Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 06:16

"Une digue a sauté", estime Jean-Pierre Denis, le directeur de La Vie, l'hebdomadaire catholique progressiste et humaniste. Le diocèse de Fréjus-Toulon invite aujourd'hui Marion Maréchal Le Pen aux Universités d'été de Sainte-Beaume. La candidate aux élections régionales du FN dans la région PACA s'exprimait dans une tribune "Politique et médias".

Une décision que le père Louis-Marie Guitton, un des organisateurs justifie par l'évolution du paysage politique dans le Var. "Le paysage politique est ce qu'il est ici. Un tiers des électeurs votent maintenant pour le Front national", explique le responsable de l'Observatoire socio-politique du diocèse (OSP), organisateur de l'événement, avant de trancher: "Cette année, il nous a semblé difficilement justifiable de ne pas l'inviter."

D'autant que Marion Maréchal est catholique, qu'elle a participé à la "Manif pour tous" contre le droit au mariage pour les homosexuels.

Travail, Famille, Patrie, il fut un temps où l'Eglise de France et le Vatican étaient très proches de la révolution réactionnaire, anti-juive, anti-communiste, anti-francs-maçons, du régime de Vichy.

On pensait ces temps révolus, et c'est le cas pour ce qui concerne le pape François, peut-être un des chefs d'Etat mondiaux qui porte la parole la plus progressiste actuellement (c'est dire s'il y a peu de chefs d'Etat positionnés sur le terrain de l'égalité, de l'humanisme et de paix), et la majorité sans doute des évêques et des prêtres de France, inspirés par la réforme humaniste de Vatican II, mais il est très certainement des pans importants et montants de l'église, inspirés par l'Opus Dei, les communautés les plus traditionalistes, qui rêvent à travers l'ascension de l'extrême-droite d'une nouvelle alliance de la "fille année de l'église" avec le Catholicisme le plus traditionaliste, rêve mêlé d'une forme de paranoïa face au métissage et à "l'islamisation" de la France.

Car l'argument du "ils pèsent 30%, on ne peut pas ne pas les inviter à débattre" ne tient pas. L'église n'est pas un organe de presse qui en démocratie doit donner la parole à tous les partis autorisés à présenter des candidats aux élections. Normalement, elle porte des valeurs qui ne relèvent pas simplement de l'ordre moral, de la tradition, mais aussi de la solidarité universelle, de l'amour: inviter une des étoiles montantes d'un parti xénophobe, qui a osé se réjouir des naufrages de migrants en Méditerranée en disant que c'était autant de "racailles de moins" dans nos banlieues, au moment où des milliers de réfugiés politiques gagnant l'Europe sont en train de mourir victime de la politique de répression et de refoulement de l'immigration de l'Europe, n'est en rien anodin. Ce n'est peut-être pas le cautionner, mais c'est le normaliser, le banaliser, ce que, en dehors des intégristes sympathisants de l'extrême-droite, l'église officielle s'était toujours refusé à faire en France.

Souhaitons que les hommes de foi s'indignent de cette rupture et qu'elle ne crée pas une nouvelle acceptation par les institutions chrétiennes des partis xénophobes héritiers du fascisme.

Partager cet article
Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 11:31

Un fort courant travaille EELV pour se démarquer de la ligne néo-libérale- sécuritaire du gouvernement VALLS-HOLLANDE qui n'a rien fait de sérieux pour l'écologie depuis des années, et pour chercher à construire des alliances contre l'austérité, sur le modèle de la coalition Syrisa, et avec le Front de Gauche notamment, plusieurs alliances étant sur le point d'être conclues dans des régions en vue des régionales de décembre prochain...

C'est un réel espoir pour les électeurs et les militants de gauche qui n'en peuvent plus de l'arrogance et du caractère réactionnaire de la politique de Hollande, Valls et Macron.

