Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 05:21
Claude Morizur et Michèle Bosseur co-fondateurs du Centre national des Arts de la Rue et de l'Espace Public en Bretagne

Claude Morizur et Michèle Bosseur co-fondateurs du Centre national des Arts de la Rue et de l'Espace Public en Bretagne

Rouge Finistère – Numéro 3

Journal de la fédération PCF du Finistère 

Rubrique Commune Culture-

Bonjour ! Bonsoir ! Longue et belle vie au Fourneau

Le Fourneau , Centre national des arts de la rue et de l'espace public, est un établissement de création et de production artistique dans l'espace public basé à Brest. Il s'inscrit dans un réseau national professionnel qui compte 14 centres nationaux labellisés par l'Etat répartis sur l'ensemble du territoire national. Ces lieux de fabrique accueillent des compagnies en résidence , organisent des festivals.

Bonjour ! Bonsoir !

 

Bonjour ! Bonsoir ! Michèle Bosseur et Claude Morizur, co-directeurs et co -fondateurs du Fourneau de Brest ont passé le relais au début de l'année 2018. L'aventure extraordinaire continue ! Certes.

Mais nous voulions leur rendre hommage. Rouge Finistère les a rencontrés cet été.

Bonjour ! Bonsoir ; Mettons nous d'accord tout de suite

Les arts de la rue ne pointent pas à la rubrique sous culture, ou culture pédagogique ou pauvre culture pour culture du pauvre. !

« On entend par « arts de la rue » les spectacles occupation, de l'espace public ou les événements artistiques donnés à voir hors des lieux pré-affectés : théâtres, salles de concert, musées… Dans la rue, donc, sur les places ou les berges d’un fleuve, dans une gare ou un port et aussi bien dans une friche industrielle ou un immeuble en construction, voire les coulisses d’un théâtre. De la prouesse solitaire à la scénographie monumentale, de la déambulation au dispositif provisoire, de la parodie contestataire à l’événement merveilleux, les formes et les enjeux en sont variés, les disciplines artistiques s’y côtoient et s’y mêlent. le spectacle s’adresse ensemble aux spectateurs  prévenus et aux passants de hasard, au public averti et au public « vierge ». Il importe donc de s’appuyer sur les émotions communes et les cultures partagées. «  (Sylvie Clidière dans « Rue Libre-l'art est public »)

Cette forme d'intervention artistique qui transforme, détourne et réinterprète l'espace public, policé par définition s'inscrit en France dans la très longue histoire. Les premiers saltimbanques au Moyen Age accompagnent les édifiants et merveilleux Mystères joués aux porches des Églises. Quelques siècles plus tard les forains et leurs baraques à théâtre développent un répertoire souvent parodique et des modes de jeu avec le public. Ce sont des références mythiques et un réservoir de savoir-faire pour les arts de la rue. Enfin les arts de la rue actuels ont aussi des parentés avec les mouvements subversifs ou militants qui ont marqué l’histoire du siècle dernier. Dans les débuts de la révolution d’Octobre, les artistes quittent les salles closes pour s’adresser directement au peuple et participer à la transformation de la société.

Bonjour ! Bonsoir ! « Rien n'est tombé du ciel, sauf la pluie » proclament Michèle Bosseur et Claude Morizur en ouverture de leur « Jubilaciõn* » en janvier 2018/.

Surtout pas l'aventure qui réunit pendant 40 ans les fondateurs de ce qui sera un jour Le Fourneau. Ca commence en 1975, sur les bancs de l'Ecole Normale d’Instituteur (comme qu'on dit à l'époque) de Quimper. Ca continue avec la Fédération des Œuvres Laïques du Finistère. Ca se faufile chez les Francas Ca intéresse le sport, l'UFOLEP, L'USEP en interrogeant une des pratiques les plus populaires, le foot avec le mouvement football progrès. Et ça se développe en posant ses valises au Relecq Kerhuon ou s’épanouissent les expériences d'éducation populaire . Car on l'aura compris c'est bien de ça qu'il s'agit. Depuis le début. Tombés dans la Marmite, bien avant lLe Fourneau
 

« Tout est prétexte au questionnement, à la quête de sens sur le chemin de la culture pour tous. Tout est prétexte à élargir l'horizon, à se rencontrer et à pratiquer la vie ensemble. Notre utopie : convaincre nos semblables que d'autres mondes sont possibles ; à condition de s'écarter un peu des voies toutes tracées » (Michèle Bosseur ; Claude Morizur Jubilacion 27/01/2018)

 

Bonjour! Bonsoir! On n'en finira pas d'énumérer les créations et les actions  qui ont rassemblé depuis 1982 pour une fois, pour mille fois, pour un jour,, pour toujours, des dizaines de compagnies, des centaines d’artistes et de techniciens, des milliers et des milliers de spectateurs attentifs, attendris, bousculés, interpellés, heureux .

Citons au débotté, Le Relecq Kerhuon avec le festival La Tête et les Mains de 1982 à 88, la rencontre avec la Compagnie francilienne Oposito en 87, Grains de Folie 89 et 90, avant Plougastel en 91 et Brest (Fort du Questel 92 et 93) et le Portde en 94 et 95, les Jeudis du Port à partir de 1991, les Fêtes maritimes de Brest tous les 4 ans , la création du Fourneau, le bien nommé sur le port de Brest en 1994 Johannesburg, Edimbourg, Paris, Carhaix et ses Vieilles Charrues, Moléne, Morlaix de 1997 à 2011 avec  le FAR' et le Mai des Arts » dès 2001 , Plouguerneau préfiguration du  Printemps des Abers , Lampaul Guimillau, Plobannalec Lesconil, Guipavas et son Temps Bourg, Camaret, les Rias dans le Pays de Quimperlé et bien sûr Les Pique-niques Kerhorres   ...

Bravo. Merci . Joli parcours. Vraiment bravo . Vraiment merci.

Bonjour ! Bonsoir ! Demain Le Fourneau va s'installer au plateau des Capucins. Plus à son aise. Son attache aux territoires finistériens, son rayonnement national et international ne font plus aucun doute. Sa volonté acharnée d'être là où on l'attend pas, son projet émancipateur non plus.

Au cœur du Plateau des Capucins de Brest s'affiche La Fabrique Citoyenne et Poétique (Politique?)

Laissons conclure Mahmoud Darwich (1941/2008. Poète. Président de l'Union des écrivains palestiniens)

La politique dénuée d'approches culturelles et d'imaginaires est condamnée à l'ordre du conjoncturel .

Nous sommes le 31 août 2018. Il est 19h59.,

Gabriel Riou Collorec

* « Jubilaciõn* » signifie « retraite » en espagnol

** Depuis le1er février 2018, la direction du Fourneau est assurée par Caroline Raffin


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011