Erdogan à Morlaix (photos Jean-Luc Le Calvez)
Samedi 12 octobre: rassemblement contre l'invasion du Rojava par les troupes d'Erdogan à Morlaix (photos Jean-Luc Le Calvez)

Sous la pluie, une quarantaine de personnes se sont retrouvés au kiosque à Morlaix samedi 12 octobre, comme partout en France, pour dénoncer l'invasion par la Turquie du nord de la Syrie administrée par les Kurdes qui y ont mis en place une forme de gouvernement démocratique, laïc et progressiste, multiculturel, après avoir combattu Daech au sol. 

Roger Héré, élu PCF à Plouigneau et membre du comité de section du PCF pays de Morlaix, a exprimé la position des communistes face au lâchage des Kurdes par les américains et l'OTAN et le soutien de la section PCF du Pays de Morlaix au peuple kurde agressé par Erdogan et ses supplétifs islamistes, soutien qui réclame aussi de la France un arrêt des ventes d'armes à la Turquie et une action résolue pour le retrait des troupes turques qui veulent écraser le peuple kurde et pratiquer une politique de nettoyage ethnique au nord de la Syrie au profit de visées impérialistes.

Hevrin Khalaf, secrétaire générale du Parti Syrien pour le futur a été assassiné aujourd'hui par des mercenaires djihadistes, forces auxiliaires de l'armée turque, sur la route entre Qamichli et Minbej, Rojava.
Femme. Démocrate. Pacifiste. Kurde. Quatre raisons pour être exécutée pour Erdogan.

Stop à l'agression permanente du peuple kurde et de son aspiration à la liberté et à la démocratie.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 17:11
PCF Morlaix - Mardi 15 octobre, 18h - Mardi de l'éducation populaire - Ciné-débat sur la libéralisation du marché de l'énergie et la casse du service public autour du film de Gilles Balbastre - Main Basse sur l'énergie

ça y est, c'est la rentrée pour les Mardis de l'éducation populaire du PCF Pays de Morlaix, qui proposent une conférence par mois hors été depuis janvier 2018, et ont réuni plusieurs centaines de personnes avec pour but essentiel le partage des savoirs, des expériences et réflexions, à partir de conférences d'éducation populaire. 

Le Mardi 15 octobre à 18h, nous proposerons un visionnage collectif du film de Gilles Balbastre "Main basse sur l'énergie" avec ensuite un échange sur le film avec Bernard Jasserand, ancien salarié d'EDF et syndicaliste.

Depuis 2007, le secteur de l'énergie est entièrement ouvert à la concurrence. Mais il faut remonter encore dans le temps, à la fin des années 90, pour connaître une série de lois libérales qui va démembrer pierre après pierre le service public incarné par EDF et GDF.

Faute d'information, le citoyen lambda mesure mal les conséquences de cette dérégulation.

La hausse exponentielle des factures, l'accroissement de la précarité énergétique, sont la partie visible de l'iceberg. La partie immergée, la plus importante, est peu perceptible. Les médias une fois de plus ne se donnent la peine de l'éclairer.
Et pourtant nos concitoyens seraient en droit d'être un minimum informés sur ce qu'on peut nommer « un vaste hold-up », qui se déroule sous nos yeux mais en dehors de notre compréhension.

Peu d'entre nous savent au fond que nous nous sommes mis à remplir les poches d'une infime minorité et que l'électricité, est devenu en grande partie un polar de série B.

« Main basse sur l'énergie » se propose de visiter en six épisodes, à partir du feuilleton culte des années 60, les Incorruptibles, les années passées où a prospéré en quelque sorte une maffia de l'énergie avec ses nouveaux gangsters, ses politiciens plus ou moins véreux et ses résistants, les nouveaux Eliot Ness, garants d'un service public de l'énergie plus que jamais indispensable.

Ce film de Gilles Balbastre est produit avec l'aide de la CGT Mines-Energie et de "Là-bas si j'y suis"

 

Photo Mardi de l'éducation populaire avec Maryam Madjidi, avril 2019

Photo Mardi de l'éducation populaire avec Maryam Madjidi, avril 2019

Le 26 novembre 2019, la prochaine invitée des Mardis de l'éducation populaire du PCF Morlaix sera l'écrivaine d'origine allemande Saskia Hellmund, auteur de "La fille qui venait d'un pays disparu" et de "Pays perdu, pays choisi" qui nous parlera de sa jeunesse en RDA à l'occasion des 30 ans de la chute du Mur de Berlin.