Celui de s'unir dans la gauche de gauche pour tenter de passer devant le PS aux Régionales par endroit, et peut-être aussi, rêvons un peu, devant le PS aux Présidentielles, avec bien sûr un risque réel aussi que le FN accède au second tour, risque qui existe de toute façon quoiqu'il arrive, du fait des conséquences catastrophiques et du caractère anti-démocratique de la politique de François Hollande, qui a trahi dans les grandes largeurs ses promesses faites à l'électorat populaire en 2012.

Celui de se rassembler à la gauche du PS au moins pour contester l'hégémonie du PS sur la gauche, parti qui comporte un certain nombre de militants aux idées de gauche mais aussi des dirigeants qui mènent sans état d'âme une politique de droite, et une politique de classe au service du capital.

Mais tout le monde ne l'entend pas de cette oreille à EELV... Jean-Vincent Placé et François de Rugy, les ci-devants députés irremplaçables qui ne doivent soi-disant rien à leur parti pour leur élection, mais en réalité tout au PS qui leur a laissé la place en 2012, ont décidé de franchir le Rubicon en affichant clairement leur raison:

- Se battre contre la politique de Hollande et de Valls en tentant l'association avec le Front de Gauche pour combattre la politique des austéritaires et des socio-libéraux, c'est être "gauchiste".

- Si la gauche doit conserver et conquérir le pouvoir, c'est forcément derrière le PS et ses dirigeants qui ne rendent plus aucun compte à leur parti et mènent une politiquement diamétralement opposée à ce qu'est la nature du socialisme.

- Il fait plus chaud du côté de la force. Etre réaliste, c'est être du bon côté du manche. Les autres sont des rêveurs, nous on sait pourquoi on fait de la politique, c'est pour en bouffer.

- Si on quitte EELV et milite pour que les écologistes fassent d'Hollande leur candidat de 1er tour aux prochaines présidentielles, il y a des bonnes places à prendre: un petit accessit ministériel, plus de probabilité d'être réélu en 2017 à l'ombre du PS qui saura se montrer reconnaissant.

Et voilà nos deux petits toutous qui rejoignent la niche socialiste... Bon débarras, penseront certains. Cela donnera peut-être encore plus de force à l'intérieur des Verts à ceux qui veulent s'allier au Front de Gauche.

Et pendant ce temps, Emmanuel Macron, l'Ange de la désolation pour les travailleurs, l'homme au beau sourire de tueur pour les gens de peu, celui que l'on façonne dans les belles écoles de l'élite bourgeoise, trouve lui que le PS, c'est encore trop à gauche, démodé et passéiste, et décide de passer sa fin de vacances avec ses vrais amis à l'Université d'été du Medef, chez les grands patrons, ces Français propres sur eux et souvent un peu sales à l'intérieur qui, comme Macron en a tracé le programme, n'ont pas eu même besoin de rêver de devenir millionnaires adolescents, car ils l'étaient déjà dans la plupart des cas. Le maquereau Gattaz a été satisfait de la danse du ventre de son petit gardon mignon aux reflets d'argent: des allègements de charges, des crédits d'impôt il pleuvra, les salariés l'auront dans le cul en se découvrant bientôt trop payés, trop protégés, dans les beaux discours du ministre de l'économie et de la finance, sur les manchettes des journaux et de BFM TV, et surtout, surtout, on ne s'attaquera pas à vos niches ni à vos paradis fiscaux. La faute au coût du travail, pas du capital... J'ai bien retenu la leçon, chefs ! J'espère qu'après la banque Rotschild et la bande à Manuel Valls, il restera un peu de place pour moi au paradis des égoïstes sans scrupule aux cols amidonnés.

Et pendant ce temps là cet été, des centaines de milliers de français ont crevé la dalle, n'ont pas eu les moyens de partir en vacances, ont galéré au chômage ou dans des emplois dévalués par les conditions de travail, victimes de la précarité ou de l'hyper-exploitation. Le dégoût monte, la colère gronde, pas forcément annonciatrice de bonnes nouvelles ou ruptures progressistes.

Mais tout va très bien, Madame la Marquise, ces beaux messieurs bien à l'aise dans leur beau linge pensent à leur ventre...

