Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 10:06

I

Il y avait une soixantaine de personnes rassemblées pour dénoncer le racisme et l'islamophobie dans le discours des voeux du maire de la commune le jeudi 29 janvier à Plouigneau, à l'appel du PCF et du Front de Gauche. Très vite, grâce à la démonstration et la mise en demeure d'explication de Roger Héré (élu PCF-Front de Gauche) et de Dominique Guizien (élu EELV), on s'est aperçu que l'auteur du discours, l'adjoint au maire Bernard Le Vaillant, assumait complètement son idéologie du choc des civilisations, de l'impossibilité du metissage et du pluralisme culturel réussi, tenant des propos dignes de Georges Bush fils ou de l'extrême-droite, percevant les citoyens d'origine arabe en France comme une menace en raison de leur "culture" musulmane essentialisée et diabolisée et les assimilant aux radicaux djihadistes qui ont endeuillé la France début janvier. Le débat qui a duré 45 mn sur le sujet du contenu des voeux et du rapport à la diversité et à l'Islam a été très riche grâce notamment aux interventions pleines de dignité républicaine de Roger Héré, et surtout très utile car on ne peut pas laisser le racisme se banaliser dans nos assemblées délibérantes et nos institutions. C'est actuellement ce qui se passe avec une droite décomplexée: à Rosporden, le maire de droite, en voulant "défendre l'école privée", a ainsi qualifié cette semaine l'école publique d'école coranique.   

 

conseils-municipaux 1097   

conseils-municipaux 1092

 

conseils-municipaux 1089

conseils-municipaux 1077

conseils-municipaux 1079

Roger Héré

Conseiller municipal

PCF-Front de Gauche

 

Madame Le Maire,

Je dois vous indiquer que les propos que vous avez tenus vendredi dernier lors de la cérémonie des vœux ont été reçus par beaucoup de personnes, qui s'en sont émues, comme particulièrement graves, et au caractère islamophobe. Les courts extraits de votre allocution ainsi que vos déclarations parues dans la presse locale du mardi 27 janvier, loin de dissiper leurs craintes, ont confirmé leurs inquiétudes.

Je dois dire aussi que j'ignore si vous êtes vous-même l'auteur direct des propos contenus dans votre allocution. Toujours est-il que c'est bien vous qui les avez tenus publiquement et qu'il vous faut bien, dès lors, en assumer toutes les conséquences, ce que vous avez d'ailleurs fait, je dois l'avouer, dans la presse locale de ce mardi

Assumer ces propos tout d'abord en tant que maire de Plouigneau, et normalement à ce titre garante des valeurs républicaines sur le territoire communal.

Mais encore tout autant en tant que candidate titulaire de l'UMP aux prochaines échéances de l'élection départementale sur le nouveau canton dit de Plouigneau, qui regroupe les anciens cantons de Lanmeur, Plouigneau et aussi les communes de Plourin lès Morlaix et Le Cloître Saint Thégonnec

Il vous faut aussi mesurer que ces propos très graves dépassent donc les  seules frontières  communales ignaciennes.

Ce vendredi 23 janvier 2015 , vous avez, de fait, opposé en termes clairs les quelques millions de musulmans de France au reste de la population française,

Vous avez reproché à l'ensemble des musulmans de manquer de volonté d'intégration,

Vous avez fait part de votre conception de l'intégration qui consiste en la dissolution des cultures dans un seul et même bain culturel,

Vous avez amalgamé l'ensemble des musulmans de France avec les extrémistes islamistes, et les avez ainsi culpabilisés par rapport aux tueries de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'hyper Cacher de la Porte de Vincennes,

Cette stigmatisation de citoyens français en raison de leurs croyances religieuses, est en tous points contraire au principe de laïcité qui fonde notre République et ses valeurs.

Comme si les citoyens de confession musulmane pouvaient être désignés comme a priori complices et a priori différents des autres citoyens du pays.

Force est de constater que ce discours est actuellement contenu dans diverses expressions de la droite extrême qui voudrait enfermer le débat dans une guerre de civilisation, rejetant les musulmans et les opposant au reste de la population, leur reprochant un manque supposé d'intégration, à savoir très exactement ce que vous avez indiqué dans votre discours.

Toutes choses à l'exact opposé de l'immense élan populaire du 11 janvier où des millions de français étaient dans la rue pour rappeler leur attachement viscéral à la liberté d'expression et au vivre ensemble dans le respect de l'identité de chacun dans une république laïque où les valeurs de liberté, égalité et fraternité ont un sens, et qu'il convient encore plus que jamais de développer.

