Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 05:25
Teddy Sibiril

Teddy Sibiril

Teddy Sibiril est morlaisien, étudiant en droit à Brest, les convictions bien ancrées à gauche, musicien, amateur d'escalade, et brillant orateur, deux fois finaliste du concours d'éloquence des étudiants brestois.  Il explique dans cette expression pourquoi il soutient Morlaix Ensemble:

"Le second tour des élections municipales approche et comme dans de nombreuses villes, le scrutin à Morlaix sera capital. Il en va, pour la Cité du Viaduc, de sortir, enfin, la tête de l'eau.

D'abord un bilan qui est loin d'être brillant : celui d'Agnès Le Brun, maire sortante, après 12 ans de mandature. Et pourtant, avec une grande assurance, Agnès Le Brun tente de le défendre. Elle se félicite de la gestion économique de la ville en clamant la baisse du taux de chômage à 9,6% alors qu'il frôle en réalité les 20%. Elle se félicite de la baisse des impôts, qui est dérisoire, alors qu'ils sont encore bien au delà de ceux des communes voisines. Elle se félicite de la réduction conséquente de la dette, mais elle oublie que cela n'empêche pas la ville de couler. Et cela sans compter les nombreux autres points noirs qu'elle se garde de commenter, notamment la mort progressive du centre-ville et de ses commerces. Aussi, la grande absente de ses deux mandats reste, sans conteste, la jeunesse. Où est le terrain de sport au gazon synthétique ? Où est le skatepark ? Où est le lieu dédié aux jeunes à Ploujean ? Où sont les structures pour la culture et la jeunesse proche de la gare ? Et malgré cela, cette équipe municipale agite son bilan en le tronquant d'informations fausses, pour masquer la réalité qui n'est pas aussi attrayante. Après un temps si conséquent à la tête de la mairie, Agnès Le Brun ne peut se dédouaner des nombreux problèmes qui pèsent sur la ville et de ses promesses qui restent lettres mortes.

Ensuite vient l'élection, où au lieu de rougir de son bilan, Agnès Le Brun ose demander aux Morlaisiens de lui faire confiance une troisième fois, après deux échecs consécutifs. Alors ce nouveau projet, qu'en est-il ?

Sans surprise, un projet fantasque qui contient de nombreuses promesses, qui resteront des promesses. La plus grande trouvaille est sans doute la plus incohérente : le funiculaire. Un ascenseur oblique reliant le centre-ville et la gare. Voilà que ce projet que la droite place au centre de son programme devient leur mesure écologique par excellence. Il n'en n'est rien, ce projet est coûteux et c'est tout. Il n'est ni une avancée écologique, ni un investissement intelligent, ni un aménagement utile. On peut encore citer son souhait de mettre en place une voiture hippomobile comme moyen de transport alternatif. Là encore, une mesure qui frise le ridicule. Agnès Le Brun et son équipe démontrent par là leur déconnexion totale avec les enjeux majeurs de ce siècle, même à une échelle locale. C'est ainsi que la droite propose un projet à 14 millions d'euros, sans aucun financement prévu, sans aucun axe approfondi, travaillé ou sérieux. Agnès Le Brun ne défend pas un projet crédible et souhaitable pour Morlaix. Il est clair qu'elle ne fait qu'espérer pouvoir conserver son siège pour 6 années supplémentaires, car elle s'y trouve à son aise. En travaillant avec une équipe vieillissante, sans aucune place à la jeunesse, cela va sans dire. Les Morlaisiens pâtissent de sa manière de mener la ville. Il est enfin temps de lui dire « STOP » !

Face à elle la liste « Morlaix Ensemble » menée par Jean-Paul Vermot se positionne comme une alternative sérieuse. Avec un programme chiffré et en proposant des projets accompagnés des moyens de financement pour les réaliser, la gauche démontre son envie et sa capacité à remettre la ville sur pied. Il ne s'agit pas ici de remplacer les voitures par des chevaux pour ce pas polluer (Vivons Morlaix n'est ce pas ?!), mais par exemple de mettre en place des bus électriques dans le réseau public de transport en commun, de donner plus d'importance au vélo en développant les zones cyclables ou de mettre en place une régie municipale du maraichage bio. C'est aussi la volonté d'instaurer une réelle démocratie locale avec la création de conseils de quartier, ou l'instauration de la possibilité d'une initiative citoyenne par la saisine directe de la mairie par les morlaisiens. Enfin c'est la volonté de relever l'économie de la Cité du Viaduc en invitant tous les acteurs économiques du territoire à participer à une agence de développement économique, en réintégrant le port dans la ville, et surtout en réhabilitant les locaux d'habitation et de commerce grâce à « Morlaix Immo » dont la ville pourrait être actionnaire.

Avec une multitudes de propositions, qui ne sont pas toujours si difficile à mettre en place, la liste « Morlaix Ensemble » permet d'apercevoir une réelle évolution positive de la ville. C'est un projet réalisable, souhaitable et désirable qu'offre cette liste, pour une ville solidaire, écologique et active.

Le dimanche 28 juin 2020, je voterai pour la liste « Morlaix Ensemble » !"

Teddy Sibiril, 4 juin 2020

 

Lire aussi:

Découvrez le comité de soutien de la liste Morlaix Ensemble, et, apportez votre soutien à votre tour!

Pourquoi Lucienne Nayet soutient Morlaix Ensemble

Pourquoi Anne Cousin soutient l'équipe de Morlaix Ensemble: Morlaix Ensemble c’est oui.

Pourquoi Jean-Claude Breton soutient Morlaix Ensemble dans les municipales à Morlaix

Pourquoi Glenn Le Saoût soutient Morlaix Ensemble

Ils s'engagent avec Morlaix Ensemble: Maha Hassan, écrivaine

Pourquoi Guy Tandé soutient Morlaix Ensemble

Pourquoi Teddy Sibiril soutient Morlaix Ensemble

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011