Partager cet article
Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 17:31

Voici une vidéo tournée hier en Ile-de-France à l'occasion de la vente annuelle de fruits et légumes au juste prix organisée par le syndicat paysan MODEF et le PCF .

http://www.humanite.fr/videos/fruits-et-legumes-au-juste-prix-xavier-compain-responsable-des-questions-de-lagriculture-du PCF *

Le PCF appelle les syndicats agricoles et les citoyens à co-élaborer une proposition de loi pour remettre de la "justice publique" quant à l'encadrement des prix des denrées de base. "Affrontons les marges de la grande distribution !", lance Xavier Compain, responsable des questions de l'Agriculture et de la Peche au sein du Parti communiste français.

Partager cet article
Repost0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 08:00
François Hollande (en arrière-plan avec Ségolène Royal) a hérité de la duplicité et du penchant atlantiste de François Mitterrand, dont il était conseiller en 1981 (photo Ouest-France)

François Hollande (en arrière-plan avec Ségolène Royal) a hérité de la duplicité et du penchant atlantiste de François Mitterrand, dont il était conseiller en 1981 (photo Ouest-France)

Fureur à l'élysée...

Dans le quatrième acte de la pièce de Molière, Dom Juan reçoit un créancier impatient, M.Dimanche. Il a résolu d'user de grandes proclamations d'amitié afin de renvoyer le marchand satisfait dans ses pénates, mais sans lui avoir payé un sou. "Il me fait tant de civilités et tant de compliments, explique plus tard M. Dimanche, que je ne saurais jamais lui demander de l'argent". Le 24 juin dernier, M. Barak Obama a sans doute recouru à quelques civilités de son cru lorsqu'il a, une nouvelle fois, promis au président François Hollande qu'il n'espionnerait plus les conversations téléphoniques de son "partenaire indispensable".

Est-ce parce qu'il redoutait des poursuites judiciaires françaises, une amende de quelques milliards d'euros (comme celle que la BNP Paribas a réglée au Trésor américain), l'arrêt des négociations de libre-échange avec l'Europe, la mise en cause de l'Alliance atlantique?

Assurément pas.

Pour un président des Etats-Unis, rien n'est en effet plus malléable et moins redoutable qu'un socialiste français. D'ailleurs, peu après la révélation de l'espionnage par les services de renseignement américains de trois chefs d'Etat français successifs, M. Stephane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a réagi avec une placidité admirable: "Il faut qu'on garde la mesure de tout cela, il faut qu'on cadre les choses. On n'est pas là pour déclencher des ruptures diplomatiques; il y a trop de liens". Puis il s'envola pour Washington afin d'y discuter du grand marché transatlantique. Ses interlocuteurs avaient sans doute déjà une petite idée de l'exposé qu'il ferait...

Une dizaine d'années plus tôt, ainsi que l'ont révélé d'autres documents de WikiLeaks, plusieurs dirigeants du Parti Socialiste (PS) avaient défilé à l'ambassade des Etats-Unis à Paris. Devant l'émissaire de M. George W. Bush, ils s'étaient plaints de l'opposition trop brutale du président Jacques Chirac à la guerre d'Irak. Le 29 mai 2006, M. Pierre Moscovici, chargé à l'époque des relations internationales du PS, promit qu'un gouvernement socialiste se montrerait plus proaméricain que celui de M.Dominique de Villepin. Quelques jours plus tard, le 8 juin, M.Hollande, alors premier secrétaire du PS, regrettait devant l'ambassade des Etats-Unis que M.Chirac ait fait de l'"obstruction gratuite" face au président américain.

Mais l'atlantisme des socialistes français peut évoquer un précédent encore plus éclatant. Le 24 juin 1981, François Mitterrand expliqua à M.George H. Bush, alors vice-président des Etats-Unis, pourquoi il venait de nommer quatre ministres communistes. "Les communistes ont accepté de s'humilier en échange de quatre postes gouvernementaux (...) Je peux parfaitement les renvoyer s'ils ne font pas l'affaire (...) Ils seront de force associés à ma politique économique et seront donc dans l'impossibilité de susciter des remous sur le plan social".

