Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 07:57
Examens et cours. Étudiant·e·s oublié·e·s, mobilisé·e·s pour leur avenir ! (tribune UEC, JC, Jeunes Génération.s, Jeunes Insoumis, Jeunes écologistes, UNL)
Examens et cours. Étudiant·e·s oublié·e·s, mobilisé·e·s pour leur avenir !
Mardi 12 Janvier 2021

Malgré une rentrée annoncée le 20 janvier, l’ensemble des étudiant·e·s ne retrouvera pas les bancs des universités.

 

Depuis mars dernier, beaucoup ont vu leurs conditions de vie et d’étude dégradées avec des cours en distanciel qui ne permettent pas d’assurer une « continuité pédagogique ». Faute de matériel numérique et d’un accès à Internet satisfaisant, nombreux·ses sont dans l’incapacité de suivre les cours. On estime aujourd’hui à un·e sur six le nombre d’étudiant·e·s en décrochage. Privé·e·s d’un environnement permettant d’étudier dans de bonnes conditions, les jeunes sont laissé·e·s seul·e·s face à leur apprentissage.

Pour les premières années, qui ont connu dans le même temps les effets de Parcoursup sans accompagnement et une fin d’année scolaire catastrophique avec des cours en distanciel au lycée, cette rentrée universitaire s’avère catastrophique. Cette dégradation des formations et le manque de perspectives d’avenir ne sont pas sans conséquences sur la détresse psychologique exprimée par beaucoup. Annoncée par circulaire avant les vacances de Noël, la reprise des cours en présentiel début janvier s’est faite par groupe de 10 pour les étudiant·e·s en situation de grande vulnérabilité, les critères étant définis par les établissements. Les examens du premier semestre ne se sont pas tenus dans les mêmes conditions pour l’ensemble des étudiant·e·s. De nombreux établissements ne disposent pas de locaux adaptés à la situation.

Alors qu’il est urgent d’ouvrir rapidement les portes des établissements d’enseignement supérieur, la perspective d’une reprise totale courant février annoncée par le président de la République pour l’ensemble des étudiant·e·s s’éloigne de plus en plus. La situation actuelle est le reflet d’un sous-financement de l’enseignement supérieur, qui accentue les difficultés rencontrées par les étudiant·e·s, les réformes successives ayant dégradé le service public qu’est l’université.

Des solutions existent pour permettre un retour sur les bancs des universités, rattraper le retard accumulé cette année, tout en assurant la sécurité des étudiant·e·s et du personnel face à l’épidémie. Les masques et le gel hydroalcoolique doivent être gratuits pour les étudiant·e·s, des dépistages massifs doivent être mis en place à proximité des lieux d’études, les salles vides dans les villes doivent être réquisitionnées, des professeurs doivent être recrutés massivement et les contractuels titularisés. Des personnels de médecine préventive et universitaire doivent être recrutés massivement dans les établissements.

Il est urgent d’investir massivement dans l’enseignement supérieur et la recherche afin de permettre d’ouvrir des milliers de places et ainsi garantir le droit à la poursuite d’études : la formation et l’embauche de personnels éducatifs et administratifs sont une nécessité ainsi que la réquisition, l’aménagement et la construction de nouveaux locaux. Un plan de rattrapage du retard accumulé depuis un an doit être mis en place, le droit au retour à la formation des étudiant·e·s ayant arrêté leurs études depuis le début de la crise doit être assuré.

Pour la qualité de nos formations et la reprise des cours en présentiel, nous appelons les étudiants et les étudiantes à mener partout en France des actions le 20 janvier prochain pour le droit à l’éducation et leur avenir et à se mobiliser le 26 janvier aux côtés de l’ensemble de la communauté éducative.

Signataires : Jeanne Péchon, secrétaire nationale de l’Union des étudiant·e·s communistes, Mélanie Luce, présidente de l’Union nationale des étudiant·e·s de France, Noémie Moret, Solidaires étudiant·e·s, Léon Deffontaines, secrétaire général du Mouvement jeunes communistes de France, Alice Bosler et Grégoire Verrière, coordinateurs nationaux des Jeunes Génération.s, Aurélien Le Coq et Emma Salley, coanimateur-rice des Jeunes insoumis-es, Aneth Hembert et Marc Méric de Bellefon, cosecrétaires fédéraux des Jeunes écologistes, Mathieu Devlaminck, président de l’Union nationale lycéenne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011

Articles Récents