Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 07:15
Henri Martin, dans la lutte pour la paix en Indochine (L'Humanité, Raymond Mourlon, 25 octobre 2019)

Henri Martin, dans la lutte pour la paix en Indochine

Vendredi, 25 Octobre, 2019

Histoire. Un temps, de 1950 à 1953, la France n'a parlé que de l'affaire Henri Martin, du nom de ce jeune marin communiste, maquisard FTP et militant anticolonialiste

 

En 1945, lorsque le territoire métropolitain est à peine libéré, Henri Martin, jeune communiste, maquisard FTP à 17 ans, s’était engagé dans la marine, afin de poursuivre le combat contre le militarisme japonais. Mais, sur place, ce fut une tout autre réalité qu’il découvrit : les Japonais vaincus, les coups de feu étaient échangés avec des maquisards vietnamiens. Dès lors, il voulut démissionner de la marine et témoigner de ce qu’il avait vu. Cette démission refusée, Henri Martin, de retour en France, affecté à l’arsenal de Toulon, prit contact avec son parti et entama une lutte, évidemment clandestine, au sein de la marine nationale : distributions de tracts, inscriptions à la peinture, discussions avec les soldats. Ce qui devait arriver arriva : il fut arrêté par la police militaire. Il fut l’objet d’un procès politique à grand spectacle. L’affaire Henri Martin, qui commença alors, avait tout pour être exceptionnelle : la disproportion entre l’acte – une simple activité, politique certes, contraire au règlement militaire – et la condamnation (cinq ans de prison !), la personnalité du jeune marin, qui ne baissa jamais les yeux devant ses juges, qui clama haut et fort le droit à l’indépendance du peuple vietnamien.

Commença alors, dans toute la France, une campagne intense, d’une variété et d’une amplitude exceptionnelles. Tous les militants communistes, mais aussi des organisations de masse, se mobilisèrent : collectes de pétitions, délégations auprès d’élus de tous bords, distributions de tracts par millions, inscriptions à la peinture dans les endroits les plus invraisemblables, débrayages dans les ateliers… Une troupe d’acteurs militants sillonna la France avec une pièce, Drame à Toulon, tout à la fois véritable spectacle et meeting politique permanent. Les intellectuels communistes s’engagèrent, Éluard dédia à Henri Martin un de ses poèmes, Picasso, Lurçat, Fernand Léger, Fougeron firent des portraits du jeune marin. La campagne fut internationale. Le grand écrivain vietnamien Nguyen Dinh Thi, l’immense Nâzim Hikmet lui dédièrent des poèmes. Et la campagne déborda largement les rangs communistes, avec les engagements de Jean-Paul Sartre, le premier, mais aussi de Vercors, d’Hervé Bazin, de Prévert.

De tous les combats internationalistes

Finalement, le 2 août 1953 au petit matin, Henri Martin fut libéré. Trois ans en prison pour la paix du monde, trois ans en prison pour la liberté d’un peuple.

Henri Martin, l’exaltation de la libération passée, reprit la lutte, une année durant, jusqu’à ce que le peuple vietnamien, après Diên Biên Phu, arrive enfin à se débarrasser du colonialisme français. Puis, il fut un dirigeant actif des Jeunesses communistes, notamment lors de la guerre d’Algérie. Après une nouvelle arrestation, le gouvernement hésita pourtant à lui faire un (nouveau) procès : il avait été échaudé.

Membre du comité central du PCF, Henri Martin fut ensuite de tous les combats internationalistes.

Henri Martin était venu s’installer, avec son épouse, à Pantin, en 1987. Il se trouve que j’étais son voisin. Mais aussi son camarade, dans la section du PCF de la ville. Henri imposa vite sa personnalité. Il était un militant du quotidien, un vendeur de notre journal comme les autres. Il ne parlait jamais de son activité passée. Ce sont les « anciens », dont mon père, qui évoquèrent l’affaire Henri Martin. Alors, après bien des hésitations, je me décidai à lui parler.

Un modeste, d’une grande culture

Et, timidement, à lui demander de se raconter. Ce furent, pour ma petite équipe et moi, des moments d’intense émotion. Entre le 31 janvier et le 21 février 2007, je le filmai quatre heures. Ce ne fut pas si facile que cela, car Henri était un modeste, et il fallait souvent le ramener à son affaire. De plus, sa grande culture nous amena souvent sur des chemins de traverse. Il me parla longuement de Victor Hugo, aborda l’écologie, « question politique majeure » à ses yeux. Il en résulta deux DVD.

L’étape suivante était toute tracée : une diffusion, modeste (car hors des circuits commerciaux) mais tenace. Avec Henri et notre ami commun Alain Ruscio, nous avons commencé un périple qui nous amena d’une classe de CM2 à une maison de retraite, mais également dans des cinémas, dont le Ciné 104 de Pantin. Henri, égal à lui-même, se prêta toujours avec la même gentillesse aux questions qui suivaient invariablement les projections. Il le fit tant que sa santé le lui permit. Et même au-delà : nous avons gardé le souvenir un peu triste de sa dernière apparition post-projection, alors que sa voix le trahissait déjà quelque peu.

C’est cet homme, qui aurait catégoriquement refusé qu’on l’appelât « grand », qui est honoré à juste titre par la municipalité de Pantin.

Raymond Mourlon Réalisateur

Pantin inaugure la rue Henri-Martin

La municipalité de Pantin donnera le nom d’Henri Martin à une rue de la ville, le mercredi 6 novembre, à 18 heures, quartier des Quatre-Chemins, entre les rues Berthier et Sainte-Marguerite. La cérémonie se déroulera sous la présidence du maire de Pantin, Bertrand Kern, en présence de l’ambassadeur de la République du Vietnam, du secrétaire national du PCF Fabien Roussel et de l’historien Alain Ruscio. L’événement sera suivi de la projection du film de Raymond Mourlon, Henri Martin, portrait d’un militant, à 19 h 30 au cinéma Ciné 104, puis d’un débat en présence d’Alain Ruscio et du réalisateur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011