Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 17:12
Partager cet article
Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 17:03

Calendrier des initiatives et réunions en Finistère 

 

Mardi 13 Mai 2014 DOUARNENEZ 20h30 Auditorium Médiathèque

FDG Douarnenez avec Bertrand SEYS, Alain BERGEOT et   Yoann DANIEL

 

mercredi 14 mai Plourin Les Morlaix Salle municipale Cheval Blanc 

Collectif Stop Tafta  Pays de Morlaix

Débat GMT avec Bertrand SEYS et Yoann DANIEL (pour notre liste)

 

Jeudi 15 mai 2014  Manifestations Fonction Publique

(L'occasion de lier la campagne européenne et la défense des services publiques !)

 

Brest - Maison des Syndicats

Réunion Publique 20h30 Assemblée Citoyenne FDG Brest

Bertrand SEYS

 

Vendredi 16 mai  Landerneau

en matinée Bertrand SEYS 9h30 maison des Services publics

rencontre avec la prese locale et marché de Landerneau

 

Châteaulin  Réunion de quartier organisation en cours

avec Bertrand SEYS

 

Samedi 17  Brest manifestation Intermittents du Spectacle

 

Lundi 19 mai   PONT L'ABBÉ

Meeting avec Myriam MARTIN et Yoann DANIEL

20h30 Triskel Pont l'Abbé

 

Vers le 20/21 mai Réunions publiques en cours d'organisation :

ROSPORDEN, BANNALEC, SCAER, CARHAIX

 

Jeudi 22 mai

Pont de Buis 20h00 Bar PMU Gare

Réunion Publique avec Noëlle Péoc'h (fdg 29)

 

Meeting Bretagne à RENNES

Myriam Martin, Martine Billard, Pierre Laurent et Clémentine Autain

Bertrand SEYS et Yoann DANIEL

 

Car Finistère nord :

Brest 17h00 Porte de Gouesnou (tram) 17h15 

Landerneau 17h30

Morlaix 18h15 (parking de Géant)

car Finistère sud en cours d'organisation

 

Vendredi 23 mai:

Réunion Publique sur les Européennes à Plouigneau, 20h

 

Unknown

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 16:26

Myriam Martin était à Vannes le 9 mai , plus de 600 personnes au grand Théâtre réunis dans un débat organisé par la maison de l'Europe

2 articles parus ce matin dans le Télégramme

http://www.letelegramme.fr/bretagne/europeennes-passes-d-armes-au-palais-des-arts-10-05-2014-10160176.php

http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/myriam-martin-pour-une-europe-sociale-10-05-2014-10161346.php

Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 18:02

Déclaration de Myriam Martin, tête de liste Front de gauche dans l'Ouest.


Valls fait voter trois ans d'austérité supplémentaire.

 

Hier à l'Assemblée nationale, M. Valls a tout fait pour solenniser l'instant et le vote qui allait suivre et pour faire pression sur les députés socialistes.

Voulant forcer le passage, il n'a pas hésité à assumer et les nouveaux cadeaux fiscaux aux patrons et les 50 milliards d'économies sur le dos des collectivités territoriales, de la protection sociale, de la santé et des services de l'Etat, notamment.

Le vote mêlant pacte de responsabilité et pacte de stabilité, les 265 députéEs qui ont ratifié hier le plan de M. Valls ont rajouté trois ans supplémentaires de cure d'austérité.

Pour paraître adoucir la purge, il avait prévu de dispenser de glaciation budgétaire, les pensions jusqu'à 1200 euros, des prestations sociales et le plan de lutte contre la pauvreté.

Ca n'a pas suffi !

M. Valls entame, et F. Hollande avec lui, cette nouvelle étape du quinquennat avec une majorité rabougrie et fracturée au sein même du Parti socialiste.
Après avoir perdu les écologistes au lendemain des municipales, ce sont 41 députéEs socialistes qui ont résisté jusqu'au bout et se sont abstenuEs.

