Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 12:25
Finistère. Salariés sans-papiers non déclarés : la CGT organise une manifestation à Morlaix le 19 janvier à 11h (Ouest-France, Gaëlle Collin, 6 janvier 2021)

Ouest-France

Finistère. Salariés sans-papiers non déclarés : la CGT organise une manifestation à Morlaix

Après avoir médiatisé l’histoire de salariés sans-papiers non déclarés par un patron d’une exploitation agricole de Saint-Sauveur, Landivisiau et dans le secteur de Châteaulin (Finistère), la CGT de Morlaix organise une manifestation pour que leur situation soit régularisée.

Marc Corbel, secrétaire de l’union locale de la CGT de Morlaix, appelle à manifester pour la régularisation des travailleurs sans-papiers du Finistère, mardi 19 janvier 2021. | OUEST-FRANCE

Des salariés sans-papiers non déclarés d’une exploitation agricole de Saint-Sauveur (Finistère) ont porté plainte pour traite des êtres humains. L’enquête est menée par la police aux frontières de Rennes et le parquet de Quimper doit trancher. Ils étaient 17 salariés sur 23 à avoir un statut irrégulier et le patron ne les déclarait pas auprès de la préfecture. Et se permettait des abus. Aujourd’hui, l’exploitation a été liquidée et onze salariés ont reçu un titre de séjour provisoire. Six autres sont dans l’attente.

« On veut que la situation se débloque rapidement »

Une autre exploitation de Landivisiau est dans le viseur de l’Inspection du travail, relevant 28 cas similaires. Une autre, dans le secteur de Châteaulin, ferait travailler 32 personnes sans-papiers de manière irrégulière.

Pour que leur situation soit régularisée et pour que ces abus cessent, la CGT de Morlaix appelle à manifester mardi 19 janvier 2021. Le cortège devrait passer devant la sous-préfecture. « On veut que la situation se débloque rapidement », prévient Marc Corbel, secrétaire de l’union locale.

Mardi 19 janvier, de 11 h à 13 h, départ du kiosque de la place des Otages vers la sous-préfecture de Morlaix.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/finistere-salaries-sans-papiers-non-declares-la-cgt-organise-une-manifestation-a-morlaix-7109009

Ouest-France

TÉMOIGNAGE. « On m’avait promis des papiers » : des salariés non déclarés du Finistère racontent

Louis et Mathieu* travaillaient dans une exploitation agricole de Saint-Sauveur, dans le Finistère. Sans-papiers, ils avaient des contrats de travail mais n’étaient pas déclarés. Leur patron leur faisait du chantage. Louis a porté plainte pour traite des êtres humains.

Mathieu* joue machinalement avec sa tasse de café. Sa plongée en enfer remonte au 17 mars 2019, quand il est venu à Saint-Sauveur (Finistère), travailler dans une exploitation agricole. « Je vivais dans la région parisienne. On m’a contacté pour faire du ramassage de volailles et promis des papiers », souffle-t-il. Ivoirien, il pouvait prétendre à une régularisation par le travail.

Mais sitôt son CDI signé, son employeur ne le déclare pas à la préfecture. « Il nous a embobinés, énumère le père de famille. Dès qu’un collègue osait lui demander des comptes, le patron ne nous appelait plus, pour qu’on manque des chantiers. » Une punition alors qu’ils étaient payés en heures de travail effectif. Seize autres salariés étaient dans le même cas.

Pas d’eau, pas de toilettes

« Dans notre local de pause, il n’y avait pas d’eau ni de chauffage, abonde Louis*, dans la même situation. Un jour, le patron a humilié un collègue qui allait souvent aux toilettes. Après, on ne pouvait plus y aller sur les chantiers. » Le patron agitait les peurs pour mieux contrôler. « Il nous disait que si on allait se renseigner auprès d’associations, on nous renverrait dans nos pays », poursuit Louis. Les journées de travail sont sans fin : début à 18 h, pour finir parfois à 10 h le lendemain. Sans registre formel, pour éviter de tout payer.

L’exploitation liquidée

Bravant les menaces, trois employés ont tout raconté à la CGT de Morlaix. Depuis, l’inspection du travail a relevé les irrégularités, l’exploitation a été liquidée judiciairement le 15 décembre 2020. Onze des 17 salariés ont reçu un titre de séjour provisoire, comme Louis, qui a retrouvé du travail. « On a cotisé et payé des impôts. On ne demande des papiers que pour travailler ! » Les autres attendent, comme Mathieu, mais il n’a « plus de revenus, mais toujours des charges. C’est catastrophique. »

Louis a porté plainte pour traite des êtres humains auprès de la police aux frontières de Rennes. Le parquet de Quimper doit trancher prochainement. Cinq anciens salariés souhaitent poursuivre leur ancien patron pénalement. Avant, les 17 salariés ont rendez-vous aux Prud’hommes, dont la procédure n’a pas commencé. La CGT, elle, dénonce un « réseau », à démanteler. Contactée, la préfecture du Finistère n’a pas commenté.

* Les prénoms ont été modifiés.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/temoignage-on-m-avait-promis-des-papiers-des-salaries-non-declares-du-finistere-racontent-7107624

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents