Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 08:45

Dans le Ouest-France du samedi 22 septembre, suite du compte rendu du Conseil Municipal de Morlaix: 
 

Un directeur recruté: l'opposition réagit

Gestion du personnel, sécurité en ville, petite enfance. Ces points ont été évoqués jeudi en fin de conseil municipal. 

"Valse des cadres"! A la faveur de l'annonce de la création d'un poste d'ingénieur territorial qui assurera les fonctions d'adjoint au directeur général, Jean-Paul Vermot, chef de file de l'opposition, lance le débat sur la gestion du personnel.

Ismaël Dupont parle d'un malaise dans les services. "Est-ce que l'on recrute pour mettre ensuite les personnes de côté?". Selon l'élu communiste, il s'est passé quelque chose au sein du service culture: un adjoint qui est mis sur la touche, des fonctionnaires qui sont dessaisis de la programmation des festivités, ce qui n'est pas étranger à l'échec de l'Estival Festival. Ce n'est pas le rôle du maire de centraliser toutes les décisions".

(...) 

Morlaix. Pour l’opposition,  heureusement qu’il y a eu le Baluche cet été (Ouest-France, 19 septembre -Delphine Van Hauwaert)

Morlaix. Pour l’opposition, « heureusement qu’il y a eu le Baluche cet été »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-pour-l-opposition-heureusement-qu-il-y-eu-le-baluche-cet-ete-5975186

 

« Heureusement qu'il y a eu le Baluche cet été »

Au menu de rentrée de l’opposition de Morlaix (Finistère), des inquiétudes pour les écoles, des doutes sur le projet de la gare, mais aussi une tentative de rassemblement en vue des municipales de 2020.

Les fermetures de classes

Pour l’opposition, c’est l’un des sujets chauds de la rentrée. Quatre écoles « plutôt populaires », rappelle Ismaël Dupont, ont dû fermer une classe. Pour certaines, cela entraîne des triples niveaux, comme Gambetta et sa classe à 37 élèves, posant « la question de l’égalité des chances. »

Sarah Noll pointe un risque « de cercle vicieux. Plus il y aura d’élèves, plus on risque d’enlever les enfants de ces écoles. » Une motion de soutien sera proposée en conseil, jeudi.

La liaison ville haute - ville basse

Si l’opposition « ne peut que se réjouir » que Morlaix soit retenue dans le plan d’action « Cœur de ville » (des financements de l’État pour redynamiser les centres urbains), elle s’interroge sur la liaison ville haute-ville basse. Il est prévu de relier la gare à la place des Otages via un ascenseur oblique dans un tunnel existant.

Jean-Pierre Cloarec aurait préféré l’option, fraîchement abandonnée, d’un ascenseur accolé au viaduc, avec une passerelle « permettant de relier les deux rives et de désenclaver certains quartiers ».

Jean-Paul Vermot, lui, s’interroge : « Pourquoi veut-on améliorer la liaison ville haute-ville basse ? » Les élus pointent un projet trop flou côté gare. « Les logements, c’est bien, mais il manquera des services. Avec un investissement à six millions, il faut quand même que le projet soit un peu ficelé. »

Le Tiers lieu

Concernant le Tiers Lieu (dans l’ancien magasin Eurodif, rue de Paris), les élus d’opposition déplorent « une coquille vide » pour un coût global « d’un million d’euros ». Il était prévu d’y déménager la médiathèque mais la configuration du lieu ne le permet pas, « ce qu’on a dit dès le 1er jour », raille Jean-Paul Vermot. La maire parle de son côté d’un projet « en construction », toujours en lien avec la lecture.

« La faible fréquentation » à l’Estival festival (qui s’est déroulé en partie au Tiers lieu) n’est pas faite pour rassurer l’opposition, qui regrette amèrement les arts dans la rue. « Heureusement qu’il y a eu le Baluche pour sauver l’image de Morlaix l’été. »

Les municipales

L’opposition espère présenter en 2020 une liste commune à l’ensemble des gauches. « On discute beaucoup », glisse Jean-Paul Vermot, du PS. En juin, une rencontre a eu lieu entre le PCF, la Coopérative citoyenne, EELV, France insoumise, Génération-s, le NPA et le PS. Pour le moment, rien de concret n’en est sorti.

La prochaine est prévue le 27 septembre. « On sait qu’il y a une forte demande d’alternance et d’alternative dans cette ville de gauche dirigée par la droite dure depuis 2008, assure Ismaël Dupont, du PCF. Mais il faudra nécessairement une unité. »

La prochaine est prévue le 27 septembre. « On sait qu’il y a une forte demande d’alternance et d’alternative dans cette ville de gauche dirigée par la droite dure depuis 2008, assure Ismaël Dupont, du PCF. Mais il faudra nécessairement une unité. »

« On déborde d’énergie »

Cette citation de Jean-Paul Vermot fait référence à celle d’Agnès Le Brun, indiquant « avoir encore de l’énergie ». « Mais nous, on la sent fatiguée par sa fonction de maire. »

Concernant une possible candidature d’Agnès Le Brun aux Européennes de 2019, Jean-Paul Vermot demande une clarification rapide. « Parce que si elle est élue, elle devra quitter la mairie en vertu du non-cumul des mandats. »


 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011