C'est le signe d'une insatisfaction profonde qui monte de partout et notamment des couches populaires.
De nombreux électeurs de F. Hollande en 2012 ont conscience que ce plan ne satisfait que le Medef et les riches.

La manifestation du 12 avril a montré une volonté et une disponibilité pour s'opposer à la politique du gouvernement dans de nombreux milieux politiques, syndicales, associatifs.
Le 25 mai le vote pour les candidatEs du Front de gauche aux élections européennes seront un vote contre la politique d'austérité menée partout en Europe.

Mais au-delà des échéances électorales, il s'agit de donner une suite au 12 avril , de poursuivre la reconstruction d'un mouvement d'opposition à la politique de F. Hollande et de M. Valls.

 

Le 30 avril 2014.

 

Myriam Martin

Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:50

Coordination Front de Gauche Finistère

 

FDG Grand Ouest - Européennes 2014


site internet -  facebook - twitter


  
  
Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 06:01

Quinze ans avant le début de la Révolution française, Jean-Paul Marat a rédigé un ouvrage intitulé Les Chaînes de l’Esclavage dans lequel il a entrepris d’ouvrir les yeux du peuple sur la perfidie et les manipulations des puissants. « Si, dans un moment de crise, écrit-il, le prince fait quelque concession au peuple, ce n’est jamais qu’une concession illusoire : trop jaloux de sa puissance pour ne pas retirer d’une main ce qu’il accorde de l’autre… Pour apaiser le peuple irrité, il arrive bien quelquefois que le prince lui sacrifie ses ministres, et plus souvent il les fait entrer dans quelque port pendant la tourmente ; mais le même plan d’opérations subsiste toujours. »

Changer des ministres pour continuer le même « plan d’opérations » – ou pire – est en effet une très vieille astuce gouvernementale. En nommant Valls à la place d’Ayrault, le prince Hollande veut moins rassurer le « peuple » que les capitalistes. Valls annonce 50 milliards d’économies sur les dépenses publiques. Il versera 30 milliards dans les coffres des capitalistes, pour qu’ils « créent des emplois ». Ces derniers accepteront ce geste avec joie… et continueront à en détruire à une échelle massive.

Le terme « austérité » ne décrit pas la réalité de ce qui se passe. Celui de « rigueur » non plus. C’est une politique qui impose une souffrance insupportable à une fraction sans cesse grandissante de la population pour augmenter la richesse, le pouvoir et les privilèges d’une petite classe de parasites capitalistes. Le nombre de chômeurs augmente et la durée du chômage se prolonge. Un chômeur s’appauvrit davantage avec chaque mois qui passe. Par millions, ils sombrent progressivement dans une misère noire. Le coût social et humain de ce système exécrable est incalculable.

La direction du PS est dominée depuis des décennies par des éléments droitiers. Valls se situe sur la droite de cette droite. Il prône depuis longtemps une réforme des retraites bien plus draconienne que celle imposée par Sarkozy. Il veut en finir avec les 35 heures. Il était de ceux qui voulaient changer le nom du PS. Puisque nous acceptons le capitalisme, disait-il, à quoi bon s’appeler « socialiste » ? Dans le passé, les gouvernements de gauche, en France et ailleurs, croyaient pouvoir atténuer les effets néfastes de ce système au moyen de réformes. Ils ont tenté de modifier le fonctionnement du capitalisme. En vain ! Mais aujourd’hui, nous avons des dirigeants « socialistes » qui ne tentent plus rien, qui sont les esclaves volontaires des capitalistes. On dirait que leur programme est rédigé au siège du MEDEF. Ils mesurent le succès de leur politique à l’évolution des valeurs boursières. Ils s’accrochent à un système incapable de résoudre les problèmes sociaux et économiques qui se posent, puisqu’il en est la cause.

