Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 12:38
"14 juillet" (Actes Sud, 2016 ) - 19€

"14 juillet" (Actes Sud, 2016 ) - 19€

Les éditions Actes Sud ont fait paraître en mars dernier un roman historique profondément original, "14 juillet", d'Eric Vuillard, écrivant résidant aujourd'hui à Rennes et qui a déjà écrit "Conquistadors" (2009), "La bataille d'Occident" (2012), "La tristesse de la terre".   

Nous voici plongés au coeur de l'événement, aux prémisses d'une Révolution française qui nous est racontée presque pour la première fois du côté du peuple, en sa compagnie (même si on trouve aussi des efforts de ce genre du côté de Jaurès, puis des historiens de gauche qui ont travaillé sur les sans-culottes, les clubs et les sociétés populaires, Mathiez et Soboul), non plus une masse anonyme et une abstraction personnifiant la volonté de naître à soi-même de la France sous la conduite de ses glorieux représentants, parlementaires et autres généraux issus de la bourgeoisie, mais une addition d'individus marqués par une communauté de destin et de classe sociale - artisans, ouvriers, chômeurs, domestiques, femmes de charge, lessiveuses - le petit peuple de Paris rendu à son humanité, sa diversité, sa truculence et son audace, sans arrière-pensées excessives.

Ce livre nous ramène aussi à la dialectique entre le hasard et la nécessité dans l'histoire: nécessité produite par la conjoncture, un ordre de la société qui ne peut plus tenir sur ces bases, et hasard de l'étincelle qui allume la mèche, contingence des initiatives individuelles qui créent de la contagion. L'histoire en train de se faire, dans une part d'inconscience des acteurs.  

Car la prise de la Bastille, ce défi suprême au pouvoir royal, ne s'est pas vécu sur le moment comme un projet révolutionnaire conscient pour abattre la monarchie, mais plutôt comme une revanche sur une répression sanglante d'une manifestation populaire de la faim par la garde royale. Une de plus...

Ce livre admirablement bien écrit, avec des chapitres courts et plaisants porteurs d'idées, des phrases ciselées, des mots choisis, y compris quand ils réveillent la langue aristocratique ou populaire du XVIIIe siècle, nous replace avec bonheur dans le contexte de cette fin du XVIIIe siècle marqué par la crise, la dette de l'Etat, la volonté de faire payer au peuple toujours plus d'impôts pour couvrir les dépenses somptuaires du roi et de l'aristocratie, et ne s'interdit pas les parallèles, parfois avec malice en jouant sur les anachronismes, avec notre situation contemporaine qui présente un certain nombre d'analogies avec ce contexte révolutionnaire.

Il se place résolument du côté des sans-grades qui ont fait la révolution et qui les premiers ont fait le sacrifice de leur vie par désir de dignité, de liberté et d'égalité, et tout simplement pour faire l'épreuve de la puissance des gueux, en moquant les bourgeois et les personnes distinguées qui ont souvent parlementé pour sauver l'ordre et la propriété.

Une lecture à recommander chaudement, pour 19 euros, dans toutes les bonnes librairies.   

Le 14 juillet, jour de notre fête nationale, y retrouve en tout cas de son caractère subversif et inouï. 

Ismaël Dupont

     

      

Eric Vuillard

Eric Vuillard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011