Le journaliste Philip Short, qui a consulté les comptes-rendus officiels de cette rencontre, estime que celui qui était alors le bras droit de Ronald Reagan repartit adouci par cette plaidoirie. "Grâce à vos explications, déclara-t-il à Mitterrand, nous y voyons beaucoup plus clair " (1).

Le président Reagan fut à son tour tout à fait rassuré quand, moins de deux ans plus tard, Paris expulsa d'un seul coup 47 diplomates soviétiques. Ils étaient soupçonnés d'espionner la France. "Les Russes doivent comprendre qu'ils n'ont pas affaire à un ventre mou. Dès qu'ils l'auront compris, cela marchera mieux", avait alors conclu le chef de l'Etat français.

Serge Halimi

(1) Philip Short, François Mitterrand. Portrait d'un ambigu, Nouveau monde Editions, Paris, 2015

Partager cet article
Repost0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 07:18

Un article d'analyse de la crise de l'élevage porcin actuelle par Médiapart, avec un lien avec un article du "Monde"

Les industriels du porc enfoncent la filière dans la crise

Toujours pas de cotation ce vendredi 14 août au marché du porc de Bretagne : les deux plus gros industriels du secteur contestent le prix de 1,40 euro le kilo, pourtant fixé par un accord entre les éleveurs et le gouvernement. Une réunion de crise doit avoir lieu lundi, au ministère de l’agriculture, à Paris.

Partager cet article
Repost0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 08:09

Voici un article qui rappelle très clairement des vérités élémentaires et trop peu connues sur l'origine de la dette publique en France que nous a signalé notre camarade de Morlaix Michel Lespagnol:

Les politiques d'austérité en France et en Europe sont justifiées par les dettes publiques des Etats.

Effectivement, en 2013, chaque français se retrouve avec une dette de 30 000€ à la naissance. Il est aussi possesseur d'un patrimoine largement supérieur (pour l'instant). Or, en 1973, cette dette n'était que de 881€. Comment en est-on arrivé là?

En 1945, la dette représentait 300% du PIB (Produit Intérieur Brut) de la France, 40% en 1950 et 15% en 1973, pour être de 92% du PIB en 2013.

Il est facile de voir que de 1945 à 1973, la dette de la France a régulièrement baissé malgré la reconstruction du pays et les guerres d'Indochine et d'Algérie. De plus, pendant cette période, la France a augmenté son patrimoine commun de façon importante et constitué des services publics efficaces. En même temps, la part de rémunération du travail a augmenté jusqu'à représenter plus de 70% du PIB.

Depuis, nous avons assisté à un retournement de situation. En effet, 40 ans de cure d'austérité ont rétabli la rémunération du capital, la part du PIB consacrée aux salaires est repassée à 60%, les services publics et la sécurité sociale sont en cours de destruction sans pour autant régler le problème du chômage. De plus le patrimoine national est bradé à vil prix, comme les réseaux autoroutiers ou de télécommunications etc...

En fait, le changement est dû à la loi du 3 janvier 1973 qui oblige l'Etat à se financer par emprunt auprès des banques privées au lieu de recourir à la banque de France comme précédemment. Dès 1973, la première conséquence de cette loi a été la multiplication par 4 des intérêts payés par l'Etat.

Sur les 1 700 000 000 € de dette en 2013, 1 300 000 000 € sont le coût des intérêts générés par cette loi auprès des banques privées.

La charge de remboursement de cette dette et de ses intérêts est le premier poste des dépenses publiques supérieur au budget annuel de l'éducation nationale. La deuxième conséquence de cette loi est la soumission de l'Etat aux grands groupes financiers internationaux.

Par conséquent, la justification des politiques d'austérité qui rongent les emplois, les salaires, les retraites, et tous les services publics n'est que la conséquence de choix politiques faits pour rétablir la rémunération du capital avec pour conséquence l'abandon de l'indépendance nationale et de la capacité d'intervention politique.