Sous la droite comme sous cette fausse gauche, ce sera une régression sociale et économique sans fin. Dans les années 1770, on voyait Marat guetter les moindres signes de la révolte qui couve. Il avait confiance dans la capacité révolutionnaire des opprimés, mais se disait « surpris de la patience du genre humain ». Cette patience peut étonner, en effet. Mais nous pensons que la désagrégation de l’économie entraînera une désagrégation de l’ordre capitaliste, qui repose, en définitive, sur la passivité de ses victimes. Cette passivité atteindra forcément ses limites. Une explosion nous paraît inévitable.

Il n’y a pas d’autre solution possible, pour les travailleurs, que d’en finir avec l’ordre capitaliste. Or, nous savons que les travailleurs n’accepteront pas cette vérité facilement. Elle ne pénétrera les consciences qu’au prix de luttes, de déceptions, voire de défaites. Jamais une révolution n’a commencé d’emblée sur la base d’idées clairement révolutionnaires. Les travailleurs se heurtent aux limites de leurs propres idées et méthodes, de leurs propres organisations, aussi.

Karl Marx a expliqué que des idées révolutionnaires, dès lors que les masses s’en emparent, deviennent une force matérielle. C’est de cette force que nous avons besoin pour vaincre le capitalisme. Avant que le mouvement ouvrier puisse triompher du système capitaliste, les idées révolutionnaires du marxisme doivent triompher dans le mouvement ouvrier. C’est pourquoi les communistes que nous sommes s’efforcent de relier toutes les aspirations et toutes les luttes à la nécessité d’en finir avec la domination capitaliste. Les travailleurs ne sortiront jamais des difficultés qui les accablent tant que cette domination existera. Ils ne seront jamais libres tant qu’ils ne prendront pas entre leurs propres mains la conduite de la société et de tous les rouages de l’économie.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 16:36
Déclaration de Myriam Martin, tête de liste Front de gauche dans l'Ouest.   
Les annonces de M. Valls : de l'esbrouffe !
En déplacement dans l'Eure-et-Loire, M. Valls vient d'annoncer une "mesure forte" en faveur des retraités modestes, mesure qui devrait être présenté, en juin, dans le cadre du projet de loi de finances rectificatives.
Seraient concernéEs les retraitéEs touchant 8 à 900 euros par mois et qui sont au niveau du seuil de pauvreté.
Ce ne sont pas quelques euros de plus qui changeront la situation de toutes les catégories de la population qui font les frais de la politique d'austérité. 
Ces mesurettes seront mangées par l'augmentation du coût de l'énergie et le montant des loyers. 
En effet, comment peut-on vivre dignement en-dessous de 1700 euros par mois !
La vérité c'est que la pacte des responsabilité, qui doit être voté à l'Assemblée nationale le 29 avril,  prévoit des sacrifices importants pour les couches populaires pour distribuer des cadeaux au patronat : 30 milliards en plus pour les patrons sans obligation de création d'emplois, 22 milliards à échéance 2017 en moins dans la poche des salariéEs. 
L'augmentation de 7 milliards de la TVA au 1er janvier c'était pour financer le CICE !
Même fausse mansuétude concernant les fonctionnaires dont le point d'indice est bloqué depuis quatre ans. Une "clause de revoyure" serait prévue au cas où la croissance reviendrait. Ce n'est pas ça qui va compenser la perte de pouvoir d'achat subi. 
C'est pourquoi, les députés du Front de gauche, le 29 avril, voteront contre l'adoption du pacte de responsabilité.
La politique libérale de F. Hollande et de M. Valls offre un boulevard à la droite qui ne rêve que de réformes structurelles, comme la fin de la durée officielle du travail à 35h, et de coupes dans les dépenses publiques encore plus sévères.
Le 12 avril, nous étions plusieurs dizaines de milliers dans la rue pour une alternative à l'austérité.
Très vite donnons une suite à  cette belle manifestation unitaire pour faire grandir l'alternative sociale, démocratique, écologique et féministe.
le 25 mai, à l'occasion des élections européennes, il faut battre dans les urnes tous les partisans de la politique d'austérité en votant pour la liste du Front de gauche.

