Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 16:35
Le 24 janvier 2019 : grève dans l'éducation nationale? - L'Académie de Rennes perd 124 postes alors qu'elle gagne des élèves
10h Brest -Rassemblement Place de la Liberté puis Manif vers le lieu de l’AG - Maison du Peuple salle 1
Quimper - Rassemblement Place de la Résistance puis Manif vers le lieu de l’AG - Halles St François

Communication du SNES-FSU:

Jeudi prochain 24 janvier, le SNES-FSU avec les organisations syndicales SNEP, SNUEP, SNETAP de la FSU, CGT Éduc’action, Sud Éducation, SNCL FAEN, CGT AGRI, SIES et avec les organisations lycéennes UNL et FIDL appellent les collègues du second degré à cesser le travail.

  • Sur quelles revendications ?

Le retrait de la réforme des lycées, du baccalauréat et de Parcoursup, l’abandon du projet de service national universel, l’arrêt des suppressions de postes, l’augmentation des salaires, le respect de la liberté d’expression et de manifestation (lire ici l’appel intersyndical national).

Le SNES-FSU Bretagne souhaite aussi dénoncer plus particulièrement la volonté du Ministre de museler les enseignants, la publication prochaine du décret pour 2 HSA obligatoires, la situation dans les collèges et lycées de l’académie (voir le tract académique ici).

  • Pourquoi le 24 janvier ?

Les DGH sont arrivées dans les collèges et lycées. Les effectifs remontent dans l’académie qui perd pourtant 123 postes (*) en équivalent temps plein. Les suppressions de postes, les sur-effectifs par division, les pressions aux HSA dégraderont les conditions de travail autant en collège qu’en lycée. Dès cette année, de nombreux collègues pourraient perdre leur poste ou subir un service partagé entre deux établissements. La grève de jeudi doit permettre à tous les établissements de s’organiser pour dénoncer les conditions de rentrée 2019 en plus des effets catastrophiques de la réforme du lycée. La rectrice présidera le lundi 28 janvier le CTA (comité technique académique) pour présenter les conditions de rentrée : les représentants élus du SNES porteront toutes vos demandes, n’hésitez pas à communiquer toutes informations utiles et vos motions. La mobilisation peut permettre de récupérer des moyens et éviter des suppressions de postes. (*) document du CTA du 28/01/19

Les éléments de langage n’y font rien : plus le ministre parle de bienveillance et se prétend « le ministre des professeurs », plus les personnels ressentent un mépris profond à leur égard.
Non aux suppressions de postes ! Non aux réformes du Bac et du lycée !
Toutes et tous en grève le 24 janvier !

Rendez-vous sur la page de l'évènement : https://www.facebook.com/events/295206664465177/
et sur le site https://stopmepris.fr/
Carte tirée de l'US n°785 :https://www.snes.edu/IMG/pdf/us_785_pdf_bd.pdf

#STOPMEPRIS
Chère et cher collègue,
 
Le mépris du ministre envers les personnels continue...
Le SNES-FSU s’est procuré les programmes du lycée alors que le ministère retarde leur parution.
Ils sont censés être publiés dans un BO spécial le 22 janvier 2019. Seuls les arrêtés introductifs sont pour l’instant sortis au JO du dimanche 20 janvier, sans le contenu des programmes.
Tous les programmes sont en ligne sur le site du SNES-FSU avec en regard le nombre de voix obtenues au Conseil supérieur de l’Éducation (CSE) de décembre. Pour une grande majorité d’entre eux, et malgré des votes négatifs, le ministère n’a apporté aucune modification significative avant leur publication, démontrant, s’il en était encore besoin, son mépris pour la profession et ses représentants. Le ministère nous invite aujourd’hui à la même procédure sur les programmes de Terminale.
Le SNES-FSU continue à demander l’abrogation de la réforme du lycée et des programmes qui en découlent. Continuons à nous mobiliser dans la suite des actions déjà engagées.

 
En collège, entre contraintes, pressions et management agressif, les professeurs et vies scolaires doivent quotidiennement pallier les insuffisances budgétaires. La coupe est pleine !
Les effectifs d’élèves augmentent et les moyens diminuent. Les classes sont surchargées et d’une hétérogénéité critique. La réforme du collège et ses assouplissements, bien loin de permettre une meilleure réussite des élèves, a surtout dégradé de manière significative les conditions de travail. Les injonctions se sont multipliées sur les programmes, l’évaluation, l’AP, les projets... Des tensions se développent dans les équipes pour répartir les moyens de la marge horaire qui sert à financer dédoublements, co-interventions, enseignements facultatifs...
Le SNES-FSU continue de demander le respect de la liberté pédagogique et la remise à plat des textes concernant le DNB et l’évaluation des élèves.

 
Toutes et tous en grève jeudi 24 janvier !

 
Le SNES-FSU vous propose d’agir et de manifester notre insatisfaction :
1. En interpellant le ministre
Adressez un courrier personnalisé au ministre Jean-Michel Blanquer et interpellez-le sur les réseaux sociaux. En savoir plus...
2. En participant à la grève et aux manifestations du jeudi 24 janvier
L’intersyndicale a appelé à la mobilisation. En savoir plus...
3. En signant la pétition contre l’article 1 de la loi sur l’école “de la confiance”
L’article 1 de la future loi « pour une école de la confiance » vise à inscrire dans la loi une obligation de réserve qui n’y figure pas. Il permettrait de donner un fondement légal à des mesures disciplinaires condamnant des personnels jugés coupables de « faits portant atteinte à la réputation du service public », expression suffisamment floue pour y inclure toute critique des politiques scolaires. Défendons notre liberté d’expression en signant la pétition ! En savoir plus...
4. En signant la pétition contre l’imposition des 2 HSA
Ce ne sont pas d’heures supplémentaires dont nous avons besoin mais d’une revalorisation qui nous concernera tous et toutes ! Signer la pétition...
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011