D'autres conférences sont prévues les mois suivants sur les enjeux écologiques et la crise climatique, la Palestine et le Proche-Orient, la littérature et l'histoire, la philosophie, les sciences.  

Rappels de nos derniers mardis de l'éducation populaire du PCF Pays de Morlaix :

Janvier 2018, le philosophe Jean-Michel Galano sur la philosophie de Karl Marx
Mars 2018, Greg Oxley sur la Révolution Française
Avril 2018, l’écrivaine Maha Hassan sur la littérature, la révolution et la guerre en Syrie
Mai 2018, le journaliste Gérard Le Puill sur l’agriculture et le réchauffement climatique
Mai 2018, encore, l’ingénieur Yann Le Pollotec sur la révolution numérique
Juillet 2018, Marie-Noëlle Postic et Lucienne Nayet sur l’antisémitisme et son histoire

Novembre 2018: l’essayiste, romancier et journaliste Valère Staraselski sur le thème: « Aragon, entre littérature et politique, la liaison délibérée ».

Décembre 2018: la sociologue et romancière Anne Guillou, auteur chez Skol Vreizh en 2018 de « Une embuscade dans les Aurès »: La Guerre d’Algérie (1954-1961), blessures intimes.

Janvier 2019: Dominique Noguères, vice-présidente de la Ligue des Droits de l'Homme, avocate, sur l'enjeu de la justice et des réformes de la justice

Février 2019: conférence de l’historien Pierre Outteryck  sur la belle figure de Martha Desrumaux, résistante, déportée, dirigeante du mouvement ouvrier, communiste et cégétiste, du Nord

Mars 2019. Retour de Palestine avec nos trois camarades de l'AFPS, en mission de solidarité au camp de réfugiés de Jalazone: François Rippe, Thierry Seigland, Yann Crenn

Avril 2019: Maryam Madjidi, écrivaine prix Goncourt du premier roman, prix étonnants voyageurs 2018, sur "Marx et la poupée" et sa jeunesse de réfugiée iranienne, fille de militants communistes chassés par la dictature islamiste en Iran.

Mai 2019: l'historien Jean-Paul Sénéchal sur le Front Populaire dans le Finistère

Juin 2019: 1917-1920: Histoire du mouvement ouvrier et révolutionnaire confronté à la guerre, en chansons, avec Roger Héré, Patricia Paulus, Jean-François Vérant. "De la première guerre mondiale à la création du PCF, éléments d'histoire et de contexte". 

Juillet 2019: Bérénice Manac'h sur "Le livre de Nella": une jeunesse dans une famille de réfugiés italiens communistes et dans l'URSS de Staline

Voir aussi:

Mardi de l'éducation populaire, PCF Morlaix: vidéo de la conférence de l'historien Jean-Paul Sénéchal sur le Finistère du Front Populaire (14 mai 2019)

PCF Morlaix - Mardi 15 octobre, 18h - Mardi de l'éducation populaire - Ciné-débat sur la libéralisation du marché de l'énergie et la casse du service public autour du film de Gilles Balbastre - Main Basse sur l'énergie
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 05:57
Rassemblement pour Afrin l'an passé  à Morlaix - photo Jean-Marc Nayet

Rassemblement pour Afrin l'an passé à Morlaix - photo Jean-Marc Nayet

NON À L’INVASION TURQUE AU ROJAVA

 

Rassemblement à Morlaix Samedi 12 octobre 2019 à 12 heures au kiosque

ou le jour de l’invasion au kiosque à 18 heures

Depuis plusieurs semaines, le président turc, R.T. Erdogan déclare ouvertement que son pays va envahir le Rojava pour écraser la révolution kurde qui est un espoir de paix et de fraternité pour tout le Moyen-Orient. Si la Turquie envahit le Rojava, on peut s’attendre à des massacres encore pires que ce qu’on a vu à Afrin.