 

 

Myriam Martin

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 19:56

LE-REFUGE-Affiche-V5-2-5-.JPG

 

Campagne de présentation des missions du Refuge et de lutte contre l'homophobie: 

 

http://www.youtube.com/watch?v=Kcq-igiQTLU

 

http://www.le-refuge.org/

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:25

stop-tafta-280.jpg

 

Puisqu'il est important de s'informer pour pouvoir à notre tour informer, je me permets de vous faire suivre quelques liens (que j'avais réunis dans la perspective de la soirée du mercredi 23 avril au Ty Coz (20h30) organisée par le Parti de Gauche concernant le Grand marché transatlantique. J'espère que vous y trouverez des infos utiles.

Julien Kerguillec
----------------------------------

Bibliographie :

- Bruno Poncelet, Ricardo Cherenti, Le GMT, les multinationales contre la démocratie (2011), ed. Bruno Leprince
- Patrick Le Hyaric, Dracula contre les peuples (2013), ed. L’Humanité
- Raoul Marc Jennar, Le grand marché transatlantique, menace sur les peuples d’Europe (2014), ed. Cap Béar

Sites internet :

www.jennar.fr : le site de Raoul Marc Jennar, qui fait depuis plusieurs mois partout en France des conférences sur le sujet

http://www.contrelacour.fr/ : un site assez complet qui suit de près l’évolution du projet et les mentions qui en sont faites dans la presse

Le site d’Attac : http://france.attac.org/se-mobiliser/le-grand-marche-transatlantique/

http://www.scoop.it/t/marche-transatlantique : Un "scoop it" qui permet de suivre de façon régulière les mentions dans la presse internationale de ce projet


Emissions de radio :

Là-bas si j’y suis (France inter) : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2959

Terre à terre (France culture) : http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-peril-sur-les-normes-sociales-et-environnementales-de-l-europe-2014-01-18

Le secret des sources (France culture) [émission consacrée davantage au traitement médiatique du projet en France qu'à son contenu] : http://www.franceculture.fr/emission-le-secret-des-sources-libre-echange-etats-unis-europe-pourquoi-une-telle-discretion-mediati

Vidéos :

En passant par Youtube / Dailymotion, on trouve une bonne dizaine de vidéos sur le sujet, mais leur contenu est d’une qualité variable. Quelques liens cependant :

http://www.youtube.com/watch?v=n08NAQSn4nw#t=37 : Une des conférences de Raoul Marc Jennar évoquées plus haut.

http://ilfautledire.fr/2014/02/traite-transatlantique-une-attaque-contre-la-democratie/ : une interview de Frédéric Viale (Attac)

Le traité transtalantique pour 2015 – explications :http://www.youtube.com/watch?v=LXGfDjCBQAk

Emission « C’est ça l’Europe ? » (TV5Monde / RTBF) - Le grand marché transatlantique : http://www.dailymotion.com/video/x15m6kv_grand-marche-transatlantique-c-est-ca-l-europe_news#from=embediframe

Le débat Jadot-Bricq sur Médiapart :
http://www.mediapart.fr/journal/international/270314/traite-de-libre-echange-le-debat-nicole-bricq-yannick-jadot

Enfin, une après-midi d'échanges sur le sujet, organisée par JL Mélenchon, au parlement européen il y a deux semaines :
http://europe.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/27/contrer-le-gmt-pourquoi-et-comment/

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 15:39
CE SONT CES GENS ... QUI TROUVENT QUE NOUS COÛTONS TROP CHER !!!
 Ils veulent un sous-smic pour les jeunes, bloquent les augmentations de salaires et les pensions de retraites, spéculent sur le chômage qu'ils organisent et parlent de CRISE pour nous faire tenir tranquille... Alors que ce gouvernement lâche encore du lest à Gattaz, le chef des patrons !!!! ... Luttons pour une répartition des richesses équitable.