En 2005, lors de la campagne contre le TCE qui imposa à l'Europe les mêmes règles, Raoul Marc Jennar avait parlé de "La Trahison des élites". En effet les valets de ceux qui s'enrichissent en dormant nous proposent de travailler plus pour gagner plus alors que les progrès techniques devraient nous permettre de travailler moins pour travailler tous et vivre mieux.

Cette loi dite "Pompidou Rothschild" a été élaborée en grande partie par Valéry Giscard d'Estaing. Dominique Strauss-Kahn était le négociateur français pour son extension à l'Europe dans le traité de Maastricht. Cette logique a été refusée par le Référendum sur la constitution européenne, puis validé par le gouvernement dans le traité de Lisbonne en 2008.

Pierre Chevrot (dans le journal Au fil du temps de la CGT).

Partager cet article
Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 13:57

Communiqué de presse du PCF

Crise porcine: capitalisme en échec

Concentration de la production, démantèlement des outils du marché communautaire, travailleurs déplacés, dumping social et environnemental, tous les ingrédients du capitalisme sont réunis.

Si, aujourd’hui, la grande distribution s’achète une bonne conscience en pratiquant les prix d’accord indiqués, ses pratiques et ses marges exigent un encadrement comme le propose le Parti Communiste Français.
Pour affronter la rémunération du travail paysan en posant fermement la répartition de la richesse au sein des filières, entre producteurs, transformateurs et distributeurs, les prix agricoles doivent faire l’objet de négociations pluralistes à travers des conférences sur le prix comme l’ont proposé les parlementaires communistes.
Faute de police des prix, la puissance publique laisse les producteurs subir des prix d'achat inférieurs au coût de production. À la concurrence exacerbée des groupes agro-alimentaires doit prévaloir la coopération agricole.
La France doit faire entendre, au niveau européen, l’exigence de mécanismes de régulation
des marchés agricoles, d’instauration de prix activités agricoles, en lieu et place du dogme de la compétitivité dévastatrice pour les hommes et les territoires.
Au travers de la satisfaction des besoins humains, il est urgent de refonder la politique agricole au service de l’intérêt général. Nous invitons le monde agricole, salarié, citoyen, à construire des
majorités d’idées et de projets, sans attendre.
L’occasion nous est donnée lors des élections régionales, et la transition écologique, en nous réappropriant notre alimentation.

Xavier COMPAIN,
Chef de file des Communistes pour les Régionales des 6 et 13 décembre en Bretagne

Partager cet article
Repost0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 10:19

La décision de la Ville de Paris de célébrer le Tel Aviv festif sur les berges parisiennes en tournant le dos à la réalité du conflit israélo-palestinien suscite la controverse et l'indignation .

Selon un mode de propagande éprouvé, les opposants sont taxés d'antisémitisme.

Ci-dessous deux textes pour aller à l'essentiel .

http://www.humanite.fr/tel-aviv-sur-seine-plage-de-discorde-581250

http://www.humanite.fr/mon-indignation-581251 ( dessin de Tardi )

Et le communiqué des élus du Parti Communiste-Front de Gauche de Paris:

