Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 16:20
Laure Deslandes

Laure Deslandes

Professeure de lettres d'origine brestoise, enseignant depuis des années à Morlaix et en ce moment au collège du Château, notre amie Laure Deslandes, de son vrai nom Laure Blanvillain, outre ces nombreux autres talents, est écrivaine, auteur notamment du " Collège des éplucheurs de citrouille" (2017), de "Quelques grammes de bonheur, une pincée d’amitié" (2017). En 2019, elle publiait un nouveau roman pour adultes "Léonie et les garçons" (2019). Passionnée par le futur, mêlant curiosité scientifique, anthropologique, une lucidité inquiète et un humour toujours décapant, elle nous confie dans ce texte aux accents utopistes (dans le bon sens du terme) avec quelle vision d'une ville à vivre demain elle soutient la liste de Morlaix Ensemble.

 

" Les magasins fermés depuis longtemps, les vieux immeubles tristes et noirs quand le soir tombe parce que personne ne peut y vivre : Morlaix a parfois des allures de conte gothique, malgré les tentatives municipales émouvantes d’ajouter du pimpant occasionnel ou du chic bourgeois dans deux ou trois sites stratégiques. Et, de loin en loin, quelques moments de beauté et de joie arrachés à la grisaille des jours. Quelques fêtes, quelques rassemblements politiques, marche au flambeau syndical pour illuminer les voutes en pierre de taille des bâtis séculaires et tenter de désaxer la marche inexorable de notre monde vers la solitude et l’artificialisation de nos vies connectées.

Il est salvateur de penser que quelque chose est possible. Se prendre à rêver que les villes moyennes donnent le « la » dans le monde de demain. « Regardez ce qu’ils ont fait à Morlaix ! Ils ont pris leurs faiblesses et en ont fait des richesses ! Tout le monde va voir cette ville bretonne transformée en zone artistique auto-gérée par les citoyens. C’est hyper beau et les cocktails de fruits sont hyper bons ! »

Par quel miracle ? Penser un temps qu’il n’y a pas de problèmes justement. Qu’il suffit d’en avoir envie.

Les villes moyennes vont devenir l’unité de vie géographique raisonnable au sens philosophique du terme. Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour le deviner. Nos proches qui vivent dans les grands centres urbains nous racontent jour après jour leur lot d’anecdotes déshumanisantes. Nous qui redoutions de vivre dans une ville morte où l’histoire ne se fait pas, découvrons que cette taille humaine est une planche de salut dans le monde terrible qui se prépare.

L’envie nous prend d’imaginer qu’elle devient du même coup un terrain d’expérimentation politique. Que tout ce qu’on sait être vital : l’air pur, l’eau non polluée, la rencontre, l’entraide, une place pour chacun sans oublier les plus faibles, pourrait se réancrer ici. Dans cette ville de contes, aux colombages vermoulus, aux toits pentus comme des sourcils circonflexes, que va-t-il se passer qui dessinera l’avenir ?

Des gens que j’estime ont envie d’écrire la nouvelle page du roman citoyen de ma cité d’adoption. J’admire leur énergie, leur enthousiasme, leur sens des responsabilités.

Moi, je n’ai que des idées folles dont on n’ose parler à personne. Les magasins ferment, les vieux immeubles sont vides ? Mais on nous dit aussi que la consommation détruit notre écosystème et notre vie intérieure. Alors je me prends à rêver d’une ville dans le centre de laquelle on viendrait pour des tas d’autres raisons que professionnelles, médicales ou consommatoires : rencontrer des gens qu’on ne connait pas, suivre des formations d’éducation populaire, réparer des objets cassés, faire des fêtes pour que les enfants jouent ensemble, embellir l’espace, montrer des œuvres d’art, chanter. Ça serait chouette et l’on ne quitterait plus ce lieu de rêve".

Laure Deslandes, 14 juin 2020

Pourquoi Laure Deslandes soutient Morlaix Ensemble
Pourquoi Laure Deslandes soutient Morlaix Ensemble
Pourquoi Laure Deslandes soutient Morlaix Ensemble
Pourquoi Laure Deslandes soutient Morlaix Ensemble

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011