Dans cette démonstration populaire la foule a porté une exigence forte d'être ensemble le peuple de France, loin de toute haine, de discrimination et du rejet de l'autre, ce qu'ils exprimaient par « Je suis Charlie ».

Mais l'histoire nous enseigne aussi que de ce sentiment de communion démocratique et fraternelle peut aussi naître le pire, si le débat ne nourrit pas les réflexions

Il en va ainsi des tentatives d'adosser les meurtres à une religion qui se trouve ainsi prise en otage, l'Islam en l'occurrence.

Cela se situe dans un climat nauséabond entretenu par les tenants d'un certain déclin français, tout comme par les mauvais prophètes d'un asservissement à l'Islam, qui se relayaient encore sans arrêt sur les plateaux de télévision jusque dans les jours qui ont précédé les tueries.

Cette entreprise de stigmatisation des musulmans s'est poursuivie dès le lendemain. D'Eric Zemmour en passant par Florian Philippot (FN), un lien a été fait entre terrorisme, intégrisme islamiste, musulmans et immigration, avec en toile de fond l'idéologie du choc des civilisations. Ce à quoi très précisément vous vous êtes livrée vendredi

Cette injonction binaire, et qui repose sur une vision manichéenne du monde « le bien contre le mal » commence par une sommation à choisir entre un « eux ou nous » civilisationnel. Sachez aussi et mesurez-le bien que c'est précisément et exactement ce que les assassins espéraient bien renvoyer en miroir à ceux qui se lèveraient contre leur monstruosité !

Comme si les sociétés devaient être d'une seule couleur au nom d'appartenances uniques et irréconciliables,

Comme si la citoyenneté fraternelle, laïque, c'est-à-dire respectant toutes les croyances, autant aussi que l'athéisme dont on ne parle d'ailleurs que trop peu, dès lors qu'aucune religion ne prétend mettre les institutions et la société sous tutelle,

Comme si cette citoyenneté devait se dissoudre dans une assignation à une identité communautarisée, exclusive et excluante,

Comme si la société était immuable, figée, structurée dans des parois étanches, emmurée dans des certitudes absolues, dans des espaces délimités par des parpaings, des murs que l'on érige encore et toujours aujourd'hui, comme en Palestine ou ailleurs, et qui ne font qu'engendrer les exclusions, les incompréhensions et la haine.

Aujourd'hui tout cela ne peut qu'attrister la communauté tout entière.

Nous sommes bien tristes aussi que le territoire de la commune de Plouigneau ait pu constituer le théâtre du développement de cette campagne aux relents de d'exclusion, de racisme et de xénophobie.

Mais, soyez-en sûre, les démocrates sauront se lever, et brandir l'étendard de la liberté, de l'égalité et de la fraternité, devise qu'il faut rendre encore plus concrète aujourd'hui et qui, soit dit au passage, ne figure pas au fronton de notre pourtant toute nouvelle mairie.

Pour notre part nous militons pour cette République sociale et solidaire, une République réellement de liberté, d'égalité et de fraternité, fondée sur le principe de laïcité qui a été acté dans la loi de décembre 1905 et dont nous allons fêter le cent dixième anniversaire dans quelques mois. Cent dix ans c'est long, mais c'est manifestement encore trop court, semble-t-il, pour avoir eu le temps d'imprégner tous les esprits.

Donner du sens à la liberté, dont une liberté d'expression véritable et non celle du « oui mais » que Charlie Hebdo lui-même dénonçait dans son numéro qui a suivi les tueries ;

Donner du sens  à l'égalité dans une société austéritaire, de plus en plus inégalitaire, quand on nous annonce aujourd'hui que plus de la moitié de la richesse mondiale sera détenue en 2016 par moins de 1 % de la population ;

Donner du sens à la fraternité aussi, au vivre ensemble, dans une société où tout pousse à l'individualisme, au rejet des valeurs collectives et de tout ce qui constitue la solidarité nationale ;

Toutes ces idées que le Front de Gauche met en avant et qui sont à l'exact opposé des valeurs inquiétantes vers lesquelles vous voulez nous entraîner.

C'est pourquoi, oui nous serons toujours « Charlie » ! fidèles à ces valeurs-là, auxquelles adhéraient d'ailleurs volontiers les Charb, Wolinski ou autres Tignous...

 

Quant à vous, en maintenant ce que vous avez déclaré publiquement, vous vous désolidariseriez définitivement des milliers de français qui, toutes opinions ou croyances confondues, ont préféré ce 11 janvier la solidarité et la fraternité contre les haines ou les intégrismes de tout genre. Dans ce cas, non décidément,  vous ne seriez pas « Charlie » !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011