Réaction des élu-es et militant-es communistes de Paris à l’organisation de la journée « Tel Aviv Sur Seine » Communiqué de presse du lundi 10 aout 2015 Les élu-es du groupe communiste - Front de gauche au Conseil de Paris et les communistes parisiens ont découvert avec consternation, et sans jamais avoir été associé ou informé, la tenue d’une journée « Tel Aviv sur Seine » organisée par la Ville de Paris. Alors que Tel-Aviv est la capitale économique d’un pays dont le gouvernement d’extrême droite méprise quotidiennement le droit international et mène une politique brutale de colonisation des territoires palestiniens, comment penser que cette initiative puisse être dissociée du conflit israélo-palestinien ? Nous pensons qu’il n’est pas du rôle de la Ville de Paris d’organiser une telle opération de communication alors que nous gardons tous en mémoire les massacres survenus à Gaza lors de l’été 2014 et que les tensions restent extrêmement vives comme en atteste les attentats commis ces derniers jours par des terroristes israéliens. La Ville de Paris, jumelée avec la ville israélienne de Tel Aviv et la ville palestinienne de Ramallah, aurait pu saisir l’occasion de « Paris-Plage » pour prendre une initiative pour une paix juste et durable, réunissant israéliens et palestiniens, marquée par des moments artistiques et culturels. Il aurait été tout à l’honneur de la ville de Paris d’œuvrer à faire avancer les idées de paix et de tolérance comme essaient de le faire des artistes des deux pays dans des conditions difficiles. Nul doute que les dizaines de milliers de parisiens, les progressistes palestiniens et israéliens, qui ont manifesté l’été dernier contre la guerre de Gaza qui a fait plus de 2000 morts, majoritairement des civils, se seraient saisis d’une telle initiative de paix. Nous demandons aujourd’hui l’annulation de la journée « Tel Aviv sur Seine » au profit d’une initiative de la Ville qui contribue à une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens. Les élu-es communistes-Front de Gauche du Conseil de Paris Fédération du Parti Communiste Français de Paris Signez la pétition demandant l’annulation de l’évènement "Tel Aviv sur Seine" http://communiste-frontdegauche-paris.org/Reaction-des-elu-es-et-militant-es

Le lien avec la lettre de l'AFPS à Mme Hidalgo, maire de Paris:

Nous avons exprimé ce que nous en pensons dans une lettre ouverte à Anne Hidalgo, maire de Paris que nous vous invitons à diffuser sans modération : http://www.france-palestine.org/Tel-Aviv-a-Paris-Plage-Lettre-ouverte-de-l-AFPS-a-Mme-Anne-Hidalgo-maire-de

Et la pétition de l'AFPS:

http://www.france-palestine.org/Petition-a-la-maire-de-Paris-Anne-Hidalgo-annulation-de-Tel-Aviv-sur-Seine

Partager cet article
Repost0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 09:33

« Agriculture - Pêche – Forêt»

Paris, le 11 août 2015

Les manifestations d'agriculteurs bloquant les routes ont marqués leurs désarrois devant l’absence des prix agricoles rémunérateurs et de perspectives d'avenir.

Unanimement, les organisations syndicales agricoles revendiquent une redistribution des marges au sein des filières. Le PCF fait une proposition d'encadrement des marges de la grande distribution à travers la loi. Plus globalement, cela nous confortent à être offensif dans la bataille des idées et la construction de politiques alternatives.

Ces enjeux alimentaires interpellent nos civilisations. Ils appellent un nouveau mode de développement. C'est le sens de la contribution populaire à l'écriture du projet d'émancipation humaine que vient de formuler le PCF « La France en commun ». En ce sens, nous avons le plaisir de vous adresser et communiquer une série de publications utiles à vos activités et initiatives à venir.

Vente solidaire contre la vie chère

Fruits et légumes - Jeudi 20 août 2015

Vous trouverez ci-joint une proposition de tract et un abécédaire spécial agriculture réalisé par le secteur « Communication »

Les agricultures

Le dernier numéro de la revue « Progressistes » avec laquelle nous avons collaboré, consacre son dossier aux agricultures. Les intervenants sont divers mais ont tous cette préoccupation de réfléchir de façon ouverte à notre époque.

Revue « Progressiste – N°8 – Avril, mai, juin 2015 – Prix 7,,00 euros.

Pour vos commandes vous adressez à : Jean Youdom (Tel :01.40.40.11.59 – Mail : jyoudom@pcf.fr)

…/...

Agricultures et alimentations mondiales

Revue « Recherches Internationales »*

Avec la revue, j'ai eu le plaisir de coordonner le dossier central consacré aux problèmes agro-alimentaires mondiaux. Celui-ci vient d'être publié.

*Revue « Recherches Internationales » - N°2 – Janvier, mars 2015 – Prix 15,00 euros

Pour vos commandes vous adressez à : Jean Youdom (Tel :01.40.40.11.59 – Mail : jyoudom@pcf.fr)

Nous vous donnons rendez-vous aux universités d'été du PCF, avec les coauteurs le :

Samedi 29 août 2015

Atelier « les problèmes alimentaires mondiaux »

- Georges Courade, Directeur de recherche honoraire à l'IRD

- Xavier Compain, responsable agriculture PCF

Xavier COMPAIN

Membre du Conseil National du PCF

en charge de l'agriculture, la pêche et la forêt

.....................................................................................................................................................

