Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 07:24
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope

Ismaël Dupont (élu Front de Gauche à Morlaix Communauté, membre de la Commission Environnement) et Marc Corbel (CGT Agents Territoriaux de Morlaix Communauté, représentant des personnels au CHSCT et au Comité Technique) ont introduit la réunion en dressant en portrait assez complet de la problématique gestion des déchets à Morlaix-Communauté, des questions en suspens, des évolutions, des questions financières et techniques, du manque de démocratie dans les prises de décision (consultation des agents, des usagers, des élus...).

Martine Carn, ancienne élue communautaire Front de Gauche, membre de la Commission Environnement, qui a beaucoup oeuvré sur la prévention des déchets, est aussi intervenue, comme Michel Le Saint, ancien élu communautaire écologiste-Idées, Daniel Ravasio, initiateur du collectif de défense de la déchetterie de St Thégonnec, Yannic Jaouen, Philippe Rivoalen, Initiateurs avec Martine Carn et quelques autres du collectif de défense de la déchetterie de Plougonven, Roger Héré, élu PCF-Front de Gauche à Plouigneau, Manu Audigou, agent de déchetterie comme Marc Corbel, Jean-Yvon Ollivier, animateur du collectif de défense de la ligne Morlaix-Roscoff, Mariette et Jean-Rolland Labrousse, Marie-Hélène Le Guen, syndicalistes, et tous les autres participants à la réunion, qui s'inscrivent dans ce collectif de défense des services publics locaux.

Le débat et les interventions ont porté sur plusieurs questions:  

- Que deviennent nos déchets? Qu'est-ce que ça coûte à la collectivité, au particulier? Qu'est-ce qu'il nous reste sur les bras? Qu'est-ce qui se recycle? Qu'est-ce qui ne se recycle pas? Comment peut-on réduire nos productions et apports de déchets? 
 
- Faut-il continuer à investir dans les containers enterrés plusieurs centaines de milliers d'euros alors que cela réduit la proximité des points de dépôt pour les particuliers et que cela vise à supprimer des postes d'agents de collecte? Pour l'instant, les actions de protestation menées à Morlaix et à Locquénolé surtout n'ont pas été entendues. Les décisions sont prises en haut lieu, le rouleau compresseur passe, quelques soient les oppositions.  
 
- Faut-il envisager un passage à la redevance incitative à la place de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères? Les usagers paieraient en fonction du poids de leurs dépôts de déchets annuels. Problème: on est plus dans le cadre de la philosophie du services publics: je paie le poids réel de ce que j'apporte, et ce n'est plus, "chacun paie selon ses moyens et bénéficie selon ses besoins". Cela pourrait multiplier les dépôts sauvages, les incivilités. Cela coûterait globalement plus cher aux particuliers. Cela obligerait le budget Déchets à s'auto-financer complètement, d'où risque de compressions sur le personnel, d'augmentation des prélèvements sur les usagers ou de restrictions d'accès nouvelles. Michel Le Saint a argumenté lui en faveur d'une redevance incitative pondérée par le quotient familial pour que les familles modestes ne soient pas pénalisées.  
 
- Comment vont évoluer nos déchetteries (nombre de déchetteries sur le territoire, maillage du territoire, accès des particuliers, des professionnels: faut-il envisager des mises sous barrières, des restrictions d'accès? Cela mérite qu'on y réfléchisse à deux fois ; paiement en fonction du nombre de dépôts dans l'année ou du poids des dépôts? Horaires d'ouverture? Nombre d'agents dédiés au tri, aux conseils, à la sécurité? Relations avec les citoyens et les professionnels? Impact des nouveaux garde-corps? Mise en place d'une nouvelle plateforme déchets verts. Possibilité pour les usagers en déchetteries de faire remonter leurs remarques et réclamations via des cahiers d'usagers des services publics qui sont ensuite lus et visés par la hiérarchie, les élus, le CHSCT dans le cadre d'un nouveau dispositif réglementaire prévoyant plus de participation des usagers à la marche des services publics).
 
- Quel encouragement aux solutions de recyclage individuel ou collectif (compost, mulching, broyage)?  
 
- Quelle conception du service public ont les élus, touchant la question des déchets? Avenir des emplois, des conditions de travail des agents, du service public lui-même. 
 
- Rapport avec le privé et les logiques de profit (réduire les apports de déchets en amont au niveau des grandes surfaces, des entreprises; gestion des déchets des entreprises; contrôler le business du déchet en aval, privilégier les solutions de service public).      
 
- Faut-il accepter une nouvelle augmentation du taux de la TEOM? (après celle de 2% en 2016, une nouvelle augmentation a été envisagée, peut-être plus forte, dans le cadre du débat d'orientation budgétaire de Morlaix-Communauté). Si oui, pourquoi et à quelles conditions? 
 
- Quelle démocratie dans les prises de décision au sein de Morlaix Communauté? Quelle consultation et considération des agents? Quel dialogue social? Quels débats en commissions et en conseil communautaire? De quelle manière informe t-on et consulte t-on la population sur ces questions liées aux déchets (et si on le fait vraiment)? 
 
La réunion a duré deux heures et demi et plus d'une dizaine d'intervenants se sont exprimés.
Nous avons décidé d'organiser une nouvelle réunion publique le jeudi 6 avril à Morlaix (18h) pour la défense d'un passage en régie publique du transport en commun sur le territoire de Morlaix-Communauté à l'occasion du renouvellement des contrats sur l'urbain et le peri-urbain. 
 
Parallèlement, nous restons vigilants et prêts à nous mobiliser pour les bureaux de poste, l'hôpital, le rail, et tous les services publics du territoire.  
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope
Quelques photos de la réunion de réflexion et de débat sur la gestion des déchets à Morlaix-Communauté du collectif de défense des services publics locaux: c'était hier soir, 10 mars, à Saint Eutrope

Partager cet article

Repost 0
Published by Section du Parti communiste du Pays de Morlaix - dans LA VIE LOCALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste et du Front de Gauche. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011