Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 06:27
Frédéric L’Aminot, adjoint chargé des affaires scolaires, est un passionné de jardinage. Il se rend régulièrement aux jardins partagés autour du château d’eau, près de la caserne des pompiers de Morlaix. (Le Télégramme/Yann Clochard)

Frédéric L’Aminot, adjoint chargé des affaires scolaires, est un passionné de jardinage. Il se rend régulièrement aux jardins partagés autour du château d’eau, près de la caserne des pompiers de Morlaix. (Le Télégramme/Yann Clochard)

Le Télégramme, Yann Clochard, 19 août 2020

Fréderic L'Aminot, le militant de Kerfraval 

Engagé dans le monde du syndicalisme, Frédéric L’Aminot connaît déjà les rouages politiques. À la mairie de Morlaix, son expérience sera précieuse en tant qu’adjoint aux affaires scolaires.

Derrière ses larges épaules se cache un cœur tendre. N’allez pas croire que de Frédéric L’Aminot, 47 ans, se laisse marcher sur les pieds. Il s’est toujours engagé dans divers combats pour l’intérêt commun. Père de deux garçons, il a présidé l’association de parents d’élèves de l’école Jean-Piaget puis du collège Mendès-France. Un passé plus qu’utile pour le nouvel adjoint au maire de Morlaix, chargé des affaires scolaires.

Originaire de Plouescat, il est arrivé à l’âge de 14 ans dans la Cité du viaduc. « J’ai toujours habité dans les quartiers du plateau, dit-il. Pors-ar-Bayec et aujourd’hui Kerfraval ». Après des études d’électrotechnicien au lycée Tristan-Corbière, il devient ouvrier chez Celtys, filiale du groupe Quéguiner, à Landivisiau. Là-bas, il fait ses débuts dans le monde du syndicalisme. « J’ai monté une section de la CGT et j’en suis le délégué syndical. Avant la vie politique, j’ai surtout une vie syndicale ».

« Sauver l’école de Ploujean »

Lors de manifestations à Morlaix, il rencontre Ismaël Dupont et Jean-Luc Le Calvez. Il rejoint la liste du front de gauche, battu au premier tour des municipales, en 2014. Avant d’intégrer l’union de gauche, en 2020, avec Morlaix Ensemble. « J’ai suivi le mouvement. J’ai rencontré des personnes qui ont entériné mon choix. Jean-Paul Vermot m’a proposé le poste d’adjoint aux affaires scolaires. Je n’ai pas hésité longtemps ».

Le Morlaisien se réjouit de travailler avec Edith Fer, conseillère déléguée. « En tant qu’enseignante, elle apportera la vision des professeurs. Et moi, celle des parents d’élèves ». L’adjoint promet notamment de « sauver l’école de Ploujean qui ne demande qu’à vivre ». Un combat de plus qu’il espère bien remporter.

 

en complément
Le portrait chinois de Frédéric L’Aminot
Frédéric L’Aminot, adjoint chargé des affaires scolaires, est un passionné de jardinage. Il se rend régulièrement aux jardins partagés autour du château-d’eau, près des pompiers de Morlaix.

Si vous étiez un lieu ?

Les jardins partagés du château d’eau. C’est peu connu. J’aime venir me vider la tête, penser à autre chose. Et on apprend beaucoup de choses. Le fait de cultiver mes légumes, au moins, je sais d’où ça vient.

Si vous étiez un monument ?

Peut-être la Manufacture. Il y a une sacrée histoire de lutte syndicale, contre la fermeture. C’est un monument qui va revivre et on se demande pourquoi on ne l’a pas fait avant.

Si vous étiez un quartier ?

Mon quartier, Kerfraval ! Il mélange toute la société avec une école et un collège pas loin.

Si vous étiez une couleur ?

Le rouge, pour la couleur de la lutte.

Si vous étiez une chanson ?

Les chansons du groupe Merzhin, je les aime toutes. Je suis le groupe depuis le début, je suis allé à beaucoup de concerts.

Si vous étiez un animal ?

Ce serait un félin. J’aime rebondir. Et il ne faut pas me pousser à bout. J’étais peut-être un peu timide mais mon expérience syndicale m’a permis de régler ce problème.

Si vous étiez un objet ?

Une bêche parce que j’aime jardiner.

Si vous étiez un livre ?

« Germinal », d’Émile Zola. Il m’a marqué, je l’ai eu au bac de Français. On revient toujours à la même chose : la lutte des classes.

Si vous étiez un film ?

Je suis fan de la saga « Star Wars », même si certains sont plus mauvais que d’autres. Quand on regarde les plus anciens, on se demande comment ils ont réussi à faire des effets spéciaux.

 

Lire aussi:

Valérie Scattolin, pilote du commerce et du tourisme (LE TELEGRAMME – 12 août 2020)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011