1. Avec des prix moyens de fruits & légumes de plus en plus élevés, la recommandation « Mangez 5 fruits & légumes » est tout à fait inaccessible pour un très grand nombre de familles. 43 % des français en mangent insuffisamment. Sans parler du bio, 70 % plus cher que les produits conventionnels !

2. Malgré ces prix, les producteurs n'arrivent pas à joindre les deux bouts. Les revenus des agriculteurs ont baissé de 25 % ces deux dernières années.

3. Les marges excessives de la grande distribution en sont la principale cause. Les grandes enseignes réalisent des marges de 30 à 50 % sur les produits frais : des cerises vendues 6 € le kilo rapportent seulement 0,90 € au paysan.

4. Les parlementaires du PCF/FDG ont déposé une proposition de Loi permettant l'encadrement des marges de la grande distribution. Un coefficient pourrait être appliqué dès maintenant à tous les produits de base, garantie d'un juste prix aux consommateurs et paysans.

5. Les communistes vous donnent rendez-vous dans toute la France le 20 août prochain pour une vente à prix coûtant de fruits & légumes dans votre quartier, opération annuelle que le PCF co-organise avec le Modef (Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux)

Les communistes prennent 4 engagements forts

1. Produire en quantités suffisantes une alimentation saine et accessible. Face au défi alimentaire, la production agricole doit être soutenue par de nouvelles politiques publiques. L’indépendance alimentaire doit être garantie. La relocalisation des productions doit privilégier la satisfaction des besoins humains.

2. Vivre dignement de son travail. Des paysans justement rémunérés sont la condition d’installation de jeunes. Cette exigence vaut pour les salariés de l’agroalimentaire. Cela passe par des prix rémunérateurs garantis, la planification de la production et la régulation des marchés, la production et la répartition des terres agricoles, le soutien public aux exploitations et aux filières les plus fragiles. La redistribution de la valeur ajoutée au bénéfice des producteurs est essentielle.

3. Engager la transition écologique de l’agriculture. À la culpabilisation d’un secteur empêtré dans le productivisme nous proposons d’en sortir par le haut : promotion de bonnes pratiques agronomiques, aptes à maintenir durablement les rendements ; diversification des productions ; amélioration de la complémentarité entre cultures et élevages. La recherche agronomique doit être dédiée à la conquête de ce nouveau développement.

4. Promouvoir un aménagement équilibré des territoires. Les paysans sont des acteurs économiques et sociaux majeurs des espaces ruraux européens. Le rôle qui est le leur dans l’aménagement des territoires doit être reconnu, soutenu et encouragé par une politique de maintien des services publics.

Ces enjeux alimentaires interpellent nos civilisations. Ils appellent un nouveau mode de développement. C’est le sens de la contribution populaire à l'écriture du projet d’émancipation humaine que vient de formuler le PCF : « La France en commun ».

Nous invitons le monde agricole, salarié, citoyen, à construire des majorités d'idées et de projets sans attendre. L'occasion nous est donnée lors des élections régionales, d'encourager l'agriculture paysanne et la transition écologique en relocalisant notre alimentation.

Parti communiste français, 2 place du Colonel Fabien 75019 Paris – 01 40 40 12 12 – www.pcf.fr

Crise agricole: courrier de Xavier Compain et du pôle agriculture-pêche-forêt du PCF (août 2015)
Partager cet article
Repost0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 07:06
Agriculture: les marges scandaleuses de la grande distribution (Roger Dupas, Blog du PCF pays Bigouden)

AGRICULTURE Les marges scandaleuses de la grande distribution

Les agriculteurs sont en colère et bloquent les routes pour exprimer leur désarroi. La libéralisation des politiques agricoles et notamment la fin des quotas de production de lait a conduit à l'effondrement de leurs prix de vente, ne couvrant plus leur charges d'exploitation.

