Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 05:22

Voilà où mènent les logiques libérales de désengagement financier de l'Etat. Les plus vulnérables sont toujours les plus sacrifiés sur l'autel de l'austérité. C'est tout simplement lamentable! Ci-joint, cet article de 20 minutes.

EDUCATION L’Association des paralysés de France accuse le gouvernement de « sacrifier l’emploi des personnes en situation de handicap »…

Entre la sécurité et l’insertion des personnes handicapées, le gouvernement semble avoir choisi. Les universités ont en effet été autorisées à ne pas verser la totalité de leur contribution à ce fonds,le FIPHFP. . Or cette mesure a justement permis au gouvernement de dégager 30 millions d’euros pour assurer la sécurité dans l’enseignement supérieur face au risque terroriste. Malin, à défaut d’être solidaire.

Tous les employeurs publics employant moins de 6 % de personnes handicapées doivent normalement contribuer à ce fonds. Selon l’Association des paralysés de France (APF), qui dénonce ce tour de passe-passe, les universités sont à 1,6 %.

« Main basse du gouvernement »

En 2016, elles vont donc payer moins qu’elles ne le devraient : « la dérogation a été reconduite pour cette année », précise-t-on au ministère de l'Education. Le gouvernement assure que la mesure ne « pénalise pas l’emploi des personnes handicapées ».

Pour l’APF, cette « nouvelle main basse du gouvernement » va au contraire « se faire au détriment des droits des personnes en situation de handicap ». « Ce gouvernement ne cesse de remettre en cause les moyens alloués à l’emploi » de ces personnes, poursuit l’association.

Un budget à la baisse

De son côté, l’ancienne secrétaire d’Etat Marie Anne Montchamp, présidente du club Entreprises & handicap, a déploré un « coup préjudiciable » au FIPHFP. « La politique d’emploi en faveur de nos compatriotes handicapés ne peut en aucune façon être la variable d’ajustement des autres politiques publiques », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

En 2015, les dépenses du FIPHFP se sont élevées à 160 millions d’euros, en baisse de 12 % par rapport à 2014. Les contributions des employeurs ont baissé de 41 % à 126 millions d’euros, selon le dernier bilan.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011