Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 08:18

Suite au Conseil Municipal du 23 janvier dernier (voir vidéo), un conseil municipal devait se tenir le 10 avril, annulé finalement, et reporté au 15 mai. 

La preuve que les instances démocratiques de la ville ne sont pas considérés comme les vrais instances de débat, de construction, de la décision, de choix stratégiques pour l'avenir de la ville et des Morlaisiens, 4 mois sans conseil municipal, quand la ville a perdu 600 habitants l'an passé, 1000 depuis 2014, qu'elle perdrait 3 classes d'écoles publiques dans 3 écoles différentes à la rentrée 2018, que le club de foot se voit contraint d'annuler le tournoi international faute de terrains en état, cela fait beaucoup... 

Pendant ce temps là, en février, Agnès Le Brun communiquait sur des projets "tirés du chapeau" qui n'ont fait l'objet d'aucune construction collective avec les élus d'opposition, et peut-être d'une construction très sommaire tout court, pour un appel à financement de l'état (maison médicale, maison des associations, funiculaire...).

Déjà, le projet de nouvelle médiathèque - Le Tiers lieu - rue de Paris, avec l'achat des bâtiments, n'avait fait l'objet d'aucune concertation et information préalable en commission urbanisme et culture avant l'achat du bâtiment et la communication très imprécise du projet dans la presse. Les personnels n'étaient pas non plus réellement associés à la décision pour donner leur avis.

Tout montre qu'Agnès Le Brun s'affranchit de plus en plus des étapes de construction collective de la décision et de débat dans les instances du Conseil Municipal appropriés. Les commissions ne servent quasiment à rien en l'état, elles sont peu réunies (pas de réunion de la commission enseignement par exemple par rapport aux trois fermetures de classes à Jaurès, Gambetta, Corentin Caër) et leur fonction théorique de diagnostic collectif, de préparation de la décision municipale, n'est pas considérée à sa juste valeur.

En Conseil Municipal, quand on lui pose des questions, politiquement motivées par une réflexion sur l'intérêt général morlaisien, qu'on lui demande à avoir voix au chapitre sur tel ou tel sujet, Agnès Le Brun répond souvent de manière très cassante, blessante, déformant nos propos, se plaçant dans une position de surplomb, de supériorité et de jugement condescendant souvent insupportable, et répond très souvent à côté. Les derniers conseils municipaux ne comportaient presque pas d'ordre du jour, presque aucune résolution politique ou stratégique générale, celles-ci étant prises en dehors du Conseil Municipal. 

Pourtant 48,5% des Morlaisiens ont voté pour notre liste rassemblée de deuxième tour "Ensemble à gauche" (Coopérative citoyenne, PS, EELV, PCF, Front de Gauche) en 2014 et en général, les élus d'opposition, quoique minoritaires, sont élus et représentants des Morlaisiens au même titre et avec le même droit à l'information et à la consultation que les élus de la majorité. 

C'est pour protester contre le report, la rareté, l'indigence ou la non tenue des réunions ordinaires (commissions, conseils municipaux), et contre cet évitement de la prise en compte de l'opposition et du débat démocratique contradictoire comme point de départ de la décision politique municipale que nous avons collectivement décidé de ne pas nous rendre à la réunion informelle que nous avait proposée Madame le maire de Morlaix lundi 19 mars.

Nous protestons aussi contre l'espèce de privatisation des moyens municipaux au service d'une communication politique partisane (voir l'offre d'emploi du cabinet de recrutement chargée de recrutée une nouvelle responsable de communication, pour préparer "la prochaine campagne municipale") et contre la gestion calamiteuse du personnel en mairie de Morlaix.   

Madame Le Brun et les élus de sa majorité ont voulu dans un communiqué nous mettre en défaut par rapport à nos demandes légitimes d'information réitérées à de nombreuses reprises en pointant une contradiction dans ce boycott. 

La réponse de Jean-Paul Vermot, personnellement ciblé, appelé par un journaliste du Télégramme, a été très claire. On n'a pas à quémander l'information dans le bureau du maire ou dans des réunions informelles: il y a des instances pour cela. 

Ismaël Dupont

Le Télégramme, mercredi 21 mars

Vie municipale: Majorité et opposition à couteaux tirés

Les élus de la majorité et de l'opposition seraient-ils déjà entrés en campagne électorale? Après l'épisode de recrutement d'un directeur de la communication de la ville, pour le moins gênante, publiée sur le web, les deux camps s'affrontent désormais sur le terrain de la présence aux réunions de travail. 

"Les élus d'opposition par la voix de Jean-Paul Vermot, réclament à cor et à cri, de préférence par voie de presse, à être associés à la vie municipale, écrit ainsi l'équipe d'Agnès Le Brun dans un communiqué transmis lundi soir. En plus des commissions et à la suite d'une précédante réunion, une séance de travail a été programmée ce lundi 19 mars à 18h30, conformément à leurs disponibilités d'agendas. Les élus du groupe d'opposition ont refusé d'y participer en pratiquant la politique de la chaise vide qui, comme on le sait, a toujours fait avancer la démocratie". 

Une pique qui a tôt fait d'agacer Jean-Paul Vermot: "Sidérant... C'est quand même fort de café de nous reprocher notre absence alors que Madame le maire vient d'annuler toutes les commissions et le conseil municipal du mois d'avril. Or, c'est précisément là que doivent être discutés des projets comme la maison médicale ou celle des associations, dont nous avons pris connaissance dans la presse... Nous refusons que la démocratie s'exerce seulement dans le bureau du maire" souligne t-il. Un partout, balle au centre.  

          

     

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011