Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 09:42
Tilly Sabco s'apprête à déposer le bilan (Ouest-France, Jennifer Pinel, 21 mars 2018)

Vers l'aboutissement déroute tragique pour les salariés, les éleveurs, leurs familles, et la région de Guerlesquin, liée à un modèle économique obsolète, l'export de poulet bas de gamme (d'abord dopé aux restitutions européennes, pouvant représenter chaque année jusqu'à 75% de la masse salariale de Doux et Tilly Sabco), à une absence de contrôle des salariés et des élus sur les choix de l'entreprise malgré des aides publiques successives qui ont bénéficié à des profits privés bien souvent, en pure perte pour les maintiens durables des emplois? Les politiques aux responsabilités ont une part de responsabilité aussi importante, en ayant refusé le débat sur le sérieux des projets des investisseurs, les choix stratégiques, et en ayant versé de l'argent public pour maintenir une partie de l'activité sans garantie, ni prise de participation publique et contrôle réel de la pertinence des choix économiques. 

Tilly-Sabco s'apprête à déposer le bilan

Fin 2016, la société hollandaise Wegdam a repris l'activité saucisses. Elle va demander la cessation de paiement.

Les yeux des salariés sont rougis à la sortie de la réunion avec leurs représentants syndicaux, ce mardi. Ces derniers ne s'expriment pas, évoquant un "devoir de confidentialité". Rapidement, le parking du personnal de Tilly Sabco International, qui compte 64 salariés, au chômage technique partiel depuis lundi 12 mars, se vide. 

Ceux qui restent et acceptent de s'exprimer n'ont "plus d'espoir". L'un d'eux évoque "la demande de redressement judiciaire" que la société hollandaise Wegdam, gérante de l'ancien abattoir de poulets de Guerlesquin, depuis fin 2016, s'apprête à déposer au tribunal de commerce de Brest. 

"J'espère que ça va aller vite"

D'aucuns confirment: "Ils vont déposer le bilan mardi. Après, c'est le tribunal qui tranchera, entre redressement judiciaire et liquidation judiciaire".  "C'est fini. Maintenant, j'espère que ça va aller vite", assure un autre. 

Lui dit avoir senti le vent tourné dès le début d'année.

"Plus personne ne veut acheter nos produits. Ils sont trop chers par rapport à ceux qui sont vendus dans les pays où la main d'oeuvre est beaucoup moins chère!" se désole une employée. 

Elle a longtemps cru à la réouverture de la seconde ligne de production, évoquée par Wegdam, lors de la reprise de l'unique activité saucisses, avec 134 salariés de moins. 

L'heure n'est plus à la revitalisation de l'entreprise. Selon nos informations, la demande de cessation de paiement sera bien déposée mardi 24 mars au tribunal de commerce de Brest. 

Depuis une semaine, l'entreprise tourne déjà au ralenti avec une équipe de production sur trois. Elle peine à écouler ses stocks. L'administrateur judiciaire, qui devra évaluer la situation de l'entreprise, jugera t-il opportun de lui offrir un délai? L'examen de ses dettes sera déterminant.

Jennifer Pinel, Pages Bretagne/ Finistère du Ouest-France  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011