Ce dimanche 6 octobre, l’administration américaine a annoncé que «les troupes américaines stationnées en Syrie allaient se retirer des abords de la frontière turque car la Turquie va bientôt mettre en œuvre une opération prévue de longue date dans le nord du pays. » (Huffingtonpost)

La Turquie désormais responsable de tous les combattants capturés de l’EI dans la région

«Le gouvernement des États-Unis a pressé la France, l’Allemagne et d’autres pays européens, d’où viennent beaucoup des combattants de l’EI [État Islamique ou DAECH] capturés, de les reprendre, mais ils ne veulent pas et refusent”, a dit la Maison Blanche. “La Turquie va maintenant être responsable pour tous les combattants de l’EI dans la zone, capturés dans les deux dernières années”, a-t-elle ajouté. »(Huffingtonpost)

L’annonce de retrait est confirmée par ANF qui écrit ce matin que : « les forces de la coalition internationale auraient commencé à se retirer des postes d’observation frontaliers de Serêkaniyê et Girê Spî, dans la région de l’Euphrate.»

Cette annonce est un nouveau coup mortel porté aux Kurdes et tous les peuples de la Syrie du Nord et d’Est qui veulent vivre ensemble, réunis autour d’un projet démocratique, sans être à la merci des dictateurs sanguinaires – dont Bashar al-Assad – qui hantent la région depuis des décennies.

Nous sommes de nouveau témoin de la solitude des Kurdes encerclés de toutes parts et dont les bourreaux sont soutenus à la fois par la Russie de Poutine et les États-Unis de Trump. Mais les Kurdes ont déclaré ne pas attendre les bras croisés devant cette nouvelle boucherie annoncée par la Turquie et ont ajouté qu’ils se battraient jusqu’à leur dernier souffle – tout en sachant qu’ils n’auront pas les mêmes armes que la Turquie qui fait partie de l’OTAN…

Vous avez vu l’invasion d’Afrin, les massacres et le nettoyage ethnique qui y ont été commis ? Alors, imaginez ce qui se passera au Rojava, où 6 millions de civils kurdes, arabes, arméniens, turkmènes sans défense risquent d’être chassés de leurs terres, en cas d’invasion turque.

 

Le PCF Pays de Morlaix et Finistère soutient les initiatives de soutien au peuple kurde et à l'expérience démocratique et progressiste du Rojava syrien contre l'impérialisme ethniciste, islamiste et fasciste de Erdogan. 

Communiqué du PCF, 8 octobre 2019:

Après plusieurs mois de menaces, d'intimidations et de bruits de botte, la Turquie vient de lancer une nouvelle offensive criminelle contre le Kurdistan de Syrie. Le Rojava a proclamé son autonomie lors du soulèvement populaire de 2011 mettant en œuvre des expérimentations démocratiques, pacifistes, féministes et anticapitalistes.

Les Kurdes de Syrie avec les forces arabes ont aussi constitué la principale force armée, alliée de la coalition internationale, pour lutter contre l'Etat islamique.

La Turquie d'Erdogan ne pouvait l'accepter, elle qui impose une chape de plomb dictatoriale sur son peuple et n'a de cesse de briser les aspirations à vivre libre du peuple kurde.

La Turquie d'Erdogan a pour cela apporté son soutien aux organisations islamistes et s'est engagée dans une politique d'extension territoriale en Syrie (Afrin) et en Irak. Cette agression, sans aucune légalité internationale, aura des conséquences dramatiques:

- Des troupes turques et leurs supplétifs se livrent déjà à des crimes contre les droits humains.

- Ankara opère un nettoyage ethnique pour chasser les kurdes de leurs terres comme elle l'a fait avec les Arméniens.

- Elle ouvre un nouveau foyer de guerre qui renforcera l’État islamique.

Le PCF condamne solennellement cette invasion et appelle le gouvernement de la France à saisir en urgence le Conseil de sécurité. Les Kurdes doivent être placés sous protection internationale pour éviter de criminels massacres alors qu'ils incarnent la paix et la démocratie au Moyen-Orient. Le PCF s'associe à toutes les initiatives de solidarité.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2019 7 06 /10 /octobre /2019 19:23

La section du Pays de Morlaix du PCF soutient l’appel à manifester mardi 8 octobre à 10 h 30 devant la CNAM rue de Brest à Morlaix lancé par les organisations syndicales de retraités.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 a été dévoilé.

La logique libérale de casse se pérennise.

Alors que les pertes cumulées de pouvoir d’achat des pensions sont de plus de 30% en 25 ans, en 2020, les retraités percevant moins de 2001€ brut verront leur pension de base revalorisée seulement de 1% dégressivement jusqu’à 2014 €, les autres se contenteront de 0,3%.

