Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 10:49
Départs volontaires pour les fonctionnaires : Des mesures contre les agents, le statut, le service public

Départs volontaires pour les fonctionnaires : Des mesures contre les agents, le statut, le service public

vendredi 2 février 2018

Lors d’un Comité interministériel de la transformation publique qui s’est tenu le 1er février, le gouvernement a annoncé qu’il envisageait un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires afin "d’accompagner la réforme de l’État".

Devant la presse, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a déclaré qu’il s’agit "d’imaginer avec les agents publics un plan de départs volontaires pour ceux qui souhaiteraient partir, en conséquence de la réforme de l’État".

Plusieurs syndicats dénoncent déjà une "attaque". Pour Jean-Marc Canon de la CGT : "nous avons affaire à un président de la République et à un gouvernement qui sont en train de s’attaquer frontalement à la fonction publique" pour "se conformer aux prévisions d’Emmanuel Macron de supprimer 120.000 emplois dans la fonction publique". (lire le communiqué)

De son côté Édouard Philippe a annoncé vouloir étendre "largement" le recours aux contractuels ne bénéficiant pas de l’emploi à vie, "notamment pour les métiers ne relevant pas d’une spécificité propre au service public". "On ne répare pas un pays, on ne vise pas haut, sans avoir conscience qu’il faut parfois bousculer et modifier ces équilibres", a expliqué le Premier ministre, pour qui il faut "adapter", "assouplir" le statut de la fonction publique.

La presse du jour en fait ses Unes et précise que "lors de son déplacement à Tunis Emmanuel Macron a défendu cette réforme en affirmant que cette modernisation inévitable allait garantir la "pérénité véritable" de la fonction publique. "Ce n’est pas la fin de la fonction publique"... "Bien sûr, nous garderons leur statut, mais il faut avoir une souplesse de gestion, car c’est une bonne manière d’avoir une gestion contemporaine". "Car, avec une organisation qui remonte à 1947, des éléments de bon sens de la gestion de la fonction publique ne sont plus appliqués à cause des rigidités. Il faut donc permettre à l’État de se "réorganiser plus vite comme le font les entreprises". "Sinon vous gérez tout par le statut, y compris l’impossibilité de bouger" a-t-il estimé.

 Le dossier de presse du premier ministre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011