Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 06:00
Ian Brossat inaugurera l'espace Bretagne de la Fête de l'Huma le vendredi 14 septembre à 18h
Ian Brossat inaugurera l'espace Bretagne de la Fête de l'Huma le vendredi 14 septembre à 18h

Ian Brossat, chef de file des Communistes aux élections européennes du 26 mai 2019, inaugurera l'espace Bretagne

espace de scène musicale (pour le Fest-Noz du vendredi soir) et de débats organisés par les communistes bretons, le vendredi 14 septembre à 18h à la fête de l'Humanité (avenue Martin Luther King) 

Il développera les propositions du Parti Communiste pour les élections européennes et l'enjeu de cette élection et de l'action des parlementaires européens pour nous.   

Tous les militants disponibles et les visiteurs de la fête de l'Humanité sont bien sûr invités à venir l'écouter. 

Voici les débats prévus sur l'espace Bretagne le samedi et le dimanche: 

Le samedi 15 septembre, 15h :
 
 "Le scandale Parcoursup et les inégalités d'accès des jeunes à l'enseignement supérieur" 
 
Débat animé par Jeanne Péchon et Camille Le Marchand, des Jeunesses Communistes Bretagne (MJCF)
Avec : Camille Lainé, secrétaire nationale des Jeunesses Communistes
Pierre Ouzoulias, sénateur communiste  en première ligne dans le combat contre Parcoursup au Parlement
- Yann Le Pollotec, membre de la direction du PCF, animateur de la commission Révolution numérique 
- Jean-Marc Cléry, porte-parole de la FSU Bretagne 
 
Le dimanche 16 septembre, 11h :
 
« Vieillir est une chance ! Pour le respect, la dignité : combattre l’Âgisme
dans notre société, les EHPAD et à domicile »
 
Débat animé par Christiane Caro, commission nationale santé PCF-Front de Gauche
- Avec Pascal Champvert, président de l'association des Directeurs au service des Personnes âgées 
-  Bernard Spitz, président de la fédération française de l'assurance 
-  Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF
Ian Brossat inaugurera l'espace Bretagne de la Fête de l'Huma le vendredi 14 septembre à 18h
Ian Brossat inaugurera l'espace Bretagne de la Fête de l'Huma le vendredi 14 septembre à 18h

"Le Parti communiste s'est assez fait marcher sur les pieds. Mon objectif est de faire en sorte, avec cette campagne, qu'il retrouve une place dans le paysage politique". (Ian Brossat, L'Humanité) 

Si l’extrême droite la plus xénophobe progresse partout en Europe, à qui la faute ? Qui a laissé l’Allemagne de M. Schaüble dicter sa politique monétaire ultra-conservatrice à l’ensemble des 27 ? Quels sont les gouvernements qui, élus parfois sur des programmes sociaux-démocrates, ont libéralisé d’arrache-pied leur « marché du travail », c’est-à-dire précarisé les salariés et abaissé leur niveau de vie ? Qui a contribué à aggraver l’explosion des inégalités à laquelle on assiste depuis des années ? Ce sont exactement ces gouvernements libéraux, se qualifiant eux-mêmes de « progressistes », mais servant hélas souvent de fourrier à l’extrême droite (...) La vérité, c’est que contrairement aux éléments de langage d’Emmanuel Macron, il n’y a pas à ce jour d’affrontement entre gouvernements dits progressistes et gouvernements nationalistes. A l’inverse, tout se passe comme si les libéraux acceptaient sans le dire de jouer un véritable paso doble avec l’extrême droite pour mettre en place des politiques économiques et migratoires convergentes. Cette fausse opposition ne leur sert qu’à brandir avec facilité le spectre de l’extrémisme pour espérer conserver leurs positions électives. La vraie alternative, elle se situe entre les partisans de cette Europe du dumping fiscal et de la fermeture des frontières, et ceux d’une Europe ouverte, multiculturelle, sociale. La seule façon d’être à la hauteur des valeurs humanistes du projet européen, c’est de l’arrimer au progrès social et à la tradition de l’accueil et de la solidarité. Et dès lors, de promouvoir une fiscalité qui frappe les multinationales pour financer les services publics, ainsi qu’une vraie coopération européenne pour organiser et répartir équitablement l’accueil des migrants d’aujourd’hui et de demain.  (Ian Brossat, Tribune dans Le Monde

" L'Union européenne promeut depuis de nombreuses années des politiques d'austérité. Celles-ci sont à la fois injustes et inefficaces. Au cours des 10 dernières années, les richesses produites ont augmenté, certes. Le PIB des pays de l'UE est passé de 15 000 milliards d'euros à plus de 17 000 milliards d'euros entre 2006 et 2017. 2000 milliards d'euros de plus, c'est l'equivalent du PIB français. Mais dans la même période, la part de travailleurs pauvres est passée de 7% à 10%. Ceux qui ont produit ces richesses n'ont pas été récompensés pour leurs efforts. Pire, ils se sont appauvris. Ce sont les multinationales qui en ont profité et s'en sont mis plein les poches.
Tout cela n'est pas le fruit du hasard. La politique de l'Union européenne y est pour beaucoup. Toute sa logique peut être résumée en 3 lettres : priorité aux marchés. Résultat, c'est jackpot pour les banques et ceinture pour les autres.
Depuis la crise de 2008, la Banque centrale européenne a versé 3000 milliards d'euros aux banques privées sans la moindre contre-partie. Les mêmes banques qui alimentent la spéculation et qui vous infligent des aggios dès lors que vous avez quelques euros de déficit.
Quant aux salariés, la Commission européenne leur inflige la mise en concurrence à tous les étages. Elle organise le dumping social, c'est-à-dire la course aux plus bas salaires et aux pires conditions de travail. Elle ne fait rien d'efficace face au travail détaché, rien face aux délocalisations.
Au dumping social, elle ajoute le dumping fiscal en encourageant les États à baisser les impôts des plus riches et des entreprises.
C'est avec cela qu'il faut rompre. Car cette Europe nous conduit dans le mur. La preuve : les gouvernements ont tellement dégoûté les Européens de l'Europe qu'ils finissent par se jeter dans les bras de l'extrême-droite. Il y a donc urgence à porter la voix d'une autre Europe, qui soit celle du monde du travail, et non celle du fric". (Ian Brossat, Rouge Finistère - août 2018) 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011