La réforme Delevoye, comme toutes celles des dernières années, n’a qu’un seul mot d’ordre : travailler plus, cotiser plus.

Nous ne pouvons l’accepter mais nous ne voulons pas non plus en rester au statu quo. Car notre système de retraite par répartition a été affaibli.

La contribution du monde du travail est toujours plus importante, tandis que celle du capital n’a cessé de diminuer. Nous voulons une réforme qui rééquilibre le financement de la protection sociale et qui impose au capital de participer à relever le défi de l’allongement de la durée de la vie. Pour nous, c’est une chance, pas un problème. Permettre à ceux qui ont travaillé toute une vie de partir dès 60 ans, c’est leur permettre de profiter de cette deuxième partie de la vie et, aux plus jeunes, de trouver du travail.

Alors qu’il multiplie les cadeaux aux multinationales et à la finance, au point que la France est championne d’Europe pour les dividendes versés aux actionnaires, Macron n’a eu de cesse de s’en prendre au pouvoir d’achat des retraites, déjà malmené par ses prédécesseurs.

S’il a dû concéder quelques reculs devant les mobilisations des retraité-e-s, notamment en annulant pour une partie d’entre eux la hausse de la CSG, cela ne fait pas le compte.

Et il n’a pas renoncé à son objectif de continuer à raboter les ressources des seniors comme en témoigne la tentative pour le moment avortée de s’en prendre aux déductions liées aux aides à domicile.

Les retraité-e-s sont aussi confrontés à la casse des services publics de proximité, à la crise de l’hôpital public et de l’accès à la santé, alors que l’espérance de vie en bonne santé ne dépasse pas 62,5 ans pour les hommes, en dessous de la moyenne européenne, et 64,9 ans pour les femmes.

Et les 4 milliards d’euros que Macron et ses député-e-s, s’apprêtent à ponctionner dans le budget de la Sécu annoncent de nouvelles souffrances dans les hôpitaux et les EHPAD, de nouveaux drames, alors qu’il faudrait financer les centaines de milliers d’emplois nécessaires.

Les revenus financiers, les dividendes, les placements… ces centaines de milliards aujourd’hui perçus comme des salaires par les familles les plus riches doivent être soumis à cotisations au même titre que le revenu de chaque salarié sur sa fiche de paie. Nous pourrions ainsi récupérer tout de suite 30 milliards d’euros.

La section du Pays de Morlaix du PCF soutient l’appel des syndicats de retraités à manifester mardi 8 octobre à 10 h 30 devant la CNAM rue de Brest à Morlaix
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 11:41
La section du Pays de Morlaix du PCF appelle à la mobilisation pour les retraites mardi 24 septembre et soutient le rassemblement syndical à 10 h 30 place des Otages à Morlaix.

Aujourd’hui , comme l’indiquent clairement les récentes enquêtes d’opinion, une majorité de citoyens a bien compris que la réforme des retraites avait comme objectif de faire travailler davantage, de retarder l’âge effectif de départ à la retraite avec des pensions non garanties et réduites.

Ce sont les plus belles années à la retraite qui sont attaquées, celles en bonne santé!

Le PCF appelle à la riposte la plus large, la plus unitaire, pour faire toute la transparence sur les vrais objectifs d’Emmanuel Macron et du gouvernement.

Elle soutient les mouvements de grève du mardi 24 septembre et appelle les jeunes, les salariés et les retraités à participer au rassemblement syndical à 10 h 30 place de la liberté Nous défendrons une réforme de progrès social garantissant la retraite à 60 ans, avec une pension définie et s’appuyant sur un financement élargi au capital.

La réforme des retraites n’a qu’un but, maintenir l’enveloppe des moyens consacrés à la retraite à 14 % des richesses créées par le travail. Compte tenu de l’augmentation d’environ 6 millions de la population des plus de 60 ans d’ici 2040, ce verrouillage des ressources induira nécessairement la baisse des retraites.

Alors, en ces temps de bulle financière où les plus hautes instances comme le FMI annoncent des « risques très sérieux », le système de retraite solidaire par répartition bâti en 1945/46 reste le garant d’une retraite digne pour tous, loin du chacun pour soi .
 
La section du Pays de Morlaix du PCF appelle à la mobilisation pour les retraites mardi 24 septembre et soutient le rassemblement syndical à 10 h 30 place des Otages à Morlaix.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011