      Le palmarès 2014 des salaires des patrons

La crise ? Pas pour le CAC 40 ! 
 Si les entreprises se montrent chiches d'augmentations de salaires, nombre de grands patrons ont vu, eux, leur fiche paie grimper en flèche l'an dernier. 
 Le record revient à Thierry Breton, le patron d'Atos, qui a vu bondir ses émoluments de 74,5%, à 4,9 millions d'euros. Ceux de Nonce Paolini, à la tête de TF1, ont progressé de 40,4%, à 2,1 millions d'euros, comme le montre notre classement des salaires des grands patrons ci-dessous.

Pour réaliser ce palmarès, nous suivons les publications des documents de références des 120 plus grandes sociétés cotées à la Bourse de Paris et épluchons les rémunérations de leurs dirigeants. Pour cela, nous prenons en compte le salaire fixe, le variable, les extras (jetons de présence, avantages en nature, voire certaines rémunérations complémentaires comme des primes exceptionnelles). Ce à quoi nous additionnons les stock-options et actions gratuites attribuées au titre de l'année 2013 (ou de l'exercice 2012-2013 pour les firmes publiant leurs comptes de manière décalée).

  A l'heure où nous publions la première mouture de notre classement, le P-DG le mieux payé est Christopher Viehbacher, à la tête du groupe pharmaceutique Sanofi, avec 8,6 millions d'euros (+15,6% sur un an), dont plus de la moitié en actions et stock-options. L'équivalent de… 500 années de Smic ! Il devance de peu Jean-Paul Agon, le P-DG de L'Oréal et ses 8,5 millions d'euros (+8,9%). Bernard Arnault, le boss du géant du luxe LVMH, a récolté de son côté un peu plus de 8 millions et complète le podium (-16,1%).

  Dans les entreprises où l'Etat est actionnaire, on est loin des 450.000 euros annuels imposés aux patrons du secteur public. Carlos Ghosn, aux commandes de Renault, par exemple, a certes vu sa rémunération glisser de plus de 20%, mais celle-ci s'affiche tout de même à 2,7 millions d'euros. Et encore, ce montant ne prend pas en compte les émoluments versés par le japonais Nissan, dont il est aussi le patron. En 2012, la firme nippone l'avait gratifié de près de 9 millions d'euros. Pas mal pour un secteur à la peine…

  A noter : il est possible de trier ces données. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur le titre de chaque colonne (Dirigeant, Entreprise, Rémunération totale, Fixe + Variable + Extras, Actions/Stock-Options).

Le palmarès 2014 des salaires des grands patrons :
Affichage des lignes 1 à 25 sur 42

(1) Exercice clos le 30 juin 2013
(2) Exercice clos le 31 mars 2013
(3) Les cases vides correspondent à des patrons nommés ou partis au cours de l'année 2012 ou 2013, dont l'évolution de la rémunération n'est pas pertinente.

Thomas Le Bars

© Capital.fr
Les augmentations de salaires seront médiocres en 2014

Les salariés ne doivent pas s'attendre à des augmentations phénoménales de leur fiche de paie cette année. Vu la faiblesse de la croissance, la plupart des entreprises françaises vont se montrer encore plus chiche qu'en 2013, si l'on se fie aux prévisions des différents cabinets spécialisés dans le conseil en ressources humaines, publiées ces derniers jours.

Ainsi, la moitié des 350 sociétés interrogées par Altedia ont revu à la baisse leur enveloppe dédiée aux revalorisations salariales, contre seulement 16% l'ayant augmenté. Au final, les augmentations ne devraient pas dépasser 2% en moyenne, voire 1,5% dans le seul secteur de la logistique et du transport, d'après ce cabinet.