Pourtant, les sociétés de la grande distribution continuent de faire des profits importants sur leur dos. Ainsi le kilo de porc payé 1,38 € à l'éleveur se vend entre 12 et 15 € en rayon...

Les parlementaires du PCF/FDG ont déposé une proposition de Loi permettant l'encadrement des marges de la grande distribution. Un coefficient pourrait être appliqué dès maintenant à tous les produits de base, garantie d'un juste prix aux consommateurs et paysans.

Les communistes vous donnent rendez-vous dans toute la France le 20 août prochain pour une vente à prix coûtant de fruits & légumes dans votre quartier, opération annuelle que le PCF co-organise avec le Modef (Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux)

Des éleveurs bloquent des routes pour exprimer leur désarroi devant la précarité économique auxquels ils sont acculés. Quinze années de libéralisation, de dérégulation et de dumping social ont placé les exploitants dans une situation intenable.

Selon les syndicats, près de 20% des exploitations soit 50.000 pourraient fermer cette année... Face à cela, il faut des réponses politique fortes.

L'appel à la bonne conduite commerciale des grandes et moyennes surfaces lancé par François Hollande et par le gouvernement est un emballage vide. Faute d'affronter la rémunération du travail paysan en posant fermement la répartition de la plus-value entre producteur, transformateur et distributeur, les annonces gouvernementales ne répondent pas aux enjeux et à l'urgence de la situation. Comme l'a proposé le PCF à travers une proposition de loi, des mesures de soutien auraient dû être déclenchées préventivement.

Lorsque qu'on est de gauche, il faut être courageux : dans ses 15 mesures d'urgence pour la France, le PCF veut encadrer les marges de la grande distribution. Un coefficient pourrait être appliqué dès maintenant à tous les produits de base, garantie d'un juste prix aux consommateurs et paysans.

Au-delà, la France doit peser pour œuvre à une véritable réorientation de la Politique agricole commune européenne en rupture avec le modèle actuel, fondé sur le productivisme, la course au gigantisme et aux profits.

Les communistes prennent 4 engagements forts:

1) Produire en quantités suffisantes une alimentation saine et accessible. Face au défi alimentaire, la production agricole doit être soutenue par de nouvelles politiques publiques. L’indépendance alimentaire doit être garantie. La relocalisation des productions doit privilégier la satisfaction des besoins humains.

2)Vivre dignement de son travail. Des paysans justement rémunérés sont la condition d’installation de jeunes. Cette exigence vaut pour les salariés de l’agroalimentaire. Cela passe par des prix rémunérateurs garantis, la planification de la production et la régulation des marchés, la production et la répartition des terres agricoles, le soutien public aux exploitations et aux filières les plus fragiles. La redistribution de la valeur ajoutée au bénéfice des producteurs est essentielle.

3) Engager la transition écologique de l’agriculture. À la culpabilisation d’un secteur empêtré dans le productivisme nous proposons d’en sortir par le haut : promotion de bonnes pratiques agronomiques, aptes à maintenir durablement les rendements ; diversification des productions ; amélioration de la complémentarité entre cultures et élevages. La recherche agronomique doit être dédiée à la conquête de ce nouveau développement.

4) Promouvoir un aménagement équilibré des territoires. Les paysans sont des acteurs économiques et sociaux majeurs des espaces ruraux européens. Le rôle qui est le leur dans l’aménagement des territoires doit être reconnu, soutenu et encouragé par une politique de maintien des services publics.

Ces enjeux alimentaires interpellent nos civilisations. Ils appellent un nouveau mode de développement. C’est le sens de la contribution populaire à l'écriture du projet d’émancipation humaine que vient de formuler le PCF : « La France en commun ».

Nous invitons le monde agricole, salarié, citoyen, à construire des majorités d'idées et de projets sans attendre. L'occasion nous est donnée lors des élections régionales, d'encourager l'agriculture paysanne et la transition écologique en relocalisant notre alimentation.

http://pcbigouden.over-blog.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011