Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 06:08
Bilan des Municipales pour les communistes dans le Finistère: des communes gagnées et conservées à gauche, une cinquantaine d'élus

Pour conserver ou gagner des villes à gauche, y mener des politiques sociales, écologiques, démocratiques ambitieuses, servir les intérêts de la population, défendre les services publics, le secteur associatif, des politiques de solidarité, les sections PCF du Finistère ont cherché à s'inscrire dans dans une volonté de rassemblement à gauche pour ces élections municipales, et, partout où elles avaient la capacité de le faire, elles ont cherché à présenter des candidats communistes sur des listes d'union pour s'inscrire pleinement dans ce premier échelon de la démocratie locale qu'est la commune.  

Nos communes sont une grande richesse pour une démocratie vivante. Les élus municipaux sont de vrais porteurs d'un engagement au service de l'intérêt général et de la collectivité.

Le Parti communiste français, fort de sa richesse collective de 900 adhérents sur le Finistère, présentait au 1er tour du 15 mars 2020 des élections municipales 80 candidats adhérents PCF ou apparentés dans une vingtaine de communes du Finistère qui couvraient ensemble 321 000 habitants, soit un tiers de la population du Finistère environ.: Brest, Quimper, Morlaix, Landerneau, Douarnenez, Le Relecq-Kerhuon, Pont L'Abbé, Carhaix, Briec, Plouigneau, Plougonven, Guimaëc, Sizun, l'Ile de Batz, Saint Thégonnec Loc-Eguiner, Loctudy, Saint-Sauveur, Moëlan-sur-Mer, etc.

Nous n'avons pas réalisé tous nos objectifs...

Nous avons eu la déception de ne pas pouvoir reconquérir Douarnenez à gauche où la tête de liste de "Douarnenez Terre Citoyenne" était sympathisant communiste, Hugues Tupin (44% au 2nd tour), malgré une campagne de très haut niveau. Le résultat ne récompense pas la qualité de cette campagne et de cette liste. Nous avons eu aussi des déceptions à Scaër et Plougonven, où des têtes de liste communistes de liste de rassemblement à gauche n'ont pas été en mesure de reprendre ces communes à la droite. Nous remercions ces camarades pour leur engagement courageux et tout leur travail. A Landerneau, dans une ville plus conservatrice par tradition, et face à la forte adversité du maire sortant, une belle campagne de gauche d'une tête de liste militant de la CGT avec nos camarades sur une liste citoyenne aurait mérité de connaître un sort plus favorable aussi. A Pont L'Abbé, aussi, la liste de gauche a été battue dès le premier tour. A Loctudy aussi, une tête de liste de sensibilité proche des communistes n'a pas été en mesure de faire gagner la gauche dans la commune.

Mais dans l'ensemble, ces élections municipales auront permis au PCF d'enregistrer aussi de très beaux succès au 1er et au 2nd tour. 

Ainsi nous avons aussi fort heureusement dans le même temps de très grandes satisfactions sur ces élections municipales:

- Celles d'avoir conservé Rosporden-Kernevel (7780 habitants) à gauche dès le premier tour (majorité sensibilité divers gauche - PS-PCF), mais surtout d'avoir réussi de très bons résultats à Brest et au Relecq-Kerhuon pour conserver ces villes à gauche, ainsi que la métropole brestoise bien sûr. A Rosporden-Kernevel, nous aurons 8 élus communistes avec le maire délégué de Kernevel (PCF) Jacques Rannou, 2 adjoints, 2 conseillers communautaires. A Brest (140 000 hab), la liste fusionnée "Brest au cœur" menée par François Cuillandre PS-PCF-BNC-écolos a fait 49,69% au second tour contre 36 % à Malgorn pour la droite LR, et 13% au transfuge Coatanea pour la LREM. Le PCF aura 7 élu-es à la ville (+3 par rapport au début du mandat précédent ) et 4 élu-es métropolitain-es (+1). Au Relecq-Kerhuon (11 500 hab), où la liste PCF-PS issue de la majorité sortante et menée par Laurent Péron a fait 46% contre 27% aux Verts et 26 % à la LREM, nous aurons  8 élus apparentés PCF, dont 6 adhérents. 

- Celles d'avoir gagné des villes importantes contre la droite qui les gérait.

A Quimper (64 000 hab), où la liste "Quimper Ensemble" conduite par Isabelle Assih où étaient candidats 5 camarades du PCF a réalisé une magnifique performance au second tour en reprenant la ville chef lieu du Finistère au très droitier maire Ludovic Jolivet. C'est un soulagement intense et une respiration démocratique et sociale pour cette ville. Nous aurons 3 élus communistes dans la municipalité de gauche. Et 2 autres non loin de là à Briec, dans la majorité de gauche aussi.

A Morlaix (14500 hab), nous avons eu l'immense joie de gagner après 12 ans de mandat de droite avec la liste "Morlaix Ensemble" conduite par Jean-Paul Vermot (Alliance PS-PCF-Génération.S, citoyens engagés (50 % de la liste), soutenu par les Radicaux, Place Publique) avec une avance confortable au second tour de 55% contre 45% à la maire sortante Agnès Le Brun. Le PCF fait élire 8 élus apparentés dans la nouvelle majorité dont 5 adhérents. 

A Plouigneau (5300 hab), nous avons réussi à faire gagner la gauche au premier tour dans la commune après 40 ans de gestion de doite dans une commune votant plutôt à gauche aux élections nationales, grâce à une liste d'union de la gauche, citoyenne, et PS-PCF. Nous avons 6 élus adhérents PCF, + 2 sympathisants, 3 adjoints (2 adhérents et un sympathisant), 1 conseiller communautaire.

Dans le pays de Morlaix, nous avons aussi un adjoint à Guimaëc, un conseiller municipal de 18 ans à Saint-Thégonnec Loc-Eguiner dans la majorité de gauche plurielle, une élue d'opposition à Plougonven, soit 17 élus en tout dans le Pays de Morlaix. 

Nous avons aussi un élu d'opposition à Carhaix, n°2 sur la liste d'union de la gauche qui a été battu au premier tour, un élu à Scaër dans l'opposition, des élus sympathisants à Berrien, Douarnenez (opposition), un sympathisant candidat à Plomeur, une élue sympathisante à Loctudy dans l'opposition.

Nous avons aussi un élu à Saint-Sauveur.

En tout, le PCF aura donc un peu plus de 50 élus PCF dans le Finistère, soit une progression significative par rapport à 2014 où nous avions un peu plus de 30 élus adhérents, et une quarantaine d'élus apparentés en comptant les sympathisants (nombre d'élus ayant soutenu par exemple la campagne de Ian Brossat aux Européennes sur notre département).

Parmi ces élus, il faut signaler que plus de la moitié sont des nouveaux élus, et que plusieurs sont jeunes, la vingtaine d'années ou la trentaine d'années, le signe d'un parti qui a une vraie dynamique militante sur le territoire finistérien, ce dont nous nous félicitons.

Merci à tous nos candidats pour leur investissement dans ces campagnes municipales. Merci aussi à nos militants qui ont consacré du temps et de l'énergie pour défendre nos idées.  Et surtout un grand merci à tous nos électeurs!!!

Nous devons aussi remercier tous nos partenaires de ces listes d'union de la gauche avec lesquels nous avons mener de belles campagnes, qui ont été victorieuses dans plusieurs communes.

Et maintenant, au travail, pour les intérêts des citoyens et de l'application des idées et programmes sur lesquels nous avons été élus!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011