Même son de cloche chez Hay Group, qui prévoit lui aussi des hausses de l'ordre de 2%. Cela représenterait un net ralentissement par rapport à 2013, alors que les revalorisations avaient déjà été médiocres l'an dernier, entre 2,3% (pour les cadres dirigeants et les non-cadres) et 2,4% (pour les cadres).

Aon Hewitt, de son côté, est un peu petit peu plus optimiste, avec une hausse moyenne de 2,5% cette année. Néanmoins, le cabinet a révisé en baisse son estimation, qui était de +2,8% en août dernier. Un recul lié au fait que l'inflation a été bien moins importante que prévu (0,9% sur l'ensemble de l'année, contre 1,8% anticipé dans le cadre du projet de loi de finances 2013).

Dans tous les cas, comptez davantage sur une augmentation individuelle que sur une revalorisation générale. Les entreprises privilégient en effet de plus en plus ces récompenses au cas par cas, en particulier pour les cadres et les cadres dirigeants. Un moyen de récompenser et fidéliser leurs meilleurs éléments sans pour autant faire bondir la masse salariale.

© Capital.fr
Dirigeant Entreprise Rémunération Totale Dont Fixe + Variable + Extras Dont Actions/Stocks-options Evolution sur un an (3)
Viehbacher Christopher Sanofi 8 648 326 € 2 964 976 € 5 683 350 € 15,6%
Agon Jean-Paul L'Oréal 8 517 300 € 4 022 500 € 4 494 800 € 8,9%
Arnault Bernard LVMH 8 070 873 € 3 575 539 € 4 495 334 € -16,1%
Castries (de) Henri Axa 5 323 146 € 3 538 114 € 1 785 032 € 12,5%
Margerie (de) Christophe Total 5 273 592 € 3 543 672 € 1 729 920 € 7,3%
Kessler Denis Scor 5 134 250 € 2 562 500 € 2 571 750 € 10,4%
Breton Thierry Atos 4 941 034 € 2 690 261 € 2 250 773 € 74,5%
Tricoire Jean-Pascal Schneider Electric 4 716 500 € 2 377 100 € 2 339 400 € 14,7%
Hennequin Denis (parti le 23/04/13) Accor 4 690 803 € 4 268 803 € 422 000 €
Potier Benoît Air Liquide 4 559 800 € 2 602 800 € 1 957 000 € 3,6%
Riboud Franck Danone 4 375 058 € 2 492 645 € 1 882 413 € -19,2%
Pilenko Thierry Technip 4 032 246 € 1 765 341 € 2 266 905 € -15,9%
Chalendar (de) Pierre-André Saint-Gobain 3 729 912 € 2 017 412 € 1 712 500 € 14,0%
Oudéa Frédéric Société générale 3 675 745 € 2 711 995 € 963 750 € 9,5%
Hermelin Paul (nommé le 24/05/12) Capgemini 3 512 285 € 2 606 500 € 905 785 €
Bonnafé Jean-Laurent BNP Paribas 3 440 375 € 3 440 375 € 0 € 8,1%
Lafont Bruno Lafarge 3 210 000 € 1 890 000 € 1 320 000 € -13,7%
Sagnières Hubert Essilor 3 176 205 € 1 655 205 € 1 521 000 € 5,7%
Aschenbroich Jacques Valeo 3 031 740 € 2 131 740 € 900 000 €
Combes Michel (nommé le 01/04/13) Alcatel-Lucent 2 884 100 € 1 516 500 € 1 367 600 €
Mestrallet Gérard GDF Suez 2 849 533 € 2 219 533 € 630 000 € -5,2%
Ghosn Carlos Renault 2 723 262 € 2 723 262 € 0 € -21,7%
Cuvillier Christophe (nommé le 25/04/13) Unibail-Rodamco 2 337 290 € 1 844 275 € 493 015 €
Charlès Bernard Dassault Systèmes 2 235 684 € 2 235 684 € 0 € 3,1%
Chifflet Jean-Paul Crédit agricole 2 140 439 € 2 140 439 € 0 € 38,8%
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011