Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 07:25
Pourquoi il est extrêmement préjudiciable de fermer des classes dans les écoles publiques populaires de Morlaix, Gambetta, Jaurès et Corentin Caër
A l'école Gambetta :
 
- Il y a un nombre important de primo arrivants et très grande variation d'une année à l'autre (+ ou - 20...), les enfants sont non francophones : Avoir des classes avec des effectifs modérés leur permettent d'apprendre la langue rapidement et ainsi de s'intégrer rapidement pour se consacrer aux apprentissages scolaires.
 
- Le taux d'encadrement solide des élèves a permis d'élever le niveau scolaire : Le niveau est bon (à titre d'exemple :Une jeune élève d'origine comorienne a ainsi sauté le CP).
La suppression d'un poste va conduire à la création de 3 classes à 3 niveaux (TPS, MS,GS / CP,CE1, CE2/ CM1,CM2 avec environ 27 élèves par classe.
Les conditions d'enseignement vont être terriblement dégradées. Et on va retrouver les problèmes qui ont longtemps "collé" à l'école Gambetta.
 
- La suppression de poste va également empêcher l'inclusion des élèves ULIS (ancienne CLIS), alors que ces inclusions permettent l'intégration de ses élèves en milieu scolaire classique de la maternelle au CM2. (Avantage certains pour la suite des études)
 
- Accueil des - de 3 ans et des ULIS non comptabilisé
 
- Gambetta est une école qui pourrait être classé en Rep voir Rep+, mais le mode de classement est fallacieux (basé sur des grilles de quartier fixé sur un temps mais le quartier "Pôle gare" évolue grandement en peu de temps...)
 
- Seulement 4 classes actuellement, la suppression de poste oblige à répartir les élèves sur les 3 autres. Du coup les effectifs sont très importants en multi niveaux (Problème qui se pose moins quand on demeure 8 ou 9 classes.)
 
- Un important plan de rénovation et d'isolation des barres d'immeuble qui jouxtent l'école va forcément ramener de nouvelles familles, et donc encore gonfler les effectifs
 
- La mise en place des TAP dans les seules écoles publiques a déjà provoqué une fuite des parents à Notre Dame (Bâtiment neuf, situé en face de l'école Gambetta), il est évident qu'avec la suppression de poste cette fuite dans le privé mettra définitivement à mal l'école Gambetta et la mixité sociale (qu'on essaye justement de maintenir)
 
- Supprimer une classe dans une école qui ne compte que quelques classes et un nombre réduit d'élèves accentue l'impact sur les classes restantes avec un report d'élèves important et des doubles et triples niveaux qui peuvent être jugés moins attractifs par certains parents. 
 
Ce ne sont ici que quelques points...
 
Ecole Jean Jaurès :
 
- Nombre important de primo arrivants (issus des Comorres notamment) et donc une variation notable d'une année à l'autre
- Le taux d'encadrement solide des élèves a permis d'élever le niveau scolaire, meilleure prise en compte des élèves et familles en difficultés.
- La suppression de poste va également empêcher l'inclusion des élèves ULIS
- Un important plan de rénovation et d'isolation des barres d'immeuble qui jouxtent l'école a eu lieu et va forcément ramener de nouvelles familles
- Jean Jaurès: Accueil EFIV (Durant la foire haute environs 25 enfants issus du milieu forain sont intégrés)
- Accueil des - de 3 ans et des ULIS non comptabilisé
 
Corentin Caer :
 
- Le taux d'encadrement solide des élèves a permis d'élever le niveau scolaire, meilleurs prise en compte des élèves et familles en difficultés.
 
- Il y a de nombreuses familles qui connaissent des difficultés d'ordre social et qui rencontrent des situations de précarité à Corentin Caër. 
 
-- Supprimer une classe dans une école qui ne compte que quelques classes et un nombre réduit d'élèves accentue l'impact sur les classes restantes avec un report d'élèves important et des doubles et triples niveaux qui peuvent être jugés moins attractifs par certains parents. 
 
 
Les 3 écoles touchées à Morlaix sont toutes les 3 des écoles populaires :
 
Les enfants issus de milieux populaires, défavorisés, pour qui l'école républicaine se doit d'assurer les conditions de la réussite comme pour les autres enfants, ne se trouvent pas que dans les zones prioritaires, et il y en a beaucoup en particulier dans ces trois écoles publiques morlaisiennes.
 
Note produite par un collectif de parents d'élèves des écoles publiques en vue d'une conférence de presse pour la défense des classes des écoles publiques de la région de Morlaix samedi.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011